JOURNAL DES CISTEURS N°16
Parution du 01/09/2006
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 

INDEX DE CISTE-THEMATIQUE

 

L’index de tous les articles publiés dans Ciste-thématique est consultable sur la page spéciale créée par Brossard56 et Jadeemeraude, en cliquant ICI.

Editorial
 
FOURNISSEURS D'ABCES, par DG
 

Tous les fournisseurs d’accès internet acheminent les énigmes sans trop de délai. AOL, Free et Hotmail mettent parfois plus de temps que les autres, mais les mails finissent toujours par arriver.

Mais AOL présente un autre problème, ainsi que je l’ai déjà exposé sur le forum.

Par exemple, lorsque les Cacheurs mentionnent dans leurs énigmes l’adresse Newforez.phpnet, ces mails ne sont pas acheminés par AOL sous prétexte que Newforez et / ou Phpnet ne sont pas enregistrés sur leur "White List" des sites et fournisseurs d’accès agréés.

Le comble, c’est quand, pour faire un test, j’ai transféré un mail d’énigme depuis notre boîte Maxval -et contenant un lien vers Newforez- vers un Cisteur client d’AOL, et que j’ai constaté que ce dernier l’avait bien reçu ! Ce qui revient à dire que AOL accepte les liens provenant de mails acheminés par certains FAI, mais pas quand ils sont envoyés directement par cistes.net... qui est pourtant, lui, dûment enregistré sur leur White List ! Comprenne qui pourra...

La solution.

A défaut de l’inscription de Newforez et / ou Phpnet sur la White List AOL, les clients AOL qui éprouvent des difficultés à recevoir certains mails d’énigmes peuvent changer d’adresse. Yahoo, en particulier, offre la possibilité de créer des adresses mail gratuites. Si vous êtes client AOL, et une fois en possession d’une nouvelle adresse obtenue chez un autre fournisseur d’accès, il suffit d’aller dans "Accès à vos données personnelles" et de la modifier. Ainsi, il n’y aura plus de problème.

Le même conseil s’applique aux Cisteurs suisses clients de Freesurf.ch. Pour une raison qui nous échappe, Freesurf.ch n’achemine pas les mails de cistes.net, sauf si les Cisteurs clients de ce fournisseur exécutent un paramétrage spécial.

Essayer de trouver des parades -surtout quand il fait chaud !- à d’aussi absurdes protocoles (qui se justifiaient peut-être il y a quelques années, mais plus aujourd’hui), c’est vraiment trèèèèèèès fatiguant et trèèèèèèèès énervant. Bref, suant !...

Traits & Portraits
 
FLYING SANGLIER
 

Flying Sanglier (Palmarès) se décrit ainsi :

- Touche-à-tout pas génial, bon à rien mais prêt à tout... Amateur de sports nature un peu engagés, découvreur de Terra Incognita qui aime faire partager ses découvertes.

Et il poursuit :

- J’ai découvert les cistes dans un article de Chrisgad et Miguelitta dans la presse régionale à la mi-août 2005. Depuis, je "fais" les cistes avec ma famille en dehors de mes heures de travail. Les distances parcourues ne sont pas chiffrables, mais c’est sûrement énorme...

Mes cistes préférées, mon Top-4, dans le désordre : le mammouth de Emmy (12433) pour la poésie, "les pierres-qui-affûtent-les-couteaux" de Sioux (10387) pour la sérénité, la ciste du Suisse de Jmlv (7325) parce que c'est la forêt de mon enfance (séquence nostalgie !) et la ciste du naufrageur de Inoxman (12873) parce que... Manu78 ne l'a pas encore trouvée (hi hi hi).

Quant aux énigmes que j’ai préférées, elles font partie de la série "La véritable histoire des trois petits cochons" de Duluoz dans le sept-cinq. (13435). Une énigme qui a fait couler beaucoup d'encre : voir ICI.

Le plus joli coin découvert grâce aux cistes est "Le Cingle de Trémolat" (10952) : spectaculaire parce qu'on l'a faite de nuit, sans lumière...

Une anecdote qui le fait sourire rétrospectivement :

- La recherche de notre première ciste, avec mon fils (8339). On n'avait pas percuté qu'une énigme allait nous être envoyée par e-mail. Nous nous sommes enflammés, avec comme seules infos celles de la fiche descriptive sur cistes.net. Alors on a jardiné grave. Mais comme on est des pitbulls, on n'a pas lâché et on a fini par la trouver au bout de deux jours ! Quand, après coup, on a découvert l'énigme dans la boîte aux lettres, tout nous a paru plus facile... Et on ne s'y est pas fait reprendre une deuxième fois ! :))

Pour en savoir plus long sur les Flying Sangliers : voir ICI.

En haut à gauche, une photo de Nysrep62 qui prouve que les cistes ont maintenant leur allée (oui, bon, il s’agit de la plante. Mais on peut toujours rêver ! :)). A droite, une nouvelle tête affreuse-pas-belle croisée par Sioux, laquelle a le chic pour traquer les monstres pétrifiés (voir Ciste-thématique N°7). Ensuite, six panneaux de rue surréalistes et délirants photographiés par Jadeemeraude. Nous ne dévoileront pas le nom de ce village, car il concerne une ciste bien particulière. Etrangement, si toutes les rues de cette commune portent bien un nom (qui correspond aux anciennes activités qui s’y déroulaient, ou tout simplement à leur emplacement), ces noms ne figurent pas dans l’annuaire. On écrit aux gens "au village" :)) En bas à gauche, un cliché de Deroquemaille qui nous révèle un mot pas encore dans le dico ; et, à droite un nom de rue que l’on devine avoir été inspiré par un quelconque Casanova rural.

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c’est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu’en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Courrier des lecteurs
 
 

Suite à notre article "Appel à la délation" consacré aux échanges bidons dans les cistes (voir Ciste-thématique N°15) nous avons reçu quelques mails dont nous avons extrait celui de Kti, très représentatif.

Bonjour, c’est Kti. Une fois n'est pas coutume, je vous envoie ce long mail consacré au sujet qui fâche en ce moment : les échanges "bidons".

Si globalement je suis d'accord avec votre point de vue sur la question, il diverge quand même sur quelques points. Et pour les argumenter, je vais vous expliquer les deux fois où j'ai "fraudé", même si selon moi ça n’était pas vraiment de la fraude. Par la même, j'entends bien qu'il me paraîtrait tout à fait justifié selon vos critères de me voir retirer deux échanges.

La première fois, je suis retournée chercher une ciste à une cinquantaine de kilomètres de chez moi. Elle se trouvait dans une église en cours de rénovation. J'ai découvert la boîte avec le crayon et un objet (une feuille en plastique) sur une pile de missels à droite du confessionnal. Le carnet avec les mots des précédents Trouveurs était posé sur un siège à gauche. J'ai donc effectué l'échange et remis le tout dans la boîte. Mais comme je ne pouvais pas la recacher au même endroit et que les ouvriers souhaitaient tout jeter, je l’ai prise. J'ai prévenu le cacheur par MP et j'ai déclaré mon échange. Je lui ai rendu sa boîte. Il avait donc la possibilité de modifier l'énigme pour la replacer ou de la déclarer perdue. C'est la deuxième solution qu'il a choisie. Mon échange, de ce fait, est donc devenu frauduleux.

La seconde fois, le cas était quasi similaire, sauf que l'état de la boîte n'était pas le même : après six tentatives à trente kilomètres de chez moi pour trouver le bosquet dont il était question dans l'énigme, j’ai trouvé, sous un petit tas de bois, une partie du carnet bien spécifique de ce Cacheur, des morceaux de boîte de plastique noir et deux objets : la lettre Z en mousse rose et un bracelet mauve. Pas de doute, c'était le reste de la ciste qui avait été partiellement détruite en même temps que le bosquet. J’ai téléphoné au Cacheur en lui expliquant la situation, et nous avons convenu qu'il reviendrait avec une nouvelle boîte dans la semaine. J’ai pris le N en mousse, que j'ai échangé contre un objet (une mini chouette dorée). J’ai déposé la chouette, le bracelet et le carnet dans un sachet plastique à l'endroit de l'ancienne ciste. Le Cacheur devait venir les récupérer et les mettre dans la nouvelle boîte. Seulement, à son arrivée, il a constaté qu'il n'y avait plus de lieu de cache possible, et il a déclaré la ciste disparue. Deuxième échange délictueux de ma part !

Je conçois donc que vous me supprimiez deux échanges. Seulement, compte tenu du nombre de kilomètres parcourus (pas comme ceux qui déclarent des échanges sans être allés sur place !), et du fait que j’ai vraiment trouvé la boîte et que j’y ai fait un échange réel, je ne vous cacherais pas que je ne me sentais pas en situation irrégulière. J'ajouterais pour finir que j'ai été une peu surprise du titre de votre article "appel à la délation" paru dans le numéro de Ciste-thématique de ce mois.

Rassurez-vous, Kti, ça, ce n’est pas de la triche : c’est un incident de parcours ! Il n’y a donc aucune raison que nous supprimions vos deux échanges.

La triche, pour nous, c’est un acte volontaire, délibéré, fait en toute connaissance de cause. Exemple : un Cisteur repère une vieille ciste qui n’a pas été visitée depuis deux ans, et, sans aller sur place, y déclare un échange bidon. Il attend quelques jours, puis, fort de sa qualité de Trouveur, il essaye de la déclarer disparue. En d’autres termes, il veut faire croire qu’il est retourné sur place une deuxième fois, et qu’il a constaté que cette ciste avait disparu entretemps. Nous disons "essaye de la déclarer disparue", car, bien sûr, c’est voué à l’échec : s’il fait ça, son échange est automatiquement supprimé, il disparaît de la liste des Trouveurs de cette ciste, et un point est enlevé de son palmarès personnel.

Nous avons constaté que certains Cisteurs (surtout des débutants) s’étaient fait une spécialité de ces échanges bidons. Ces Cisteurs sont généralement têtus et pas très malins, car bien que ça ne marche pas, ils recommencent encore et encore. A chaque nouvelle tentative, nous recevons une alerte dans notre interface d’administration, ce qui est très agaçant :(

Autre exemple : un Cacheur s’apprête à déclarer une de ses cistes disparue, et il prévient alors ses amis Cisteurs d’y effectuer en vitesse de faux échanges. Reconnaissons que ce n’est pas très respectueux de la règle du jeu...

Enfin, tous les Cisteurs ont pu constater que, dans certaines cistes, le contenu ne correspondait pas à ce qui figure sur la page descriptive. Ces différences proviennent la plupart du temps d’erreurs ou d’oublis, mais c’est aussi, souvent, le fait de tricheurs spécialistes des échanges bidons.

 

oOo

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu’il est totalement indépendant de cistes.net. Vous devez vous adresser à son administratrice, la charmante Laetitia2Monterant, ou à ses modérateurs, Crazy Rabbit, Docteurjekyll, et Pouschtroum.

LA PUBLICISTE N°2 A ETE TROUVEE !

La PubliCiste N°2, "Embrouille sous le cagnard", dotée d’un voyage pour deux personnes en Grèce, a été trouvée le 2 août par Moufette et 13or. 13or nous a fait parvenir le message suivant :

- DG, je tiens à vous dire que ce matin (vers 8h), j'étais vraiment très très ému lorsque j'ai mis la main sur cette PubliCiste ! Ça fait tout drôle de trouver un objet caché par le maître ! Mais je dois dire que je n'ai pas de mérite, car c'est vrai qu'avec le "mode d'emploi" donné dans l'indice, il n'y avait plus d'embrouille. D'un autre côté, j'en ai quand même bavé au pic des mouches et ailleurs... et ailleurs ! :-)) Je découvre ce crypto et je me dis que vraiment, vous avez fait un boulot extra !

J'avais heureusement un canif dans mon sac pour pouvoir récupérer le trésor : moi, je pense que Max a mis du ciment dans sa mixture de bouchon ! ; - )) J'avais prévu d'y mettre à la place un petit renard en peluche avec un message autour du cou, pour les gens qui viennent de loin... mais je n'avais pas de marteau ni de burin ! :-) J'ai donc caché une ciste dans les environs et si vous le permettez, je la mettrai en ligne avant de repartir quelques jours pour le 05. (Je n'aurai pas de connexion internet jusqu'à lundi 7 août). Donc, merci DG, Phil d'Euck, et Max Valentin pour ces bonheurs intenses qu'ils procurent avant, pendant et après la découverte. Amicalement 13or.

Puis, quelques jours plus tard, il nous a fait parvenir un compte-rendu complet :

Tout a commencé le 2 juin 2006. Quand j’ai vu le titre « Embrouille sous le cagnard », je me suis dit : « Tiens, c’est peut-être près de chez nous… » et j’ai aussitôt averti un couple d’amis qui va souvent du côté d’Aix, car la première étape nous indiquait clairement la croix de Provence perchée sur la Ste Victoire. Mais à la toute première lecture de cette étape, il est vrai que j’ai pensé à l’Essonne en voyant ces quatre lettres « EONS » et j’en ai fait part à une Indienne et à un roi :-)). De jolies pistes nordiques ont été trouvées à ce sujet !

Et là, pendant plusieurs jours, je n’ai pas lâché l’affaire, j’ai immédiatement pensé au refuge de Cézanne et je suis parti seul, un dimanche après-midi sous le cagnard cognant. Refuge, prieuré, croix, tout y est passé, même ma pauvre bouteille d’eau. J’ai même vu deux personnes qui cherchaient dans un muret, photo en main !... Par la suite, j’ai trouvé de très nombreuses pistes (comme beaucoup d’autres Cisteurs, je suppose).

Mais la plus probable, à ce moment-là, c’était celle du Pic des Mouches (Groussay, que je salue au passage), devait l’avoir lui aussi : en prenant les initiales des premiers mots de chaque phrase de la fin de la 1ère étape, on obtenait : PIC M. De plus, en analysant le côté ouest de la croix, O CRUS AVE (tout en HAUT), cela me donnait : ÇA S’OUVRE ! Comment voulez-vous résister à monter vers ce Pic des Mouches par le COL DES PORTES ! : -))

Sachant que là-haut, je trouverai une table d’orientation et peut-être une mention de la Seyne-sur-mer (2ème ville du Var), je n’ai pourtant pas songé à en profiter pour poser une boîte. Mais c’est pas grave, car un Varois portant béret s’en est chargé quelques jours plus tard :-) Je n’ai pas pensé non plus que le dieu des Cacheurs (Max Valentin) n’aurait certainement pas mis l’objet dans un lieu non accessible en plein été. J’ai fait bien d’autres déplacements (liés à divers peintres et écrivains, au curé de Rousset), dont un, en compagnie de Tempusfugit : cette piste-là, on y croyait, on y croyait dur comme fer à cause de son nom, « le Marin », à l’ouest de la croix ! (La toute 1ère croix ayant été posée par un marin qui venait d’essuyer un naufrage). Nous avons aussi échangé nos idées avec a12s2 et Colin, Ckjm, Belu, mais en vain… Tout nous ramenait à chaque fois à ce magnifique leurre que représentait la 1ère étape !

Avec les vacances de juillet, j’ai un peu laissé tomber, car plus rien ne sortait avec cette croix de Provence… jusqu’au jour où un fameux indice salvateur fit son apparition ! Il faut reconnaître que sans cette aide, ô combien précieuse, je n’écrirais pas ces quelques lignes. En lisant attentivement, j’ai flairé le codage. De plus, cette pyramide de chiffres n’était pas là pour rien. Et la croix ? Oui, j’ai tenté de décoder avec la face ouest qui était la plus importante à mes yeux par son texte provençal. Mais au bout de quelques minutes, je me suis dit qu’il était pratiquement impossible d’avoir fait un tel codage avec un texte existant. Tentons donc à partir du point de départ : les fameuses quatre orientations… EONS… Incroyable ! EN CE LIEU !… Je continue. Puis j’obtiens une date (erronée au départ à cause d’un décalage : 1891, et cela me mène à Genève pour un jet d‘eau déplacé à cette date !!!) J’avais bien vu sur Google "Cavaillon", "arc romain déplacé en 1880", mais cela ce correspondait pas. Là, j’ai abandonné car il se faisait tard.

Sur le forum, Choufou s’est manifesté. On apprendra ensuite qu’il était le seul à avoir compris l’astuce et ce, bien avant la parution de l’indice ! J’ai repris le codage le lendemain soir, pour finalement trouver EN CE LIEU ARC DEPLACE EN 1880 VA CHEZ CESAR : là, Moufette voit mon regard et comprend que, cette fois, c’est bon ! Je lui propose d’y aller (il est plus de 22h30), et le pire... c’est qu’elle est d’accord ! :-)) Seule, Moufette junior grogne, et elle grognera le lendemain matin au réveil à cinq heures (car après réflexion, il était plus sage de s’y rendre de jour).

Mercredi 2 août 2006, il est pratiquement sept heures. Nous voilà sur les lieux, près de la jolie chapelle St Jacques, sur la colline éponyme d‘où la vue est magnifique. De là, nous voyons la fameuse table d’orientation ! « C’est là ! C’est là ! Vas-y Moufette, mets-toi au niveau d’Aix-en-Provence ! ». (Je précise que je n’ai pas emporté de mètre et cela m‘aurait été bien utile). La photo indice - un peu usée par mes déplacements - ne m’est d’aucune utilité, car nous ne reconnaissons rien. Et puis, on s’affole un peu dans ces moments-là !

Nous recherchons tous les trois, en vain, un « bouchon de terre » amovible, calé entre quelques pierres. Rien d’apparent, rien ne bouge, si ce n’est qu’un bout de joint de ciment, et une petite pierre. Mais tout ceci n’a plus rien à voir avec la 2ème étape. Je commence un peu à douter. Les environs immédiats ? Nous avons fait plusieurs fois le tour de la « maison » de César de Bus…

Nous marquons une pause, car des promeneurs matinaux font leur apparition. Je décide de continuer tout seul le chemin en contrebas de la table pour y trouver une espèce de puits à moitié enterré… Puis je reviens à la table, persuadé de retrouver ces pierres de la photo que j’imagine assez grosses. Nous repartons autour de la chapelle. A cet instant, je commence à désespérer : Max et ses acolytes ont dû ruser une fois de plus sur la 2ème étape. Et s’ils avaient inversé l’image ? Et s’il y avait encore un sens caché dans ces dernières lignes ?

Il est presque huit heures et il n’y a plus que nous trois : allez, une dernière fois, Moufette junior et sa maman se mettent à table (d’orientation), au niveau d’Aix : je m’approche. Il me semble alors reconnaître un détail de la pierre du bas. Je reluque une nouvelle fois ma photo indice, je regarde le mur… MAIS C’EST ÇA !!! CE SONT LES PIERRES !!! LES BONNES PIERRES !!!

J’entends deux petites voix : « c’est vrai, tu as trouvé ?!? » C’est pas croyable !!!!! Et d’après la photo, je n’ai plus qu’à pointer l’endroit : du travail de pro, invisible ! La publiciste devrait se trouver juste là, derrière ce qui pourrait être une partie de joint en ciment. Je tremble un peu en sortant mon canif, et je commence à gratter… La vache ! Il ont mis quoi, dans ce bouchon de terre ? Finalement, il ne résiste pas longtemps : le trésor est caché dans un trou minuscule ! Je m’en saisis avec précaution. Nous sautons de joie !! Pour la première fois de notre vie, nous venons à bout d’une énigme de Max Valentin !!! Un instant que je n’oublierai JA-MAIS !

Merci DG, merci Phil d’Euck, merci Max, merci Héliades pour tous ces petits et grands moments de bonheur que l’on retrouve toujours dans une chasse au trésor !

Moufette junior cache la publiciste à l’intérieur de sa peluche préférée. Moufette senior est ravie et, pour fêter ça, et bien, on se sert un bon café du Thermos :-) Puis direction le Var pour aller à la plage (promise depuis la veille à ma fille). Mais avant de partir, avec l’aide de mes moufettes, souvent là pour me guider, je dépose une ciste dans les environs.

A l’heure qu’il est, pas de voyage en Grèce prévu avant 2007 (date difficile à prévoir car hors vacances scolaires). Mais promis, on vous racontera ! :-)

Bien amicalement,

13or

Encore une fois, toutes nos félicitations à Moufette et 13or. (Nous précisions aussi que ce n’est pas Max qui a caché cette PubliCiste, et que le bouchon était fait de terre locale mélangée à un peu d’eau. Apparemment, ce mélange vaut le béton ! :))

Pendant le déroulement de cette quête, nous avons reçu beaucoup de mails contenant des hypothèses de solutions. Mais même en en faisant une synthèse, ce serait trop long à publier ici. Une mention spéciale, toutefois, à Pléiade et Shantal pour leur ténacité et leur humour, ainsi qu’à tous ceux qui se sont exprimés sur Newforez pour faire part de leurs sentiments au sujet des PubliCistes en général, et de "Embrouille sous le cagnard" en particulier.

 

LES PUBLICISTES, UN BON OUTIL DE PROMOTION DES SITES WEB

Pour informer les Cisteurs du lancement d’une PubliCiste, nous envoyons une volée de 10000 mails personnalisés et spécifiquement consacrés à cette PubliCiste. A ces 10000 mails s’ajoutent les mails d’énigmes qui, tous, mentionnent les PubliCistes (soit environ 25000 par mois) + 1000 à 2000 aux nouveaux membres. Au total, ce sont environ 36500 mails qui sont expédiés dans le mois suivant le lancement d’une PubliCiste.

Si vous êtes Chef d’entreprise, Responsable marketing, où si vous désirez que la société qui vous emploie sponsorise une PubliCiste, il vous suffit d’écrire à Philippe d’EUCK en cliquant ICI, en donnant le nom de votre entreprise, et le numéro de téléphone ainsi que la fonction du responsable à contacter.

Bien sûr, votre entreprise doit posséder son propre site web (e-commerce ou e-services), afin que les PubliCisteurs puissent aller le visiter et y trouver des offres commerciales intéressantes.

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Dans le Cantal, en un endroit isolé, aride et totalement dégagé, sans arbre ou buisson derrière lequel un individu aurait pu se dissimuler, un Cisteur a vu avec stupéfaction un ballon de plage rebondir à quelques mètres de lui ! La seule explication rationnelle qui lui soit venue à l’esprit, c’est que cette balle était tombée d’un avion de tourisme, et que le vent d’altitude l’avait entraînée sur une grande distance avant qu’elle ne heurte le sol. Notre Cisteur assure, en effet, qu’il n’y avait, à cet instant, aucun avion visible dans le ciel. Reste une autre possibilité : les Extraterrestres, lassés d’enlever des Terriens pour leur faire des ponctions lombaires et leur placer de mystérieux implants dans le cou, s’amusent maintenant à les bombarder avec des articles de plage :))

Cachant en forêt, un Cisteur a avisé une jolie cache, idéalement située au-dessus d'un terrier et sous une dalle naturelle. Il a posé sa ciste dans le creux qui l’épousait parfaitement, comme s’il avait été fait pour elle. Puis il s’est reculé pour juger de l'effet et prendre une photo, quand la boîte s’est soudain mise à bouger : elle commençait doucement à s'enfoncer dans le sol ! Notre Cisteur n’a eu que le temps de la récupérer, la bébête qui, de l’autre côté, la voulait, tirant franchement. Notre Cisteur a gagné la bataille, mais a quand même changé sa ciste de place, l’habitant des lieux étant, après tout, chez lui. Mais notre Cisteur n’a pas précisé de quelle nature était cet habitant... :))

Dans le N°9 de Ciste-thématique, nous avions raconté l’anecdote de ce Cisteur qui, voulant épater son fils, a imité le chant d’un oiseau (sans savoir que cet oiseau était en réalité un promeneur qui se trouvait non loin de là :)). Un gag similaire est arrivé à un autre Cisteur, qui, sur le balcon de son appartement, a voulu essayer l’appeau à hirondelle inclus dans le N°1 du magazine Nature et Oiseaux. Or, l’un de ses voisins avait eu la même idée, au même instant ! On imagine le concert de sifflements, le quiproquo et les éclats de rire qui ont suivi !

Une Cisteuse avait caché une ciste à droite d’un panneau, à vingt pas derrière un arbre. Pour aider à le repérer, elle y avait placé un joli ruban argenté avec un nœud. Mais, chose extraordinaire, les Chercheurs ont trouvé à la même distance... un autre arbre enrubanné ! Notre Cisteuse a donc dû déplacer sa ciste, tout en se demandant quelle mouche a bien pu piquer la personne qui avait accroché un ruban à cet autre arbre.

Un Cisteur mosellan a acheté une voiture immatriculée en Loire-Atlantique, dont la plaque n’avait pas encore été changée. Il était en train de cister près de la frontière allemande, à proximité d'une petite chapelle commémorant la guerre de Trente ans et l'amitié entre diverses villes, quand il s’est trouvé nez à nez avec un groupe d’Allemands venus là en excursion. Ces derniers l’ont chaudement félicité d'avoir eu la gentillesse, au cours de son voyage depuis la Loire-Atlantique, de s’arrêter à cet endroit symbolisant l’amitié entre les peuples : leur ville d’origine, en effet, était jumelée avec celle du garage inscrit sur la plaque d'immatriculation de sa voiture ! Notre Cisteur leur a répondu que c’était très joli, Varades, dans le 44 :))

Une Cisteuse du Sud est tombée sur vingt-cinq pompiers veillant sur un site particulièrement exposé aux incendies. Le problème, c’est que ce site était pile poil sur le spot d’une ciste ! Que faire ? Attendre qu’ils partent ? Faire demi-tour ? Après les trois heures de galère qu’elle venait de vivre pour arriver à cet endroit isolé, elle a décidé de ne pas renoncer, et a sorti la ciste de sa cache. Elle raconte : "Comme ils ne me quittaient pas des yeux, je leur ai demandé s’ils allaient rester jusqu’à la nuit. En effet, il faut toujours s’intéresser aux activités d’un homme, ça évite qu’il s’intéresse à ce qu’une femme fait ;-) Eh bien cette fois, ça n’a pas marché, et me voilà en train d’expliquer aux pompiers le jeu des cistes. Ils ont été très intéressés. Après les questions habituelles : il y en a partout ? il y a beaucoup de joueurs ? et si on trouve la boîte par hasard ? etc., ils ont voulu mon numéro de téléphone ! A la place, je leur ai donné l’adresse de cistes.net … et mon pseudo à celui qui avait de magnifiques yeux verts et un sourire à tomber à la renverse ! ;-)))))"

Ce Cisteur est en compagnie de ses deux enfants à la recherche d’une ciste qu’ils avaient identifiée dans le coin. Pendant que les juniors jouent à Tarzan dans les arbres, le papa passe sa main dans tous les trous qu’il rencontre. Et soudain ça y est, il sent quelque chose. Mais, horreur !... ça bouge !!! Surpris et effrayé, il fait un bond en arrière, et se retrouve sur le dos, les quatre fers en l'air. Il s’apprête à se relever pour échapper à l’énorme fauve qu’il devine tapi là, lorsque, du trou, émerge un lapin pas plus haut que trois pommes qui s'enfuit dans les fourrés tout proches. Voyant leur père étalé de tout son long, les enfants accourent et demandent ce qui s’est passé. Le Cisteur, cherchant à garder le peu de dignité indispensable pour susciter le respect de sa progéniture, n’a pas hésité à leur mentir en affirmant que, grâce à son courage, il venait de faire fuir un énorme rat, gros comme un chat :))

Le coin gastronomique
 

Sous le haut patronage de Groussay :)), Airness, La Semoule et The NeO ChRiS nous livrent ce mois-ci les recettes de la célébrissime potée lorraine, des œufs en meurette et des calamars aux artichaut violets et poivrons à la niçoise.

LA POTEE LORRAINE de Airness

Photo : Potée lorraine
Temps préparation : 20 min.
Temps cuisson : 150 min.
Difficulté : Moyenne.

Plat paysan par excellence, la potée lorraine, ou potaye, réunit viandes et légumes pour les servir en un plat complet : soupe avec tranches de pain grillé, puis légumes surmontés de cochonnailles.

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

- 1,2kg de palette de porc fraîche

- 1 jarret de porc

- 600g de lard de poitrine fumé

- 1 chou vert frisé

- 3 gros poireaux

- 3 oignons

- 6 navets

- 6 pommes de terre

- 400g de haricots blancs

- 1 bouquet garni

- 1 branche de céleri

- 6 saucisses fumées

- Sel fin

- Poivre noir du moulin


PREPARATION

Mettre la palette de porc dans une grande marmite, ajouter le lard et couvrir largement d'eau froide. Porter à ébullition, écumer, puis laisser mijoter tranquillement pendant 30 minutes.

Pendant ce temps, préparer tous les légumes : chou, débarrassé du trognon et des côtes, coupé en quartiers ; poireaux nettoyés, lavés et tronçonnés, sans le vert ; oignons pelés et coupés en quatre ; navets et pommes de terre pelés. Lorsque la palette de porc et le lard ont terminé leur cuisson, les égoutter.

Par ailleurs, mettre les haricots dans une autre marmite, ajouter les oignons, le bouquet garni et la branche de céleri lavée et tronçonnée. Couvrir d'eau et faire cuire à légers frémissements pendant 2 heures. Saler en fin de cuisson. Au terme de cette cuisson, ajouter les navets, puis 30 minutes plus tard, les quartiers de chou et les poireaux, ainsi que les saucisses fumées. Ajouter également la palette de porc et le lard, puis poursuivre la cuisson doucement pendant 30 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire les pommes de terre à l'eau dans une casserole. Egoutter les légumes et les disposer dans un grand plat creux, ajouter la garniture de charcuterie par-dessus après l'avoir détaillée en morceaux réguliers. Filtrer le bouillon de cuisson des haricots et le servir bouillant dans une soupière.

En principe, c'est le chou qui doit dominer sur tous les autres légumes. Des fèves pourront remplacer les haricots. Dans certaines recettes, on ajoute de la queue de porc et des carottes.

Boisson conseillée: VIN DE PAYS DE LA MEUSE ! Avec modération, le vin :))

Bon appétit !

LES ŒUFS EN MEURETTE de La Semoule

Faire revenir 1 ou 2 oignons émincés (suivant la grosseur) dans un peu d'huile. Suivant la région, les gens font revenir quelques lardons avec les oignons (moi, personnellement, je n'en mets pas).

Quand les oignons ont bruni, verser 1 litre de vin (style Sidi Brahim, le vin doit pouvoir cuire). Ajouter du sel, du poivre, une feuille de laurier et une petite branche de thym. Laisser mijoter à feu doux de manière que la sauce réduise et aussi pour enlever un peu d'amertume.

Lorsque l'on se sent prêt à les déguster, faire pocher des œufs directement dans la sauce ou bien dans de l'eau frémissante.

Accompagner cette recette de croûtons nature.

Bon appétit !

LES CALAMARS AUX ARTICHAUTS VIOLETS ET POIVRONS A LA NIÇOISE, de The NeO ChRiS

Ingrédients pour 2 personnes :

300 g de calamars
1 poivron rouge
2 artichauts violets
24 olives niçoises dénoyautées en saumure
1 gousse d'ail pelée, dégermée et hachée
1 quinzaine de petites feuilles de basilic
1 citron jaune
6, 8 cuillères à soupe d'huile d'olive
Sel fin, fleur de sel et poivre du moulin

1) Préchauffer le four en position gril.

Disposer un poivron rouge sur une plaque de cuisson, le badigeonner d'un filet d'huile d'olive et le saler et le poivrer sur toutes les faces. Glisser la plaque dans le four près du gril et cuire le poivron 10 minutes en le retournant régulièrement toutes les 2 min. Le placer ensuite dans un saladier, le recouvrir d'un film alimentaire et le laisser tiédir, puis le peler, le fendre en 4 dans la longueur, l'épépiner et le tailler en lanières de 5 cm de long et 1 cm de large environ.

2) Tourner deux artichauts violets : commencer par dégarnir les premières feuilles d'un artichaut. Raccourcir la queue en biseau (en conserver 2 à 3 cm) et la peler pour ôter la partie filandreuse. Puis tourner le fond (le dégager) en pelant soigneusement les feuilles tout autour, couper ensuite les feuilles restantes à mi-hauteur afin de ne garder que la partie tendre. Eliminer le foin éventuel à l'aide d'une petite cuillère. Tourner le deuxième artichaut de la même façon. (Pour éviter qu’ils ne noircissent, vous pouvez réserver les artichauts dans un récipient d'eau fraîche additionnée de jus de citron.)

Les fendre en deux, puis émincer chaque moitié dans la longueur.

3) Tailler 300 g de calamars en gros bâtonnets. Chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans un large poêlon, ajouter et saisir rapidement (pré-cuisson) les bâtonnets de calamars, les égoutter.

4) Chauffer deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans le poêlon qui a servi à cuire les calamars. Commencer par faire sauter les artichauts émincés avec les bâtonnets de poivrons en les enrobant bien de matière grasse, saler, et poivrer. Puis ajouter les bâtonnets de calamars, bien les mélanger, ajouter une gousse d'ail pelée, dégermée et hachée, et vingt-quatre olives niçoises dénoyautées en saumure. Chauffer rapidement en remuant bien.

Juste avant de servir, parsemer une quinzaine de petites feuilles de basilic, quelques grains de fleur de sel, et arroser le tout d'un petit filet d'huile d'olive.

Sans attendre, servir et déguster avec un vin blanc des côtes de Provence, par exemple.

Bon appétit !

Rien à échanger
 
EMOUVANT... par Scott of the attic
 

En explorant le théâtre de la rencontre cistique (bien) organisée par Crocus au Val des Nymphes, dans le sud de la Drôme, Ovive34 et moi nous nous sommes intéressés à une petite faille tout près de la source, au pied de la petite falaise.

Voyant au fond d'icelle un objet que je pensais être un indice pour la chasse au trésor que notre "hôtesse" allait lancer pour les plus jeunes d'entre nous, je l’ai retiré. Un petit cadre en faïence avec un dessin d'angelot, avec, au dos, un texte au crayon et une écriture pleine et déliée. Nous ne nous souvenons plus des mots exacts, et peu importe : il s'agissait de l'hommage d'un frère à sa sœur Catherine mort-née le 1er décembre 1960. Impressionnés, nous avons délicatement remis l'objet en place.

Photos du mois
 

Ci-dessous, trois jolies photos prises par Sioux lors de ses récentes pérégrinations. En haut, un superbe olivier séculaire. Le muret qui l’entoure témoigne du respect qu’on lui porte. En dessous, ces remparts font face à une ciste de Yanovitch. En bas, un ermitage qui se trouve près d’une ciste de Boudicca.

Traits & Portraits
 
LA TRIBU The_NeO_ChRiS
 

La tribu (Palmarès) se compose de The_NeO_ChRiS, Deliajin, Jeff00Cistes (leur fils), tous du 06; et de PèreTatzy (du 11, leur joker qui les aide de loin). Leurs âges sont respectivement, 29, 29, 9 et 54 ans, ce qui leur permet de passer de très bon moments familiaux.

The_NeO_ChRiS est technicien de maintenance informatique, actuellement adhérent à l’amicale de l’ANPE, passionné de culture générale, ancien sportif (arts martiaux), fêtard et insomniaque. Deliajin est secrétaire, ancienne randonneuse qui s’y est enfin remis, passionnée d’animaux domestiques, possédant deux octodons (écureuils du Chili) : Tic et Tac, deux rats: Minus (rat nu) et Kortex (rat dumbo), ainsi qu’un Cochon d’Inde: Week.

- Nous sommes collectionneurs de DVD et avons toujours soif d’apprendre. Etant de bons vivants, nous adhérons aux trois B, je vous laisse deviner lesquelles :)) Nous faisons partis du comité des fêtes de Saint-Paul-de-Vence et avons organisé cette année une chasse aux trésors (thème histoire et patrimoine) pour les enfants du village, juste avant de connaître les cistes. Un signe ?...

Deliajin :

- C’est The_NeO_ChRiS qui a découvert les Cistes dans un petit reportage sur France 2 en Avril 2006. Heureusement qu’il était à la maison ce jour là : étant très casanier et n’aimant pas aller se balader sans but, il se laisse ainsi entraîner à la découverte de notre belle région PACAcienne (il vient de la région parisienne et moi des Alpes Maritimes). The_NeO_ChRiS est davantage spécialisé dans la création et moi dans le décryptage des énigmes, vous avez sûrement dû le remarquer :)).

Pour concilier famille, travail et cistes, ça ne pose pas de problème, nous y allons le week-end ou la nuit (hiboux).

Nous sommes d’accord sur une chose, étant dans une belle région, il y a beaucoup de cistes qui sont magnifiques et beaucoup d’énigmes très très intéressantes. Mais il est vrai qu’il y en a deux qui nous ont plu tout particulièrement: celle de PC junior, la Ciste de la Cerise (@06@2274@), qui nous a fait découvrir (avec beaucoup de difficulté!) un paysage splendide; et celle de Zorg, la Multi-Ciste (@06@9999@), qui a une énigme très originale et ludique, et se trouve en un endroit ravissant.

Mais nous n’avons pas encore fait le tour complet des Alpes Maritimes. Alors nous sommes sûrs que nous allons encore avoir des surprises !

En tout cas, nous remercions TOUS les Cacheurs de nous faire découvrir notre patrimoine français.

Anecdotes:

- The_NeO_ChRiS, cherchant une ciste en solitaire, se baladait quand soudain il entendu "crack". Il se retrouva LES FESSES A l’AIR dans ce parc départemental très fréquenté, cherchant tant bien que mal à les dissimuler avec son T-shirt :))

- A nos débuts, quand justement nous sommes allés faire la Ciste de la Cerise, nous avons croisé un randonneur auquel nous avons demandé notre chemin. Après nous avoir gentiment répondu, il nous a regardé bizarrement en nous demandant ce que l’on cherchait par là-bas. Pris de court, nous avons répondu spontanément "la vue". Nous avons senti que cette question n’était pas anodine, et nous ne nous expliquons toujours pas notre réponse. Bref, le soir même, naviguant sur le net, nous sommes tombés sur son site perso : ce randonneur, c’était TourMondiste ! Nous avons évidemment trouvé dommage de n’avoir pas pu dialoguer avec lui ce jour-là, mais heureusement, nous l’avons rencontré dernièrement, et avons enfin sympathisé !

- En ramenant un indice concernant la Ciste Vagabonde de PC Junior, la nuit, il nous a gentiment proposé, sur le forum, de passer le voir et de prendre un thé. Quelle joie de voir un ancien nous proposer son hospitalité ! Mais chemin faisant, notre courroie d’alternateur a lâché. Nous avons quand même reposé l’indice, mais comme il était tard (quelques réparations sur place obligent), nous pensions qu’il ne nous attendait plus. Mais quand nous sommes rentrés et revenus sur le forum, il nous attendait toujours. Nous nous en excusons encore, et nous le croyons très compréhensif ! :))

Voilà, vous connaissez maintenant quelques éléments nous concernant, et nous espérons prendre du plaisir cistique encore très longtemps !

Bises à tous !

Culture
 
CAUSEZ JUSTE, suite
 

Les Folles Cisteuses (Takiko, Wawoga et Jesscosskiller) et Locotwister (Docteur Honoris Causa en Folie Cistique) ont l’honneur et le plaisir de vous présenter la suite du petit dictionnaire cistique entamé le mois dernier.

Ils remercient tous ceux qui les ont aidés lors de la rédaction de ces définitions, entre autres Ode, Bob d’Artois et Groussay.

Ne pouvant toutes les afficher d’un coup, ils espèrent pouvoir vous en proposer d’autres très prochainement. Takiko rappelle que si vous avez des idées de définitions, ses acolytes et elle seraient très heureux de les inclure dans ce dictionnaire. Vous pouvez les joindre par MP ou e-mail sur le forum.

Acister : 1. s’accorder une pause dans la chasse aux cistes. 2. aider un Cisteur débutant. 3. qui ne peux trouver une ciste sans demander de l’aide.

Antéciste : petite ou grosse pierre servant à cacher une ciste.

Antibiociste : 1. Série de cistes faciles, prescrites par le cistologue, généralement sur une durée d’une semaine, pour retrouver la piste des cistes après une longue interruption. 2. ou anti-biociste : ciste à énergie non-renouvelable. 3 ou AntiBioCiste : ciste cachée à Sophia-Atipolis (entre Antibes et Biot).

Cistelle : boisson dont les Cisteurs sont très friands. A tort ou à raison, on attribue à la cistelle des vertus dépuratives, désinfectantes, stimulantes, aphrodisiaques et détartrantes. il s’agit d’un mélange de jus d’orange, de rhum blanc, de Pisang Ambon, de crème de pêche, de sirop de canne, de curaçao bleu, et d’un ingrédient que son inventeur, le barde breton Yaco, garde farouchement secret. On raconte que si la recette est mal dosée, elle peut rendre aveugle, faire pousser des poils sur les gencives des hommes et allonger les oreilles des femmes.

Cisto-diagnostic : test permettant de diagnostiquer le degré d’infection et de contagion d’un Cisteur.

Cistogramme : graphique permettant de faire des statistiques en tous genres sur les caches/trouvailles de cistes.

Cistomoldu (ou Moldu) : Non-cisteur. En d’autres termes, personne à l’esprit étroit, ignorant tout des cistes, et qui passe son temps libre à se mettre les doigts dans le nez ou à regarder la télé en avalant des chips, au lieu de chercher des boîtes.

Cisto-vaccination : fait toujours l’objet de recherches en laboratoire. Grand espoir des chercheurs, avec la pierre philosophale et le fil à couper l’eau chaude.

Cistophage : Chercheur boulimique de cistes (pour en faire quoi ? C’est un mystère).

Cistoscopie : 1. examen permettant de voir le contenu d’une ciste sans l’ouvrir. Page de présentation. 2. Examen d’une cache pour voir si la ciste n’est pas tombée dans le fond.

Extracistole : palpitation, accélération anormale du rythme cardiaque à la découverte d’une ciste (Ode).

Néphrécistique : erreur de calcul dans la localisation d’une ciste.

Maiscisteldis : (Mais Ciste l’dis) ciste qui, malgré les apparences, est toujours en place mais difficilement trouvable, ce qui entraîne des disputes dans les couples. (Bob d’Artois)

Moldu : voir Cistomoldu.

Et voici un complément de définition par rapport au mois dernier :

Raciste : 1. Hostile aux Chercheurs et Cacheurs des autres départements. 2. rongeur détestant les Cisteurs (Ode).

Touche pas à mon spot !
 
DE MALHEUREUSES CISTES MEURENT INUTILEMENT CHAQUE JOUR...
 

Mesdames et Messieurs les Cacheurs, souvenez-vous qu’en cette période de l’année, certaines de vos boîtes peuvent tomber entre les mains cistocides de cantonniers, jardiniers municipaux et autres faucheurs d’herbe fanatisés par la prime de canicule.

Aussi, tout au long de l’année, évitez les spots qui, les beaux jours venus, seront susceptibles d’être nettoyés par ces gens qui n’ont en général aucun respect pour le plastique ménager et les Mickey-Mouse colorés.

Egalement, évitez de cacher vos cistes entre les racines des arbres marqués d’un signe de peinture. Ces arbres, en effet, sont voués au massacre à la tronçonneuse.

Traits & Portraits
 
PC JUNIOR
 

Pc Junior Palmarès se présente :

- Je suis ingénieur, j’ai six lustres cette année. Je suis rôliste (*) depuis trois lustres et Cisteur depuis un demi seulement. Je pèse … houlà, tout ça, et je mesure 1m84, dont le dernier demi centimètre obtenu suite à un saut à l’élastique dans les gorges du Verdon. Selon l’état civil je suis célibataire, mais en réalité mon cœur bat pour ma charmante "Acistante", qui m’accompagne la plupart du temps sur la piste des cistes.

(*): personne pratiquant plus on moins assidûment une activité encore plus farfelue que les cistes : le jeu de rôle !

- La première fois que j’ai entendu parler ("vu, écrit, à propos", serait plus exact) de cistes, c’était en septembre 2003 sur le forum d’une chasse au trésor qu’un ami m’avait persuadé de faire. Certains des participants à cette chasse étaient aussi Cisteurs, dont un très discret que l’on rencontre parfois au détour d’un fil du forum, un certain King :)) Je n’ai pas attrapé le virus tout de suite, car à cette époque je caressais encore l’espoir saugrenu d’être le premier à trouver le trésor, et j’y passais beaucoup de temps. Début 2004, la chasse était terminée et je me suis retrouvé sans énigme à résoudre. Grave manque ! Je me suis alors souvenu des cistes et je me suis inscrit. Première découverte fin février 2004, première cache début mars, et j’ai réalisé que mon vrai plaisir, c’était la cache et le concoctage d’énigmes. Dans la foulée, j’ai contaminé Zorg, un ex-camarade de classe, et la machine était lancée…

Je n’ai pas de problème pour concilier les cistes et mes activités professionnelles, car pour le moment je ne suis pas papa et que la demoiselle de mes pensées est ravie de m’accompagner dans mes balades cistiques. C’est même elle qui pousse à la sortie, le plus souvent. Mon boulot m’interdit de cister la journée en semaine, mais plusieurs cistes sont nées ou ont été trouvées le soir, à la sortie du travail. J’ai aussi profité de mes déplacements professionnels pour poser quelques boîtes (11491 en Suisse, 5756 et 16951 en Allemagne). L’activité avec laquelle les cistes rentrent le plus en conflit est le jeu de rôle, mon autre passion, qui occupe une bonne part de mon temps libre.

Pour ce qui est des distances parcourues à ce jour, je n’ai jamais compté, car j’ai très souvent profité de déplacements faits pour d’autres raisons. Exemple: pour la 16951, dans l’absolu, j’ai fais environ deux mille kilomètres (aller + retour) pour la poser, mais sur ces deux mille kilomètres, seuls deux pauvres petits kilomètres (encore une fois aller + retour) à pieds ont servi exclusivement à poser la ciste, le reste étant du déplacement professionnel. Par rapport à de nombreux grands Cisteurs, je pense que j’ai fait très peu de kilomètres sur la piste des cistes. Moins de deux mille en tout cas.

Il y a beaucoup de cistes que j’ai adorées, mais à la réflexion, ma préférée, c’est la @06@193@ (aujourd’hui disparue et non remplacée, car vraiment trop exposée), ma toute première, celle dont la découverte m’a fait apprécier cette activité et m’a donné envie de continuer et de cacher moi-même.

Quant aux énigmes que j’ai le plus appréciées, je dois dire que j’ai eu un coup de cœur pour l’éphémère énigme de la Vagabonde, créée par Pom06, que je vous livre ici, puisqu’elle ne mène plus à rien :

"AU MILIEU DU LIEU FIN DE LIEU RETOURNEE LIEU MOINS UN. La vagabonde blottie sous quelques pierres t'attend en ces lieux au pied du pylône le plus proche…"

Le coin le plus spectaculaire que j’aie découvert grâce aux cistes, c’est la forteresse imprenable @06@6401@, de Zorg, un lieu exceptionnel suspendu à mi falaise, au dessus des gorges du Loup. Un endroit absolument magnifique, mais d’accès un peu délicat, ce qui l’a probablement préservé d’une invasion touristique comme il y en a déjà eu sur la Cote d’Azur. Dernièrement, j’ai aussi visité grâce à Titelou et Spifou, un vallon obscur, curiosité géologique niçoise dont une est aujourd’hui inaccessible car une déchetterie en bloque l’accès. L’autre est par contre toujours accessible et visitable en suivant un circuit de six cistes (@06@16695@, @06@16696@, @06@16697@, @06@16750@, @06@16751@ et @06@16753@)

Question anecdotes, celle que je devrais normalement raconter ici a déjà été racontée dans le Ciste-Thématique numéro 5. Histoire de ne pas redonder, je vais changer. Après avoir beaucoup sué à la recherche de plusieurs de mes cistes, un cisteur (Pom06 pour ne pas le nommer) m’a dédié une ciste (@06@14209@). Pendant que je séchais lamentablement sur l’énigme, plusieurs Cisteurs la trouvaient, s’amusaient de la localisation de la boîte et se gaussaient gentiment en voyant que je n’arrivais pas à mettre la main dessus. Heureusement, certains (que je les avais rejoints dans leur recherche du Repaire de Corwin (@06@14075@)), compatissants, me lâchèrent alors une info cruciale : j’étais forcément passé devant pour les rejoindre ! Bien que cela représentait pas loin de deux kilomètres de bords de chemin à fouiller, je me résignais à le faire. C’était ma dernière option pour relever le défit de Pom06. Le week-end suivant, les recherches furent brèves, car j’ai trouvé la ciste derrière le second caillou retourné, juste sous mon compteur électrique ! Pour l’énigme, j’ai quand même dû demander des explications pour comprendre. Comme on dit dans le Guide du Routard Galactique: "Quand ça veut pas, ça veut pas." :))

Une autre : alors que je rentrais d’une petite visite à des cistes de Zorg dans l’arrière-pays, je me suis arrêté sur le bord de la route, près d’une chapelle au nom quelque peu cocasse, bien décidé à gratifier le vénérable monument de la compagnie d’une ciste. Impossible de trouver une cache dans les abords immédiats. Je me suis rabattu vers l’arbre le plus proche. A son pied, j’ai découvert un p’tit cairn abritant une ciste. Et zut, la place est déjà prise !

Sur le même thème, j’ai des cistes dans la nature qui attendent encore leur énigme. Un jour, j’ai reçu un message d’un Cisteur qui, cherchant une cache pour une des ses cistes, est tombé sur l’une des miennes, dont il ne parvenait pas à trouver l’énigme. Et pour cause, elle n’était pas encore en ligne.Je l’ai faite en quatrième vitesse afin de régulariser vite la situation.

Pendant que j’y suis, j’ai des annonces à faire à propos de questions qui m’ont été posées (ou pas) :

- Il n’est pas prévu de Matthias II. A propos de la première et très probablement unique édition, voici un indice pour ceux qui font l’effort de s’abonner à Ciste-thématique : "En un, il y en a douze pour Alexandre".

- La saga de la famille de Viveseaux, commencée avec les aventures de Mélanie, devrait avoir une suite.

- Il y aura d’autres cistes d’Ambre, pour un total de 13, si tout se passe comme prévu.

- Pour les Cisteurs qui se demandent ce qu’est le jeu de rôle, ils peuvent me poser des questions, voire même essayer si ça les tente, il suffit de me contacter pour en causer.

- Les Cisteurs pas trop timides qui trouvent la @06@14209@ peuvent toujours tenter de sonner chez "Philippe". Si je suis là, je descendrai volontiers pour un brin de causette.

Voici quelques photos du picniciste de Champagne-Ardenne, qui a eu lieu le 16 juillet à la maison du Parc de la Forêt d'Orient.

Ce sympathique rendez-vous avait été organisé à l’initiative de Calou afin de rencontrer des Cisteurs connus ou inconnus du département de l'Aube et de la région. Ils étaient environ quarante : Aladin (du 54), Genesismer (du 08), Teiva (du 08), TXS080 (du 51), Sandetsebast (du 51), Calou et une amie, Négaux (du 03), Herphy, Pleiade, Pretty Women, Noé, Clownie, Only et Lynch. Il y avait aussi deux des Titbinou, ainsi que JP77 et Paul77 qui leur ont fait la surprise de se joindre à eux.

Pleiade avait concocté deux cistes pour l'occasion et Calou a créé la ciste pique-nique pour laquelle il fallait lui chuchoter une courte phrase à l'oreille afin d'obtenir son échange. Cette ciste, après modification de l'énigme, est restée sur place au bénéfice d'autres chercheurs.

La journée fût passée à se partager des infos et les Cisteurs se sont séparés dans l'après-midi afin d'alourdir leur palmarès :))

Traits & Portraits
 
RX
 

RX est un Cisteur qui a de sérieuses références : Palmarès. Il se présente :

- Cisteur séquano-dionysien (ou du 9-3 si vous préférez) de 25 ans, je viens de finir mes études de géographie et je recherche un emploi dans mon domaine. Un certain plaisir pour les énigmes, les jeux et les quiz m'a très vite accroché à la chasse aux cistes. En plus de cette dernière, je garde une passion pour la création de jeux de société et pour le sport.

Cela fait maintenant 2 ans que j'ai attrapé le virus ! En septembre 2004, j'ai entendu parler de ce drôle de jeu à la radio. Je me suis alors inscrit sur le site le jour même. Le lendemain, après avoir résolu une première énigme en famille, nous sommes partis en vélo (avec ma sœur, ma cousine et mon père) pour aller chercher cette première ciste... que nous avons trouvée ! L'engrenage était amorcé, et il continue à tourner aujourd'hui de plus belle.

Comme pour toute passion, il est très difficile de s'extraire du monde des cistes. Au moindre moment de temps libre, je pense à une possible sortie cistique. Dès qu'il y a un quelconque déplacement en famille ou entre amis par exemple, j'entame assez rapidement, durant le trajet, une négociation pour faire une ciste ou deux sur le chemin. Cela se solde généralement par "Ah non, pas de cistes, nous sommes pressés !!!".

J'essaye de concilier le plus souvent possible la chasse aux cistes avec le sport, c'est pourquoi j'utilise plutôt le vélo et les pieds. Après un calcul du kilométrage de toutes mes balades, je trouve 800 kilomètres effectués en voiture, 2.000 kilomètres en vélo et environ 12.000 kilomètres en transports en commun. Et je ne compte pas la marche à pied... Rien que d'en parler, ça me fatigue déjà :))

Je dirais, sans grande originalité, que ma ciste préférée est la première que j'ai trouvée "la ciste à tiroir" (3624/93) d'Eleusis. Ce n'est pas pour l'énigme ni pour le spot, mais pour la montée l'adrénaline sans égale que cette toute première recherche m'a procurée ! Grand souvenir !

Dire quelle est l’énigme qui m’a le plus séduit, ce n’est pas chose facile... S’il faut faire un choix, je pencherais pour "la ciste Infernale 1" (8061/94) d'Eleusis, qui est une suite d'énigmes particulièrement bien travaillées, et qui s'est conclue sur le terrain par un superbe spot ! Mais aussi pour la série de Pathfinder intitulée : "Sur les traces des poilus" (3526/77) pour le côté historique. J'ajouterai également les deux grandes séries d'Herisson sur le tour d'Idf (dont voici les premières de chaque année : "Tour d'Ile-de-France Chap. 1er" (6218/78) et "Tour Idf2006 1re étape" (15764/77)) pour le côté challenge en vélo qui me tient à cœur, et qui m'a fait repousser maintes fois mes limites physiques en vélo.

D'un point de vue général, c'est toute ma région que je découvre tous les jours grâce aux cistes. Le coin que j'ai trouvé le plus spectaculaire est sans aucun doute la belle forêt de Fontainebleau que je ne connaissais pas. J'y suis allé une journée entière à crapahuter à travers les sentiers sableux et rocailleux (mais c'est un mois entier, au moins, qu'il me faudrait pour emprunter tous les sentiers et pour trouver toutes les petites boîtes qui s'y cachent !). Les panoramas sont vraiment superbes, et l'on est sans cesse interpellé par des curiosités que nous offre la nature en sculptant les rochers. A rajouter à cet univers unique : l'ambiance nocturne ; et c'est une chasse aux cistes des plus magiques que j'ai pu y vivre...

Côté anecdotes : à force de chercher dans la nature, on trouve, mais pas toujours ce que l'on est venu chercher ! Ainsi, je suis ainsi tombé sur quelques boîtes par hasard : une ciste, une géocache et une letterbox ! Autre anecdote, celle d'une journée particulièrement éprouvante. J'étais sur la route en vélo, cela faisait déjà deux heures que j'étais parti (1 heure de RER + 1 heure de vélo) quand je suis arrivé sur un premier spot. J’ai fait mon échange d'objet, j’ai recaché la ciste et j'ai entamé la seconde étape de la journée, quand soudain, des trombes d'eau se sont abattues sur moi. Par prudence, j'ai toujours mon K-way dans mon sac. J'étais donc plutôt confiant pour le reste de la journée. Mais c'était sans compter que la pluie avait décidé de durer un certain temps. Cela faisait à peine 20 minutes que je roulais depuis la première ciste trouvée, que mon pantalon était déjà trempé (vous connaissez le sketch de Dany Boon avec le K-way : le haut trempé chaud et le bas trempé froid :)). Une fois l'averse passée, il me restait encore une vingtaine de kilomètres pour rejoindre le second spot. Au fur et à mesure des kilomètres, le soleil et le vent commençaient à me sécher. Mais c'est alors que j’ai vu arriver en face de moi un camion. Rassurez-vous, rien de dramatique, mais au moment où je l’ai croisé, il y avait une énorme mare d'eau au milieu de la route... et vous devinez la suite ! J'étais de nouveau trempé jusqu’aux os ! J’ai néanmoins réussi à atteindre le second spot, j’ai trouvé la ciste et je suis reparti vers la dernière ciste de la journée, avant d'entamer le retour. Arrivé sur le dernier spot, à 25 kilomètres de la station de RER la plus proche, j'entends mon pneu arrière qui siffle ! Crevaison !!! Décidément, ce n'était pas ma journée ! Heureusement, dans mon malheur, le pneu n'était pas déchiré. Le retour fut donc périlleux et long puisque je devais regonfler mon pneu tous les 3 kilomètres ! Avec plus d'une heure de retard sur mes prévisions, j'ai enfin pu rallier le train, où les gens me regardaient bizarrement (il faut dire que le bas de mon pantalon était encore trempé et je devais avoir des traces de boue un peu partout !). Mais le comble de cette journée mémorable a été de découvrir une fois rentré, que j'avais attrapé... des tiques ! Et dire que j'ai subi tout cela pour rapporter un mini sèche-cheveux rose dans ma boîte à objets ! Qu'est ce que l'on ne ferait pas pour une ciste ??!

Enfin, un dernier mot pour dire qu'en plus de découvrir des lieux insolites, de résoudre des énigmes avec passion, le jeu des cistes m'a bien entendu permis de rencontrer d'autres cisteurs, accros eux aussi par ces petites boîtes, que je salue au passage...


Et vive les Cistes !

Le clic, c'est chic !
 
FINANCEMENT DE CISTES.NET
 

Aidez-nous à financer le site en cliquant régulièrement sur les publicités qui apparaissent en haut de certaines pages :

Chaque clic nous rapporte quelques sous. Mais comme on dit, les petits ruisseaux font les grandes rivières... Enfin, façon de parler : en moyenne, ces publicités nous ont rapporté 110 dollars par mois ; la plus grosse somme récoltée (en juillet 2006) s’élevait à 230 dollars. Mais c’est toujours ça :))

Parmi ces publicités, il y en a souvent de très intéressantes, qui proposent des offres vraiment canon. D’autres présentent des choses insolites et curieuses que l’on ne trouve pas dans le commerce traditionnel. Nous sommes sûrs que vous y trouverez votre bonheur...

Toutefois, évitez de cliquer à répétition, car nous risquerions d’être éjectés par Google. Il vaut mieux cliquer régulièrement chaque jour que de cliquer 15 fois dans la même journée. En effet, Google vient d’accroître très nettement sa surveillance afin d’éviter les abus.

Par ailleurs, nous vous conseillons de faire un clic droit sur le titre de ces pubs en vert, puis de choisir "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre". Ainsi, quand vous quitterez le site que vous visitez, vous ne quitterez pas cistes.net en même temps.

Merci d’avance. Ce petit geste de l’index contribue au financement de ciste.net. N’oubliez pas que le site est gratuit pour vous... mais pas pour nous ! :))

Idées brillantes
 
LOCALISEZ LES CISTEURS !
 

Une brillante initiative de Yogo, permettant de localiser les Cisteurs par départements et par communes.

Rien de tel pour savoir avec qui vous dialoguez sur Newforez !

A votre tour, inscrivez-vous vite : c'est ICI et c’est gratuit !

NB : nous en profitons pour signaler à Yogo que les concepteurs de la carte de l’Europe ont oublié le Liechtenstein, Monaco, Andorre, le Monténegro, l’Etat du Vatican, et San Marin.

Statistiques
 

Au mois d’août, 2432 nouveaux membres se sont inscrits sur cistes.net.

Le record du nombre de nouvelles cistes a été battu : 1301, contre 1021 (en avril dernier).

Le nombre d’échanges, lui, a été pulvérisé : 14516, contre 9912 (également en avril dernier).


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation