JOURNAL DES CISTEURS N°87
Parution du 01/06/2013
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Sioux
 

Les Cisteurs sont vraiment un peu fêlés : quand ils ne se prennent pas pour des Indiana Jones, en l'occurrence des "Janes", ils vous mettent des plumes dans les narines des oies, sont passés maîtres dans diverses pratiques ingénieuses de contournement, tel par exemple l'art de la courte échelle, et, tout en soudoyant les enfants - ah les innocents ! - par force distribution de sucettes, ils bravent pluie, boue, froid... et même neige tant qu'à faire, et en plein mois de mai !
D'aucuns se font des films, tandis que d'autres passent à la télé - et sur la 2 s'il vous plaît -, montent des bibliothèques sur des aires d'autoroute... Il y en a même qui, en pleine cambrousse, s'improvisent succursale cistique de la NASA !

L'Homo Cisticus est décidément un spécimen à part, une civilisation en développement inflationniste (d'ailleurs leur site vient de passer à une vitesse supérieure !) si l'on en juge par la multiplication galopante de leur idoles : de drôles de bocaux qu'ils vénèrent et enfouissent à tout va. Même si parfois ce ne sont plus que de mystérieux cailloux, ils laissent leurs traces partout.

D'ailleurs on vous propose de les traquer cet été : préparez-vous, affûtez vos appareils photo, car bientôt vous pourrez partir à la recherche de ce qui les fait courir en ramenant les preuves de tout ce qui les attire ! Non mais al...ors quoi, où tout cela va-t-il nous mener ?... Bonnes découvertes, en tous cas, dans ce numéro de juin !

 

 
 

LA VIRÉE DE TOUSEG ET IRIS À PARIS
 
... par Iris39
 

Pour tout vous avouer, je ne suis pas en général une grande fana des cistes urbaines, préférant me balader dans les forêts et les pâtures plutôt que dans les villes. Alors pourquoi venir cister à Paris ?

Tout d'abord parce que Touseg et moi y avons nos racines et donc des attaches familiales (ben oui, comment expliquiez-vous qu'une Iris du Jura, un "crapaud breton", et aussi d'ailleurs une Campanule de Savoie, soient sœurs, sinon parce qu'elles viennent toutes trois d'un même endroit, Paris en l'occurrence ?).

Ensuite... à cause d'une superbe ciste de Bob d'Artois, la Max Valentiner ! (NDLR : une série de 7 cistes sur Versailles)

Nous avons passé cet automne de longues semaines, dans la peau de "Mmes Poirette", à débrouiller les fils de cette intrigue policière, interrogeant les témoins, confrontant les informations... jusqu'à finir par reconstituer tous les événements et les responsabilités de chacun des personnages.
Parmi les sept cistes liées à l'histoire, quatre se trouvaient à Paris ou Versailles et, Touseg et moi avons décidé d'aller ensemble à leur recherche.
Et puis, on s'est dit que ça pourrait être l'occasion de rencontrer quelques Cisteurs...

Rendez-vous est donc pris le samedi 20 avril pour une soirée dans une pizzeria (CHERVE nous organise ça avec brio) pour faire la connaissance de plusieurs Cisteurs locaux, dont RX qui fut mon partenaire au rallye photo et que j'ai ainsi pu rencontrer "en vrai"... Coïncidence, on a aussi retrouvé les Mcjm, Cisteurs francs-comtois de passage à Paris et que je connais bien !

On s'est d'abord réunis en début d'après-midi avec les Mcjm, JBleguingampais et Jeff7829 pour chercher -à vélib !- la série "mémoire" de CHERVE, puis Laud91 et Oliv77 nous ont rejoints et nous avons ratissé le 12ème avec ma foi un très bon pourcentage de réussite.



Après de bonnes pizzas dégustées dans une ambiance très conviviale, nous voilà suffisamment requinqués pour repartir en chasse. Difficile de s'arrêter ! Il y a toujours une ciste supplémentaire (juste là, pas loin !) qu'on pourrait aller visiter... et ce n'est que vers minuit qu'on se décide quand même à regagner nos pénates.


Le mardi, on remet ça à Versailles où nous avons loué deux vélos pour la journée. Nous n'avons pas eu le temps de visiter toutes les cistes que nous avions décryptées, mais nous en avons trouvé quand même une vingtaine, dont les deux de "la Max" qui constituaient pour nous une priorité.

Le mardi soir, petite soirée "spéciale Max", en compagnie de Bob d'Artois, le créateur de cette ciste, de Koalito, un autre enquêteur, et de Ducale78 et Soizic qui jouaient certains personnages de l'histoire.


Nous avons terminé notre séjour par le Bois de Vincennes, l'occasion de trouver une dernière ciste liée à la Max Valentiner ainsi que la mythique ciste n°1, l'occasion aussi pour Touseg d'entrer chez Vincent.

Nous remercions vivement les Cisteurs parisiens qui nous ont si bien accueillies, et qui ont bien du mérite... Non seulement ils arrivent à trouver des caches, ce qui n'est pas du tout facile en ville, mais en plus ils assurent souvent les SAV des cistes disparues, et au rythme des disparitions parisiennes, c'est du boulot !

 

                                    

 

L'ÉPOPÉE CISTENFOLIES GERSOISE
 
Du jeudi 9 mai au samedi 11 mai par Crocor
 

 

 "Cistenfolies V", une véritable épopée-feuilleton de trois jours, dans le Gers, au pays de d'Artagnan et des oies...

 

 

A l'affiche, une coproduction de choc avec les fameux mousquetaires-Cisteurs Mamietopset, Crocor et Bob82 qui ont bataillé dur pour l'organisation...

... et dans les rôles principaux, 21 Cisteurs prêts à en découdre avec les énigmes : La séoube, Les Tulipes, Les Téroco, Mondéka et Monkassel, Barbu34 et Minipous, Véga78, Les Dudu44, ClubDquatre, Tequila, Ckjm, Duluoz, Numsix et Numsixette, Bobette82 et Musarde réunis dans la joie et la bonne humeur.

 

Mercredi après-midi, les participants s'installent dans...

  ... du camping de Plaisance-du-Gers.

Les Pyrénées ne sont pas loin.

Rapidement, les "affaires sérieuses" commencent...

 

... mais il faut tout de même ensuite crapahuter pour récupérer quelques cistes, dans la nuit.

 

Jeudi, malgré la pluie, à Marciac, Wynton Marsalis attend de pied ferme les Cisteurs à l'assaut d'une série très jazzy de Crocor. Heureusement, il n'y a pas de souci pour s'abriter lors du rendez-vous piquenicistique.

L'après-midi, certains Cisteurs sportifs ne renoncent à franchir aucune difficulté sur le terrain.

 

Il faut dire que parfois il faut grimper par des sentiers qui se faufilent à peine dans la végétation.

 

Après l'effort, le réconfort autour d'une bonne table.

 

Vendredi, il y a du beau patrimoine à découvrir en partant notamment sur les terres de d'Artagnan, grâce à quelques jolies séries concoctées par Bob82 pour la circonstance.

Les plus valeureux Cisteurs s'imposent au menu du jour deux petites balades cistiques dans les bois : une en journée et une autre en mode hibou, autour d'un paisible lac touristique où est donné le rendez-vous du soir.

Ckjm met victorieusement la main sur la volatilociste, cachée par Bob82.

 

Samedi, les participants repartent en piste, cette fois sur les cistes, cachées par Mamietopset en vue de cette rencontre. Encore de belles surprises à découvrir sur le terrain.

Parfois, il faut se méfier de certains leurres, ou se débrouiller comme on peut, quand le vieil escabeau a été enlevé.

 

Les Cisteurs se donnent enfin rendez-vous pour un dernier pique-nique suivi d'une petite balade.


"Cistenfolies V", c'est déjà fini !

 

 

 

 

RENCONTRE EN HAUTE-VIENNE
 
La première, pas la dernière ! par Castafiore et Ptit Gibus 87
 

Comme la végétation verdoyante et luxuriante de nos forêts, depuis deux ans et demi les cistes poussent en Haute-Vienne. Grâce à de nouveaux Cisteurs arrivés au compte-gouttes, notre département et le forum Limousin se sont peu à peu dynamisés, ravissant de bonheur M'Dame Castafiore et les joueurs limitrophes.

Mais la croisée de nos chemins cistiques dans la nature aurait été à classer dans la case "rareté" sans cette idée de réception bien mûrie par nos énergiques Neela : enfin nous allions nous côtoyer pour la première rencontre cistique de la Haute-Vienne !

Samedi 18 mai... par Ptit Gibus 87
Sur le lieu de la rencontre, je me gare en même temps qu'une voiture dont l'immatriculation n'est pas de chez nous ! Ce sont Ericrugby86 et DiBi qui, visiblement en bourlingueurs qu'ils sont, connaissent déjà ce joli corps de ferme.
Toc toc, Neela ouvre la porte et nous invite à entrer.
Des sourires radieux et des regards pétillants nous accueillent, ils seront les rayons de soleil que nous n'avons pas eus pendant les deux jours.
Tout le monde a l'air d'être là ! J'en reconnais certains grâce aux photos de rencontres glanées au fil du forum et du Ciste-Thématique. D'autres moins sûrement, mais la petite feuille des Neela que chacun porte en badge indique qui est qui. Enfin des visages sur des pseudos, que du bonheur !

Allez, c'est parti ! Voilà une accalmie, petits et grands enfilent chaussures de rando et bottes puis sautent dans les voitures pour découvrir "La balade d'Antone".
Dans les "rues de la pierre aux vents" nous cheminons quelques instants à la découverte du patrimoine... Nous franchissons un passage glissant, atteignons la "ciste du Briançais" puis débouchons dans la campagne qui cintre les lieux et nous mène près du "géant de pierre". Nous passons entre ses pieds pour trouver une autre ciste. Eh oui ! À proximité et tout le long du parcours il est possible d'en cueillir d'autres... Encore faut-il savoir lesquelles !

Image

Nous continuons par une vertigineuse montée en lacets qui nous gratifie d'un magnifique paysage de guetteur ! Au sommet nous sommes dans un bois à la recherche d'une villa qui se rouille... peut-être un ermitage ?

Image


Après une halte et une distribution de sucettes par PetitBouchon nous arrivons dans la ville, en quête d'une ogive, puis d'un bleu de four.
Magnifique balade malgré les quelques pleurs de Mère Nature qui ont arrosé les jolies plantes verdoyantes que nous sommes !

A noter, ô adultes, que les enfants ont marché avec l'envie de découvrir sans plaintes et lamentations ! Un grand bravo à nos petits loups !
De retour chez les Neela, une section de recherche s'est mise en place car Peldegat, ne nous ayant pas accompagnés, a pendant notre absence, caché quelque part la ciste des "Nez là" ; elle sera la cerise sur le gâteau de notre repas cistique ! Mais la petite ne se fera pas manger dans la soirée... Ni dans la nuit d'ailleurs.

Nos hôtes les Neela avec Bob et Bobette, M. et Mme Ptit Gibus 87, M. et Mme Philouis :

Image



Dimanche 19 mai par Castafiore.

Si le temps efface tout il n'efface pas le souvenir des chers nouveaux amis rencontrés au cours du week-end cistique chez les Neela, nos grands Cisteurs limousins.
Dès le dimanche, à l'aube, les deux copains Ericrugby et Dibi s'en donnaient à coeur joie dans la campagne, leurs sourires au retour manifestaient que la quête avait été fructueuse. Ils n'ont pas été les derniers pour repartir faire la balade ! Quels marcheurs !
Après un délicieux petit-déjeuner nous partons pour six kilomètres de marche et de découvertes.
Vertes collines, petits chemins creux, bruit de la rivière qui rythmait notre marche, brumes vaporeuses qui s'élevaient dans le ciel plombé de gros nuages gris, fleurs rouges et bleues dans les prés où paissaient tranquillement de belles limousines rousses, joli moulin... nous cheminions dans cette nature protégée et faisions connaissance. Une belle photo de groupe devant une glycine immortalise la rencontre :

 

Image


Image


Les plus jeunes couraient devant nous sur le chemin boueux, dénichaient les cistes des Neela, spécialement préparées pour l'occasion et cachées dans les arbres, accompagnés du plus grand des enfants Ptit Gibus87 surpris la main "dans le sac" en position suggestive dans le trou d'un arbre et le visage éclairé de son sourire lumineux s'écriant : "Elle est là !".
Dans les descentes rendues glissantes par la pluie Castafiore s'appuyait au bras du galant et délicat M. Neela, et elle en était réjouie ! Réjouie aussi PtitBouchon qui décapsulait sa 500e au milieu du parcours sous les acclamations de tous.



Au retour, une grande table était dressée près d'un feu de cheminée et nous nous sommes régalés des mets les plus divers, dont un délicieux gâteau aux orties préparé par Philouis.
A table nous avons tous planché sur l'énigme de Peldegat qui, par quelques indices lancés ou suggérés, nous faisait envisager les pistes les plus invraisemblables qui conduisirent les hommes à fouiller poulaillers et clapiers en vain. "Pas de ciste dans une propriété privée, je respecte le réglement" ponctuait notre sibyllin compagnon.
La joie des enfants (sept pour onze adultes) a su déteindre sur nous, plus endurcis paraît-il ! Et quel adulte normal aurait quitté la table juste avant le dessert pour rejoindre, sur une lumineuse idée de l'un d'entre nous en forme de "pet, riz, chou", un lieu improbable ! NOUS, adultes sautant dans les voitures et roulant à tombeau ouvert pour être les premiers à faire tomber la ciste que nous pensions cachée derrière le panneau ! Rentrés bredouilles mais avec une bonne poussée d'adrénaline le repas s'acheva en fous rires.
Aucune énigme ne résiste à une collaboration de Cisteurs et à 16 heures la boîte était décapsulée !
Si vous voulez jouer vous aussi, cherchez la ciste de Peldegat... et donnez-nous le résultat de vos réflexions !
Nous nous sommes quittés sur une joyeuse nouvelle : l'année prochaine nous remettrons ça !
Image
 
 
 

 

RENCONTRE CISTIQUE PRINTANIÈRE DRÔME NORD
 
En mai ne te découvre pas d'un fil ! par Cst73
 

Et dire qu'en mai fais ce qu'il te plaît...

"Rencontre" ok, c'en fut une mémorable avec dix départements représentés !
"Cistique" ok, tous les ingrédients étaient réunis : bonne humeur, table alléchante croulant sous les produits régionaux, belle cueillette de boîtes, un panier bien rempli d'escargotes*... et un final spectaculaire !
"Printanière"... On pouvait l'imaginer, les primevères frigorifiées peuvent l'attester.
"Drôme" ok, mais tous les climats sont représentés dans la Drôme !
"NORD"... Il aurait fallu écrire "Grand Nord"...

Explications : en photos !

 

      


Et dire qu'on hésite à organiser des rencontres en janvier !
Ils se sont réchauffés comme ils ont pu en attendant les secours, réconfortés par la bûche aux marrons et le café de la très prévoyante dame Totue38 : les festivités gastronomiques commençaient avant même le début de la rencontre !
Finalement , tous sont arrivés à bon port quasiment à l'heure de... l'apéro !

Un petit jeu pour se mettre vite dans l'ambiance, à savoir qui aura les meilleures papilles au concours de confitures organisé par notre G.O. drômois Lidof !
Une intruse odorante* s'était infiltrée parmi les sucreries et certains en ont fait l'impasse, on se demande pourquoi... c'est finalement Ardécho54 qui a remporté la palme du meilleur goûteur !


Deux cistes pour prendre la température extérieure sous les sapins enneigés... et tous de rentrer pour le pique-nique organisé au gîte, fort heureusement prévu par Lidof qu'on a tous remercié pour sa prévoyance !

Ambiance vraiment spéciale, on se serait crus en plein réveillon cistique avec des boissons venues d'ailleurs, la langouille d'Arsène qui avoisinait le Bleu du Vercors, le jambon de pays et les tielles sétoises...

 

 

Pour les desserts, la bûche était déjà consumée, mais restaient la sublime mousse au chocolat de la toute jeune Sirène38, les spécialités culinaires de chacun(e) et le gâteau d'anniversaire d'Emile le drômadaire, qui fêtait ses deux ans entouré de la ravissante Camelle la chatte, son amour de toujours et de la non moins plantureuse Léonie, réchappée du barbecue de la dernière rencontre en Ardèche (Mais c'était en janvier et il faisait beau !).

 

 

Histoire de brûler toutes ces calories, en avant pour les festivités prévues par Lidof... et la quête du "Trésor de Raquette la Rouge", de ciste en ciste, de sous-bois en grottes, sous les averses de neige, le blizzard, le froid, le brouillard...
Qui dit ne pas avoir vu un ou deux timides rayons de soleil ?  À chaque fois, on était dans les voitures...


Pour le final... il fallait trouver le Cairn cité dans l'énigme, le point de repère... trouver un cairn de trois pierres dans le brouillard, un sacré challenge !
Une sympathique descente dans la boue à la recherche de ladite Raquette... et une remontée non pas mécanique mais physique histoire de se réchauffer !


 
Il est déjà l'heure pour certains de repartir, la neige a fondu sur les routes.

Des conditions météo extrêmes ? Personne ne s'est plaint ! Ce 25 mai 2013, s'il faisait froid dehors, il n'y a pas eu besoin de casser la glace, l'ambiance était au beau fixe et la chaleur dans les cœurs.

Lolo26, Lidof, ClubDquatre, Totue38, Mondeka, Monkassel, les Cst, les Mcjm, Crouch, Arsène, Woodpecker, Bibivaldi, Ardécho54, Tequila, Miche, Rencontre, Foinduloup, Filloux, Crouch, Chamix.
Au premier plan : Torter26, Pika26 et Sirène38. 

 

 

* Les "escargotes" sont une référence à deux séries de cistes de Lidof.
* L'intruse odorante est une spécialité culinaire régionale (et trèèèès particulière) appelée "foujou".

 

RENCONTRE DE LA SAINT-MATTHIAS
 
Huitième édition ! par Ovive34
 

Vous trouverez le compte-rendu de cette nouvelle grande belle fête à Mathias, le patron des Cisteurs, sur le blog de Britannicus (ICI).

Quant à Laurent des Laurali, 13 ans, il a tenu à offrir sa dernière oeuvre à nos hôtes, Pom et PomL...

 
 
Merci Laurent ! Quel talent !
 
 

À VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

 

Attention : figurent en gras les dates qui ont été modifiées depuis la dernière fois.

 

- Petite journée découverte du Sud Aveyron (nord de Millau), le 1er juin 2013 (forum Midi-Pyrénées),

- Cistoise, le 1er juin 2013 (forum Picardie),

- Grand Vulcainthon, ou vacances-retour au pays pour un expatrié en Guyane : week-end en Alsace les 8 et 9 juin (forum Alsace).

- Que fais-tu à l'armada ? Je cherche des cistes ! du 6 au 16 juin 2013 à votre rythme (forum Haute-Normandie),

- Balade cistique secteur des 4000 marches, le 15 juin 2013 (forum Languedoc - Gard),

- 10e (et dernière) rencontre Longipontaine chez Boudicca, le 22 juin 2013 (forum Général),

- Rencontre Cistique Auvergnate 2013, sud Cantal (entre Châtaigneraie et pays d'Aurillac) limite Aveyron, le 6 juillet 2013 (forum Auvergne),

- Rencontre annuelle PDLL, zone de Cholet, les 24 et 25 août 2013 (forum Pays-de-la-Loire),

 

 

Deux  rencontres dont les dates sont à déterminer :

- Picniciste en Bourgogne, 2 juin ou 7 juillet 2013, majorité pour le 7 juillet (forum Bourgogne),

- Une belle rando d'été avec nuit en refuge, en juillet ou août... (forum  Rhône-Alpes - Alpes et Ain).

 

Vous participez à une rencontre cistique ? Prenez des notes et des photos.
Nous publierons votre article afin de prolonger le plaisir avec un maximum de Cisteurs...

 

À LA UNE...
 
Sur la 2 ! par Muriellejn
 

Ce vendredi 24 mai, je reçois un MP de Microb qui me félicite d'avoir mis à l'honneur le jeu des Cistes, car il vient d'en voir un "coup de pub" à la télé, au JT de 13 h sur France 2, et c'est l'énigme de ma dernière ciste posée qui est montrée et citée en exemple !
Mais... c'est que je n'y suis absolument pour rien !
Et je n'en crois pas mes yeux lorsque j'arrive à voir la chronique en replay ! En fait si j'ai bien compris, la journaliste a cliqué sûrement au hasard en haut de la carte de France, est tombée sur le Pas-de-Calais, et comme mon énigme est aussi la dernière mise en ligne du département -donc en tête de liste -, c'est celle-là qui a servi d'exemple. Elle a même créé un pseudo pour s'inscrire : "Testfrancetv".
Le pire pour l'instant, si l'on peut dire, c'est que même si une bonne partie de la France a vu ce reportage, la ciste n'a toujours pas été décapsulée à ce jour ! Mais il est vrai aussi que le mauvais temps du moment n'incite vraiment pas aux sorties...
Il s'agit de la ciste 104352, le Sac de Noeud 174, faisant partie depuis très peu de temps de la série des Sacs de Noeuds de Tioo.
Heureusement que la journaliste n'a pas essayé de résoudre l'énigme ni donné la solution, j'ai eu quelques craintes vite disparues en visionnant le sujet !

 

 

Mes Boiboîtes... par Captaincanyon

 

Cisteur depuis 2005 j’avoue être beaucoup moins actif depuis un moment, néanmoins certains ont apprécié mes boîtes quelquefois originales...

En effet, ayant constaté la paupérisation progressive des contenus au fil du temps, je m'étais dit qu’il fallait au moins faire la surprise d’une “belle” boîte et pourquoi pas d’une petite mise en scène quand le site s’y prête.

J’ai commencé de façon modeste avec quelques boîtes décorées.

 

Avant de passer à une boîte plus sérieuse... (trouvée éventrée sur une voie ferrée désaffectée, mais j’ai aussi récupéré la masse).

Une petite restauration et je peux charrier les 17 kilos de ferraille... plus pas mal de kilos de ciment, de sable et d’eau pour sceller le tout dans un muret (mais mon béton n’a pas résisté à la furia cistique !!!).

Ensuite une première grosse réalisation avec "l’egoreciste"... : beaucoup de bricolage et la mise en oeuvre de pas mal de technique (résine, mousse PU -mousse de polyuréthane NDLR-) et de récup'.
Je n’en dis pas plus, elle existe encore, même si le temps a fait son œuvre.

Je vais vous parler de la réalisation du projet majeur suivant avec la double zéro 6iste. L’objectif est de réaliser un beau missile russe digne d’un James Bond. Musher, camarade Cisteur et grand débrouillard devant l’éternel, me dégote un tube d’aluminium de 2 m de long, des tôles d’aluminium et quelques pièces qui "donnent" bien.

Et c’est parti pour le grand bricolage ! D’abord les ailerons à tailler et fixer au tube, les tuyères à l’arrière, du boulot de précision pour faire le système d’ouverture avec un disque soigneusement limé, et un blocage rapide de VTT.

Pour l'ogive, c'est plus compliqué : je pars d’un bol en plastique sur lequel je roule une feuille de plastique en cône, je recouvre de morceaux d’une vieille chemise en soie trempés dans la résine, injection dedans de mousse PU pour combler le vide, ponçage, peinture. Dans le bol je fixe une tête de lecture de magnétoscope qui fera une station gyroscopique de premier ordre... Le plus dur sera le disque de fixation de l’ogive sur le corps du missile. Mais après pas mal d’heures de boulot ça fonctionne !


Le Cisteur devra dévisser la tête de l’ogive. pour atteindre le clapet lui permettant d’accéder à l’intérieur du missile où se trouvent les objets. Application de peinture, et de l'inscription "CCCP" au pochoir.
Le support du missile est fait avec deux barres de toit, un siège de plage, une imprimante éclatée, un clavier d’ordinateur recomposé, quelques cartes électroniques, du tuyau d’isolation et raccord flexible... et "ça le fait" ! Pour peaufiner le décor, un petit classeur plein de plans accompagné d'un texte technique en russe récupéré sur le Net, des faux billets et quelques armes (merci le rayon jouet d’Emmaüs) en plastique lestées avec du sable.

La mise en place s'avère comique quand, avec l’aide de Camolive, il faut sortir la bête au bord de la nationale sous sa bâche... puis la descendre et l’installer au fond de sa grotte.


Après quelques années de bons et loyaux services cistiques, j’ai dû la retirer... Apparemment elle avait été signalée à la gendarmerie et avait affolé un peu les hommes en bleu, malgré le message affiché indiquant qu’il s’agissait d’un jeu. C’est Bibindum qui m’en avait averti après avoir rencontré un spéléo qui, à leur demande, avait été chargé de l’extraire de sa tanière.
Une opération de secours rapide m’a permis de récupérer le corps du missile.
L’ogive avait disparu, (ils ont dû bien rigoler les démineurs !) tout comme les documents et les pistolets.
Comme quoi l’effet "bondesque" était convaincant !

 

 

 

 

 

Ces Cisteurs racontent qu'à leur retour de long week-end de mai, ils ont fait une pause sur une aire d'autoroute de la région Rhône-Alpes pour prendre un petit déjeuner.

Là, juste derrière eux, ils ont aperçu une étrange bibliothèque, faite de livres dont les titres étaient manuscrits...

Un peu plus loin, d'autres livres... vierges.

Il ne leur fallut que quelques secondes pour s'emparer de l'un de ces livres blancs et...


... à vous de jouer !

Comme eux, si vous trouvez ce livre, laissez une trace de votre passage !

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS !
 
Miss M. et Jean1957... par Cleapotre
 

À l'occasion de leur récente entrée chez Émile (respectivement le 29/03 et le 20/04/2013), Miss M. et Jean1957 ont accepté de répondre à quelques questions pour Ciste-Thématique. Et le temps d'une question, de jouer eux-aussi aux interviewers...

 

Cleapotre : Miss M., comment es-tu arrivée sur la piste des cistes ?
Miss M. : Mes premiers débuts dans la "cache" ne concernaient pas les cistes mais un jeu concurrent... avec GPS... Un jour, j'ai trouvé dans une boîte de Geocaching un petit mot qui m'a interpellée : "Attention : une vieille ciste à proximité". Pourtant, aucun exemplaire de ce "buisson" aux alentours ! (mais il y en a tant de variétés, et je ne suis pas botaniste...). Quelques semaines plus tard, même phrase sibylline dans une autre boîte : il ne s'agit plus d'un hasard ! Cela doit cacher autre chose. Rentrée à la maison, j'interroge mon ordinateur et tombe sur le site de cistes.net. Conquise, je tente de déchiffrer une énigme en me disant : "ils sont forts ces Cisteurs, même pas le nom de la ville ! Ça, ce n'est pas pour moi, je n'y arriverai jamais...". Mais je suis tenace (mes ascendances bretonnes, certainement), alors j'en interroge d'autres et enfin, l'éclair atteint mon cerveau : je viens de déchiffrer ma première énigme cistique ! Quelle excitation ! Inquiète de ce que je vais trouver, je me fais accompagner de ma mère (âgée de 81 ans à l'époque) toujours prête à l'aventure. Encore aujourd'hui, elle est souvent à mes côtés. Seul inconvénient pour elle, son déplacement hésitant, appuyée sur sa canne. Mais sa participation est habituellement une grande aide pour détourner l'attention !
Ma passion des cistes s'est enracinée aussi grâce aux belles rencontres que j'ai pu faire sur la piste. Quelques mois après mes débuts, l'occasion s'est présentée de faire connaissance avec LPC940 à qui je dois quelques méthodes de recherche, mes premières cistes-randos et beaucoup de fous rires ! Puis ma première St Matthias (rencontre cistique traditionnelle méridionale NDLR) et de nouveaux Cisteurs...

Cleapotre : Jean1957, quel est ton type d'énigme préféré ? Les corsées, les cryptos, les historiques, etc. ?
Jean1957 : J'aime bien les énigmes ayant un rapport avec des personnages historiques et les lieux où ils ont séjourné (et du côté de Fontainebleau, je suis bien placé !).

Cleapotre : Et la ciste que tu es le plus fier d'avoir trouvée et pourquoi ?
Jean1957
: Ma première ciste, sans conteste, car à ce moment-là, je suis redevenu un enfant qui découvre un trésor.

Cleapotre : Quand tu as trouvé cette première ciste, pensais-tu un jour arriver à décrocher la millième sans te lasser ?
Jean1957 : Oh, non ! Je faisais ça juste pour voir, et puis, les trouvailles et les rencontres se succédant, le démon des cistes nous prend, et il devient difficile d'arrêter, même si on le voulait... Je suis accro !!!

Cleapotre : Miss M., quel est l'objet le plus émouvant que tu aies trouvé dans une boîte ?
Miss M. : C'est avec Raanaa que nous faisons un jour une découverte émouvante. Une boîte contient un deuxième carnet qui nous intrigue. Dessus, l'hommage annuel d'une famille à son enfant. Troublant et poignant. Nouveaux Cisteurs venus d'un autre département, ils sont venus faire cette unique ciste avant que probablement le malheur ne les frappe. Dernier moment de joie qu'ils se remémorent chaque année en venant inscrire un petit mot dans la ciste.

Jean1957 : Miss M., quelle est la ciste la plus drôle, cocasse, comique, que tu aies trouvée ?
Miss M.
: Il m'en vient une à l'esprit. Celle de Colargoll, en Savoie : "la ciste catapultée". Très originale, bien imaginée. Je faisais des caches avec une de mes tantes et elle ne voulait pas que je tire sur la ficelle. Il a fallu quelques palabres pour qu'elle admette que je n'allais pas faire une action répréhensible ! Elle en parle encore.
Et aussi celle-ci (@IT@23191@, appelée "La cista dell'enologo") qui, de par sa position, nous a forcés à faire une courte-échelle acrobatique par deux fois pour la prendre et pour la remettre, dans un village relativement fréquenté et sous les fenêtres des autochtones ! Ce n'est pas toujours drôle de faire moins d'1,60 m ! D'ailleurs, j'en profite pour attirer l'attention des Cacheurs sur ce problème...

Cleapotre : Jean1957, quel est ton plus beau souvenir sur la piste ?
Jean1957
: Mon meilleur souvenir cistique est la Bloh Lanta 2011, une réunion organisée par Pathfinder et les Nanougat : nous avons passé une superbe journée, avec une tonne de gens passionnés, où la bonne humeur autant que la compétition firent rage... J'espère encore passer d'autres grands moments comme celui-ci !

Cleapotre : Et ton pire souvenir, Miss M. ?
Miss M.
: Ma quête un jour me conduit à une petite chapelle nichée dans son écrin de verdure à l'écart de la civilisation. La ciste doit se trouver dans le mur qui l'entoure et qu'un savant calcul doit me permettre de découvrir ; au lieudit : rien ! Qu'à cela ne tienne ! J'inspecte tout le mur, pierre par pierre, et je finis par découvrir un paquet estampillé que je trouve bizarre mais sans plus (ah ! naïveté) et que je mets dans mon sac à dos pour observation future. Revenue à la maison et sur le point de repartir à l'étranger, je le pose avec mes autres objets sur le meuble de l'entrée et je n'y pense plus. A mon retour, quelques semaines plus tard (durant ce laps de temps une personne charitable et heureusement aussi naïve que moi est venue régulièrement arroser mes plantes), je l'examine à nouveau et des doutes se forment dans mon esprit. Discrètement et à mots couverts, j'en parle à un ami qui me confirme mes soupçons : de la drogue ! Affolement rétrospectif : A quoi ai-je échappé ? J'ai joué aux gendarmes et aux voleurs sans le savoir ! Et j'aurai pu passer la frontière avec ! Et si les dealers m'avaient surprise ! Et si, et si,...
Je remets le tout dans mon sac, tremblante cette fois-ci. Une seule obsession : m'en débarrasser !
Loin de chez moi... un container-poubelle en bord de route... ouf ! Elle a dû disparaître en fumée ! Logique non ?

Miss M. : Jean1957, quelle est ta rencontre la plus étrange sur la piste ?
Jean1957
: En balade avec ma petite-fille de 5 ans, sous un rocher, j'ai vu ce que je croyais être une dépouille d'animal mort, je l'ai bougé avec mon bâton, c'était un petit sanglier, bien vivant ! Il s'est levé, nous a regardés, a grogné et est parti en trottinant comme si de rien n'était, superbe !!!

Cleapotre : Miss M. où as-tu dénichée ta 1000e ciste ? Hasard ou choix délibéré ?
Miss M. : Ah cette 1000e ciste que je ne croyais jamais atteindre ! Je la dois à LPC, un beau clin d'œil à nos découvertes mutuelles, à nos aventures cistiques (@06@103124@). Un bel hommage à l'amitié ! Faite par un ami et trouvée avec une amie, Raanaa, qui m'a accompagnée pour ce virage dans mon parcours. On l'a trouvée dans le brouillard et, en plus, la boîte (je confirme son étanchéité) se prenait pour un sous-marin au fond de son trou !

Cleapotre : Et maintenant, comment voyez-vous la suite ? Faire une pause bien méritée, poursuivre sur le même rythme, ou vous tourner vers de nouveaux défis (et lesquels) ?
Jean1957 : Continuer, encore et encore, chercher, trouver, rencontrer, échanger... Ce jeu est une porte ouverte sur le monde et les gens, je continuerai encore longtemps !
Miss M. : Riche de mes mille souvenirs attachés à ces cistes trouvées en France et même à l'étranger, je repars à la conquête d'autres trésors. Je sais que demain peut apporter de belles surprises, de nouvelles amitiés, et je remercie tous les Cisteurs-Cacheurs de nous concocter ces merveilleuses énigmes qui donnent du piment à notre quotidien. Merci particulièrement à tous ceux de la région PACA qui sont si actifs et à qui je dois d'avoir découvert des lieux remarquables aussi près de chez moi !

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

On ne peut pas dire que la météo de mai ait été beaucoup plus clémente que celle des mois précédents, mais on sent quand même un frémissement dans l'activité cistique : le nombre mensuel de boîtes cachées augmente de 20%, celui des échanges de 40%.

La multiplication des rencontres cistiques (cf. les comptes-rendus qui en sont faits dans ce numéro) est vraisemblablement la principale responsable de cette poussée, mais on constate aussi que les départements les plus dynamiques du mois le doivent souvent à l'intervention indépendante et non concertée de plusieurs Cacheurs :
- Ainsi, le Cher accède pour la première fois à la plus haute marche du podium (et a fortiori au podium lui-même) grâce aux actions combinées de Colombane, Fantomas18 et Rondou. À eux trois, ils assurent l'essentiel des 27 nouvelles cistes du département (+8,26% en un mois).
- La seconde place revient à la Mayenne (56 nouvelles boîtes, soit +7,64%) et à un autre trio de Cacheurs, où la nouvelle et prometteuse recrue (Marguerite Collot) se confronte aux Cisteurs aguerris (Mamafrau,...) comme aux vieux briscards (Platdetain,...).
- La Haute-Vienne, enfin, décroche son troisième podium consécutif, avec +6,85% de progression. Ici, les Neela font leur loi : tout "en longeant les arbres" et en nous narrant la "balade d'Antone", ils ont déposé ce mois-ci l'essentiel des 30 nouvelles cistes du département.

À ce rythme, il n'est guère étonnant que les Neela aient franchi, le 12/05/2013, le cap de leurs 200 boîtes cachées, deux ans seulement après leur arrivée sur la piste. Quant au cap 300, il aura été franchi le 21/05/2013 dans un bel unisson par Locotwister et Cst73, auteurs respectifs de "Ma 300ème : La ciste de la Mariée" et "Ma 300ème ouverte à tous les vents". Hasard absolu ou "programmé" ?

Réveil aussi du côté des Trouveurs puisqu'en mai, les six premiers caps ont été fêtés par un ou plusieurs Cisteurs. On retrouve ainsi Sioux et Gaszel chez les Sibille (sixième et septième de l'Ordre, respectivement depuis les 09 et 21/05/2013). Cette même dernière date aura vu la "sanctification" de Brossard56 (14e Saint(e) Mille du jeu), tandis que, par la grâce de Saint-Matthias, un certain 19/05/2013, Mondéka (26e Camille) et LPC940 (116e Vincent) y auront décroché leur propre Graal. JeanJean72 et Oliv77 complètent le palmarès en forçant la porte d'Émile, dont ils sont désormais, depuis les 04 et 22/05/2013, les 292e et 293e représentants. Enfin, conclusion normale d'un mois de mai automnal, une ultime poussée de Bolet lui permet d'ajouter, le 30/05/2013, une touche suisse à ce palmarès en intégrant lui aussi la grande famille des Vincent.

Gageons que le mois de juin, riche lui aussi de nouvelles rencontres cistiques et (espérons-le) d'un peu plus de soleil, saura, lui aussi, offrir des conditions optimales au franchissement de quelques caps remarquables...

 

* Pas un jour sans ciste

 

STATISTIQUES
 
Avril 2013. Cistes cachées : 886, Nb d'échanges : 16014, Nb d’inscrits : 816.
 

  

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore.

À vous de les reconnaître !

 

LA BAMBINE DU MOIS
 

 

 

 

Mais qui est cette petite fille devenue Cisteuse ?

Si vous pensez l'avoir reconnue, venez vite faire un tour sur le forum (ICI) et dites-nous de qui il s'agit !

 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Duluoz, Picpoul, Gentiane, Lagouille...

 

          

Açai, Pixi, Edmée...

 

Eustache et Sioux.

 

RALLYE-PHOTOS DE L'ÉTÉ
 

L'été dernier, onze équipes avaient "partagé leur vision en grand angle sur le monde des cistes..."

 


 

Belle expérience, que l'équipe du Ciste-Thématique vous propose de renouveler cet été...

Il n'est pas nécessaire d'être photographe expérimenté... tout le monde peut participer !

Inscriptions :
Envoyez votre demande d'inscription par mail à CISTE-THÉMATIQUE, avant le 25 juin 2013.
À la clôture des enregistrements, les équipes seront constituées par tirage au sort.

Thèmes :
La liste des thèmes imposés sera communiquée dans le journal n° 88 de Juillet/Août.

Règlement :
Les participants doivent être propriétaires et auteurs des photos.
Les clichés ne doivent pas avoir été déjà publiés sur internet (forums, réseaux sociaux, blogs ou sites persos, sites dédiés aux photos du monde...). Dans le cas contraire, l'équipe sera disqualifiée.
Après concertation interne, chaque équipe constituée devra fournir obligatoirement une photo par thème.
Les clichés seront envoyés par mail au CT, de préférence au format 640*478 px.
Ils ne doivent subir aucune retouche de colorisation susceptible de fausser le premier critère de choix.
Les montages ne sont pas autorisés.

Délais :
Pour le dépôt des photos des équipes : 10 septembre. 
Soumission aux votes sur Newforez : du 15 au 30 septembre.

Votes :
Les photos des équipes seront publiées de façon anonyme et soumises aux votes par sondage sur Newforez.
Chaque votant aura droit à trois choix, non modifiables.
Le premier critère de choix devra porter sur le respect du thème.

Décompte des points :
Un vote = un point.
Le nombre de points de chaque équipe correspondra au total des points de chacun des membres de l'équipe.


Les clichés gagnants seront publiés sur le Ciste-Thématique d'octobre.

 

 

SUCETTES GÉANTES !
 
Tombez dans le panneau ! par JMLV
 

Ce pseudo JMLV, nombre d'entre vous, Cisteurs des "quatre coins de Hexagone", avez vu cette signature sur le carnet d'une des 1800 boîtes que j'ai cachées. Cisteur de la première heure (de la première semaine, exactement), je suis sans doute le plus ancien encore en activité à ce jour (et non pas le plus vieux).
Depuis 2007, je me suis pris d'une autre passion, qui tend à passer devant celle des cistes.
Je photographie les anciens panneaux routiers, dont il subsiste encore pas mal d'exemplaires sur les routes françaises (et même belges). Je m'intéresse principalement à ceux fabriqués par Michelin entre 1927 et 1971. Invoquant des raisons de sécurité, les services de voiries les retirent régulièrement de la circulation. Certains sont récupérés et agrémentent des jardins, publics ou privés. Les autres sont purement et simplement détruits...
C'est donc pour en garder une trace, que j'ai entrepris ces recherches. Après avoir sillonné toutes les routes de ma Seine-et-Oise, et quelques autres départements (vacances ou visites familiales), je me suis rendu compte que la tâche devenait ardue, et que j'aurai des difficultés à couvrir tout notre territoire.
Il y a tout juste deux ans, j'ai diffusé une annonce sur Newforez, le forum des Cisteurs, afin que vous me veniez en aide. Vous êtes actuellement 54 à avoir répondu à mon appel, ce qui représente environ 2500 panneaux, en 4500 photos. Je vous en remercie vivement, et un double merci à Ovive, qui m'a invité à publier cet article dans Ciste-Thématique, afin de poursuivre mon "recrutement", car beaucoup de Cisteurs ne sont pas inscrits sur Newforez, ou ne consultent pas le "Salon Divers-tissements", où j'ai posté ma première annonce.

Vous qui êtes sur la piste des cistes, ou bien simplement sur la route des vacances, ou encore sur le chemin du boulot, vous avez certainement croisé ce type de vestiges : plaques, poteaux, flèches, etc. en béton, lave émaillée, tôle, fonte... Je vous invite à les photographier et à me les transmettre. Vous trouverez toutes les modalités à en cliquant ICI.

Appareil photo et téléphone étant des accessoires que possèdent pratiquement tous les Cisteurs, et les grandes vacances approchant à grands pas, n'hésitez pas à tomber dans le panneau, tout en restant prudents, bien sûr.

Bonnes routes, bonnes chasses, et bonnes vacances à toutes et à tous !

 

 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours... par Castafiore
 

 
La piste de l'Ecossais était fausse, nos gendarmes vont alors tenter, en collaboration avec l'équipe de Piqueton de cerner les cités : nouvelle piste, nouvelle langue... Nous entrons dans un autre univers.

Perret ne pouvant intervenir directement sur la commune de Piqueton-lez- Genêts, là où se trouvait la cité Gaspard Alisant, il appela son collègue de Piqueton, l'adjudant Potolet. Les deux hommes convinrent de se retrouver le lendemain, avec leurs gendarmes, devant la barre Joseph Staline, au 18-382 de l'avenue Pol-Pot, immeuble Béria, pour une opération conjointe.

A 9H du matin, ils étaient sur place. Quatre gendarmes de St Marcelin et quatre gendarmes de Piqueton étaient prêts au combat, ainsi que Perret et Potolet. Ils s'apprêtaient à se diriger vers l'immeuble, lorsqu'ils virent Omar Wouahl en sortir.

- C'est lui, Chef ! fit le gendarme Aggedon qui tenait en main une photo anthropométrique de l'individu.
- Bon, on y va, dit Perret.

L'adjudant Potolet le retint par la manche :

- Un instant, maréchal des Logis Perret. Vous savez comment faire ?
- Oh ben, voyons, mon Adjudant ! Quand même ! fit Perret avec l'air de douter de la santé mentale de son interlocuteur.
- A St Marcelin, vous savez peut-être. Mais ici, on est à Piqueton...
- C'est pareil. Je vais même y aller tout seul. Vous allez voir, mon Adjudant.

Perret se dirigea vers le citoyen Omar Wouahl. Vingt secondes plus tard, il fit demi-tour et revint vers les autres, l'air dépité.

- Alors ? Que lui avez-vous dit ? s'enquit Potolet.
- Je lui ai dit : "Bonjour. Veueillez me présenter vos papiers, je vous prie», conformément à la circulaire 286744-GF du 16 mars dernier, et à ce qui est spécifié dans le Manuel de Civilité de la Gendarmerie Nationale, article 225 bis, alinéa 32...

L'adjudant Potolet et ses quatre hommes hurlèrent de rire et se tapèrent sur les cuisses. Perret et les quatre gendarmes de St Marcelin les regardaient, interdits.
Lorsqu'il eut repris son souffle et essuyé ses yeux, Potolet demanda :

- Et que vous a répondu l'individu Wouahl Omar ?

- Il m'a conseillé de faire subir les derniers outrages à ma mère ! répondit Perret d'une petite voix. Mais dans des termes un peu différents.

Potolet lui posa la main sur l'épaule et dit :

- Vous savez, mes gendarmes et moi, nous venons du 9-3. On a l'expérience. Suivez-moi.

Potolet s'approcha d'Omar Wouahl, assis sur un mur, balançant ses jambes. L'individu, âgé de vingt ans d'après sa fiche de police, était maigre comme un clou. Il flottait dans un survêtement tellement ample qu'il aurait pu y loger sa petite amie et le contenu d'une camionnette de la Poste.
Potolet le regarda dans les yeux et fit :

- Zyva, tu me files les fiofas de ta race, despi !

L'autre s'exécuta et lui fila les fiofas de sa race. Potolet y jeta un coup d'œil et dit :

- Ils ont l'air trop neufs. C'est zarbi... Tu bicraves, pas vrai ?
- Hé, ho ! Vous êtes trop la gezmer, là ! Je suis kiltran et j'attends mes potes. C' que vous voulez ?
- Tu vis chez tes remps ?
- Ouais.
- Allez, on va les voir. Montre-nous le chemin. Zyva !

Quatre gendarmes et Potolet montèrent dans les étages afin d'interroger Omar en présence de ses parents. Perret, en compagnie de deux gendarmes de Piqueton et deux gendarmes de sa propre équipe, surveillait l'entrée du bâtiment, cherchant à éviter les épluchures, les téléviseurs et les lessiveuses qui dégringolaient des balcons. Le gendarme Istice repoussa un sommier de l'avant-bras et fit, d'un ton las :

- Qu'est-ce que j'en ai marre, de cette routine. J'aurais mieux fait de choisir une carrière dans le grand banditisme comme mon frère, qui est garagiste...
- Vous avez l'air bien décontracté, gendarme Istice ! fit Perret, qui n'en menait pas large et essayait de contrôler ses sphincters.
- Ben, j'ai l'habitude. Ma dernière affectation, c'était à Clichy-sous-Bois. Alors Piqueton-lez-Genêts, vous savez...! Pffff !

Enfin, les autres pandores sortirent de l'immeuble. Pour se rapprocher d'eux, Perret enjamba une chaise roulante, deux cocottes-minute, un dentier, une baignoire complète, cinq couches sales et un bac Riviera. Partisan des phrases courtes, il demanda :

- Alors ?
- Rien, répondit l'adjudant Potolet. Ce n'est pas lui. Il ne possède aucun vêtement à carreaux, il a des pieds taille fillette et ne boit jamais d'alcool. Je crains que vous ne soyez obligé de retourner chez vous, et poursuivre votre enquête.

Perret et ses hommes, proches du découragement, rentrèrent à St Marcelin. De retour à la gendarmerie, Perret mit au point une stratégie audacieuse, laquelle, à défaut d'être immédiatement efficace, lui permettait d'occuper ses hommes et d'envoyer des rapports à sa hiérarchie, ce qui était toujours bien vu.
C'est ainsi qu'il fut décidé de surveiller l'activité économique des habitants de St Marcelin : quiconque se mettrait à vivre sur un grand pied ou engagerait soudain des dépenses somptuaires, se retrouverait immédiatement sur la liste des suspects.
Les deux premiers sur cette liste furent Pichon et Chambier. En effet, le premier fit refaire sa toiture à grand frais et offrit une nouvelle paire de souliers à sa femme ; et le second acheta une trayeuse mécanique Elimeca à sa vache.
Mais ils furent mis hors de cause quand l'enquête démontra que cet argent leur avait été versé par Omar Chécouvert en échange de leurs bouteilles consignées, comme tous les mois.

Mais pourquoi Chambier et Pichon sont-ils toujours soupçonnés ? On se demande ! Encore une fois ils ne sont responsables que de leur bêtise ! Nous allons certainement aborder un autre sujet dans le prochain épisode, il croisera peut-être l'enquête qui, elle, n'est pas terminée loin de là...


 

MOTS CROISÉS
 
... par Butterfly91
 

Trouve le Cisteur ou la Cisteuse qui se cache dans cette grille...


1. Arriver
2. Cisteur(euse) ?
3. Fixeras
4. Bestiale

A. Boulette
B. Lieu pour cacher
C. Caviar sans faim
D. Mélangé à l'envers
E. Énoncera
F. Table
G. Fleur

 

MARABOUT'FICELLE
 
... par Woodpecker
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Dix mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

 

NB : Chaque Marabout débute par le pseudo d'un Cisteur, identifié grâce à son avatar sur Newforez et qu'il faut reconnaître ou rechercher.


Adressez vos réponses à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

ÉNIGME MONÉGWASKE N° 6
 


Préambule
: Voici un jeu proposé par Bob d'Artois pour le Ciste-Thématique...

Attention : même s'il se peut qu'il y ait réellement une ciste sur le spot virtuel de cette énigme monégwaske, elle est sans rapport avec ce jeu de divertissement. Il n'y a pas de ciste en jeu.
Amusez-vous bien !

* * *

Localisation virtuelle : Paris

 

En t'aidant de la fabuleuse histoire de la numération des Monégwaskx, résous l'énigme suivante  :


Trouve la X de la [A-I] qui porte le X, près de l'I qui mesure celle qui U le X

 

 

On en discute sur le forum général : questions, suggestions, réponses...  ICI

 

Énigme proposée par Bob d'Artois.
Proposez aussi la vôtre en écrivant à CISTE-THÉMATIQUE !

 

 

 

Le défi-rimes du mois de mai était : hymen, lumen, plaque, flaque. 

La participation fut modeste, pas aisé de composer avec les rimes-défi du mois : quatre quatrains seulement furent soumis au sondage !

 

1er : Cleapotre

Vierge depuis six ans, préservant son hymen,
La ciste, patiemment, attendait, sous la plaque,
Un chercheur audacieux, imperméable aux flaques,
Qui oserait voir où ce pont vermoulu mène. 

2e : Britannicus

Quand votre reflet m'apparut sur la flaque
J'ai béni votre ciste sous cette plaque
Et pour l'éclat en vos yeux de mille lumens
Ma belle dulcinée, depuis, j'implore Hymen.

3e : Cst73

Je ne vois pas bien où ces mots farfelus mènent ...
Je préfèr'de beaucoup sauter de flaque en flaque
Que risquer un courroux en détournant "hymen"
Et me trouver du coup  à côté de la plaque !


Le quatrième participant est Chamix :

Quand survient l'éclair aux mille lumens
le cisteur douché aperçoit la plaque
portant le repère du sentier qui mène
au trésor caché ; mais reste une flaque !

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Britannicus.
Tout le monde joue avec : hibou, caillou, corne, borne.

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage.
Délai maxi : 15 juin.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

 

Tarte à la vergeoise ou cassonade... par Butterfly91
 

Pour la pâte dite "à la casserole" :

125g de margarine
3 morceaux de sucre
4 c. à s. d'eau
250g de farine
½ cube de levure fraîche
Papier sulfurisé
Moule à tarte

Pour la garniture :
200g de vergeoise (appelée aussi cassonade dans le Nord)
2 gros ou 3 petits œufs
2/3 de canette de bière (soit 20cl)

 

Recette :

Faire chauffer la margarine, le sucre et l'eau, stopper à l'ébullition et retirer du feu.
Précipiter la farine et la levure bien mélangée. Mélanger vigoureusement.

Étaler sur un papier sulfurisé et la mettre dans un moule à tarte.

Battre les œufs, ajouter la vergeoise ainsi que la bière.
Verser sur la pâte et mettre au four 35 minutes à 185°.

 

C'est une pâte qui se fait à chaud et qui est très facile à manipuler   

                             

 

                                                                                                               ;    
    

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll, Steed, Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : CaptainCanyon, Crocor, Cst73, Iris39, Jean1957, Jmlv, Laurali, Miss M., Muriellejn, Ptit Gibus, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

  


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation