JOURNAL DES CISTEURS N°11
Parution du 01/04/2006
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
A MOR LES FOTES DORTOGRAF ! par Philippe d'Euck
 

Tous les trois ou quatre mois, DG en remet une couche sur le forum pour appeler des Cacheurs à soigner leur orthographe avant de mettre leurs cistes en ligne.

Et effectivement, nous constatons à chaque fois une nette amélioration. Mais elle ne dure pas, malheureusement.

Or, les cistes dont les énigmes ou la liste des objets sont bourrées de fautes, sont les moins visitées. C’est une réalité que beaucoup de Cisteurs ont pu vérifier eux-mêmes...

Il y a en effet une corrélation entre les fautes d’orthographe et la qualité des énigmes. Souvent, une énigme contenant des fautes est également dénuée d’intérêt, imprécise, sans astuce, bâclée. Plus fort encore : les spots où ces cistes sont cachées ne présentent généralement aucun intérêt. (Ce n’est pas nous qui le disons, mais les Cisteurs eux-mêmes.)

Il y aurait donc un lien direct - et un peu mystérieux - entre la qualité orthographique et les localisations des cistes. C’est à croire que ceux qui négligent l’orthographe négligent aussi tout le reste !

Aussi, choisissez de jolis endroits pour cacher vos cistes, et préalablement à leur enregistrement sur cistes.net, passez vos textes au correcteur d'orthographe si vous avez le moindre doute. Vous vous rendrez à vous-même un grand service, et aux Chercheurs aussi.

P.S. Il existe également une corrélation, encore plus étrange, entre l’imprécision orthographique et le savoir-vivre, j’ai déjà eu l’occasion d’en parler. Nous avons reçu à ce jour quarante-cinq demandes d’information au sujet de la vente du site. Sur ces quarante-cinq demandes, cinq seulement étaient correctement rédigées, et ne contenaient aucune faute. Ces cinq personnes nous ont immédiatement accusé réception des informations que nous leur avons fait parvenir, ce qui est la moindre des choses. Les quarante autres (les handicapés orthographiques) n’ont pas jugé bon de dire simplement "merci". La preuve est donc faite que l’approximation orthographique va de pair avec la goujaterie ! :-)

Cela dit, bonne lecture de ce numéro 11 de Ciste-thématique !

Traits & Portraits
 
SHANTAL
 

Shantal (Palmarès) se définit comme une vraie curieuse qui adore les défis qu’on lui soumet (ou ceux auxquels elle soumet les autres !), et ce, dans tous les domaines. Justement, la piste des cistes a été pour elle un nouveau défi et un loisir enrichissant.

- Je découvre des lieux, des villes, des monuments... et je propose des endroits insolites, curieux, énigmatiques. Ça me prend un temps de recherche (livres, Internet, marche...) qui comble partiellement ma curiosité. Je crois également que j'ai retrouvé le goût de mes émotions enfantines !

Elle a découvert les cistes en avril 2005, en lisant un article publié dans l'Est Éclair (journal régional). Elle a relevé l'URL et s’est tout de suite inscrite, ne sachant pas vraiment si ce jeu pouvait faire partie de ses loisirs. Elle ne regrette pas d'avoir pris cette décision :

- L'émotion, l'impatience et tous les sentiments ressentis lors de recherches ou de "mises en place" de cistes, sont vraiment excitants !

Comment parvenez-vous à concilier famille, travail et cistes ?

- Sur cette question, je pense être privilégiée. Enfin, si l’on peut dire, car des ennuis de santé évolutifs m'interdisent d'exercer mon métier ou toutes activités salariées (sentence du médecin conseil de la CPAM !), ainsi que bon nombre de fonctions telles que "le ménage" ou "la conduite de mon véhicule" :( Je recherche en permanence des occupations pouvant me détourner de cette préoccupation. Concernant ma famille, je n'ai plus de charge familiale dans le sens propre du terme. Je vis accompagnée ;-) et dans le total respect de la liberté de chacun. Les cistes sont devenues un génial passe-temps, au même titre que la recherche aux archives départementales, la généalogie, la littérature, l'écriture, la photo, le bénévolat... (et j'en oublie) !

Shantal marche quotidiennement 3 heures pour son bien-être, activité à laquelle elle ajoute le loisir photo et la visite de lieux insolites. Certains week-ends, elle s’offre un pilote pour aller cister dans le département :)). Lors de ses déplacements (Normandie, Belgique), elle s’inscrit sur quelques cistes locales.

De toutes les cistes que vous avez trouvées, laquelle est votre préférée ? Pourquoi ?

- La première ciste trouvée en avril 2005 avait un goût incomparable ; l'émotion, la satisfaction... et la galère ! Eh oui, nouvelle sur ce jeu, je n'avais pas TOUT lu. J'ai donc "embarqué" la ciste et je l'ai remplacée par une de ma fabrication ! Oups ! Revenant sur le site pour déclarer l’échange, j’ai compris ma bévue : demande immédiate au Webmaster de corriger la page de description et retour illico sur le lieu pour tout rétablir... Je n'ai plus jamais commis cette erreur ! (Ndlr : que Shantal se rassure, elle n’est pas la première à avoir fait ça : voir Ciste-thématique N°3 ))

Quelle était l'énigme qui vous a le plus plu ?

- Difficile de vous répondre... Parfois ce sont les énigmes qui me plaisent et la découverte est décevante ; parfois c'est un joli petit coin de nature oublié qui me ravit. La ciste de la maison du port (n°13458) m'a permis de voir des canards qui marchaient sur l'eau !!! Étonnant ! :))

Quel est le coin le plus spectaculaire que vous ayez découvert grâce aux cistes ?

Ce n'était pas à proprement parler "spectaculaire", mais très étonnant, intéressant, voire émouvant : la ciste aux dix doigts (n°12143) m'a fait découvrir une trace de nos ancêtres de l'âge de pierre. Il s’agissait d'un polissoir avec une dizaine d'encoches faites à force de polir les pierres qu'ils utilisaient pour leur usage quotidien.

Son anecdote préférée : partie à la recherche de plusieurs cistes sur sa ville, elle s’est retrouvée avec un flacon qui n'avait rien - mais alors vraiment rien ! - à voir avec celle qu’elle cherchait, aucun des objets décrits n’y figurait. Mais comme elle était également inscrite sur cette ciste trouvée par le plus grand des hasards, elle a procédé à l'échange. C’est alors qu’en la remettant au fond de son trou, elle y a découvert une autre ciste : celle qu’elle cherchait en premier lieu ! (Ndlr. Ce genre "d’empilements de cistes" dans un même trou a déjà été constaté à plusieurs reprises par d’autres Cisteurs !)

- Le plaisant du jeu est : "une ciste peut en cacher une autre" !

Petit bémol, toutefois : Shantal dit qu’elle n’aime pas beaucoup l’esprit de compétition qui anime certains Cisteurs.

- J’ai remarqué des déclarations, dans un délai très court, d’un grand nombre d’échanges faits par la même personne. Je ne dis pas qu’il s’agit de tricheries pour monter artificiellement au palmarès, mais il devrait être "obligatoire" de laisser une vraie trace de son passage dans le petit carnet (quelques-uns ont fait faire des tampons : là, au moins, on est certain de leur visite !) C'est juste cela qui gâche un peu mon plaisir de cister...

Le site de Shantal.

Photos insolites
 
AIMERIEZ-VOUS Y HABITER ?
 

En haut à gauche, deux panneaux routiers marquant un tronçon sur lequel les automobilistes peuvent décrasser leur moteur en poussant une petite pointe de vitesse :)). La photo est signée PC Junior. En haut à droite, un cliché pris par Cerambyx sur la piste des cistes de Bollywood Prod et de Méric. Par les temps qui courent, a-t-on vraiment envie de courir se réfugier sous un tel endroit ? :)) En dessous, un panneau photographié dans l’Isère par Crocus. Sans commentaire :)). En dessous, un avertissement destiné à terroriser les cambrioleurs. Une photo signée Ovive34. Enfin, en dessous, une photo prise par Captain Canyon dans une rue menant en un lieu plein de boîtes "mais où aucun échange n’est possible", précise-t-il :))

Le coin gastronomique
 
 
Se promener au grand air, ça vous met l'estomac dans les talons. Il faut donc le faire remonter à sa place, car marcher dessus, ça fait mal. Voici deux recettes signées de nos amphitryons du mois, Crazy Rabbit et Groussay.
 

LE GRATIN DE COURGETTES AU CHORIZO, par Crazy Rabbit

Crazzy Rabbit nous propose un étonnant gratin de courgettes au chorizo, très parfumé, qui allie la force à la douceur. Cette recette est d’une simplicité biblique (comme souvent le sont les plats les plus succulents, qui gardent leurs arômes jusqu’au moment où vous les portez à votre bouche).

Ingrédients pour 4 personnes. : 5 tomates, 5 échalotes, 5 courgettes, un chorizo plus ou moins fort selon les goûts (on peut aussi mélanger), un petit pot de crème épaisse, quelques brins d’estragon. Note : les quantités sont approximatives et dépendent évidemment de la taille des légumes et de la faim des convives…

Préparation. Commencez par ébouillanter les tomates, de façon à pouvoir ensuite les peler. Une fois cette opération réussie, il faut encore les épépiner et les découper en petits morceaux, le tout sans se brûler les doigts ! Epluchez ensuite les échalotes et émincez-les. Mettez le tout à réduire sur le feu, tout doucement de façon à ce que ça n’accroche pas. Salez, poivrez. Ceci terminé, transvasez la préparation dans un plat à gratin. Lavez les courgettes et coupez-les en tranches épaisses dans le sens de la longueur (il n’est pas nécessaire de les éplucher). Ensuite, il faut poêler les tranches avec un peu d’huile d’olive. Vous pouvez alors disposer une épaisseur de courgettes dans le plat, sur le mélange tomates / échalotes. Recouvrez ensuite par une couche de chorizo coupé en rondelles puis à nouveau une couche de tranches de courgettes. Salez poivrez de temps en temps. Ciselez l’estragon et mélangez-le à la crème, le tout sur le feu. Lorsque le mélange a bouilli quelques instants, versez-le dans le plat, sur les courgettes. Enfin, passez le tout au four à température moyenne pendant une demi-heure environ (à adapter selon la puissance du four, la pression atmosphérique et le nombre de cistes que vous avez trouvées le mois dernier). Bon appétit !

Crazy Rabbit

LA TOURTE VOLATILE DE BROCHET AUX 8 SAVEURS, par Groussay

Groussay nous propose une recette emblématique de cette toute nouvelle cuisine dont les deux meilleurs restaurants du monde, "The fat Duck" (Bray, Royaume-Uni) et "El Bulli" (Monjoi, Espagne) sont les porte-drapeaux. Elle a pour nom la Tourte volatile de brochet aux 8 Saveurs.

Cette recette délicieuse est toutefois assez difficile à réussir. Plutôt destinée aux Cisteurs-cuisiniers expérimentés, la Tourte volatile de brochet aux 8 Saveurs nécessite certains ingrédients inhabituels et "bizarres" comme l’alcool à 90°, un peu d’acide nitrique et d’acide sulfurique, du chlorate et du nitrate de potassium, quelques gouttes de glycérine et un peu de collodion.

Ingrédients pour 6 personnes. 6 filets de brochet, 2 œufs, 100 ml de crème fraîche, pâte brisée ou feuilletée, 150 g de lardons, 200 gr d’oreilles de cochon coupées en dés, 200 g de cuisses de grenouilles désossées, 3 gros champignons de Paris frais coupés en lamelles, 2 échalotes finement hachées, 20 g de sucre, une gousse d’ail frais, 1 carotte coupée en lanières fines, une pincée de romarin, sel poivre, 750 gr de nouilles. Il faut également prévoir une casserole pleine d’eau salée, et un réchaud d’appoint à gaz (genre Campingaz ou similaire).

Préparation. Faites légèrement dorer les filets de brochet dans une poêle. Réservez. Beurrez un plat à quiche rond avec des bords d’une hauteur de 40mm au moins, permettant de contenir le flux d’éléments liquides ou semi solides déposés dans celui-ci. Etalez la pâte uniformément. Battez le mélange œufs et crème fraîche avec la pincée de romarin et versez-le sur la pâte, puis disposez dessus les filets de brochet. Faites revenir les lardons, les oreilles de cochon, les cuisses de grenouilles, les champignons et les échalotes. Lorsqu’ils sont bien dorés, versez-les sur les filets de brochet. Enfin, disposez par dessus les lanières de carotte crue et un peu d’ail, salez, poivrez. Mélangez 30 gr de chlorate de potassium, 30 gr de nitrate de potassium (disponibles en droguerie) et le sucre, et versez ce mélange en cercles concentriques sur votre préparation. Par ailleurs, mélangez 3 gouttes d’acide nitrique et 3 gouttes d’acide sulfurique (également disponibles en droguerie) et disposez ce mélange du côté gauche de votre plat à quiche. Du côté droit, versez 6 gouttes de glycérine. Creusez un peu le centre du plat de façon à ce que, pendant la cuisson, le mélange des deux acides et la glycérine puissent doucement se rejoindre au milieu. Recouvrez avec le restant de pâte brisée ou feuilletée, badigeonnez avec le collodion (disponible en pharmacie) et mettez au four préchauffé à 200° (très important).

Pendant la cuisson, transportez l’alcool à 90°, la casserole d’eau salée, le réchaud et les 750 gr de nouilles à l’air libre (par exemple dans votre jardin ou sur le trottoir), et attendez. Lorsque vous serez renversé par le souffle de l’explosion venu de la cuisine, désinfectez vos plaies à l’aide de l’alcool à 90°. Puis allumez votre réchaud et faites cuire les nouilles. Consommez-les, assis sur les gravats de votre maison, en admirant l’uniforme des pompiers, qui est très seyant.

Bon appétit et... poisson d’avril ! :))

Traits & Portraits
 
AKMONBOU-SPICEA
 

AkmonBou-Spicéa (Palmarès) se présente ainsi :

- Je me prénomme Olivier, j'ai 32 ans, je vis dans le péché (hum !). J’ai deux pitchounes qui m'aident de temps en temps dans mes recherches. J'habite en Vendée, dans le bocage, à 2 km d'un grand spectacle de nuit, je suis un passionné de cyclisme - que je pratique en compétition -, d'histoire (Moyen-âge et Antiquité), ainsi que les cistes, évidemment !

Il a découvert les cistes en ce début d'année 2006, suite à un reportage télé qui est passé sur France3 Limousin Poitou-Charente. Le lendemain, il commençait à récupérer des énigmes, et le mercredi suivant, il a trouvé sa première ciste.

- Depuis, je cache et j’essaie de trouver. Du moins, je cherche :)

AkmonBou-Spicéa jongle avec les ARTT et tous ses loisirs :

- C'est assez facile en semaine, avec madame au boulot et les enfants à l'école. Par contre, en week-end, c'est moins gérable, mais j'y arrive. Et puis, les enfants, ça les fait marrer de chercher. J’ai parcouru pas mal de kilomètres en voiture : au moins 600 km, en 104 Peugeot de 1981 !!! Oui monsieur !!! Pour ce qui est de la marche pas de problème, j'adore ça. Quant au vélo... :))

Sa ciste préférée est la N°12862, "la ciste du château ruiné", cachée par Boudicca ("Mon mentor", précise-t-il). Il pleuvait des cordes, et il a mis une bonne heure à la trouver. Mais il a été le premier, ceci compensant cela. La N°12744 - également signée Boudicca - lui a posé pas mal de problèmes également, mais là aussi, il est arrivé le premier ("avec un petit coup de pouce de Boudicca", dit-il).

Ses énigmes préférées sont celles de Boudicca et de Lherminois :

- Elles me font bien gamberger ! Google fume sur l'ordi !

Pour AkmonBou-Spicéa, le coin le plus spectaculaire découvert grâce aux cistes est celui de la N° 12862, sous la pluie battante, et tout seul. Et son anecdote favorite est celle-ci :

- C’était sur la ciste N° 2728 de Boudicca. La terre et les pierres avait fait un vrai béton ! Heureusement, je n'habite pas loin de là. Je suis allé chercher des outils et, à la tombée de la nuit, j’ai "attaqué" cette ciste au tournevis et au marteau pour l'arracher de sa gangue ! C'était le 4 février dernier :))

Et il ajoute :

- Je voudrais tout simplement dire merci à toutes et à tous pour cette belle communauté, qui est très sympathique (forum), en espérant vous voir un jour (comme Boudicca, que j'ai eu le plaisir de rencontrer un soir de février). En tout cas, moi, je m'amuse comme un p'tit fou !

Une initiative vraiment sympa
 
GROUSSAY PAIE DE SA PERSONNE
 

Irrité par les cochonneries que l’on trouve dans certaines cistes (chose déjà soulignée avec humour par Cypris dans la ciste N°14089), Groussay a décidé de réagir.

Aussi a-t-il décidé de confectionner des bracelets personnalisés en perles, qu’il place dans ses boîtes. Ces bracelets sont tous différents, et ce sont donc des originaux.

- Mon souhait, dit-il, est que les cisteurs qui visiteront mes cistes soient heureux d’avoir fait le déplacement en repartant avec l’un de ces bracelets, au lieu de récolter n’importe quoi.

Groussay fait d’abord une maquette et une étude de couleurs. Ensuite, il faut en moyenne 1275 perles pour réaliser un bracelet, et entre 5 et 15 heures de travail. Mais le résultat est à la hauteur des efforts consentis !

D'autres Cisteurs, comme Pom06 (voir plus loin l'article "Les bouchons DSG personnalisés), Raisinsdor (voir plus loin "Les Scoubs de Raisinsdor"), Munshine, Sebetmumu, Nénuphar, Koala du Baobab, Cypris, Les Fouines91, etc. réalisent également des objets personnalisés (mais nous ne disposons d'aucune photo). Nous espérons que de plus en plus de Cisteurs suivront leur exemple. Et même s'ils n'y passent pas 15 heures, comme Groussay, les objets faits main sont quand même plus sympas qu'une capsule ou qu'un vieux clou rouillé ramassé à proximité ! (Voir le sujet sur Newforez.)

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c’est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu’en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Par erreur, une Cacheuse avait mis en ligne une énigme amputée de 90% de son texte, rendant la ciste impossible à localiser. Pourtant, cela n’a pas empêché un Cisteur de la trouver !

Le mercredi 8 mars, un Cacheur qui essayait d’enjamber un tronc barrant un torrent en crue du Doubs, a glissé et à lâché sa ciste pour pouvoir se rattraper à une branche. La ciste a été emportée par les flots. Il n’a pas pu la récupérer.

Un couple de Cisteurs de Haute-Saône cherchait une ciste à la nuit tombée. Ayant oublié leur lampe-torche à la maison, ils ont utilisé le flash de leur appareil photo pour éclairer le fond du trou. Aussitôt, ils ont été interpellés par deux gendarmes, qui, apparemment, les trouvaient louches et les avaient suivis :)) La ciste ne se trouvant pas à cet endroit, nos Cisteurs ont été incapables de prouver qu’ils cherchaient une boîte en plastique remplie de babioles :)) Ils ont eu la surprise de voir l’un des gendarmes s’agenouiller dans la glèbe pour vérifier s’il n’y avait pas, au fond du trou, des objets ou des substances illicites. Nos Cisteurs ont été vexés qu’on les prenne pour de simples trafiquants ou de vulgaires espions :))

Et hop ! voilà le retour du sanglier, qui commence à être la créature fétiche des Cisteurs (ou alors, ce sont les Cisteurs qui commencent à être les créatures fétiches des sangliers) ! Dans les Ardennes, un Cisteur a remarqué qu'un sanglier le suivait. Lorsque notre Cisteur s'arrêtait, la bestiole faisait de même. Lorsqu'il repartait, l'animal l'imitait, s'efforçant de garder entre eux la même distance. Le manège a duré plus d'un quart d'heure avant que le sanglier ne décide de vaquer à d'autres occupations.

Une Cisteuse, dont la voiture s’était embourbée sur la piste d’une ciste, a vu arriver la Cacheuse et son mari, spécialement venus sur place pour la tirer de là. Ça, pour du SAV, c’est du SAV !

Traits & Portraits
 
PALEROMA
 

Paleroma (Palmarès) a 28 ans et habite à Liège. Il a découvert les cistes grâce à un ami.

Il ciste surtout le soir et pendant le week-end, quand le temps le permet, de préférence dans les environs de son lieu de résidence. Lorsqu’il part en déplacement, il emporte la plupart du temps une ciste et essaie de repérer les plus jolis endroits pour la cacher.

De toutes les cistes que vous avez trouvées, laquelle est votre préférée ?

- Pour toutes, ce fut un plaisir. Mais j'aime être le premier à décapsuler une ciste. Quand quelqu'un trouve avant moi, j'ai tendance à abandonner !

Quelles sont les énigmes qui vous plaisent le plus ?

- Celles qui sont les plus compliquées ! :)

Quel est le coin le plus spectaculaire que vous ayez découvert grâce aux cistes ?

- Les coins où je pose les miennes, bien sûr ! :)

L’anecdote qui l’amuse le plus : l’une des cistes qu’il cherchait avait été cachée à Herstal, en un lieu fréquenté par... hum... des messieurs qui préfèrent la compagnie d’autres messieurs :)) Paleroma l’ignorait, et il y est allé un soir. Surprise totale. Il avoue ne pas avoir été à l’aise dans un tel environnement :))

Traits et Portraits
 
CHOKINI
 

Chokini (Palmarès) fait les présentations :

- La photo ci-dessus, ce n’est pas moi (je n’en avais aucune), mais celle de mon chat Pitchoune. J'ai 27 ans, je suis infirmière. Mon chéri a 33 ans, et il est consultant en informatique. Je suis Française, je viens du Sud de la France (de la Côte d'Azur), mais j'ai tout quitté pour venir vivre en Belgique, chez mon p'tit Belge :))

Ils se sont rencontrés au Cap Nord, en Norvège, lors du Rallye Auto-Photo Paris Cap Nord auquel ils participaient tous les deux, mais dans deux équipages différents. L’amour leur est tombé dessus au coin d’une congère. Chokini a donc quitté son pays pour s’installer en Belgique.

- Mais je ne regrette absolument rien... même si - sacrilège ! - je n'aime pas trop les frites !

Elle a découvert les cistes en octobre 2005, lorsque Monsieur a participé au marathon de Venise. C'est sur le chemin du retour, dans un hôtel de Côme, qu’ils ont découvert le monde des cistes.

- Avant de prendre le ptit dej, j'avais allumé la TV. Nous sommes tombés sur une émission de TV5 suisse avec une fameuse Cisteuse et sa famille dont - pardon - j'ai oublié le nom, mille excuses. (Ndlr. Il s’agissait de Nath.). Ça nous a tout de suite séduit, j'ai noté le nom du site. Nous sommes arrivés en retard au ptit dej, je voulais absolument voir la fin de l'émission !!!

Chokini et son compagnon cherchent en général pendant le week-end, sauf quand un Cacheur met en ligne une énigme à 22 H, qu’ils la décodent dans le quart d'heure et que l'envie d’y aller est trop forte.

- Alors nous sautons dans la voiture, notre moyen de locomotion favori. Et nous n’oublions pas la lampe torche (merci Mériadoc…!)

Elle garde de bons souvenirs de ses premières cistes.

- Les cistes de Berdof au Luxembourg se trouvent dans un cadre impressionnant, totalement dépaysant ! La ciste d'Orval (n°1427, signée Baykus) est la première que nous avons trouvée, ça nous a mis dans le bain tout de suite. Deux personnes seulement l'avaient décapsulée avant nous, elle s’ennuyait depuis des mois ! C’est l’une de mes préférées. Quant à l’énigme que j’ai le plus appréciée, c’est encore une fois celle de la ciste d'Orval.

Chokini n’est pas avare d’anecdotes : son compagnon et elle ont été obligés de se jeter au sol lorsque des abrutis de chasseurs ont fait siffler les balles autour d’eux, en Alsace. Une autre fois, au fin fond d’une forêt quasi impénétrable, alors qu’ils venaient de déballer bien soigneusement tout le contenu d’une ciste sur un rocher, des hordes de randonneurs ont soudain surgi de nulle part.

- Je me souviens aussi de ce jour où nous devions prendre une ciste sous une boite aux lettres, devant un château très connu de la région mosellane. Bien évidemment, à la vue de tout le monde ! Le coup du téléphone portable a bien marché pour la prise, et le coup du lacet défait a été formidable pour la dépose…! :)) Autre gag : une ciste rebelle nous a fait faire six déplacements pour des prunes, mais nous sommes tombés dessus alors que nous voulions en poser une dans le même coin !... Ah ces cistes, c'est pour tout ça qu'on les aime !

Photos du mois
 
DEUX POUR LE PRIX D'UNE
 

En haut, une gabarre sur la Dordogne au crépuscule. Cette jolie photo pleine de charme est signée Mélisande. En dessous, une magnifique scène pastorale en haute montagne, signée par les Pouschtroum (des multirécidivistes !)

Traits et Portraits
 
JADEEMERAUDE
 

Jadeemeraude (Palmarès) habite à Perpignan avec sa fille, que le jeu amuse beaucoup.

- Mais malheureusement, elle est atteinte de flemmingite aiguë depuis sa naissance ! :))

Jadeemeraude affirme avoir une curiosité insatiable. Elle a beaucoup de mal à se retenir de demander toutes les énigmes de France et d’ailleurs !

- Je suis bien obligée de travailler, mais c’est une perte de temps considérable compte tenu de tout ce que je voudrais lire, voir, entendre, visiter, des gens que j’aimerais rencontrer ! Les journées n’ont que 24 heures et les années 365 jours !

Elle a découvert les cistes quand elle était en vacances chez un ami à Lyon, en novembre 2005. Elle a cliqué sur un lien qui parlait du jeu dans la newsletter de L’Internaute. Ça lui a paru amusant et elle a aussitôt inscrit son ami. Ils ont cherché deux cistes à Lyon, et après les avoir trouvées, le virus était pris.

- Aussitôt rentrée chez moi, je me suis inscrite et j’ai commencé à jouer. Ma fille n’a plus autant besoin de moi qu’avant, je gère mon temps libre comme je l’entends. Mes priorités sont de faire ce que j’ai envie, dans tous les domaines. Je commence mon travail à 7h30 et je suis libre dès 16 heures ; donc quand la ciste m’appelle, je laisse tomber le ménage, les courses et autres obligations mortelles et je pars me promener :)

Jadeemeraude a changé de voiture un mois avant de découvrir le jeu, c’est à dire un mois trop tôt :

- J’aurais du prendre un 4x4 diesel, car je ne suis pas loin des 5000 km parcourus en 3 mois ! Il faut quand même tenir compte du fait que mon département est assez étendu et la plaine assez restreinte. On se retrouve vite sur des petites routes en lacets qui montent. Je fais des incursions dans l’Aude, que je connais mal, mais qui regorge aussi de coins sympas. Il faut compter un minimum de 80 km A/R. Aussi, je me prépare des circuits ; mais j’envie tout de même ceux qui habitent dans les départements limitrophes, ils ont plus de choix. C’est décidé, cet été j’attaque l’Espagne !

Ses cistes préférées sont "La ciste de la quête de Maurice" (N°6650) d’Az, avec, presque à égalité, "Le saint Patron du Chevalier" (N°3856) de Véga66. Elle ne connaissait pas ces deux endroits, qui sont superbes.

- La première a ma préférence parce qu’il y a la possibilité de faire une visite guidée qui est extrêmement intéressante (un peu chère mais ça en vaut la peine). Sinon, elles m’ont presque toutes plu : je redécouvre ma région avec un œil nouveau. Au début, mes copines riaient de mon hobby, mais depuis que je leur parle des balades que je fais, elles me demandent où aller se promener le week-end ! J’emmène certaines énigmes au bureau (pour les avoir sous le coude si une idée fulgurante me traversait l’esprit) et tout le monde essaie d’en résoudre une partie. C’est très amusant.

Son énigme préférée était celle de sa première ciste trouvée avec zaz34 : "La ciste des 2 tours" (N°4375). Elle leur a donné un peu de fil à retordre, mais, affirme Jadeemeraude, elle était très astucieuse et poétique.

- Je suis très loin d’avoir fait le tour de l’ingéniosité des cisteurs !

Le coin le plus spectaculaire découvert grâce aux cistes à été pour elle le panorama que l’on peut admirer à partir du spot de "La ciste du Seigneur des Anneaux" (N°2759), de Véga66 :

- Sa situation ne laisse pas présager qu’il s’agit de l’un des plus beaux et des plus étendus panoramas de la région. Je n’y étais pas allée depuis longtemps et je ne me souvenais pas que c’était aussi époustouflant. Nous autres Cisteurs cherchons par tous les temps, mais ce spot mérite qu’on attende de bénéficier d’un ciel parfaitement dégagé. En lisant les forums, je sais qu’il y a plein d’autres endroits merveilleux que j’aimerais aussi découvrir...

Ses anecdotes favorites :

- La première concerne "La ciste du casino" (N°12734), qui est placée au milieu d’un parking, devant un établissement de jeux ! Elle est donc très exposée. J’ai dû quitter ma voiture à 4 pattes, attendre au milieu des plantes que les visiteurs disparaissent pour récupérer la boîte. Pour la remettre, ce fut pire : les agents de sécurité se demandaient si je n’étais pas là en repérage pour préparer un hold-up ! J’ai fait semblant de repartir, puis je suis revenue et j’ai recommencé mes pérégrinations, toujours à 4 pattes pour la remettre : le tout m’a demandé plus d’une heure !!! Comme elle avait été signalée disparue, et que les Cacheurs ne sont pas de la région, quand je suis repassé à proximité, j’ai attendu la nuit pour la vérifier... :)) Mais l’anecdote la plus marquante m’a fichu une trouille bleue : dans les parages de "la ciste qui plane" (N°7280), un lieu loin de tout (mais dans ma région, Yanovitch a planqué toutes ses boîtes loin de tout ! hihi !), j’ai croisé un homme. Je me suis demandé qui, à part un randonneur ou un Cisteur, pouvait se promener dans un endroit aussi isolé. Mais s’il avait l’air typique du Cisteur qui se balade l’air de rien le nez en l’air, il n’avait toutefois pas l’équipement : le bonhomme était en chaussures de ville, veste en jean et tee-shirt. Or, il faisait 4° ! Souvent, je suis avec mon père, mais ce jour-là, j’étais seule et je me suis vue égorgée et abandonnée dans les bois ! J’ai fait semblant de parler au téléphone alors que je n’avais même pas de connexion, et j’ai couru à ma voiture !... Depuis, je sors toujours avec mon couteau de chasse. La lame fait 20 cm de long et 5 de large : dans des endroits perdus, un type qui ne ciste pas et qui a de mauvaises intentions, c’est moi qui l’égorge ! :)) Ne me cherchez pas un surnom de sauvage, j’en ai déjà un !

Jadeemeraude a rencontré un Cisteur de Perpignan, Véga66 chez qui, dit-elle, elle a été reçue avec une extrême gentillesse.

- Nous avons quelques projets en commun qui, nous l’espérons, permettront des rencontres de Cisteurs catalans, audois et héraultais. Tous pourront venir, à condition d’avoir fait travailler quelque peu leurs neurones auparavant. Mais chut, c’est une surprise !

Traits & Portraits
 
DARKILOU
 

Darkilou est collégien "boosté par sa maman", précise-t-il), et il est âgé de 15 ans. La valeur n’attendant pas le nombre des années, son palmarès est très joli ! Il s’intéresse à beaucoup de choses, et a des goûts très éclectiques : le modélisme (voitures, avions, bateaux à moteur thermique), le cerf-volant (delta, aile), la percussion (Batucada, batterie, etc...), les reptiles (il possède un iguane et une tortue de Floride), l’informatique, la photo... et les cistes, bien sûr.

Quand as-tu commencé à chercher des cistes ?

- Pour les cistes, tout a commencé il y a environ 2 ans avec Arkanciel, qui avait découvert le site des cistes tout à fait par hasard, car à la base nous cherchions des courses de rallye. Nous avons lu le règlement, et maintenant nous voilà contaminés par la cistaviaire ! :))

Pour Darkilou, on le comprend, il n’est pas toujours facile de concilier études et cistes.

- Surtout cette année, avec mon orientation à préparer et mes autres nombreux loisirs. Mais à chaque fois que c’est possible, je vais cister, avec l’espoir de découvrir des endroits tout aussi géniaux les uns que les autres, et de faire grossir un peu mon palmarès ! Nous nous déplaçons (pas assez, à mon goût) en voiture, à vélo et à pied, pour de belles randonnées comme celle que nous avions faite en forêt de Fontainebleau, avec d’autres Cisteurs.

Darkilou pense que chaque énigme a son charme, mais il préfère les cistes qui se trouvent en bord de mer, ou alors "en haut d’une falaise" (!) ; enfin, toutes celles qui le promènent en des lieux spectaculaires. Mais pour lui, l’endroit le plus magique a été le palais du Facteur Cheval, même si, bien sûr, il a découvert plein d’autres endroits extraordinaires.

Il se souvient particulièrement de certaines expéditions, parmi lesquelles une visite un peu mouvementée au parc de la Courneuve :

- C’est le jour où, ma mère et moi, sommes allés y cacher une série de cistes. Nous avons fait une halte au lac des grenouilles. Moi, passionné de reptiles, j’essayais d’attraper une grenouille. Et là, j’entends "Crrrrrrac !" : mon pantalon cède entre les jambes ! En plus, il faisait froid et bien sûr - loi de l’embêtement maximum oblige - il a commencé à pleuvoir. Alors que nous n’avions pas encore fini le tour du parc, près du pont Iris, ma mère a crevé un pneu de son vélo. Comme je suis un fils aimant et un jeune-homme galant avec les dames, je lui ai proposé de prendre le mien. Mais comme elle est beaucoup plus petite que moi, et son vélo aussi, je me suis esquinté le dos pendant tout le trajet ! C’est ma pire - mais en même temps trop cool - journée !

Ça ne te fait pas peur de garder des monstres chez toi ?

- Je tiens à lever le mythe : oui, les dinosaures existent encore. Vous allez sourire et me dire "Cooool !". Eh bien, je tiens à vous parler de Léon, mon iguane vert. Léon est un iguane juvénile de trois ans qui mesure 1 mètre. Dans peu de temps, il mesurera sans doute 2 mètres ! Bon, ça peut paraître énorme, mais non, lol, les deux tiers de sa taille correspondent a la longueur de sa queue ! Je tiens à vous rassurer : il ne dévore pas les petits enfants (ni les grands, d’ailleurs !) et ne mange que des légumes et des fruits. C’est un animal à manipuler avec de grandes précautions, car il est très craintif. Je pourrais aussi vous parler de ma tortue et de mon rat... Mais bon, j’arrête là, pour ne pas monopoliser le temps d’antenne ! :)) Bonnes chasses cistiques à tous les Cisteurs !

Statistiques
 
Mars 2006. Cistes cachées : 579. Nb d'échanges : 4654
 

Courrier des lecteurs
 
 

De "X" :

Bonjour. (...) Je voudrais savoir pourquoi on ne peut pas changer ou corriger soi-même le nom de la ciste qu’on vient de cacher. Deuxième question, pourquoi n’effacez-vous pas simplement les cistes disparues ? Ça ferait de la place.

Réponse à la première question : si un Cacheur changeait deux, trois ou quatre fois le nom de sa ciste, et si, à chaque changement, il fallait envoyer un mail corrigé à toutes les personnes inscrites sur cette ciste, ces personnes se lasseraient très vite de ces corrections intempestives ! Ce n’est pas grave lorsqu’il s’agit d’une seule ciste, mais ça le deviendrait vite si un grand nombre de Cacheurs changeaient les noms de leurs cistes. Evitons aux Chercheurs d’avoir à mettre sans arrêt à jour leurs classeurs à énigmes !

Réponse à la deuxième question : si nous effacions les cistes disparues, nous supprimerions en même temps la possibilité de les réactiver ! Or, il suffit de jeter un coup d'œil dans les "News" pour se rendre compte que beaucoup de Cacheurs réactivent leurs cistes disparues, soit en les remplaçant tout simplement par d’autres, soit parce que ces cistes avaient été déclarées disparues par erreur. Enfin, il existe des cistes qui font référence à d’autres cistes. Si, parmi ces dernières, certaines étaient effacées, cette référence deviendrait impossible.

Une dernière précision : on nous avait déjà demandé pourquoi, quand nous effaçons une ciste (ce que nous faisons lorsque le Cacheur a enregistré par erreur une ciste deux fois) les numéros des cistes ne s’ajustaient pas en conséquence en "bouchant le trou" laissé par la ciste effacée. L’explication est la même que celle ci-dessus : les énigmes de certaines cistes font référence aux numéros d’autres cistes. Si, parmi elles, l’une devait être effacée, le numéro de toutes celles qui suivent reculerait d’un rang. En conséquence, dans les énigmes, toute allusion au numéro d’une autre ciste deviendrait caduque.

 

oOo

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu’il est totalement indépendant de cistes.net. Sa modératrice est la charmante Laetitia2Monterant, et c’est à elle que vous devez vous adresser.

Une initiative vraiment sympa II, le Retour
 
LES BOUCHONS DSG PERSONNALISES DE POM06
 

Yogo a attiré notre attention sur les très jolis objets rigolos que réalise Pom06 à l’aide de bouchons de vin du Domaine Sainte-Geneviève (un vin hautement recommandé !).

Voilà encore une idée super sympa pour ceux qui ne savent pas quoi mettre dans leurs cistes. Un peu de créativité alliée à des brins de laine, des capsules, des perles de couleur, des épingles et quelques gouttes de colle, et ça le fait ! A l’instar des bracelets de Groussay (voir plus haut), c’est ce genre d’objets que les Chercheurs préfèrent par dessus tout.

A noter, également, que Pom06 compose des énigmes en forme de Sudoku pour faire découvrir aux Cisteurs les villages typiques de sa région. Bref, un Cisteur modèle qui fait des choses remarquables.

Une initiative vraiment sympa III, le fils du Retour
 
LES SCOUBS DE RAISINSDOR
 

Raisinsdor fabrique de petits personnages en scoubidous. Là aussi, un exemple à suivre.

De plus, il faut bien le reconnaître, ils sont marrants, ce qui ne gâte rien ! Voilà ce qu’on réussit à faire avec un peu d’imagination, du fil plastique de couleur et quelques morceaux de carton...

Le compte est bon
 
QUI L'EUT CRU ? PAS NOUS !
 

Le 26 mars, Manut déclarait un échange dans "La ciste de la petite Julie" (N°9108, Var) : c’était le cent millième échange sur cistes.net !

Cent mille échanges, c’est cent mille promenades effectuées (souvent plus, lorsqu’il s’agit de familles), et plus de deux fois le tour de la Terre par l’équateur en considérant que chaque Cisteur aura fait au moins un kilomètre de marche pour arriver sur le spot. Après un calcul d’une complexité cosmique qui aura fait griller plusieurs microprocesseurs et autant de neurones, prenant en compte la résistance des matériaux à l’abrasion et à la flexion, nous considérons qu’une épaisseur de 152 mètres de semelles a été usée, et au moins 7523 chaussettes trouées. 30416 cartes routières ont été consommées jusqu’à la trame, 11891 paquets de Kleenex ont été utilisés pour essuyer la sueur ou débloquer des nez congestionnés par le froid. Quant à la quantité de bières, jus de fruits, sodas, blancs gommés et cafés qui furent engloutis en route, ça défie l’imagination : 297053 litres (évaporation non comprise).

En tout cas une chose est sûre : jamais nous n’aurions pensé qu’au bout de 42 mois seulement, nous enregistrerions un tel succès. Tout cela, grâce à vous. Avec notre admiration, acceptez aussi nos remerciements.

On n'arrête pas le progrès
 
FAITES PLAISIR A VOTRE PORTABLE !
 

Plusieurs Cisteurs nous ont demandé de créer des sonneries et des logos "Spécial Cistes". Eh bien, c’est fait ! Sur la page d’accueil, à gauche, cliquez sur le bouton "Sonneries et logos".

Non seulement vous ferez plaisir à votre portable, mais, au bistrot, vous ferez rire vos voisins lorsque vous recevrez un appel. (Et vous nous aiderez financièrement à maintenir le site. Et ça, c’est une bonne action :))

Neurones
 
PRISES DE TETE
 

Si les énigmes des cistes ne suffisent pas à dynamiser vos neurones, voici quelques questions existentielles qui nous ont été transmises par Lonesloane. (Elles prouvent que, dans la vie, il n'y a pas que les cistes, les joutes oratoires avec Minette et le pilotage d'hélicopère :)).

Pourquoi peut-on avoir une pizza à la maison plus vite qu'une ambulance ?

Pourquoi y a-t-il des stationnements pour handicapés devant les patinoires ?

Pourquoi les gens commandent-ils un double cheeseburger, des grosses frites et un coca ... light ?

Pourquoi achetons-nous des saucisses à hot dog en paquet de 10 et des pains à hot dog en paquet de 8 ?

Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas se mettre du mascara la bouche fermée ?

Pourquoi le mot "abréviation" est-il si long ?

Pourquoi, pour arrêter Windows, doit-on cliquer sur Démarrer ?

Pourquoi le jus de citron en flacon est-il artificiel, alors que le liquide vaisselle contient du vrai jus de citron ?

Pourquoi n'y a-t-il pas de nourriture pour chats à saveur souris ?

Pourquoi la nourriture pour chiens est-elle "nouvelle, avec un goût amélioré" ? Qui l'a testée ?

Pourquoi stérilise-t-on l'aiguille qui sert à l'euthanasie ?

Pourquoi les avions ne sont-ils pas construits dans les mêmes matériaux que les boîtes noires, puisque ces dernières sont indestructibles ?

Pourquoi doit-on appuyer plus fort sur les touches de la télécommande quand les piles sont presque à plat ?

Pourquoi lavons-nous nos serviettes de bain puisque nous sommes supposés être propres quand nous les utilisons ?

Pourquoi les pilotes kamikazes portent-ils un casque ?

Quand on étrangle un Schtroumpf, il devient de quelle couleur ?

Comment les panneaux "DÉFENSE DE MARCHER SUR LA PELOUSE" arrivent-ils au milieu de celles-ci ?

Quand l'homme a découvert que la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment-là ?

Si un mot est mal écrit dans le dictionnaire, comment s'en aperçoit-on ?

Est-ce que les ouvriers de chez Lipton ont aussi une pause café ?

Pourquoi "séparés" s'écrit-il en un seul mot, alors que "tous ensemble" s'écrit en deux mots séparés ?

Après avoir acheté un boomerang neuf, comment se débarrasse-t-on de l’ancien ?

Pourquoi les établissements ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des serrures et des verrous ?

Pourquoi les moutons ne rétrécissent pas quand il pleut ?

A l'étranger
 
EVYNCKE GOES WEST
 

Evyncke vient de cacher une ciste en Californie (N°14437), portant le total des cistes américaines à douze. Cette ciste a été visitée deux fois en moins de dix jours. Nous espérons que cette stimulation cérébrale destinée aux citoyens yankee servira d’exemple, et que la pose de cistes démarrera vraiment dans ce pays. Parce que, franchement, il n’y a pas de raison que les Américains soient privés de nourriture spirituelle et de marche à pied, hein !

RAPPEL : LES ANCIENS NUMEROS DE CISTE-THEMATIQUE SONT CONSULTABLES EN CLIQUANT SUR "ARCHIVES" EN HAUT DE CETTE PAGE.
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation