JOURNAL DES CISTEURS N°131
Parution du 01/06/2017
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Triacon
 

C'est le printemps,
C'est Le Printemps vraiment, comme dit Anne : c'est le printemps qui jette partout des pâquerettes, c'est le printemps fleuri-fleurant qui fait venir les fleurs des champs... Chantons avec Henri : J'suis content, c'est l'printemps. Poussent des petits bourgeons dans les prés, sur mon nez poussent des petits boutons... Et chez Léo y'a la route qui s'fait nationale et des "Cisteurs" qui s'font la malle... C'est l'printemps, tout le monde "ciste" à perdre haleine avec l'ami Pierrot... Quant à Stacey, agitée comme un roseau dans la tourmente, tout l'énerve et tout l'irrite en ce moment !

Mais surtout pour moi, c'est l'printemps : pendant qu'je fouille, pendant qu'je traîne dans les hautes herbes et les taillis, ce qui m'énerve et qui m'irrite c'est les bestioles qui m'guettent au coin du bois : des taons, des guêpes ou des frelons, des mosquitos et des moucherons... ceux-là je ne les aime pas, mais au moins j'les vois arriver !
Bien plus pervers dans tout ce vert, y'a les ixodes qui m'ont vu v'nir, qui me lorgnaient depuis leurs caches (non, non je n'parle pas des géos), laissant passer les autres Cisteurs, les grosses vaches, les p'tits rongeurs !

Tous les soirs de retour d'une journée cisTique (si je ne l'avais pas faite...), quand j'y pense et c'est pas toujours, c'est la tournée de mes recoins, torticolesque ou assistée de ma tendre et douce et désolée. Avec une loupe, avec une pince, c'est l'attaque-tique sans les gendarmes.
Bon, je sais ça fait un p'tit peu marronnier cette rengaine que je vous sers, mais moi ça me fait très fort marronner, sans oublier la mort dans l'âme la trouille de la maladie de Lyme !!!
Que faire, que dire alors ici ? Car je sais bien que ça vous parle, directement ou copinement.

Tout d'abord, suivez le conseil du dernier édito de "votre journal préféré"

Secundo, si vous avez les "miquettes",consulter votre Forum préféré

Enfin, voici une "recette qui paraît littéralement magistique" et que je vais m'empresser de tester dès ma prochaine cistitude !!!

P.S. pour les francophones purs et durs : peppermint veut dire menthe poivrée !

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Les paquets
 

Derrière notre pseudo, "Les paquets" se cache une petite famille de 5 personnes, dont 4 seulement sont "Cisteurs" : Madame, Monsieur et Mademoiselle Paquet, notre fille aînée, ainsi que "Petit Paquet", notre benjamine, qui a choisi dernièrement de se détacher des "Paquets" pour suivre son propre compte. Notre fils, lui, ne s'est jamais réellement pris au jeu, et ne nous accompagne que très (très) rarement ... Si nous cistons généralement en famille (tous les quatre ensemble, ou seulement à deux ou à trois membres), nous cistons également avec d'autres Cisteurs que nous avons rencontrés, ou avec d'autres amis que nous avons enrôlés ...

Nous sommes arrivés sur la piste des cistes en deux temps. La première étape remonte à quelques années, lorsque notre fille aînée a découvert dans son magazine "Géo ado" l'existence de ce jeu. Etant tous très joueurs dans la famille, et adorant les jeux de piste par ailleurs, nous avons essayé de suite de nous lancer à la recherche de nos premières boites. Nous avions alors un autre pseudo que celui d'aujourd'hui. Nous nous sommes concentrés sur quelques cistes autour de chez nous, en avons trouvé une, et sommes allés en chercher plusieurs autres que nous n'avons jamais trouvées ! Elles avaient disparu, ce qui n'avait en fait rien d'étonnant, étant donnés les endroits où elles étaient cachées ! Néanmoins, ces recherches infructueuses et répétées nous ont lassés, et nous avons fini par laisser tomber le jeu !
Quelques années plus tard, ma sœur vient passer un week-end à la maison avec sa petite famille, et commence à me parler d'un jeu de piste formidable, dont elle a résolu quelques énigmes à proximité de chez nous, et qu'elle souhaiterait aller chercher... Je lui dis : "Seraient-ce des cistes dont tu me parles ???" Et là... elle reste stupéfaite, mais nous voici repartis tous ensemble à la recherche de ces petites boîtes ... avec un nouveau pseudo à la clé, car nous sommes incapables de nous souvenir de l'ancien mot de passe, ni de le retrouver !
Nous recommençons donc à chercher et à vouloir résoudre des énigmes. Ma sœur me fait part des "Cartocistes", qui facilitent tout de même les recherches, en situant géographiquement les énigmes ! Nous nous prenons au jeu, et souhaitons secrètement atteindre, et même dépasser son nombre de cistes trouvées ! Ce qui se passe assez rapidement, étant donné qu'elle n'en avait à ce moment-là qu'une petite vingtaine... Puis nous en cherchons d'autres, et lorsque ma meilleure amie vient passer des vacances à la maison, nous l'entraînons dans l'aventure !

C'est généralement moi, Mme Paquet, qui, dans la famille, résout les énigmes et prépare la sortie cistique. Sur le terrain, par contre, je suis une piètre Trouveuse : je regarde parfois plusieurs fois au même endroit sans rien voir, et j'abandonne assez rapidement si je ne repère pas la cache. Mon mari, lui, trouve facilement au contraire ! Et l'une de nos filles, quant à elle, parvient même parfois à dénicher les boîtes sans avoir la description de la cache finale ! Mais il existe encore de nombreuses cistes où nous sommes allés plusieurs fois sans jamais les trouver. Comme c'est frustrant ! C'aurait pu être le cas aussi de cette ciste de Microb, à Saint Dolay : nous y sommes revenus des dizaines de fois, sans rien trouver. Et puis, un jour, en regardant la carte et l'énigme de plus près... une illumination soudaine, un éclairage de neurone, et EUREKA ! Par contre, nous détestons nous retrouver sur le spot, trouver la cache exacte, et qu'elle soit vide ou remplacée par une géocache ! Ce qui nous arrive de plus en plus fréquemment!
Lorsque nous sortons avec d'autres Cisteurs, nous pouvons nous partager le travail de décryptage, ou bien travailler ensemble car, à plusieurs, on est toujours plus forts ! Il nous arrive aussi de décrypter, chacun dans notre coin, l'ensemble des énigmes visées, avant que de mettre en commun le résultat de nos réflexions.

Si nous avons une préférence pour le rôle de Chercheur, nous le troquons aussi à l'occasion pour celui de Cacheur. Nous aimons faire découvrir des patrimoines, des spots intéressants par leur nom, leur situation... mais nous adorons aussi aller glaner les petites boîtes ici et là.
Personnellement, j'adore les énigmes qui s'articulent autour de jeux de mots ou d'anagrammes, ainsi que celles basées sur des faits historiques. J'apprécie moins de passer deux heures (ou plus...) sur une énigme sans trouver aucune clé pour la résoudre. Mais j'essaie quand même ! Nos Cacheurs préférés sont très nombreux, mais nous avons une sympathie particulière pour ceux dont les énigmes ne nous laissent jamais indifférents, tant par le spot "oublié" qu'elles nous font découvrir, ou par l'histoire qu'elles nous apprennent. Nous adorons particulièrement les Cacheurs qui "jouent" avec nous, avec nos émotions, avec notre sourire. Notre plus grande satisfaction à ce jour a été la résolution d'une énigme de Cocotier, intitulée "La cité perdue des Incas ⧻╾✺". Cette énigme est juste extraordinaire !

Finalement, les plus belles cistes sont celles dont on a résolu l'énigme après qu'elles nous aient donnés un peu de fil à retordre, celles que l'on parvient tout de même à cueillir au bout du compte ! Pour le reste, difficile d'en dresser un classement : si les Cacheurs les ont choisies et mises en forme, c'est qu'elles valent la peine d'être visitées ! Et, en l'occurrence, c'est davantage d'une performance physique dont nous sommes les plus fiers, celle d'être venus à bout de la randociste de Carthier à Ploermel ("Pour les sportifs"), à cause de la longueur qu'elle faisait (15 kms). N'étant pas d'excellents marcheurs, ce fut un vrai défi pour nous ! Quelle satisfaction de l'avoir achevée et d'en avoir trouvé les quinze boîtes !
Et puis, il y a bien sûr ces endroits magnifiques que nous fait découvrir la "piste" : le dernier en date, "le balcon sur la mal nommée - la forteresse ruinée" (l'énigme est aussi magnifique que le lieu ...). Ou encore cet autre spot, près du lac du Roy, en Haute-Savoie. D'autant plus impressionnant que nous nous sentions menacés par les vaches qui broutaient tout autour de nous et de la cache finale. L'une d'elles a même a failli nous tomber dessus dans la pente ! Je me souviens aussi de cette boîte logée dans un véritable sarcophage en pierres tout autour, afin de la protéger ... l'installation était juste parfaite !

Parmi mes souvenirs les plus marquants, l'un remonte à mes presque débuts cistiques : une des premières cistes que nous étions parties chercher avec ma sœur se trouvait en Brière. Il nous fallait trouver un "tritronc", terme qui nous était encore étrangers, à nous pauvres novices ! Je propose tout de même l'idée de chercher un arbre à trois troncs. Soudain, à peine formé, un violent orage éclate, accompagné bien entendu d'une pluie battante ! Nous étions en plein été, juste vêtus d'habits très légers et de tongs, nous allions être détrempées en allant cueillir cette belle ciste...Et cette pluie d'orage qui ne cessait de tomber ! Le lieu était désert, alors, sans savoir pourquoi, je décide, pour épargner mes vêtements à l'extérieur humide, de me dévêtir par le haut, en m'affublant tout de même d'un gilet jaune afin de ne pas me retrouver en tenue inadéquate pendant le déversement diluvien, et de retourner chercher ce fameux tritronc ! Quel souvenir ! Nous avons beaucoup ri de cette stupide idée ! Heureusement que l'endroit était désert ! J'aurais eu un peu honte que l'on me trouve ainsi vêtue !
Ce n'est pas la seule fois où j'ai eu le sentiment de faire partie d'une bande de doux "fêlés" !

Un jour, en compagnie de Bertheporage, nous étions à la recherche d'un objet suffisamment long et crochu afin de pouvoir attraper une ciste qui s'était enfoncée très loin sous une soupente de charpente, en plein bourg, dans une cache extrêmement proche de l'église. Et bien entendu, nous y étions perpétuellement observées par les passants qui entraient et sortaient du café adjacent... Nous tentions alors de jouer les touristes (très) intéressées, et la patronne du bar a fini par venir nous trouver en nous proposant de visiter l'église dont elle possédait les clés... Ainsi avons-nous eu l'honneur de visiter le monument et, lorsque discrètement nous n'inquiétions plus personne, avons-nous pu enfin attraper la ciste ! Le deuxième moment de solitude (bien qu'à nouveau accompagnée de Bertheporage) fut cette fois où, pour dénicher une ciste, nous avons bien involontairement arraché un poteau de signalisation plastique, en le soulevant ! Il ne devait pas être très bien fixé ! Complètement fêlées !

Les plus jolis souvenirs sont associés aux rencontres de nouveaux Cisteurs, qu'elles soient fortuites ou provoquées : ainsi, ce jour où nous avons rencontré les Queudeloup, sur le chemin des douaniers, près de Pornic. Nous étions les uns et les autres en train de chercher une ciste qui avait disparu. Au bout de quelques temps, après être passés et repassés devant eux, ils nous ont accostés, en nous demandant si ce n'était pas une ciste que nous cherchions: intimidation et joie de découvrir nos premiers Cisteurs ! Une autre fois, nous étions partis sur la piste en compagnie des Jeanjean72, de Bertheporage, et des Queudeloup afin d'aller tous ensemble cueillir quelques boites sur une "rando cistique" à Férel. Après quelques centaines de mètres sur le sentier, nous nous rendîmes compte que nous étions suivis...et qu'il allait devenir compliqué de cueillir la première ciste de la série, car ces gens n'avançaient pas ! Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir après quelques instants d'hésitations de part et d'autre que nous venions de rencontrer d'autres Cisteurs, qui n'étaient autre que Gadjo, Gadgette, et SG ! Et c'est tous ensemble que nous finîmes la balade. Un véritable bon moment de convivialité et un super souvenir !
A notre première participation à une rencontre cistique, nous étions un peu impressionnés de pouvoir mettre des visages sur les personnes dont nous avions résolu les énigmes, ou qui avaient résolu les nôtres. Mais nous étions également intimidés car nous ne connaissions personne à part notre petit cercle cistique (Bertheporage, Jadabreizh). Cela fut cependant un moment bien sympathique et convivial.

Nous aimons beaucoup jouer, découvrir, apprendre. Nous avons donc longtemps progressé sur la piste des cistes sans nous projeter plus loin que le moment présent, sans seulement avoir à l'esprit qu'un jour nous pourrions avoir accumulé un millier de boites. Même arrivés aux alentours des 850, et alors que ma meilleure amie atteignait elle-même les 1000 cistes trouvées, je trouvais ça encore tellement incroyable ! Et puis, au bout d'un moment, on ne peut plus se contenter de rayonner autour de notre domicile, les spots cistiques commencent à s'éloigner de plus en plus, et il devient nécessaire de songer à s'organiser ! Avec l'expérience acquise, je conseillerais d'ailleurs aux nouveaux Cisteurs de ne pas négliger cette phase d'organisation, en allant par exemple vérifier les spots grâce à "Geoportail" avant de se rendre sur place, car parfois on peut être surpris des accès aux sites des cistes...
A l'approche du fameux cap, mon seul véritable objectif était de l'atteindre avant la fin de l'année 2016. Ce défi que je nous fixais fut réalisé d'extrême justesse, le 31 décembre, sur le parcours d'une rando-ciste de Brossard 56. Le spot précis n'était donc pas planifié, et ce n'était d'ailleurs sans doute pas le spot le plus remarquable de cette belle randonnée, mais il garde désormais une saveur particulière ! Nous allons maintenant poursuivre notre recherche de cistes aussi tranquillement qu'à notre habitude, avec toujours beaucoup de plaisir, d'envies, de joie et de sourires !...

 

 

... par Touseg
 

Nous (Touseg, Campanule 73 et son mari) avons passé une semaine dans le Finistère Sud. Après avoir décrypté la série de Bob d'Artois sur "l'empereur d'Océanie", (et suivantes), nous arrivons donc sur le site de la "ciste 119556" : un vrai chaos !
Le joli petit oratoire a pourtant été miraculeusement épargné par la chute récente de 5 arbres.

Image

Sur le site, un peu à l'écart, une jeune femme est en train de téléphoner : besoin de discrétion ? Pas de réseau chez elle ? Nous ne le saurons jamais.
Nous restons 45 bonnes minutes sur le site à observer les arbres. Jacques affirme que ceux du talus ont été coupés il y a au moins 1 an. Les autres sont tombés récemment (Zeus ?).
Celui qui abritait la ciste, dans l'œil à 2 m de haut (photo indice et photo arbre ancienne cache), était sur le talus. Par acquis de conscience, nous fouillons au pied, des fois que la pellicule photo soit tombée au sol.

Image

Nous nous résignons à faire un SAV. Là commence une inspection de tous les arbres encore debout. Certains semblent un peu malades, il ne faudrait pas qu'ils soient abattus !
Pendant ce temps, la jeune femme est toujours en pleine conversation téléphonique.
Notre SAV réalisé (le plus discrètement possible), nous repartons sur les traces du marquis de Rays (un sacré escroc soit dit en passant). Une heure après, c'est l'heure de manger, et nous décidons de revenir à l'oratoire : il y a des bancs et on pourra vérifier que la dame a bien laissé le SAV en place.
Et là, surprise : elle est encore là ! Elle vient de raccrocher et rentre chez elle à pieds.
Nous avons à peine le temps de commencer nos sandwichs, qu'une fourgonnette blanche arrive et un homme en sort, un peu sur la défensive :
"On m'a dit qu'il y avait des personnes de l'ONF qui inspectaient les arbres et qui ont fait des prélèvements ? Il y a un problème ?"
C'est la dame au téléphone qui a dû cafter...et les prélèvements, c'est nous qui avons creusé au pied d'un arbre pour trouver une nouvelle cache.

-Non, non, nous ne sommes pas de l'ONF, nous faisons juste un jeu. Qu'est-ce qui s'est passé avec les arbres ?
-Ben, on m'avait demandé de les couper, mais j'avais un peu de retard, et un dimanche, il y a eu un coup de vent, 15 secondes environ, et voilà !
-Ah bon, ce n'est pas Zeus ?
-Non, Zeus, il n'en a abattu qu'un, mais pas dans la même direction.
-Et ceux du talus, c'est vous qui les avez coupés ?
-Ah oui, ils étaient bien malades, il y plus d'un an.
-Parce que voilà, pour notre jeu, on aurait dû trouver une petite boîte dans celui du bout, une boîte de pellicule photo, mais bon, elle n'y est plus !
-Une boîte de pellicule, vous dîtes ?

Et le voilà qui repart (en marche arrière) jusque chez lui, et il revient 3 minutes après.

 

Image
 

"Ben oui, je l'ai trouvée en coupant l'arbre. C'était rigolo, alors, j'ai fait sécher le papier et je l'ai gardée."
On l'aurait embrassé !!!
Il nous a assuré que l'arbre qu'on avait choisi pour le SAV ne serait pas abattu. (On y a remis la pellicule).
Moi, je crois que la Sainte de l'oratoire saura veiller sur la ciste, comme elle a su protéger son édifice !

 


Adressez les solutions de vos réponses aux jeux à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

MARABOUT'FICELLE
 
... par Adopeste
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."


Les mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?
Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

2 énigmes d'Adopeste :

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 

QUIZZ
 

Si vous pensez savoir ce que sont ces "zigouigouis" photographiés par Triacon,

faites-nous part de vos idées en écrivant à CISTE-THÉMATIQUE.

 

RENCONTRE DU CENTRE : 6 MAI 2017
 
... par Duboscq
 

Des Cisteurs enthousiastes pour se revoir, il y en avait. Une personne motivée qui avait du temps pour organiser la rencontre, c'était plus dur à trouver. Heureusement, notre chère Colombane s'est à nouveau dévouée. Le choix de la date ne fut pas simple : ponts, élections... A la fin, nous n'étions pas autant que prévu, mais ceux qui avaient pu venir étaient motivés ! Après un petit déjeuner de retrouvailles et de présentation des nouveaux venus sur la piste, nous voilà partis. Colombane nous avait prévu un parcours de 5 km sur le thème des explorateurs du nouveau monde : nous voilà projetés au XVIème siècle sur les pas de Jacques Cartier. Elle avait tout organisé à la perfection : les chevaux qui venaient nous saluer, les biches qui traversaient le champ juste lors de notre passage, les k-ways... oups, oui, il a plu, mais pas tant que ça ;-) et comme tout le monde était équipé cela ne nous a pas empêché de bien en profiter.

Et puis, les aléas climatiques, nous avons l'habitude : lors des précédentes rencontres, nous avons déjà eu de la grêle, du froid (très froid) et de la canicule !
Tout au long du parcours, nous avons trouvé de belles boîtes avec des objets choisis avec amour, des carnets magnifiques.

Puis vint le moment de reprendre des forces. Comme à chaque fois, il y avait des montagnes de plats. Certains avaient dû prendre plus de pousse d'épine que les autres, puisqu'ils ne sentaient pas le rhum dans le gâteau nantais.... Tagada avait, lui, su amadouer les participants en apportant des fraises solognotes. Grosses, sucrées, goûteuses, que du bonheur et en plus des fraises qui venaient de la région. Nous avions décidé d'être des éco-Cisteurs pour cette rencontre ! Il n'y avait pas que le covoiturage qui était de mise, les spécialités locales étaient effectivement présentes dans le buffet même s'il manquait les célèbres cookies de l'Indre ;-) et les gâteaux estampillés du 28.

Les nouvelles cistes mobiles furent inaugurées lors de la pause :
- la ciste de Raiponce : chacun avait apporté son objet perso afin d'avoir son bonbon
- la ciste des Tagada36 : nous avons tous fait une belle tronche de cake pour l'occasion !

Après le repas, Colombane prit la parole et nous fît découvrir ce qui nous attendait pour l'après-midi. Elle avait préparé un jeu basé sur une histoire locale entre les Armagnacs et les Bourguignons. Les deux équipes avaient un code à décrypter. Une fois le message compris, nous avions accès à une carte et à des énigmes. Il nous fallait alors localiser les spots sur la carte et faire notre itinéraire. Les Armagnacs partirent dans un sens, les Bourguignons dans l'autre. Il faisait beau, presque chaud, la balade était très agréable et fut à nouveau mise à profit pour discuter : ne pas oublier les fondamentaux ! Chaque groupe eut sa part de péripéties, mais tout se passa dans la bonne humeur ; sauf quand le chemin choisi par les Armagnacs se révéla bloqué par la végétation et qu'il fallut faire un long, très long demi-tour alors que nous pensions être près du but... mais un Cisteur est courageux et ne s'arrête pas à si peu de choses !! Et heureusement, dans l'une des cistes il y avait des fioles d'Armagnac, cela avait permis de remonter le moral des troupes. Les deux groupes arrivèrent au spot final en se demandant bien pourquoi ils avaient eu à prendre un demi-rondin en chemin. C'était sans compter sur l'ingéniosité de Colombane et de son code Scytale, une belle trouvaille qui permit à chaque équipe de récupérer son graal et son trésor (il y avait même une bouteille de parfum "trésor" au milieu des pièces d'or !! Tout était prévu !).

Pour clôturer cette magnifique journée, une partie des Cisteurs continua (à discuter) en dînant au restaurant. Une chose était sûre, tout le monde avait passé une bonne journée et avait hâte qu'une prochaine rencontre se profile !

Merci Colombane, l'organisation d'une telle journée demande du temps, mais tu peux être fière, c'était très réussi. Nous avons juste oublié une chose : la photo de groupe !

 

 

 

LA BOÎTE À OUTILS
 
... par Iris39
 

Article 35 : quelques codes formés d'un mélange de signes et d'autres caractères (lettres et/ou chiffres).

A- Remplacement de certaines lettres par des chiffres ou signes de graphisme proche

Certains chiffres et certains signes (ou ensemble de signes) ont un graphisme pouvant faire penser à une lettre de l'alphabet. Parfois la ressemblance est nette....Parfois il faut davantage d'imagination !
Le tableau ci-dessous présente quelques possibilités.
Le E, par exemple, peut s'écrire au choix : ɛ ou € ou 3 (on a alors un E "en miroir").
Il est possible d'en imaginer d'autres....

LA PISTE DES CISTES peut donc s'écrire de la façon suivante :
£ Ʌ |> l 5†€ l) 3 $ [|ϟ 7 ɛ $

B- Le Scarabée d'Or : code de substitution à base de chiffres et de signes

Ce code apparaît dans la nouvelle "Le scarabée d'or", publiée en 1843 et tirée des "Histoires extraordinaires d'Edgar Poe".
Le message crypté se présente sous cette forme :

53‡‡†305))6*;4826)4‡.)4&Dagg er;);806*;48†8
¶60))85;1‡(;:‡*8&d agger;83(88)5*†;46(;88*96
*?;8)*‡(;485);5*&da gger;2:*‡(;4956*2(5*-4)8
¶8*;4069285);)6&dagger ;8)4‡‡;1(‡9;48081;8:8‡
1;48&dag ger;85;4)485†528806*81(‡9;48;(88;4
(‡? 34;48)4‡;161;:188;‡?;

On y voit donc des chiffres, mais aussi divers signes : )(†‡¶:;*-?.....

On peut remarquer qu'un caractère, à savoir le chiffre 8, est nettement plus fréquent que les autres.
Que peut-on en déduire ? Eh oui.... Il s'agit bien tout simplement d'un exemple un peu particulier de code de substitution ! Le 8 correspond au E, et chaque signe ou chiffre désigne une lettre toujours la même.
Une page de dCode est consacrée au "scarabée d'or".

Reconnaissez-le : les codes de ce mois-ci ne sont pas très complexes !

 

 

STATISTIQUES
 
Avril 2017 Cistes cachées : 532, Nb d'échanges : 10913 (sur 5920 cistes différentes), Nb d’inscrits : 382.
 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

 Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut à un bon vendeur pour convaincre un gros bourrin de Texan de rendre toutes ses armes sans rechigner au Sherif du coin ! Et, au passage, encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et leurs bons conseils.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

RENCONTRE DANS LA HAUTE-GARONNE
 
... par Crocor
 

Le samedi 29 avril, les Cisteurs du coin avaient rendez-vous à Bondigoux, dans les fameux territoires du NE de la Haute Garonne.
A l'appel des gentils organisateurs Lolo-09 et les Tulipes, la famille des Patate31 a rejoint le groupe des Tarn-et-Garonnais Bob et Bobette82, Jumbo82 et Quercynole, les Viennois Emmy team, les Aveyronnais Chti, les Audois Maya et son cri-cri, le Tarnais J1ciste et le toujours Gersois Crocor.

La météo est ensoleillée. Tout le monde a évidemment la patate. Les pentes sont pourtant raides et une galerie souterraine bien sombre que seul Crocor a voulu visiter.


A mi-parcours de la balade matinale, la vue est belle sur les Pyrénées enneigées que l'on observe dans la descente du retour.

Les valeureux Cisteurs se retrouvent ensuite dans un bon restaurant. La scène conviviale du repas sera filmée par Bob

- je n'ai pas encore la date de l'avant-première.

L'après-midi, les Cisteurs partent à l'assaut cistique du village de Villemur-sur-Tarn qui partage avec le Mont-Saint-Michel l'honneur de n'avoir jamais été prise, notamment par les Anglais à l'époque de la Guerre de Cent ans.

 Après avoir visité les belles peintures de l'église, soeur Marguerite nous donne rendez-vous pour qu'on lui donne du fumier de cheval, selon une petite annonce à l'entrée.

Mais nous nous proposons plutôt d'aider ponctuellement un habitant à rentrer son bois, avant de faire une petite pause, sur une esplanade dominant l'ensemble du village.

Un des derniers secrets se trouve dans la grotte d'un parc puis c'est le moment de se quitter... Vivement la prochaine sortie ! 

 

RENCONTRE SUD ARDÈCHE
 
... par Cst73 avec participation de Rencontre et Triacon
 

S'il avait fallu qualifier cette rencontre ardéchoise sur le Plateau de Labeaume, on aurait été bien en peine de trouver un adjectif adéquat.
Sublime ? Surprenante ? Contrastée ? Epoustouflante ? Extraordinaire ? Etourdissante ? Intense ? Folle ? Chaleureuse ? Conviviale ? Inoubliable ? Aventureuse ?
Il n'est qu'un adjectif capable de les résumer tous : MAGIQUE !
Magique l'accueil du samedi matin (non pas deux bises, trois, à l'Ardéchoise !!) avec son soleil généreux et sa Petite Fée Kafée et ses gâteaux.
Magique le travail d'Artiste de Florenxia qui donnait le ton (le thème aussi) à cette rencontre au pays des tables de pique-nique... galets-amulette et jetons de café.


 

 

 

 

Angéliques et magiques, les énigmes d'Ardécho ? Remercions le pour son gros travail d'écriture et de préparation sur le terrain !

 

 

 

"Ange : Le commencement"

 

 

 

Aventureuse, la balade sur le plateau ? Notre devise ? Ne pas se fier aux poteaux, se fier à Ardécho !!! Sinon... voilà ce qui nous attendait...

 

 

 
 Autre devise : Gare à la faille cachée dans les broussailles !

Allez encore une :


De bartasse en bartasse, de table en table, de faille en faille, de viol en draille, de ciste en ciste, l'heure avançant, le soleil éclatant au zénith... l'appétit s'ouvre et c'est le Divin Elixir hydromélique du pote du Devin, dit Pâh Pâh Toû Rist qui nous charme par sa douceur.
Nous voici tous réunis pour le pique-nique tiré du sac ; chacun est content de se poser sur un bout de rocher... le temps d'une petite bise à K-Fée et s'est reparti...


Sublime la vue du cirque... Mais n'allons point à la Ligne ! Attention pas de rambarde cependant... Il ne faudrait pas que l'attraction du vide nous joue un tour de cochon. Il ne faudrait pas que notre Grand Schtroumpf (cf Rencontre en Bleu) fasse le grand saut. A moins que Triacon ne pense à un autre record lol


Ils étaient pourtant nombreux nos ancêtres à vivre dans ce paysage magnifique pour nous simples promeneurs, mais on imagine bien leurs difficultés à tirer de cette terre parsemée de rochers où l'eau était précieuse, de quoi subsister... De "belles" ruines enfouies maintenant dans la végétation attestent de leur présence ! Nos ancêtres étaient sans nul doute plus petits que nous !


Le soir tombant... la balade s'achevant ... l'appétit revenant... le groupe se disperse...
Pour mieux se retrouver à l'auberge Gonflée autour d'un cochon à la broche : 84 kg ! Mazette !! Belle bête s'écria notre sanglier mascotte !

Le lendemain matin... exit le soleil, bonjour la pluie ! Elle était prévue...Les rescapés de la veilleet les pépèresse sont retrouvés sur les terres des Dolmens. Après quelques embrassades chaleureuses, les équipes équipées se forment, et c'est parti à la recherche de la "Rose Mégalithe"


Mais au parapluie, pardon, au paravent on s'attroupe autour du "Coffre du Devin" afin d'en extraire à main nue et à nos risques et périls, chacun notre tour, des éléments pour en découvrir son Antre en échange du sacrifice d'un objet perso !

De sentiers mouillés, en dolmens debout ou effondrés, l'heure de l'Elixir sonne et c'est sous la drache et sous la bâche que l'on attache aux arbres.

Puis sous les flashs Dudu44 arrose avec panache sa 8000ème trouvaille !
Alors que dans la matinée Dame Sardam sans drame et sans vacarme entrait chez Emile

Grand moment d'hilarité quand Biscuit le chien de LNO, sans doute frustré de ne pas avoir goûté au cochon à la broche de l'auberge, s'empare d'un des membres de la famille suidée dans un but inavouable ...


Grand moment pour les papilles quand chacun partage avec tous qui le fromage, qui le liquide, qui le sucré, qui le salé ... à la bonne franquette cistique !
Labeaume pittoresque village de caractère, son pont submersible et ces 140 dolmens (nous n'en avons découvert que quelques-uns !!) nous accueille toujours sous la pluie pour l'après-midi. Quelques braves cisteurs bravent l'interdit pour des photos inédites !

La dernière visite est pour "l'Antre du Druide"

Nous avons eu également le plaisir de rencontrer Edouard Pailhès, auteur poète local et le peintre de l'Ardèche, Alain Pinède.

 
 Encore un GRAND MERCI pour cette superbe rencontre... Vivement l'année prochaine à se retrouver pour partager d'autres belles aventures en Ardèche... ou ailleurs...
 
 

 

 

À VOS AGENDAS
 
... par Crevette
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.

Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...)

 

- Rencontre Cistique Valaisanne chez nos amis Suisses : 17-18 juin 2017 (forum Suisse)

- Cist'oise 2017 : le samedi 17 juin (forum Picardie)

- Retrouvailles belges : le 9 septembre 2017 (forum Belge)

 

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs..

 

 

de Cst73

 

... par Grobil
 

 
 
 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Le mois dernier, j'évoquais dans ces lignes la liste de 23 départements cistiquement silencieux depuis deux mois et plus. Par simple hasard ou en possible réaction, neuf d'entre eux (dont la Creuse, pour la première fois depuis la fin de l'été 2016) ont débloqué ce mois-ci leur compteur ... Bon, ça ne traduit pas pour autant un réveil général de l'activité cistique puisque, depuis mon dernier point mensuel, je ne relève que 0,42% de boîtes nouvelles (contre 0,40% le mois dernier) et encore 41 départements inactifs, mais tout de même !

Certaines régions apparaissent en tout cas mieux loties que d'autres : ce mois-ci, le Centre se taille la part du lion, avec la 3e place de l'Indre-et-Loire (+2,11% de mieux - Merci à Rissdalain et sa douzaine d'invitations à venir découvrir les lavoirs et les girouettes de son département), et le Cher, qui enregistre la meilleure progression du mois (+3,56% et 18 nouvelles boites), grâce notamment aux deux dernières séries posées par Colombane "Les explorateurs du Nouveau Monde" (et suivantes) et "L'or des Bourguignons" (et suivantes). Si ces titres semblent évoquer des épisodes historiques mystérieux, que dire de la dernière superproduction de Maître Bob d'Artois, "Le Templier et le Papillon" (et suivantes) qui a choisi l'Eure (et plus marginalement l'Oise) comme théâtre de ses dernières aventures, déclinées en une trentaine de cistes. Du coup, l'Eure s'octroie la seconde marche du podium de ce mois-ci, avec +3,01% de progression. Mais que vous soyez ou non en capacité de rechercher ces boites sur le terrain, je ne saurais trop vous conseiller, par simple plaisir, de vous plonger, a minima, dans la lecture de cette nouvelle épopée !

L'une de mes grandes satisfactions, quand je prépare mensuellement la rédaction de cet article, que je cherche donc à identifier les Cisteurs qui viennent de franchir un cap remarquable, est de découvrir de nouveaux pseudos (encore inconnus pour moi, même s'ils ont sans doute déjà noué de solides relations dans leur cercle régional), preuves concrètes que notre jeu continue de séduire de nouvelles générations de Cacheurs et/ou de Trouveurs, que ses valeurs restent toujours d'actualité ... Ce mois-ci, je découvre ainsi Rissdalain, au passage de sa 200e ciste cachée. Si, comme cité plus haut, il a fait en mai le bonheur des Chercheurs d'Indre-et-Loire, c'est chez les Mainoligériens qu'il est allé passer ce cap, le 10/05/2017, en y posant sa "Ciste du lavoir à voir". Cacheur dynamique, altruiste (davantage de cistes cachées que trouvées) et "France-trotter", voilà bien des qualités utiles au développement de notre jeu !

Côté Trouveurs, je découvre aussi la savoyarde Sardam, qui vient de signer, le 01/05/2017, sa millième boite trouvée. Un exploit construit en moins de deux ans pour ce 405e membre de l'illustre famille, soit un rythme inédit chez les Emile depuis fin 2014. Un rythme qu'arrivent par contre à suivre la plupart des autres "capés" du mois, mais il faut dire qu'ils concernent des Trouveurs largement plus expérimentés :
- Dudu44 (dont la gentillesse est louée par Nounou44 - cf l'article "Emile d'un jour" qui lui est consacrée dans ce numéro) et Brossard56 (là, c'est moi qui loue tout autant sa gentillesse ...). Chacun d'eux cumulent 8000 boites (depuis le 30/04/2017 pour le premier, deux jours plus tard pour la seconde), un niveau atteint par seulement sept joueurs avant eux.
- Fbaillargeaux et Foisine, devenus les 62 et 63e "Camille", respectivement depuis les 30/04 et 09/05/2017).

Pour conclure, essayant de jouer les "devins", je vous annonce pour juin deux passages de caps régionaux : la 15000e boite posée en "Auvergne-Rhône-Alpes" et la 11000e du "Grand Est". Reste à en déterminer le jour précis, les départements qui les accueilleront, et surtout le nom des Cacheurs qui en accepteront la glorieuse charge. Mais sur ce dernier point, c'est vous qui avez la main !...

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Nounou44
 

Je suis une assistante maternelle de 58 ans, d'où mon pseudo Nounou44. Pour le département, je vous laisse deviner ... Les cistes, en ce qui me concerne, c'est une affaire de famille : c'est ma sœur, Salomé49, qui m'a fait découvrir le jeu, avant que nous ne soyons rejointes par mon autre sœur, Généalogiste... Léamilie, une amie, s'est également prise au jeu par la suite. J'ai aussi l'habitude de cister avec les enfants que je garde : quel plaisir de les voir découvrir ces petits objets, et à l'inévitable question "Peut-on les garder ???", pas d'autre réponse possible que "Oui, bien sûr !..."
Si je dois rendre grâce à Salomé49 de m'avoir initiée, en amont, tant au décryptage des énigmes qu'aux premières recherches sur le terrain, je dois dire que désormais, l'élève dépasse le maître ! (lol) Bon, bien sûr, je dois avouer que je ne regarde pas toujours la dernière mise en ligne (Pas bien !), ce qui, une fois sur place, peut générer quelques petites déceptions, du style "ciste disparue" ou "objets qui ne correspondent pas". Mais pour le reste, je n'oublie rien de la panoplie du parfait Cisteur : sac à dos (gants, bâton, gros ciseaux pour les ronces), carte, papier, crayon, et contenant au cas où ! Il m'arrive aussi très souvent d'avoir, la nuit, le sommeil perturbé par une ciste qui me tient en haleine...

En général, je ciste seule avec mes chiens mais, parfois, lors des vacances ou de longs week-ends, mon mari m'accompagne, et là, cerise sur le gâteau, je peux profiter du camping-car pour sortir de mon périmètre habituel et pousser plus loin, découvrir de nouvelles et jolies régions. En fonction des lieux, je fais le plein d'énigmes et prépare le circuit. Etant la Cisteuse, c'est moi qui décrypte et localise, Alain conduit et m'aide sur le terrain. Certains week-ends, des amis viennent avec nous et nous cistons tous ensemble, ils trouvent cela très sympa !


Pour le jeu, je préfère être Chercheuse, car pour la réalisation des énigmes, Nounou n'est pas très douée... Mais j'aime bien quand même mes deux cistes "la ciste de L (h)IDL(a)" et "l'ancêtre du congélateur", d'autant que l'écriture de leurs énigmes m'a demandé beaucoup de temps. Pour les spots, je vous invite aussi à vous pencher sur mes cistes "Les étranges créatures" et "Vestiges 3". Pour agrémenter mes boites, je réalise des galets rigolos "NN44". Les objets faits maison, j'adore ! Comme ce danseur en origami, l'objet le plus remarquable que j'ai trouvé à ce jour dans une ciste ...

En tant que Chercheuse, j'aime bien les énigmes qui nécessitent de faire un peu de recherches, historiques ou sur le patrimoine. Parmi les Cisteurs qui me fournissent ainsi matière à réfléchir, mes préférences vont à Hathor, Gadgo, Fourmiguette, Bernique, l'Aimetier, Béaventure et Dudu44, mais il y en a tant d'autres que j'oublie sans doute de citer. A tous, j'adresse un petit coucou et de grands remerciements, pour leurs énigmes et leurs spots !
J'aime également les séries "thématiques", notamment celles sur les arbres remarquables (le châtaignier des Nonneries à Abbaretz est extraordinaire). Découvrir des lieux que je ne connais pas est toujours génial. Dernièrement nous nous sommes ainsi rendus dans la région du Berry, le pays de George Sand, qui nous a beaucoup plu. Je pense aussi, plus près de chez moi, au début de mes découvertes, à ce Parcours du Patoux (de Gadgo) que j'ai vraiment bien aimé ... et mis longtemps à trouver.
A l'inverse, il y a parfois des cistes qui privilégient le côté convivial à l'effort de recherche : lors d'une sortie, nous avons ainsi rencontré un Cisteur super sympa, Dodo09, qui, après quelques instants de discussion, nous a proposé de faire sa ciste "du traîneau du Père Noël". Vous aurez sans doute compris qui est le Père Noël et quel est son traîneau ...

Je me souviens aussi d'une autre rencontre cistique, organisée au château de Nantes : accueillis par Béaventure et l'Aimetier en superbes costumes d'époque, nous avons découvert un bien bel endroit, doublé d'un restaurant "super bon", et en sommes bien sûr repartis avec quelques cistes en poche. Une belle rencontre ! 

A l'inverse, suivre la piste m'a aussi fait vivre deux moments difficiles. Le premier, lors de la recherche d'un dolmen et d'un moulin dans le Morbihan : je demande à un monsieur d'un certain âge s'il y en a dans le coin. "Oui, oui" me répond-il. "Je vais vous accompagner mais, avant, je dois passer nourrir des animaux près du moulin". J'accepte de le suivre en voiture, mais je trouve cet homme bizarre. Il se gare, je décide de sortir de ma voiture avec mon chien, et là, "Non, non, pas de chien !". Je remonte dans ma voiture et je repars, il m'insulte ... Je me demande encore ce qu'il voulait ! Mais j'ai vraiment eu peur, et je remercie ma chienne "Ebelle" un Berger Allemand, de l'avoir impressionné... Mon pire souvenir reste cependant cette autre sortie, en Pays de Retz, près d'un oratoire : un monsieur me demande de rentrer mes chiens, je le fais, et là, il m'explique qu'un jeune homme s'est pendu sur le lieu et que les pompiers sont sur le point d'arriver ... Je suis repartie dans ma voiture et je me suis arrêtée quelques mètres plus loin pour pleurer. Très dur moment, je ne retournerai pas sur cette ciste...

Mais revenons-en à mon parcours : j'ai topé ma première ciste en 2008. "La ciste du ru", cachée par Salomé49, qui m'a donné un peu d'aide, mais sans favoritisme particulier. Ensuite, je me suis attelée aux cistes de Naoned, Hathor, Bernique et Gadgo, car proches de chez moi. Quand je voyais alors les Cisteurs expérimentés tutoyer les 1000-2000 boites, voire davantage, cela me semblait impossible de pouvoir un jour les imiter. Mais, une fois atteint le cap des 500, j'ai commencé à me dire "Pourquoi pas ?" ... Pour le passage du fameux cap, j'avais une idée précise en tête : quelques temps auparavant, en effet, j'avais fait toute la série de Dudu44 à Clisson, en Loire Atlantique, sauf une boite, disparue peu de temps après sa pose. J'y suis donc retournée, car je voulais vraiment enregistrer ma millième sur un Cacheur très sympa et une magnifique série. Merci à lui !

Et me voilà désormais Emile, moi aussi. Forte de cette expérience, je peux à mon tour donner quelques petits conseils aux nouveaux : faire attention quand vous cistez seul. Ne pas hésiter à faire appel pour un petit coup de pouce. Etre persévérant et essayer de toujours trouver du plaisir, sans jamais être obnubilé par le nombre ... Regardez-moi, qui aime intensément ce jeu : je vais continuer, en prenant mon temps. Peu importe les petites pauses, je repars toujours de plus belle...

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Totue38 voit Ulysse
 
Triacon voit Ardecho54
 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste, Crocor, Duboscq, Grobil, Iris39, Les Paquets, Nounou44, Rencontre, Touseg, Totue38, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation