JOURNAL DES CISTEURS N°106
Parution du 01/03/2015
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Ovive34
 

Il l'a fait ! De Domi à Emile ou de quinqua à sexa, je ne sais plus très bien, le Major a réussi à relever le défi qu'il s'était mis en tête...

C'est décidément la saison des défis... notre Bob, le Grand Maistre de l'Ordre du Hibou, bout, impatient de voir combien d'entre vous le suivront dans une nouvelle enquête en piste...

Porcins, Amphibiens, Reptiles, Volatiles... (Zé même cru voir quelques minets). A quand notre rubrique "Bestiaire" ?

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS...
 
Majordomi par Cleapotre
 

Mon pseudonyme est un mélange du dernier grade obtenu au cours de ma carrière, et de mon prénom. J'ai trouvé amusant cette ressemblance avec "majordome" au travers d'un film que j'ai beaucoup aimé, "Les vestiges du jour" avec Anthony Hopkins. Quant à mon avatar, il représente mon département de naissance et j'y tiens beaucoup. Je réside dans le Morbihan où je trouve beaucoup de plaisir à cister.



J'avais déjà eu des échos du jeu, dans les années 2003-2004, mais je n'y avais pas donné suite, n'ayant alors pas internet à la maison. Et ce n'est qu'en 2011 que je suis réellement arrivé sur la piste. Mon fils, Cisteur débutant à l'époque (Sagygotte), m'en a parlé, après qu'il ait lui-même découvert le jeu avec Le Lapin Bleu. Cette année-là, je n'ai cherché que deux cistes, la ciste "Plein phare 5" (parce que l'idée des phares était intéressante), et la "Ciste du 9 août 1944" avec mon fils et en famille sous la pluie. J'ai mis ensuite plusieurs mois pour recommencer la chasse aux boîtes. C'est à l'occasion de vacances sur l'Île de Noirmoutier, toujours avec Sagygotte, que j'ai repris le chemin des cistes. Sur cette île, nous avons commencé à voir l'esprit tortueux de certains Cacheurs (le "POrat" de la ciste "Like a Virgin CCXVII" nous a notamment donné bien du souci, à nous, débutants).

Après une petite série dans la région de Marennes-Oléron et dans le Pays de Caux-Ouest, j'ai commencé à décrypter sérieusement les énigmes du Morbihan. J'ai commencé par celles que mon fils avait trouvées, sans que jamais il ne me donne les solutions. Et petit à petit, le Cisteur débutant a mûri... Au début, je décryptais un peu au hasard en fonction des titres, des Cacheurs ou des images indices. Je partais dans tous les sens et, avec ma Majordomette qui m'a très souvent accompagné, nous avons fait beaucoup de kilomètres. Nous revenions souvent dans les mêmes coins du département. J'ai alors commencé à décrypter en fonction des zones de la cartographie du Morbihan. Le Pays de Lorient, le Pays d'Auray, Bretagne Centre Ouest et le Pays de Pontivy n'ont pratiquement plus de secrets pour moi. Et dans le Var, où je vais également souvent (zone Estérel), j'ai là aussi tout décrypté (ou presque).

Souvent, je ne détermine le circuit que la veille. Mais il m'arrive aussi de partir sur un coup de tête. Je rassemble vite fait mes feuilles, et hop, c'est parti pour une petite série !
Mes sorties cistiques se font aussi le long de mes trajets, quand je traverse la France. Grâce à quelques Cisteurs sympathiques, j'ai quelques numéros en réserve le long de Morbihan-Var, ma diagonale de prédilection : en Haute-Vienne, Creuse, Puy de Dôme, Haute-Loire ou Ardèche. Mais je ne m'éloigne pas trop de ma route. Enfin j'essaie... Nous cistons en couple, même si c'est moi qui décode 99% des énigmes. Majordomette m'accompagne car elle est une aide précieuse sur le terrain. Elle va plus souvent et plus sûrement que moi sur la cache. Mais je sais aussi être persévérant pour trouver des boîtes bien cachées.

Je trouve assez rapidement la solution des énigmes, mais il y en a quand même plusieurs qui m'ont pris la tête, comme cette ciste dans l'Estérel l'oratoire perdu... Je ne comprenais pas comment résoudre ces équations. C'est en allant en chercher deux autres que je suis tombé dessus par hasard, j'ai reconnu l'image indice. Ma mémoire visuelle est encore bonne ! Parfois, certaines assez simples me résistent plus que des "cryptos". Les évidences ne me sautent pas forcément aux yeux. Je reconnais que c'est parfois agaçant de ne pas trouver. Ainsi, j'ai mis très longtemps à comprendre le code de la ciste "de la roche percée", tout comme la ciste "de la chapelle égarée" pour laquelle j'ai eu un petit coup de pouce.
J'aime décrypter, aussi n'ai-je pas vraiment de style d'énigme préféré. Cependant, par la résolution d'une énigme d'Azertyuiop ces derniers jours, je me suis rendu compte que les textes à caractère historique, qu'ils soient réels ou romancés/arrangés, me plaisaient bien. J'ai recherché dans mes archives et je vous livre quelques références : "La ciste qui te souhaite la bienvenue en breton" et "La Sainte Trinité des Cistes" (deux cistes dont j'ai identifié le spot, mais pour lesquelles je ne suis pas encore allé faire mon échange), "La ciste de la déesse" , ou encore la série de Bob d'Artois, "Le palais de l'empereur d'Océanie".

Je prends aussi du plaisir à chercher des spots et à rédiger des énigmes. Ce qui n'est pas aussi facile qu'on le croit. Il faut en effet se mettre à la place du Chercheur pour ne pas qu'il peste contre le Cacheur qui aurait mal rédigé l'énigme. Mais quelle fierté j'éprouve quand je reçois un petit mot sur mes cistes par le biais du forum !

Les Cacheurs que j'apprécie sont nombreux et il y en aura d'autres au fur et à mesure de mes découvertes. Il y a ceux qui rédigent des énigmes en très peu de mots mais qui me donnent souvent du fil à retordre parce que je n'ai pas le déclic. J'aime bien les Cacheurs qui proposent des randonnées : non pas pour le nombre de boîtes, mais pour la découverte des paysages, qu'ils soient maritimes, campagnards, forestiers ou montagnards.
Parmi toutes les cistes que nous avons visitées, il y a eu bien sûr de superbes endroits mais choisir est difficile. Un de mes plus beaux souvenirs est l'ouverture de cette ciste bien au sud de l'équateur. La vue sur ce spot est magnifique. 

 



Quatre ans après sa pose, elle était toujours en place et j'espère que je l'ai bien recachée pour qu'elle vive encore longtemps.
Nous découvrons beaucoup de "petits patrimoines" dans les régions que nous traversons.

Il y a la "ciste de Saint-Cornély" pour son architecture, la "ciste du plongeoir" pour laquelle nous avons aimé le spot, la ciste "Darling's rock" pour cette chapelle adossée à une particularité géologique ardéchoise...



... ou encore telles fontaines isolées pour l'originalité du lieu.

Mais pour nous, les plus beaux spots sont les spots naturels. C'est souvent au cours de randonnées que nous les découvrons. Que ce soit en bord de mer (la ciste du sentier côtier)...



... en petite montagne (Sans se fouler - La ciste des aqueducs 3 et 4 - Promenade le long du canal) ou montagne (Florine et ses amis 1et 2 - La ciste des trois bavardes). Cela dit, nous retournons rarement sur les spots, même si, de temps en temps, nous montrons à nos amis non Cisteurs quelques sites qui nous ont plu.

Dans l'Estérel, je suis assez tenté de grimper sur quelques pitons rocheux ("ciste des trois croix" - "ciste en Bulles" - Ciste du "rocher du massacre"), mais le vertige m'en empêche. Je ne ferai donc pas ce genre de cistes, ou tout du moins pas seul. Mais elles sont aussi, parfois, l'occasion de bien rire : Dernièrement, j'étais parti seul pour la série "2 en 1". Pour atteindre la Ciste de "l'accès direct", le Cacheur nous fait grimper jusqu'à une baume puis nous demande de continuer jusqu'à "l'accès direct vers le sommet". Il précise qu'on économisera trois kilomètres de randonnée si on est bien équipé. Je m'attendais à une grimpette un peu dure. En fait, l'accès direct est une inscription sur une roche verticale et lisse de 70 mètres de haut avec une flèche qui indique le sommet. Dans mes notes, j'ai marqué "Demander au Cacheur : Est-ce qu'on peut la faire par le haut ? " sachant que le circuit prévoyait des boîtes sur le sentier qui contourne cet éperon rocheux. J'étais mort de rire.



Les cistes dont nous sommes les plus fiers sont celles qui nous ont résisté ou attendus longtemps : la ciste du "port perdu définitivement...?" de Cocotier (parce que nous avons été les premiers à la trouver, après presque deux ans de recherches... et 200 kilomètres en moto, en partie sous la pluie) ou la série de Jrvhal, ciste du "Mü: La quête du III (1)" et suivantes (celle-là aussi a attendu notre visite pendant presque deux ans, et nous sommes toujours les seuls à ce jour). Je pense aussi à la ciste du sabotier, en Creuse : je l'avais décodée depuis longtemps mais, lors de mes trajets transversaux, je ne faisais jamais le crochet pour aller la chercher. Un jour de juillet 2014, je me décide enfin, alors qu'elle était toujours privée de visite. Arrivé à l'entrée du sentier, j'ai rebroussé chemin à cause de l'état du terrain et de ma tenue de ville. En gros, je n'étais pas habillé pour cister. Deux mois plus tard, sur le forum je vois que Bob82 et Crocor lui ont fait prendre l'air. J'étais un peu déçu mais, une semaine plus tard, j'allais à mon tour faire mon échange. Je pense enfin à la ciste du patrimoine, dans le Jura, une boîte qui a hiberné pendant l'hiver 2012/2013 et nous a attendu aux beaux jours pour nous donner cette récompense d'être les premiers.

Ma vie de Cisteur est remplie d'anecdotes : Je me suis, par exemple, retrouvé face à une petite vipère (ou couleuvre) lorsque j'ai voulu prendre la boîte de la "ciste de la Villa du repos".


Mais je repense surtout à cette autre fois où, persuadé qu'une boîte était à Plouharnel, je m'y rends en compagnie de Majordomette, au cours d'une sortie dans le pays d'Auray. Je me disais "Encore un doublon pour cette fontaine". Arrivé sur place, il n'y avait pas grand-chose qui correspondait à l'énigme. L'office du tourisme étant proche, nous y allons. Et là je découvre que le spot est à Ploërmel ... Cela m'apprendra à ne pas vérifier quelques mots clés. Il m'est arrivé la même histoire dans l'Estérel (Je ne donne pas les numéros pour ne pas donner d'indice aux Chercheurs éventuels).
Ce qui me marque le plus dans ce jeu, ce sont les rencontres avec les autres Cisteurs. J'en garde toujours de très bons souvenirs. C'est d'ailleurs lors de la Selciste 2014 que j'ai acquis un de mes objets préférés : Monkassel est venue me présenter une valise dans laquelle se trouvait un sanglier. Elle m'a dit : "Celui-là, il est pour toi" ! Je l'ai toujours...


Notre première rencontre cistique, elle, s'est déroulée à Quimper en décembre 2012 à l'initiative de Madame Pervenche. Ce fut une soirée très agréable agrémentée d'un circuit nocturne (cistes de la "Radio France Outremer - l'émission musicale" et "l'émission scientifique") concocté par Weena et Gwalch. Nous y avons rencontré des Cisteurs et Cisteuses fort sympathiques. C'est peut-être à ce moment que l'envie de rencontrer d'autres passionné(e)s m'a pris. Depuis j'ai rencontré des Cisteurs dans les Yvelines (Pilima78, Janber), le Puy-de-Dôme (Uguetta, Brindacier), l'Ardèche (Papatouriste, Ardecho54, Lena26, Les Malabars - Rose), l'Hérault (Duluoz), les Alpes-Maritimes (LPC940), le Var (Doiz) ou encore en Loire-Atlantique pendant la Selciste 2014 (et là je ne peux pas citer tout le monde). J'ai aussi rencontré des Cisteurs extérieurs au Morbihan lorsqu'ils sont venus faire des passages plus ou moins rapides dans la région (Pays-de-la-Loire, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne). Avec un couple expert de la forêt de Fontainebleau, les Nanougat, nous organisons des sorties communes dans le Morbihan. Et c'est aussi un peu pour forcer les rencontres que j'ai créé "De quinqua à sexa".
Il ne m'est arrivé qu'une fois de rencontrer par hasard un Cisteur au cours de mes sorties. C'était à coté de ce mégalithe. Ils en revenaient, nous y allions. Ils m'ont vu avec une feuille et une carte, ils ont entamé la conversation. Le soir-même, nous prenions l'apéro chez eux. Depuis, nous nous voyons de temps en temps. Merci aux Moko pour leur sympathie.

Comme je l'ai dit, la passion est venue petit à petit et je n'avais donc, pendant longtemps, aucun objectif chiffré en tête (et encore moins le cap 1000). Au début, mon seul but était de rattraper mon fils Sagygotte. Au fur et à mesure de mes trouvailles, je constatais que je passais des paliers de centaines. Fin 2013, j'ai atteint les 500 avec l'oratoire perdu. En 2014, je m'étais fixé une moyenne d'une ciste par jour. Et puis, au cours de la Selciste, j'ai franchi le seuil des 900. C'est là que je me suis dit "1000 n'est plus très loin". Alors j'ai fait en sorte que cela arrive. Cela a pris un peu plus de temps que j'aurais voulu, mais la météo dans le Var en novembre a été très humide et cela a retardé mon arrivée chez Emile. Finalement, c'est dans le Morbihan que j'ai franchi le cap. Quand il ne me restait plus qu'une dizaine de boîtes à trouver, j'ai préparé ma sortie en prévision de ce cap : j'ai choisi mes cistes en nombre suffisant (j'anticipais des disparitions ou erreurs de décryptage toujours possibles). Ma millième... 


... est finalement une ciste de Miclou. Je n'ai pas pris de photo spéciale pour immortaliser événement, juste une photo du spot, comme je le fais à chaque fois.

Aujourd'hui, fort de l'expérience acquise, je n'aurais qu'un conseil à donner aux nouveaux Cisteurs : Ne faites pas comme moi, approfondissez vos recherches, cela vous évitera d'aller chercher où il ne faut pas ! Quant à moi, je voudrais continuer sur le même rythme d'une ciste par jour, mais je ne sais pas si j'y arriverai. Ce n'est pas grave, il faut que la chasse aux boîtes sur la piste des cistes reste un plaisir... En tant que Cacheur, je vais essayer le concept des cistes naturelles. J'ai tellement de chapelles, fontaines, lavoirs et autres mégalithes à faire découvrir à proximité de chez moi, ou sur mes trajets dans des contrées encore peu fournies !

Enfin je voudrais terminer en adressant un grand merci aux Cacheurs de nous faire découvrir notre belle France... même s'il faut parfois plonger dans les orties, comme pour cette ciste dans la presqu'île de Quiberon !

 

 

 

 

DES AVENTURES COCHONNES
 
... par Triacon
 

 

Connaissez-vous Archimède-Léonard ?

Rien à voir avec un quelconque descendant de savant grec ou de peintre italien... Quoique le savant prenait peut-être des bains de boue et que le peintre utilisait, qui sait, des pinceaux en poils de sanglier.

Car Arch-Léo, comme l'appellent ses intimes, est un magnifique sanglier, fils naturel de Locotwister et dont la maman adoptive est Cst73.

Après s'être promené un temps de-ci de-là sur le dos de Loco et de Dame Céhestée, il finit un beau jour par rencontrer au fin fond d'une vallée alpine une jeune truie nommée Babette, petite cochonne savoyarde avec des ascendances suédoises et filleule de Triacon (cf. ciste 113083)

 

 

Leur amitié grandissant, elle laissa la place à un sentiment plus profond, qui petit à petit... en amena justement un (de petit) nommé Tiléo, sanglochon fort dégourdi avec un flair sans pareil pour découvrir les truffes cistiques, vous savez ces petites boîtes que cachent certains hommes. C'était, pour être précis le 16 mai 2014.

 



Commença alors pour notre famille suidée, sous l'égide de Circéhestée mais sans Ulysse38, une odyssée cistique au gré de l'imagination de Cst73 et Triacon, narrée par ailleurs tout au long d'un sujet de Newforez  (ICI). 

Ils ont ainsi visité et essaimé à ce jour pas moins d'une quinzaine de départements, à pied, en voiture, en roulotte, en bateau ou à dos de cochon... de la Franche-Comté à la Bretagne, de la Champagne-Ardenne au Limousin, de Rhône-Alpes au Poitou-Charentes, des Pays-de-Loire à la Bourgogne...

 

 

  
 
 
 

... en attendant de continuer leurs cochonneries aux quatre coins de l'Hexagone (ce qui vaudra bien la quadrature du cercle).

Attendez-vous donc à les voir débarquer un beau jour près de chez vous !

 

 

 

LA BOÎTE À OUTILS
 
Article 10 : Chiffre de Vigenère par Iris39
 

Le chiffre (ou code) de Vigenère tient son nom de son inventeur, Blaise de Vigenère, né à Saint-Pourçain (si une énigme chiffrée parle d'un "Blaise" ou évoque Saint-Pourçain... pensez "Vigenère" !)

C'est un chiffre de substitution polyalphabétique, dans lequel les lettres sont remplacées par d'autres, mais selon un décalage variable donné par un mot-clé. Le décalage est lié au rang alphabétique de chaque lettre du mot-clé : pas de décalage pour A, décalage de 1 cran pour B, etc.

Pour chiffrer un message, on place donc le mot-clé sous la phrase en clair en le répétant autant de fois que nécessaire, puis on applique à chaque lettre du message en clair le décalage donné par la lettre correspondante du mot-clé. Ce chiffrement est assez voisin du chiffre de Gronsfeld (article précédent)... sauf que le mot-clé est formé de lettres et non pas de chiffres.

Voici un exemple avec pour mot-clé "amie" :

Comment reconnaître un chiffre de Vigenère ?

- L'abondance de lettres normalement rares (J, K, Q, X, Z,...) prouve que les lettres d'origine ont été substituées.
- L'histogramme des fréquences des lettres du message codé est relativement homogène : il n'y a pas, par exemple, de lettre beaucoup plus fréquente que les autres. Si on reprend le même texte clair que j'avais utilisé dans l'article précédent, on constate que l'histogramme des fréquences du texte codé par Vigenère est nettement différent de celui codé par un code M.A.S. tel que César.
Les fréquences seront cependant davantage homogènes, d'une part si le texte est long, d'autre part si le mot-clé lui-même est long :

- On peut également distinguer un code M.A.S. d'un code polyalphabétique de substitution en calculant ce qu'on appelle "l'indice de coïncidence" du texte crypté comme l'explique par exemple le site "Ars Cryptographica" : un texte de langue française crypté par un code M.A.S. a un indice de coïncidence de 0,74 (exactement comme un texte non crypté) alors qu'un texte crypté par un code tel Vigenère aura un indice de coïncidence plus faible, de l'ordre de 0,4 ou 0,5.

Il faut aussi savoir que le chiffre de Vigenère est le code polyalphabétique de substitution le plus courant : donc, si vous êtes confrontés à ce genre de code sans indication supplémentaire (genre Blaise ou autre), pensez en priorité à Vigenère !

Comment trouver le mot-clé, ou déchiffrer sans connaître le mot-clé ?

Des indications se trouvent forcément dans l'énigme ou son titre. Mais trouver ce mot-clé est plus ou moins difficile selon les Cacheurs.
Heureusement, les sites de décryptage peuvent vous aider à le trouver.

Il est possible en effet de deviner la longueur de la clé. Le principe vous est clairement expliqué ici.
La "page Dcode relative à Vigenère" vous suggère juste de cliquer sur "retrouver la longueur de la clé".
On obtient alors les longueurs de clés les plus probables.
Voici par exemple le résultat obtenu pour le texte codé avec la clé "amie" :

 

 

Une fois que cette longueur est connue, vous pouvez obtenir le décryptage rien qu'en utilisant cette donnée, en cochant "connaissant la longueur de la clé".
Cependant, le résultat est plus ou moins satisfaisant, cela dépend de la longueur du texte ainsi que de la longueur de la clé (les résultats sont meilleurs avec une clé courte).

Dcode peut également décrypter le message si vous lui indiquez un "mot probable" ayant de fortes chances de figurer dans le texte clair (voir explications ici). Cette recherche est d'autant plus efficace que le mot probable est long (et la clé simple). Elle ne peut pas aboutir si le mot probable est plus court que la clé.

Enfin, vous pouvez toujours tenter le "déchiffrage automatique par analyse statistique" proposé par Dcode. Pour mon message codé avec la clé "AMIE", j'ai eu la surprise de voir s'afficher tout de suite la solution, je n'ai pas eu besoin ni de fournir la clé, ni de donner sa longueur, ni de proposer un mot probable !
Alors... Vous voyez que déchiffrer un texte crypté par Vigenère est souvent moins difficile qu'il n'y paraît, à condition de connaître les bons outils !

 

 

SACS DE NOEUDS
 
... par Eustache et Butterfly
 

 

 

 

 

LA CISTE-ESTAMINET...
 
... et son pTiti Quinquin par Cst73
 

Un beau Cha-llenge que cette rencontre organisée par la Cha-rmante Clenff : réunir, un vendredi 13 février, le plus de monde possible pour une partie endiablée de cha-sse au minet : "un cha-cré morceau de chance" auraient dit nos amis d’Outre-Manche !


Et on saura désormais que lorsque Clennf lance une idée, Cha fait du bruit jusque dans le sud de la France, du 34 d’Ovive jusqu’au 73 de Cst.


Et c’est autour de la Cha-leur d’un poêle que les Cisteurs se sont attablés pour un Cha-voureux repas local dont l’imprononçable "potjevleesch"…

 

 


Quel joyeux Cha-rivari autour de la table ! Une oreille attentive aurait pu ouïr cette exclamation flûtée : "zai cru voir un glos minet ! ". Mais non, mais non, petit Titi enfermé dans ta petite gayole !

 

Ce n’était que le chansonnier, en costume noir et blanc, qui n’avait pas sa gouaille dans sa poche mais plus d’un tour dans son sac, et qui, montant sur l’estrade se mit à jongler avec les mots pour le plus grand plaisir de tous.
Bien sûr, le repas ter-Minet, on ne pouvait se quitter comme Cha !
Et c’est vers 23h30, au seuil de la St Valentin, qu’une vaillante petite troupe bien déter-Minet, se mit en route.

 


En file indienne, derrière le grand CHA-shem Mondéka, toujours bien éclairé, il fallut s’engager en terrain-Minet (de gadoue), dans la nuit noire, loin de toutes habitations, à travers les champs de la campagne flamande.
Quelques cistes et glissades plus loin, une rencontre fortuite donna lieu à un débat zoologique : triton ou salamandre ?

 

D’un commun accord, la pauvre bête qui faillit finir écrasée sous des bottes cistiques, fut baptisée "Triton" et délicatement déposée sur le bas-côté.
Aux abords de la dernière ciste, un observateur caché se serait aussi posé bien des questions, s’il avait rencontré par hasard, ces noctambules aCha-rnés illu-Minet, en arrêt devant un poteau en béton, en cercle au milieu de la chaussée, chantant le "P’tit Quinquin" à deux heures du matin pour la Musiciste...
Remercions, Indianach’ti pour les paroles fortuitement sorties de sa besace !

Quelques célestes gouttes arrosèrent la fin de cette balade… C'était inévitable !
Voilà… qui dit "A soirée bien remplie …On mérite bien son lit".

Grand merci à Clennf pour cette originale soirée où cotoyèrent Belles Gorges, Bons mots bien Cha-hutés, délices du palais et promenade digestive en Chat-huant, si ce n’est en Cha-hutant !

 

 

 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 
Quoque ch’est qu’te berdoulles ? par Ovive34
 

Pour venir de mon Grand Sud vers le... Grand Nooooord, à la rencontre "Estaminet", j'ai bien sûr pensé à prendre ma doudoune !
 
Imaginez alors ma tête quand Monkassel m'a dit : "Dimanche, on va à la piscine à Roubaix !"
 
Alors, forcément, je reste bec-bot, cham pind au nez...  I fait cru... 
 
Roubaix, j'redoute... Amener l'Ovive à la piscine... Ils sont top mes amis des Monts des Flandres mais... Je m'imagine, au bord du bassin, emmitouflée dans ce manteau en plumes... Drôle de maillot !
 
Je m'imagine, au bord du bassin, emmitouflée dans ce manteau en plumes...

 
Drôle de maillot, oui, et drôle de piscine... (cha tombe bin !)
 
La Piscine de Roubaix est devenue un superbe musée que je vous recommande !
 
 
 
C'est là que j'ai "croisé" mon amie Tioo...
  
 

 
  ;
 

D'un Z qui veut dire... par Ovive34
 

A l'occasion d'une balade pendant la pause déjeuner, quelle surprise ! Zorg m'a accompagnée tout au long du chemin !
 
 
 
Accompagné, par endroits, d'un autre Cisteur maralpin : LPC ! 
 
Décidément, je vois des Cisteurs partout !
 
 
 
 
 
 
 

À VOS AGENDAS
 


Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Fêtons le printemps ! samedi 21 mars 2015 (forum Midi-Pyrénées)

- 4ème RCD (rencontre cistique drômoise), samedi 9 mai 2015 (forum Rhône-Alpes)

- Parménion fête ses 10 ans ! jeudi 14 mai 2015 (forum Languedoc-Roussillon)

- Les Cistenfolies ¡ Olé ! Pont de l'Ascension 2015 (forum Espagne)

- Saint Matthias fête ses 10 ans ! dimanche 17 mai 2015 (forum PACA)

- Rencontre cistique de l'Indre, samedi 23 mai 2015 (forum Centre)

- RCJ 2015 (rencontre cistique jurassienne), samedi 23 et dimanche 24 mai 2015 (forum Franche-Comté)

- Week-end cistique été 2015, dates soumises à sondage (forum Pays-de-la-Loire)

- Rencontre Centre 2015 cherche lieu et organisateur (forum Centre)

  Dates à confirmer :

- Rencontre géocistique avec Parménion et son papa Lallementp, juillet ou septembre 2015 ? (forum Languedoc-Roussillon)

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs...

 

 

 

DÉFI AUX CACHEURS !
 
Indiana Jones était-il Cisteur ? par Bob d'Artois
 

 

 

 Obnubilé comme vous par les yeux d'une étudiante, je ne m'étais pas aperçu que le plus grand chasseur de trésor de tous les temps cherchait également des cistes...

 
Notez qu'il respecte également la traduction du mot tel que sur la version anglaise du site !
 
Je voudrais en profiter pour lancer un défi à nos Cacheurs :

Trouver un tumulus ou une allée couverte qui ressemble le plus possible à la description d'Indiana.

Vous pourrez faire part de vos propositions sur le sujet de ce Ciste-Thématique (ICI).

Suivant le succès de la quête, je créerai un sujet spécifique.

Ce type de spot est en général déjà cisté. En cas de doublon, vous pouvez soit citer la ciste existante (en accord avec le Cacheur), soit en poser une à une certaine distance avec le spot comme point de repère.

 

 

 

STATISTIQUES
 
Janvier 2015 Cistes cachées : 577, Nb d'échanges : 6537 (sur 3684 cistes différentes), Nb d’inscrits : 344.
 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

C’est la moitié Nord de la France qui concentre ce mois-ci une grande part de l’actualité des passages de caps. De la jongle de mes chiffres, je ressors tout d’abord Tarzoon, seigneur incontesté de l’Oise et Cacheur, le 15/02/2015, de sa 1500e ciste, sobrement mais efficacement baptisée "1500". Il répond ainsi à une autre figure nordiste, Mariedolly, qui avait, elle, caché sa 800e boîte dès le 01/02/2015, en initiant par la même occasion une reprise de la série de Wingeur80 consacrée aux girouettes. Avec "La ciste qui ne perd pas le Nord n°4" (prolongée en février de 50 autres numéros) et quelques autres productions, elle permet par ailleurs à la Somme d’accéder à la seconde marche du podium des départements les plus dynamiques du mois, avec une progression de +3,28%, soit 59 nouvelles cistes. Cacheuse, mais aussi Trouveuse, Mariedolly parachève ainsi sa passe de trois, entamée dès le 31/01/2015 avec son entrée chez les Vincent (147e membre).

Parmi les autres Trouveurs du mois, aucun nouvel Emile n’est à signaler, une absence assez rare, mais qui s’était déjà produite il y a pile un an. Les adeptes du cap 1000 seraient-ils f(év)rileux ? Les autres caps ne connaissent pas tous, en tous cas, ce passage à vide puisque, outre Mariedolly, la famille des Vincent enregistre l’arrivée, le 22/02/2015, de Yves1378. C’est encore davantage l’effervescence au niveau supérieur, avec quatre nouveaux venus au-delà des 3000 cistes trouvées : Cgaga avait donné le ton dès le 01/02 (74e membre), suivie de Miss Marple 27 le 15, Diddl fermant provisoirement la marche le 23. Les adeptes du loto peuvent encore ajouter le 19 à leur combinaison, puisque c’est à cette date que Jeff7829 a lui aussi franchi ce même cap, en topant fort à propos la "ciste des 3000" cachée en son temps par Jmlv. Enfin, signalons également, depuis le 05/02/2015, l’arrivée d’un 14e membre dans la famille des Sibille, en la personne de Téroco.

Si le mois de février est resté globalement calme en termes de créations cistiques (+0,38% seulement en moyenne, et 42 départements en mort cérébrale), il reste quand même deux places à attribuer, aux côtés de la Somme déjà évoquée plus haut, sur le podium des départements les plus dynamiques. Le bronze revient cette fois-ci à celui de l’Aude, avec +2,50% et 26 boîtes, porté tour à tour par les séries de Maya et son cri-cri , tandis que la Haute-Corse profite de la venue des Mcjm et voit son capital s’enrichir de 20 nouvelles unités (dont un "circuit de mémoire" en sept temps), soit +6,37%.

Après ce court passage dans le Sud, je vous propose de retourner une dernière fois dans le Nord, sujet central de cette chronique, mais aussi département qui accueille, depuis le 13/02/2015, la 2000e ciste de la région Nord-Pas-de-Calais. C’est en effet dans le Parc Régional de l’Avesnois qu’a été procédé à la célébration de la "ciste de l’évêque", consacrée par Thimar.
Une ciste, bien sûr, à marquer… d’une croix !

(statistiques établies pour l'essentiel sur la période du 27/01 au 24/02/2015)

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

 

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll et Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

 

 

Pour tous les jeux qui suivent, adressez vos solutions au Ciste-Thématique.

 

MOTS CROISÉS
 
... par Butterfly91
 

Une grille de Papillon à résoudre...

 

1. Suit un constat
2. Danses
3. Pupitres liturgiques
4. Bizarre

A. Gardon
B. Jus
C. Filtre sans bouts
D. Ventila
E. Grain
F. Comme un certain roi Philippe
G. Cheville

 

 

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Voici trois énigmes à résoudre...

Celle de Touseg :

 

 

Celle de Woodpecker :

 

 

 Et celle d’Adopeste :

 

 

 

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Adopeste,  Cst73, Eustache, Iris39, Majordomi, Syluc, Touseg, Woodpecker, Bob d'Artois, Butterfly91, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Philippe d'Euck, Triacon et Ovive34.

  


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.


 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation