JOURNAL DES CISTEURS N°134
Parution du 01/10/2017
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 

 
de Cst73
Avec en bonus une paréidolie en premier plan, je vous laisse deviner ce que c'est !
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

... par Triacon
 

L'automne, c'est l'époque où la nature commence à ralentir le rythme, où les organismes s'approchent doucement de l'hibernation, à la vitesse de la paréidolie de CST73 certes, mais quid de notre jeu chéri et de son évolution?
Allons-nous vers un endormissement sournois et progressif car la liste des lieux de cache désormais interdits s'allonge, Phil nous les aligne longuement pour mémoire. La recherche de propriétaires compréhensifs sera-t-elle plus ardue que celle des énigmes elles-mêmes ?
En fait, l'automne des cistes pourrait aussi être la période de la maturité, celle où plaisir et responsabilité vont de pair. Si nous cistons sans avoir cure des croyants, en allant au-delà du respect des chers disparus ou sous les pavés de la plage, soyons sûrs que nous ne respectons pas l'article 4 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Cisteur du 15 septembre 2002 "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres" !
Alors, bonnes recherches et bons cache-cache à tous, dans l'esprit de cette déclaration...

 
 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Un petit miracle s'est produit ce mois-ci : pour la première fois depuis plusieurs années, le pourcentage de nouvelles cistes créées d'un mois sur l'autre ressort supérieur à celui relevé douze mois plus tôt, donc à mois équivalent. Dit plus simplement, septembre 2017 a été plus dynamique que septembre 2016 en nombre de nouvelles cistes cachées (+0.58% contre +0.43%), alors qu'on commençait à tristement s'habituer à ce que le jeu s'endorme progressivement et inéluctablement. Est-ce là le premier signe d'une inversion de la courbe ? A suivre !...

Cela dit, deux départements (et à travers eux, deux Cisteurs) tirent largement la production vers le haut : en premier lieu la Haute-Vienne qui, grâce à l'intervention musclée de Tarzoon, affiche une progression de 12,17% (soit 88 boîtes quand même ! Pas mal pour un seul homme !...). A croire que la Région Centre était particulièrement stimulante ce mois-ci, l'Indre réalise une performance presque similaire (+9,51% et 80 cistes nouvelles), sous l'impulsion, cette fois, de Clipperton. Le département du Nord prend, lui, la troisième marche du podium, mais avec une amélioration nettement plus modeste de son parc cistique (+2,42%, 27 boîtes). Ici, c'est l'effet "InCarnatis" qui joue à plein, porté par ses Cacheurs attitrés Clennf, Monkassel et Ladinedine.


Si l'Isère n'accède pas au podium ce mois-ci, elle se distingue malgré tout en devenant le 6e département couvert de plus de 3000 boites. C'est Geracole qui s'est chargé de cacher cette ciste symbolique, le 26/09/2017, en entame de sa série "L'Isère arrose sa 3000e ciste", et après voir couvert les derniers mètres précédents avec une autre série "Sept, chiffre sacré - En attendant la 3000e".

Des caps, j'en ai également relevé deux autres, mais au niveau régional, cette fois :
- Dès le 09/09/2017, la Nouvelle Aquitaine s'enorgueillissait de sa 13000e ciste, dénommée "Bœuf de Bazas" et cachée en Gironde par Sourygrosrat.
- Une semaine plus tard, une 9000e boite venait à son tour, depuis la Côte d'Or, étoffer le catalogue de la Bourgogne-Franche-Comté : "La ciste de Fernando", mais néanmoins de Kazak21 ...

Ce dynamisme de fin d'été touche également les Cacheurs individuels, puisque pas moins de neuf d‘entre eux accèdent à une nouvelle centaine depuis ce mois de septembre :
- au cap 900 s'illustrent Geracole, l'amoureux des bêtes à plumes (avec "Le sentier d'une lutte - 3 Le faucon pèlerin", cachée le 25/09/2017), et Belu, qui préfère manifestement les bêtes à poils "La ciste du chat péruvien", cachée le 23/09/2017
- le cap 600, lui, n'est atteint que par Lidof, qui veut que ça se sache, à en juger par le nom de sa boite "Ma 600e cachée", enregistrée le 09/09/2017
- même chose au cap 400, tutoyé par la seule Pouchie, juste à la fin de sa "Petite balade dominicale 3", cachée le 24/09/2017
- le cap 300 est beaucoup plus disputé, visé dès le 28/08/2017 par les Jps34 "La 300e des Jps34", puis par Clipperton et sa "Croix de Brenne # 03", cachée le 01/09/2017, avant que les Tulipes ne les rejoignent, le 22/09/2017, pour un "plan à 3" ...

- au niveau 200, deux Cacheurs ont eu la même idée au même moment (27/09/2017), et si Hin-ciste semble déjà en terrain connu, Jolo07, lui, est encore en recherche "Le voir, Les voir, Lavoir".

Pour honorer tous ces Cacheurs, il fallait que les Trouveurs se montrent eux aussi à la hauteur. C'est chose faite avec 7 nouvelles entrées, au premier rang desquelles on retrouve Cgaga, intronisée 66e Camille depuis le 27/08/2017. Un jour plus tard, Pionniers67 devient le 111e joueur à franchir le cap 3000. Chez les Vincent, c'est la profusion, avec pas moins de 4 nouveaux venus (les 189 à 192e membres) : Nauplius, le 27/08/2017, puis Pangya le 05/09/2017 et Jober le 19/09/2017. Yanovitch décroche également ce titre (le 12/09/2017) et explose à cette occasion le "record" du Vincent le plus patient, ayant mis 4510 jours pour atteindre son deuxième millier de boites (le record précédent était détenu par Takiko depuis le 17/04/2016, avec ... 2708 jours. Chez les Emile, enfin, Romarin s'adjuge le 04/09/2017 la seule nomination du mois (mais la 413e depuis le début du jeu). Entré dans le jeu le 16/01/2005, lui aussi détrône, avec 4614 jours de recherches cumulées, le précédent "membre le plus patient" dans sa catégorie.

Ces nombreux passages de caps allongent quelque peu la taille habituelle de mon article, mais que cela ne vous dissuade surtout pas de poursuivre dans la même voie le mois prochain. Même si cela doit me demander un temps plus long de rédaction, j'ai toujours plaisir à pouvoir vous démontrer que notre jeu garde son dynamisme, malgré ses quinze ans d'âge !...

 

BIEN DES MURMURES VONT MÛRIR, SUR MURS, MURETTES ET MURETS !
 
... par Philippe d'Euck
 

Il fut un temps où le gros sel dans les fesses, les plumes blanches et le goudron bien chaud étaient réservés aux tricheurs. Puis, hormis les récurrents petits embarras de cistes cachées par-ci par-là en propriétés privées, sont survenus aussi les problèmes des cistes dans les cimetières et lieux de culte. Ces derniers, heureusement, ont été réglés très vite grâce à la mobilisation de tous pour les répertorier, et à la grande majorité de leurs Cacheurs qui sont allés les retirer ; encore merci à eux pour leur compréhension et bienveillance !

Bref, maintenant, ce sont les murs et murets, qui titillent un tantinet l'attention ! La difficulté, avant que d'autres propriétaires viennent se plaindre, c'est que je ne peux pas recenser toutes les cistes emmurées sans photo avec flèche marquant la pierre, et posées sans autorisations. C'est-à-dire que, sans flèches, il y en a beaucoup, et sans autorisation, elles le sont quasiment toutes. À signaler, et c'est justement mérité, les proprios qui ont été très sympas et l'ont donnée, voire sauvé des boîtes en proposant de les recacher un peu plus loin sur leur terre, et autres dans le même cas devenant eux-mêmes Cisteurs ensuite. Au passage, Chapeau-bas, Mesdames et Messieurs ! Encore respects, mercis et bravos à eux aussi !

Alors, en général, les murs et murets délimitent une propriété et,
qui dit propriété, dit propriétaire !


Je dois vous avouer que j'en ai un peu ras la visière de me prendre la tête, des fois, avec eux !!!
Il est vrai que ce n'est pas tous les jours, mais si je pouvais éviter ces désagréments, ça me plairait bien
quand même de passer mon temps à autre chose...

Et puis, comme me l'a suggéré Cst73, pas besoin de cacher forcément dans un mur :

"Si l'on veut montrer un joli spot dans un hameau, en ville ou ailleurs, inutile de cacher dans le mur dudit spot (puisque bien souvent privé), mais d'écrire dans l'énigme un parcours et aller cacher la ciste plus loin dans un chemin, au pied d'un arbre ou sous un rocher, bref, loin des yeux du proprio et, accessoirement, de ses chiens... La ciste sera davantage protégée du vandalisme, ainsi que tout mur et, en plus, cela fera marcher le Cisteur, ce qui est excellent pour la santé !"

Là, dernièrement, c'est celui du muret qui cachait la "3395" qui m'a écrit. Je le comprends et je compatis, déjà deux fois, me dit-il, qu'il le reconstruit, son muret, et qu'il en a bien marre lui aussi ! Mais, pour une fois, il n'a pas mis de mail en entête de son message, ni son nom, ni téléphone, ni quoi que ce soit me permettant de lui répondre.


Je dois dire qu'il m'a ainsi évité de devoir m'expliquer avec lui et lui demander d'excuser le Cacheur, et lui promettre que je vais tirer les oreilles des Chercheurs qui dépierraillent, quand il n'y a pas de photo avec la flèche précisant le spot. Nous savons tous, évidemment, que les 99,9999999% d'entre vous font attention mais nous savons tous, aussi, qu'il y aura toujours une brute partout, hélas, au moins toujours une..., et le 0,0000001 de chair épaisse à front bas la constituant, un peu trop excitée et aux taquets pour toper, et voilà que ça suffit à faire la rue Michel : un muret tout par terre, à lui tout seul !

Ceci dit, il n'a pas l'air si déglinguos que ça, son muret ! Ce n'est pas lui sur la photo, mais merci pour elle, à Touseg et Majordomi. Mais même s'il n'est pas écroulé comme il le prétend, ce sera là une bonne occasion de se pencher enfin sérieusement sur la question. Alors, on pourrait mettre fin à tout ça une bonne fois pour toutes, vous êtes d'accord ?

Mais on ne va pas interdire strictement les murs et murets, comme en Geocaching, car que ce soit cistes ou géocaches, tout cela n'est uniquement qu'affaire de bon sens, alors il y a déjà assez d'interdictions partout, n'en rajoutons pas ! En revanche, mais ça revient au même, pour cacher dans un mur ou muret, il y aura juste... deux obligations, strictement obligées impérativement expressément obligatoirissimes :
Premièrement, surtout quand il s'agira d'un mur d'enceinte d'une habitation, quelle qu'elle soit, il y aura obligation absolue de demander l'autorisation au propriétaire.
Fastoche ! Avant de sonner chez lui pour lui expliquer le jeu en deux mots en montrant votre boîte de pellicule photo (fichtre, vous en avez encore, de ces bonnes vielles boîboîtes ???), vous regarderez d'abord si dans son mur une petite pierre serait DÉJÀ descellée et, exclusivement à cette condition, vous pourriez lui demander de planquer votre boîte derrière.

De toute façon, selon l'endroit, vous savez bien que la super discrétion est requise et que quelqu'un qui rôde, sifflotant en l'air et s'agenouillant toutes les deux minutes pour attacher son lacet, c'est toujours bien chelou ! Là, si les petits vieux ne sont pas sur leur banc, dans le journal, mais qu'ils vous matent derrière le bout de tissu vichy écarté de leur fenêtre, c'est aux autorités locales, képiées du chef, ou pas, qu'ils vont faire appel aussitôt ! Je sais, la vie de Cisteur est parfois dûre, dûre, dûre, mais, ne nous plaignons pas, ce n'est qu'un jeu et il y a bien pire ailleurs !

Cela nous fera une source supplémentaire d'anecdotes tous les mois, et ça vous demandera juste un peu plus de temps à passer, discrètement, pour trouver "la pierre qui bouge" et si vous en découvrez une, ce sera un peu comme si déjà vous receviez l'adrénaline de la trouvaille de la boîte qui serait prochainement derrière si, sur le coup, vous êtes convaincant et si le proprio n'a pas besoin d'être trop convaincu non plus ! Pour ce genre de mur (enceinte d'habitation), ce n'est que dans cette condition que vous pourrez cacher.

- Ahhh, mais non, Phil, voyons ! Ce n'est pas la bonne méthode, pour obtenir l'autorisation !
- Ahhh, très bien ! C'était juste pour voir ceux qui suivaient... !!! Bien sûr, ce n'est évidemment pas dans un article recommendant de l'eviter, que cela pourrait se faire par un Cacheur qui le pourrirait déjà juste pour chercher une pierre qui se descellerait facilement !!! Ce serait déglingage par le Cacheur, et puis déglingages par les Chercheurs : double effet Kiss Cool, quoi !


La-voilà donc, la bonne méthode, pour les murs d'enceinte d'habitation :
Arrivé(e) avec votre meilleur sourire et votre petite boîte de pelloche photo devant la sonnerie du respectable propriétaire, vous saurez lui expliquer le jeu en deux mots mais, le truc, c'est que vous allez lui proposer à l'insu de son plein gré, d'y participer en trouvant la pierre lui-même !

Bon, disons-le, au pied de son mur, c'est le cas de le dire, votre débrouillardise fera le reste :
- Bonjour M'Sieur ! ou bien, "Bonjour Madame, bonjour Monsieur !", s'ils sont les deux sur le pas de la porte. (Mais ne jamais dire "M'sieur-Dames", car il n'y a rien de plus vulgaire !).
- Voilà, cette petite boîte s'appelle une "ciste" (vous la lui montrez ouverte pour qu'il soit béat d'admiration devant la petite figurine footballeur, le petit dé à jouer et la pince coccinelle, cela lui évitera d'imaginer qu'elle pourrait contenir tous les vices et sournoiseries du Monde), et des joueurs doivent la trouver. C'est un jeu de piste familial... (là, avec soulagement et stupéfaction, vous pourriez tomber sur une méga surprise :
- Waouuh, géniaaaal, te casse pas Petit, je suis "MachiaVélus-DeCistus", ça te dit, comme pseudo de Cador ??? Plus de 1000 cistes cachées au compteur, et en quinze jours, bonhomme ! Rentre, on va arroser ça mon pote !

Sinon...
- Oui ? Ah, un jeu familial ? C'est bien !
- Oui, c'est super, M'Sieur, et alors, comme nous sommes très respectueux des propriétés privée, de la nature, des animaux et toussa, je viens vous demander d'avoir la gentillesse de m'autoriser à la cacher derrière une petite pierre de votre mur...
- Dans mon mur ? Et pourquoi spécialement mon mur ?
- Parce que les murs de pierres offrent des cachettes faciles, et le vôtre est vraiment très bien pour ça !
- Ahhh, que diable !

- Vous savez quoi ? On a l'habitude de faire comme ça, le mieux, c'est que ce soit vous qui me montriez derrière quelle petite pierre descellée, s'il y en a une, je pourrais cacher ma boîte. Ou alors, tenez, encore bien mieux, m'indiquer dans quel trou existant je pourrais la glisser, et la dissimuler avec un caillou... J'en ai vu un ici, de trou, ça vous irait... ?

Bon, en gros la trame c'est ça, et il n'y en a même pas pour une minute montre en main pour jouer la tirade ! Et puis, ce sera selon le talent de convaincre de chacun(e) et de s'adapter, je vous fais confiance !


Ensuite, avant de remercier vivement le propriétaire qui a eu la gentillesse de vous autoriser, vous devrez lui expliquer que, justement, pour l'intégrité du mur les joueurs ne viendront pas le fouiller n'importe où pour trouver la boîte, mais qu'ils iront au contraire directement à la bonne pierre qui la cache, car cette dernière sera indiquée très précisément par une flèche, sur une photo de l'énigme.
Et dites bien, aussi, qu'il n'y aura pas des hordes de Chercheurs, mais quelques uns, et que, dans ces conditions, même s'ils étaient nombreux, ils ne pourraient être que respectueux de l'endroit et ne causer absolument aucun préjudice au mur.

Vous lui montrez un exemple bien rassurant, par exemple le mur de la "99783" :



Le « Deuxièmement », c'est cela, c'est la flèche elle-même !
Donc, à partir de maintenant il sera expressément obligatoire, impératif inconditionnel, et encore plus, de demander l'autorisation pour cacher dans tout mur ou muret d'enceinte d'habitation que ce soit, mais il faudra mettre tout autant obligatoirement une photo-indice indiquant précisément la pierre par une marque de couleur bien visible, flèche, point, etc... Et je complète avec une autre suggestion bien vue, de Triacon : 

"Soyez sympas, quand vous mettrez vos flèches, d'avoir une pensée pour vos frères Cisteurs (et soeurs sisters, bien sûr !), qui sont daltoniens ; les flèches rouges leurs sont difficiles à distinguer, et le mieux est de mettre des flèches jaunes !"
_ _ _

Pour les murets de soutènement en terrasses, ou "restanques" dans le Midi, qui sont en pleine cambrousse, ce n'est pas le même topo. Bien sûr, le marquage de la pierre sera obligatoire,

 

mais on ne va pas non plus passer des heures et des heures « cadastrales » en mairie pour traquer le proprio, alors que c'est impérativement ce qu'il faudrait faire, comme pour demander une autorisation pour cacher sur tout lieu privé. De toute façon, il faut bien se rendre compte que quasiment tout est forcément privé sur le territoire !

Koalito, notamment, et d'autres, avaient répondu à cela très pertinemment, lors de l'épisode des "cistes dans les cimetières" :

Le tout étant de savoir quel est la marge de tolérance, selon le cas, pas vraiment facile. Alors, tant que faire se pourra, il faudra vous préoccuper de vous renseigner à qui demander l'autorisation, dans la mesure où vous pourrez trouver quelqu'un éventuellement présent dans un périmètre "acceptable" de votre spot, qui puisse vous informer. Il est vrai aussi que les propriétaires urbains, tout comme les ruraux, ne sont pas obligés de marquer "Terrain Privé" tous les cinq mètres, et c'est donc à vous qu'il appartient de faire au maximum pour devoir vous préserver de toute revendication, engueulade ou plus, et autres joyeusetés du genre !

Encore faut-il que deux ingrédients explosifs soient réunis pour que ça fasse tout un foin : que le mur ait à la fois un propriétaire râleur (çà, déjà, pas de souci, c'est la digne signature chromosomique française pur jus, par excellence), de plus il sera tout à fait dans son droit, et qu'un Chercheur excité du bulbe, ne se retienne plus devant un muret de pierres bien alignées, proprettes et innocentes, et le foute en l'air pour baver de bêtise et de joie primaires devant une boîboîte ! Oui... le fameux 0,0000001% restant ! Il n'en a pas l'air, comme ça, mais il existe !


Alors, dans ce nouveau contexte, que faire, maintenant, des cistes planquées dans jolis murs, murettes et murets, qui n'ont pas de photos-indices ? Elles sont nombreuses, et même sûrement un sacré paquet !

De plus, beaucoup n'ont sans doute plus leur Cacheur qui joue encore, ou qui soit joignable. Dans tous les cas, ça va faire du boulot, mais il est normal qu'avec le nombre de cistes, certains problèmes spécifiques peuvent pointer leur nez de temps en temps et on doit faire avec. Bien sûr, un article sur les murs et murets sera rajouté, résumé en quelques lignes comme vous le verrez plus bas, dans le règlement relatif à la V2. Oui... pas la tête !

Donc, ce que l'on peut déjà proposer, c'est que les Cacheurs actifs qui liront cela et qui ont des cistes dans ce cas rectifient le tir dans un premier temps, et parent au plus simple en mettant une photo avec flèche et, dans un deuxième temps, tant que cela se pourra, demander une autorisation (ce qui sera, en effet, mettre le proprio sur le fait accompli, mais tant pis !), et s'il ne l'obtient pas, il retirera sa ciste et la déclarera disparue. Bien sûr, chacun peut faire suivre cette info et mettre des Cacheurs au courant comme ils le voudront ou pourront.

Pour ces cistes sans photo-indice, et dont le Cacheur ne joue plus ou est injoignable, ou qui n'aura donc pas lu ces lignes, les Trouveurs, s'ils n'en sont pas très loin géographiquement, pourraient peut-être faire une photo, flécher la pierre et me l'envoyer à : ciste.thematique.blog(arobase)gmail(point)com
Pour l'instant, toujours pas plus de 100 Ko, au format JPEG ou GIF.
En précisant, évidemment, le N° de la ciste et puis, pour faciliter le tri à la rédac en général, et à Butterfly91 en particulier, de bien mentionner aussi : "Photo pour Phil".

Millllas graciasss d'avançasss !
_ _ _

On résume, comme cela pourra l'être dans le prochain règlement :

1) Le Cacheur de toute nouvelle ciste qui est destinée à vivre dans un mur ou muret d'enceinte d'habitation (qu'il soit urbain ou rural), devra impérativement avoir obtenu l'autorisation du propriétaire avant d'être cachée et mise en ligne, avec une tout autant obligatoire photo-indice (plan large du mur), avec une marque (flèche, point, etc...) désignant très précisément la pierre dissimulatrice.

2) Le Cacheur de toute nouvelle ciste qui est destinée à vivre dans des murets en pleine cambrousse, ou restanques, fera tout son possible pour avoir l'autorisation du propriétaire. Dans tous les cas, il devra impérativement, aussi, mettre une photo avec la flèche marquant la pierre. Tout problème éventuel relatif à cela ne peut être que de la responsabilité des joueurs et ne saurait inquiéter le site cistes.net, ainsi que son hébergeur.
_ _ _

Voilà, en plus cocasse : "Tout Cisteur manquant à ces dispositions, qui provoquera l'ire farouche des Instances diverses, Maires, Gardes Forestiers, propriétaires et allez savoir qui, sera emprisonné directement sans procès, avec passage immédiat à la questionnette avec très bel entonnoir en cuivre émaillé et Vieux Calva "Cru Spécial 1421", s'en suivra la marque du fer rouge, voire bien blanc, en forme de cɶur sur les gencives, et écartèlement avec huit chevaux au lieu de quatre ! Purée... King Size, l'éparpillage ! Et finir le tout, avec les restes, en barbecue géant populaire et gratuit, en direct au JT de 20h, sponsorisé par Guy Degrenne et Weber !
Qu'on se le dise !"
_ _ _
Pour rappels bien utiles, quelques petits suppléments de lecture :
Celui-là, d'ordre "privé" !
Voir l'article : "TERRAIN PRIVÉ, TERRAIN MINÉ"

_ _ _ _
Celui-ci, sur les cistes dans les cimetières !
Voir l'article : "CISTES-PARISIANO-CIMETIERESQUES !"

_ _ _
Cet autre sur les cistes dans les lieux de culte.
Voir l'article "CONFESSIONS CISTIQUES !"

_ _ _
Et pour les plus curieux, sur la triche dont je parlais au début,
voir l'article "HALTE AU BLUFF !!!"

 

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Campanule73
 

Quand je me suis inscrite sur le site des cistes, spontanément, j'ai pris le nom de Campanule73. "73", parce que j'habite en Savoie, dans un petit village à 30 kilomètres de Chambéry. Quant à "Campanule", c'est un clin d'œil à mon enfance. En vacances en famille, nous avions créé "Le club des Fleurs joyeuses" incluant mes sœurs et mes cousines. Vous en connaissez peut-être deux. Les reconnaissez-vous sur la photo ?

Et les mêmes, (quelques) années plus tard ... :

Bien qu'elles aient aujourd'hui trois fois plus de boîtes à leur actif que moi, c'est pourtant moi qui leur ai fait découvrir les cistes, en 2009. Tout d'abord, une collègue me parle vaguement de ce jeu sur Internet, où on cache des petites boîtes : "Toi, Sylvie, qui aime les jeux de pistes, ça devrait te plaire". J'enregistre l'info, mais sans plus.


Un jour, je vais faire une balade à la Grotte de Mandrin sous le village de Dullin dans l'avant-pays savoyard. Je trouve un pot de confiture posé sur un rocher à l'entrée de la Grotte, qui a l'air rempli de petites choses : curieuse, je regarde à l'intérieur, je lis le petit carnet, mon intérêt s'éveille. Je me demande quand même pourquoi elle est là, à la vue de tout le monde. De retour à la maison, je vais sur le site, je m'inscris et en décrypte une près de chez moi et je m'y rends à vélo pour voir si je la trouve : eh oui, une autre boîte !
Mais faute d'objets, je ne peux pas faire d'échanges ; et depuis 8 ans, je n'y suis pas encore retournée !!
Je savais que cela pouvait intéresser ma sœur car on vient d'une famille où les jeux de piste ont égayé nos week-ends et nos vacances : mon père était très joueur et ne manquait pas une occasion de nous faire décrypter des messages codés et nous lancer à la poursuivre d'un merveilleux trésors ! J'en ai donc parlé à ma sœur et on a regardé ensemble "Sur la piste des Aindiens" (Tuttle01) et "Les 6 coups de Tiranoc" (Triacon) et, comme je connaissais bien ce coin de l'Ain, on a vite décrypté. Et quand mes deux sœurs sont venues en vacances chez moi, nous sommes parties en piste.
Et voilà ce que ça donne !

Pendant plusieurs années, j'ai surtout cisté avec mes sœurs. Je ne décryptais pas, mais j'entrais en scène dès qu'on arrivait sur le terrain : j'adore les astuces sur place pour trouver son chemin ou pour trouver la cache ; et comme ma sœur Touseg voulait dénicher toutes les cistes autour de chez elle (Côtes d'Armor), on en profitait quand nous allions en vacances en Bretagne. J'ai adoré la série de Bob d'Artois, près de Saint Brieuc, qui avait pour histoire des soldats en mission : "Objectif Alpha", Beta , Charlie et les autres... On s'est pris au jeu (Touseg, mon mari et moi) et on s'est imaginé en mission Commando :

Et maintenant, à chaque fois qu'on ciste tous les trois (on se loue un gîte une ou deux semaines par an), il y a le "commandant" Touseg, qui a tout décrypté et organisé les journées de recherche, et nous, les "soldats de terrain", qui sommes prêts à remuer toutes les pierres, à creuser le sol sur plus de 30 cm de profondeur pendant plus d'une heure pour trouver une ciste.

 

 

 

 


Avec ma sœur Iris39, c'est plutôt en vélo ou à pied ! On apprécie par exemple de faire des randonnées en montagne avec nos deux conjoints. La recherche des cistes donne une petite touche de piment à la randonnée. Ici, une randonnée de Geracole en Chartreuse avec nos deux conjoints :







Petite anecdote : sur une randonnée en montagne, on avait loupé une boîte à la descente : on cherchait une vraie ruine et on avait mal lu, c'était une "ex- vraie ruine", alors le petit chalet d'alpage rénové, ça ne nous a pas fait tilt. Après 20 minutes de descente, on a compris qu'on l'avait loupée ! Aïe ! En plus, comme on était les prem's sur cette série, on s'est dit que ça allait super se voir qu'on l'avait loupée ! Et même, le Cacheur (Les Rochelle) pourrait douter qu'elle soit encore là. Allez, on y retourne (100 m de dénivelé !) ? Ouf, tout le monde est d'accord : on a tout remonté (au pas de course, car l'heure avançait), trouvé la ciste (heureusement), et tout redescendu ! Celle-là, on l'avait méritée !

 

 

 

 

Depuis deux ans, je suis accro à la ciste "Le trésor du soldat Ryan" de Monglane. Pour celle-ci, j'ai sillonné le Nord-Isère, pensant au moins 20 fois trouver le trésor. J'ai pris un peu de hauteur en emportant "le modeste petit chien" mais, sur le Nord-Isère, c'est encore le brouillard ! Celle-là, si je la trouve un jour, c'est celle que j'aurai le plus méritée !






 

A partir de là, j'ai eu envie de décrypter moi-même : d'une part, je reviendrai moins bredouille de "Ryan" si j'en profitais pour aller chercher quelques autres cistes sur mon trajet. D'autre part, avoir déjà épluché toutes les cartes du Nord-Isère me facilite grandement le décryptage. Voilà les séries sur lesquelles je suis actuellement et que j'aimerai bien boucler:

La "série des Belles Maisons anciennes" d'Ulysse38. Elles font découvrir un joli patrimoine, surtout que j'aime bien y aller en vélo, alors on profite bien des paysages.

 

Les légendes du Val Dauphiné "la dame blanche" de JPB38, je rentre tout de suite dans l'imaginaire de la légende et m'attends à voir le dragon au bord de l'étang !  Plusieurs doivent avoir disparues mais j'aimerai les remettre à jour.

 

Les "cistes du MORDOR" de na_mo, j'adore l'ambiance de l'énigme ; j'ai trouvé la 1ère mais les autres ont sans doute disparu... Le cacheur n'est pas joignable mais j'aimerai la remettre à jour (avec un ancien trouveur ?).

 

 

Parmi celles déjà trouvées, il y a celle-ci, dont j'ai vraiment apprécié l'originalité : "LES TITANS" de Magriz, qui nous fait visiter des grottes dans une ambiance "titanesque". Vous voyez l'énorme animal de pierre ? Je suis si petite entre ses deux énormes pattes !

 
 
 
 
 
 
 

Quand je fais une série, il me faut toutes les trouver quitte à revenir plusieurs fois ! Pour "Les amants de l'impossible" de Cst73 , on est revenu au moins quatre fois sur le parcours car il y avait des énigmes qu'on n'avait pas comprises (manque d'expérience !), puis Cst est venue faire des SAV sur les cistes disparues, et donc on est revenu pour tout finir. Là, enfin, j'ai l'impression d'avoir accompli ma mission !
Ce qui me plait aussi, c'est de réveiller les cistes dormantes, celles qui n'ont pas été trouvées depuis plusieurs années. Mon record : 9 ans !

 

 

 

J'aime sillonner une zone et essayer de tout trouver ou remettre à jour ... Je mets des icônes différents selon l'état de mes recherches et comme j'adore les cartes, voilà ce que ça donne :

Par contre ce que je trouve le plus décourageant, surtout quand on a passé du temps à décrypter, ce sont les cistes "abandonnées". Nous sommes par exemple récemment allés dans la Nièvre sur le site très intéressant de l'ancien camp gaulois au Mont Beuvray. On a trouvé tous les spots, mais une seule petite ciste ! Donc merci aux Cacheurs et aux Chercheurs qui se sentent concernés par la maintenance de toutes les cistes. Un compte rendu des cistes non trouvées, une réponse, une vérification, un SAV, ou un feu vert pour SAV, autant d'attentions qui gardent ce jeu bien vivant.

Au fait ... c'était un article pour :

ma millième ??? Passée... Pas vue !!

Je ne regarde pratiquement jamais mon compteur. Ce sont mes sœurs qui m'ont avertie... !!

ET TOUT FINIT DANS UN BON FOU RIRE (avec ma sœur Touseg et mon homme de main qui nous suit à vélo)

 

 

À VOS AGENDAS
 
... par Crevette
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.

Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Pour fêter la 3000e ciste posée ! Dimanche 15 octobre 2017 (forum Rhône-Alpes)

 

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs..

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

 Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et bons conseils qu'ils sauront toujours vous donner pour vous aider !

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

STATISTIQUES
 
Août 2017 Cistes cachées : 761, Nb d'échanges : 13917 (sur 7426 cistes différentes), Nb d’inscrits : 528
 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Micanaloo
 


Nous sommes les Micanaloo : Michaël, Anne-Laure, et nos trois filles : Léonie 12 ans, Angèle 10 ans et Alice 5 ans. Nous cistons toujours ensemble, comme les cinq doigts de la main.

En avril 2009, en vacances chez le père d'Anne-Laure, un dimanche matin où il pleuvait, nous cherchions une activité à faire aux alentours. En surfant sur le net, nous sommes tombés sur le site cistes.net. Nous regardons quelques énigmes, et le père d'Anne-Laure nous dit : "Mais je sais où c'est, ça ! Nous sommes donc partis, à la recherche de... on ne sait pas trop quoi... ! Arrivés sur place : Oh, surprise, une boîte !!! Mais c'est donc vrai ça existe !!! Un immense terrain de jeu s'offrait alors à nous sous le pseudo papy21.


De retour chez nous, nous partons en quête de nouvelles boîtes mais, après une succession de choux blancs, nous finissons par abandonner les recherches. En juillet 2011, lors de vacances en Dordogne, nous retentons notre chance et en trouvons une dizaine. C'est alors que nous créons notre pseudo "Micanaloo". Puis, au retour, nous découvrons dans notre région la série des "Trompe-l'œil", de Claudius88, qui nous a rendu accro définitivement. Nous avons continué tranquillement et avons passé la centaine peu après l'arrivée du cinquième doigt de la main : Alice.


Au début nous (Anne-Laure et Michaël), décryptions une énigme que nous allions immédiatement chercher. Puis, nous avons commencé à remplir des classeurs et à décrypter pendant des soirées, parfois accompagnés de Papy21.


Puis, nous avons découvert Iphigénie et Androciste qui nous ont bien simplifié l'organisation. Nous adorons décrypter, car c'est déjà voyager depuis notre salon... Vient ensuite la phase sur le terrain qui est un bon moyen de s'aérer en famille. Sur place, les 5 doigts de la main farfouillent ! Sauf quand Mica dit : "Attention aux araignées !", ce qui lui permet de gagner sa boîte sans aucune concurrence !!! Anne-Laure, elle, est la voie de la raison sur le terrain : "Là il faut rentrer, là c'est dangereux !". Nous avons aussi pris l'habitude de fêter chaque centaine : apéro et petits cadeaux (à 100 des gourdes, à 200 un sac à dos, ...) ! Ils viennent compléter le plaisir, au fil de l'eau, de découvrir, au milieu des objets trouvés dans les boîtes, certaines créations personnelles dont nous sommes friands : les Rebebetes, les cailloux Lila, les animaux en bois de Kazak21, les origamis de Damsolu, les R de verre, les champignons Aldaval... Et puis, il y a ces moments magiques, où on se retrouve face à une boîte complètement atypique : ainsi, ce "Coffre du devin" que nous a ouvert Ardecho54, quand nous l'avons rencontré, lors de nos récentes vacances en Ardèche. Ou, encore, cette découverte du "Cycliste" : au lieu d'une petite boîte, un seau de cinq litres !


Nous essayons, nous aussi, de dissimuler quelques boîtes car, sans Cacheur, pas de jeu pour les autres ! Petite anecdote en passant : quelques jours après avoir caché notre première boîte, nous décidons de partir cister. Le temps de charger toute la famille dans la cistomobile, une voiture s'arrête devant chez nous et nous demande où se trouve l'église de St ... Nous indiquons le chemin. Quand nous partons à notre tour, quelques minutes plus tard, nous passons devant la fameuse église, et là, nous retrouvons les mêmes personnes qui reviennent de notre cache !!! Nous nous arrêtons, nous baissons la vitre : "Vous ne seriez pas des Cisteurs ?" Petits sourires... Nous venions d'indiquer aux Goban21 le spot de notre première ciste !!!

Mais bon, nous restons avant tout des Chercheurs, surtout amateurs de randonnées, et nous ne pouvons que remercier tous ces Cacheurs qui ont pris une grande place dans notre vie sans qu'on s'y attende : Rebeti, Pangya, Lila Rose, Asymptote, Goban21, Curiosus, Claudius88, Janpol, Gozhang, Sylou et tant d'autres... Le souvenir de certaines de leurs productions reste plus particulièrement présent dans notre mémoire :
- La "Ciste PdA", par exemple : nous étions partis en fin d'après-midi, avec les Mpla, chercher cette ciste de Curiosus, pensant rentrer dans l'heure. Nous n'avons compris qu'en trouvant la boîte ce que voulait dire PdA et que notre recherche serait plus longue que prévu... d'autant qu'en période de crue, la promenade a été aussi difficile que mémorable !!!
- Lorsque nous cherchions les trompe-l'œil de Claudius88, nous arpentions en voiture les rues et les boulevards de Dijon à la recherche d'indices. Nous avions préalablement montré les images indice à nos filles. Et, d'un coup, l'une d'elle (4 ans), s'écrie: "Mais je l'ai vu le petit chat !!!-"Mais quel chat ?"-"Le chat de la ciste !!!".
Demi-tour et effectivement sur une pub, nous découvrons le petit chat que nous cherchions depuis une quinzaine de jours !
- Beaucoup plus angoissante, la série d'Asymptote ("la falaise") nous a aussi permis de découvrir nos limites avec, au programme, la descente d'une cheminée : le sac à dos dans lequel se trouvait Alice ne passait pas, il a fallu que nous progressions en nous la passant de bras en bras...
- Et que dire de cette ciste de Goban21 ? Arrivés sur le spot, nous avons dû attendre qu'un champ de blé finisse de brûler pour atteindre la boîte, qui était dans le champ...

Et oui, difficile de nous faire renoncer ! Ainsi, lors de vacances en Dordogne, alors que nous avions fait fausse piste, Michaël, voulant à tout prix trouver la boîte, n'hésite pas à s'enfoncer dans un enchevêtrement de ronces et d'orties. Au point qu'Angèle (3 ans à l'époque), ne le voyant plus, finit par s'inquiéter : "Et si papa il était mort ?"


Et puis, il y a les occasions de rencontres avec d'autres Cisteurs, fortuites (à chaque fois un grand bonheur), ou programmées. Nous apprécions toujours beaucoup de cister avec nos amis ou la famille : Papy21, Rebeti, Pangya et Lila rose, Mpla ... Nous avons aussi participé à deux rencontres cistiques dans le Doubs et dans le Jura. En nous rendant à notre premier picniciste, nous appréhendions la rencontre avec tous ces pseudos... qui sont-ils ? Et si ça se passait mal ? Et dès les premières minutes, nous nous sommes rendus compte que nous étions tous sur la même longueur d'onde ! Ces rencontres sont toujours des moments forts, on en parle encore en famille... Même quand c'est un évènement triste qui en est à l'origine : dernièrement, suite à la disparition d'un Cisteur, nous nous sommes retrouvés entre nous pour lui rendre hommage sous la forme d'une balade cistique.

Au début de nos trouvailles, nous avions repéré des joueurs qui comptabilisaient 245 cistes à leur actif : pour nous, c'était énorme ! (et encore, on n'avait pas encore découvert le palmarès du site cistes.net...). Pourtant, le jour où nous avons décroché notre 500e avec Rebeti, nous avons commencé à penser qu'atteindre à notre tour la 1000e, c'était faisable... Nous n'avons pas planifié laquelle ce serait, nous étions en Ardèche, et c'est sur le parcours d'une rando ciste, "La virade du Batistou", que le cap a été atteint : une merveilleuse balade, et pour couronner la 1000e, il y avait à boire sur le spot : une source potable avec deux verres et un égouttoir pour les poser : on n'aurait pas pu organiser mieux !!!


Il nous reste maintenant à continuer encore, tranquillement mais pendant longtemps, ces recherches qui nous ont tant apporté.

Longue vie aux cistes !!!

 

 


Adressez les solutions de vos réponses aux jeux à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?
Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

2 énigmes d'Adopeste :

 
 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  

 
 
 
 


 
Sur un arbre avec un petit oratoire pour lequel j'ai posé une ciste,
la surprise étant de découvrir ce panneau inattendu quand je suis allée voir cet arbre !
Muriellejn 
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 
Photo de Dudu44
 (Bien sûr, il n'y a pas de ciste dans l'église !)
 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Jackotte
 

Derrière ce pseudo se cache une Cisteuse joyeuse, une mamie jeune d'esprit et bien dans sa tête. Jeune d'esprit, il faut l'être, pour passer ainsi le plus clair de sa retraite à chasser la petite boîte, à décrypter tant d'énigmes, même un peu corsées, mêmes farfelues. "Bien dans ma tête" ? Il m'arrive quand même d'en douter quand, après avoir fini de résoudre une énigme à 23h30, je me dis "Chiche, on y va !", et que je me retrouve, à minuit passé, en train de remplir un carnet en mode hibou et en pleine natur.e ... !

C'est par des amis que j'ai découvert la piste des cistes, dès 2010, mais sans que cela n'éveille en moi une réelle passion au début. Avec seulement deux cistes enregistrées pendant mes trois premières années de vie cistique, on ne peut guère parler de rythme intensif ! Ce n'est qu'à partir de juin 2013 que l'envie de découvrir m'est réellement venue, pour ne plus me quitter. Depuis, j'écume (principalement), les coins et recoins du département de l'Eure, à la recherche des boîtes (heureusement nombreuses), qui y sont cachées par Bigbrozeur, Les2a, et tant d'autres ... Merci à eux de me fournir ainsi matière à toujours plus de réflexion et de buts de sorties.


A ce jour, je n'ai pas encore eu l'occasion de participer à une rencontre cistique. Je ciste le plus souvent seule ou avec une ou deux amies. Chacune, de son côté cherche, résout et localise les énigmes, puis on met en commun et je me charge de concocter les circuits qui nous permettront d'aller ensemble, les récupérer le plus efficacement possible.

"Trangis - Hôtel à insectes"

 Avec près de 150 cistes cachées à l'actif de la jeune Emile que je suis, il est cependant clair que j'ai une nette préférence pour le rôle de Cacheur. Je propose majoritairement des cistes individuelles, éventuellement autour de thématiques telles que les hôtels à insectes (que j'aime beaucoup), ou les fresques murales (cf mes "Balades de Lulu et Momo", un couple de paysans à l'ancienne qui, faute de posséder une voiture, se déplacent en bus... ). Ma dernière série en date, "Souvenirs d'enfance", me tient particulièrement à cœur, car elle a pour cadre la région berceau de ma famille paternelle (Seine- Maritime), où j'ai passé toutes mes vacances jusqu'à mes 14 ans.

S'il m'est difficile de vanter la qualité d'une ciste plutôt que d'une autre (il y en a tant !), je peux par contre citer sans problème celle sur laquelle je me suis le plus tiré les cheveux : c'est sans conteste "Merci Mamie Tartine! ou les révisions du petit Svein", qu'il m'a fallu plus d'un an pour décrypter, tant l'énigme était de l'hébreu pour moi ! Au moins celle-ci, j'ai fini par l'attraper. Ce n'est pas comme cette série faite dans l'Orne, où plus de la moitié des boîtes étaient disparues. Quelle déception... !

Mes toutes premières cistes, c'est en Martinique que je suis allée les chercher, bien loin de ma Normandie ! A l'époque, encore peu motivée, j'étais loin d'imaginer qu'un jour je finirais par en décrocher mille ! Mais c'était sans compter sur le virus qui m'a finalement contaminée ! Cela dit, c'est quand même par hasard, sans réelle planification, que j'ai atteint le fameux cap, au milieu d'une série de Domi13...


Il me reste maintenant à poursuivre, à mon rythme ! Et si je dois, en guise de conclusion, donner un petit conseil aux nouveaux Cisteurs, c'est de ne pas hésiter à se faire aider au début par d'autres Cisteurs de connaissance...

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Clipperton vu par Colombane  
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 
Trouvez qui Mavijo a vu !
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 

 Dudu44 voit Véga
 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste, Campanule73, Clipperton, Colombane, Dudu44, Jackotte, Mavijo, Micanaloo, Muriellejn, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation