JOURNAL DES CISTEURS N°8
Parution du 29/12/2005
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 

Editorial
 
PLEIN DE BONNES CHOSES ! par DG
 

Cet éditorial sera le plus court du monde, mais aussi le plus sincère : toute l’équipe vous souhaite une année 2006 exceptionnelle, du bonheur en pagaille, la réalisation de vos rêves les plus fous, une santé à toute épreuve... et tout ce que vous pourriez nous souhaiter, à nous (ce qui limite les risques de mauvaises surprises ! :))

Bonne lecture de ce numéro 8 !

Traits & Portraits
 
AMILOLO : MAIS QUAND EST-CE QU'ELLE DORT ?
 

Mariée et travaillant dans le secteur des télécoms, Amilolo (Palmarès) est âgée de 25 ans et habite dans la région de Liège. Elle est Cisteuse depuis le début d’année. Son temps libre est consacré à une incroyable série d’activités : ciné, internet, les cistes, la lecture, l'animation radio (VOIR), le billard, le bowling et les jeux en général.

- Un soir, je regardais la télé (une émission sur RTL TVI) et j'ai vu un reportage sur les cistes. Le principe m'a plu, et je me suis connectée sur le site. Depuis cette inscription, il ne se passe pas un jour sans que je ne fasse un tour sur le forum Newforez ni sans vérifier s’il y a une nouvelle ciste dans la région... Je n'ai pas d’enfants, ce qui me laisse un peu plus de temps que d’autres Cisteuses. En semaine, c'est rare que je cache ou trouve des cistes, car je travaille à temps plein du lundi au vendredi. Par contre le week-end, c'est autre chose... Une fois le nettoyage, la lessive et le repassage terminés, j'imprime souvent plusieurs énigmes à la fois et je fais des recherches (internet m'aide beaucoup). Veste, chaussures de marche, GPS et hop, c’est parti. Je ciste avec mon mari, Typhus77.

Amilolo n’a pas de ciste préférée, et elle trouve que toutes sont bien. En revanche, pour ce qui est des énigmes, sa préférence va incontestablement à "La ciste des Dalles de Fleur et Fleurist.

Elle a particulièrement apprécié les cistes du Brabant Wallon, car elles lui ont fait découvrir Mélin, un village magnifique tout en fleurs, dont elle ignorait totalement l'existence.

C’est aussi à Mélin que s’est déroulée son anecdote préférée :

- Une fois sur place à Mélin, on a trouvé l'endroit tel que montré sur la photo de la ciste 7830. Et j’ai découvert une jolie petite cachette. Mais au lieu de la ciste, elle contenait... la clé de la grille de la maison ! Mon mari et moi avons été pris d’un mémorable fou rire ! :)

JLUCBZH, LES CISTEURS INSEPARABLES
 

Les époux Jlucbzh ont convolé le 8 juillet 2005, et ce sont donc de très jeunes mariés. Ndlr : Avec un peu de retard, nos meilleurs vœux !

Dans leur pseudo, on devine bien sûr le prénom de Monsieur, et le "BZH" qui marque leur attachement à la Bretagne. En effet, Monsieur, marin de profession, habite à Brest depuis des lustres. Quant à son épouse, qui exerce le joli métier de fleuriste, elle est originaire de Tarbes, dans les Hautes Pyrénées (c’est-à-dire "du Finistère Sud", comme le précise le jeune marié !)

Ils se sont connus sur le net. (Ndlr : Qui a dit que ça ne fonctionnait pas ? :)) Il s’agissait d’un remariage pour chacun d’eux, et ils ont cinq enfants âgés de 22, 19, 16, 13 et 7 ans.

Le couple Jlucbzh a découvert les cistes dans un article du "Télégramme de Brest". Ce sont donc des Cisteurs de fraîche date (Palmarès), mais bien accros : depuis la parution de cet article, ils mettent un point d’honneur à chercher les cistes ensemble.

- Ce n'est pas toujours facile, bien sûr. Entre les gamins, le boulot et les problèmes comme tout le monde, ils n’est pas aisé de trouver un moment de libre. Nous sommes épatés de voir que certains Cisteurs en sont à plus de 1000 cistes trouvées ! C’est sûr que l’on aimerait y consacrer plus de temps...

Ils n’ont pas de ciste préférée, car, disent-ils, les Cacheurs rivalisent de créativité, et tous les lieux visités à ce jour étaient superbes.

- Oui, c’est vrai, les Cacheurs mettent toujours leurs boîtes dans un coin remarquable, un panorama, un monument historique, quelquefois à deux pas de là où on réside, dans des lieux qu’on ne connaissait pas. C’est ce côté découverte qui est le plus intéressant.

Pour ce qui concerne les énigmes, Jlucbzh reconnaît que, parfois, c’est coton :

- Nous nous sommes inscrits à toutes les cistes du Finistère pour essayer de localiser les plus proches de la maison et ainsi aller se balader, même si on n’a pas trop le temps. Mais quand on voit les énigmes que s’évertuent à composer certains Cacheurs, on se dit qu’on aurait plus vite fait d’apprendre le chinois ! :))

Grâce aux cistes, les Jlucbzh ont découvert des coins charmants.

- Comme je vous le disais plus haut, à chaque fois il y a un intérêt particulier. Ce sera un jardin, une église, un menhir, un panorama, etc. Et ce n’est pas fini, car Dieu sait qu’il y a des coins remarquables dans notre beau pays, et surtout en Bretagne, terre de légendes par excellence.

Jlucbzh en profite pour sonner les cloches à certains Cacheurs ou Trouveurs :

- Après la découverte de nos premières cistes, j’ai commencé à croire que cistes.net était sponsorisé par "Kinder Surprise" ! Mais depuis, j’ai vu mieux (ou pire) : tickets de caisse, des feuilles d’arbres, etc. Je trouve que c’est un manque de respect envers les Cacheurs, et un manque total d'amour propre... On a tous à la maison un tas de choses qui ne nous servent plus et qui feraient l’affaire dans une ciste. Et si vous êtes partis de votre domicile en oubliant l’objet à échanger, il y a certainement dans votre voiture un jeton de caddie, une ampoule, un fusible qui ne serviront jamais, non? Bon, alors une pièce de 5 centimes d’Euro ? Toujours non ?... Votre cas est désespéré ! :))

Quelle est leur anecdote préférée ? La parole est à Monsieur Jlucbzh :

- Personnellement, elle concerne la Ciste N°10977 "La ciste de l'amphithéâtre de Kervallon". Après avoir trouvé la ciste, nous nous sommes baladés dans les jardins communaux et avons discuté avec un monsieur très sympathique qui cultivait son potager. Nous sommes rentrés à la maison les bras chargés de légumes sans avoir rien compris... :))

Enfin, les Jlucbzh désirent présenter leurs excuses aux Cisteurs qui cherchent "La ciste du résistant" (N°11397) :

- Ce n’est pas que l’endroit soit dépourvu d’intérêt, bien au contraire, mais il y a peu de chances qu’elle soit découverte, pour une raison que j’ignorais quand je l’ai cachée : l’endroit n’est ouvert qu’en semaine, et de plus il est payant. Je l’avais cachée lors des journées du patrimoine, donc quand l’accès était libre pour tout le monde. Mille excuses encore, mais j’étais novice (je le suis encore).

Les Jlucbzh possèdent un blog, dont voici le lien. Cliquez ICI pour le visiter.

Les Cisteurs se mobilisent
 
YACO REMET UN CHEQUE AU TELETHON
 

Collectée à l’occasion d’une réunion cistique au Paradis en août dernier (400€), et via le concours organisé par Ciste-thématique (200€), la somme totale de 600€ a été remise au Téléthon par Yaco. Merci à tous les contributeurs.

Ciste-thématique remercie également Jmlv, qui s’était prêté de bonne grâce à nos délires à l’occasion de notre concours "Qu’aimeriez-vous trouver sous la casquette de Jmlv ?" (voir Ciste-thématique N° 4).

Nouvelles idées
 
DULUOZ REVISITE LES BOURDONS
 

Avec La Ciste aux larves, Duluoz a imaginé des bourdons d'une nouvelle espèce.

Le principe est simple : cette ciste N°12900 contient cinq objets qui ressemblent à des bourdons (boîtes de pellicule-photo décorées), mais ce ne sont pas des Bourdons. Ou du moins pas encore : ce sont des larves de bourdons !

Les trouveurs font leurs échanges comme d'habitude. Celui qui emporte l'une de ces larves, devra créer ultérieurement une ciste. Dans cette ciste, il mettra, outre les objets de son choix, cette larve qu'il enregistrera en tant que Bourdon. Cinq nouveaux bourdons seront donc bientôt en circulation. C’est Duluoz qui les aura fabriqués, mais ils porteront la signature de leur futur "Trouveur-Cacheur", le numéro de SA ciste, et seront soumis au défi qu'IL aura choisi.

Lorsqu'on crée un bourdon, ou qu'on en trouve un pour le déposer ensuite dans une autre ciste, on aime bien prendre de ses nouvelles et suivre son itinéraire. Eh bien cette fois-ci, ces bourdons auront deux papas qui s'intéresseront à eux, et pour sa part, Duluoz espère bien les recroiser un jour.

Voilà une idée qu’elle est bonne ! C’est à suivre.

Humeur & humour
 
COUP DE GUEULE !
 

Bon, "Coup de gueule" est un peu trop fort pour le sujet qui m’occupe ici. Mettons qu’il s’agit d’un simple conseil...

Je m’explique : quand vous vous trompez de département en enregistrant une ciste, ce n’est pas la peine d’en recréer une nouvelle pour rattraper l’erreur, car il est plus compliqué pour moi de supprimer ensuite la ciste fautive que de corriger le département.

Aussi, en cas d’erreur, envoyez-moi simplement un mail via le bouton "Ecrire au webmestre". La correction du département me prend 3 petites secondes, alors que la suppression d’une ciste et le "nettoyage" de la base me prennent 5 minutes. Merci d’avance.

Ah si, vous avez bien fait d’attendre : voici un vrai coup de gueule, maintenant !

Dans le numéro 5 de Ciste-thématique, Philippe d'Euck s'insurgeait déjà contre certaines personnes qui se font passer pour des acheteurs potentiels de cistes.net, alors que ce ne sont que de simples curieux, mal élevés de surcroît. En effet, la plupart de ces personnes n'ont même pas la politesse élémentaire d'accuser réception des informations que nous leur faisons parvenir !

Voici les dernières statistiques : trente-sept demandes reçues, trente-sept réponses envoyées, et... trois mercis ! Remarquez, il y a du progrès : il y a quatre mois, nous en étions à deux mercis :))

Ce qui est le plus rigolo dans toute cette affaire, c’est que les trois personnes qui ont eu la gentillesse de nous accuser réception sont également les seules qui n’ont fait aucune faute d’orthographe dans leur mail ! Aussi, maintenant, quand nous recevons une demande à l’orthographe bancale, nous savons à l’avance que nous avons affaire à un goujat ! Il doit exister une mystérieuse relation entre la bonne éducation et la maîtrise orthographique...

(J’en profite pour préciser encore une fois que nous ne communiquons aucun chiffre concernant le prix du site. De plus, la vente n’est pas notre priorité. Nous cherchons plutôt un partenaire.)

DG

Photos insolites
 
AIMERIEZ-VOUS Y HABITER ?
 

Inaugurée le mois dernier, cette rubrique s’étoffe de quatre nouvelles photos. En haut à gauche, un cliché pris par Crocus dans le Gard : ce panneau marque l’extrémité d’une ruelle en montée tellement raide "qu’elle ferait pâlir un sherpa" (Crocus dixit). Evidemment, il aurait mieux valu placer ce panneau en bas de la rue, sous forme d’avertissement, plutôt qu’en haut, où il ressemble à un clin d'œil ironique à l’intention des pauvres victimes exténuées qui ont réussi à se traîner jusque là, la langue pendante jusqu’au sol ! La photo de droite est signée Sioux. Cette rue se trouve dans un charmant village des bords de Seine. On se demande ce qui lui a valu ce nom bizarre. Est-ce parce que, dans le temps, on y pesait des denrées, ou parce que ses habitants souffraient de delirium tremens ? :))

En dessous, deux photos de Dica34. Ce "Parking visiteurs" si accueillant se situe aux environs de la ciste du Peigne d'Or, dans le Tarn (N° 7904), et le panneau "Gendarmerie" est visible lors de l'approche du site de la série de Boucle d'Or, dans l'Hérault (N° 12439, 12441 et 12443).

Si vous voulez faire profiter les Cisteurs de vos photos les plus marrantes ou les plus étranges, envoyez-les à : David GILLE. Seule obligation : ces photos doivent avoir été prises pendant la recherche de cistes.

Photo du mois
 
DEUX POUR LE PRIX D'UNE !
 

Deux couchers de soleil aux ciels torturés, dans des styles très différents. Le premier est signé Chris (la spécialiste photo du couple "Yogo"), le second est de PC Junior. Spectacles superbes, grandioses, instants fugaces que l'objectif a su saisir juste au bon moment. Tout l'art de la photographie !

Avant-Première
 
BIENTÔT SUR VOS ECRANS : LE TRESOR DU SOLDAT RYAN !
 

Le jeu des cistes laisse toute liberté aux Cacheurs pour modeler leurs énigmes au gré de leur fantaisie, et nombreux sont ceux qui en profitent pour concevoir des énigmes plus originales les unes que les autres.

Monglane ne s’en est jamais privé (voir Ciste-thématique N°1). Il récidive aujourd’hui avec "Le trésor du soldat Ryan" !

- L'un de mes hobbies est de faire des films et, pour ne rien vous cacher, j'en ai eu la révélation par l'intermédiaire de Max Valentin et de la Chouette d'Or... J'ai donc pensé que ce serait, d'une certaine manière, un juste retour des choses que de mettre à profit cette passion pour créer une énigme de ciste sous une forme filmique.

Pour Monglane, faire une énigme sous forme de film imposait que tous les participants au projet, apprentis-acteurs et techniciens, soient des Cisteurs. Un appel aux bonnes volontés fut donc lancé sur le forum. Monglane avait quelques doutes quant à la possibilité de trouver les personnages et lieux de tournage qu’il souhaitait. De fait, le scénario dut être modifié plusieurs fois, et le tournage déplacé de région parisienne en région lyonnaise... Mais grâce à l'enthousiasme et à la bonne volonté des Cisteurs, il put enfin être réalisé les 10 et 11 décembre derniers.

- Je tiens à remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux qui m’ont permis de réaliser ce projet : en premier lieu Crazy Rabbit, qui a joué le rôle de Cécile et qui nous a déniché une superbe demeure à la campagne pour tourner la majorité des scènes ; mais aussi Cypris (rôle de Philippe), Curiosus (prise de son), et Djamel (et sa grue !), qui n'ont pas hésité à faire des centaines de kilomètres pour être présents ; et enfin, bien sûr, Lianne - continuité, clap, régie, cantine, chauffeur, roadie, best boy (enfin, plutôt best girl) et j'en passe - qui m'a aidé à écrire le scénario et les énigmes. Sans oublier Michèle Martin, non Cisteuse mais seule actrice professionnelle du groupe, qui a porté à bout de bras le rôle difficile de Suzette. Nous avons tous passé un moment inoubliable ensemble, et j'espère que les cisteurs auront plaisir à regarder notre petit film, même s'ils sont trop loin pour s'intéresser à la ciste elle-même !

Cypris ajoute :

- J’ai très vite découvert ce qui allait perdurer durant les deux jours de tournage : l’extrême sympathie de tous, associée à une bonne dose de professionnalisme. Chacun, par sa personnalité, a su apporter ses compétences à toute l’équipe. Une aventure très humaine et très évoluée à la fois. Super !

Quant à Lianne, au fil du temps, ses responsabilités dans l’aventure se sont étoffées (de manière insidieuse, affirme-t-elle) :

- A mon travail de coauteur et de clap-woman, Monglane a petit à petit rajouté celui de vérificatrice d’équipement, puis de pourvoyeuse de provisions de bouche et de gosier, de coordinatrice d’hébergement, de déménageuse, de chauffeur, et j’en passe. Tous les jours, j’héritais d’une nouvelle casquette ! Mais j'ai refusé de pousser le fauteuil du travelling !

Crazy rabbit (Cécile, dans le film) ajoute :

- Le jeu en valait la chandelle. Merci à toute l'équipe pour cette atmosphère sympathique, ces sourires et ces rires, et merci aux cistes, à leur inventeur, à leurs gestionnaires, car sans cela, je n'aurais sans doute jamais rencontré tous ces gens formidables... et encore moins fait du cinéma !!! :))

Photos cistiques
 
QUELQUES SOUVENIRS SIGNES CHANCHAN
 

Chanchan nous envoie quelques photos de ses pérégrinations cistiques en compagnie de ses enfants. Chacun de ces spots cache une ou plusieurs cistes. A vous de découvrir où ils se trouvent :))

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c’est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu’en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Le coin gastronomique
 

La résolution de Groussay pour l’année 2006 : pas de régime ! :))

Mais cette fois, il nous propose un plat léger, la pastilla. Ce plat est originaire de Fès, au Maroc, où il est préparé avec de la viande de pigeon. C’est un mets dit "de grande cérémonie". Mais la pastilla a été adaptée et accommodée de multiples façons, jusqu’en Chine. La recette que nous propose Groussay aujourd’hui porte le joli nom de "pastilla de confit de canard". Ainsi que le savent tous les gourmets, la viande de canard, comme le porc, se marie à la perfection avec les saveurs sucrées.

Pour 6 personnes : 10 feuilles de brick, 4 cuisses de canard confit, 2 échalotes, le jus de 2 oranges (20 cl), 50 gr d'amandes hachées, 3 cuillerées à soupe de miel, 100 gr de beurre, 1 cuillerée à soupe de "4 épices", 2 œufs entiers, 3 cuillerées à soupe d'herbes hachées (cerfeuil, persil, coriandre), 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive. Sel et poivre du moulin.

Préparation des feuilles de brick : préchauffez le four à 180°C (th 5/6) Découpez dans les feuilles de brick 36 ronds à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un bol d'environ 12 cm de diamètre. Badigeonnez chaque rond de 50 gr de beurre fondu, puis posez-les deux par deux sur leur feuille de papier sur la grille, et mettez-les au four pendant 3 minutes. A la sortie du four, laissez 6 ronds de deux feuilles de brick sur la plaque et réservez le reste.

Réalisation de la garniture : épluchez et émincez les échalotes. Retirez le gras et la peau des cuisses de canard (Vous réussirez plus facilement à retirer le gras des cuisses en les passant 1 mn au micro-ondes) Effilochez la chair du canard. Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile et le beurre restant à feu doux. Ajoutez la chair de canard avec les échalotes. Faites-les revenir pendant 3 mn. Ajoutez le miel, le jus d'orange, les amandes, le "4 épices" puis les œufs. Mélangez et assaisonnez. Laissez mijoter à feu doux pendant 5 mn. Ajoutez les herbes et mélangez. Rectifiez l'assaisonnement.

Montage et finition du millefeuille : préchauffez le four à 180°C (th 5/6) Reprenez votre plaque et répartissez sur les 6 ronds de feuilles de brick la moitié de la garniture. Recouvrez de deux autres feuilles de brick. Répartissez de nouveau le reste de la garniture et finissez par les deux dernières feuilles de brick. Mettez le tout au four pendant 3 minutes. Répartissez chaque millefeuille sur les assiettes et saupoudrez de sucre glace. Servez aussitôt.

Bon appétit, et bonne année DEUX MIL CISTE à vous tous !

Groussay

Troublantes rencontres
 
CONFIDENCES TORRIDES SUR UN BANC
 

Notre envoyé spécial, Philippe d’Euck, a rencontré Yolande, Josiane, Pierrette et Edmée, philosophes rurales, qui lui ont fait part de leur grande richesse intérieure. Il a pu mesurer la profondeur de leurs vues sur les choses de l’existence en général, et sur les cistes en particulier.

Dans la peau d'une huile
 
POUSSEZ-VOUS, PARCE QUE C'EST MOI QUE V'LA !
 

Sioux s’est perdue dans une magnifique cité médiévale, pleine de charme, mais aussi avec des rues très étroites, des sens uniques démentiels et peu de signalisation.

Après quelques tours et détours, elle avise deux gendarmes motards qui allaient repartir d'un parking, et leur demande son chemin. Très affable, l’un d’eux se lance dans des explications compliquées, puis se ravise et dit : "Suivez-nous, ce sera plus facile !".

 Les deux pandores démarrent en écartant du geste tous les véhicules à l’entour.

- Me voilà pilotée par deux motards : priorité à la ciste s'il vous plaît, dégagez le chemin, on escorte !... Morte de rire, et avec un sens aigu de mon importance enfin reconnue :)), je me joue du trafic et me retrouve en quelques minutes là où je voulais aller, non sans avoir pris cette photo en loucedé.

Hors d'Europe
 
HUIT NOUVELLES CISTES AUX USA
 

Preuve qu’il est un homme de parole, Cherokee-chief a caché sept cistes aux USA : dans le Tennessee, en Caroline du Nord et en Géorgie. Nascat en a caché une dans le New-Jersey, portant le total du pays à dix.

Il ne reste plus qu’à espérer que ces cistes attireront des Chercheurs. Parce qu’elles le valent bien :))

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Dans le Lot-et-Garonne, devant une ferme-restaurant, une Cisteuse a été agressée par une cinquantaine d’oies. Elle s’est enfuie, poursuivie par les volatiles. Le lendemain, un cygne lui a mordu les doigts alors qu’elle lui tendait un morceau de pain. Ce même jour, elle a été attaquée par un oiseau qui défendait son nid. Son commentaire : "Heureusement qu’il n’y avait pas de vautours dans le coin ! " :)

Ce couple de Cisteurs, après avoir cherché une boîte en vain toute la matinée, et allé déjeuner. Arrivé à la fin du repas, le mari, qui avait commandé des crustacés, a été pris de violentes crampes d’estomac. (Ndlr : N’ayant pas perdu son sens de l’humour, Il précise "Homard m’a tuer !" :)) Ils ont décidé de rentrer. Après vingt minutes de route, de plus en plus malade et nauséeux, ce Cisteur a été obligé de s’arrêter pour faire quelques pas et... euh, vous devinez la suite :)). Derrière un vieux mur en ruines, il est tombé pile sur la ciste que son épouse et lui avaient cherchée le matin-même à plusieurs kilomètres de là !

En 2003, un Cisteur avait caché une boîte à l’intérieur du parc animalier de Thoiry... alors qu’il est strictement interdit d’y descendre de voiture. Loi de Murphy oblige, cette ciste a été immédiatement découverte par le maître des lieux, le vicomte de la Panouse (furieux), auquel nous avons dû présenter nos plus plates excuses :(

Après-midi de Noël sportif pour ces Cisteurs suisses : s’étant trompés quant à la localisation d’une ciste, ils ont été obligés de construire deux gués pour traverser une rivière. Puis ils se sont heurtés à une clôture électrifiée, avant de dévaler une pente boueuse sur les genoux et les fesses. A la nuit tombée, ils sont arrivés (en retard) pour le réveillon, crottés de la tête aux pieds, non sans avoir répondu sur leur portable à l’appel d’un autre Cisteur, lui aussi perdu en pleine nature au lieu de se trouver bien au chaud devant son sapin. Ils se sont déclarés ravis de n’avoir pas été "les seuls fous à passer Noël sur le terrain" :))

L’histoire d’un flacon de parfum boomerang : impossible de s’en débarrasser ! La petite fille d’une Cisteuse étant fana d’un échantillon de parfum particulièrement nauséabond (récupéré quelque part, sans doute déjà dans une ciste), la maman, au bord de la nausée, a décidé de se défaire du flacon en le collant dans l’une de ses nouvelles cistes. C’est là qu’un Cisteur l’a trouvé. Il a envoyé un mail à la Cacheuse, lui demandant : "C'est quoi ce poison horrible que tu as mis dans une de tes cistes ?". L’histoire aurait pu s’arrêter là si la maman n’était pas partie, quelque temps après, à la recherche d’une ciste en compagnie de sa fille. Lorsqu’elle a ouvert la boîte, elle y a découvert... l’échantillon de parfum ! Avant qu’elle ait pu le dissimuler, sa fille a pointé son doigt vers l’atroce chose en s’exclamant : "J’ veux ça !". Dans la voiture, sur le chemin du retour, la maman a soudain entendu, venant de la banquette arrière, un "Pchittt, pchitt !" qui lui a fait dresser les cheveux sur la tête. Puis, dans la seconde suivante, elle a été enveloppée par un nuage de parfum étouffant, sans possibilité d’aérer l’habitacle à cause du mauvais temps. Aux regards courroucés de sa maman, la fillette a compris que si elle voulait garder le flacon, il valait mieux le cacher quelque part dans la maison. C’est ce qu’elle a fait, mais elle refuse évidemment de dire où. :))

Une anecdote qui est à l’opposé de la précédente : un Cacheur a placé par erreur un objet de collection, d’assez grande valeur, dans sa ciste. Nous ne dirons pas de quoi il s’agit, car ce Cacheur n’a pas renoncé à le récupérer, l’objet voyageant régulièrement de ciste en ciste. Mais pour l’instant, le malheureux est toujours arrivé un poil trop tard...

Un couple de Cisteurs a rencontré un Cacheur au Mont St-Michel. Ce dernier à voulu leur montrer sa ciste, in situ. Les voilà partis à l'assaut des rues et ruelles, des escaliers et des remparts, sans réfléchir. Une prouesse, parce qu’il leur fallait gérer... une poussette avec son passager : leur bambin, âgé de 16 mois ! Quand les parents ont réalisé, il était trop tard. Il n’y avait plus qu’une chose à faire : continuer. Ceux qui connaissent les lieux apprécieront l’exploit :)). Les parents ont eu du mal à s’en remettre.

Au printemps dernier, un couple de Cisteurs égarés est entré dans un bistrot de village. Première surprise : deux gendarmes en uniforme, manifestement éméchés, consommaient gaillardement des pastis et des cacahouètes au comptoir, avec l’air de bien se marrer. Bien que surpris par le spectacle, nos Cisteurs leur ont tout de même demandé leur chemin. S’est alors engagé un dialogue surréaliste qu’ils ne sont pas prêts d’oublier : les gendarmes ont exigé que les deux Cisteurs déclinent leur identité et présentent leur permis de conduire, puis ils ont demandé pourquoi ils voulaient se rendre là, et ce qu’ils comptaient y faire. Ensuite, sous les yeux du bistrotier hilare, ils ont exigé d’être payés dix Euros pour fournir le renseignement ! Notre couple de Cisteurs, dont la patience commençait à s’émousser, a évidemment refusé. Alors les deux gendarmes ont demandé qu’ils offrent une tournée générale ! S’étranglant d’indignation, nos Cisteurs envisageaient de téléphoner à la gendarmerie locale ou à la mairie, lorsque le patron du café leur a révélé qu’il s’agissait de faux flics (mais de vrais figurants qui tournaient un téléfilm au coin de la rue). De plus, ils n’étaient même pas originaires de la région. :))

Ce Cisteur a caché une boîte en Côte d’Or, dans un petit village. Quelque temps après, un autre Cisteur lui a fait savoir qu’il ne l’avait pas trouvée. Notre Cisteur est allé vérifier et, effectivement, a constaté sa disparition. Le village étant très joli, il a décidé d’y cacher une autre, avec quasiment la même énigme. Derrière l'église, il a trouvé un trou bouché par des pierres. Il en a enlevé une, puis deux, puis quatre, et y a placé sa ciste. Puis il a bien refermé le trou. Il avait l’intention d’enregistrer cette ciste le lendemain, lorsqu’il a découvert qu’une nouvelle ciste avait été placée dans ce village par un autre Cisteur. En prenant connaissance de l’énigme, il s’est aperçu qu’une partie du texte ressemblait beaucoup à la sienne, et que cette ciste était vraisemblablement cachée au même endroit. Voulant en avoir le cœur net, il est donc retourné sur place, a ôté les pierres, retiré sa propre ciste, enlevé d’autres pierres, et enfin, il a trouvé la ciste placée là par ce Cisteur. En fait, ce dernier l’avait précédé de quelques heures. Et lorsque notre Cisteur avait placé sa ciste à cet endroit, il n’avait pas jugé bon de retirer toutes les pierres et n’avait donc pas découvert l’autre ciste au fond du trou ! Résultat : deux cistes se sont retrouvées empilées l’une sur l’autre, séparées par quelques cailloux, placées dans le même village, au même endroit, le même jour, par deux Cisteurs différents ! Question : quelles sont les probabilités pour qu’une chose pareille arrive ? (Notre Cisteur a décidé ne pas enregistrer la sienne, qu’il a cachée ailleurs).

Si vous connaissez des anecdotes amusantes, dignes de figurer dans cette rubrique, merci de nous les envoyer afin que tous les Cisteurs en profitent.

LA CHAMPAGNE-ARDENNE : LA TETE A LA FETE !
 

Le 17 décembre dernier, une trentaine de Cisteurs de l'Aube, Seine-et-Marne, Aisne, Oise, Hauts-de-Seine, Marne, Bretagne et Haute-Marne se sont réunis pour se taper la cloche. Etaient présents : Fleurist, Alessa, Minos02 et Angelstorm, JP77, sa femme et leur fils Paul77, Coccinellebn, Filofax, Gentilhome, Julien de Trosly, Soizic92, les 3 Titbinou, Calou et son mari, Pretty Women, son mari et Spiderman10, les deux PCRMC, Suwada et sa femme, Darkilou et sa maman, Rose Blanche, Blackrat et Sandetsebast.

Rendez-vous fut donné à Châlons-en-Champagne dès 18 heures chez les Sandetsebast qui accueillirent les Cisteurs autour d’un bon feu et d’un verre de punch. De quoi briser la glace et faire la connaissance des fous de boiboîtes qui ne s'étaient parlé pour la plupart, jusque là, que par forum interposé.

Départ à 20 H 30 pour le centre ville, vers un charmant restaurant, réputé pour sa bonne ambiance. Chacun a passé une excellente soirée à échanger des tuyaux et des anecdotes sur le monde mystérieux des cistes, que seuls ceux qui ont déjà cherché ou caché des boîtes peuvent appréhender :))

Tout ce petit monde - sauf les Cisteurs rentrant le soir-même et qui venaient d'assez loin - s'est retrouvé après le resto chez Sandetsebast pour fêter l'anniversaire de Prettywomen, laquelle avait eu la gentillesse de prévoir le champagne pour cette occasion.

En résumé, une bonne ambiance toute la soirée, et une envie pour pas mal de monde de renouveler l'expérience à plus ou moins long terme !

Gentilhome précise :

- La grande absente de la soirée fut Pléiade, qui était pourtant très attendue. Malgré cela, ce fut une soirée super sympa (normal, il n’y avait que des Cisteuses et des Cisteurs !), les discussions et échanges allèrent bon train. Quel plaisir pour le novice que je suis, que de côtoyer les "grands" comme Titbinou ou Julien de Trosly ! Nous referons ce genre de soirée l’été prochain, où à Noël 2006.

Les photos sont disponibles sur les sites de Gentilhome et de Calou.

En voici quelques extraits.

Courrier des lecteurs
 

Pas de courrier des lecteurs ce mois-ci, mais la carte de vœu(x) ci-dessous de Charlipopotte, destinée à tous les Cisteurs ! :))

oOo

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu’il est totalement indépendant de cistes.net. Sa modératrice est la charmante Laetitia2Monterant, et c’est à elle que vous devez vous adresser.

Décembre 2005. Cistes cachées : 370. Nb d'échanges : 3082.
 

RAPPEL : LES ANCIENS NUMEROS DE CISTE-THEMATIQUE SONT CONSULTABLES EN CLIQUANT SUR "ARCHIVES" EN HAUT DE CETTE PAGE.
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation