JOURNAL DES CISTEURS N°132
Parution du 01/07/2017
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL spécial vacances
 
... par Cst73
 

"Faire route à pied par beau temps, dans un beau pays, sans être pressé et avoir pour terme de ma course un objet agréable...": JJ Rousseau
Jean-Jacques aurait vécu à notre époque, il serait devenu à n'en pas douter un grand Cisteur !!
Faites donc vôtre cette devise et passez un bon été !
Au passage (purement intéressé), faites-nous donc partager vos photos de vacances : sac de nœuds, insolite, perles, rencontre ...
A propos de sac de nœuds : un hêtre ou un être, là est la question ! La question est dans le H...
Un hêtre perdant son H devient un être ... et un être avec une hache ?
Trêve de poésie : c'est un rêve avec un T devant... un rêve de thé... du thé bouillant et parfumé... Il ne faut pas hésiT à rêver...
Mais surtout profitez, profitez, profitez...de l'été!

Toute l'équipe de la rédaction vous souhaite un bon été!

 

 

CIST'OISE 2017
 
... par Canecane
 

Nous retrouvons notre correspondant Sami Zarien pour nous commenter en direct la première épreuve de ces jeux picards, le célèbre tir à l'arc. Nous rappelons à notre aimable public que notre valeureuse équipe isarienne remet en jeu son titre chèrement conquis l'année dernière lors de l'épreuve des druides. Je laisse la parole à Sami.

Cher téléspectateur, ici Sami en direct pour commenter cette première épreuve organisée par la chaîne six toise: la chaîne qui ne recule devant rien pour satisfaire ses téléspectateurs. Après un repas frugal, nous retrouvons nos différentes équipes. Devant moi je vois déjà nos athlètes qui s'échauffent. Ils s'échauffent ... Ils sont même déjà bien chauds .... Ils sont même très chauds, la pression sur les épaules de notre équipe locale est insoutenable... Allo Elna, Elna Padebol, je ne comprends pas, il doit se passer quelque chose; l'épreuve aurait dû démarrer depuis une demi-heure au moins, avez-vous des nouvelles ?

Ici Elna ! Après consultation de nos techniciens, il semblerait qu'il y ait eu un petit problème. Le Naindien chargé de mettre en place les cibles et de fournir les arcs et les flèches pour l'épreuve s'est quelque peu emmêlé les CANECANE et dans sa chute il a détérioré l'ensemble du matériel, il ne reste plus que les ballons de baudruche. Nous cherchons une solution pour modifier légèrement les règles en espérant que les téléspectateurs ne se rendent pas compte du problème.

Ici Sami ! Le concours est enfin parti; nous voyons nos athlètes se précipiter par terre vraiment ce n'est pas banal pour une épreuve de tir, ils se précipitent maintenant vers les cibles; je trouve que des ballons c'est quand même plus joli que des ballots de paille. C'est la curée, ça mord, ça tape, ça pique, ça déchire, je ne voudrais pas être à la place des ballons.

Sami, je suis obligée de vous interrompre, nous venons d'apprendre une effroyable nouvelle: le Grand Maître de la Confrérie des Adorateurs Honteux Urbains et Ruraux de l'Ineffable Spot  (A.H.U.R.I.S), Arthur L'huberlu, a été retrouvé pendu au poteau. Je dépêche notre journaliste Meilleur Limier JML91 sur place. A vous Sami !

Ici Sami ! Vous venez de rater l'épreuve de diction ! Nous enchaînons sur l'épreuve de course à l'œuf. Nos concurrents, je devrais d'ailleurs plutôt dire nos concurrentes, s'élancent la cuillère dans la bouche avec un œuf sur la cuillère. Mais je trouve que les œufs ont une drôle de couleur, je vais me renseigner à la régie.


Ici la régie ! Après enquête voilà l'histoire : notre accessoiriste Elna Padebol possédant un élevage de poules devait fournir les œufs pour le spectacle ; malheureusement ses poules se sont mises à couver entre temps. Elle a bien eu un poussin mais pas de chance c'était un coq. De plus après cet évènement, ses poules ne pondent plus alors elle a voulu faire affaire avec un chinois de sa connaissance. On lui avait dit qu'il savait y FAIR Y le CHINESE. Elle voulait lui acheter des œufs (il certifiait qu'ils étaient d'une telle qualité et qu'ils pouvaient se garder 100 ans) mais malheureusement il y a eu une petite confusion entre eux et son chinois lui a envoyé des balles de ping-pong orange, voilà toute l'explication. Revenons à nos candidats ; la course n'est pas facile, nous voici dans la montée, ce n'est pas la montée du MONt KASSEL mais quand même ça grimpe.

Sami, je suis obligée de vous interrompre une nouvelle fois : l'enquête de notre journalisme avance, il est en train d'aSTYGOtté un suspect et a réussi à tirer des VERs A KARAPOVNA. Il a découvert un nouveau cadavre le trésorier de la Confrérie : Jean Néplain-Léfouye, une hache plantée dans le dos: l'affaire se complique ; je vais envoyer un second journaliste JEFF7829 Journaliste Expert en Fouille et Filature. Je vous rends l'antenne, Sami.

Oui, ici Sami ! Nous revenons à nos jeux picards, nous sommes à l'épreuve de la bague au doigt. Elna je ne comprends pas très bien pourquoi les bagues ont été remplacées par des cerceaux.

Sami, la production n'est pas très riche alors j'ai acheté des cerceaux à la place des bagues : c'est moins cher et en plus sur l'écran c'est plus visible.

Je suis d'accord Elna, mais c'est moins pratique pour les candidats, ils sont obligés de tenir le cerceau au niveau des épaules au lieu des doigts.

Sami, je suis obligée de vous interrompre une nouvelle fois, nos journalistes nous appellent. Oui la régie, je crois que je tiens la coupable : il s'agirait de Dolly. Notre deuxième envoyé spécial nous appelle, il vient de trouver un autre cadavre : le régisseur Yves Remmord, il nous dit avoir trouvé aussi une trace de pas ; il semblerait que notre coupable chausse DU DU 44, c'est une belle pointure pour un suspect. Dans ce cas je suis confus je crois que je me suis trompée, je suis MARI DOLLY de vous avoir soupçonnée dans cette affaire. A vous Sami.

Ici Sami !  Après ces tristes nouvelles nous reprenons le cours de nos jeux, nous arrivons à notre épreuve intellectuelle: le jeu des chansons.  Voilà notre jeune candidate qui s'approche pour découvrir la première chanson. Elle semble dubitative. Oui écoutons-la un peu. Je comprends son hésitation, c'est encore une erreur d'Elna. Elle a enregistré les chansons à l'envers ; elle n'a vraiment pas de chance. Mais notre candidate est très forte, elle a réussi à reconnaitre tous les titres.

Sami, je suis obligée de vous interrompre, nous avons des nouvelles de l'enquête, je crois que nos envoyés spéciaux ont pu interroger quelques témoins, nous les écoutons. J'ai commencé à interroger notre premier témoin Lane, mais hélas je n'ai pu tirer aucun MAUD, je crois qu'elle souffre d'amnéZI LANE. J'ai trouvé un autre témoin qui m'affirmait qu'il s'agirait de l'étrange HOODLUMS qui faisait partie du CLUBDQUATRE avec les TITBINOUS ceux qui ont BUTTER FLY. Mais je ne crois pas au PERE NOEL ce serait trop facile. Ah voilà un autre témoin, je vais l'interroger en direct.

"Bonjour Monsieur, avez-vous vu quelque chose ?"

"Mi j'étos din m'gardin, j' venos de cargué du fien avec m' tiote carette et j'arrivo din m'voyette mais j'ysarien vu men'hayure me cacho l'vu"

Je crois que nous avons un problème de miGRO BIL, nous n'entendons pas très bien et nous ne comprenons pas ce que dit votre témoin.

Non je crois que notre témoin parle le langage de cette région, nous allons faire appel à notre traducteur REXPOEDOIS INDIANA CHTI.

"Je sais que je vous dérange dans votre charmante ville de Rexpoëde, mais pouvez-vous nous traduire ce que viens de nous expliquer notre témoin."

"C'est très simple mais j'ai peur que ça ne vous fasse pas avancer dans votre enquête. Il vient de vous dire qu'il était dans son jardin et qu'il venait de charger du fumier avec sa brouette et qu'il arrivait dans son allée, mais qu'il n'avait rien vu car sa haie lui cachait la vue."

Je crois que nous n'aurons pas la CLENNF de l'énigme. En tout cas, nous avons encore deux nouveaux cadavres, le trésorier Jean Néplain les fouilles et la secrétaire Eva Tapel-Kourié. A vous Sami pour la suite de nos jeux !

Ici Sami ! Nous arrivons à l'épreuve tellement redoutée du décodage et je crois que cette fois-ci notre amie Elna Padebol a mis le paquet et nos candidats semblent perdus aux confins des étoiles entre VEGA78, Gamma Cephei, CASAR08 ou Eta Canis Majoris. Oui c'est plus difficile que de trouver le NARBE66. Nous retrouvons un bref instant notre enquêteur. C'est avec virtuosiTE QU IL A interrogé le déMON KASSel mais celui-ci n'avait rien vu. Il était trop occupé à transformer des bonnes actions en pavés de Cassel, mais il n'a pu obtenir l'emplacement de deux nouvelles victimes, la chargée de communication de la Confrérie : Paula Rohide et son adjointe Candy Raton. Nous reviendrons avec notre journaliste MURIELLEJN, sur les différents éléments de cette affaire. Mais en attendant une petite page de publicité avant de retrouver nos émissions de la suite co-diffusée sur notre chaîne franco-belge XIII NOCTURNE.

 "Venez chez LAGOUILLE c'est mieux qu'à la Farfouille, il n'y a pas de magouille et vous vous en mettrez plein les fouilles"

Nous retrouvons notre émission NEWJOYCE qui remplace cette année Newforez animée par Ronan Tenrien pour suivre la finale de notre concours de meilleur Cist'Oiseur. Je vous présente nos deux finalistes, GOLDOCLUNY notre sympathique candidat qui avec un nom pareil ne paut que gagner la médaille d'or et notre second candidat, BIG qui, avec son sourire fait tomber toutes les chéries. Le suspense est à son comble et c'est .... BIG qui l'emporte.

 
Le voilà qui pose pour la photo avec son diplôme "BIGre CHERIE c'est moi le meilleur j'ai encore gagné".
Nous retrouvons Murielle et Zoon pour la présentation de notre dernier journal de la nuit.

Ici Murielle ! Nous retrouvons de suite nos envoyés spéciaux qui demandent l'antenne à l'instant ; il semble qu'ils aient des informations importantes à nous révéler !

" Hello, HELO ISE trop TARd ZOON elle vient de partir mais attendez, elle montre une pancarte à la fenêtre de sa voiture sur laquelle je lis MOGE. Moge qu'est-ce que cela veut bien dire ?".

Je trouve que cette affaire est de plus en plus compliquée, d'autant plus que nous venons de découvrir un nouveau cadavre avant le repas : Mélanie Zettofray, l'intendante de la Confrérie. Nous avons quand même pu au long de notre enquête trouver quelques indices, les voici : une bouteille de whisky, une carte postale des calanques, une autre du château de Gisors, deux lettres BC. Je ne sais pas si cela sera suffisant pour trouver le coupable, en tout cas une chose est sûre, il fait partie de la Confrérie.

Notre journal est à présent terminé, nous retrouvons notre aMY CHOL pour notre programme de la nuit, un reportage sur le tour de Gaule de notre Confrérie.

Ici Chol ! Nous avons assisté comme chaque année au banquet avec les victuailles ramenées du tour de Gaule de nos vaillants adeptes de la confrérie des A.H.U.R.I.S. Cette année nous avons pu les suivre lors de leur quête, nous allons vous présenter les images de cette quête, nous nous excusons par avance pour l'heure tardive à laquelle cette émission est diffusée, mais certaines images peuvent choquer notre jeune public. De plus, nous nous excusons de la piètre qualité des images, mais nos adeptes ont pris l'habitude de réaliser leur voyage la nuit.

Nous commencerons par faire une visite chez nos Eburons dans le nord à la recherche des boulets au lapin. Pour notre première étape nous n'avons pas eu de problème, nous avons trouvé un parking à chevaux. Nous poursuivons notre voyage vers les Namtés pour retrouver le petit Lu, c'est là que FREDOUCHE voulu faire le malin et nous montrer qu'il était possible d'en manger quatre de suite sans boire. Comme on s'en doute, il a fallu trouver une mare pour lui permettre de retrouver son souffle. Le voyage se poursuit chez les Venelles à la recherche du torgoule (ne pas confondre avec la LAGOUILLE). La faim se faisant déjà sentir, il a fallu entamer la fallue avant de repartir par rejoindre les Ménapiens après avoir traversé la rivière et trouver le maroilles, hélas il ne restait plus de fallue pour l'accompagner. Le voyage a repris pour rejoindre les Arécomique près de Massilia pour goûter le nectar du coin l'huile d'olive : ça me fait penser que nous n'avons pas encore remercié le cuistot de la  soirée OLIVIER.

 
Et là ça a commencé à déraper, je dirais plutôt glisser ; je ne sais pas si c'est à cause de l'huile d'olive, mais nous sommes partis à la recherche de zézettes près de Sète. Une fois les zézettes trouvées, les Gaudrioles ont commencé en remontant vers le Parisii à la recherche des RAISINSDORs ; heureusement un menhir nous a arrêté sur la route et les cerises de Montmorency nous ont permis de reprendre un peu de force. Mais certains encore pleins de vigueur se sont mis en tête de rejoindre les Nerviens à la recherche de cacasse à cul nu. Heureusement en repartant à la recherche de bullinada nous sommes tombés sur une fontaine qui permit à tous de reprendre ses esprits, une douche froide ça calme les ardeurs. Nous allons rejoindre les Lemovices à Augustoritum pour terminer avec un toutus.

LA SE OUBE poussa un ouf de soulagement à la fin de ce périple. KO A LITO toi aussi tu es fatigué ! En effet à la fin de la journée, nous étions tous bien crevés même certains véhicules.

Ce documentaire termine nos émissions sur la chaîne 6 toise. Nous reprendrons nos programmes demain. La régie me signale que ce ne sera pas avant l'année prochaine, cette journée de retransmission a épuisé tout le budget de la chaîne, les deux frères Nicéphore et Dal Hatte ont dépensé sans compter pour le décor. En attendant vous pourrez toujours vous brancher chez nos amis belges sur la chaîne XIII NOCTURNE.


Liste des participants :

M & Mme Lagouille, BIG & Bigchérie, JML91, Butterfly91 & Père Noël, Monkassel & Mondéka, XIII nocturnes, Grobil, dudu44, Téquila, Tarzoon & Héloïse, Clennf, Véga78, Vérakarpovna, Indiana chti, Newjoyce, ClubDquatre, Fairychinese I, Jeff7829, Zilanne, La Séoube, Rexpoedois, Canecane, Stygo & Maud, Goldocluny, Casar08, fredouche, Titbinous, Hoodlums, Raisinsdor, MYCHOL, Koalito, muriellejn, Narbe66, Mariedolly, Fredouche, Olivier.

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Sardam
 

"Comment motiver petits et plus grands pour des balades familiales ?" me demandai-je un jour.
Peut-être sur Internet trouverai-je quelques pistes...
Je ne pensais pas si bien dire ! D'idées en découverte, curiosité piquée... ma première ciste "Le Grand Cerf" fut décapsulée en août 2015 !
Suivie de quelques autres quand je parvenais, laborieusement, à déchiffrer les énigmes !

Avertie par le forum de rencontres locales, je découvris un jour une super équipe de Cisteurs iséro-savoyards, grands marcheurs, chercheurs acharnés, cacheurs compulsifs, concocteurs d'énigmes diaboliques, mais partageurs et bons vivants... le rêve !

 
Dès lors, de sorties improvisées la veille, en rencontres régionales mûrement préparées, sans beaucoup de mérite donc, j'ai atteint ma 1000ème en mai 2017, bartassant sur les terres ardéchoises. Un grand merci à tous les Cisteurs/Cisteuses devenus des amis !

Bien sûr, j'en ai trouvé bon nombre "personnellement" : à pied ou en vélo. Jamais seule en voiture est mon petit défi (pour la planète !). Quand l'envie me démange d'ouvrir une boîte plus lointaine dont j'ai percé le mystère, pour que la quête soit une balade sympa, j'attends que famille ou amis, principalement mon époux, veuillent bien m'accompagner. Merci à eux !

J'ai longtemps galéré sur les énigmes, détesté les codes, mais je progresse un peu, et cela me fait plaisir. Un encouragement pour les nouveaux qui désespèrent de trouver le... "départ" !

En faisant court, j'aime les cistes pour le jeu, le travail "neuronique", l'exercice physique, la convivialité, et... les découvertes !
Trop long de citer tous les lieux marquants, alors juste une anecdote :

Avec mon époux, nous passions quatre jours en Haute-Loire, dûment renseignés par une Cisteuse locale (merci Baliseuse).
Lors d'une pause-café, nous conversons avec la patronne du bar :
- Alors, qu'est-ce que vous avez vu dans notre coin ?
- On a fait le tour du Mont *, vu les villages de chaumières, le site troglodytique de **, les moulins de ***, le circuit des chibottes à ****, et...

- Ben vous alors ! C'est pas comme la plupart des touristes ! Ils vont au Puy, s'entassent aux sources de la Loire, et... rentrent tranquillement chez eux!

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Comme anticipé dans mon article du mois précédent, les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est auront su se montrer exactes au rendez-vous et franchir dans les délais annoncés le cap qui leur tendait les bras. Pour la première nommée, c'est en Drôme et dès le 30/05/2017 que sa 15000e ciste été posée, honneur échouant à Geracole grâce à la première boîte de sa série consacrée aux "Filles du Lido(f)". Pour Grand Est ensuite, c'est dans la Marne qu'il faudra aller chercher la 11000e ciste régionale, et c'est cette fois Fantomas51 qui en a assuré la cache, le 17/06/2017. Là encore, c'est au cœur d'une série qu'elle s'est nichée, puisqu'il s'agit de l'épisode 13 des "Pérégrinations de Junior".


Descendons un cran plus bas et notons, parmi les départements les plus dynamiques (je rappelle que je raisonne en % de progression et non en nombre absolu de nouvelles boîtes), que ceux maritimes se taillent la part du lion : sur la première marche vient ainsi papillonner la Guadeloupe, qui profite de la venue de Maya et son cri-cri pour enregistrer trois nouvelles cistes, soit une progression de +4,05%. De son côté, la Haute-Corse décroche une honorable troisième place (+2,52%) grâce à neuf créations, dont six de Baremme. Entre les deux s'intercale un département à peine moins arrosé, la Lozère, dynamité par Monkassel et ses trois nouvelles séries : "Stairway to Cevenn" (j'adore le titre !...), les "Cistes qui font le Bzzz" (une histoire d'hyménoptères inondant les réseaux sociaux, sans doute ?), et les "Cistes qui cancanent" ("Yes, we cancanent" aurait dit un ex président célèbre). Soit 23 nouvelles cistes disséminées dans les Causses, pour une progression de +2,93%.

Passons aux récompenses individuelles pour constater que deux Cacheurs se distinguent ce mois-ci, ayant franchi l'un et l'autre un nouveau cap personnel : Alger, qui décroche victorieusement le cap 200 le 13/06/2017, en même temps qu'il dépose, dans le Canton de Vaud, sa "Chasse aux souches 7". Et Majordomi qui, le 08/07/2017, avait cueilli son cap 400 dès la première ciste de sa série. Quelques jours plus tôt, en toute fin de sa précédente série, notons aussi que Majordomi avait apporté sa 3000e boîte au Morbihan, le 23/05/2017. Un cap que j'avais oublié de signaler dans mon article du mois dernier, mais que le Cacheur vient gentiment de me rappeler (il faut dire qu'au milieu de tous ces caps, parfois, je m'y berds !...)

Du côté des Trouveurs, les franchissements sont sensiblement plus nombreux, mais se concentrent sur les quatre premiers caps : Campanule73, dès le 28/05/2017, devient la 406e joueuse à atteindre les 1000 cistes. Puis, par un assez étonnant hasard, tandis que Cypriencardo la rejoint chez les Emile, le 07/06/2017, grâce à une ciste de Narbe66, ce dernier entre, lui, chez les Vincent (185e membre depuis le 21/06/2017). Une entrée précédée de celle de Chti (le 11/06/2017) et suivie de celle de Majordomi (le 23/06/2017) qui fait donc coup double Cacheur/Trouveur ! Au cap suivant, on relève également deux entrées (106 et 107e), celles de Miclou (07/06/2017) et Khalidor (18/06/2017). Enfin, deux nouveaux Camille complètent le tableau, avec Alamiche (10/06/2017) et Pouchie (22/06/2017).

A l'approche des vacances d'été, la mobilisation cistique amorcerait-elle un mouvement vers le dynamisme retrouvé ? Toujours est-il qu'en juin, seuls 28 départements sont restés inactifs. Non pas qu'il y ait une explosion du nombre de cistes cachées (on reste sur un trend moyen de ~500 cistes nouvelles par mois depuis déjà un moment, et juin n'y déroge pas), mais leur répartition est mieux répartie sur le territoire. 28 départements inactifs seulement, c'est le plus faible score enregistré depuis 15 mois (mois d'été exclus). C'est aussi 10 de moins qu'en juin 2016 et, si on compare chaque mois au mois similaire de l'année précédente, cette amélioration est la plus forte jamais constatée depuis décembre 2011. On s'était presque habitués à moins de dynamisme d'un mois sur l'autre, d'une année sur l'autre, alors formons le vœux que ce bon score de juin soit le premier signe d'une inversion durable des courbes. A confirmer pendant l'été !...

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Butterfly (dyslexique) voit Cleapotre
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 
Rebeti voit Lila Rose
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 
 
Megg voit un "Papillon apprivoisé"  
 

LA BOÎTE À OUTILS
 
... par Iris39
 

Article 36 : codes liés à la table ASCII

La table ASCII est liée au langage informatique.
C'est un tableau qui fait correspondre à chaque caractère un nombre particulier.
Ce nombre peut être exprimé en code binaire (ensemble de 7 chiffres pouvant être 0 ou 1), ou en code décimal, ou en code hexadécimal (de base 16).
La "page de dCode consacrée au code ASCII" présente en bas de page la "table ASCII 7 bits complète" indiquant pour chaque caractère son équivalent en décimal, hexadécimal et binaire (et aussi en "octal"...mais laissons tomber cette équivalence, le sujet est déjà bien assez complexe comme ça !).

Codons par exemple la lettre a (minuscule) :
"a" est le 97ème caractère de la table ASCII.
Le nombre 97 (nombre en base 10) est égal au nombre
binaire 1100001 (1100001 = 1+25+26 = 1+32+64 = 97).
Le passage en hexadécimal (base 16) est plus complexe :
En base 16, il existe 16 caractères qui sont 0-1-2-3-4-5-6-7-8-9-A-B-C-D-E-F
Le nombre 15 s'écrit 0F en base 16.
Le nombre 16 correspond à une "seizaine" et 0 unité, donc s'écrit 10
Le nombre 30 correspond à une "seizaine" et 14 unités (30 = 1x16 + 14) et s'écrit donc 1E.
Le nombre 97 correspond à 6 "seizaines" et 1 unité (97 = 6x16 + 1) et s'écrit donc 61.

On peut ainsi coder, grâce à la table ASCII, 128 caractères différents..
Les codes 0 à 32 sont des caractères de contrôle (par exemple "retour à la ligne") non imprimables.
Les codes 48 à 57 représentent les chiffres, les codes 65 à 90 les lettres majuscules, et les codes 97 à 122 les lettres minuscules.
Les autres codes correspondent à des signes de ponctuation ou des symboles.

Cette table ASCII est la base d'un certain nombre de codes.

A- Le code ASCII
C'est la façon la plus simple d'utiliser la table ASCII : on remplace chaque caractère du message par son équivalent dans la table ASCII (soit en binaire, soit en décimal, soit en hexadécimal)
"La piste des cistes" se code par exemple en hexadécimal de la façon suivante :
4C-61 70-69-73-74-65 64-65-73 63-69-73-74-65-73
Les lettres j-k-l-m-n-o (en minuscules ou en majuscules) sont traduites en hexadécimal par un couple associant un chiffre (4 pour les majuscules, 6 pour les minuscules) avec une lettre du début de l'alphabet (A à F).

B- Le code ROT47

Ce code utilise un "alphabet" de 94 caractères (les caractères 33 à 126 du code ASCII) constitué de lettres minuscules, de lettres majuscules, des chiffres 0 à 9, et de divers signes et symboles.
Il ne s'agit pas cette fois d'appliquer la table ASCII telle quelle : le codage consiste à faire un décalage de 47 caractères. Comme 47 est la moitié de 94 (nombre de caractères de l'alphabet utilisé), ce code est symétrique: si on applique 2 fois le codage on retrouve le caractère de départ.
Pour appliquer le décalage, on peut soit ajouter 47, soit retrancher 47. On choisit l'opération à faire de telle sorte que le nombre obtenu soit compris entre 33 et 126.

La "page de dCode consacrée au code ROT47" permet un décodage automatique.

C- Le code "base 91"

L' "alphabet" utilisé ressemble beaucoup à celui du code ROT47 qui comprenait 94 caractères. On en a juste supprimé 3 dans la liste : le tiret ( - ) qui avait le code 2D, le signe de code 5C, et l'apostrophe (‘) de code 27.
Il reste donc 91 caractères, d'où le nom du code.
Le codage est complexe, heureusement que la "page de dCode concernant la base 91" propose un décodage automatique !
Le message crypté à l'aide de ce code sera formé d'un mélange de caractères très variés : minuscules, majuscules, chiffres, symboles, signes de ponctuation.
Par exemple, La piste des cistes se code : 7D=CO :DZ   

La présence d'espaces entre les mots est prise en compte et modifie le résultat du codage.

D- Le code ASCII85
Encore un codage complexe pour lequel les explications seraient trop fastidieuses...
La "page de dCode sur le code ASCII85" fera le travail à votre place.
On peut quand même noter que, comme le laisse entendre le nom du code, on utilise cette fois un alphabet de 85 caractères, à savoir les caractères 33 à 117 de la table ASCII.
Le résultat final est donc là encore un mélange de caractères très variés et "La piste des cistes" se code :
9OT&_B1Eb6+Co&)+Cf,,FCfL

En conclusion de tout ceci : si vous êtes confronté à un message composé de caractères très variés, ressemblant aux exemples de cet article..... ayez le réflexe ASCII !

 

... par Cst73
 

Des jouets... Des jouets au pied des croix...


Je n'en ai pas cru mes yeux... Arrivée au pied de la "sur les pas de JBJ 7/8", j'ai tout d'abord cherché la boîte. On ne se refait pas, on est quand même là pour ça même si j'ai mis un moment avant de mettre la main dessus ! J'étais prête à abandonner et prise d'un remord, j'ai regardé de plus près cette croix ; et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'elle recelait dans son bois, une niche avec des objets... cistiques... un crocodile Kinder... un petit fantôme en plastique, un bracelet d'enfant... Mon sang ne fait qu'un tour : je vérifie les objets de la ciste : rien ne correspond. Bon ! Ok, ça aurait été fort quand même !


Soudainement inspirée, je retourne là où j'avais commencé à chercher en arrivant et bingo, semi-enterrée, j'ai trouvé l'objet de ma convoitise.
Pourquoi ces petits jouets dans la niche ? C'est du jamais vu pour moi... Comme quoi même après autant d'année de baroudage cistique, il y a encore de quoi s'émerveiller... et se poser des questions...


Je continue ma balade dans cette belle forêt jusqu'à la croix suivante. Perdue en plein champ. Pas de chemin d'accès. Il faut suivre la lisière dudit champ, heureusement, les foins ont été fait, ça passe bien (je pense... non ne pas penser... les tiques seraient capables de me gâcher mon plaisir !).


Je découvre cette belle croix en pierre "sur les pas de JBJ 8/8" ; il faut enjamber un fil de fer (électrifié ?) dans le doute je lève bien les jambes ! Les vaches ne sont pas loin mais elles sont plus occupées à brouter qu'à surveiller les croix ! Bon où est la ciste ? Je regarde mes notes "crois-moi et double chaine"... je cherche les deux chaines... Je fais deux fois le tour de la clairière avant de comprendre... Bingo ! Deux chênes !! Pff.. C'est malin... Et oui, autant d'années et je me fais encore avoir ! J'en rigole toute seule !
Puis mon regard tombe sur ce camion et sa benne remplie de terre à fleurs ! Camion conduit par trois Playmobil de chantier (si, si je les ai reconnus avec leur combinaison orange, je reviens d'un stage de quelques heures chez les Totue38, je sais tout sur les Playmobil)... Encore des jeux... Etrange tout de même ces offrandes enfantines ... Si quelqu'un a une explication...

Il est temps de ré-enjamber prudemment le fil et de rejoindre le sentier qui descend au hameau...
Je remercie Ulysse38 de m'avoir fait découvrir ces deux lieux d'exception.

 

RENCONTRE DRÔMOISE
 
... par Mme Geracole
 

La rencontre Saoûriante

A l'invitation de Filloux et Lidof, 23 Cisteurs ont convergé vers le parking enherbé de Saoû où, sous le soleil, nous attendait un copieux brunch au lait de chèvre.
C'est le moment de faire connaissance et mettre un visage aux "pseudos" pour certains.


Après une petite visite "intéressée" du village sans se faire écraser par la "roue à l'eau qui compresse ta sœur !" et une grimpée dans les genêts, le groupe prit la route de la forêt de Saoû jalonnée de quelques boîtes.


En voilà assez pour la matinée, c'est l'heure de la pause de midi avec le traditionnel buffet partagé du terroir; caillettes ardéchoise et drômoise, picodons, reblochon, tomme, comté et succulents desserts maison.



Notre repas est à peine troublé par la venue d'une éco-garde à cheval, ma foi fort séduite par notre jeu de pistes.
Après le café et quelques chansons, reprise en douceur avec les cistes mobiles:
-Hélixcistanniversaire: le bel escargot des 60 ans de Géracole (Mr),
-Trompanfic en profite pour passer dans les mains de Les Mazottes.

Une pause/photo de groupe plus tard et on est repartis pour une petite promenade digestive dans cette forêt réputée pour être le plus beau "synclinal perché d'Europe".
Actuellement propriété du Département de la Drôme, elle appartint auparavant à Maurice Burrus qui y planta toutes sortes d'essences venues du monde entier et y fit aussi construire l'auberge des Dauphins, réplique architecturale du Petit Trianon que l'on a pu admirer au passage.
Elle a également caché des Huguenots dans une grotte plus haut où nous attendait un trésor.


Pour certains il va être temps de se quitter autour d'une bière à l'ombre des grands arbres.
Mais qu'à cela ne tienne, les autres continuèrent vers la ciste du Mémorial, au-dessus de Saoû par une route montante et caillouteuse que Lidof, dépassant la stèle, nous obligea à poursuivre jusqu'à son terme.


3 courageux faisant fi des broussailles, dénichèrent le bocal tandis que les autres admirèrent le magnifique paysage.

Pour le final notre hôte nous avait préparé une surprise : un spectacle privé au "Lido"(f). A six heures pétantes, les belles dames entrèrent en scène dans une farandole rapide et s'alignèrent face à nous.
Magnifiques dans leurs strings chamoisés, leurs lèvres écarlates, un chapeau cornu sur la tête et leurs incroyables poitrines gonflées sous notre nez. Spectacle topless avait annoncé l'organisation, promesse tenue.


Une demoiselle particulièrement aguichante fit à grands coups de poitrine, des avances à Lidof qui ne pouvant résister à la tentation, se dit que, "vu mon âge, une telle aubaine ne se représentera peut-être pas". Il s'approcha de la belle, ouvrit grand le bec et articula "I love You". La belle émoustillée lui envoya une giclée que notre ancêtre déglutit goulûment, la moustache blanche de mousse.
Suite dans la ciste "Les filles du Lido(f) 1".

BRAVO et MERCI à Filloux et Lidof pour cette bééélle journée cistique.


Étaient présents: Ardecho54 et Madame, Filloux, Géracole et Madame, Isanouk, Joba, Les Mazottes dont Didier, Lidof, Lolo26, Miche, Piannonay, Rencontre, Sardam et Monsieur, la famille Totue38, Triacon et Madame.

 

 

À VOS AGENDAS
 
... par Crevette
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.

Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...)

Sur la côte de Jade : le samedi 19 août 2017 (forum Loire-Atlantique)

- Retrouvailles belges : le 9 septembre 2017 (forum Belge)

 

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs..

 

STATISTIQUES
 
Mai 2017 Cistes cachées : 645, Nb d'échanges : 10307 (sur 5608 cistes différentes), Nb d’inscrits : 343.
 

 
 

Tapenade de tomates et d'amandes grillées* ... par Chalande
 

Ingrédients pour 4 personne
s
:

85 g de tomates
3 tranches de tomates séchées
65 g d'amandes
65 g d'olives noires
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à soupe de basilic haché
1 cuillère à soupe de jus de citron
2 gousses d'ail
sel
poivre du moulin

Préparation
: Griller les amandes entières dans une poêle (environ 5 minutes) puis les hacher grossièrement dans un mixeur. Réserver.

Couper les tomates en morceaux puis les placer dans le mixeur avec tous les ingrédients (les morceaux de tomates séchées, les olives dénoyautées et égouttées, l'huile d'olive, le basilic, le jus de citron, l'ail, deux tours de moulin de poivre) sauf les amandes et le sel.

Hacher jusqu'à obtenir un mélange onctueux. Ajouter ensuite la moitié des amandes et continuer à hacher pour incorporer le reste des amandes. Saler et ajouter de l'huile d'olive si besoin.

Servir avec des tranches de pain de campagne, des crackers ou des légumes.
 
 
 

RENCONTRE VALAISANNE CHEZ NOS AMIS SUISSES
 
... par Rencontre, Givaros et Cst73
 

Annoncée depuis février, on l'attendait avec impatience. La rencontre valaisanne fut un immense succès. La première énigme sensée donner le lieu de rendez-vous chez l'un des organisateurs, donnait déjà le ton, il fallait la chercher derrière un pingouin !!! La suite fut du même tonneau... de Fendant bien sûr.
C'est Farinet, pseudo emprunté au célèbre Robin des Bois du Valais*, mélange subtil et détonnant de Chalande, Bolet, Willow et Givaros, qui fut l'auteur de toutes ces belles énigmes à plusieurs cerveaux.

Beaucoup se sont perdus (virtuellement jusqu'à la veille) puis retrouvés très vite devant une tasse de café et bien d'autres choses agréables, dans un cadre magnifique sous un soleil aussi généreux que le cœur de nos amis Suisses ... Que de surprises nous attendaient à commencer par ces jolis badges personnalisés chacun par une photo différente du "paysage" valaisan.

Après les embrassades, retrouvailles, présentations, discussions diverses, tous les participants ont dû plancher sur une 2ème énigme, beaucoup plus difficile, pour connaître le point de départ de la balade, il s'agissait de trouver des coordonnées... suisses à convertir, pourquoi faire simple quand on peut compliquer les chose !! Cogitations intenses pour certains et plus "relax" pour d'autres... Petit contrôle rassurant avant de partir pour s'assurer de ne pas perdre quelques valeureux Cisteurs en chemin.

Et c'est parti !! Après un certain nombre de lacets nous arrivons dans une haute vallée ensoleillée du Valais (il n'y a que ça en Valais, des vallées et du soleil !!) où nous avons eu la surprise d'assister à l'arrivée des vaches à l'Alpage et la fête de l'Inalpe qui y est consacrée avec ses combats de Reines, les puissantes vaches d'Hérens (prononcer R1).


Mais l'heure était aux conviviales réjouissances gastronomiques personnelles partagées, entre autres délices la tarte au raisinée de Willow, les différents fromages régionaux, les bricelets (petits gâteaux roulés en forme de cigare dentelé) de Mmes Khalidor... Il fallait remplir les panses avant de se dépenser le long des Bisses Valaisannes*. D'aucun dirait que ce fut un chouette plan ou un Plan Chouette... En trois groupes : parcours à l'endroit, parcours à l'envers, parcours raccourci...

Les organisateurs avaient prévu un ravitaillement en eau et autres boissons fraîches à peu près à mi-chemin et ce fut un choix judicieux, puisqu'à une minute près, les deux groupes se sont croisés échangeant leurs impressions avant de repartir chacun de leur côté pour boucler la boucle d'environ 4 h! Certains avaient choisi la version raccourcie et ont attendu les autres à l'ombre d'une terrasse ensoleillée qui ne pouvait que correspondre au thème de la journée puisqu'elle s'appellait le "Café des Bisses"...

C'est là qu'un participant nous annonça qu'il venait de passer le cap... des "t'huit ans". Les bougies n'étaient pas prévues, mais qu'importe, qu'on le bisse !! (pardon : bise !). Pour être sûr de ne pas manquer de bisous, il a d'ailleurs offert un tabouret rehausseur à The-Smileys qui n'arrive jamais à attraper ses boite, lui offrant ainsi, le moyen de se mettre à sa hauteur...
 

Puis nos GO nous offrirent un apéro valaisan, bien accompagné notamment de Tapenade de tomates et d'amandes grillées*une tuerie confectionnée par Chalange. Suivait une raclette typique, la vraie, pas dans des coupelles (raclette, ça veut dire "racler" ou bien ?) servie par les jeunes Cisteurs valaisans en costumes "Meliva" alias Melia, Lisa, Valentin. Le repas se prolongea jusqu'à ce que l'une des petites srveuses (7 ans), s'écrie: "Voilà, vous pouvez éteindre les fours, je n'ai plus de clients !"


Puis Farinet, profitant de la nuit tombée, nous projeta un magnifique et très humoristique documentaire sur ce Valais qu'il aime tant et qu'il a tant su nous faire aimer.
Enfin, avant de passer au dessert une nouvelle épreuve nous attendait : des énigmes farfelues qu'il nous fallait résoudre pour gagner un billet de la monnaie locale : le "Farinet" dont nous avions déjà vu quelques pièces le matin. Et enfin, pour être sûr que personne n'ait d'excuse pour éviter la balade en hibou, nos GO offrirent à tous les participants un stylo-lampe-torche !


Sortie hibou aventureuse dans une fraîcheur toute relative, pour un petit circuit désorientation dans les bois à la recherche de lucioles... C'est là qu'on s'aperçut que le Valais, c'est beau aussi la nuit sous un ciel somptueusement étoilé ! Ce n'est pas Grande Ourse 40 qui nous contredira...

Chacun est ensuite parti se reposer quelques courtes heures qui chez l'habitant (grand merci à eux !!), qui en camping-car... Plus un bruit hormis quelques ronflement sourds...

Les festivités n'étaient pas terminées. Réveil matinal sous un soleil toujours aussi radieux ...

En route pour une balade dans les vignes !! Ça cogne déjà ! On comprend pourquoi le vin est si bon, sur les coteaux si bien exposés qu'on y entend les cigales et qu'il y pousse des cactus !

Khalidor en profite pour fêter sa 3000ème trouvaille sur une ciste perchée... Bissée... Bien entendue !


C'est à l'ombre bienvenue des arbres que l'on finit les délicieux restes de la veille... Mais il en restera encore, comme toujours !
Et à l'heure du café... On pousserait bien une petite chansonnette ? Sur l'air de la célèbre "Etoile des neiges" ! Quelle belle chorale improvisée à trois tons : occasion pour certains de participer ainsi à la Musiciste.

Chacun se quittera comblés, des paysages somptueux plein les yeux et de la joie gravée au cœur pour... pour... un certain temps... jusqu'à la prochaine rencontre ...où qu'elle soit !


La langue française n'a pas assez de superlatifs pour dire tout ce qu'on voudrait et nous ne maîtrisons pas le Valaisan, mais il nous reste un an pour l'apprendre avant la rencontre Valaisanne "BIS" !
Encore GRAND MERCI à Farinet pour cette belle rencontre préparée avec tant de brio et toute la précision qui fait la renommée des Suisses !
 

Etaient présents : Chalande, Bollet, Willow, Gi-var-os, Rencontre, Iris 39 et Monsieur, cst73 et Monsieur, Ingmar, The Smileys et Piafabec, Hydrogène, Sardam et Monsieur, MCJM, Grandourse40 , Charlipopotte et Grenouille des prés, Khalidor, Alger, Hibicus.

Toutes les photos (et il y en a énormément) n'ont malheureusement pas pu être attachées à ce compte-rendu ; mais elles sont à votre dispositions sur le forum Suisse au sujet de la rencontre.

 * Recette de Chalande au dessus ce cet article.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~    

Joseph Samuel Farinet (1845 - 1880) est un célèbre fabricant de fausse monnaie. Il ne produisait que des pièces de 20 centimes (l'équivalent de deux euros aujourd'hui) mais dans le seul but de les redistribuer aux pauvres.
Issu d'une famille valdotaine misérable, il se mit dès sa jeunesse à fabriquer de la fausse monnaie. S'évadant d'une prison italienne, il gagne le Valais où, en une décennie, il mettra en circulation des dizaines de milliers de fausses pièces. Condamné à trois reprises (dont deux par contumace) il mène une vie d' évadé hors-la-loi. La gendarmerie valaisanne le traque sans succès (et mollement semble-t-il) pendant des années, car la population le soutient, le cache, égare les gendarmes sur de fausses pistes et ce pour diverses raisons : beau, charmeur, sympathique. Il est, dit-on, la coqueluche des femmes. En outre, la pauvreté sévit, donc par générosité naturelle et pour s'assurer des complicités, il distribue sans compter ses fausses pièces, quoique dénuées de toute valeur, elles jouissent d'une certaine tolérance, car le canton connaît une crise financière si grave que l'on va jusqu'à se méfier de la monnaie officielle.... Mais, la Berne fédérale, se jugeant bafouée, accroît sa pression : en 1880, les gendarmes acculent Farinet dans une gorge proche de Saillon. Il est probable que le fugitif, rompu de fatigue et mourant de faim, a fait une chute mortelle. Mais le bruit courut aussitôt que ses poursuivants l'avaient tué.
Ainsi Farinet, surnommé le Robin des Alpes, ou le Robin des Bois suisse, faisait figure de bienfaiteur des pauvres et de héros du petit peuple valaisan. Tout concourait à la création d'une légende... et c'est ce héros légendaire qui fut le maître de céans de notre rencontre cistique.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  

Les bisses, pour ceux qui l'ignoreraient, sont de petits cours d'eau à flanc de coteau, nés de la volonté paysanne d'échapper aux conséquences de la sécheresse. Issus de captations diverses (rivières ou torrents), ils servent à irriguer les différentes cultures de nos coteaux. Doucement inclinés, ils sont en général bordés par des sentiers de randonnée qu'on a plaisir à emprunter. La région d'où partait la balade regorge de bisses puisqu'on n'en compte pas moins de 6 à différentes altitudes. Les bisses qu'ont empruntés les Cisteurs de la rencontre s'appellent le Bisse du Milieu et le Bisse Vieux. Mais il y a encore le Bisse de Dessous, le Bisse de Saxon, le Grand Bisse de Vex, le Bisse de Chervé...  

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

 Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et bons conseils qu'ils sauront toujours vous donner pour vous aider !

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 


Adressez les solutions de vos réponses aux jeux à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?
Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

1 énigme de Muriellejn :

2 énigmes d'Adopeste :

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 

MARABOUT'FICELLE
 
... par Adopeste
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."


Les mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

 

LOGIGRAMME
 
... par Triacon
 

Voilà l'été, on aperçoit le soleil, les nuages filent et le ciel s'éclaircit... et dans la tête de cinq couples qui bourdonnent, les cistes qui circuitent les neurones !
Grâce aux propositions, retrouvez pour chacun la composition de chaque couple, le nombre de cistes et le nom du circuit cistique.
Transcrivez les résultats dans la grille en portant 1 (ou une croix) pour une affirmation et 0 pour une négation puis reportez ces conclusions dans le tableau de synthèse pour connaître les solutions.

1. Dolfi et Lilloux sont des adeptes du cistage de pierre. Ils sont partis chercher trois boîtes de plus que Poulix.
2. Pianonouk, qui n'est pas le partenaire de Picali ni de Micontre, a trouvé moins de 15 cistes.
3. Isanay, qui circuite à cistanat, cherche trois cistes de moins que le couple de cistes errons.
4. Le duo qui vise sept trouvailles n'inclut pas Mondessel, le partenaire de Monkaka.
5. Micontre ne veut pas de sauts cistes et n'est pas la femme de Poulix.

 

 

 
Cst73: Pin à crochets accroché à la falaise
 

LA BALADE DU CISTEUR HEUREUX
 
... par Rencontre
 

Oui, je sais, Gérard Lenormand met deux "L", mais nous n'avons pas les mêmes valeurs !

Il y a quelques jours, je faisais une balade à vélo... (électrique car à mon âge on aime bien être assisté) et, essayant les petits sentiers pour changer un peu, j'arrive soudain devant "la chose" devenue inutile, rouillée, délabrée... Qu'elle est belle, il faudra que je revienne y mettre une ciste! Mais pas aujourd'hui car il est tard et il faut rentrer.

Sur le chemin du retour, tout près de là, je passe près d'un bâtiment dont le nom me trouble : il me fait penser à quelque chose de déjà vu... les belles eaux... ?

Rentré à la maison, je cherche ces "belles eaux" dans les anciennes cistes non trouvées ... Bingo, c'est la "La ciste des si belles eaux" !

"La Chose" peut-elle correspondre au spot de la ciste? Oui, mais rien n'est certain ; y avait-il un chêne à proximité? La seule solution pour dissiper le doute est d'y retourner, avec une boite à poser au cas où !

Le lendemain je suis donc à nouveau sur la piste. Arrivé à "La Chose", je suis tout excité à la vue du chêne majestueux tout proche! Allons voir au pied...(non, pas du chêne!). Un trou, vide, des amas de feuilles, déception. Des rongeurs l'auront sans doute emportée, ou peut-être n'est-ce pas là, pourtant, tout correspond.

Non, ce n'est pas possible, la ciste doit être là ; armé d'un bâton je gratte, fouille, creuse, et enfin, la voilà, bien enterrée au plus profond du trou, mais intacte !

Qui n'est pas Cisteur ne peut pas imaginer la joie que j'ai ressentie à ce moment ! Pensez : un trésor resté là depuis onze ans et que j'avais déjà cherché (ailleurs) il y a sept ans !

Bon, j'ai dit "intacte", mais il y a un petit bémol : le "lapin mangeable", s'il avait conservé un bel aspect, n'était sans doute plus très bon. Après ouverture, j'ai constaté une forte odeur de fromage due sans doute au lait du chocolat, et je profite de cette narration pour rappeler que les denrées périssables sont à exclure des cistes.

Je souhaite à tous de faire comme moi une "balade du Cisteur heureux"

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste, Canecane, Chalande, Geracole (Mme), Givaros, Iris39, Megg, Muriellejn, Rencontre, Sardam, XIII Nocturnes, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation