JOURNAL DES CISTEURS N°2
Parution du 15/07/2005
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
MERCI A VOUS ! par MV
 

Je tenais à vous remercier d’avoir souscrit un abonnement à Ciste-thématique, et de ce fait, de contribuer à pérenniser le site des cistes et de le maintenir en accès gratuit.

Egalement, je remercie celles et ceux qui ont commandé des T-shirts de Cisteurs, car là aussi, cela nous permet de couvrir partiellement les frais de fonctionnement du site.

Pour répondre à certaines inquiétudes exprimées çà et là, je veux préciser que si le site des cistes trouvait prochainement un repreneur ou un partenaire financier lui permettant de se développer selon son véritable potentiel, cela ne se ferait qu’avec la garantie formelle que vous, Cisteuses et Cisteurs, ne soyez en rien lésés dans l’opération. Je désire jouer la transparence. Aussi, je vous informe que nous avons décliné quatre ou cinq propositions qui ne correspondaient pas à ce que nous en attendions. Bien sûr, je ne compte pas les "demandes de curiosité" faites par les Cisteurs eux-mêmes ; ni celles, cousues de fil blanc, provenant de gens téléguidés par des individus cherchant à nous nuire :o) (Et je ne dis rien de la trentaine de propositions fantaisistes émanant de gamins auto-proclamés "webmasters" sous prétexte qu’ils possèdent quelques pages persos ou un blog, et qui fondaient leurs offres sur le fameux principe du "Pfff, pas terrible, votre site. Même que si j’aurais voulu, j’aurais pu en faire autant !" :o)

Dès que nous trouvons un repreneur ou un partenaire, je vous en informerai.

Ah, dernière chose : n’oubliez pas que nous comptons sur vous pour nous faire parvenir les suggestions, critiques, rubriques, articles et photos que vous aimeriez voir publiés dans Ciste-thématique.

Merci d’avance et bonne lecture !

Héros de l'Hérault
 
BRRRRR !!!
 

     ZarthArn, ingénieur en informatique et amateur de course à pied, son épouse, assistante administrative, et leurs trois enfants (une fille de 7 ans et des jumeaux de 5 ans), cistent depuis mars 2004.

C’est un collègue de travail de ZarthArn qui lui a involontairement inoculé le virus en le branchant sur le site des cistes, persuadé qu’il s’agissait d’un site donnant des idées de sorties pédestres "sportives".

ZarthArn avoue avoir été très sceptique au départ :

- Je ne croyais pas vraiment à ce jeu, car je m'imaginais mal une personne cachant discrètement des boîtes dans la nature, et encore moins des chercheurs suivant les instructions postées sur Internet.

Un premier pas qui compte.

ZarthArn est parti à la recherche de sa première ciste, La Ciste du Sapin Maudit.

- Cela a été un véritable choc quand je l'ai trouvée, avec la réaction émerveillée d'un gamin qui découvre un trésor ! C’est ma ciste préférée, car c’est celle qui m’a vraiment initié au jeu. Elle m'a fait un peu retrouver une âme d'enfant... et c'est très bien comme ça !

Avec sa famille - et parfois seul, entre midi eu quatorze heures - il a ensuite enchaîné près de 300 visites de cistes, ce qui fait de lui un incontestable accro. D’ailleurs, il persiste et signe :

- Lors de nos vacances, si on traverse un département "infesté", on fait en sorte de ne pas repartir les mains vides !

A la question : "Quelle est votre énigme préférée" ? Il répond qu’il lui est très difficile de faire un choix, car la plupart sont magnifiquement ficelées.

- J’ai adoré l'énigme de la ciste de l'échelle (N°2480) pour les jeux de mots et la précision, une "heptalogie" de cistes sur les 7 péchés capitaux vraiment très bien écrite (Cistes N°5609 à 5616), la N°8566 basée sur des mots croisés, la trilogie sur Harry Potter (N°6312 à 6314), celle du Repas des Cisteurs (N°5513) à laquelle il fallait assister pour la comprendre. Un peu de pub pour mon département : elles sont toutes dans l'Hérault !... Mais j'en oublie des tas, il y en a tellement de sympas et originales. Et puis je risque de me mettre les Cacheurs oubliés à dos, et ils ne voudront plus me filer de tuyau ! :))

Quand on lui demande quel est le coin le plus spectaculaire qu’il a découvert grâce aux cistes, il n’a aucune hésitation :

- Sans aucun doute, et de loin, la trilogie des cistes "Expédition ciste dans la jungle" N°3096, 3097, 3099 en Aveyron, signées Captain Canyon. C'est le lieu le plus surprenant et le plus improbable que j'aie parcouru; un coin irréel, de la science-fiction, une impression d'être soudain sur une autre planète, un grand frisson d'aventure au fin fond de la jungle !...

Cisteur = masochiste ?

Cisteurs passionnés, ZarthArn et sa famille n’hésitent pas à employer les grands moyens, et rien ne les rebute. Un jour, monsieur Météo ayant fait des siennes, il se mit à neiger. Après une demi-heure de marche sous les flocons, ils se retrouvèrent devant un torrent. Or, tout le monde sait qu’un torrent en hiver, cela ne ressemble pas - mais alors pas du tout ! - à un torrent au mois d’août. Ils s’attendaient à trouver un pont : eh bien non, c’était un gué ! Eau à zéro degré, pas de serviettes pour s’essuyer. Qu’à cela ne tienne : ils se déchaussèrent, retroussèrent les pantalons, se jetèrent à l'eau, et en avant pour la traversée.

- Je n’imaginais pas qu’on puisse avoir aussi froid aux pieds !

Après quelques kilomètres de marche, ils parvinrent enfin sur le spot final, les ruines d'une abbaye en cours de restauration. L'énigme faisant référence aux numéros marqués sur les pierres (numéros qui servaient aux restaurateurs pour les replacer au bon endroit), ils se trouvèrent confrontés à un problème : une épaisse couche de neige recouvrait maintenant toutes les pierres.

- Nous avons dû les essuyer une à une à la main, sans gants, pour pouvoir lire ces chiffres. Complètement gelés, nous avons finalement découvert la ciste. C’était la récompense après tous ces efforts pour nous réchauffer le cœur, à défaut du corps ! Mais ensuite, il a bien fallu revenir et... retraverser à pieds nus le torrent de montagne !

Sa conclusion :

- C'est ce jour-là que j'ai réalisé que lorsqu’on a contracté la cistomania, on ferait presque n'importe quoi pour trouver la boîboîte !

Le saviez-vous ?
 
UN PEU DE SEMANTIQUE...
 

ciste, nom masculin (du grec kisthos).

Arbrisseau méditerranéen à fleurs roses ou blanches. Utilisé en parfumerie.

ciste, nom féminin (du grec kistê).

1 - Tombe mégalithique (aussi appelée "sépulture en coffre") constituée de quatre dalles de chant surmontées d'une dalle horizontale.

2 - Dans l'ancienne Grèce, corbeille ou coffret contenant des offrandes pour les dieux ou des objets du culte.

 3 - Mod. Petite boîte étanche, généralement en plastique, souvent enveloppée dans un sac poubelle. Elle contient des objets sans valeur. Les cistes sont cachées dans la nature par des hurluberlus afin que d'autres hurluberlus les trouvent.

Cisteur, teuse adj. et nom (du français "cistes.net").

Personne qui cache, cherche ou trouve une ciste. Les Cisteurs, longtemps ignorés du grand public qui les assimilait aux membres d'une secte mystérieuse, se repèrent néanmoins très facilement grâce à leurs T-shirts loufoques et aux cris qu'ils poussent dans les forêts et près des ruines : "P....., elle devrait pourtant être ici, je suis sûr que c’est le bon spot !", "C’est quoi, ce b..... ?", ou : "Ça y est, je l'ai !!!"

Les pieds dans le plat (pays)
 
QUOI DE NEUF ? par Ellandel, notre correspondant en Belgique
 

Les Cacheuses à l’honneur.

La Belgique a de la chance : trois chercheuses particulièrement douées sont apparues sur la scène cistique depuis le début de l’année, chacune dans une région différente.

D’abord Nénuphar, qui a le don de découvrir des endroits pittoresques à Bruxelles. Si vous passez par notre capitale, ne manquez pas ses cistes. Ses énigmes ne sont pas trop difficiles, elles regorgent d’informations historiques ou touristiques, et elles vous offriront des panoramas époustouflants. Un paragraphe leur est consacré ci-dessous.

Ensuite Amilolo, qui est une spécialiste de la région de Liège. Elle vous fera parcourir cette belle province et vous dévoilera des secrets bien cachés de cette ancienne principauté. Son exploit : elle a réussi à faire rire bon nombre de Trouveurs de la ciste 8042 dite "Peterman", qui se trouve dans un cimetière. Ce n’est pas tous les jours qu’on découvre une inscription hilarante sur une tombe, mais cela existe. Uniquement en Belgique !

Enfin Mi-mic, qui est de la région de Beauvechain, une des régions agricoles les plus pittoresques de Belgique, à une trentaine de kilomètres de la capitale (Ndlr. Voir par ailleurs l’article "Mi-mic, cisteuse belge bien dans ses baskets"). Beauchevain est aussi la commune où habite Julos Beaucarne, le poète et chanteur wallon bien connu. Plusieurs cistes font références à ses chansons ou à ses œuvres. Comme Mi-mic n’est pas motorisée, elle va cacher ses cistes à pied ou à vélo en compagnie de son chien Chicca. Le résultat : des cistes bucoliques à souhait, souvent accessibles uniquement à pied, et sans conteste les plus belles au hit-parade des cistes belges. A découvrir d’urgence ! A mentionner également : Mi-mic est la spécialiste des jeux de mots, et ses énigmes sont un vrai régal pour ceux qui aiment les remue-méninges.

Merci aux trois "Reines des Cisteuses" !

Les Cistes Bruxelloises en vedette.

Voilà un secret bien gardé : les splendeurs des cistes de Bruxelles. Chacune d’entre elles vous révélera un épisode historique ou un trésor de la capitale. Pour ceux qui viennent visiter Bruxelles pour affaires, ou pour les touristes d’un jour, sachez que toutes les cistes sont accessibles par les moyens de transport en commun, et qu’il est facile d’en découvrir l’une ou l’autre si vous avez une heure de temps libre.

Quelques fleurons :

- Saviez-vous qu’un pan entier du mur de Berlin est exposé, intact, dans un des parcs de Bruxelles ? Allez le voir en découvrant la ciste 8457 "Caprice des Dieux".

- Le plus beau panorama de Bruxelles vous est offert par la ciste 7016 "Duden" qui est cachée sur les anciens terrains de chasse de Charles Quint. A couper le souffle !

- Si vous aimez l’Art Nouveau, vous serez gâté : les cistes 8183 "de l’Art Nouveau", 8920 "de V. Rousseau" et 8893 "Infiltrée chez les Flics" vous permettront de découvrir des bâtiments typiques de ce style décoratif.

- Non loin du centre de Bruxelles, à Uccle, on peut découvrir un vestige de la vieille forêt moyenâgeuse où Bruxelles a été fondée ! Ce site incroyable s’appelle le Crabbegat, et il est maintenant déclaré "site protégé". Si vous voulez vous croire dans la forêt de Sherwood avec Robin des bois caché derrière un vieux chêne, allez trouver la ciste 9000 "du pont du Crabbe". Stupéfiant !

- Finalement, la ciste 8999 "Qui voit rouge" vous permettra de découvrir la plus vieille abbaye de l’ordre des Augustins. Elle date de 1391 (l’abbaye, pas la ciste :)) et elle vous fera aussi découvrir la forêt de Soignes, une des plus belles hêtraies d’Europe !

Il y a bien d’autres cistes à Bruxelles, mais commencez par celles-là. Vous verrez Bruxelles d’un autre œil !

Bonne chasse !

Origines originales
 
D'OU EST VENUE L'IDEE DES CISTES ? par DG
 

     Pendant l’été 2002, Max Valentin cherchait une idée permettant aux internautes d’être tour à tour auteurs et chercheurs. Il découvrit alors l’existence du Geocaching, idée américaine qui consiste à retrouver des boîtes à l’aide d’un GPS (un appareil permettant de localiser un point géographique grâce à des satellites). Mais les GPS étant moins courants dans notre pays que les WC à la turque, les loufiats malpolis et les radars routiers, Max eut l’idée de remplacer le GPS par de petites énigmes.

Si le Geocaching a clairement inspiré les Cistes, l’idée de base est beaucoup plus ancienne, puisqu’elle remonte à 1854. Cette année-là, un nommé James Perrot, guide de randonnée dans la région du Dartmoor, dans le Sud-ouest de l’Angleterre, invita ses clients à déposer leurs cartes de visite dans un récipient caché au bout d’un parcours particulièrement épuisant. Il avait compris qu’il fallait donner un but aux randonneurs pour qu’ils oublient leur fatigue et leurs mollets douloureux. Sans le savoir, James Perrot venait de lancer une mode. Très rapidement, le comble du snobisme consista à aller déposer son bristol "in the jar".

Par la suite, les cartes de visite furent remplacées par des cartes postales auto-adressées, invitant leurs découvreurs à les renvoyer à leurs propriétaires, lesquels les collectionnaient avidement. Après 1905, un carnet vint rejoindre les cartes postales. Certains eurent l’idée d’y rajouter un tampon et un encreur : on se mit à tamponner à qui mieux mieux les cartes postales et le carnet.

Puis les cartes postales, à leur tour, disparurent. Alors, les gentlemen randonneurs se munirent, eux aussi, d’un carnet et d’un tampon. L’objectif était simple : à l’aide de son tampon personnel, chaque visiteur marquait le carnet présent dans la boîte, et il tamponnait son propre carnet avec le tampon trouvé dans celle-ci.

Le "Letterboxing", ancêtre de tous les autres jeux de piste et d’orientation, était né.

Vers le milieu des années 1970, il existait dans le Dartmoor une quinzaine de "letterboxes". Le Letterboxing fit des émules et essaima à partir de la fin des années 90, sous la forme, principalement, de geocaches, puis, enfin, de cistes.

Sous les cocotiers
 
CISTES EXOTIQUES.
 

     Si vous projetez d’aller vous mettre les doigts de pieds en éventail du côté de la Guyane, de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Réunion ou en Nouvelle Calédonie, n’oubliez pas de visiter les cistes que Pataud, Spontex, Langouste, Keskispas, Zabnino, Pierrot & Colombine, Usion, Cafrine, Subaq, Rougeric, etc. ont cachées pour vous éviter de bronzer idiot :)) Vous leur ferez plaisir, car ces cistes ont été dissimulées dans un seul but : satisfaire les touristes visitant ces splendides contrées qui nous font tous rêver.

Evénement
 
NATH ET SES PETITS SUISSES ONT EU LA PEAU DE LA MAXICISTE DE MONGLANE !
 

     Dans le dernier numéro de Ciste-Thématique, Monglane nous parlait de sa MaxiCiste, dont il jugeait l’énigme plutôt difficile. Par ailleurs, dans un autre article, nous nous élevions contre la réputation de prétendue lenteur des Suisses.

Nath vient d’apporter sa contribution au démontage de ce mythe. En effet, elle s’est inscrite sur la MaxiCiste le 17 juin, et dix jours plus tard, elle quittait sa Suisse natale pour mettre le cap sur la Côte d’Or, département qui abrite l’objet. La localisation de la ciste et son décapsulage n’ont pas posé de problème.

Le film des événements.

27 juin, 17h30. Les 3 petits suisses embarqués (il manque Baptiste, en voyage scolaire dans le Tessin) et c’est parti pour 3 heures de route. Un Mc Drive vite fait à Pontarlier. Durant le trajet, Nath revoit cent fois dans sa tête les énigmes et le film de Monglane.

20h30-21h00 Ils arrivent sur le spot et vivent le film : "C’est magique !" s’exclame Nath. Ils marchent sur les pas de Monglane, non sans une certaine émotion. L’endroit est calme et désert. L’herbe est mouillée après l’orage, l’air est transparent. Des falaises magnifiques au coucher du soleil... Enfin, ils mettent la main sur la ciste. Les enfants sont surexcités. Le petit mot, l’échange, quelques photos-souvenir.

00h00 Ils sont de retour au bercail. Les petits suisses ont dormi dans la voiture. Déclaration de la trouvaille, petit mot sur le forum et dodo.

Comment a-t-elle fait ? "C’est grâce à mes cogitongs", affirme-t-elle. Les cogitongs de Nath sont aussi célèbres en Suisse que le bâton renifleur de Lonesloane l’est en France. Nath prétend qu’elles ont un effet stimulant sur sa matière grise. A noter : Pilou1454 a diffusé des photos de ces fameuses cogitongs sur Newforez. Pour se les procurer, il n'a pas hésité à soudoyer les deux filles de Nath à l'aide de paquets de Carambar :))

Ainsi que l’a écrit Monglane sur le forum Newforez en découvrant la prouesse de Nath : "Les Suisses ont le neurone en grande forme, et le jeu de jambes qui va avec !" En privé, lors d’un échange téléphonique avec notre rédaction, il a ajouté : "Vingt dieux, elle est redoutable, cette fille ! Va falloir que je lui concocte une ciste spéciale pour les longues soirées d’hiver. Et pour qu’elle tienne plus de 15 jours, j’irai la cacher au Swaziland !"

La Maxiciste Le site de Monglane

A noter : depuis le N°2 de Ciste-thématique, notre correspondant en Suisse - en l’occurrence une correspondante - est Nath (voir plus loin l’article "Prenons de l’altitude"). Si vous avez des anecdotes à lui narrer sur vos expériences cistiques, il suffit de la contacter en cliquant ICI.

Le 30 juin 2005, le site a enregistré l'inscription de son 15000ème membre, ZAVEL.
 

Coups de fourchette et levée de coudes
 

      Fin juin, un peu partout, des graines furent cassées par des Cisteurs courbant l’échine sous la canicule, les tubes imbéciles de l’été et le prix du baril de brut. Vin blanc, punch, cistelle, bière et sodas dévalèrent à flots les gosiers altérés, pendant que fumaient les cerveaux et les baskets, stimulés par les cistes locales.

 La photo ci-contre représente l’une des sorcières que collectionne Boudicca. C’est cet amusant personnage qui accueillit les teufeurs de la fiesta des cisteurs, le 18 juin 2005. Les autres photos de cette sympathique réunion organisée par Boudicca sont téléchargeables ICI (Photos signées TonTon Sorcerer).

Le repas des swissteurs du 11 juin 2005.

C’est sur le spot de la 3974 dans la région de Versoix, non loin de Genève, que se sont réunis les Cisteurs suisses (augmentés de quelques Français comme Ode, qui venait d’Annecy, de Balkis, venu de Thonon, et de Duke, de Bourg-en-Bresse). Une quarantaine de personnes grands et petits pour un pique-nique super-sympa. Temps superbe. Grillades à gogo. Les photos sont visibles ICI et ICI.

Le repas des swissteurs du 25 juin 2005.

Toujours sur le front des manifestations estivales, torrides et cistiques, voici une vue très représentative de la fiesta suisse organisée par les Xenon le 25 juin. On constate qu’elle était plutôt calorique (miam !) Toutes les autres photos (signées Charlipopotte) sont visibles ICI.

Vous avez organisé une rencontre de Cisteurs ? Informez-nous, et nous mettrons un lien vers vos photos dans le prochain numéro de Ciste-Thématique !
 

Prenons de l'altitude...
 
NOUVELLES HELVECISTIQUES, par Nath
 

(Ndlr. L'image ci-contre n’est là que pour nous rafraîchir. En aucun cas ne saurait-elle être représentative des paysages suisses en été :))

A noter que le swissteur ciste en famille, nous sommes pour la plupart des familles avec au moins 2 enfants. La palme de la famille nombreuse étant détenue par Tribufufu : 6 enfants dont des jumeaux (moi, je n'ai que 4 petits suisses. Eux, ils ont le pack complet !)

Les cisteurs suisses de la première heure restent toujours actifs !

Le grand champi(gn)on. Bolet et son épouse Willow : bientôt 500 cistes trouvées. Spécialisés dans le décapsulage et le craquage de la ciste introuvable.

Belfegor et (super)Papyweb. 350 cistes trouvées, spécialistes de la gaffe amusante : échange de boiboîtes cachées, plantage complet de spot, orthographe et jeu de mots approximatifs (ils sont d’origine italienne, donc on leur pardonne :)) et de la razzia organisée en région parisienne en mai avec la complicité de Jmlv, et à Troyes en juin sur les cistes de Pléiade.

Nath (et ses petits suisses). Bientôt 300 cistes trouvées. Toujours avec mes petits suisses, même en Grèce. Cogitation en tongs qui ont eu droit exceptionnellement à une sortie pour la Maxiciste. (Ndlr. Voir article par ailleurs.)

A noter que tous les vieux de la vieille ont effectué un pèlerinage dans le Vaucluse sur les traces de Laserlaser. Superbes énigmes et spots grandioses.

Les petits nouveaux :

Vargo: à tout seigneur tout honneur, 300 cistes trouvées en 10 mois. A longtemps cisté en scooter mais on le soupçonne d’avoir changé de véhicule depuis quelques temps. Il a truffé le canton de Genève de ses boiboites aux énigmes plutôt coton.

Le club des centenaires (dans le désordre) : Charlipopotte, Wagrut, Nidroses, Grigri, Pilou 1454, Hobbit joufflu, Koala, Xenon... et tous les autres !

Portrait
 
CHEROKEE CHIEF, A POIL ET A PLUMES.
 

     On ne sait pas grand chose de Cherokee Chief, si ce n’est qu’il a du sang Cherokee dans les veines, qu’il est apiculteur, qu’il vit en France, qu’il arbore un superbe Stetson, qu’il est un Cisteur de la première heure, et que son palmarès cistique est impressionnant ! Aussi, pour les cherokeechiefomanes (et les autres) voici un portrait un peu plus complet.

Cherokee Chief est né dans le Tennessee, à 70 km au Nord-ouest de la ville de Cherokee (Caroline du Nord). Entre sa maison natale et Cherokee se trouve le célèbre parc national des Great Smoky Mountains, où il se fit les jambes dans sa jeunesse.

Aventures dans les rizières.

A l’âge de 19 ans, il s’engagea comme parachutiste dans les forces spéciales de l’US Army, puis devint pilote d’hélicoptère. Alors qu’il était stationné en Allemagne, il fit connaissance de celle qui devint sa femme. Il eurent un fils, aujourd’hui pilote de ligne chez Air France.

Il fut envoyé au Vietnam, où il commanda une compagnie de Cambodgiens :

- Ce sont eux qui m’ont appris le français, ce qui explique sans doute mes lacunes ! dit-il :))

Il connut quelques moments difficiles, en particulier lorsqu’un obus de mortier explosa à dix mètres de lui. Une dune de sable et une haie de bambous le protégèrent des éclats, mais la déflagration lui endommagea les oreilles, qui se mirent à saigner. Le sang sécha à l’intérieur du conduit auditif, ce qui le rendit totalement sourd pendant une semaine.

- Par la suite, j’eus des séquelles assez sévères... ce qui mit définitivement fin à ma carrière de pilote.

Pépins de pépin.

Pour certaines personnes, le "clac" de la toile d’un parachute qui s’ouvre est plus agréable à entendre qu’une symphonie de Beethoven ou qu’un riff de Miles Davis. Cherokee Chief en fit l’expérience en Allemagne : lors d’un saut, son parachute ne se déploya pas, et lorsqu’il déclencha son parachute de secours, celui-ci s’emmêla dans le précédent.

- J’ai tiré le parachute à moi, et lorsque toute la toile fut entre mes mains, je l’ai jetée sur le côté. Le parachute s’est alors ouvert, juste avant que je touche le sol. Résultat : blessure à la colonne vertébrale, ce qui, cette fois, mit définitivement fin... à ma carrière de parachutiste !

A son grand dam, l’armée lui proposa alors de piloter un bureau. N’ayant pas le choix, il accepta. Intéressé par les langues étrangères depuis qu’il avait suivi des cours de vietnamien, il décida de se perfectionner en allemand. Pour cela, il se rendit dans une école spécialisée en Californie. Ses cours lui laissant pas mal de temps libre, Cherokee Chief explora les Montagnes Rocheuses et randonna dans le Grand Canyon. C’est de cette époque que date son goût pour la marche "touristique".

La découverte des cistes.

La vie militaire, après vingt ans de bons et loyaux services sous les drapeaux, finit par le lasser. Il s’installa à Paris en 1981, où sa femme enseigna l’anglais. C’est en 2002, alors qu’il travaillait comme agent de sécurité dans un palace de la capitale, qu’il découvrit les cistes.

- Agent de sécurité, c’est un travail qui peut se révéler terriblement ennuyeux, surtout lorsque vos collègues passent la nuit à jouer sur Internet ! Pourtant, c’est ainsi que l’un d’eux a trouvé le site des cistes. J’ai tout de suite percuté, car cela me rappelait les rallyes que je faisais aux Etats-Unis, en utilisant des cartes, la CB et des énigmes.

Installé aux Granges-le-Roi, un petit village de l’Essonne, situé entre Etampes and Rambouillet, il peut se rendre dans les Yvelines simplement en traversant la forêt qui commence au pied de son jardin.

- Une sacrée différence avec la pollution parisienne ! Ici, je peux me consacrer à mes hobbies : l’apiculture, le jardinage, la culture des bonsaïs, l’élevage de carpes japonaises, de poules et de dindes.

Comme tous les apiculteurs, Cherokee Chief constate que ses ruches se vident peu à peu à cause des insecticides répandus par les agriculteurs. Il se déclare ouvertement en faveur des OGM :

- Comme aux débuts de l’automobile et de l’aviation, les gens ont peur de ce qui est nouveau. C’est toujours la même histoire et les mêmes préjugés. Moi, je constate qu’à cause de la mort de mes abeilles, je vends aujourd’hui plus d'œufs que de miel...

Il ajoute :

- Si un Cisteur passe dans le coin après le mois de juillet, je serai bien sûr ravi de lui vendre un peu de miel. Je produis du "Toutes Fleurs", mais contrairement aux hypermarchés qui vendent du miel mélangé provenant de plusieurs régions, puis chauffé pour lisser le goût, le mien n’est jamais chauffé. C’est un produit naturel, et son goût est corsé.

Rencontre du 4ème type.

La première ciste cachée par Cherokee Chief fut la "Ciste de l’Apiculteur". Elle contenait évidemment du miel :)). Il l’a dissimulée dans une ruche désaffectée.

- Un jour, j’ai vu arriver un type en chemise et pantalon de jean, muni d’un bâton de randonneur. Il m’a demandé "si j’étais l’apiculteur". Je lui ai répondu par l’affirmative, en ajoutant que lui-même devait être Lonesloane, vu que Jmlv, Acrobate et Globul avaient déjà trouvé ma ciste ! (*)

Nous avons immédiatement sympathisé. Lonesloane ne manque jamais de venir me rendre visite quand il passe dans le coin.

Traduttore, traditore ?

Cherokee Chief dit qu’il est assez difficile de chercher des cistes quand on est étranger et qu’on ne parle pas bien la langue. Aussi décrypte-t-il les énigmes avec un dictionnaire français-anglais en main. Mais malgré cela, il connaît parfois des échecs... ou des réussites étonnantes. La preuve :

- Ça faisait une année que j’essayais de localiser une ciste, et j’avais abandonné. Un jour, quelqu’un a déposé une ciste dans la même région. L’énigme était facile, et j’ai immédiatement trouvé le spot. J’ai fait mon échange dans cette ciste, et de retour chez moi, j’ai voulu le déclarer. Mais, ô surprise, les objets ne correspondaient pas. Après vérification, je me suis rendu compte que l’énigme de cette ciste m’avait envoyé pile poil sur la ciste que je cherchais depuis un an ! La preuve du caractère approximatif de mes traductions !

Evidemment, vous l’aurez deviné, c’est de la pure modestie. En effet, ceux qui l’ont rencontré commentent : "Ben dis donc, j’aimerais bien parler l’anglais comme il parle le français !" Et tous s’accordent à dire que c’est un personnage attachant, ouvert, et doté d’un grand sens de l’humour.

La Ciste de l'apiculteur

(*) Les quatre premiers Cisteurs qui ont visité cette ciste furent également les quatre premiers à atteindre les cent cistes au palmarès des Trouveurs.)

Bons plans
 

Statistiques
 
Juin 2005. Cistes cachées : 475. Nb d'échanges : 3889.
 

La photo du mois
 
MARCHE A L'OMBRE...
 

     Le contraste entre les masses ombragées et la crudité de la lumière que l'on devine en arrière plan, composent une très jolie photo, signée PC Junior. Ce mystérieux chemin qui serpente à travers les roches conduit évidemment à une ciste.

Requiem pour un Tupperware...
 
PARIS, CIMETIERE A CISTES ?
 

     On pourrait le croire ! Grosso modo, 10 à 12% des cistes disparaissent, mais à Paris, c’est l’hécatombe : 25% ! Cela illustre la difficulté de cacher en ville.

Cacher en ville est extrêmement difficile, tout d’abord parce que les caches y sont rares et très exposées, et ensuite parce que l’on est obligé de le faire sous le regard des passants et de la maréchaussée. Un Cisteur a essayé de cacher une ciste au sommet de la Tour Eiffel (*). A peine avait-il tiré la boîte de son anorak, qu’une voix éclata derrière lui : "C’est quoi, ce truc ? Faites voir !". Sous l'œil suspicieux d’un vigile aux épaules de catcheur survitaminé, il a dû ouvrir sa ciste et fournir des explications, sans doute embarrassées :))

Cacher la nuit ne règle pas le problème, car alors on attire l’attention des concierges insomniaques. Elles n’hésitent pas à appeler la police en vous accusant d’avoir trucidé votre belle-mère et de chercher à en dissimuler les bas-morceaux dans le bosquet d’en face (ne riez pas, c’est déjà arrivé !).

Enfin, chaque découverte de ciste multiplie les risques de la faire repérer. Un Trouveur, même prudent, aura toujours l’air louche, car on le verra hésiter, se pencher, repartir, s’arrêter un peu plus loin, revenir, et faire semblant de lacer ses chaussures ou de soulager sa vessie vingt fois de suite pour leurrer les témoins. Peine perdue : dès qu’il sera reparti, les témoins se précipiteront sur l’endroit pour vérifier si, par hasard, la boîte ne contiendrait pas des bijoux volés ou des liasses de billets de 100 Euros provenant de l’attaque d’un quelconque train postal.

Cacher en ville est donc une gageure. Les Cacheurs qui exercent leur louable activité dans Paris intra-muros (ou dans d’autres grandes villes) n’en ont que plus de mérite.

(*) Rappel : si possible, évitez de cacher des cistes dans des lieux payants ou inaccessibles à certains moments de la journée. Si vous ne pouvez pas faire autrement, précisez-le toujours dans l’énigme.

Portrait
 
MI-MIC, CISTEUSE BELGE BIEN DANS SES BASKETS.
 

     Mi-mic nous a autorisé à dévoiler son âge. Alors, pour satisfaire autant à la galanterie qu’à la curiosité légitime des Cisteurs, disons que le nombre de ses printemps équivaut à la somme des ingrédients nécessaires pour préparer une Waterzooie, multipliée par le quart de la hauteur du Mont Botrange, divisée par 70.

Mi-mic, bouillonnante habitante de Beauvechain (là où, en 1990, furent observés des ribambelles d’ovnis), est devenue Cisteuse après avoir vu une émission télé consacrée aux cistes. Elle a immédiatement embrayé, comme en fait foi son palmarès personnel.

N’ayant plus à s’occuper d’enfants en bas âge, elle n’a pas trop de problème pour arranger son emploi du temps. Pour se déplacer, elle utilise aussi bien la voiture que le vélo ou ses pieds; et a renoncé une fois pour toutes à comptabiliser les distances parcourues !

Pour elle, la plus belle des cistes est La Ciste du Château de la Folie, signée Phate. Elle qualifie ce lieu de fantastique. Mais elle a aussi beaucoup aimé "La ciste de la tombe du Val", "La ciste du bois de Mérode" et enfin "Le Panorama de la ciste Duden", à Bruxelles : une surprise extraordinaire ! Elle apprécie particulièrement les énigmes de Rincant, toujours truffées de petits pièges... dans lesquels elle adore tomber (du moins, c’est ce qu’elle affirme :)) !

Son gag préféré ?

Un jour, elle avait trouvé un trou - caché par une pierre rouge - dans un mur, l’endroit idéal pour y cacher une ciste. Mais quand le premier Cisteur se rendit sur place, la ciste avait disparu, remplacée par une clé. En fait, ce trou était l’endroit où un habitant du coin planquait la clé de sa maison ! :)))

En rayon
 

     29 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique.

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

- En retrouvant dans son réfrigérateur la ciste qu’elle croyait avoir dissimulée dans le mur d'une ruine à l’occasion du pique-nique familial, cette Cisteuse a compris que ce qu’elle avait en réalité planqué dans le mur le jour précédent, c’était... son Tupperware plein de charcuterie :))

- En voulant cacher une ciste, un Cisteur a découvert que l’endroit était déjà occupé par un très joli serpent.

- Soirée animée pour cette cisteuse qui, seule dans les bois à la tombée du jour, a pu admirer à loisir une biche qui la dévisageait. Après l’apparition de deux autres cervidés, elle s’en est retournée, ravie et charmée, vers sa voiture... où l’attendaient trois sangliers :))

- En juillet 2004, un Cisteur qui s’était endormi à l’ombre d’un arbre, s’est fait dérober 1 (une !) chaussure.

- Un Cisteur s’est retrouvé coincé à l’intérieur d’une vieille masure abandonnée dont la porte était dépourvue de clenche et dont les fenêtres étaient occultées par des planches. Après avoir essayé en vain de défoncer la porte à l’aide d’un morceau de métal trouvé sur place, il a passé l’après-midi à dévisser les charnières (rouillées) en se servant de son couteau suisse.

- En échangeant quelques mots avec un inconnu rencontré par hasard à proximité d’une ciste, une Cisteuse a découvert qu’ils étaient cousins.

- Une famille de Cisteurs, ayant invité chez elle une quarantaine de personnes pour un barbecue, leur a indiqué l’adresse sous forme d’énigmes. La dernière énigme précisait qu’il fallait encore parcourir 700 mètres pour parvenir à une fontaine. Les invités y ont en effet trouvé un panneau marqué "C’est par là", illustré d’un toucan. Ils ont suivi la flèche, et sont bien arrivés au barbecue... mais ce n’était pas le bon ! Ils ont dû s’expliquer avec le maître des lieux, un peu excédé de voir débarquer dans son jardin des dizaines d’inconnus. (La bonne fontaine n’était pas à 700 mètres, mais à 400 mètres.)

- Un cisteur, en route pour décapsuler une ciste qui se trouvait à plus de 40 Km de là, a embarqué un auto-stoppeur en panne de moto : il s’agissait d’un Cisteur cherchant la même ciste que lui.

- En 2003, le corps d’un homme assassiné à été découvert juste à côté de la ciste N°116.

- Après avoir marché (en sandales) dans une bouse de vache fraîche, ce Cisteur a presque été dévoré vivant par des fourmis, brûlé par des orties, piqué par une guêpe, attaqué par un merle qui défendait son nid, et a crevé un pneu de sa voiture sur le chemin du retour. En rentrant chez lui, il a constaté que son lave-linge avait débordé. Son commentaire : "Il y a des jours où on devrait rester au lit" :))

- Un Cisteur, cherchant une boîte dans l’Est de la France, a passé sa main (gantée) au travers d’un grillage pour caresser le museau d’un cheval, mais sa main est restée bloquée par les mailles. Il a été délivré de sa fâcheuse posture par des chasseurs, deux heures plus tard.

- Une Cacheuse, retournée sur les lieux pour vérifier la présence de sa ciste, a retrouvé cette dernière au fond d’une poubelle publique. Elle a alors recherché une nouvelle cachette dans les environs immédiats. Elle en a trouvée une, absolument parfaite, mais... elle contenait déjà une geocache.

Si vous connaissez des anecdotes amusantes, dignes de figurer dans cette rubrique, merci de nous les envoyer afin que tous les Cisteurs en profitent :))

Testez votre connaissance du monde des cistes
 
REMUE-MENINGES !
 

     Un petit test à faire quand vous en avez marre de décrypter des énigmes et de vous crotter les chaussures :)) Les solutions seront publiées dans le prochain numéro de Ciste-thématique.

Horizontalement. 2. Plat raté que les Cisteurs dégustent quand ils trébuchent. 6. A reconduit la bête infernale du tartare chez elle. 9. Troisième canton suisse le plus cisté à la date du 1er juillet 2005. 10. Jamais mouillé, même sous la douche !

Verticalement. 1. Empire d'essence ayant accueilli une ciste en décembre 2004. 2. Recordman du nombre de cistes cachées en 24 heures. 3. Le plus célèbre Cacheur allemand de nationalité française. 4. Se trouvent à l'extrémité des non-cisteurs. 5. Cacheur de "la ciste de la vieille Croix de Pierre" en novembre 2002. 7. Auteur du Pastaga Tour. 8. Les visiteurs de ce pays peuvent y découvrir le Krak des Chevaliers et une ciste contenant une fève dorée à l’effigie de Charlemagne.

Solutions de la grille précédente.
 
HORIZONTALEMENT. 2. Nicko. 4. Nath. 6. Lonesloane. 8. Baykus. 9. Minette. 10. Bolet. 11. Pathfinder. VERTICALEMENT. 1. Nico. 3. Globul. 5. Azertyuiop. 7. Acrobate. 8. Bornymop.
 

Courrier des lecteurs
 

Des Moutardes :

Bien, bonne idée, un peu complexe d'utilisation (rechercher le N° de pass pour se connecter...), intéressant dans son contenu. Et puis, il est normal de participer au maintien du site, qui, je l'imagine, doit demander beaucoup d'énergie. Vu la qualité du site et du forum, le soutien financier est ridicule. Continuez.

CT : Il était difficile de trouver un moyen de paiement qui fonctionne pour tous les pays, sans surcoût. Le système du paiement par carte, même s'il est un peu compliqué, était le seul possible. En tout cas, merci pour vos encouragements.

De Pirouette :

Géniale cette Ciste-thématique et si en plus elle sert à faire vivre le site, c'est encore mieux ! Bravo et continuez pour notre plus grand bonheur !!!! Pirouette.

CT : Merci pour votre appréciation. Nous nous efforcerons, avec l'aide des Cisteurs, de rendre Ciste-Thématique de plus en plus intéressant. N'hésitez surtout pas à nous communiquer des anecdotes inédites !

Dernière minute
 
SCOOP : MAXICISTE ET PETITS SUISSES !
 

     Juste avant de mettre le N°2 de Ciste-thématique en ligne, nous avons reçu cette photo des petits suisses de Nath, faite pile-poil au moment de la découverte de la MaxiCiste de Monglane (voir par ailleurs l’article "Evénement").

RAPPEL : LES ANCIENS NUMEROS DE CISTE-THEMATIQUE SONT CONSULTABLES EN CLIQUANT SUR "ARCHIVES" EN HAUT DE CETTE PAGE.
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation