JOURNAL DES CISTEURS N°121
Parution du 01/07/2016
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Cst73
 

 

11 ans...voilà 11ans que vous lisez votre Journal, que vous vous transpirez à résoudre les jeux divers et variés qui vous sont proposés par des Cisteurs toujours plus inventifs et/ou retords ...
11 ans que vous partagez les émotions et anecdotes vécues par les Émiles qui pour la majorité sont montés en grade ...
11 ans de rencontres retransmises (presque) en direct et en photos!
11 ans d'insolite et de savoureux clins d'œil cistiques !
11 ans que ce Journal vit par vous, à travers vous, grâce à vous !

Et il ne tient qu'à vous, Cisteuses, Cisteurs que ça continue encore et encore... Car on vous fait confiance, votre imagination est sans bornes !

Alors profitez bien de vos vacances pour faire le plein de photos, pour engranger les cistes au fil de vos découvertes, pour vous ressourcer... Bref... Profitez tout court de ce soleil qui tarde un peu à réchauffer certaines régions.

Toute l'équipe du Journal vous souhaite un BON ETE !

 

Fleurs de capucines (comestibles)

FAIT HISTORICOCISTIQUE
 
... par Gégé80
 

Mariedolly a mis en ligne la 2006ème ciste de la Somme :
Ce nombre pour commémorer le centième anniversaire de la Bataille de la Somme,
Bataille dont la région des Hauts de France porte les stigmates : cimetières militaires, monuments commémoratifs, villages anéantis, reconstructions...
Après d'intenses préparatifs d'artillerie, l'explosion d'Ovillers-la-Boisselle donna le départ de l'offensive franco-britannique: il en reste un gigantesque cratère encore bien visible et dont le fleurissement marque chaque année le commencement des cérémonies du souvenir.


Lochnagar Crater (La Grande Mine)
(Site Internet d'Ovillers-la-Boisselle)
N'oublions pas que pour cette seule journée du 1er juillet 1916, 57400 britanniques furent mis hors de combat dont 19240 tués.

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le premier numéro.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

 Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons régulièrement des messages concernant le forum Newforez, mais pour tout problème rencontré avec son utilisation, voilà, selon la nature de la difficulté rencontrée, à qui faire appel pour vous aider :

- s'il s'agit d'un problème d'accès et de connexion au forum, merci de vous adresser à ses féroces administrateurs, le Docteur Jekyll ou Philéas, en leur écrivant à "newforez_admin@cistes.net".

- et pour tout autre problème (pseudo, mot de passe, messagerie, etc.), ou toute autre question, et donc quand vous y êtes connecté(e), merci de vous adresser aux non moins sanguinaires Modérateurs régionaux, en cliquant sur leur pseudo couleur Or (ben tiens, on ne se refuse rien), ce qui vous ouvrira l'espace pour pouvoir leur exposer vos petits soucis... soucis qui, vu leur réactivité et leurs grandes compétences, seront résolus en moins de temps qu'il n'en faut à un bon vendeur pour convaincre un gros bourrin de Texan de rendre toutes ses armes sans rechigner au Sherif du coin ! Et, au passage, encore un grand merci à Docteur Jekyll, Philéas, et à tous les Modos pour leur bénévole disponibilité, gentillesse, écoute, et leurs bons conseils.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Bolduc
 

A vrai dire je ne sais pas vraiment comment ce pseudo m'est venu. Peut-être parce que je me suis inscrit sur le jeu le 25 décembre 2009 et que, ce jour là, le bolduc est d'actualité. Depuis, j'utilise souvent ce pseudo qui est devenu une seconde identité derrière laquelle j'aime me cacher. Mais Bolduc (alias Marc) n'est pas seul, il est en couple avec Annie depuis ... longtemps. Comme le dit notre autoportrait, "nous ne nous prenons toujours pas au sérieux" sans pour autant faire n'importe quoi ! Curieux de nature, nous aimons la petite randonnée et découvrir le petit patrimoine hors des clichés touristiques. Du coup, sur la piste des cistes, nous sommes comblés !

C'est en surfant sur la toile pour tuer le temps que j'ai découvert le jeu, complètement par hasard. Ma curiosité piquée au vif, je suis allé un peu plus loin. Et bien sûr, le premier réflexe a été de voir s'il n'y aurait pas une de ces petites boites cachée près de chez moi. Aussi dit, aussitôt fait. Je m'inscris. Je tâtonne. Je ne comprends pas tout du premier coup, ni du second. Et puis je me familiarise et je finis par trouver. En effet, il y a bien un trésor caché tout près, "La ciste des synonymes". En plus, l'énigme est hyper facile à décoder quand on connaît bien l'endroit.


Je me rends immédiatement sur les lieux, avide de découverte. Sur place, je déniche rapidement, derrière un rocher enlierré, une boite enveloppée d'un sac poubelle rongé par les bêtes et l'humidité. Beurk ! C'est donc ça une ciste? Bof ! Je m'empresse néanmoins de l'ouvrir, elle contient bien des petits objets, fatigués par le temps. J'échange et rentre à la maison, fier de moi, conter l'aventure à mon épouse. Il reste à réaliser l'échange sur le site, mais là, l'histoire se complique car l'inventaire ne correspond en rien au contenu de la boite. Et pour cause : j'avais découvert le même jour la piste des cistes et ... le Géocaching ! Je me suis empressé de tout remettre en ordre et, par la suite, j'ai appris à maîtriser ma précipitation ...

Nous avons ensuite continué le jeu en dilettante, une vingtaine de cistes par an les deux premières années. Juste pour occuper les temps morts, et jamais très loin de notre base.
Puis, en 2012, la "maladie" a empiré et les sorties cistiques se sont multipliées. Le champ d'action s'est agrandi et les résultats ont augmenté. En mars 2015, Framy nous demande de l'initier au jeu, pour inciter sa petite fille à randonner pendant ses vacances. Nous lui proposons de décoder la série "Promenons nous dans les bois". Puis nous l'accompagnons sur le terrain. Malgré la pluie persistante sur une bonne moitié du parcours, elle est prise à l'hameçon. Depuis, nous cistons ensemble presque chaque semaine quand la météo le permet.

Concrètement, c'est moi qui décode les énigmes, et j'aime ensuite me promener en "Googlecar" pour me conforter dans mes trouvailles. Puis nous imprimons et préparons notre itinéraire. Nous travaillons à l'ancienne, sur papier. Nous n'utilisons la tablette numérique sur place qu'en mode "dépannage". Sur le terrain nous cherchons tous les deux et Annie se charge des échanges pendant que j'annote le petit carnet (mes petits mots amusent le KOI, à ce qu'il paraît ...). De retour au bercail, je mets à jour le site. Quand nous cistons en compagnie de Framy, je lui communique au préalable les numéros afin qu'elle décode elle aussi les énigmes.

Mes énigmes préférées ... sont celles que je trouve : quand je découvre l'énigme, si j'entrevois une possibilité alors j'approfondis la recherche, sinon je renonce et, souvent, définitivement. Je ne suis pas attiré par les énigmes trop compliquées. Mon plaisir, c'est de fouiller sur le net à la recherche des lieux ou des petites histoires locales. Nous sommes avant tout attirés par les séries qui nous entraînent sur les chemins. Au passage je remercie et je salue l'initiative d'Iris 39 pour son blog des randonnées cistiques du Jura.
Pour le reste, il est difficile de désigner des préférées, tous les Cacheurs contribuent à notre plaisir. Quand je cherche, je ne regarde pas qui est le Cacheur mais, où, et sur quoi, va me conduire le spot final. Statistiquement, JMLV s'avère être sans conteste le Cacheur qui me convient le mieux (178 cistes trouvées), il sait si bien nous entraîner sur les sentiers de grande randonnée à la découverte du petit patrimoine local. Vient ensuite Microb (101), dont nous apprécions les séries sur base de course d'orientation ou encore les randos VTT, que nous avons adaptées pour des bipèdes. Quand à Iris39 (79) elle agrémente agréablement une bonne partie de nos séjours jurassiens avec ses belles histoires. Je dois aussi citer Jml91 (89), et enfin Mavijo (68) qui nous a fait découvrir des coins reculés de son beau département.

Moi-même suis assez peu Cacheur. Même si, à ce jour, j'ai caché quelques cistes, c'était surtout pour "renvoyer l'ascenseur", et elles ne sont jamais très loin. D'abord, il faut avoir une imagination sans bornes, ce qui n'est pas mon cas. De plus, je trouve cette partie du jeu beaucoup plus difficile d'un point de vue logistique, et sans aucun doute chronophage. Je suis conscient aussi que si l'on cache des boîtes, il faut ensuite en assurer la maintenance (ce que font très bien les Cisteurs cités plus haut), et je ne m'en sens pas véritablement capable. Aussi, un grand merci et mes sincères félicitations à tous ceux qui ont le courage de le faire.

Nous gardons un excellent souvenir de "La ciste sans issue" que nous sommes allés chercher en hiver et sous la neige, dans un coin assez reculé du Jura. Alors que nous commencions à craindre d'être importuns, nous y avons rencontré un homme charmant, passionné de nature, qui nous a conseillé de ranger la cistemobile chez lui (au-delà, la route n'était plus déneigée). Puis il nous a accompagné jusqu'à la cache car, nous a t-il assuré, "sans lui et avec la neige, nous ne pouvions pas trouver". Il nous a ensuite convié à boire le café et l'après midi s'est achevée chez lui devant la cheminée à papoter de choses et d'autres au détriment des autres cistes prévues ce jour là.

A deux reprises dans nos recherches, nous nous sommes faits peur.
La première fois pendant "L'escapade d'Alphée" : alors que nous progressions depuis un bon moment déjà, le sentier (si on peut appeler cela un sentier) s'approche dangereusement du bord de la falaise et il n'y a pas d'autre choix que d'avancer (trop de chemin déjà parcouru). C'est dans ces moments-là qu'on se pose plein de questions. Alors que nous commencions à douter du bon itinéraire et que nous avancions pas à pas, accrochés aux rochers, une harde de sangliers que nous avons dérangée prend la fuite devant nous ! C'en était trop, un repli stratégique s'imposait. La fatigue et l'environnement hostile ont eu raison de notre courage. Nous avons dévié notre route vers l'intérieur du bois, abandonnant tout espoir de trouver nos derniers trésors. Trop haut, trop loin, nous n'y sommes pas (encore) retournés. Et pourtant, quel parcours !

La seconde fois, c'est un dimanche après-midi, en allant chercher la ciste "Chez les lapins : vestiges du chateau". Nous étions sensés découvrir les ruines d'un ancien château féodal, bien cachées derrière une grosse ferme beauceronne. Quelle surprise de découvrir, à coté des restes du château, la reconstitution d'un camp militaire allemand de la seconde guerre mondiale. Rien ne manquait, barrières, guérites, véhicules, soldats et officiers en uniforme, et même le sinistre drapeau rouge et noir flottant en haut d'un mat. La ciste étant en face à quelques dizaines de mètres au pied d'un poteau, j'aime autant vous dire que nous avons procédé au plus rapide échange jamais réalisé ! Le tout, en essayant de n'avoir l'air de rien. PFFFF ! Je ne me souviens plus du nom de ce groupuscule, mais il semblerait que ce soit une association qui commémore le souvenir des soldats allemands morts pendant le conflit. Pas de connotation particulière, mais étrange tout de même. No comment !

En février 2016, sur la série d'Iris 39 "Arthur et les minimoys", nous avons été pris par un violent orage en pleine forêt, juste avant de décapsuler la 5ème boite. Trempés comme des soupes, nous avons du renoncer au bonus qui clôt la série pour retourner à la voiture sous une pluie battante, les éclairs et les grondements de dame nature. Avec, en plus, un énorme doute sur la direction prise. Dans ces cas là ça paraît toujours plus loin. Alors là oui, nous nous sommes dit "Quel bande de cinglés, faire des "conneries" pareilles à nos âges !"... Mais nous y sommes tout de même retournés quatre jours plus tard, chercher le bonus. On ne se refait pas ...

Autre anecdote, plus agréable : nous venions de terminer la mini série élaborée par Mavijo ("Sur les traces du passé et du présent") et nous commencions notre pique-nique près d'un petit lavoir dans un cadre bucolique, champêtre et surtout désert. C'est alors qu'un jeune homme armé d'un puissant appareil photo passe près de nous. Échange de civilités "Bonjour - Bonjour - Bon appétit- Merci", on n'est pas des sauvages ! Puis, se ravisant, il revient sur ses pas et nous interroge, pensant (en avisant notre look) que nous venions de parcourir le nouveau sentier mis en place récemment par le Comité Départemental du Tourisme du Loiret. Après avoir répondu par la négative, nous lui expliquons que nous cherchons des cistes. Il semble intéressé et nous questionne davantage sur ce loisir. Ce jeune homme était en fait un journaliste de la République du Centre, et voilà comment, avec notre autorisation, on se retrouve dans le canard à promouvoir La Piste des Cistes !...



En décapsulant ma première ciste, je n'imaginais pas qu'un jour, je les compterais. Pensez donc, ce n'est pas mon genre ! Je ne savais même pas si j'allais continuer ! Mais, en arrivant sur le spot "Le carrier et la guérisseuse : la carrière", je savais que j'achevais là ma première centaine. J'ai trouvé amusant que ce soit justement à cet endroit là, et j'ai éprouvé une certaine satisfaction à graver dans le marbre cette 100e découverte.

C'est en arrivant à la 500e ("Avent ciste-20"), six ans après avoir débuté dans le jeu, que j'ai compris que nous aussi nous atteindrions les 1000 un jour. Mais surtout sans pression. Nous pensions continuer à notre rythme, mais les sorties en compagnie de Framy ont vite fait grimper le compteur ...
Fin mai, nous avons organisé, toujours accompagné de Framy, une semaine cistique en Bretagne et nous savions que nous allions passer le cap des 1000 à cette occasion, sans vraiment savoir où. Le hasard faisant bien les choses, c'est dans un cadre magnifique que nous avons commencé à chercher cette 1000e boite. Il y a de quoi rester bouche "Bé" face au spectacle environnant. La recherche a été un peu difficile, les lieux ayant été nettoyés, compliquant l'identification du spot final. Mais, à force de ténacité, on a réussi. Cela nous a fait plaisir de passer ce cap ici, sur une très ancienne ciste cachée par JMLV ("La fin du Romantique"). Pour fêter l'événement, rien de tel qu'une bonne crêpe dégustée goulûment sur les remparts, sans jamais quitter des yeux la ciste qui repose au loin (pas seule).

Nous venons, certes, de passer un cap mais, étrangement, nous ne nous sentons pas différents. Est-ce normal ? Nous allons continuer tranquillement nos sorties au même rythme et profiter encore et encore de tous ces bons moments que nous apporte le jeu. Avec l'expérience désormais acquise, nous pourrions donner à notre tour quelques conseils à de nouveaux Cisteurs, mais je crois qu'il est préférable pour eux qu'ils se lancent à fond dans l'aventure, qu'ils transpirent sur les énigmes, qu'ils jardinent sur le terrain, qu'ils commettent des erreurs et retournent deux fois, voire trois, au même endroit pour enfin trouver ce qu'ils désirent tant. Bref qu'ils découvrent par eux-mêmes les turpitudes du jeu, les plaisirs et les déceptions qu'il procure. C'est ainsi qu'ils progresseront et deviendront eux aussi "Emile un jour". Ah si, tout de même ! Le bon conseil que je peux donner aux néophytes, c'est : "Utilisez les cartocistes. Elles facilitent vraiment la vie !"

Quant à nous ... on se revoit pour la 2000e ? Ou avant, au hasard des rencontres sur la piste !...

 

AILLEURS
 
... par Sardam
 

Février 2016 Oslo, à peine blanchie par la neige...

Chaque année, dans un pays différent, 800 forestiers européens et leurs familles se rencontrent, durant une semaine, pour des compétitions amicales de ski de fond/biathlon et des festivités.
Cette année c'était en Norvège, dans la station d'Holmenkollen, reliée à Oslo par... le métro !

Courts moments de "liberté" dans des journées bien remplies. Heureusement, nous logions en centre ville, et j'avais préparé les cistes "possibles".

La première énigme nous conduisit au fil des rues (Bonjour, Monsieur Ibsen !) jusqu'à un parc boisé. Dans la zone qui nous intéressait tournait une personne, munie d'une tablette ! Quelques minutes d'observation réciproque, puis brève conversation avec cette... géocacheuse slovaque ! On s'est souhaité bonne chance !
Ce fut chou-blanc pour nous, un bouchon de glace obstruait la cache potentielle !

La deuxième chasse fut couronnée de succès : Monsieur découvrit, sous l'escalier, le morceau de marbre descellé qui laissait entrevoir la boîte ! Quelle émotion ! Mais vite tout remettre en place, dans ce lieu très fréquenté ! Nous avons pu alors, tout à loisir, détailler les étonnants bas-reliefs ornant cette partie de l'édifice.

Une autre ciste, plus récente, attendait vers le bord de mer, près d'un illustre personnage. Fouille et grattage au lieu indiqué, et... rien ! Hop, petit SAV pour contact futur avec le Cacheur !

Énigme suivante, photo d'une plaque gravée. Faute de l'avoir localisée sur Internet, nous avons questionné les autochtones : employés du musée Munch, passants de la zone vaguement indiquée... personne n'a pu nous renseigner précisément.
Plusieurs heures de marche, de belles rencontres... Nous ne sommes, pas passés loin, au dire des poseurs (rencontrés plus tard, à la Doubcistes !)...mais il a fallu rentrer bredouilles.

Dernière énigme, une photo. Bon sang... c'est là que nous skions !
Ma course terminée, j'ai foncé vers LE coin repéré. Descente précautionneuse dans le talus en glace... j'extirpai enfin d'entre les pierres un petit sac plastique. Quelle joie ! Surtout découvrant dans le carnet que mon prédécesseur était... un autre Savoyard ! Salut Tilou73 !

Une merveille d'0slo est son parc aux 200 statues. Une ciste y résida un temps, avant d'être portée disparue. Alors, émerveillés, avant de quitter la ville, nous y laissâmes une petite boîte avec l'espoir qu'elle soit trouvée... le plus vite possible !

En conclusion :
Cister "ailleurs" procure une émotion particulière.
Compte tenu du temps de recherche réduit, des déplacements moins aisés, de la difficulté de la langue... il vaut mieux, à mon avis, des énigmes simples et des localisations précises. Plus que jamais, le bonheur est de trouver !

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

A l'approche des vacances d'été, les Cacheurs ont fait leurs meilleurs efforts pour attirer les Cisteurs dans leurs départements respectifs, avec de nouvelles cistes et énigmes à la clé. Ces Cacheurs en profitent d'ailleurs le plus souvent pour s'adjuger au passage un nouveau cap personnel.

Si vous recherchez en priorité de l'inédit, c'est d'abord dans le Cher que je vous invite à vous rendre, puisque ce département décroche la première place du podium avec 4,29% de progression et 20 nouvelles boîtes. Colombane y a notamment déposé deux séries, quelque peu antinomiques ... "L'invitation aux noces", puis "Libérons Philomène", et c'est sur la seconde boîte de la première série qu'elle a atteint, le 19/06/2016, son cap personnel de 200 caches.
Echouant d'un rien à la seconde place du classement, la Mayenne (+4,01% de progression et 47 cistes) peut remercier ses deux fers de lance : Platdetain, tout d'abord, et les 24 boîtes de sa série "La tête et les jambes", la sixième lui offrant, le 19/06/2016 lui aussi, le passage de son cap 700. Vaco6 ensuite, qui, dès la première pose de sa série de 15 boîtes "A pied, à vélo, en auto ou en loco", engrangeait elle aussi une seconde centaine (le 03/06/2016).
Avec la troisième place du podium, nous atteignons enfin le bord de mer (peut-être pas la plus chaude), puisque c'est la Seine-Maritime qui s'y installe (+3,06% et 52 boîtes), portée par Jmandco (auteur de 16 cistes posées dans le Pays de Bray) et l'inévitable Bigbrozeur, qui revisite Indiana Jones en 31 chapitres "Les Aventuriers de la roche perdue". A noter, au milieu de cette série, une pause délibérée de ce dernier pour y glisser sa 800e production personnelle : "La ciste du plasticien" (cachée le 12/06/2016).

Même sans podium départemental à la clé, quelques autres Cacheurs se sont illustrés ce mois-ci, et je citerai par exemple Narbe66 et Jacou9, tous les deux devenus mi-Mille, avec respectivement "Les chevaux sauvages 1 - ma 500è sera donc Italienne" (cachée le 28/05/2016) et "Fejvse ve uofnsbt fm 1", une ciste qu'il vaut mieux trouver que lire ... (cachée le 07/06/2016). A noter encore le cap 300 atteint le 12/06/2016 par Eurekamou : "Mon Dieu q'c'est BÔÔÔ" !

Je ne suis pas certain que les Trouveurs qui vont suivre ont déjà eu le temps et l'occasion de se frotter à ces nouvelles cistes et séries mais, manifestement, cela ne les a pas empêchés d'aller tutoyer de nouveaux sommets. On attendait de connaître le 100e joueur à atteindre les 3000 trouvailles : ce sont finalement les Mazottes qui décrochent le pompon, dès le 04/06/2016. La plupart des caps ont d'ailleurs été atteints en début de mois, voire dans les derniers jours de mai : LesGobelets ont ainsi été sanctifiés dès le 29/05/2016 (ce sont les 32e dans ce cas), sur "La ciste du Belchen", cachée par Arabrab. Zilanne, le 03/06/2016, puis Pilima78, le 17/06/2016, sont devenus respectivement les 53 et 54e Camille du jeu, tandis que Pipallon s'offrait le 172e siège dans l'assemblée des Vincent, en cueillant le 07/06/2016, une ciste personnalisée par Triacon, "L'envol de Pipallon". Etonnamment, aucun nouvel Emile ne s'est déclaré ce mois-ci, intimidé peut-être de ne pouvoir rivaliser avec le stakhanovisme de Téroco, cinquième à enregistrer 8000 boîtes à son actif, le 28/06/2016.

Bon, voilà mon article et le mois de juin quasiment terminés. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter deux mois d'été (et de vacances pour certains ...) radieux et riches de nouvelles découvertes. Rendez-vous au 1er septembre pour lister celles et ceux qui les auront mis le plus à profit !

 

LA BOÎTE À OUTILS
 
... par Iris39
 

Article 25 : texte codé composé de seulement 2 caractères différents

On a fait maintenant le tour des différents types de codages : codes monoalphabétiques de substitution, polyalphabétiques, de transposition et de sélection.
Pour continuer, voyons quelques types de codes non encore évoqués et facilement identifiables.
C'est en particulier le cas des codes qui n'utilisent qu'un nombre limité de caractères ou d'éléments.
Imaginons dans cet article, pour commencer, un texte codé composé seulement de deux éléments (2 lettres, ou 2 chiffres, ou 2 mots...)

Possibilité 1 : surcodage du code Morse

Le code Morse est constitué de traits et de points.
On peut remplacer les traits par une lettre (par exemple A) ou un chiffre, et les points par une autre lettre (par exemple B ) ou un autre chiffre. On obtient alors ce genre de message :
ABAB AAA ABB B AA AAA BAB BBB B
Remplaçons les A par des traits et les B par des points pour obtenir le Morse :
_ . _ .      _ _ _      _ . .    .    _ _      _ _ _     . _ .    . . .     .
Ce qui nous donne en clair :
C O D E M O R S E

N'importe quel caractère peut remplacer traits et points. Par exemple :
1212 111 122 2 11 111 212 222 2
ou ?!?! ??? ?!! ! ?? ??? !?! !!! !
ou encore : Oh oui oh oui ! oh oh oh ! oh oui oui ! oui ! oh oh ! oh oh oh ! oui oh oui ! oui oui oui ! oui !


On peut remarquer qu'il est obligatoire de respecter les espaces.

Possibilité 2 : alphabet bilitère

Ce code a été imaginé par Francis Bacon au 17ème siècle.
Il part du principe qu'il existe 32 possibilités (25) de constituer un groupe de 5 lettres à choisir uniquement parmi A et B (AAAAA, AAAAB, AAABA, AAABB etc...)
C'est suffisant pour coder les 26 lettres de l'alphabet, mais on ne peut pas coder les chiffres.
La page de Dcode consacrée à l'alphabet bilitère permet un décryptage automatique.
Contrairement au code "surcodage du code Morse", il n'est pas nécessaire de respecter des espaces, il suffit pour décrypter de commencer par séparer le texte en groupes de 5 lettres, mais Dcode fait aussi automatiquement cette 1ère étape.

Exemple de message codé : AABABBAAAAAAAAAABBAAAAABAABAAABAAABAAAABAAAAAAAABAABBABABBA A
Une fois les groupes de 5 lettres reconstitués on obtient :
AABAB BAAAA AAAAA ABBAA AAABA ABAAA BAAAB AAAAB AAAAA AAABA ABBAB ABBAA
F R A N C I S B A C O N
L'inconvénient de ce type de codage est que le message codé est 5 fois plus long que l'originel.
Remarque : On peut remplacer les A et les B par d'autres caractères, par exemple des 1 et des 0.

Possibilité 3 : code Baudot

Il ressemble au code précédent : chaque lettre est désignée par un ensemble de 5 caractères, qui sont cette fois des 1 ou des 0. Ainsi le L se code 10010, le A 00011 etc...
Différences avec le code bilitère :
- Il existe un code pour les espaces qui est 00100
Donc L A (avec un espace entre L et A) se code : 10010 00100 00011
- Il est possible de coder les chiffres et les signes de ponctuation (/ : , ;!?#&). Chaque chiffre (ou signe) a le même code qu'une certaine lettre (par exemple le 1 se code 10111 qui est aussi le code du Q) mais un "bouton", codé 11011, permet de passer des lettres aux chiffres, et un autre "bouton" 11111 permet le passage inverse.

Le codage du message "UN 5 ET UN 1" sera le suivant (voir la page code Baudot de Dcode) :
00111 01100 00100 11011 10000 11111 00100 00001 10000 00100 00111 01100 11011 10111
U N espace passage 5 passage espace E T espace U N passage 1


Possibilité 4 : code binaire

Le code binaire permet de convertir les nombres usuels (qui sont en base 10) en des nombres en base 2, formés alors d'un ensemble de 8 chiffres qui peuvent être soit 0 soit 1. C'est le langage primaire des ordinateurs.
Comme pour les 2 codes précédents, il n'est pas nécessaire de conserver des espaces.

Voici deux exemples de messages codés en binaire :
1er message : 00000011 00001001 00000001 00000111 00000000
2ème message : 00001010 00010101 00010010 00000001
L'article de Dcode sur le code binaire permet d'obtenir des nombres en base 10 :
Décryptage du 1er message : 3 9 1 7 0 - on reconnaît un code postal
Décryptage du 2ème message : 10 21 18 1 - il faut alors penser à transformer ces nombres en lettres de l'alphabet (selon le rang alphabétique) ce qui donne J U R A.

 

STATISTIQUES
 
Mai 2016 Cistes cachées : 641, Nb d'échanges : 14044 (sur 6712 cistes différentes), Nb d’inscrits : 508.
 

 

RENCONTRE EN SUISSE 4 JUIN 2016
 
... par Givaros et Lyta
 

Quatre questions à Modèle:

Bonjour Modèle, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Ciste-Thématique ?

-Avec plaisir, je m'appelle donc Modèle et je suis une taupe. Je suis l'héroïne d'une énigme qui retrace mon périple pour rejoindre mon grand ami ours, prénommé Aïdèze. Nous cohabitons pour l'instant dans un refuge situé dans un endroit idyllique en dessus du lac de Neuchâtel. Cet endroit était, par conséquent, le point de rencontre des Cisteuses et Cisteurs en ce 4 juin.

Donc, vous avez organisé cette rencontre cistique...

-Non, non, pensez voir, je suis bien trop petite pour me lancer dans une telle organisation ! En fait, ce sont les Chocophages qui ont souhaité réunir les Cisteuses et Cisteurs suisses. Et ils ont embarqué Grandeourse40 et Lyta dans l'aventure des préparatifs. J'ai pu les observer plusieurs fois, entre janvier et juin, parcourir la forêt avoisinante à la recherche de bonnes cachettes pour leur balade cistique. Quelques jours avant la rencontre, j'ai même vu Grandeourse40 améliorer l'accessibilité d'une cachette sous une pluie battante ! Je n'en croyais pas mes yeux !

Et le jour J ?

-Eh bien, 28 Cisteuses et cisteurs ont répondu présent. Le plaisir de se retrouver, de faire connaissance et de se raconter moult anecdotes cistiques a pris le dessus sur les aléas météorologiques. En effet, il leur a fallu composer avec les averses lors de leur apéritif, repas et dessert mais malgré cela, leur Maître du Feu leur a préparé une torrée dans les règles de l'art neuchâtelois. La recherche de cistes s'est aussi déroulée dans une ambiance mi-sèche, mi-humide mais il en fallait plus pour décourager de tels fêlés du bocal.

En d'autres termes, que de bons souvenirs:


-Sans l'ombre d'un doute ! D'ailleurs, les organisateurs m'ont priée de remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui leur ont prêté main-forte durant cette journée. Quant aux Givaros, à peine retournés chez eux, ils ont pris leur plume et composé un si beau poème, qu'il mérite d'être partagé avec les lecteurs de Ciste-Thématique.

"En ce premier samedi pluvieux de juin
Les Cisteurs suisses et leurs proches voisins
Au-dessus du lac de Neuch' se sont retrouvés,
Autour d'un vrai festin, typique du coin,
qu'on appelle communément "la torrée" :
Un saucisson cuit sous la braise... en pleine forêt
Opération qui demande savoir-faire et doigté
Et que l'on savoure avec un bon verre de vin.

Accueillis par Sieur et Dame CHOCO
Et par le sourire engageant de GRANDEOURSE
Les voici, près de la cheminée, bien au chaud
Dans ce coin charmant appelé : La Taupe à l'Ours.
 
 
 
 
 
 
L 'atout principal de ces RENCONTREs,
C'est de faire la connaissance de nouveaux Cisteurs
Bien qu'on ne sache toujours pas qui est le PETIT COLPORTEUR
Faudrait peut-être bien qu'il se montre... !

Mais avant toute chose...allez, on trinque !
C'est la tradition, alors "Santé ma poule" !
On échange quelques mots avec ALIX 25
Venu de France voisine avec PICPOUL.
 
 
 



Tiens mais voilà encore un nouveau pseudo
Jusqu'ici inconnu au bataillon
Comment tu dis : FA.BO.NO.BO !
Et tu nous viens d'où ? De Besançon !

Un verre à la main, on s'raconte ses aventures cistiques
On s'donne des indices, on explique, on invoque la logique
L'imagination des Cisteurs dans ce domaine est assez riche
Y en a qui aiment la difficulté, dirait MICHE!

Tiens, tiens... mais qui entend-on chanter en duo :
"Je n'suis pas un ZHEROS"....
 
 
 

 
 
 
 
 
Vers midi sonne l'heure du repas
La torrée n'attend pas.
 Il est temps d'aller se régaler !
Et de vider tous les paniers.

C'est alors que déboule le dernier carrosse
Avec, à son bord, la tribu des GIVAROS...
Six d'un coup, s'écrie SOURIS GRISE
Super et en plus ils apportent des cerises.
 
 
  
 

 
 
 
Une fois rassasiés, avant de partir à la chasse,
Pardi, n'oublions pas la photo de classe !
Alors, on pose pour la postérité
Et sur nos visages se dessinent de petits SMILEYS

Où sont donc cachés ces trésors ?
Nous voilà partis en chasse, en tête KHALIDOR,
Suivi de près par INGMAR
Carte en main, attentif qui ne laisse rien au hasard.
 
 
 

 
 
 
 
 
 
M.... il pleut ! Où sont passés nos K-way ?
C'est pas grave, on va quand même aller s'mouiller...
C'est pas ça qui va nous arrêter
À part certains, comme CHRISOUL
Qui reviendra cister loin de la foule.
Y a quand même une douzaine de cistes à la clé !
Toutes posées par LYTA
Qui, hélas, n'était pas là.
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
Chercher des petites boîtes bien camouflées
Au pied d'un arbre ou sous un rocher
C'est pas pire que d'aller, tête baissée,
Cueillir chanterelle, morille ou BOLET.
Ces sorties cistiques vont devenir de vraies légendes
On croit rêver, peut-être au Père Noël, n'est-ce pas CHALANDE ?
 
 
 
 
 
Mais non, ce n'est pas un rêve,
L'année prochaine, elle nous l'a promis juré
Ce ne sera pas du côté de Genève
Mais bien en Valais que cela va se passer.
On trouvera bien un gite ou un bungalow
Pour permettre à cette chère WILLOW
De faire face à l'engagement
Qu'elle a pris si spontanément,
D'accueillir en terre valaisanne
Cistemobiles et autres caravanes.

Qu'elle se rassure, elle ne sera pas abandonnée à son sort
La tribu des indiens va lui apporter du renfort.

A bientôt donc, chères Cisteuses et chers Cisteurs
Et en attendant... on vous souhaite : que du bonheur !
 
 

ILS VOIENT ET ENTENDENT DES CISTEURS PARTOUT
 

«  - Zilane, vous vous appelez Zilane ? »

C'est la question que pose, à la caisse, la jeune employée de la grande surface. Elle a dû entendre s'interpeller quelques participantes à la Doubciste 2016, venues faire provision pour les agapes du soir.

Notre amie cisteuse explique alors, de son pseudo, le pourquoi et le comment, et l'épelle « Z, i, l, a, n, n, e ».

Après avoir écouté attentivement, la jeune fille annonce, non sans fierté :

« Moi, je m'appelle Zilan, (prononcer Zilane) et c'est un prénom kurde ! »

Petit moment de connivence, bien sympathique. Merci les cistes !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Iris39

~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Cst73 : "On la connaissait marteleuse, Woodpecker est aussi défonceuse!!!

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ovive a vu MCJM

 

QUATRE IMAGES POUR UNE CISTE
 

Les règles sont simples : chaque énigme contient 4 images qui, associées, vous font deviner le titre d'une ciste. Mais laquelle ?
Tandis qu'une des 4 images donnera la localisation, les 3 suivantes vous orienteront vers le Cacheur et le titre de la ciste.

Énigme de Touseg :

 Et énigme de Woodpecker :

LOGIGRAMME
 
... par Triacon
 

"Par un beau dimanche de juillet, cinq couples de cisteurs sont partis faire un circuit.
Grâce aux propositions, retrouvez pour chacun la composition de chaque couple, le nombre de cistes et le nom du circuit cistique.
Transcrivez les résultats dans la grille en portant 1 (ou une croix) pour une affirmation et 0 pour une négation puis reportez ces conclusions dans le tableau de synthèse pour connaître les solutions."

PROPOSITIONS:
1 Tête Chercheuse et Géo cachetou cherchent 4 cistes de plus que Phil Toudroy
et ils ne vont pas à Pas l'Ain Drôme.

2 La femme de Doudou Blond n'est pas Mémère des Orties.
Elle l'accompagne à Sisters Cistes pour trouver 2 cistes de plus que le mari de Pipallon du Soir.

3 Les époux les moins ambitieux ont choisi Cister à terre;
Ils sont de la même région que Phil Toudroy et que Fille de Fer et son mari.

4 Jack Hady a un objectif inférieur de 4 cistes à celui du mari de Miss Tiques.
Cette dernière est partie sur les Cistadelles avec son époux qui n'est pas Max Hatack.

LA CIST'OISE 2016
 
... par Hoodlums
 

Ce jour de l'an de grâce 2016, 25 juin, a vu se dérouler moult choses merveilleuses...

En la forêt d'Ermenvilla, mieux connue aujourd'hui sous le nom d'Ermenonville, un grand concours de Cisteuses et de Cisteurs s'est réuni. La raison en est estrange : ils disent venir en le château de Camaalot, à l'invitation du roi Arthur, pour assister à un grand banquet !

Et ils ajoutent qu'au cours des merveilleuses agapes constituées de mets et boissons excellents apportés par chacun d'entre eux, le Graal est apparu ! Puis a disparu tout aussi soudainement !

Le roi Arthur et sa cour ayant décidé de partir à sa recherche, toute la société cistique décida de se joindre à lui, pour augmenter les chances de le retrouver...

Et les voilà en route, devant tracer leur voie dans une forêt éclairée d'un beau soleil, qui avait finalement décidé d'ajouter à la magie du moment. Ils durent déjouer les pièges de puissants ennemis : Morgane, Mordred, le Cavalier Vert...

Ils durent marcher sur des voies sablonneuses, parfois montueuses, parmi les hêtres, les charmes, les pins, se perdant parfois presque dans des fougères plus hautes qu'eux !

Mais rien ne put les détourner de leur quête ! Et malgré un échec retentissant au quizz final (pourtant simplissime !) sur le monde du Graal, chacun eut droit de recevoir le sien, finalement fort mérité !!


Tous ces efforts n'ont cependant pas été sans conséquence sur certains participants : d'aucuns disent avoir rencontré Merlin... Quel étrange propos...



Toujours est-il que l'organisateur de la journée, Chrétiun deux Trois, a été touché par les chaleureux remerciements de l'assemblée !



Mais ce n'était pas terminé, car après avoir salué les personnes qui ne pouvaient hélas rester, la troupe se réunit dans la quiétude d'un accueillant jardin (merci à nos hôtes) pour reprendre forces autour d'un buffet-barbecue.

 

Moment de grande émotion aussi, car tous ont profité de l'occasion pour dire au revoir et souhaiter bon vent à deux piliers des cistes isariennes : Tarzoon et Héloïse, appelés sous les cieux limougeauds pour raison professionnelle... Heureux Limousin ! Mais nous attendrons leur retour en la belle Isar avec impatience !

Plus heureux, la célébration d'un anniversaire, puis les valeureux participants se préparèrent à un nouveau périple : pour faire face à d'éventuelles difficultés digestives suites aux nombreuses agapes du jour, le grand médecin Coursobonus envoya son apprenti Garovirus en forêt d'Halatte, cette fois, cueillir les simples indispensables à la concoction d'un breuvage guérisseur.

Nos vaillants Cisteurs ne purent se résoudre à laisser Garovirus affronter seul les périls de la forêt nocturne, et, armés de leur bonne humeur et de leur lampes-torche, se lancèrent dans ce dernier périple.

En passant au temple d'Ognon, quatre volontaires ont même mis à l'épreuve leur sens gustatif afin de deviner en le goûtant les ingrédients composant un breuvage miraculeux. Inutile de dire que le résultat fut un succès !

Puis vint hélas le moment définitif de se quitter... Salutations chaleureuses et remerciements ne furent pas comptés et mirent un terme à une folle journée, emprunte d'amitié, de partage et de bonne humeur et qui devrait, n'en doutons pas, laisser quelques souvenirs (espérons-le agréables) dans les mémoires !

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
... par Les Pujau
 

Les Pujau en quelques mots ...

les Pujau sont le couple à l'arrière plan sur la droite

Quelle est la signification de votre pseudo ?
-C'est tout simplement le nom du quartier où nous habitons, dans la ville de CESTAS, en Gironde.

Comment êtes-vous arrivés sur la piste des cistes ?
-C'est notre fille, Couiky, qui nous a initiés au jeu. Elle-même cistait depuis quelques mois déjà. Et c'est le 19/05/2013 que nous avons découvert notre première boîte "La ciste qui a la cerise", dans la vallée du Tech.


Quel est votre profil de Cisteurs ?
-Nous cistons en couple, voire en famille. Même si nous n'avons mis que trois ans à devenir Émile, nous ne nous considérons pas comme des "acharnés de la boîte" : nous ne cistons quasiment que par beau temps, et seulement si notre emploi du temps nous le permet. Entre mon mari et moi, nous nous partageons la résolution des énigmes, notamment selon leur type, car nous n'avons pas les mêmes goûts ou prédispositions en la matière : j'aime les énigmes à connotation historique, plus faciles, tandis que mon époux préfère se consacrer au décodage des énigmes cryptées. Ensuite, une fois sur place, nous faisons ensemble la recherche sur le terrain jusqu'à la découverte de la boîte.

Quel est votre costume préféré : celui de Chercheur ou de Cacheur ?
-Nous sommes très clairement des "Chercheurs", même si nous avons une petite dizaine de productions personnelles à notre actif (dont celle-ci-dessous : pas mal, le spot, non ?). Mais le plaisir de la résolution et de la découverte de lieux inconnus est sans conteste primordial pour nous.


Parmi nos Cacheurs préférés, j'en citerai deux (que les autres me pardonnent !). Nous aimons beaucoup les énigmes de Scytale, ses références historiques ou architecturales, qui nous permettent de découvrir et d'apprécier le patrimoine de notre Gironde (et des départements voisins, de plus en plus ...). Et puis, il y en a tant, pour notre plus grand plaisir !
Sinon, quand il s'agit de découvrir la région des Pyrénées-Orientales et ses merveilleux spots, nous faisons confiance à Narbe66, un Cacheur particulièrement productif, lui aussi, et c'est tant mieux pour nous !
Et comme nous avons souvent la bougeotte, je tiens aussi à remercier les Cacheurs des autres régions visitées, que ce soit dans l'Ouest (Loire-Atlantique, Finistère), le Centre, la région Rhône-Alpes (Loire, Isère) et jusqu'à ... la Réunion !


Et votre 1000e ciste, êtes-vous allés aussi loin pour la dénicher ?
-Oh non ! Pour celle-ci, nous sommes restés près de nos bases, dans ces Pyrénées Orientales où nous cistons si souvent. Du coup, c'était bien naturel d'y trouver le lieu de notre entrée chez Émile. Et c'est finalement sur la "Doux et sec", une ciste cachée par Maya et son cri-cri que notre cap a été franchi. J'y ai laissé pour l'occasion un jeton spécial "1000e" en échange.

Avec l'expérience acquise, quels sont les conseils que vous pourriez donner à de nouveaux Cisteurs ?
-Pas de conseil particulier, mais un souhait tout simple : qu'ils prennent autant de plaisir que nous à découvrir les facettes si multiples de notre beau pays ! Quant à nous, nous allons poursuivre tranquillement notre route, et continuer de nous enchanter, nous aussi, de la découverte de jolis coins et monuments !
 

À VOS AGENDAS
 
... par Crevette
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Aux armes, Cistoyens ! le 14 juillet (forum Nord-Pas-de-Calais)

- Folie cistique, du 13 au 15 août (forum Pays-de-Loire)

- Rencontre transfrontalière du Chablais, les 24 et 25 Septembre 2016 (forum Rhône-Alpes)

Si vous participez à une rencontre cistique, prenez des notes et des photos et adressez-nous un petit (ou grand) article... Nous le publierons afin de partager avec un maximum de Cisteurs...

 

"Rencontres sans date fixée"

- Dans le Cotentin, été 2016 entre le 6 et le 12 août (forum Basse-Normandie)

- Projet pic-niciste, 20 août ou 27 août 2016 à Lombez (forum Midi-Pyrénées)

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Bolduc, Gégé80, Givaros, Hoodlums, Iris39, Lyta, Les Pujau, Sardam, Touseg, Woodpecker, Zilanne, Cleapotre, Crevette76, Cst73, Domisoleil, Ovive34, Philippe d'Euck, Triacon et Butterfly91.

 Pour tous les articles, adressez vos courriers au Ciste-Thématique.


Solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique :  CLIC !

~~~~~~

Pensez à nous écrire avant le 25 pour une publication le mois suivant.



Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation