JOURNAL DES CISTEURS N°145
Parution du 01/10/2018
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Cst73
 

 
Petite phrase de Sardam lue sur le forum général au sujet de l'édito du Ciste-Thématique de septembre :
"Quels chiffres pour rendre compte du plaisir des découvertes, de la bonne humeur des rencontres, des parties de rires, des libations, de la richesse des relations et des amitiés nouées autour de ces petites boites ?"
Répondez vous-même en lisant les comptes-rendus de rencontres qui ont eu lieu le mois dernier, en lisant le reportage sur l'Émile de ce mois-ci.
Vous pouvez également lire ou relire (en cliquant sur le bouton Archives en haut à droite) tous les comptes-rendus des rencontres de toutes ces années (ça en fait !) de tous les Émile (ça en fait aussi !) de tous les autres reportages qui ont été écrits sur tel ou tel sujet depuis que ce journal existe (ça en fait encore plus !).
MERCI à vous, MERCI pour vos écrits, vos anecdotes, vos histoires, vos recettes, vos photos...
Continuez pour les uns et, pour les autres, lancez-vous...
Et puisqu'on parle de plaisir, saluons le retour sur scène de notre Phil préféré, après ce qu'il appelle lui-même "Une longue absence" : souhaitons-lui un prompt rétablissement !
Bonne lecture 
 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Bigclap
 

Nous avons découvert le jeu en 2010 grâce à notre ami Loutremaline, un Cisteur fort apprécié de la communauté cistique, même de ceux qui ne le connaissent pas, puisque c'est à lui qu'on doit l'application Androciste ... En nous inscrivant sur le site, nous n'avions pas très bien compris le concept du jeu, aussi avons-nous créé directement deux pseudos, un pour Madame (Bigclap), l'autre pour Monsieur (Prof76). Comme Madame préfère le rôle du Chercheur (même si elle ne cherche jamais sans Prof76), Bigclap est rapidement devenu le pseudo commun sous lequel on enregistre nos trouvailles. A l'inverse, Prof76 préférant celui de Cacheur (il cache tantôt seul, tantôt avec Madame, qui participe aussi de temps en temps à la conception des énigmes), ce pseudo est réservé à la mise en ligne de nos énigmes ...

Vous l'aurez compris, nous cistons essentiellement en couple, ce qui est parfois bien utile, chacun ayant son propre regard sur les lieux ou sa propre interprétation de l'énigme. Nous avons commencé par chercher des cistes dans notre département, la Seine-Maritime, puis avons étendu nos recherches à nos lieux de vacances, un peu partout en France, ce qui nous a permis de découvrir des lieux où nous ne serions jamais allés. Nous nous partageons le décodage des énigmes (sauf les énigmes cryptées, dont la résolution est plutôt réservée à Bigclap) mais, sur le terrain, c'est un peu chacun son tour, car il n'y a pas de raison que ce soit toujours le même qui se salisse les mains ou se fasse piquer par les orties ...


Nous avons participé à notre première rencontre en 2013 dans le Maine-et-Loire. Nous avions lu sur le forum qu'une rencontre était organisée à quelques kilomètres de chez les parents de Bigclap, à une date où nous étions justement là-bas. On ne connaissait personne, mais qu'à cela ne tienne, c'était l'occasion où jamais de nous lancer ! Nous avons beaucoup aimé le concept et fait la connaissance de gens passionnés et passionnants. C'est donc avec grand plaisir que nous participons désormais régulièrement à ce genre de rencontres. C'est d'ailleurs en enchaînant coup sur coup les récentes rencontres organisées dans l'Oise et les Ardennes que notre compteur de cistes trouvées a augmenté à une vitesse assez inhabituelle pour nous et, sans l'avoir spécialement anticipé, n'étant pas focalisés sur ce cap, nous nous sommes ainsi retrouvés propulsés Emile lors de la dernière Cist'Oise !

Si, par principe, la plus belle des cistes est toujours celle qu'on n'a pas encore trouvée, il y en a quand même plusieurs qui sortent du lot parmi celles déjà engrangées : ainsi, nous sommes très fiers d'avoir trouvé la "ciste du cap gris nez" dans le Pas de Calais, sans doute parce qu'on est toujours à ce jour les seuls à l'avoir à notre palmarès ! Elle attend la visite suivante depuis plus de 4 ans. Pourtant, elle ne présente étonnamment pas de difficulté majeure si ce n'est d'avoir l'oeil bien ouvert sur le GR !... A l'inverse, pour une des premières cistes que l'on a cherchées, un calvaire dans le pays de Caux pourtant situé à seulement quelques kilomètres de la maison, nous avons dû nous y reprendre à trois fois avant de la trouver !

Pas facile non plus de privilégier un spot plutôt qu'un autre, vu la diversité des lieux découverts grâce aux cistes. Nous avouons cependant un petit coup de cœur pour la série "Oh les tronches" dans les Alpes de Haute-Provence, qui permet de se promener sur un site géologique original, en serpentant au milieu de champignons de pierre géants.

La ciste  "Sac de noeuds 216" (dans le Vaucluse) mérite aussi une mention spéciale, car elle nous a permis de découvrir un arbre vraiment surprenant en forme de lyre.

Enfin, même si nous ne sommes pas spécialement adeptes des cistes urbaines, nous vous conseillons par exception dans ce registre la très chouette série "Au travers des allées", idéale pour découvrir les multiples passages-allées du vieux Chambéry.

Au rayon des anecdotes, deux souvenirs marquants nous reviennent en mémoire. Lorsque nous sommes allés chercher notre 900ème ciste, tout d'abord (la " ciste de la Gazouille", dans les Bouches du Rhône) : une unique route étroite, qui descendait vers un lac, était quasiment bloquée par un arbre couché en travers. Ayant une petite voiture, nous sommes arrivés malgré tout à passer, et nous sommes alors arrivés sur un parking où était stationné un camping-car qui avait passé la nuit là. On part à la recherche de la ciste, que l'on trouve avec difficulté. Au retour, notre voiture est désormais seule sur le parking. On reprend la route et peu après, on se retrouve bloqués ... derrière le camping-car, lui-même bloqué par l'arbre tombé sur la route pendant la nuit. Et, bien sûr, impossible pour nous de dépasser le camping-car, qui prend toute la largeur de la route. Avec toutes ces autres cistes qu'il nous restait à chercher, pas question de passer des heures coincés là ! Voilà donc comment nous nous sommes retrouvés en train de déplacer l'arbre à l'aide de sangles avec les camping-caristes et des randonneurs pour permettre le passage du camping car !

La deuxième anecdote se passe sur la série "Le goûter de Thomas", à Orange dans le Vaucluse : il s'agissait de trouver cinq boîtes, cachées dans un grand jardin public. On arrive vers 14h15 en se faisant la réflexion qu'il y a bien beaucoup de monde, mais bon on se dit que c'est normal, c'est Lundi de Pâques, jour férié ensoleillé, les familles sont venues pique-niquer... sauf qu'à 14h30, une voix dans un haut parleur annonce le top départ de la chasse aux œufs! C'est là qu'on a compris pourquoi, un peu plus tôt, un gamin nous jetait des regards soupçonneux en nous voyant fouiller dans un rocher alors que la chasse n'était pas encore commencée ... Bilan 3/5 : pas si mal, vu le contexte !

Cap 1000 en poche ou pas, pas de changement dans notre façon de vivre les cistes : nous allons poursuivre sur le même rythme tranquille sans nous préoccuper des chiffres, en continuant surtout de participer aux rencontres ici ou ailleurs. Notre principal challenge cistique, désormais, est de viser, non pas le plus grand nombre de cistes, mais leur répartition géographique, pour couvrir si possible un peu de chaque département (nous en sommes actuellement à 53) !

 

STAEY 2018 EN YVELINES
 
... par Alamiche
 

La "STAEY 2018" Yvelines,

- Samedi 22 septembre 2018 : Le grand Jour pour notre Sortie Cistique Yvelinoise "La STAEY 2018" à Saint Arnoult en Yvelines, chez Elorac18.
La météo annonce une température plutôt fraîche, un vent de faible intensité mais ... averses éparses (Elorac18 a prévu les barnums), alors pas de quoi décourager les 23 valeureux Cisteurs :
Elorac18 - Alamiche (2) - Koalito - Jeff7829 - Butterfly91 (2) - Laud91 - Raisinsdor (2) -Cybermamette (2) - Véga78 - LoneSloane - Pilima78 (2) -Microb et Soizic - Craky - RX - Fredouche - Cherokee Chief - Jmlv.
La présence des Légendes LoneSloane, Jmlv, Cherokee Chief apporte de la fierté à ce groupe.

- Rendez-vous et pique-nique :

12h00 : rendez-vous au joli parc de l'Aleu, en bordure de la rivière la Remarde. Après avoir pris connaissance de tout ce petit monde, nous prenons sans tarder possession des tables de ce parc pour nous restaurer : sandwichs pour certains ou repas en partage pour les autres (cakes, salades composées, tartes, fruits et ... le "plateau-fleurs-tomates" aux couleurs belges du potager de Butterfly.


- La Balade :

13h45, après que LoneSloane et Cybermamette aient fait plus ample connaissance, Elorac18 prend les commandes et donne le départ de la balade.

Nous commençons dans le parc même, par la cascade - la ciste d'accueil-, toute proche et déjà les premiers commentaires, puis la ciste de l'échassier de Boudicca et on attaque la série des moulins, d'abord le moulin de Trévoye puis le Moulin Neuf-Musée, tous deux dans le parc même. Ensuite nous prenons le GR655, plein Est pour gagner par des chemins boisés la plaine Arnolphienne et nous continuons la série des moulins et les cistes attenantes, le moulin de St Fargeau, le moulin des Échelettes, le moulin de La Forge, sans oublier sur notre passage les girouettes, pigeonniers et autres Cave Canem. Notre valeureux et téméraire Cherokee Chief commence à peiner, il va devoir prendre un raccourci.

 

 

Nous atteignons Longvilliers (nous sommes à mi-parcours de notre boucle). Longvilliers où l'on trouve les cistes du cadran de l'église et du lavoir de Jmlv et ... c'est à ce moment que l'on s'aperçoit qu'on a perdu LoneSloane ... qui a lui-même perdu son bâton mythique mais, heureux dénouement, LoneSloane nous réapparait triomphalement, bâton à la main, bâton oublié sur le spot de la ciste précédente, 1 Km auparavant. Sur la place de l'église nous avons le droit à une at-traction supplémentaire : une voiture Citroën, la fameuse "Traction", Traction année 1961, lustrée et rutilante avec son maître chauffeur costumé, en attente de fin de la bénédiction pour promener les mariés qui sortent de l'église peu après sous les applaudissements des Cisteurs.

 

 

Nous repartons, c'est le chemin retour, pour la ciste de la stèle à la mémoire des aviateurs, les cistes des cosettes des hameaux du Reculé et du Petit Plessis, encore un Cave Canem de Koalito (et les chiens ont joué leur rôle) pour finir par un nouveau lavoir de Jmlv. Maintenant il faut s'affoler, nous reprenons le GR655, plein Ouest, pour retrouver les voitures. On range les chaussures de rando et direction St Arnoult-Village, il nous faut retrouver l'adresse d'Elorac18 (l'objet d'un rébus) si l'on veut boire le punch et manger la paella, bizarrement personne ne manquera ce dernier R-V.

- Repas du soir - Punch et Paella :
Aucun problème pour se garer, rue tranquille, joli pavillon et bel espace jardin, super pour accueillir l'équipage Cisteurs.

Raisinsdors, Joselyne et Fredouche sont déjà aux fourneaux, la poêle géante est au milieu du jardin et Claude commence à alimenter la gamelle, quelques marmitons en herbe vont ... aider en touillant.
Elorac18 a sorti la louche pour le punch, je la suis de près, ce punch ne laissera personne indifférent (pour ma part, chaque fois qu'Elorac passe, je tends mon gobelet et ... beaucoup me copient).


Quelques gouttes d'eau nous poussent sous les barnums, la nuit tombe (photo 1), Raisinsdor le "Roi de la paella" pense que ses crevettes commencent à rougir, alors il est temps de se mettre à table.
En entrée comme au dessert, c'est un patchwork des présents amenés par chacun des Cisteurs : cakes salés, charcuterie bretonne et belge, fromages, cannelés bordelais (il ne doit pas en rester beaucoup !), far breton, tartes aux fruits (et les coings que l'on n'a pas pu manger !) et il ne manquera pas de boisson. Évidemment le clou de la soirée, la Paella sera appréciée et ... on en redemande, Claude tu peux nettoyer ta poêle.

Café ou thé et ... Champagne "cuvée LoneSloane" ce qui nous amène vers les 2H00 du matin au détriment d'une sortie en hibou que très peu ont réclamée.

Un Grand Merci à notre Hôtesse Carole "Elorac18", Aurélien, Alexiane et Patoche qui se sont investis dans la préparation de cette "STAEY 2018".

 

 

 


QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?

 

Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

2 énigmes d'Adopeste :

 
  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 

 

ÉMILE D'UNE VILLE, ÉMILE D'UNE VIE
 
... par RX
 

RX s'était déjà distingué le 26/10/2012, en cachant la 100000e ciste du jeu ("Mission to the Moon - le symbole perdu"). Le 2 août dernier, il a de nouveau créé l'évènement en trouvant sa 4431e ciste. Joli score, certes, me direz-vous, mais cela vaut-il un article dans le Ciste-Thématique ? Oui, sans aucun doute, car cette ciste est aussi la 1000e qu'il trouve sur le seul département 75 (autrement dit, sur la seule ville de Paris) ! Retour sur un challenge peu commun ...

CT : Bonjour, RX ! Tout d'abord ... Pourquoi Paris ?
RX : J'ai débuté les cistes en habitant dans le 93 qui était, et qui est toujours, pauvre en cistes. J'étais étudiant à l'époque et sans véhicule. Le département le plus pratique pour cister était donc Paris, avec son réseau de RER/métro, conjugué à la possibilité d'utiliser mon vélo. De fil en aiguille, en suivant de près les statistiques, je voyais bien que ce cap des mille cistes parisiennes était accessible, et de me savoir en tête du classement parisien rendait le challenge d'autant plus motivant. Je pensais même atteindre le cap plus rapidement qu'au bout de 14 ans, mais le fait de travailler hors de Paris, et le déclin de l'activité cistique sur la capitale depuis 2013 a ralenti mon rythme. Cela doit bien faire six années que j'ai atteint les 900 cistes parisiennes ... J'adresse d'autant plus un énorme merci à tous les Cacheurs, notamment à Billancourt et Cherve qui font ainsi (sur)vivre les cistes à Paris !

CT : Je suppose que cister en ville, et a fortiori à Paris, impose d'adopter une méthode spécifique ?
RX : Effectivement, cister en ville est différent de la campagne, mais parfois pas plus difficile en matière de discrétion : paradoxalement, au milieu de la foule, on passe souvent inaperçu. Néanmoins, de nature timide, j'ai toujours du mal à "plonger" la tête la première dans une cachette. J'essaye de m'assurer d'abord de ne pas être repérable. Pour cela, j'ai mes techniques : poser mon sac par terre en faisant mine de fouiller à l'intérieur, alors que je fouille un trou. Si la cachette est en hauteur, je tiens mon téléphone portable dans une main pendant que je fouille de l'autre ... Enfin, sachant la rapidité de disparition des cistes parisiennes, il faut toujours prévoir plus grand que ce que l'on envisage de trouver finalement sur le terrain, y compris avec les cistes fraîchement mises en ligne. Ainsi, quand je me suis mis en quête de ma millième, le 2 août, j'avais prévu une douzaine de cistes pour la journée, bien que mon compteur en totalise déjà 994.  

CT : En 14 ans de cistage dans Paris, tu as dû faire face à quelques moments particuliers ?
RX : Oui, notamment avec la gent policière ... Une fois, sur le champ de Mars, ils sont passés en voiture, puis repassés à pied jusqu'à vérifier ce que je faisais. Et quand ils ont vu que j'écrivais sur un bout de papier, ils sont repartis. Mais une autre fois, à la sortie d'un métro, ils m'ont pris à part pour me fouiller : à la palpation, le policier sent quelque chose de suspect dans ma poche de pantalon. Il me demande de le sortir prudemment, je m'exécute, et je leur mets sous les yeux ... une figurine Kinder ! Je pense qu'ils s'attendaient à coincer un dealer qu'ils avaient repéré sur les caméras de surveillance et auquel je devais correspondre un peu, ou alors c'était bien moi qu'ils avaient repéré sur leurs images, en pensant que la ciste était un sachet de drogue...
Autre anecdote qui m'est arrivée quelques fois, quand le spot s'avère être un lieu de "rencontre". Cette fois-là, m'en apercevant, je m'étais éloigné un temps pour revenir sur le spot quelques minutes plus tard. Je ne vois plus personne, alors je m'approche, près à me baisser pour fouiller, quand je vois soudainement une silhouette à moins de 10 mètres de moi ! Gros moment de "solitude" (si je peux dire...), en tous cas, croyez-moi on ne se sent pas à l'aise du tout sur le moment ! Quant à ma plus grosse frayeur, c'est arrivé sur un pont de Paris en journée (j'attendais depuis plusieurs minutes le moment opportun pour fouiller), quand un mec m'a abordé en me draguant. J'ai eu beau lui inventer un mensonge ("J'attends quelqu'un !"), il a voulu attendre avec moi. J'ai fini par renoncer à la ciste et je suis parti. Mais le gars m'a emboîté le pas, et a continué à me suivre un bon bout de temps. C'est seulement dans le trafic d'une station de métro que j'ai enfin pu le semer ! Dit comme cela, ce n'est pas forcément "effrayant", mais cela m'était déjà arrivé une première fois dans un endroit désert (ailleurs qu'à Paris) et j'avais du courir pour échapper à un tordu (je dis "tordu" car il ne s'agissait plus de drague, mais carrément de menaces !). Et sur ce pont parisien, j'ai vraiment craint que l'histoire ne se répète ...

CT : Parmi ces mille cistes, peux-tu nous parler de tes principaux coups de cœurs ?
RX : J'en retiendrai d'abord quatre, pour leur côté symbolique : ma première, bien sûr, cachée par Duloz, et trouvée le 24 septembre 2004 : une belle énigme utilisant un lipogramme. "Merry Cistmas", ensuite, celle de ma première rencontre fortuite avec un autre Chercheur (Cooper). Puis la "Rubik's Ciste" (encore une de Duluoz), sur laquelle je suis devenu Émile. Et ma millième, évidemment, que j'ai faite en solo, et qui n'est donc immortalisée que par un selfie ...


Je suis également très fier de toutes celles que j'ai été le premier à décapsuler. Car, sans résider ni travailler à Paris, ce n'est pas toujours simple de pouvoir devancer les cadors ! (pensées pour Cooper, Duluoz, Dan the Man, Emmanuel78, Baf, Saluste, Alchamak, Nous5, Billancourt ou Cherve, pour ne citer qu'eux).
J'ai aussi particulièrement aimé "L'Avatar - Une pièce de Molière" (de Duluoz) et "la ciste du croisement" (d'Alchamak) dont les énigmes très originales nous amènent à dépasser les barrières de recherches classiques. Quant à la ciste "Les enquêtes de David ETSIC 8", c'est pour sa résistance (j'ai mis presque cinq ans pour la trouver) qu'elle mérite une citation ici ...
Le lieu le plus chouette, c'est sans conteste le cimetière du Père Lachaise, un "spot" géant de 43 hectares ! Certes aujourd'hui, il est interdit d'y poser des cistes, comme dans tous les cimetières en général, mais ces boîtes posées avant cette interdiction (environ 200, je crois) m'ont tout d'abord fait connaître ce lieu magnifique, puis me l'ont fait apprécier au point que je me suis mis à y organiser plusieurs fois, de façon bénévole, des visites guidées. J'en ai même fait, grâce aux cistes donc, un lieu d'examen, en décidant d'y passer l'épreuve qui devait décider de l'obtention d'un diplôme. Et ce Père Lachaise m'a porté bonheur, puisqu'il m'a conduit au succès !

Pourtant, si je ne devais retenir qu'une seule ciste parmi celles qui m'ont marqué, ce serait sans aucun doute "David ETSIC - Le remake", imaginée par les Nous5, dont l'énigme, superbement travaillée, m'a fait visiter divers sites, sous forme de balade à travers Paris, façon énigme à tiroirs. Mais c'est surtout parce qu'elle représente pour moi bien plus qu'une simple aventure cistique : ce fut l'objet d'un premier rendez-vous galant avec celle qui allait devenir ma future femme et mère de mes enfants !

CT : Difficile de poser d'autres questions après cela ! Merci donc, RX, pour nous avoir accordé ce moment et ces confidences !
Comme je suis un peu versé dans les statistiques, je me suis amusé à comparer l'évolution du parc cistique parisien et ton propre parcours. Ça donne le diagramme suivant (année par année) :


Sache également, RX, que seules 307 cistes parisiennes t'ont échappé à ce jour. Et comme 232 d'entre elles sont en statut "disparu", il ne t'en reste plus que 75 sur lesquelles (peut-être) t'amuser. Pour autant que leur statut soit fiable, bien sûr...
 
"Un bouquet de 1000 cistes à Paris"
 
 

STATISTIQUES
 
Août 2018 Cistes cachées : 681, Nb d'échanges : 12454 (sur 6351 cistes différentes), Nb d’inscrits : 415
 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

  Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et bons conseils qu'ils sauront toujours vous donner pour vous aider !

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

LES 8000 EN SUISSE
 
... par Rencontre et Sardam
 

En ce tout premier jour de septembre, Helvetia, mère de tous les Suisses, avait convié ses enfants à une ascension vers les 8000 !
A cette annonce, des Cisteurs frontaliers levèrent le doigt, et Helvetia, dans sa générosité, leur ouvrit les bras.

L'ascension fut longue, 6 bivouacs nécessaires pour en venir à bout, un pour chaque canton de Suisse romande ! Mais quelle joie d'accéder enfin à ce sommet ! Et l'affaire est dans le sac !

Les (re)trouvailles furent chaleureuses, bien sûr, agrémentées d'effusions, souvenirs et anecdotes. Beaucoup avaient encore en tête la dernière rencontre valaisanne...

Sur quel pied danserait Dame Météo ? Dans l'incertitude, Helvétia avait installé un grand chapiteau qui abrita les festivités. Ce fut d'abord un moment de réflexion intense, physico-mathématique autour d'un certain bonus, durant lequel on évoqua calcul de barycentre ou... découpage de carte ! Les diverses méthodes convergèrent pour quelques participants qui aboutirent à une solution fort acceptable. Bravo ! Mais tout le monde s'accorda à reconnaître qu' Helvetia avait eu raison de ne pas choisir ce lieu pour la rencontre !

Puis ce fut l'heure des agapes. Spécialités partagées de différents cantons et régions voisines : sucré-salé de viande-poires au vin, "tuerie" de Noël (pas le père, la mère !) "petite maison dans la prairie" charcuterie, fromages et, en dessert, délicates verrines. Ah, j'oubliais le "choléra" spécialité composée en période de disette de tout ce qui traînait dans les maisons. 

Une lichette d'abricotine, et final en musique : un voisin de nos hôtes nous fit entendre le merveilleux son du cor des Alpes. Certains Cisteurs testèrent alors leur souffle et parvinrent à faire chanter cet impressionnant instrument. 

 

Au terme d'une balade cistico-digestive dans les environs, il fallut se séparer.

Mille, euh... huit mille merci à Mère Helvetia.
Et vivement les prochaines retrouvailles, d'un côté ou l'autre de la frontière !

 

À VOS AGENDAS
 
... par Butterfly91
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.

Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Mardi 16 octobre 2018 - Rencontre automnale (forum Rhônes-Alpes)

- Mardi 31 octobre à 20 heures - Une HallowEEngevine 2018 (forum Pays-de-la-Loire)

- Dimanche 9 juin 2019 - Rencontre du Centre (forum Centre)

 

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs..

- Nostalgie quand tu nous tiens (forum Alsace)

 

 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Je le sentais venir ... Il y a quelques jours déjà, quand j'ai commencé à réunir mes données pour établir le podium des départements les plus dynamiques de septembre, j'ai rapidement repéré la présence, inédite depuis l'origine de ce classement mensuel (2010, tout de même), de l'Ain, avec une progression de trente boîtes sur les trente derniers jours. Quand on sait que les trente boîtes précédentes s'étaient étalées sur près de dix-huit mois, il y avait de quoi s'étonner d'une telle progression ! Mais quand, en plus, j'ai vu que le compteur affichait désormais 996 cistes, le doute n'était plus permis : le département traversait à son tour la traditionnelle euphorie pré-Emile qui touche presque systématiquement les candidats au fameux cap. Serait-il franchi avant la mise sous presse de mon article ? Il me fallait être vigilant ... Et voilà, c'est donc en ce 28 septembre que l'enregistrement attendu est tombé, sous la férule d'Hexamight... "Une millième, ça se fête" !...

Hexamight apporte donc à son tour sa pierre à cet édifice construit patiemment, tout au long du mois, par une cohorte de Cacheurs différents : Zilanne et ses deux séries "La ciste Lurette" et "Un balcon sur les Alpes", Iris39 qui nous conte l'histoire des "deux enfants et le sorcier", où encore Bouboulina "Ne fais pas l'oie ! Hein". Plus de trente cistes au total, donc, pour une progression mensuelle de +3,11% qui offre l'argent à l'Ain (et le bronze à l'autre ... en l'occurrence le Gard qui, bien que porté par les séries de Tomatoket "Sus au Saint" et de Les2a "Carte postale", n'affiche au final que 2,19% de cistes nouvelles).
Figé depuis mars 2018, le compteur de la Corrèze s'est également débloqué, et pas qu'un peu, puisqu'avec +4,04% de mieux, le département décroche la plus haute marche de septembre, grâce notamment aux deux séries posées par les Zhéros du mois "Ciste de l'Innocent"  et  "Ciste de la boucle à la marmite".

La dernière boite de cette dernière série, cachée le 04/09/2018, se révèle d'ailleurs être la 300e des Zhéros. Une semaine plus tard, Monkassel accède à la centaine immédiatement supérieure, un cap franchi en Belgique grâce au onzième battement de cils de sa série "l'Oeil de Flandre". Lui aussi inspiré par l'anatomie, Bigbrozeur les avait précédés (en temps) et - largement - dépassés (en nombre) en cachant sa millième ciste "Des Grès au cerveau" dès le 29/08/2019, devenant par la même le dixième "Emile - Cacheur" du jeu. Un statut dont peuvent seulement rêver (pour le moment) Téroco, XIII nocturnes et Zefekesse, auteurs tout de même d'un joli tir groupé sur le cap 200, atteint respectivement les 28/08 ("La boîte à Meuh !"), 29/08 (Belgique encore, avec "La miraculeuse du quartier d'Outremeuse") et 19/09/2018 ("J'aurais dû faire demi-tour avant les agapes").

Côté Trouveurs, enfin, la moisson est également fournie, tant sur les derniers jours d'août (que je n'avais pas pris en compte lors de mon précédent article, ayant arrêté mes statistiques au 25/08/2018 inclus) que sur septembre. Si, depuis l'arrivée de l'automne, aucun franchissement de caps ne m'a été rapporté, la série s'était tout de même arrêtée sur un feu d'artifice, avec la 10000e ciste trouvée par les Dudu44 le 15/09/2018 (cinquième Trouveur à cinq chiffres). Auparavant, les caps 2, 3 et 4000 avaient progressé au même rythme, s'enrichissant chacun de trois nouveaux membres :
- Pilpous (78e), Les Mazottes (79e) et Bibindum (80e) entrent chez les Camille
- Après Fourmiguette et Mamafrau (le 26/08/2018), Jacqhou (119e) croque à son tour le cap 3000 (le 02/09/2018)
- Duboscq, Pujau et Ginette04 s'adjugent quant à eux les 201e à 203e places à la grande table des Vincent
Mais, parce que ça reste à jamais le cap le plus mythique du jeu, c'est par un tour chez les Emile que je terminerai mon inventaire à la Prévert, avec les deux derniers entrants en date, respectivement 428 et 429e membres : Kobra, le 27/08/2018, et Verakarpovna, le 07/09/2018, rejoignent cette glorieuse lignée, ce qui nous vaudra peut-être, dans un prochain Ciste-Thématique de découvrir un peu plus de leur portrait et de leur parcours...

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Photo de Lagouille
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 


Sardam voit "Bolet" à Blainville (Montréal, Québec, Canada) 
 
  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
 
Locotwister : Thierry La Fronde, alias LF, a laissé son empreinte sur un mur à Angers.
 
 
 
 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste, Alamiche, Bigclap, Lagouille, Locotwister, Rencontre, RX, Sardam, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 
 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation