JOURNAL DES CISTEURS N°99
Parution du 01/07/2014
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 

En lisant ce numéro d'été,
Découvrez notre nouveau jeu,
Imaginez-moi photographiant veaux, vaches, cochons et porcelets,
Tendez l'oreille et écoutez gronder les gobelets...
Ovive34

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS...
 
Mavijo par Cléapotre
 

Qui se cache derrière votre pseudo ?

Nous sommes un couple de retraités, résidant à Boynes, près de Pithiviers, dans le Loiret. C’est un couple d’amis, D.Racines, qui nous a dit un jour "voilà une activité qui devrait vous plaire". Ils nous avaient imprimé quelques énigmes de cistes pour nous faire découvrir le jeu, et nous avons mis deux jours pour trouver la première. N’étant pas encore inscrits à l’époque, nous l’avons sagement recachée, et ce n’est que fin août 2010 que nous nous sommes inscrits. Pour construire notre pseudo, nous avons alors retenu les deux premières lettres du prénom de nos trois petits-garçons, Maxime, Victor et Jonas : Mavijo était né...
On a commencé à cister tout doucement au début : nous avions tellement de choses à découvrir, les codes surtout que nous ne connaissions pas ! Au cours de l’hiver, nous avons surtout concentré nos recherches en Savoie, sur les séries de Cst73, qui nous a fait découvrir des endroits superbes. Un MP pour la remercier et maintenant on se voit assez souvent !

 



Cistez vous seuls/à deux/ en famille… ?

Tous les cas de figure peuvent se présenter, et notamment se faire accompagner d’un de nos petits-fils, qui est maintenant Cisteur lui aussi ! Nous aimons bien chercher à plusieurs, et je pense même avoir remis Jober sur pieds, lui qui ne cistait plus depuis que son amie avait déménagé. Maintenant, nous cistons ensemble, notamment quand on va assez loin. Et puis, nous avons participé à notre première rencontre cistique chez Cst73 cet hiver, à l’occasion de laquelle nous avons fait la connaissance de Cisteurs charmants.

Quel est votre pire souvenir sur la piste ?

Il y a quelques semaines, nous n'aurions pas su quoi répondre à cette question mais, depuis mi-juin... Nous étions sur la piste de "la ciste qui n'est pas...", en Essonne, et en fouillant les rochers (à mains nues, grosse erreur !), j'ai ressenti une piqûre, guère plus douloureuse qu'une épine de rosier au début. Puis la douleur augmente, le doigt gonfle, et je soupçonne très vite une morsure de vipère, même si je n'ai rien vu. Sans hésiter, j'abandonne les cistes et file vers l'hôpital le plus proche. Là, en relation avec le Centre anti-poison, les médecins vont confirmer ma douloureuse hypothèse, et me placer sous perfusion pendant quelques heures. Aujourd'hui, tout est rentré dans l'ordre, mais j'espère que cette délicate expérience incitera les autres Cisteurs à la prudence... ou, à défaut, à la réactivité dans le calme !

Et sinon, quelles sont les cistes qui vous ont plus particulièrement marqués, positivement cette fois ?

Il y a beaucoup de cistes que nous sommes fiers d’avoir trouvées, et notamment "la ciste du chemin vert", cachée par Pixi en forêt d’Orléans. Nous étions encore débutants, c’était alors la deuxième ciste de notre courte aventure, et ce n’est que le soir, à l’issue d’un circuit assez long, parcouru deux fois sans rien trouver, que Réjane (ma femme) s’écrie "Ça y est j’ai trouvé !". En effet, elle était bien là, nous en étions les troisièmes Trouveurs, et personne, depuis, ne lui a rendu visite !
Toujours en forêt d’Orléans, et après avoir fouillé un peu le sol, nous avons aussi ressorti la "ciste de la grande famille", une boîte cachée en 2004, et qu’un seul Cisteur avait décapsulée dans la foulée. Huit ans plus tard, il nous revenait le plaisir et l’honneur de la trouver à notre tour… Depuis, elle a eu quelques autres visites : sans doute ai-je été un peu bavard !
Enfin, la plus belle boîte trouvée est pour nous, sans conteste, le coffret en bois de la @73@75693@, avec ses pièces de collection, qui venait conclure la série "Dans les couloirs du temps" de Cst73. Je me rappelle que nous avions pris la pièce représentant la Tour Montparnasse.

Quant à notre 1000e ciste, mieux vaut en rire. Elle est une anecdote à elle toute seule ! Nous cistons dans l’Essonne avec Jober, et un violent orage nous surprend en milieu d’après-midi. Nous continuons malgré tout, décidés à récolter, malgré la pluie, les deux ou trois cistes qui nous manquaient encore pour arriver à 1000. Contrat apparemment rempli mais, à l’enregistrement, une des cistes ne passe pas : nous réalisons alors que nous l’avions déjà faite, en 2011. Du coup, notre compteur est resté bloqué à 999, et ce n’est qu’une semaine plus tard que nous avons enfin décroché la 1000e officielle, à Aschères-le-Marché, près d’une très belle halle du 18e siècle, cachée par Cabri21.

 

 

 

LA BOÎTE À OUTILS
 
Coder à l'aide de son corps par Iris39
 

La langue des signes

Vous connaissez sûrement le principe de cette langue, destinée aux sourds et malentendants. C'est une langue gestuelle, basée sur les mouvements des mains, mais utilisant aussi des mouvements du visage et du corps dans son ensemble.
En se limitant aux mains, on peut coder toutes les lettres de l'alphabet.
Utiliser ce code en utilisant ses propres mains nécessite bien sûr un long apprentissage qui n'est pas donné à tous ! Mais on peut en revanche déchiffrer relativement facilement un message écrit sur lequel apparaissent des dessins ou des photos des différentes gestuelles. Il suffit alors de comparer avec l'alphabet fourni par Dcode.

 

 

 


Le code sémaphore

Les diverses positions des bras peuvent également coder l'alphabet.
Chaque main tient un petit drapeau à deux couleurs, ce qui permet de mieux visualiser les positions.
Ce code visuel est utilisé pour communiquer entre deux personnes trop éloignées l'une de l'autre pour pouvoir le faire oralement. Il a, par exemple, beaucoup servi dans la Marine, en particulier pour transmettre des messages d'un bateau à un autre, ou entre deux sémaphores.
Dcode fournit un alphabet tel que perçu par le récepteur.
Si on est l'émetteur, il faut bien sûr imaginer le personnage à l'envers : pour la lettre B c'est le bras à gauche du dessin qui est levé... mais l'émetteur devra, lui, lever son bras droit !
Ce code peut servir de jeu avec des enfants (et même des adultes !) : l'un fait l'émetteur, l'autre le récepteur... pas si facile...

 

 

Le code "semaphore trouser"

On peut aussi coder avec ses jambes !

Il semblerait que certains se servent de ce code pour communiquer lors de fêtes bruyantes, quand le niveau sonore ne permet pas de communiquer oralement bien que les personnes soient relativement proches l'une de l'autre (à partir d'une certaine distance, repérer les différentes positions devient impossible).

Dcode affirme qu'une semaine suffit pour acquérir une bonne pratique. J'ai quand même quelques doutes... Ce qui est sûr, c'est que celui qui se produit en public en utilisant cette gestuelle doit attirer l'attention de tout le monde sur lui... surtout s'il termine son message par le geste normalement prévu pour cela !

Les hommes dansants

Cette fois, c'est l'ensemble du corps qui est utilisé : les bras et les jambes !
Il s'agit donc bien d'une sorte de danse, qui nécessite à mon avis des capacités qui ne sont pas données à tout le monde (ne comptez pas sur moi en tout cas), il suffit de voir comment doit être représentée la lettre T, ou pire les lettres D et G, du moins dans l'alphabet de Dcode.

 

  

 


Dans la nouvelle "Les hommes dansants" de Conan Doyle, le héros Sherlock Holmes a été confronté à ce code. Mais il s'agissait juste de dessins écrits à la craie sur les murs qui avaient l'avantage de passer inaperçus car on pouvait les prendre pour de simples graffitis enfantins.
Attention à avoir le bon code pour décrypter : celui de Sherlock Holmes est quelque peu différent de celui de Dcode.

 

 

 

 

RENCONTRE CISTIQUE JURASSIENNE 2014
 
... par Cst73
 

Chaleur dans les cœurs et canicule au programme pour ma première participation à la RCJ opus 2014 en Pays d’Arbois.
Sûr que je ne suis pas allée à reculons dans la Reculée des Planches, théâtre ce samedi de jolies balades ombragées sur les pas de Mahaut.

 

D’antiques ruines en surplombs vertigineux le matin et de cascades en cascades l’après-midi, le programme prévu par nos metteurs en scène, Eustache et Iris, était à la hauteur de la chaleur estivale de ce weekend de Pentecôte.
J’ai du mal à imaginer le long travail de préparation effectué en coulisse durant ces dernières semaines.


Pas beaucoup le temps de souffler et l’après-midi s’achevait sur un rallye-jeu de piste en équipes, organisé de main de maître(sse) par Iris, à la découverte du riche patrimoine arboisien à travers ses ruelles secrètes et petits passages tranquilles.

 

Enfin, nous avons pu nous poser pour un grand pique-nique-barbecue au camping de la ferme, aussi roboratif que représentatif de la gastronomie des différents départements représentés y compris la Suisse.
Mais la journée n’était pas terminée, loin de là…

 

Tandis que les digestions commençaient tout en attendant avec impatience la tombée de la nuit, les filles ont donné un petit concert de Cup-Song chaleureusement applaudi par les garçons, qui eux, envisageaient un tout autre usage de ces mêmes gobelets utilisés comme instruments.

Messieurs, l’année prochaine ce sera votre tour !!! On vous attend sur scène !
Cette mémorable journée n’aurait pas été parfaite sans la traditionnelle sortie en hibou.
Imaginez (allez, ce n’est pas difficile, on l’a tous plus ou moins vécu) une file indienne de frontales, dans une forêt obscure, une sente herbeuse, la menthe sauvage froissée par des dizaines de chaussures de rando, cris et chuchotements, puis les ronces, puis le final, grandiose, insolite.
Le regroupement autour de la grande prêtresse, les bras levés réclamant le silence (ce ne fut pas le plus facile), les fragiles lueurs des bougies, le demi-cercle concentré des futurs initiés à je ne sais quel rituel appelé "Musiciste"… et soudain… la pluie !!!
MAGIQUE !
Bravo à Eustache pour ce grand moment inoubliable…

Le lendemain dimanche, nous fîmes la connaissance de Gaston le pochtron, qui nous invita à le suivre tant bien que mal sous un soleil de plomb, sur les sentiers arboisiens, par monts et par vaux, de vignobles en hameaux.

 

 


Chaque fontaine fut prise d’assaut et de joyeuses éclaboussures rafraîchissantes ponctuées de grands éclats de rires permirent à tout un chacun de supporter la canicule.

 

 


Comme Gaston, ce ne fut pas l’envie qui nous manqua de nous arrêter à chaque coin d’ombre pour y piquer un petit roupillon réparateur ou faire un brin de causette.
Nous n’avons pas manqué de faire le zouave à la recherche de noix de coco sous le cerisier du pique-nique… OUPS, excusez-moi… c’est la faute au vin local !

 


Et c’est avec regret mais avec l’espoir de se retrouver l’an prochain pour de nouvelles aventures jurassiennes, que l’on se quitta, non sans avoir composé quelques remarquables œuvres de land’art pour la ciste naturelle d’Eustache.

Grand merci aux organisatrices pour leur savoir-faire, et à tous pour votre bonne humeur…

 

 

 

 

RENCONTRE CISTIQUE AUX PORTES DE LA BRENNE
 
... par Colombane
 

 


Dix ans qu'avait été cachée la première ciste de l'Indre... Clipperton, organisateur féru d'histoire l'a bien remarqué et c'était le sujet de la "CISTE DES DIX ANS" que nous devions décapsuler pour connaître le lieu du rendez-vous du samedi matin 7 juin.


Environ cinquante participants ont répondu présent à l'appel et se sont retrouvés à Saint-Gaultier, petite ville sympathique du bord de la Creuse, au sud de l'Indre. Il y avait les locaux, les familles Duboscq et Anetlose, Les Sorbiers, JBcharlie, Jagi 36, les BlueBlairo Mouse, Jerem36, Ulie, Faby36, les tout nouveaux Kasan et Balcrest, mais également les voisins du Cher, Kobra et Colombane, ceux de l'Eure-et-Loir, Sévy, mais aussi d'autres régions, les Neela, Dibi et Fbaillargeaux, Ericrugby, sans oublier les Nanougat.

Comment raconter cette journée ? Impossible tellement elle fut riche en événements, trouvailles, rencontres.

Contrairement aux rencontres précédentes, le temps fut magnifique (quoiqu'un peu trop chaud l'après-midi) et deux balades nous ont fait découvrir Saint-Gaultier en Brenne et les bords de la Creuse.

Que retenir ?
Les qualités d'organisation de Clipperton qui nous a fait creuser nos méninges ; regardez ces jolis livrets qui laissent perplexes avant d'entrer dans le jeu : tout y est écrit...

 



Les sentiers et chemins creux, le passage sur les hauteurs de Saint-Gaultier ? Les énigmes et les cachettes subtiles ?

 

Les lavoirs ? Incontournables, les lavoirs dans nos régions... Les bords de Creuse...

A déjeuner et au goûter, pot commun et un gigantesque "mangement" nous a permis de nous ressourcer ! Les Neela ont fait circuler leur "PORTRAIT CISTE"...

Le soir, quelques-uns se sont retrouvés au restaurant pour clore cette journée mémorable. Pour ceux qui n'étaient pas là, nous avons fait la connaissance de Mme Clipperton (en bleu turquoise).

Nous avons tous écrit un petit mot à Clip pour le remercier de cette journée formidable.

 

 

 

 

 Rendez-vous l'année prochaine en Eure-et-Loir...

 

TROIS JOURS DE FOLIE DANS LES PYRÉNÉES LUCHONAISES
 
Cistenfolies par Crocor
 

Pour cette sixième édition, au pays des ours, Mamietopset a bravé la neige et certaines pentes raides pour organiser un festival féérique de balades cistiques inoubliables.


 

Venus parfois de très loin, King Of Idiots et Gribouille de Bretagne, Mondéka et Monkassel du Nord, Numsix et Numsixette, Téquila, Ckjm, Ovive34 ainsi que les régionaux Héliosunbé, Les Tulipes, Bob et Bobette82, Crocor, Les Téroco, Enzo, Aknaton,  Nlo la nouvelle Cisteuse et, bien sûr, Mamietopset. 

 

Samedi matin, l'épopée commence par une randonnée sportive à destination d'une pierre ronde légendaire, sur un site mégalithique offrant une vue imprenable, sur la vallée.

 


 

 

Rendez-vous est donné à midi, près d'un petit oratoire avec de superbes peintures murales pour une pause rafraîchissante.

Puis, débute une nouvelle balade cistique vers un lac de montagne fort réputé. Sens de l'orientation et travail des mollets sont nécessaires pour atteindre les objectifs.

 

 

 

Une petite pause, près d'un rocher stratégique et le groupe repart à l'assaut des sommets. 

 

Arrivés en haut, nous découvrons un paysage grandiose et Héliosunbé nous raconte sa montagne.

La journée récompense plus particulièrement Enzo qui atteint les 1000 cistes trouvées et Numsixette, ayant remporté un jeu d'observation organisé par Bob82 sur Newforez. Bref, tout cela se fête autour d'une belle table.

 

Le lendemain matin, vieux patrimoine et belles pierres attendent nos Cisteurs.

À midi, une pause est organisée dans un beau parc ombragé, où le baiser sensuel de l'ours réveille l'énergie de tous.

L'après-midi, cascades et paysages luchonnais époustouflants révèlent leurs secrets.

 

Le soir, après un bon restaurant à Luchon, les participants partent en mode hibou explorer les multiples curiosités à découvrir dans la ville.

 

La stratégie la plus efficace pour trouver les cistes, c'est de se regrouper, y compris pour essayer de mesurer avec précision le diamètre d'un gigantesque séquoia, avant de revenir dormir au camping.

Le dernier jour, au matin, certains Cisteurs ont en tête d'atteindre une belle grotte fortifiée, réputée inaccessible... Et pourtant, la belle porte taillée dans la pierre finit par être franchie...

Puis tout au fond d'un boyau, c'est là où se trouve la lumière avec une superbe vue plongeante, juste en dessous... Quelle ciste inoubliable de Mamietopset !

 


 

 

Le dernier rendez-vous pique-nicistique a lieu, près d'un point de départ d'une belle randonnée qui permet de découvrir l'exploitation d'anciennes carrières de marbre réputées. 

 

Après le repas, un tout petit groupe d'acharnés tente l'excursion où à force de grimper les pentes raides, le lieu de rendez-vous de midi apparaît en paysage lointain et vertigineux. Une fois tout en haut, les montagnes apparaissent comme dans un écrin, avec les Pyrénées espagnoles en vue et elles seront d'ailleurs au programme de Cistenfolies 2015 !

Merci à tous les participants et vivement la prochaine édition !

 

 

 

L’Epopée épique de deux toulousaines d’adoption à leurs premières Cistenfolies par NLO et Aknaton
 

Rendez-vous au Camping des Pyrénées, le samedi matin, avec le soleil pour trois jours pleins.

Première ciste : Trompanfic

 


Petit-déjeuner avec Mamietopset ("MT7") et Charly, Bob82 et Bobette, Crocor, Enzo, Heliosunbe, Mondeka et Monkassel, Numsix et Numsixette, Teroco et Mme, CKJM, Tequila, Ovive34, KOI et Gribouille35, à la Chapelle Saint-Pé-de-la-Moraine à Garin où la table gigantesque de MT7 permit d’étaler toutes les victuailles alléchantes.

NLO reste "espantée" par autant d’organisation (vocable local de Midi-Pyrénées).

Nous partons avec Tequila, MT7, Gribouille et le KOI au Col de Peyresourde, où les Tulipes font une arrivée tonitruante.

Puis c’est la vallée du Larboust pour enquiller les cistes (expression des Teroco), où nous engrangeons trouvailles, trésors et images d’enfer.


On retrouve ceux ayant fait la balade des Cromlech à Billières, et on poursuit en version CaravaneCistes.

L’arrivée à la Tour du Castet se fait en version light pour certains, quasi-escalade pour d’autres, mais le but était atteint.


Repas du midi aux Granges d’Astau après le village d’Oô, où les médias nous attendaient, déguisés en touristes montagnards.

Ascension courageuse vers le Lac d’Oô, transformée en étude photographique de tous les troupeaux de vaches par Ovive : pas une n’y a échappé.


La vallée d’Oueil nous attendait, avec Tequila et Ovive, saluées au passage par des cyclistes outrés de voir des cistomobiles remontant la vallée, qui les empêchaient d’occuper toute la largeur de la route en la dévalant. Les noms d’oiseaux furent évoqués, en pensée seulement.

Noblesse oblige, le châtelain de la Tour de Mayrègne nous accueillit lors d’une réception festive (ce qui nous valu le retard d’après !).

Bilan sympathique pour la journée : 27 boîtes engrangées !!!


Repas du soir, avec une arrivée quelque peu tardive, due à la frénésie de NLO pour trouver toutes les boîtes le même jour à quelques petites réflexions à l’arrivée vite oubliées autour d’un muscat et autres gourmandises.




Deuxième rendez-vous au camping, le dimanche matin à Fin du Larboust et vallée de la Pique.

Le sérieux s’impose cette fois-ci avec Bob et Bobette et Tequila, bientôt rejoints par les Numsix et CKJM.

Pour vérifier la faisabilité du saut de St Aventin, il fallut se rendre à la Tour de Castel Blanca (montée quelque peu fatigante et tiques en chemin) : peu d’amateurs pour le saut !!! Que de la gueule, ces Cisteurs !!! (Aie, pas sur la tête).



Pour vérifier la disparition d’une boîte, Bob attaque la falaise avec sa pelle (rudement bien équipé, le bougre).


Pique-nique à 13h au lac du parc de Bagnères de Luchon



Un Cisteur en mal de câlins...



NLO devant repartir l’après-midi pour rejoindre son poste de travail, nous avons fait toutes les deux les cistes prévues le soir en mode "Hibou".


Dégustation d’un soda à Sode, comme prévu...
 


Puis c'est l'heure du départ pour NLO (avec une petite dernière dans un lavoir !).


Repas du soir à Luchon chez Manu, avec des mouches, des mouches et encore des mouches, malgré le destructeur d’insectes particulièrement doux aux oreilles.


Toute la bande part après dans Luchon, surprendre les derniers touristes à grands coups de frontale, après avoir vérifié que la France avait bien gagné le match (M. Tulipes préconisait la présence de deux gardiens dans les cages des Jamaïquains : que de sagesse)


Lundi dans la vallée de la Layrisse, avec Tequila et M&M’s, suivi de près par les bretons. Rencontre furtive des Numsix et CKJM.

Encore de supers coins, avec massages d’orties au passage (cure obligatoire dans la région).


Pique-nique à 13h au-dessus de Marignac, à la chapelle St Martin

La fatigue se fait sentir !!!

Quelques virées du côté de Marignac et Cierp-Gaud, et c’est le départ vers la morne plaine toulousaine.

Vivement l’année prochaine en Espagne !!!

 

CISTOISE
 
... par Newjoyce, Hoodlums et Butterfly91
 

 

Le jour de la Cistoise est enfin arrivé ! Rendez-vous à 11 heures en forêt dans un lieu dont nous tairons le nom. Vite, on commença à partager l’apéro (chacun ayant apporté ce qu'il avait trouvé de meilleur), sans oublier les quiches, les salades, les gâteaux...

En plus des habitués, cette nouvelle édition de la cistoise accueillait pour la première fois : B.B.A, Butterfly91 & Père Noël, Calou & Fox10, Canecane, Koalito, Martie & Ppm60.

Une fois rassasiés, il fallait passer aux choses sérieuses : Les Titbinou et Hoodlums nous avaient concocté une série d’énigmes codées sur le thème du Seigneur des Anneaux. Nous pouvions avoir quelques appréhensions, mais l'entraide nous permit de sortir victorieux de tous les pièges. Ajoutez à cela la joie des plus jeunes à aller fouiller le terrain et brandir "l'objet" : l’anneau de Frodon.

 

Après avoir cherché cet "Anneau" à travers bois, landes forestières et chaos tout l'après-midi, après l'avoir bien-sûr retrouvé, pensez-vous que les vaillants Cisteurs soient rentrés chez eux pour se reposer ? Que nenni ! Au contraire, ils se sont rassemblés autour d'un barbecue roboratif abrité par la famille Titbinou et fourni en victuailles par tous, avec quelques spécialités locales en prime !

 


Vers 23 heures, quelques Cisteurs trop fatigués nous ont quittés, et la majorité d'entre-nous est repartie sur la piste des cistes, pour assurer la digestion... Après un rassemblement quelque peu épique sur un parking forestier, voilà la troupe partie, dans une ambiance allègre, sur le GR 655, celui des pèlerinages pour Saint-Jacques de Compostelle. La nuit étant propice aux mystères, quoi de mieux que de se laisser guider, à la lumière des lampes torches, par les légendes si nombreuses sur le chemin de Saint-Jacques ? Et c'est ainsi qu'un promeneur solitaire et nocturne aurait été très surpris de croiser un groupe enjoué qui, de boîtes en lectures de légendes à une ou deux voix, finit par découvrir les anges du ciel descendus avec leurs lanternes pour éclairer Saint-Jacques, afin qu'il pût retirer une épine qu'il s'était plantée dans le pied ! Sur ce final céleste, l'heure était venue de prendre un repos bien mérité. Souhaitons, au moment des adieux, que cette Cist'Oise 2014 laisse de bons souvenirs, et que tous (re)viendront nombreux pour la future édition !

 

RENCONTRE HÉRAULTAISE
 
... par ClubDQuatre
 

C'est en avril dernier que Jps34 a fait une proposition de rencontre cistique sur le forum Languedoc-Hérault, suite à la pose d'une série de quatorze cistes.

Idée géniale, plébiscitée par un bon nombre de Cisteurs !

Après un petit sondage pour rassembler le maximum de Cisteurs en fonction de leurs dispos respectives, le 15 juin a finalement été retenu.

Le rendez-vous est donné le jour dit au départ de la série.

 

 

 

M. et Mme Jps34 nous accueillent chaleureusement avec café et viennoiseries, de quoi papoter, faire connaissance ou se retrouver, et enfin mettre un visage sur un pseudo puisque c'est la première fois que les Jps34 participent à une rencontre, et aussi l'occasion de les remercier pour toutes les nouvelles cistes qu'ils cachent pour notre plus grand plaisir.

Ont répondu présent Bahia, Bob82 (et inversement), Chrismas D0513, ClubDquatre, Duluoz, Foisine, Soléa, les Tomatoket et les Tulipes, soit quinze personnes et un gentil toutou.

Après les agapes matinales, nous entamons la randonnée d'un bon pas.
Les langues vont bon train, et c'est ainsi qu'à plusieurs reprises Mme Jps34 nous rappelle à l'ordre, sinon nous aurions loupé une paire de cistes. Il faut dire que le sentier est très agréable, le paysage varié, laissant les esprits vagabonder, et même les Cisteurs chevronnés sont distraits par cette ambiance bon enfant de retrouvailles et d'amitié.

 

Le temps a été de la partie, juste comme il faut pour ne pas avoir trop chaud.
La boucle étant bouclée, nous avons partagé un petit goûter autour d'un dernier café.
Et là, est-ce qu'on continue ? Rapidement, nous faisons une petite liste de "bonus" se trouvant à proximité, et voilà la petite troupe repartie.
Nouvelles pour les uns, ravivant des souvenirs de rencontre pour les autres, ces quelques cistes nous ont permis de prolonger cette journée ludique, et de croiser un beau troupeau de moutons transhumants qui nous a littéralement "noyés" dans une vague mouvante et bêlante !
Un autre moment mémorable : lorsque Bob82 a retrouvé avec beaucoup de mal une de ses cistes, prise dans du béton !

 

Un très grand Merci les Jps34, pour cette initiative, pour votre gentillesse et votre disponibilité ! On en redemande, n'est-ce pas les copains ?

 

 

(clichés: Jps34) 

 

 

 
Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore.

À vous de les reconnaître !

 

BAMBIN MYSTÈRE
 

 

 

 

 

Saurez-vous reconnaître ce joyeux bambin devenu Cisteur ?

Amusez-vous à essayer de reconnaître cet enfant et postez vos suggestions ICI ! 

 

 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

Après un très actif mois de mai, on retrouve en juin une croissance un peu molle du nombre de cistes cachées, avec moins de 700 nouvelles créations, soit 0,65% de progression du parc cistique. Dans ce contexte, les Pyrénées-Orientales, avec +5,79% (51 boîtes, majoritairement posées par Narbe66, et un nouveau total de 932) n'ont eu aucun mal à accrocher la première place du podium des départements les plus dynamiques. A ce rythme, elles pourraient bien atteindre avant l'heure le cap des 1000 cistes cachées... euh, avant l'Eure (964), classée troisième en juin avec +2,77% et 26 nouvelles boîtes. Et pourtant, on ne peut pas dire que, dans ce département, BigBrozeur ait mis la "pédale douce" ! (@27@115072@ à @27@115093@). Entre ces deux postulants à l'Emile, se glisse le Gers, lauréat du podium il y a deux mois, et qui s'affiche cette fois-ci, avec +2,93% de progression (+24 cistes), comme la victime consentante d'une "pandémie" made in BestienRafale (@32@115410@ et suivantes).

Côté Cacheurs, la combinaison gagnante pour espérer passer un cap significatif ce mois-ci était sans doute d'associer un numéro à son pseudo, si j'en juge par ceux qui s'y sont distingués : Lolo-09 pour le cap 600, Dudu44 pour les 400, Narbe66 pour les 300, ou encore Jacou9 pour les 200. Et comme toute règle souffre son exception, je n'oublierai pas de citer également Monkassel, qui n'a eu besoin d'aucun artifice numérique pour atteindre elle aussi le cap 200, en toute fin de sa "balade cévenole".

Les grandes familles de Trouveurs ont également été peu actives, n'enregistrant l'arrivée que de quelques nouveaux membres : on notera quand même l'intronisation, chez les Sibille, du Maître de l'Archange, Bob82, comme 11e membre (le 13/06/2014) ou des Toby chez les Camille (35e membre depuis le 22/06/2014). Le 13/06/2014 a également été favorable à Pilima78, 64e Cisteur à avoir trouvé 3000 cistes. Un peu plus d'animation chez les Vincent, qui ont vu débarquer leur 135e membre, Dadel, le 06/06, puis J1ciste 15 jours plus tard. Ce dernier, qui avait avalé ses 1000 premières cistes en seulement 311 jours (record des Emile toujours en cours), a manifestement levé le pied depuis, puisque plus de quatre ans lui auront été cette fois nécessaires pour accomplir son second millier. Mais même ces quatre ans doivent paraître bien rapides pour Enzo, Cisteur de la (presque) première heure, qui aura conclu le 07/06/2014, en devenant le 326e Emile du jeu, une quête commencée le 27/12/2004, et dont j'espère qu'il nous livrera quelques secrets lors d'un prochain article "Emile d'un jour". Enfin, 1007 jours pour faire 1000 cistes : c'est le rythme quasi métronomique adopté par Eurekâ! pour accéder au statut d'Emile, le 21/06/2014. 

J'aurais bien aimé, enfin, vous annoncer avant l'été la 10 000e ciste cachée en région Rhône-Alpes, mais il en manque 22, à l'heure où j'écris ces lignes, pour valider le cap. Alors, bonne chance aux Cacheurs de juillet, autochtones ou de passage (et les Trouveurs à leur suite) pour peut-être accrocher à leur palmarès cette ciste "essentielle", dont je ne pourrai désormais, fort à propos, vous révéler l'identité que dans le Ciste-Thématique de septembre...

(Statistiques établies pour l'essentiel sur la période du 30/05 au 28/06)

 

 

MARABOUT'FICELLE
 
... par Iris39
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."


Les 10 mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

LE CALENDRIER DE L'APRÈS
 
Quatre images, une ciste !
 

Voici 3 énigmes proposées par Touseg, Syluc, Butterfly :

 

 

*****

 

*****

 

  ; 

 

Comme elles, n'hésitez pas à nous proposer des jeux ! 
Adressez vos réponses au  Ciste-thématique
 
 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS...
 
Goban21 par Cleapotre
 

Nous sommes un couple de Cisteurs, et l'origine de notre pseudo vient du jeu de go, pratiqué par notre fils (le goban est le nom du plateau du jeu), et complété en suffixe du numéro de notre département. Il est aussi (bien que ce soit involontaire) phonétiquement proche du pseudo du Cisteur (Gozhang) par qui nous avons découvert ce jeu, et dont le fils est un des amis du nôtre.



C'était en 2008 et, depuis, nous pratiquons ce jeu régulièrement, bien qu'essentiellement dans une logique de loisirs et de promenades, consacrant la semaine au décryptage des énigmes, et les week-ends et vacances à aller trouver sur place les boîtes correspondantes. Au fil des années, les cistes de la région nous ont permis de découvrir un petit patrimoine discret et inattendu, mais aussi des paysages variés : souvenirs de calvaires et de lavoirs, de villages et de prés, de combes et de bois, de belles randonnées... Sans parler de toutes ces belles rencontres, fortuites mais très sympathiques, avec de nombreux Cisteurs locaux croisés au détour des chemins !
Mais ce ne sont pas toujours des Cisteurs que nous croisons sur la piste, comme la fois où, au coin d'un bois, alors que nous étions à la recherche de la "ciste de l'homme au chapeau", cachée par Curiosus, nous sommes tombés sur un magnifique "land art", sans doute créé par un bûcheron poète.
En tant que Chercheurs, nous apprécions tout particulièrement les caches de Curiosus, Janpol, Pangya, Rebeti, Sylou, Asymptote... mais cette liste est loin d'être exhaustive car les Cacheurs de Bourgogne sont particulièrement originaux et imaginatifs. Les énigmes codées nous donnent pas mal de fil à retordre (mais ça semble aussi le cas pour beaucoup d'autres Cisteurs... ça rassure !), et nous leur préférons les cistes à caractère historique. Concernant nos propres cistes cachées, c'est aussi pour leur référence à l'Histoire, en plus de la qualité du site lui-même, que nous affichons un faible pour notre "ciste de l'Evangéliste" ou encore pour la "ciste de la résistance".
Quant à notre 1000e, son passage s'est fait en douceur, à l'instar de notre pratique du jeu : en tous cas, merci à Lila Rose et à sa ciste "Bill le veinard", même si, ce jour là, c'était nous les plus veinards ! Depuis, pas de changement dans notre façon de cister : nous continuons à notre rythme, en goûtant simplement le plaisir du jeu. Et si nous pouvons laisser aux plus jeunes un conseil, ce serait de retenir la fameuse formule de La Fontaine : "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage". Autrement dit, une bonne dose de persévérance et le "score" viendra tout seul !

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

STATISTIQUES
 
Mai 2014 Cistes cachées : 1182, Nb d'échanges : 16947 (sur 9142 cistes différentes), Nb d’inscrits : 909.
 

FORUM NEWFOREZ & CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll et Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

Le défi-rimes de notre dernière édition était : fontaine, centaine, scutigère, bergère.

Voici le classement des trois quatrains proposés à l'issue du sondage.

1er : Cleapotre

ll était une fois, au bord d'une fontaine,
Un Cisteur aux abois face aux trous par centaines
Car ici, pas de roi, ni de jolies bergères,
Juste, vision d'effroi, d'horribles scutigères !

2e : Cst 73

Fouillant en chantonnant "Il pleut, il pleut, bergère",
A l'ombre des bambous entourant la fontaine,
Pataugeant dans la boue, je les vis par centaines,
Dans ce trou répugnant...je hais les scutigères !!!

3e : Locotwister

Ce sont les descendants du grand "Justo" Fontaine.
On espère au Brésil de beaux buts par centaines.
Messieurs, soyez virils, tels des grands scutigères
Ne rentrez pas perdants... sinon gare aux bergères !

 

Ce dernier podium marque la fin d'une aventure qui a agrémenté la lecture de votre "Ciste-Thématique" et mobilisé de nombreux poètes amateurs depuis cinq ans déjà.

Que les amateurs de cet exercice se rassurent : ils peuvent continuer à exercer leur talent sur Newforez.

L'équipe de rédaction du journal vous proposera dorénavant un nouveau jeu littéraire mensuel.

L'exercice consiste à rédiger une œuvre poétique en respectant le principe de l'acrostiche : les initiales de chacune des lignes, lues de haut en bas, donnent le "mot acrostiche" imposé.

Pour ajouter une petite contrainte un autre mot devra être placé quelque part dans le texte.

Les votants du sondage seront invités à juger de la créativité du texte, de son aspect agréable à la lecture (nombre de pieds, rimes éventuelles...), et de son rapport avec les cistes.

Chamix 

~~~~~~ 

Afin d'illustrer ce nouveau jeu par un exemple, nous avons soumis à Cst73 les deux mots proposés par Locotwister le mois dernier...

"mot-acrostiche" : GOBELET, et pour "mot-placé" : PORCELET, Cst73 a composé l'acrostiche suivant :

Gardien du vieux trésor caché depuis des lustres
Oublié des humains qui n'en avaient que faire
Bravant les éléments de janvier en décembre
Emmitouflé, l'ermite, tout au fond de sa grotte
Lévitait en rêvant de porcelets rôtis
En guise de dessert il espérait sûrement la
Tarte au chocolat ou la charlotte aux fraises...

~~~~~~  

Nous initions le jeu avec le "mot-acrostiche" : VACANCES et le "mot placé" : CISTE(S).

Les acrostiches reçus avant le 15 du mois seront soumis au sondage (choisis par ordre d'arrivée au cas où les limites du sondage seraient dépassées).

Pensez à joindre un mot (entre 4 et 12 lettres).

Le mot du 1er sera le "mot-acrostiche" et celui du 2e le "mot-placé" pour le mois suivant.

 

Adressez vos oeuvres poétiques au Ciste-Thématique.

 

 


 

Eh bien voilà, la dernière page du recueil de poésie cistique va se refermer. Commencée en septembre 2009, l'aventure "Encore un vers" commençait à s'essouffler, comme en témoignent le petit nombre de participants aux derniers défis et l'enthousiasme mitigé qui ressortait des réponses des lecteurs du Ciste-Thématique au sondage de mars 2014.


L'aventure s'arrête, remplacée par un nouveau concept basé sur les "acrostiches" mais, seul à avoir participé aux 55 éditions de ce jeu, je ne résiste pas à l'envie de vous proposer un ultime retour, statistique, sur cette rubrique...

Car, mine de rien, ce sont quand même 77 pseudos différents qui sont venus, au moins une fois, soumettre leurs quatrains aux votes des forumeurs de Newforez : 430 quatrains en tout, soit 8 en moyenne chaque mois (la limite était fixée à 10), dont 178 ont eu l'honneur d'être ensuite publiés dans le Ciste-Thématique, récompensant par là même 27 auteurs d'avoir décroché une des trois premières places du sondage du mois. Par le jeu des éventuels ex-aequos, les 5138 votes déposés sur Newforez en près de cinq ans de sondage ont en effet désigné 59 quatrains vainqueurs, 57 secondes places et 62 places de bronze, correspondant respectivement à 17, 18 et 16 auteurs. Parmi les piliers du jeu, on retrouve Cleapotre (55 participations), Locotwister (52), Cst73 (44), Chamix (30), Allo.hc (25), Mamafrau (19), Platdetain (22) ou Vaco6 (18), ces deux derniers s'étant aussi essayés par deux fois aux compositions à quatre mains sous le pseudo des Valide Capotant. Gageons en tous cas que tous ces amateurs de quatrains, épisodiques ou acharnés, auront à cœur de relever le nouveau défi des acrostiches, où viendra les rejoindre une pléiade d'autres lecteurs !

 

Cléapotre 

 

 

 

Merci Calou ! par Pleïade
 

Merci Calou !

Je n'ai pas joué pendant deux ans, et me revoilà !

Sur le terrain je ne suis pas une bonne chercheuse.

Ainsi, samedi 31 mai 2014, grand soleil, la mer est bleue, l'herbe est verte je pars chasser la ciste des cygnes en pays bigoudin.

L'énigme est bien faite, limpide, je prépare cette cueillette depuis longtemps, mais j'ai accumulé les maladresses. J'étais trop sûre de moi, il ne fallait pas.

C'était ma première ciste bigoudène, le classeur, la boussole, le petit truc pour l'échange, le crayon, tout est bon.

Je relis l'énigme, un peu vite peut-être, à 9h15 je me gare sur un parking, à l'ombre.

Petit chemin à gauche, OK, marcher un peu, OK.

Il y a une petite phrase : si vous êtes bon marcheur vous pouvez faire le tour, seulement 9 km, trop pour moi, je n'aime pas marcher, je n'ai pas les bonnes chaussures.

Une passerelle, c'est charmant, mais je ne suis pas rassurée. Un chemin creux, un champ, un autre chemin creux, je continue fièrement. Enfin j'arrive au bord de l'eau, joli coin, je continue, je continue encore, mais que ce chemin est long... Enfin un banc, oui mais il est à droite il devrait être à gauche, je continue... Un peu plus tard, un banc à gauche, ouf ! Je cherche le tout petit chemin à droite, le voilà, je relis, un multitronc, il y a un arbre là tout de suite, je fouille, rien... je continue sur le chemin au moins cinq minutes, en farfouillant au creux des arbres, rien, je fais demi-tour et finalement je trouve la boîte au creux du premier arbre que j'avais fouillé, échange, je lis le carnet, je grave un mot dans le papier humide sur lequel mon stylo ne veut pas écrire, c'est bien.

Dix heures, le chemin pour venir m'a semblé trop long, il doit y avoir un raccourci en passant par le petite route que j'avais vue. Mauvaise idée. Bien mauvaise idée d'avoir laissé carte détaillée et boussole dans la voiture... Je m'oriente par rapport au soleil, et je marche, je prends la route toujours à droite, je devrais revenir au point de départ, je marche.

Il fait très beau et chaud, je croise un chemin de randonnée, que faire ? La route ? Le chemin ? À droite ? À gauche ? Et je ne sais pas où je suis, les noms que je vois ne sont pas sur ma carte.

Alors, comme d'habitude quand j'ai des difficultés avec les cistes je téléphone à Calou. Elle cherche gentiment sur géoportail.

"Tu es où ?
- À Pont-l'Abbé dans le Finistère, je suis perdue. Il y a un chemin de randonnée, il faut que j'aille où ?"

En avant sur ce chemin. Ensuite ce fut une forme de téléguidage entre Champagne et Bretagne. Calou me donne le numéro de téléphone d'un taxi, mais comme je ne sais pas exactement où je suis je ne peux pas l'appeler. J'ai croisé une station d'épuration, je suis passée sous une voie rapide, j'ai croisé un joggeur qui n'avait pas le temps de m'aider, et j'ai marché. J'ai trouvé une ville, une femme m'a renseignée : "ce n'est pas très loin, moi j'y vais à pied". Il était déjà midi, alors je suis partie, plein nord... midi et demi, ça grimpe, j'ai chaud, cette fois-ci je sais exactement où je suis, à l'ombre d'un poteau indicateur. J'appelle un taxi, j'explique. Cinq minutes plus tard il arrive, trois kilomètres plus loin je retrouve la voiture, en plein soleil.

Il est 13h15, je bois un peu d'eau fraîche, la voiture démarre.

C'est comme ça, souvent je ne comprends pas bien les énigmes, j'ai tendance à les lire trop rapidement.

Je passe au supermarché acheter deux cartes précises du coin.

Le soir avec ces super cartes je prépare la chasse de dimanche.

En avant pour la fontaine miraculeuse.

Le seul intérêt des erreurs c'est de découvrir des endroits charmants. Un moulin, deux moulins, que c'est joli ce coin là, trois moulins, une ligne droite un chemin de randonnée balisé de jaune, j'y vais, mais je ne vois pas de source. Je demande à un aimable habitant s'il connaît une souce miraculeuse, non, mais il réfléchit et m'indique où aller, exactement là où j'avais fait demi-tour un quart d'heure plus tôt.

Je gare la voiture à l'ombre et je regarde la carte, je pars sur le bas côté de la grande route, vers le sud. Au bout de cinq minutes je fais demi-tour, je repars vers le nord, je trouve le petit chemin, je prends le raccourci (qui débouche dans les ronces), car il y en avait un, je glisse, mais je ne tombe pas. La voiture est juste en face, de l'autre coté de la route. L'énigme est bien faite, le site charmant. Comme j'ai bu un peu d'eau à la source, par miracle celle-ci va peut-être me permettre de mieux m'orienter.

Résultat du week-end : des paysages magnifiques, une seule course cycliste croisée, douze cistes cherchées sur le terrain, six trouvées pour 500 kilomètres. Je suis contente. J'ai déjà fait mieux, mais c'était dans une autre vie.





Séquence émotion... par Picpoul
 

En ce dimanche de mai, avec mon mari Alix25, nous sommes partis sur une série de Alucard0057, ayant pour thème les FFI. Assez tôt le matin nous sommes arrivés devant une stèle commémorative érigée dans une forêt d'épicéas. C'est toujours avec précautions et beaucoup de respect que nous cistons à proximité de tels lieux de mémoire. Bien que la ciste fût cachée à une dizaine de mètres de là, nous fîmes le tour de la stèle. Une rose blanche avait été déposée discrètement au dos du monument. Sur l'emballage transparent du fleuriste une petite étiquette murmurait "bonne fête maman".
Nous avons relu pieusement le nom de chaque martyr et parmi ceux-ci celui d'une femme.
Quelle émotion ! Nous étions le 25 mai, jour de la fête des mères.

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS...
 
Ymajo par Cleapotre
 

Nous sommes un couple de Cisteurs et, assez naturellement, nous avons utilisé les syllabes de nos prénoms (y= Yves et majo= Marie-Jo) pour composer notre pseudo. Nous cistons toujours ensemble, et toutes les cistes que nous avons enregistrées ont été trouvées en couple ! Y est plutôt "recherche et résolution des énigmes", tandis que Majo est davantage active sur le terrain.

 

A l’origine, c'est Majo qui, ayant vu un reportage sur ce jeu à la télé, a tout de suite été enthousiasmée... Quand nous avons trouvé notre première ciste, nous étions loin d’imaginer atteindre un jour notre 1000e ! On a d'abord cherché autour de chez nous (à ce moment-là, nous étions dans l'Hérault), puis nous sommes venus habiter en Lozère. Ensuite, nous avons progressivement élargi nos recherches en utilisant notre camping-car, tout en améliorant peu à peu notre équipement : aujourd’hui, on possède un sac à dos chacun (ils sont toujours prêts !) avec tout le matériel du parfait Cisteur (petits objets, stylos, lampe de poche, boussole, petits pots, petits carnets... mais aussi chapeaux et vêtements de pluie...).

 

 

 

Nous avons caché 22 cistes, dont deux dans les Hautes-Alpes qui permettent de découvrir la vallée de la Durance, 1000 mètres en dessous, et 20 en Lozère. Mais nous sommes plutôt Chercheurs dans l’âme, enchaînant avec plaisir, au travers du jeu, telle balade sur le terrain, la découverte d'un lieu, d'un paysage... Même si certaines cistes s’avèrent difficiles à résoudre, comme celle où nous avons mis tant de temps pour faire le lien entre un peintre anglais et un village de Margeride !

 

Nous aimons beaucoup les séries-balades, ainsi que les cistes qui nous apprennent des choses sur l'histoire de la région. Nos Cacheurs préférés sont Barbs, Mondéka et Monkassel, ou encore Indien84, même si la série qui nous a le plus enthousiasmés est sans doute "Braa Oun", cachée par Captain Canyon, dans l'Hérault, que nous avions faite à nos débuts. Par la suite, nous avons accompagné plusieurs autres Cisteurs à la découverte de cette rando, dont la quatrième étape mérite à elle seule le détour, tant elle est intéressante à trouver et à voir... Accès particulièrement ardu car il faut descendre avec une corde, et la boîte est très impressionnante !
Il est difficile de nommer notre plus beau souvenir sur la piste, même si, parmi nos plus récentes balades cistiques, nous avons particulièrement apprécié celle faite dans les calanques entre Marseille et Cassis. A l’inverse, il fallait être un peu fêlés le jour où nous nous sommes trouvés en pleine tourmente (vent très froid et neige à l'horizontale...) sur l'Aubrac pour chercher "La ciste de la croix 2/2". C’est à peine si nous avons pu signer le carnet tellement nos doigts (et tout notre corps!) étaient engourdis...

 

Nous avons participé à deux rencontres cistiques. Une en septembre 2010 en Lozère, organisée par Barbs et une autre dans l'Aude, organisée par Maya et son Cri-cri. Ces rencontres nous ont permis de faire la connaissance de différents Cisteurs avec qui nous nous sommes rapidement liés d'amitié. Mais les cistes sont aussi, parfois, l’occasion de rencontres marquantes avec de simples "moldus" : ainsi, lors de la série "les tables de pic-nic", cachée par Ardecho54 en Ardèche, nous cherchions une ciste, près d'une table, quand nous avons réalisé qu’un couple nous observait. Nous leur avons alors expliqué le jeu des cistes... Et eux étaient là car, au milieu des dolmens, ils ressentaient un fluide ! Chacun vient chercher quelque chose…
Il s’en est fallu de peu (et nous aurions bien aimé) que "la ciste du petit smout", cachée par Mondéka à proximité du point culminant de la Lozère... et de chez nous (!), soit à la fois notre 400e ciste trouvée en Lozère et notre 1000e tout court. Malheureusement, nous ne l'avons trouvée qu'un peu après le passage fatidique ! De toutes façons, nous allons bientôt laisser les cistes métropolitaines derrière nous car, fin juillet, nous partons vivre en Guyane. Bien sûr, nous avons déjà contacté le seul Cisteur de ce département, et nous comptons bien augmenter ensemble le nombre de cistes d'Amérique du sud !

 

À VOS AGENDAS
 


Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Picni-ciste II , le dimanche 20 juillet 2014 (forum Nord-Pas-de-Calais

- Selciste14, les 23 et 24 août 2014 (forum Pays-de-la-Loire)

- Retrouvailles 2014, le 13 septembre 2014 (forum Belgique)

 

 

 

Après une cérémonie dans une relative intimité, les forums Rhône-Alpes/Alpes et Ain et Rhône-Alpes/Vallée du Rhône et Loire ont pris congé et ont le plaisir de vous annoncer la naissance de leur petit "Rhône-Alpes" (déjà bien grand) .

Vous êtes conviés à la réception officielle qui aura lieu le dimanche 12 octobre 2014 quelque part en Isère Rhodanienne... Sujet à suivre ICI 

 

 

  

Vou s participez à une rencontre cistique ? Prenez des notes et des photos.
Nous publierons votre article afin de prolonger le plaisir avec un maximum de Cisteurs...

 

L'ESSENTIEL...
 
est de participer par Ovive34
 


Notre édition de septembre célèbrera le centième numéro du Ciste-Thématique !

Pour cette occasion, l'équipe de rédaction vous met à contribution...
 
Envoyez-nous une photo de ciel, peut-être deux... le ciel à toute heure, sous toutes les conditions météo, à toute saison...

Et pour le numéro cent... nous publierons "Les 100 ciels" ! 

Plus de soixante Cisteurs nous ont déjà adressé leurs clichés...

Pourquoi pas vous ? 

À vos objectifs !
 
 
 

LE COURRIER DES LECTEURS
 
... par Ovive34
 

Notre sondage du mois de mars vous donnait l'occasion de nous écrire en répondant, notamment, à la question suivante : "D'une façon générale, pouvez-vous nous dire ce qui pourrait, selon vous, contribuer à améliorer l'intérêt et l'appréciation porté au CT ?"

Voici quelques "courriers" et nos réponses.


Sur le plan technique...

  • La lecture du CT façon livre en feuilletant les pages. Il faudrait faire un test auparavant avec des volontaires.
  • Peut-être une présentation plus dans le style Calameo.
  • Une présentation plus sous forme traditionnelle de journal.
  • Apporter un peu de modernisme, je trouve le CT un peu trop traditionnel.
  • Toujours plus d'humour (c'est déjà bien), et si vous le pouvez techniquement un format davantage "journal web" avec une page accueil, des titres et débuts de texte qui font lien vers les articles, un sommaire...
  • Le format ne met pas du tout en valeur ni les différents articles, ni le CT en général. En plus, je me perds tout le temps dans les catégories/bannières, ça règlerait mon problème  (par exemple, une page avec l'édito quand on arrive, et des onglets/pages pour les différents articles).
  • Possibilité d'enregistrer ou d'imprimer plus facilement qu'actuellement.

Nous sommes, malheureusement, contraints par l'outil que nous utilisons, un outil interne au site cistes.net. Espérons que vos messages soient entendus, nous n'en savons pas plus, pour le moment, sur les évolutions à venir.

  • Le recevoir par mail serait extra car je passe de temps en temps sur le forum général et pour moi le début de mois n'est pas associé au CT.
L'auteur de ce message, s'il n'associe pas forcément la date du premier à la publication du journal, s'il ne passe pas assez souvent sur le forum général pour voir qu'un nouveau sujet a été créé par Ovive34, pourrait peut-être "s'abonner au journal" (c'est gratuit). Il serait ainsi avisé chaque premier du mois de la parution d'une nouvelle édition... (sauf en août puisque traditionnellement nous faisons une pause).
 
A propos de la communication, l'animation, les animateurs...

  • Plus de bénévoles pour l'animer !
  • En revanche je suppose que les membres de la rédaction traversent un temps d'insatisfaction et que, écrire un numéro aussi régulièrement demande beaucoup de travail et d'inspiration et de motivation.

Je (= Ovive) ne pense pas que notre équipe manque de bénévoles. C'est vrai, nous avons perdu quelques piliers, des amies qui faisaient un travail considérable et qui ont apporté beaucoup. Nous réussissons quand même à rendre notre copie chaque mois, à l'heure, toujours aussi fournie et riche de vos récits... Revivez nos coulisses décrites par Eustache , le récit est précis et très représentatif de ce que nous vivons chaque mois et vous verrez qu'il n'y a pas grand chose à faire avant le 25(*).
Et même après... Là où il y avait auparavant une légère bousculade, la tension reste mais, chacun ayant son rôle (rédacteur, correcteur, cadreur, bulleur, éditeur...), nous nous en sortons bien.
Pour ce qui est du "manque d'inspiration et de motivation", je n'ai pas ce genre d'écho... L'inspiration vient de vous et nous transmettons vos récits.
Est-ce parce que nous avons fait ce sondage que vous craignez pour notre motivation ? Ce sondage, nous en avions besoin, il sera notre guide pour les éditions à venir, pour être plus proches de vos attentes, dans la mesure où nous pouvons y répondre.

Quant à l'animation, cette question rejoint les suivantes :
  • Peut-être aussi renforcer les interactions entre le CT et Newforez. Commenter (inlassablement) sur Newforez de petits défis (gamin du mois + un ou deux des jeux proposés) lancés sur le CT en faisant vivre tous les jours ces défis (point d'avancement des participants, indices, etc). Faire la promo sur Newforez de tel ou tel article proposé à la lecture dans le CT - sans se décourager...
  • Publicité plus grande ou rappel(s) supplémentaire(s) pour inviter davantage de Cisteurs à la lecture de ce journal qui me parait indispensable à la Collectivité Cistique et à la bonne santé du site.
  • Le faire connaître plus largement par le biais d'une série à créer dans chaque région, par exemple, pour que tous les forums en parlent et où le lieu de d'échange ou prise d'information serait le CT justement.
Notre rôle n'est pas d'animer le forum... Vous êtes les bienvenus pour nous aider à l'animer, nous publions chaque mois un nouveau sujet sur le forum général, il s'endort de plus en plus tôt chaque mois libre à vous de le faire vivre ! Vous ne savez pas qui est le bambin ? Ce n'est pas grave, suggérez le pseudo d'un copain qui s'en défendra et proposera quelqu'un d'autre ! Vous aimez les objets personnalisés publiés, dites-le ! L'anecdote vous a fait rire, rions ensemble...

Un jour et une heure précis de publication, une proposition d'abonnement pour recevoir un mail à chaque publication, un nouveau sujet sur le forum chaque mois... Nous pouvons difficilement faire plus sans être trop intrusifs comme ces publicités qu'on... ne regarde plus à force de les voir.
  • Une plus grosse visibilité sur le site, je ne vois que cela.
Nous le souhaitons aussi !

Puisque je vous parlais du bambin mystère, évoquons un peu le contenu...
  • Déroger à la règle de l'exclu de temps en temps si le contenu vaut le coup.
C'est vrai, nous vous demandons toujours l'exclusivité. Si vous postez un compte-rendu, une anecdote... sur votre forum local ou sur un blog puis que vous décidez de nous l'adresser, nous refusons votre article... C'est une des règles imposées par Phil, dans le respect et la continuité de ce que faisait David Gille.
Nous allons, au coup par coup, déroger ou non à cette règle... Je ne vous promets pas de tout accepter, cela dépendra, entre autres, de la portée de votre article original, de la date à laquelle vous nous l'adresserez... Et peut-être que nous y ferons simplement référence, mais le message est compris. Cette exclusivité (qui nous posait parfois problème) pourra être abandonnée.
  • Plus d'articles courts, plus généralement, la possibilité de picorer dedans quand on manque de temps.
  • Peut-être rendre le CT plus attrayant en limitant la part du texte et en augmentant celle du visuel (photos, dessins, etc).
  • Une mise en page allégeant les articles plus longs.
Il est toujours possible de consulter les anciennes publications, en cliquant sur le lien "Archives", en haut et à droite de la page ou en suivant l'index.

Nous triturons quelquefois vos récits, mais il est très rare de les écourter... Et pourquoi le faire ? Nous avons l'impression, en recevant un article, que l'auteur a vraiment pris plaisir à le rédiger, qu'il est ravi de participer à ce journal collectif...

(*) Ce mois de juin 2014 restera l'exception :Pleïade et Iris nous ont adressé leurs articles dès le 1er !
 
 
A SUIVRE ! 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT...
 

Nous ne savons pas encore si Mondéka a gagné une place de cinéma, en tous cas, en découvrant le code caché sur ce ticket de loterie, notre ami lillois avait bien la vedette !

 

PANNEAUX & ÉCRITURES
 

Incroyable cliché de Cybermamette

Vu à Sarajevo ! (cliché : Cybermamette) 

 

Extrait de mon bestiaire...
Souvenir des Cistenfolies (cliché : Ovive34)
 
 

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Aknaton, ClubDQuatre, Colombane, Crocor, Cst73, Cybermamette, Goban21, Hoodlums, Iris39, Jps34, Locotwister, Mavijo, Mondéka, Newjoyce, Nlo, Picpoul, Pleïade, Syluc, Touseg, Ymajo, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Philippe d'Euck, Woodpecker et Ovive34.

  


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation