JOURNAL DES CISTEURS N°142
Parution du 01/06/2018
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Cst73
 

S'il est un mois de l'année riche en festivités de toutes natures, c'est bien le mois de JUIN !
Sans s'étendre sur les sorties familiales, musicales et sportives tant attendues de premier mois d'été, les retrouvailles cistiques officielles ou non, fleurissent aux quatre coins de l'hexagone. Petits comités ou grandes rencontres, le plaisir est le même pour tous !
Avant, les joyeux préparatifs qui peuvent durer plusieurs mois.
Pendant, c'est le gâteau qu'on a mis si longtemps à concocter qui est savouré en si peu de temps...
Après, l'ambiance de la rencontre se prolonge avec les photos partagées, les impressions échangées, les écrits rédigés et les promesses qu'on se fait toujours de recommencer l'an prochain !
Ainsi une année après l'autre, des amitiés se nouent, et cette envie toujours présente, au-delà de l'amusement propre aux trouvailles, de faire perdurer ce jeu, de permettre la découverte de nouveaux horizons (pas toujours plats d'ailleurs diront certains !), de faire de nouveaux adeptes et au final de se changer les idées et de goûter pour un temps un certain bonheur !


Sans transition aucune, je me permets de profiter de la parole qui m'est donnée lors de cet édito pour lancer au nom de l'équipe de rédaction, un appel aux bonnes volontés de toutes sortes ! Le journal recrute !
Pas besoin d'envoyer ici un curriculum à éplucher ni de lettre de motivation, il suffit juste de savoir lire et écrire : un minimum pour un rédacteur.
Vous avez certainement des talents cachés, insoupçonnés qui habilement exploités feront le bonheur des lecteurs ...
Preuve en est les énigmes que vous savez inventer, l'imagination des Cisteurs est sans borne !
Nous manquons de rédacteurs, nous vous attendons... Osez pousser la porte de la salle de rédaction, vous ne le regretterez pas !

Bonne lecture !

 

LES SPORTS CISTIQUES
 
... par Sardam
 

La décharge de responsabilité, lue par tout futur Cacheur, mentionne "Ne jamais cacher de cistes dans des endroits escarpés, difficiles d'accès, souterrains... accessibles uniquement par la plongée ou l'escalade..."
Chaque Cisteur-Cacheur respecte naturellement cette consigne à la lettre !

Il arrive cependant que le décapsulage nécessite certains efforts s'apparentant à une pratique sportive.
Quelques exemples lors des dernières rencontres Drôme et Ardèche :


Grimpette, spéléo, danse... avec les ronces !

Equilibre, et... plus insolite... 

 

RGA 2018
 
... par Maya30 et Cst73
 

Tout commence par une proposition d'Ardecho54 à la RGA 2018. On aurait dû se douter après avoir vécu la rencontre cistique ardéchoise de mai 2016 que la Gardèche (Merci Sardam) serait conviviale, sportive, patrimoniale et gastronomique. L'idée d'Ardecho54 ? Mettre à l'honneur Sa terre et ses dolmens. Seulement voilà, des dolmens l'Ardèche en a beaucoup. Il fallait les répertorier (Merci à Momo), les retrouver sur le terrain.

L'invitation lancée, il fallut s'activer car déjà les inscriptions arrivent. Et Ardecho54 crée RAAR !

 
Choses faites la frontière Gardoise étant proche, il n'hésita pas à contacter Bernardjsv pour lui passer un coup de main ...et la rencontre devint aussi capillotractée !


Les deux compères partirent explorer le terrain, de nombreuses pistes furent abandonnées mais le terrain restait immense. Il fallut délimiter une zone. Proche de Saint Paul le jeune il y avait de quoi s'amuser.


Mais l'Ardecho54 veille à tout, une rencontre réussie nécessite un accueil de tous et c'est là que les Papatouriste intervinrent... Petite Fée et son café, les galets de Mamatouriste et la présence indispensable de PPT pour faciliter le transport des petites jambes. La rencontre prit forme. La reconnaissance du terrain, l'appel aux associations Le Bois de Païolive, (merci pour la salle et la petite conférence du samedi soir).


Le propriétaire du site de la grotte de la Cocalière, à l'écoute d'Ardecho54, accepta de nous accueillir, de nous prêter son site pour nos caches, sa structure pour le pique-nique .... Et emporté par l'enthousiasme de notre Ardéchois offrit le prix de nos entrées à l'association Païolive et proposa un lot pour une tombola.


Les boites furent posées, 40 tout de même pour la journée de samedi, le domaine des clans est grand !

Il était temps de faire une reconnaissance. Sous un soleil de plomb le parcours fut testé et ...écourté.

Dans les dossiers d'Ardecho54 la possibilité restait offerte de faire l'intégralité du circuit points GPS à l'appui s'il vous plait !

Le 28 avril 2018 :

Le ciel est clément et un petit air frais nous accompagne sous un soleil timide. Que demander de plus pour les quelques 16 kms de randonnée proposée. Dolmens à la recherche du graal !


Résurgence, aven, grotte le programme est complet. "Lien de Sardam" pour les photos dans la Cotepatière.
Le clou de la randonnée les cistes "RGA 29 / la cotepatière" - "RGA 30 / retour du monde souterrain"  - "RGA 31/ vue du haut de l'aven" descente dans le lit de la rivière, le superbe chaos de rochers moussus, un passage étroit pour arriver face à une échelle, après un périple sous terre une sortie dans l'aven.


Un autre passage dans le goule est apprécié.


La soirée fut un grand moment de partage autour d'un repas collectif arrosé des spécialités de chacun.

Le 29 avril 2018 :

Le groupe de la veille se complète pour une journée plus pépère.


Rendez-vous donc dès potron-minet (un minet en weekend quand même, les félins du coin étant un peu douillets !) dans ce lieu très select et très couru y compris des Cisteurs qui ayant goûté aux charmes d'une grotte "sauvage" la veille ont voulu en tester une autre disons plus ... domestiquée ! Mais l'heure n'est pas encore au "grottesque" et c'est Bernardjsv qui nous invite à découvrir les abords de ce lieu truffé de secrets et d'autant de boîtes : petit circuit de 35mn et deux jours pour le faire !!!
Des petits groupes se forment et on s'éparpille, on se quitte, on se retrouve, on se croise, on se recroise, la zone de jeu n'est pas énorme, mais les énigmes ne sont pas dans l'ordre ! S'en suit une certaine pagaille et des infos se transmettent. Le temps passe très vite et bientôt sonne la corne du ralliement : des quatre coins du site, les Cisteurs affluent pour se réunir devant l'entrée de la grotte aux merveilles, pour un extraordinaire voyage dans ce temps qui fait suite à celui de la Pangée Drômoise, site ouvert pour nous seuls en exclusivité VIP. D'explications en illuminations ciblées, nous voilà au top des connaissances géologiques du plateau des "Gras". 


Nous découvrons avec étonnement en fin de visite, que si cette grotte hébergeait en des temps reculés nos ancêtres, elle abrite aujourd'hui une bien curieuse pyramide bleutée, incongrue dans ce lieu, logement étrange et insolite qui a fait réagir voire scandaliser certains...


Passons ! On retiendra de cette visite, les visions fantastiques des draperies transparentes, les stalagmites torturées, les délicates fistuleuses, et la rarissime perle des cavernes, précieux joyau de la Cocalière. Quelques-uns se sont plu à imaginer des êtres fantasmagoriques (œufs de dragons, nains dans la Moria...) parmi les ombres générées par l'éclairage artificiel trop vite éteint parfois pour permettre aux photographes retardataires extasiés de se faire plaisir ! Mais on avait bien compris que notre guide avait un chrono à respecter !

Retour à la réalité et à l'air libre : le soleil éclipsé par de sombres nuages cède la place à la pluie prévue, hélas. Le petit train touristique nous ramène au sec à notre point de départ et vite vite, nous récupérons les glacières dans les coffres et fissa fissa sous les grosses gouttes, nous nous réfugions sous le toit bienvenu qui abrite les tables de pique-nique du XXIe siècle (en bois et non en pierres !). Au loin, le tonnerre gronde, auprès se déversent les ondes... Lidof n'a qu'à tendre le verre pour arroser son pastis, dit-il !

Tandis que le déluge arrose, lui, copieusement la contrée, les agapes terminées, vient l'instant tant attendu du tirage au sort par la main innocente de Petite Fée. Et c'est Teroco qui tire le gros lot, avec une statuette en bronze, mascotte de la grotte ; Triacon se voit plus riche d'un lot de monnaie locale ; tandis que Bahia exhibe fièrement les galets de Flo.

L'orage n'est pas prêt à céder la place au soleil, alors que la plupart d'entre nous, se replient sous la voûte de la cafeteria pour palabrer de tout et de rien mais surtout de cistes, quelques fous furieux poursuivent leurs aventures sous une pluie battante à la recherche de leurs quêtes interrompues par la corne de ralliement de midi... Ils reviendront dans l'état qu'on peut aisément deviner et mettront un temps certain à sécher !


L'après-midi s'écoule sous la pluie qui coule ; on apprendra dans la soirée que la rando du lendemain est annulée : à cause des conditions météo, le sentier de montée risque d'être impraticable ! Un petit mot tout de même sur ce qui était prévu : la visite du château de Montalet. L'association de réhabilitation du château organise chaque année les Médiévales de Montalet pour montrer ce joyau d'architecture au plus grand nombre et grâce aux écus gagnés de poursuivre la restauration.
- Il est possible de s'inscrire pour des chantiers bénévoles de restauration. Visite toute l'année le dimanche (12h à 16h30 pour 4 Euros)-

Nous regrettons de n'avoir pu contacter tout le monde en temps et heure pour prévenir des divers changements de programme.



Lundi 30 avril 2018
:

Le soleil est revenu. Chacun se retrouve donc libres d'organiser son cistage à sa guise. On remarquera qu'il y a affluence sur le sentier découverte, aller-retours, questionnements, appels au GO farceur qui pose ses cistes dans le désordre, croisement, recroisement, à l'endroit, à l'envers, en quête des nombreuses cistes délaissées la veille.
C'est ainsi que nous nous retrouvons assis sur un trône, exposés à la foudre, face à face avec un T-Rex, perdus dans un dédale de blocs enchevêtrés couverts de lichens et/ou de mousses ! Nous voilà Indiana Jones ou Lara Croft, à la recherche du mystérieux coffre de Raar, avant que la mousson gardoise nous oblige une fois de plus à un repli stratégique sous le toit de la cafeteria !


D'autres se croiseront sur les terres du Felix Délicatus, ou dans les pittoresques villages environnant, qui sur un lavoir, qui sur une résurgence, qui sur une chapelle ou une croix... Chaque fois, on jouera l'étonnement, de se retrouver là, au même endroit et les échanges de tuyaux iront bon train !


Mardi 1er mai :

Réveil sous un jour maussade et frais ! Le plafond est bas, les Cévennes sont invisibles. Mais le soleil est dans les cœurs pour cette dernière journée de rencontre, tous bien décidés à en profiter. Nous sommes encore très nombreux, pas loin d'une trentaine. Prêts à faire une bonne récolte sur le sentier du Marchand de cailloux. Matinée reposante, il n'y a pas à se casser la tête, il suffit de suivre le fil jaune et de savoir lire !
Rien d'inquiétant non plus, si ce n'est la pluie menaçante, et une prairie abritant une caravane les quatre roues en l'air... passage d'une tornade ou acte de malveillance ? Nous ne nous attardons pas !


Surtout une certaine ClubD4, pressée (comme coursée par un sanglier : ciste "7/9 le marchand de cailloux" de passer le cap des 5000 ! Et c'est en mode "sanglier" ou "bartasse" comme disent les locaux, qu'elle attrape victorieusement la boîte, et nous retrouve trempée sur le sentier, acclamée par une haie d'honneur de tous ses amis Cisteurs chantant "Elle est vraiment phénoménale" !


Phénoménal comme l'a été ce weekend diaboliquement préparé par Ardecho54, Bernardjsv, les Papatouristes et Maya30 !

"Quelques photos supplémentaires"

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Toujours pas de palmarès "Trouveurs" accessible sur Cistes.net. Du coup, ce mois-ci, je me suis limité à essayer d'identifier manuellement les entrées récentes de nouveaux Cisteurs dans la seule famille des "Emile", désormais forte de 422 membres. Je m'excuse d'avance des oublis toujours possibles, ainsi que de ne pouvoir citer ceux qui ont franchi des caps supérieurs ... Ces précautions prises, j'ai tout de même le plaisir de vous annoncer la (courte) liste des nouveaux Emile de la période avec, par ordre d'apparition, Rochelle (depuis le 30/04/2018), Queuedeloup (06/05/2018) et Tagada36 (20/05/2018).

Ce mois-ci, inutile de chercher à la périphérie du pays (ni en outremer, a fortiori) les départements les plus dynamiques du moment. Les trois marches du podium sont en effet occupées par des représentants du cœur de la France, rarement cités ici d'ailleurs, puisque aucun d'entre eux ne s'y était distingué depuis au moins trois ans. Avec 6,71% de progression (soit 38 boites nouvelles), le Cantal s'adjuge la première place, bénéficiant à fond du passage de Mariedolly sur ses terres, et notamment de sa grande "balade caldaguérienne". Juste derrière (+6,57% et 33 boîtes), on retrouve le Loir-et-Cher, soutenu par Duboscq, tandis que l'alliance de circonstance entre Vaco6 (et sa série de treize cistes "J'peux pas, j'ai licorne"), Cgaga (et ses quatorze "Dingbats sarthois"), et Platdetain ne suffit pas à propulser la Sarthe plus haut que le bronze.

Avec sa trentaine de nouvelles cistes, Duboscq décroche d'ailleurs au passage sa troisième centaine en tant que Cacheuse (le 13/05/2018), rejoignant à ce stade Kiki03520, qui l'y avait devancée dès le début du mois (02/05/2018). Le cap immédiatement inférieur enregistre pour sa part trois passages en les personnes de Rebeti (de nouvelles Rebebettes en perspective ...), Barreme et Touseg, respectivement en date des 07, 11 et 23/05/2018. Quant à Kukurambe, il écrase toute cette concurrence en décrochant le cap 800 (le 21/05/2018).

Pas mal de Cacheurs, donc, et quelques belles progressions départementales. Pourtant, les chiffres globaux restent fragiles (+0,43% en moyenne, et 41 départements totalement à l'arrêt), surtout pour un mois de mai farci de nombreux ponts. Alors, pour essayer d'en motiver certains, sachez que Bretagne et Provence-Côte d'Azur sont toutes proches d'atteindre un nouveau cap régional (respectivement 8000 et 12000). Qui s'y dévouera pour marquer ces deux passages de son sceau ?

 

STATISTIQUES
 
Avril 2018 Cistes cachées : 681, Nb d'échanges : 10962 (sur 5362 cistes différentes), Nb d’inscrits : 325
 

GRANDEUR ET DÉCADENCE CISTIQUE
 
... par Slinave
 

Quand je ciste, j'ai toujours un sachet servant de poubelle et des gants en latex.

Ces derniers m'ont été bien utiles hier, pour ouvrir les bocaux "Octocisty 88 - 1" et suivantes, qui n'avaient pas été aérées depuis 27 mois et demi.

Mais mon sachet était bien incapable de contenir la pollution trouvée sur le chemin !!!


 

 


 
 
 
Détournement de panneau au passage du Gois (Vendée)                                                Rennes  
 
 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

  Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et bons conseils qu'ils sauront toujours vous donner pour vous aider !

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

À VOS AGENDAS
 
... par Crevette
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.

Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

 

- Samedi 2 et dimanche 3 juin : 2 jours de balades cistiques en Pays Cathare (forum Midi-Pyrénées

- Weekend du 16 et 17 juin 2018Cist'ardewn (forum Champagne-Ardenne)

- Samedi 30 juinCist'Oise (forum Picardie)

- Samedi 25 et dimanche 26 août : Sur les terres ligériennes (forum pays de Loire

- Samedi 8 septembreRencontre belge

- Samedi 22 ou dimanche 23 septembre : Repas cistique à Saint Arnoult (forum Yvelines

 

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs..

- Nostalgie quand tu nous tiens (forum Alsace)

 

 

LES 5000 CISTES DES BROUSSARDS
 
... par BabichePado
 

Chacun connaît ces Cisteurs assidus qui ne manquent pas de chercher, décrypter et trouver toutes les cistes proposées dans la région dès leur sortie sur le site.
Si nous faisons le portrait de ce couple bien sympathique, nous devons dire qu'ils sont également champions pour en cacher (517 à ce jour)...
Certains disent que les cistes cachées par Monsieur sont plus faciles que celles de Madame. D'autres pensent l'inverse... Cependant beaucoup de chercheurs les trouvent, après des recherches bien intéressantes et avec l'aide de notre copain Google.

Revenons à nos moutons. À ce jour, le cap des 5000 cistes a été largement dépassé (plus de 5200) et nous ne pouvions pas laisser passer ce cap sans le fêter comme il se doit.

Nous nous sommes donc retrouvés ce dimanche 8 avril à Chérac, en petit comité autour d'un repas digne de nos hôtes, pour une balade qui s'est traduite par la recherche de la 5000e ciste des "Broussards", que tous avaient décryptée à l'avance...

La journée ne manquait pas de record, puisque du coup les "BabichePado" trouvaient leur 100e ciste, pas loin du lieu du festin.
Il faudra attendre encore un peu pour que ces derniers atteignent le niveau des "Broussards" mais tous les convives ont beaucoup apprécié cette journée.
Un grand merci à nos hôtes et à leur sens de l'amitié.
À quand les 6000 pour le prochain gueuleton ?

Les Broussards qui avaient préparé une ciste spéciale pour cette journée....


Ceux qui ont découvert cette ciste : Pado (de BabichePado) et les Broussards, entourés de quelques pisteurs : Philouis, Ouioui79, Chrisgad, Cachapa, Scilgaetan, Milka17 et BabichePado
 

BabichePado et leur 100e ciste... Il fallait bien un petit gueuleton pour fêter ces 2 caps...

 
 
 
 
 

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?
Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

 

Une énigme de Rencontre : 

et 2 énigmes d'Adopeste :

  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~  
 
 
 

RANDONNEE SUR LA VOIE DU PLM
 
... par Iris39
 

C'est Ln39, déçue de ne pas voir apparaître de projets de rencontre cistique Franc-comtoise pour 2018, qui a eu cette idée toute simple : pourquoi ne pas se rencontrer à plusieurs pour faire, sur une journée, une randonnée déjà existante ?
C'est sûr que c'est plus facile que d'organiser une "vraie" rencontre cistique : pas de nouveaux spots à trouver, pas de boîtes à poser.... Mais les Cisteurs locaux ne risquent-ils pas d'avoir déjà trouvé toutes les cistes ?

C'est la rando "sur la voie du PLM" qui fut choisie, car ni Ln39 ni Tipiou39 ne l'avaient déjà faite. Quant aux autres Cisteurs intéressés, certains comme Rebeti et Bouboulina, venaient de suffisamment loin pour ne pas connaître déjà cette rando. Les autres, Zilanne, les Mcjm et moi-même, avions déjà fait effectivement le circuit et trouvé les cistes, mais nous avons jugé que cela n'avait pas d'importance, l'essentiel étant de passer un bon moment ensemble.
Le jour J, nous nous retrouvons donc à 14 personnes (+ un chien) à partager café et viennoiseries sur le site du départ. Le soleil est au rendez-vous, la température idéale, tout se présage bien ! Dommage juste que Gieba, qui devait se joindre à nous, ait dû renoncer au dernier moment, on aurait bien aimé faire sa connaissance.
Nous voilà donc à progresser sur l'ancienne voie du tacot devenue voie verte, franchissant viaducs et tunnels, tout en papotant.


Au bout de 6 km, nous parvenons sur le plateau et nous profitons du passage à un belvédère pour faire la pause pique-nique. Au moment du dessert, Rebeti nous sort son "far aux figues". Spécialité bourguignonne ? Pas du tout ! C'est juste qu'il voulait faire un classique "far aux pruneaux" et qu'il s'est rendu compte après coup qu'il avait acheté par erreur des figues à la place des pruneaux.... Aucune importance, on s'est régalé !

Les spots se succèdent ensuite pour le plus grand plaisir de tous les participants : un autre belvédère, des croix monolithes, une minuscule vierge bien cachée dans un rocher accessible par une faille étroite, une jolie fontaine, une chapelle avec un gisant....Que du bonheur !

 
 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Angusdels
 

C'est en 2006 que j'ai découvert les cistes. A l'époque, j'étais sur un forum régional (Cancoillote.net) et l'un de ses membres, Valeetiti, y expliquait qu'il cistait et en quoi c'était un jeu sympa. Du coup, je m'y suis mis, comme ça, pour voir. Ça m'a plu, mais je n'ai d'abord fait que 5 cistes - la première était située sur les hauteurs d'un petit village dans l'arrière-pays dracenois (un premier spot qui m'a marqué). Je me suis ensuite arrêté pendant deux ans, parce que je venais de changer de situation professionnelle, géographique et familiale et, du coup, je n'avais plus trop de temps. Puis j'ai eu quelques soucis au boulot, j'ai voulu prendre du recul, m'occuper l'esprit et je suis revenu sur la Piste. J'ai alors fait la connaissance de Familletipois et j'ai découvert d'autres façons de cister. Mais mon parcours est toujours resté assez chaotique : il y a des moments où je ciste beaucoup et à d'autres, absolument pas. Je peux ne pas cister pendant toute une année sans problème, je n'ai aucune régularité, aucun plan pré-établi. Si je ciste chaque année sur mon lieu de vacances (chez mes beaux-parents), je suis capable d'attendre six mois pour aller chercher des cistes situées à moins de 10 minutes de chez moi ! Bref, je ciste quand j'en ai envie, quand l'humeur est là. C'est notamment le cas quand je vais dans la famille, ou avec d'autres joueurs. J'essaie aussi de cister lors de stages ou de déplacements professionnels. Sinon, c'est plutôt après le boulot. Je ne suis pas du matin, je pars le plus tard possible de chez moi.

Ardécho54 et Angusdels accompagnés de Camelle

En général, je ciste seul. Même si elle m'a déjà accompagnée une paire de fois, acceptant que je fasse une ou deux boîtes en sa présence, mon épouse n'aime pas tellement, sûrement parce que je ne l'ai jamais associée au décryptage, qui reste mon apanage. Ca gave aussi ma fille et mon dernier est trop petit. Seul celui du milieu apprécie d'en faire. Il aime se balader, farfouiller sur le terrain, m'aider à chercher la boîte. Alors, quand on ciste "en famille", je fais tout, le reste de la famille monte en voiture et se laisse guider jusqu'au spot. Mais ça m'emmerde de plus en plus de cister seul, alors je privilégie autant que possible les sorties avec d'autres Cisteurs. C'est bien plus sympa à deux, on passe un bon moment, on papote, et ça convient mieux à mon tempérament plutôt plaisantin et bon vivant ... Je me suis fait plein de copains. Des gens qui vous demandent si vous venez en vacances, qui ont un petit mot régulièrement, c'est vraiment génial !
Papatouriste, Ardécho, Rose Malabar et Angusdels, après avoir trouvé "la ligne des hirondelles".

 

Contrairement à Zidane dans la pub pour Volvic, mes sorties cistiques ne font l'objet d'aucun préparatif particulier, ni rituel. Il m'est arrivé de partir sans crayon ou sans objet, voire sans liste. En fait, je fais ça au feeling, c'est une technique indienne ! Ma dernière lubie est de cister lors de footings, avec juste un petit objet, un crayon et mon téléphone. En général, je m'inscris comme ça, par hasard, puis je cherche un peu, et si je ne trouve pas rapidement, je mets l'énigme de côté. Puis j'y reviens parfois, sans raison particulière, quand j'ai envie de surfer sur le net et alors je cherche plus sérieusement, avec davantage d'assiduité. Il y en a tout de même une que je n'ai jamais trouvée, "La ciste du meulier", de Valeetiti. Je suis allé par cinq fois sur le spot, elle a été trouvée entre temps plusieurs fois mais moi, j'ai toujours fait "chou blanc". A l'inverse, il y a quelques cistes que je suis assez fier d'avoir inscrites à mon palmarès : deux qui n'avaient pas été trouvées depuis longtemps et quelques primo décapsulages. En général, j'aime bien les énigmes historiques, ainsi que celles avec des jeux de mots. Mais je ne suis pas fan des cryptages ou des énigmes trop capillo-tractées. Côté Cacheurs, j'aime bien les énigmes de Papatouriste, Rissdalain, Locotwister, Moxi, Vaco6 ou Platdetain et, plus loin dans le passé, celles de Fox10, Banban ou Pijus. Mais j'en oublie sans doute.

Si je préfère le décryptage, mon côté sadique me pousse parfois à cacher à mon tour ... Pour preuve, j'en ai une qui a bientôt 10 ans et qui n'a toujours pas été trouvée. Pourtant, sur le spot, il y a un obélisque, mais il faut le savoir. Je n'ai pas de préférence particulière parmi mes productions, même si j'aime beaucoup ma "ciste jaune (la 51°)", qui est vraiment tirée par les cheveux. Anecdote : une fois, j'avais repéré un spot potentiel pour en poser une et, un jour en passant, je décide de m'y arrêter. Je vois l'arbre parfait et à son pied, un petit tas de pierres... Je n'y crois pas ! J'avais localisé à l'époque toutes les cistes de Haute-Marne sauf la dernière de Familletipois ("La ciste ronde pointue"). Mais bien sûr, en soulevant les cailloux, je découvre une boîte, cette boîte !...

 
Une autre boîte dont je me souviens, mais cette fois pour sa qualité esthétique, c'est la "Ciste qui prend au mot", de Saluste : une magnifique boîte en bois, cachée dans un parc à Paris ! Par contre, je n'attache pas une grande importance aux objets, que je réutilise généralement de ciste en ciste. Il y a pourtant de très belles réalisations (les bengales, les léna, les ppt...), mais je ne suis pas accro.

De nombreux spots sur lesquels m'ont amené les cistes étaient des coins sympas. La plupart des cistes d'Anjou, de Drôme et d'Ardèche, notamment, sont cachées dans des endroits magnifiques. Les pires spots sont généralement le fait des cistes urbaines. Il y en a notamment une à Chaumont, dont je tairai le numéro et le nom, où il a fallu chercher au milieu des crottes de chiens et de l'urine humaine.
Dans un autre style, il y a aussi les spots "flippants". Je me suis ainsi retrouvé dans quelques coins assez inquiétants car proches du vide, seul, sans que personne ne sache où je suis et équipé comme un touriste américain, (claquettes, short...), enfin surtout pas dans une tenue adaptée pour ce genre de spot. C'est après que je me suis dit "euh, c'était dangereux là !". Il y a eu aussi cette ciste "Balade découverte - la cave", cachée par Moxi dans le Maine-et-Loire, que j'étais allé chercher avec Slinan. Pas de soucis pour entrer dans le lieu et trouver la boîte mais, à l'heure de retourner sur nos pas, on n'a pas retrouvé la sortie tout de suite. Slinan se met à stresser comme un dingue parce qu'il n'aime pas être sous terre, j'essaie de garder la tête froide mais je monte en pression. Les quelques minutes dans la cave à chercher cette sortie ont été assez ...tendues !


Je n'aborderai pas toutes les péripéties vécues avec Slinan, parce que sinon, on en a jusqu'au bout de la nuit. J'ai par contre deux autres anecdotes à relater : un 14 juillet, je sors de mon village en voiture pour rentrer chez moi quand, sur le bord de la route, je vois un couple qui semble chercher quelque chose sur le spot de ma première ciste. Je fais demi-tour, sur la petite route, assez bruyamment, j'arrive un peu vite, freine sec, et hurle : "Hé, qu'est-ce que vous faites là ?". Nos deux Cisteurs bégayent un semblant de réponse, la mine déconfite. Alors j'ajoute, "Vous cherchez ma ciste ?". Eclat de rire et grand soulagement. On a tapé la discute pendant trente minutes avant qu'ils ne repartent...
La deuxième: je suis dans le bureau de mon patron, la secrétaire entre et me dit "Vous qui aimez l'histoire et la culture, y'a un jeu pour vous, ça s'appelle les cistes". "Ah oui, je connais, j'en ai trouvé environ 650 et caché 45..." C'était une jeune Cisteuse, alors elle me raconte ses déboires concernant une boîte cachée au milieu d'un champ, dans un gros tas de cailloux (elle omet de parler de la croix et du point de vue), en ajoutant que les Cisteurs du coin sont tordus. Quand je lui annonce que c'est une des miennes (ce qui est vrai) et que la croix offre un superbe point de vue (ce qui est vrai également), elle sort en ronchonnant. Quelques temps plus tard, j'ai posé une ciste qui lui était dédicacée (via l'énigme) et c'est elle qui l'a décapsulée en premier...


Les spots, les rencontres, ces anecdotes, il y a plein de bonnes choses qui m'ont marqué. Mon seul véritable regret (ma seule blessure), c'est d'avoir participé à la modération du forum Newforez. Lorsqu'à l'époque, j'ai répondu à Laetitia2Monterant qui voulait agrandir l'équipe, elle a été surprise que je ne change pas de pseudo. Je n'en voyais pas l'intérêt, car j'étais déjà modérateur sur Cancoillote.net et ça se passait bien, les membres s'étaient déjà rencontrés, une ambiance excellente et bon enfant y régnait. Sur Newforez, au départ, ça s'est plutôt bien passé. Puis j'ai fait une rencontre dans l'Aube avec "mes ouailles" (je modérais le forum Champagne-Ardennes), et c'était l'occasion de rencontrer à la fois ceux dont je cherchais les boites depuis plus de deux ans, ceux que je suivais sur les spots et ceux qui intervenaient régulièrement sur le forum. Déjà, au sortir de cette rencontre, j'ai eu l'impression d'avoir été jugé davantage en ma qualité de modérateur du forum qu'en tant que Cisteur. Presqu'un an plus tard, alors que j'étais en stage et que j'avais une faible connexion Internet, l'organisation d'une autre rencontre a mal tourné. C'est parti en vrille avant, en particulier lorsque j'ai eu le malheur de dire sur le forum que je ne connaissais pas le parc, dans Troyes, où aurait lieu la rencontre. Un Cisteur (il se reconnaîtra) m'a envoyé dans les dents que c'était étonnant que je trouve des cistes... Premiers échanges tendus en MP avec l'intéressé. C'est là que j'ai compris pourquoi L2M préconisait que les modérateurs changent de pseudo : beaucoup de Cisteurs ne font pas la différence entre le jeu et le forum, le joueur et le modérateur. Il y a no limit. Lors de cette fameuse rencontre, un autre Cisteur qui s'était engagé à apporter le dessert ne vient pas, ne prévient pas et, ô drame suprême, ciste le même jour dans un autre département ou, du moins, y enregistre des trouvailles. Le ton monte sur le forum et ça part en live complet. En essayant de calmer les ardeurs, j'ai été traité de dictateur, de censurer, de m'opposer à la libre expression et d'un tas de noms d'oiseaux. La frontière entre le joueur et le modérateur que j'étais n'existait plus : "Quand on t'a rencontré, t'avais l'air sympa, mais...". J'ai passé le temps libre que j'avais durant mon stage à essayer de faire baisser la tension qui augmentait à chacune de mes interventions, en particulier avec une autre Forumeuse qui s'énervait toute seule comme si une vie humaine était en jeu, les autres ayant plus ou moins compris, après quelques jours, que ce n'était pas le lieu pour insulter les gens et que le rôle du modérateur était tout de même bien de modérer les propos. Je n'ai jamais dit qu'ils avaient tort puisque, sur le fond, j'aurais partagé leur colère si j'avais été présent, mais je tentais en vain de leur expliquer qu'on ne pouvait pas s'exprimer comme ça sur un forum et que s'ils voulaient lui exprimer leur énervement il fallait utiliser les MP (là aussi, dans certaines limites). J'ai décidé à ce moment que c'était la dernière fois que je gérais une telle situation. Je n'étais pas devenu modérateur pour me faire insulter, mais pour veiller à la bonne utilisation du forum et intervenir, le cas échéant, pour la rétablir. Six mois après, rebelote pour je ne sais pas quelle affaire sans grand intérêt. Parfois, on a l'impression que c'est la vie des Cisteurs qui est en jeu, que le forum est le seul endroit où ils peuvent s'exprimer. C'est hallucinant ! J'ai donc rendu mon tablier de modérateur. J'ai tellement été dégoûté par cette expérience que, bien que je sois toujours modérateur sur Cancoillotte.net, je n'y vais pratiquement jamais. J'ai malheureusement gardé une rancune tenace pour les gens de Champagne Ardennes qui m'ont pourri la vie durant cette période. C'est fini, je ne me porterais plus volontaire sur aucun forum pour aider l'ensemble d'une communauté. Si j'ai des conseils à donner à quelqu'un qui souhaite malgré tout tenter l'expérience, c'est de ne jamais dire qui on est, ne pas modérer la région où on ciste, et éviter de rencontrer et de connaître personnellement les Cisteurs qu'on est amené à modérer. C'est clairement ma pire expérience sur le forum et dans le jeu. J'ai été écœuré. Ajoutons à cela que le modérateur qui m'a succédé m'a envoyé un message assez virulent parce que je plaisantais sur le forum avec Familletipois (la goutte d'eau qui fait déborder le vase !) et m'a "suivi", après que j'ai déménagé en Pays de Loire, sur mon nouveau forum régional... Du coup, aujourd'hui, je ne vais plus sur Newforez que pour relever mes MP et, parfois, pour voir les nouveaux topics de ma région. Aujourd'hui, ce qui me fait sourire (jaune), c'est de constater que certains Cisteurs des Pays de Loire pensent que je suis leur modérateur. Même si on était payé, je ne le referai plus. J'ai définitivement rendu le tablier et je n'y reviendrai pas...

Mais passons ! Les mauvais souvenirs sont faits pour être oubliés ... Et sur la Piste proprement dite, je n'en ai aucun, même si, une fois, avec Familletitpois dans sa voiture, on s'est dit qu'on était dingue. J'ai eu la même remarque avec Slinan. C'est plus en rapport avec les horaires, la météo ou le nombre de boites faites dans la journée. Car, vous l'avez compris, en temps normal, je ne suis pas si mordu que çà. J'ai déjà passé du temps à plancher sur certaines énigmes, mais jamais au point d'en rêver la nuit, ou de réveiller ma femme parce que j'aurais eu une soudaine illumination. Non, en général, quand je mets trop de temps, je préfère demander de l'aide à tous ceux que je connais qui l'ont trouvée, ou au Cacheur et, si je ne trouve pas, je laisse tomber. Ce n'est qu'un jeu. De même, ce n'est guère qu'une fois arrivé à 999 cistes trouvées que je me suis dit : "C'est bon mon gars, tu peux y arriver, mille, c'est jouable ! ". Au début, je ne savais pas que je passerais le cap de 10 ou de 100. Alors 1000, même pas en rêve ! Par contre, pour la millième, je voulais quand même marquer le coup, alors j'ai demandé à Billancourt ce qu'il avait à me proposer d'original sur Paris pour le cap mille. Et, après deux mois de préparation, je suis allé cueillir la millième ciste parisienne, avant de rejoindre son Cacheur. Presque un pur hasard, donc !...

  au musée de l'armée

Quant à la suite ... pourquoi changer ? Mille, çà n'est pas la fin du jeu ! Alors, pour bien matérialiser ce nouveau départ, j'ai enregistré ma 1001e ciste sur la ciste ... "numéro 1". Et je vais probablement continuer maintenant sur le même rythme effréné de 100 cistes par an (pour les grandes années). Je n'ai aucun projet, aucune idée pour demain. Je voudrais bien aller chercher les quelques cistes parisiennes que j'ai décryptées, après, on verra. J'ai aussi encore quelques idées de caches. Et si certains Cisteurs veulent bien venir cacher dans le Saumurois, merci d'avance à eux : ça m'évitera de prendre la voiture pour augmenter mon score... LOL !

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

 
Muriellejn voit les 6 sisters   
 
 
Sardam, en allant chercher des cistes dans le Haut-Doubs 
 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste, Angusdels, BabichePado, Iris39, Maya 30, Muriellejn, Rencontre, Sardam, Slinave, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation