JOURNAL DES CISTEURS N°33
Parution du 01/03/2008
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
ALERTE "AMEDOTES ET POTETS" par Philippe d'Euck
 

Je viens de voir notre bon DG dans un bien triste état, se cognant la tête comme un malade sur son clavier et sur son écran. Oui, sur son clavier et sur son écran, parce qu'il ne peut pas le faire, dignement, sur les murs de son bureau. En effet, comme vous le savez, depuis le début du jeu, il est enchaîné par les pieds à un anneau de marine bétonné prés de son PC.

En effet, à quel prix, autre que celui-là, croyez-vous qu'un webmestre pourrait être aussi omniprésent que lui, hein...?

Pour vous brosser le tableau avec un peu plus de précision, son clavier est scellé au bureau avec des vis et boulons qui maintiendraient à eux seuls l'aire d'atterrissage d'une plate-forme pétrolière, et il est protégé par un capot super costaud, un parallélépipède de 60 X 25 X 20 en plexi blindé dont les parois font trois centimètres d'épaisseur. Deux trous, sur la face verticale avant du capot, lui ont permis de passer ses mimines dedans, dès le 15 septembre 2002.

Bien sûr, ses poignets ont été immédiatement clipés pas un système intérieur de menottes (mais très confortables, matelassées, et tout et tout, ergonomiques, comme on dit), afin qu'il ne puisse plus les retirer de son clavier. Mais ça va, il a suffisamment de mou pour aller papillonner à l'aise sur toutes les fascinantes touches. L'écran, c'est pareil : boulons et plexi blindé.

On avait tout prévu quant au bon confort de DG, pour qu'il soit à la fois rapide, efficace, et surtout à l'aise pour remplir ce sacerdoce. La preuve, jusque là, pas de problème : des foultitudes de messages traités par jour, des interventions innombrables sur le forum, politesse, humour, loyaux services, bref, que du bon, et il ne s'est jamais plaint. Oui, comme il ne pouvait abîmer le matériel (le PC est par terre, plus loin, hors de la portée de ses pieds enchaînés), on pensait donc avoir tout prévu. Sauf qu'il pourrait se défoncer un jour le crâne en se le cognant sur le blindage du clavier et de l'écran, seuls éléments contondants dans son environnement immédiat ; l'erreur est humaine !

Nous y avons remédié en fixant au dossier du fauteuil (bétonné lui aussi), un cerceau frontal pour bloquer sa tête. Ainsi, plus aucun risque. Attention, pas un cerceau de maintien pour chaise électrique, que nenni ! Un truc très relax, métal intérieur, certes, mais cool, bien rembourré, aéré, et habillé d'un velours bleu-roi de toute beauté, très chic.

Pour la nourriture, c'est pareil, pas de souci : une assistante se pointe à heure régulière pétante des repas. C'est réglé comme une montre, si j'ose dire. D'ailleurs, il trouve ça très plaisant, rapide et sans chichis. Pour s'alimenter : des seringues de viande hachée (supérieur Label Rouge, s'il vous plaît !), sauce barbecue, sauce tartare, et toute une ribambelle de bons produits bio seringuables, certains injectables directement en intraveineuse.

Voilà, il est comme un coq en pâte. Et pour le reste, je n'entrerai pas dans les détails sur la poche urinaire, ni sur le trou de son siège. Oui, qu'est-ce que je disais ?... Ah oui : ces derniers temps, avant qu'il ne se cogne le crâne sur le matos, on ne le sentait pas très guilleret, enjoué et farceur comme à son habitude. Il avait l'œil éteint et ne parlait plus que par onomatopées incompréhensibles.

Je vous livre notre dernière conversation:

- Aahh, les... y'a... y'aaa puuu...! Amédotes... amédotes...! Aaa puuu... a puu potets, potets... veuux amédotes... potets !

- Oui mon DG, reste calme, concentre-toi ! Dis-moi, c'est quoi ces amédotes et ces potets ? Tu veux dire quoi, là ?

- Aménec, aménécotes...

- Que je t'amène sur la Côte ? Ça va pas, non ?... Attends, je te desserre un peu le cerceau, mais promets-moi de ne pas te jeter la tête sur le capot. Voilà. Alors, c'est quoi, tout ce charabia ? Tiens, avale ça, c'est un petit remontant que j'ai fabriqué avec la recette secrète des moines de Voiron, c'est Max lui-même qui me l'a filée, alors, t'as qu'à voir, c'est du sûr !

Il en a avalé deux gorgées et son œil s'est rallumé illico :

- Hummm...

- Ah, ça fait son effet !... Bon, alors explique-moi cette histoire d'amédotes et de potets.

- Anec, amédotes... An... ANECDOTES, hiiiiii ! ANECDOTES !!!!!

- Ah, d'accord ! Ben voilà, tu veux des anecdotes pour Ciste-thématique.... Mon pauvre DG, ils vont te rendre fou, à t'oublier ainsi. Quels ingrats ! Et "potets", pas besoin d'être Champollion : tu veux aussi des portraits ?

- Heiiiiiiiiii, iiiii, anecdotes et portraits, hhiiiiiii !!!

Bon, là, maintenant il dort un brin, il a un peu repris. Avant de s'assoupir, il a même réussi à articuler correctement "ignominie", "trahison" et "abandon" !

Donc vous savez ce qu'il vous reste à faire : si vous voulez que Ciste-thématique perdure, envoyez-lui vos anecdotes et vos portraits ! Nous n'avons presque plus rien en stock !

Merci d'avance.

L'INDEX DE CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-thématique ?

Désormais, il vous est possible de consulter l'index de tous les articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1 (et jusqu'au numéro du mois dernier) grâce à la page spécialement créée par Brossard56.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

LE LOCALISATEUR DE YOGO
 

Certains Cisteurs -hélas trop rares- ont eu la bonne idée de s'inscrire sur le localisateur de Yogo.

Ce localisateur permet de savoir qui habite où.

C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs qui habitent dans une autre région que vous, ou pour trouver quelqu'un qui pourrait se déplacer pour chercher une PubliCiste à votre place. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

 

Cacheurs, vous n'aurez plus aucune excuse pour coller sur cistes.net des images de la taille d'un confetti, ou des photos bouffées par les mites. Sur le site de Tioo, toutes vos images seront réduites à 10 Ko en un tournemain, automatiquement et en beauté ! Le réducteur d'images de Tioo, c'est un concentré de haute technologie, respectueux de l'environnement car entièrement réalisé à l'aide d'électrons recyclés :)) Pour y accéder, c'est ICI.

 

A l'initiative de Brindacier et de plusieurs autres Cisteurs et Cisteuses, il a été décidé d'informer les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes.

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

ENFIN, TRES IMPORTANT : ne mentionnez sur ce site que les cistes qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, et non celles qui leur sont interdites !

Pour y accéder, cliquez ICI.

 

Plus altruiste que ça, y a pas ! En effet, l'idée qui a présidé à la mise au point par Locotwister du "Carnet en Ligne", est de rendre accessible à tous les Cisteurs (Chercheurs et Trouveurs) les commentaires que l'on trouve habituellement dans les carnets placés dans les Cistes.

Pour le Cacheur, l'initiative est géniale également, puisqu'elle lui permet de prendre connaissance des appréciations des Trouveurs sans avoir à se déplacer tous les quatre matins sur ses spots. (A condition, bien sûr, que chaque Trouveur joue le jeu et recopie sur le site de Locotwister le commentaire qu'il a laissé dans la ciste; en y ajoutant, pourquoi pas ? quelques mots sympas en plus.)

Mais attention, il faut que les commentaires ne soient pas trop précis, ceci afin de ne pas aider les Chercheurs à localiser l'endroit !

Techniquement : tout Trouveur peut ajouter/modifier/supprimer un commentaire. Le Cacheur peut modifier/supprimer un commentaire s'il trouve celui-ci trop précis par rapport au spot.

Enfin, même si la boîte disparaît avec tout son contenu et doit être remplacée, les commentaires du "Carnet en Ligne" de Locotwister, eux, restent accessibles. Ce carnet est disponible ICI. Une fois la page affichée, cliquez sur le bouton "Carnet en ligne" qui se trouve à gauche.

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

LE CISTEUR DU MOIS DE FEVRIER...

Cette fois, il fallait reconnaître Raisinsdor. Personne ne l'a reconnu, alors qu'une bonne centaine de Cisteurs l'a déjà rencontré ! Honte à vous ! :))

... ET VOICI LA PHOTO DE MARS !

Ce mois-ci, vous devrez identifier ce garçonnet qui fixe l'objectif d'un air à la fois rigolard et intrigué.

On espère que vous serez plus brillants que le mois dernier !

Nous attendons vos images afin de les publier. Alors ne soyez pas timides : envoyez votre photo à davidgille@yahoo.fr. Merci :))

Traits & Portraits
 
FOX10
 

Liégeois d'origine, je vis dans l'Aube depuis 25 ans. La quarantaine en sursis jusqu'au mois d'août prochain, célibataire, mon métier de vétérinaire me laisse peu de temps libre que je consacre notamment à l'informatique, la lecture, le cinéma et la musique,... et la pêche à la mouche. J'ai une affection particulière pour l'Irlande.

J'ai découvert les cistes en août 2006 : alors que je sortais de chez moi, une voiture s'arrête à ma hauteur et son conducteur me demande si je connais une chapelle du XIIème siècle dans les environs (Il s'agirait de Tane Roo, qui, depuis, semble avoir abandonné le monde des cistes (?)). Après lui avoir répondu, je lui demande pourquoi il cherche cette chapelle et il me parle de cistes.net... 10 minutes plus tard, je planchais sur l'énigme de la ciste de la croix templière (17402), celle qu'il recherchait. Voilà comment tout a commencé...

Atteint de cistéite chronique, je vois d'un œil différent calvaires, monuments aux morts, chapelles ou lavoirs, sans parler de cette attirance quasi maladive pour tout arbre présentant plus de deux troncs. C'est plus fort que moi : une pierre descellée dans un mur, un trou dans un tronc d'arbre, un dessus de poutre accessible... il faut que j'y glisse la main : on ne sait jamais !

La pathologie semble peu contagieuse : je n'ai contaminé que Sap1, qui d'emblée s'est révélé une âme de Cacheur, actuellement discret, mais à surveiller !

Ma première énigme résolue a été celle de la ciste de la pastourelle à la tête tranchée (17400). Malheureusement à mon arrivée sur place, elle avait disparu. Première bredouille. Déçu, mais pas rebuté... Et enfin ma première trouvaille : le château grue rouillée (17162).

Plus Chercheur que Cacheur, j'ai cependant pris grand plaisir à rédiger quelques énigmes. Je préfère de loin les cistes des champs aux cistes des villes.

Plus que la recherche sur le terrain, c'est la résolution des énigmes qui me plaît. Mes préférées sont celles qui me donnent vraiment du fil à retordre. Noé sait y faire, Uncledens3 n'a rien à lui envier, et beaucoup d'autres se reconnaîtront.

Sur le terrain, c'est le charme inexplicable d'une clairière, d'une rivière, d'un lac sous les brumes, un monument extraordinaire ou insolite, un panorama hors du commun, un arbre remarquable... qui fera la différence ; quel bonheur de surprendre une bande de sangliers au détour d'un sentier en Forêt d'Orient, d'entendre la sérénade des grenouilles du Marais-Poitevin, énervées par les couinements de mes chaussures trop neuves, de ressentir les bruits angoissants lors de sorties nocturnes... et quelle joie de croiser par hasard la route d'autres Cisteur(se)s (coucou ! Calou, Pléiade, Pretty Women).

Mes cistes préférées : dans l'Aube, la ciste du Pied Cornier (15762), la série des Puzzles (ciste 32193 à 32198), la ciste de la fontaine du diable (38772), la ciste du moulin à eau (40029), la ciste hommage à Lovecraft (24060), le dolmen d'Alberich (22214)...

Et ailleurs : la série "Sur la trace de nos Seigneurs" en Belgique, le défi d'Uncledens3 dans la Marne, le circuit de la ciste des lacs en Haute-Marne, la route des chapelles dans l'Yonne, les 2 cistes entre ciel, terre et mer en Vendée...

Des anecdotes ?

Une mammy qui nourrit des canards, un après-midi de décembre, à un mètre du spot... pendant plus d'une demi-heure ; moi je tourne en rond, je scrute le coffre de sa voiture qui regorge de croûtons de pain (elle a du braquer le boulanger du coin !). Je la soupçonne de préparer ses foies gras pour le réveillon.

Un retour précipité vers la voiture après avoir trouvé la ciste : la nuit qui m'empêche de voir une chaîne tendue entre deux poteaux à hauteur de tibia (je l'avais pourtant repérée à l'aller), et une chute magistrale qui me laisse boiteux pendant plusieurs jours. Sans rire, j'ai vraiment dérouillé !

Un bain de boue nocturne et forcé dans un fossé dont j'arrive à grand peine à sortir, tant la pluie en a rendu les abords glissants. Le siège et le volant de la voiture ont été repeints.

Une feuille avec une énigme résolue ramassée en vitesse sur le siège du passager ; 20 minutes de balade en forêt, une bonne escalade à l'appui. La ciste aussitôt trouvée, je m'empresse de redescendre au véhicule pour me saisir de la feuille suivante qui me renseigne le prochain spot : à environ trente mètres du précédent ! ... Allez... courage !

Je gare la voiture dans un village pittoresque de la province de Liège ; un parcours codé, une longue promenade, et à l'arrivée je dois déplacer mon véhicule qui m'empêche d'accéder au spot, masqué par le pare-choc. Dans le même genre : un chêne majestueux que j'ai cherché une bonne demi-heure avant de renoncer, et de regagner la voiture garée... sous le chêne !

Une grimpette dans les bois, au pas de course, la nuit (lampe frontale obligatoire) ; une fois la ciste trouvée et la voiture rejointe, impossible de me souvenir de l'échange... allez on y retourne ! Depuis, j'emmène un carnet et un stylo !

Une ciste cachée dans les arbustes garnissant un lavoir ; tandis que je cherche, j'entends une voix derrière moi qui me lance : "C'est dans le deuxième à droite en partant de la porte !". Je me retourne et je vois une brave dame hilare, à la fenêtre de la maison d'en face, qui avait bien repéré le manège de mes prédécesseurs.

Une mammy (pas celle des canards) qui s'en vient en clopinant vers le lavoir que je viens enfin de trouver... il commence à faire nuit... elle n'en finit pas d'arriver. Une fois à ma hauteur, elle me demande ce que je cherche. Je me sens obligé de lui signifier mon intérêt pour les lavoirs (!) et la voilà partie dans l'historique du lavoir, et dans la foulée de l'église, de la chapelle, du château... Et moi j'ai le malheur de lui parler de pigeonnier ! Je ne peux plus l'arrêter... il fait nuit ! Courtoisement, je m'excuse, simule un faux-départ, la guette depuis le carrefour suivant, tous feux éteints (elle n'en finit pas de s'en retourner !), et enfin la voie est libre et je peux décapsuler la ciste.

Une dernière, de Cacheur celle-ci. A près d'un kilomètre de la voiture, dans les bois, un spot formidable : une souche gigantesque avec en son milieu un trou digne de la ciste. J'y dépose la boîte et je la vois glisser vers les profondeurs. Disparue ! J'y glisse le bras : plus rien ! Je m'allonge et je sonde la cavité : à bout de doigt, j'arrive à toucher le bord du sac en plastique dans lequel j'ai emballé la ciste, mais impossible de l'attraper. Au plus je la touche, au plus elle semble s'enfoncer ! Après m'être contorsionné dans tous les sens, étirant le bras et les doigts au maximum, j'arrive enfin à l'attraper, entre le bout de l'index et du majeur. Je lui ai vite trouvé une cachette moins piégeuse !

Le coin gastronomique
 
 

Idéal pour vos aventures cistiques lors d'un petit creux (pour ceux qui préfèrent le salé bien sûr !) et pour l'apéro, voici les Madeleines aux lardons, que nous proposent Marantelle.

Les Madeleines aux lardons

Pour environ 18 madeleines (20 min pour la cuisson) :

2 œufs; 150 g de farine; 120 g beurre ½ sel(+ un peu pour votre moule, s'il n'est pas en Téflon); ½ sachet de levure chimique; 60 g de lardons allumettes (natures ou fumés selon votre goût); 1 pincée de thym; poivre.

- Pour ceux qui n'ont pas de moule à madeleines téflonné: beurrer et fariner votre moule. Tapoter pour enlever l'excédent de farine.

- Préchauffer le four à 220°c.

- Fouetter les œufs jusqu'à ce qu'ils blanchissent, incorporer peu à peu la farine et la levure tamisées, puis le beurre fondu.

- Poivrer, mélanger pour obtenir une pâte homogène, ajouter les lardons.

- Remplir les moules au 2/3 et saupoudrer de thym.

- Enfourner 5 mn, puis baisser la température du four à 180°c.

- Laisser cuire 15 mn.

- Sortir du four, démouler, c'est prêt. Bonne dégustation !

Traits & Portraits
 
PCRMC
 

PCRMC sont les initiales des membres de la famille P et C (les parents - presque la cinquantaine) et RMC (les trois grands enfants). Nous sommes des Cisteurs marnais.

Nous ne sommes pas des chercheurs acharnés mais plutôt accros par périodes. Il est possible que nous fassions une petite centaine de cistes en un mois et aucune le mois suivant...

La course au score n'est pas notre truc mais il faut dire que ça fait quand même plaisir de se trouver dans le top 100 des chercheurs.

Nous avons découvert les cistes grâce à Suwada en 2004. Chercheurs de la Chouette d'or et grands amateurs de jeux de réflexion, nous avons tout de suite adhéré au principe.

Le plus difficile n'est pas de concilier les cistes et la famille puisque les parents sont "mordus" et que les grands enfants (moins accros) ont d'autres centres d'intérêt. Le plus délicat est de concilier notre intérêt pour les cistes avec le prix du pétrole. Alors, maintenant, on fait des sorties d'une journée, en essayant qu'elles soient fructueuses (10 à 30 trouvailles), ou nous prenons celles que l'on trouve sur notre chemin quand nous allons dans une région nouvelle pour nous, comme pendant les vacances, par exemple. Nous avons toujours rêvé de trouver au moins une ciste par département français. On avance doucement. On a même trouvé et posé des boîtes lors de notre voyage à la Réunion en 2007! Quel plaisir de décapsuler des petites boîtes dans l'hémisphère sud, à des milliers de kilomètres de la métropole !!!

Nous aimons les cistes qui nous font découvrir des sites peu connus ou des curiosités locales, si possible hors des sentiers battus. Nous aimons également les belles énigmes qui résistent un peu et les caches originales. De ce côté, nous sommes gâtés avec un cisteur de la Marne: "Uncledens3", qui excelle dans les énigmes originales et les caches inattendues. De même, nous aimons les sites étonnants à côté desquels nous passons souvent sans savoir que le lieu est digne d'intérêt. A ce titre, on peut citer les 3879 (La ciste de côte à vigne) et 4542 (La ciste de l'ossuaire) de Rose Blanche, dans la Marne. Nous n'aimons pas les cistes poubelles ou celles dont l'énigme est alléchante et qui nous emmène finalement sur un spot sans intérêt, voire même dans une décharge sauvage... Il faut dire qu'il est vraiment agréable de trouver d'anciennes cistes (avant les numéros 5000) qui sont en parfait état et dont les objets présents sont tous bien répertoriés. Notre première ciste (la ciste à six pieds sous terre) posée le 15 janvier 2005 est d'ailleurs toujours bien en place.

Nous aimons toutes les énigmes qui font preuve d'originalité, qu'elles soient difficiles ou non. Nous avons adoré dans les Pyrénées-Orientales les séries comme celle de "Belle des champs & Aetius2" (La quête de la tanière du dieu soleil 1, 2 et 3) ou celle de Cocodebe(La ciste qui dit non 1, 2 et 3). En tant que Cacheurs, nous varions les thèmes d'énigmes le plus possible, en alternant des énigmes faciles et d'autres plus difficiles (mais toutes ont déjà été trouvées). Nous avons quand même un style d'énigmes que nous adorons mettre en ligne. Ce sont des énigmes avec en général un grand texte à lire et quelque chose de bien caché à l'intérieur. Cela peut paraître surprenant à la première lecture. A ce titre, nous sommes fiers de certaines de nos petites dernières: les défis 1 et 3 (36263 et 36265) dans la Marne.

Quelques coins que nous avons découvert, et qui méritent vraiment un détour: la 2716 de Suwada (La ciste des enfants) dans les Ardennes et la 13856 (Le Saint Patron du Chevalier) de Vega66 dans les Pyrénées-Orientales. Nous préférons de loin faire une heure de marche pour un site extraordinaire, plutôt que de cueillir dix cistes faciles au bord de la route et sans intérêt.

Des grands souvenirs que nous retenons, il y a surtout notre sortie du 15 juillet 2005 dans l'Aube avec une douzaine de Chercheurs (la compagnie du 15 juillet) où nous avons fait l'échange de 56 cistes en une seule journée - Ciste-thématique de l'époque (août 2005) relate cette expédition. Un petit clin d'œil également à Boudicca, qui était passé boire le Champagne à la maison lors de son périple de 15 jours qui l'avait conduite, pendant ses vacances dans la Marne, a être la première à dépasser les 1001 cistes de Lonesloane.

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Dans le Loiret, un couple de Cisteurs et leur chien passaient devant une ferme, lorsque le fermier a croisé leur chemin au volant de son tracteur. Il a freiné d'un coup sec et les a interpellés d'un air menaçant, en hurlant : "SI VOUS Y ALLEZ, JE VOUS PREVIENS, VOUS ALLEZ PRENDRE UN COUP DE FUSIL !!!". Interloqués, nos deux Cisteurs ont demandé : "Aller où ?". Le fermier s'est contenté de hausser les épaules et a redémarré. Plus tard, nos Cisteurs ont rencontré des chasseurs et leur ont parlé des menaces du fermier : on leur a répondu que l'homme était un mauvais coucheur, et un cinglé par-dessus le marché ! Au retour, avisant le fermier, et décidant d'en avoir le cœur net, nos Cisteurs, pas impressionnés, sont entrés dans la cour de la ferme et lui ont fermement demandé des explications à propos de ses menaces de mort. Le fermier s'est mis à brailler : "JE SUIS CONTENT DE VOIR QU'ILS NE VOUS ONT PAS TIRE DESSUS, CES C... DE CHASSEURS ! ILS SONT CAPABLES DE TOUT !" L'homme, un militant anti-chasse en bagarre depuis des années avec les chasseurs qui passaient sur ses terres, avait voulu les prévenir qu'une battue avait lieu un peu plus avant sur le chemin. Le problème, c'est qu'il était sourd comme un pot et incapable de parler sans vociférer ! :))

(Note pour les initiés : ça ne vous rappelle pas Isidore Lapilule ?)

Syndrome du Capitaine Haddock ? Un Cisteur raconte : "En week-end dans la belle ville de Troyes, quelle ne fut pas ma surprise de rencontrer notre sorcière préférée alors même que je pensais à elle et venais de dire à mon fils que nous étions dans sa ville. Vous l'aurez reconnue, il s'agissait de Shantal !"

Une Cisteuse raconte : "Avec une amie Cisteuse, nous sommes en quête d'une ciste à proximité d'un oratoire et d'une Vierge. Je me gare à côté de quelques maisons et demande confirmation aux habitants. Une dame me dit qu'il est possible d'y accéder en voiture (300 m) par un petit chemin d'exploitation qui débouche sur une autre route. Ni une ni deux, nous remontons dans la voiture et prenons le chemin en direction de la Vierge. Je me gare, puis me ravise en me disant que j'empiète trop sur le chemin. Une petite manœuvre tout en cherchant les premiers indices sur le terrain (et non pas en papotant comme peuvent le penser certains !) et là, c'est le drame ! Je n'ai pas vu le pauvre bouleau dans mon angle mort : mon rétro gauche se plie et la vitre se fêle (mais malgré tout, elle tient) ! J'envoie alors un petit SMS au Cacheur pour le faire culpabiliser ;-) Le lendemain, nouvelle virée (toujours en compagnie de la même Cisteuse) et là, alors que nous attendions à un feu, arrive à tout allure une voiture de pompiers. Impossible pour moi de serrer davantage à droite à cause du trottoir. Et redrame !... Boum ! Encore un choc dans mon rétro (qui a une nouvelle fois tenu le coup ! :)) Après ce week-end chargé en chocs, je m'aperçois que le Cacheur de la première ciste (celle de la Vierge) a modifié son énigme pour y ajouter un PS : "Même si le spot final te semble accessible en voiture, un conseil : laisse ta voiture au bord de la grande route, car selon une légende locale, des arbres sauvages rodent à proximité de la Vierge et sont prêts à sauter sur ta voiture si tu t'approches avec ton véhicule !" :))

 

Nous vous invitons à visiter notre boutique (bouton "La Boutique", à gauche sur la page d'accueil, puis "La Boutique des Cisteurs".)

Vous y trouverez des guides et des cartes, des boussoles, des accessoires de Cisteurs, des gadgets high-tech, etc. Tout un monde pour faire plaisir et se faire plaisir !

Ces articles vous sont proposés aux meilleurs prix du marché.

Nous vous rappelons que lorsque vous passez commande, Cistes-net touche une commission sans que cela ne vous coûte un centime de plus. Cette commission contribue au financement du site.

Exploit
 
JMLV POSE LA 40000ème EN FRANCE !
 

Le 15 février, Jmlv a caché la 40000ème ciste française, qui était aussi sa 1112ème personnelle ! Il s'agit de "Les 40000 Clochers", et elle se trouve dans les Yvelines. Pour en savoir plus :

voir ICI.

Traits & Portraits
 
PLUMEDETIGRE
 

Derrière Plumedetigre se cache une jeune femme de 26 ans, Mosellane de naissance et très attachée à sa région.

J'ai découvert les cistes lors d'un dîner entre amies, en feuilletant un magazine. Nous sommes tombées sur les sites insolites du net, dont Cistes.net. L'aventure était en marche ...

Mes débuts cistiques. A l'automne 2006, je me rends compte, après quelques recherches, qu'il y a une ciste juste en bas de chez moi. D'abord hésitante, puis poussée par la curiosité, j'enfile une veste et je me lance! Dix minutes plus tard, je suis à nouveau devant mon PC et j'enregistre mon premier échange ! Cette vague d'adrénaline va me pousser à en chercher d'autres dans un périmètre proche, mais les premiers froids auront raison de mon engouement pour les cistes. Le redémarrage fut poussif; mais insidieusement le virus a fait son chemin...

Eté 2007 : je commence à dialoguer sur le forum. Avant, je cistais une ciste après l'autre. Mais durant l'été, le rythme s'accélère. Je pose ma première ciste (La ciste Huguenote N° 31075).

Merci à Flix pour ses MP qui m'ont aidée à enfin trouver la boiboîte ! J'avais découvert le spot toute seule, mais je suis revenue quatre fois pour enfin trouver la ciste! (Le docteur Dupont déraille, N° 29206).

Je rencontre des Cisteurs(euses). Le plus drôle ? Le premier Cisteur que je rencontre en chair et en os, Jérem, n'est autre que le Cacheur de la première ciste que j'ai découverte ! (La ciste d'Auguste N° 17727)

Je ne ciste plus "en passant", mais je pars cister jusqu'aux confins du département dès qu'il y a un rayon de soleil ou un week-end.

J'ai passé le cap des 100 avec la ciste de Columbo N°10392, en compagnie de sa Cacheuse Sylza et de son petit dragon 57 dont je viens de faire la connaissance. Je voudrais la remercier pour sa gentillesse et pour son aide lorsque je bloque sur des énigmes. Car en Moselle, on en a des pas piquées des vers !!!

La famille des plumes s'agrandit : vous vous souvenez les amies avec lesquelles je dînais lorsque j'ai découvert les cistes ? Elles sont devenues entre temps Plumedemouton et Plumedegrenouille.

Les virées cistiques sont légion. Au cours de l'une d'elle, Jérem' nous présente The Badger, un Cisteur Meurthe-et-mosellan qui passe le cap des 200 cette après-midi là!

Mon compagnon ne me demande plus si je vais cister mais "Avec qui, cette fois ?" :))

Je varie les plaisirs et commence à cister de nuit. Je deviens par la suite "Dame Mélanine PlumedeTigre de Clouseau-Bagheera" : 212ème membre de l'Ordre du Hibou ! :))

Sur la photo, c'est Mlle Bagheera, et moi je suis de l'autre coté de l'appareil : la photographe n'aime pas être sur les photos, désolée !

Mais c'est l'époque où le forum mosellan ne parle que de ma deuxième ciste (La ciste de la ferme pédagogique N° 35389), même DG m'envoie des mails! Vous vous demandez bien pourquoi. Eh bien je vais vous le dire. J'ai commis l'impensable : j'ai fauté en posant ma ciste sur une propriété privée !!! :)) Ce n'était pas intentionnel bien évidemment! Elle a été retirée, les tensions dissipées, mais je ne l'ai pas recachéetout de suite!

Le vent, la pluie et le froid m'ont fait faire une pause de novembre à janvier, mais l'envie de cister me tiraille à nouveau. Ce sont les énigmes qui me bloquent en ce début 2008.

Je préfère aujourd'hui cister à plusieurs. Ça crée des liens, avoir plusieurs cerveaux sur une énigme est bien utile. Et surtout, que de bons moments, fou rires et autres glissades !...

Mon seul regret ne pas encore avoir participé à une rencontre cistique, car la dernière en Moselle a eu lieu la veille de ma découverte du site des cistes et tout près de chez moi. Rageant, non ?

Mon plus gros problème actuellement: comment vaincre l'addiction aux cistes? Quand je bosse, je pense aux cistes, quand j'ai du temps libre je pense aux cistes, au lieu de rester faire du ménage et les courses, j'accepte d'aller cister. J'ai déjà consulté des éminents médecins et aucun n'a de solution. Alors je fais ce portrait comme dernier recours, priez à tous les calvaires, grottes, églises votre chemin... pour que je reste encore longtemps accro ! :)

Nous voilà aux questions difficiles :

  • De toutes les cistes trouvées, laquelle est ma préférée ? Pourquoi ? La première a toujours une saveur particulière, la preuve, j'ai été attristée de la savoir disparue! C'était "La ciste d'Auguste R." cachée par Jérem.

Une ciste que l'on décapsule est un autre moment fort dans une vie cistique. La N° 34399 "La ciste du monument commémoratif 1" cachée par Sylza ; la N° 36538 "La ciste à Toto", cachée par Les Sarregueminois".

La première que l'on cache est aussi une réelle poussée d'adrénaline !

Pour ce qui est des énigmes, je ne saurais dire vers laquelle va ma préférence. Mais je voudrais en profiter pour faire un clin d'œil aux énigmes les plus floues :

- Pas d'énigme. Le titre et la localisation suffisent. N° 464, appelée : "La ciste du coq blasé en face du Haut-Koenigsbourg", cachée par Maceo.

- Tout est dans le gribouillage, N° 29229, appelée : "Rue Cloquage", cachée par flix qui a attendu neuf mois et donné un indice pour qu'enfin sa ciste soit visitée !

Parlons maintenant des coins les plus spectaculaires découverts grâce aux cistes. Peu de spots m'ont déçue, alors il serait trop long de vous énumérer les beaux panoramas mosellans que j'ai pu admirer ! Venez plutôt les voir par vous-même ! (Non je ne suis pas sponsorisée par le comité du tourisme mosellan !) :))

Quelques anecdotes:

Les cistes, la poisse et moi: la N° 7642, "La pieuse ciste" cachée par Rijhaer. Je suis allée deux fois seule sur le spot sans rien trouver. Mon prince charmant vient à ma rescousse : "Allez, je vais venir la chercher avec toi!". Et vlan ! Deux minutes plus tard, il revient : "C'est ça ce que tu cherches depuis si longtemps ?"

Rebelote avec "Le docteur Dupont déraille", N° 29206, pour laquelle une 5ème visite et des MP de son Cacheur (encore merci) ont été nécessaires pour me rendre compte que la ciste était sous mes yeux depuis toujours !

Les feuilles mortes sont un frein aux cistes, surtout quand la voiture se met à patiner et à redescendre la côte sans que le chauffeur ne puisse rien faire d'autre que de laisser glisser et dire : "Ben celle-ci, si on la veut, il faudra y aller à pieds !" :))

En fin de saison avec Plumedemouton, nous embarquons nos deux hommes dans la dernière sortie cistique de l'année 2007: N° 32614 à 32651, sur les hauteurs de Spicheren, cachées par Thorgal. Deux pages d'énigmes chacun à la main, et c'est à celui qui en découvrent le plus! Les garçons (Aide-cisteurs très efficaces, mais non officiellement inscrits) en trouvent davantage que nous, et s'envoient des "Une de plus pour moi, je viens de te doubler !" :-( Lâchés sur la piste, tel de bons chiens de chasse en pleine forêt, on ne les arrêtera qu'une fois pour manger, avant que la nuit ne tombe et nous force à rentrer. Ils se sont amusés comme des petits fous par un froid de canard! Résultat cuisant tout de même : 7 sur 20, mais le Cacheur est notre Serial-cacheur, spécialiste en énigmes ardues !

Phrase de l'énigme "A travers les rumeurs de l'angélus qui sonne", N° 37125, cachée par Sylza. Réalité sur le terrain : midi moins une, découverte de la boîte et échange pendant l'angélus ! :))

Les chats cistent-ils ?

Lors de mes virées en présence de Plumedegrenouille, nous avons toujours la visite de félins, et très souvent aux abords des spots. Les cistes sont-elles protégées par la déesse égyptienne Bastet ? Je n'en serai pas étonnée ! Mais lorsqu'on doute sur l'endroit et qu'on voit un chat, on trouve toujours la ciste !

 

Tours & Détours
 
LES YVELINES, TERRE DE LEGENDES CISTIQUES
 

Pratiquement depuis toujours, les Yvelines caracolent en tête des départements les plus cistés. Apprenons à mieux le connaître.

Une légende trop vite disparue : Lonesloane (et sa minette !), le premier à avoir franchi "l'Emile" pour une retraite bien méritée. C'est l'auteur de la fameuse Da Vinci Code (N°4663) et de la Magic-Ciste (N°2322). Essayez-vous à ses énigmes célèbres: elles sont faciiiiiiiiles.

Une légende "royale" : Emmanuel78, avec plus de 3500 cistes trouvées ! Il ne pouvait que résider à Versailles, une résidence à la hauteur de sa réputation !

Une légende "nationale" : Jmlv. Qui ne connaît pas notre Jihem et sa célèbre casquette ? Ce n'est pas moins de 555 cistes que notre cacheur Numéro 1 a semé dans les Yvelines, de quoi rendre jaloux son 91 d'accueil et sa Bretagne natale !

Et puis il y a les autres quarante-deux sur le localisateur qui rêvent de participer au travail commencé il y a déjà plus de cinq ans, en cherchant, en cachant et, c'est humain, en essayant de prendre une petite part de gloire, à leurs célèbres modèles !

Mais au fait, que trouverez-vous dans les Yvelines ? A ce jour, 1436 cistes sont recensées, et si on enlève les cistes douteuses ou disparues (mais qui peuvent être ressuscitées) cela fait quand même plus de 1200 cistes effectives. De quoi faire! Une fois encore, une chance sur deux de tomber sur une "Jmlv" !

Dernièrement, à l'initiative d'une jeune recrueplein d'allant, Koalito, les 262 communes ont été cistées (voir Ciste-Thématique No 32 et post du forum des Yvelines). Ainsi, quelle que soit celle où vous vous rendrez, elle possédera au moins une ciste intra ou extra-muros à chercher. Cependant, vous vous en doutez, la répartition est loin d'être régulière.

Je vous livre tel quel, les "coins à cistes" des Yvelines :

A tout seigneur, tout honneur : Emmanuel78 est aussi un grand Cacheur et c'est dans le fleuron patrimonial de la France qu'il sévit. Ses cistes (Série des Cistes Royales) vous feront découvrir Versailles, son château, et ses environs, de la plus ludique des manières. A sa cour, vous trouverez eric78 et ducale78, tout aussi efficaces.

Les Yvelines possèdent un Parc National Régional dans la Haute Vallée de Chevreuse, c'est le fameux PNRHVC, initiales que vous verrez apparaître dans la localisation de bon nombre de cistes. Beaucoup de Cacheurs explorent ce territoire fort riche historiquement. Découvrez la série de Jihem: une ciste dans chaque commune de ce parc à l'occasion de ses 20 ans (le parc, pas jihem ;-). Il faut rendre également hommage à Loner qui connaît ce coin comme sa poche, et vous le fera découvrir d'une manière originale, avec de belles balades parfois bien sportives (Série du club des 5). Un bonus, pour ses boîtes toujours très soignées et richement garnies. Avis aux amateurs.

Une vallée bien verte au charme indéniable: Les Vaux-de-Cernay, d'Auffargis à Cernay-la-Ville, avec une multitude de cistes d'un bout à l'autre ; que ce soit près du ru, sur les flancs ou aux sommets, avec deux secteurs particulièrement "arrosés" par notre Jihem (Les Cistlébrités saison 1 et 2).

Dans un large périmètre autour son fief d'Elancourt, Rafy, notre célèbre doublonneur (voire triplonneur quand il est en forme !), clone les boîtes. Avec lui c'est le jackpot garanti, deux cistes pour le prix d'une, et même l'une sur l'autre si vous le souhaitez. Mais là, je ne vous donnerai pas le numéro, il faudra aller le chercher sur notre forum !

La Ville Nouvelle de Saint Quentin-en-Yvelines : si vous voulez trouver des coins insolites, des jardins et des parcs bien cachés dans cet univers plutôt bétonné, faites confiance à Ani (la série des 7 nains, la série des Lost et les belles pistes de SQY ) et à ses énigmes "mortelles" (La fameuse mathémaciste N° 6462).

La Vallée de la Seine avec de très belles balades à pied ou en vélo proposées par Baltazar (Il n'y a pas que le PNRHVC ... post dans le Forum des Yvelines), BIGBROZEUR (Série La Seine à ....) et d'autres Cacheurs émérites: Bouyaka, Cedetmel78, xmicax, etc. qui voudraient bien que les Sudistes plus nombreux montent un peu plus afin de rendre visite aux Nordistes.

En plus de Versailles (Série des Cistes Royales d'Emmanuel78), deux communes attirent l'attention par leur densité de cistes: Montfort l'Amaury, un village très pittoresque, chargé d'histoire, à découvrir au travers d'une vingtaine de cistes (encore une magnifique série de Jihem: les onze hermines) et Maurepas une commune aux nombreux bois où il ne faut pas perdre le Nordpour trouver une trentaine de cistes, dont les 16 postes de la Ciste-Orientation de Microb.

Aventurez-vous dans de nombreuses vallées accueillantes pour y rechercher les cistes de la Vaucouleurs, de la Mauldre, de la Drouette, de la Bièvre.

Groussay va m'en vouloir si je ne parle pas aussi de "son" Rambouillet ! Que ce soit en ville ou dans le splendide parc de son château, vous ne serez pas déçu !

Entre A 10 et A 13, entre N 10 et N 12, à la sortie d'un virage d'une multitude de petites routes de campagne, que de surprises avec de majestueux châteaux à peine dissimulés, de splendides chapelles, d'incroyables mairies "quiqui", de vieux lavoirs fleuris, nostalgie d'un temps révolu, ou d'anciens pigeonniers au charme indescriptible. Une ciste n'est jamais loin !

Si vous préférez la nature et la randonnée, la forêt de Rambouillet, massif immense aux paysages toujours variés et changeant au fil des saisons, aux arbres remarquables, aux sentiers si agréables, vous réservera quelques belles surprises (La Ciste N° 5466). Les cistes y poussent comme les champignons ! Avec des cistes à thème (La phytociste de Pixi qui fit couler beaucoup d'encre, N° 3972), des parcours à thèmes (La série des constellacistes d'alessa), des parcours à la boussole avec une vraie carte de CO (série des studios Soiz'crob: "Rambo y est !").

Les autres forêts n'ont pas été oubliées (Sainte-Appoline, Marly-le-Roi, Saint-Germain-en Laye, Versailles...), jusqu'au moindre petit bois, s'il n'est pas privé !

Après les bons coins, passons aux principales séries thématiques.

Sa modestie va encore en souffrir, mais il est difficile d'imaginer les Yvelines sans l'énorme empreinte de Jmlv, lequel n'a pas hésité à franchir la frontière des centaines de fois pour semer pratiquement dans tout le département, choisissant les lieux les plus secrets, les plus romantiques, et les plus inattendus, avec un talent incomparable dans la rédaction de ses énigmes. Lors d'un précédant article, j'en ai cité une que j'ai adorée (N° 4299), mais que dire des N° 2080, 2206, 4911, 7424, 9344, superbes et géniales ! C'est principalement grâce à lui que vous chercherez et trouverez nos beaux lavoirs (plus de 184 recensés sur ce site, sans oublier les fontaines et les sources avec, entre autres, sa série des "Lessives xx" ponctuée du célèbre "Va la voir !".

Il est à l'origine de la série des Châteaux d'eau en Yvelines. N'en croyez rien, il y en a de très beaux et très originaux. Nous en sommes au 33ème !

Et si Microb ne lui avait pas coupé l'herbe sous le pied, il aurait probablement inauguré la série des pigeonniers en Yvelines (déjà 24 et il en reste beaucoup). Il a donné un petit "coup de pompe" pour la série déjà très avancée de Soizic ("Et si on faisait ... Cosette !").

Vous aimez les arbres ? De nombreux Cacheurs y sont allés de leur ciste pour vous les faire découvrir, à l'occasion de balades bucoliques. Certains sont vraiment remarquables, mais n'attendez pas que le temps ait raison d'eux !

Il y aurait encore beaucoup à dire...

Mais vous, qui n'avez pas la chance d'habiter ce département :-), si vous avez l'occasion d'y venir, n'hésitez pas à contacter les Cacheurs et les Trouveurs. Ils sont sympas, et vous donneront tous les renseignements pour que votre séjour cistique en Yvelines soit le plus agréable possible!

S'il-vous-plaît, dans les prochains numéros de Ciste-thématique, faites-nous découvrir votre département autant que j'ai eu plaisir à vous donner l'envie de découvrir le mien.

Signé : Un cisteur amoureux de ses Yvelines natales.

PS1- Certains (certaines) vont chercher désespérément leur nom et leurs œuvres. Qu'ils me pardonnent cet oubli involontaire. Je les respecte tout autant car ils apportent aussi leur maillon à l'édifice, et participent également, avec l'aide des cistes, à la découverte du patrimoine et des beautés de notre département.

PS2- En conséquence du PS1, inutile de faire courir des bruits dans mon dos. Je l'avoue ici même: oui! Je suis payé en IS (Indices Supplémentaires) pour faire l'éloge dans cet article de Lonesloane, Manu, Jihem, Loner, Baltazar... J'attends, désormais que les intéressés se manifestent ;-)

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c'est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu'en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Traits & Portraits
 
KOALITO
 

Le koalito est au koala ce que le pépito est à la pépite ... euh ? ... ou plutôt ... ce que le mytho est aux mites ? ... Non, finalement, disons simplement que "koalito" est le diminutif d'un surnom sympathique qui me vient d'un retour de voyage en Australie ! (J'ai eu chaud sur ce coup-là: "kangourito", cela aurait été beaucoup moins mignon ! ;-) )

Bref, Koalito, alias Pascal, 47 ans, marié et père de deux garçons, exerce la profession de consultant-formateur informatique en région parisienne (à Bailly, Yvelines, pour être précis).

J'ai découvert les cistes pendant mes vacances dans la famille bretonne de ma dulcinée, un beau jour d'août 2006: nous prenions l'apéro, il était donc 9 h, 11 h, 12h23, 14h40, 15h27, 16h89, 18h31415927 ... ou toute autre heure plausible pour prendre l'apéro en Bretagne ! ;-)

Donc nous buvions un coup en famille lorsque mon regard fut attiré par un article du Télégramme de Brest. On y parlait de trésors, d'énigmes, et d'un site Internet qui fédérait tout cela. C'est ainsi que j'ai découvert la Piste des Cistes. Jamais très loin d'un ordinateur, je décidai alors de m'inscrire sur cistes.net, et de vérifier s'il n'y aurait pas un "trésor" ou deux près de notre lieu de villégiature. Je ne fus pas déçu : la Bretagne est loin d'être une zone "ciste-nistrée" dans ce domaine ! :-) Nous topâmes donc notre première ciste en famille dès le lendemain, à quelques kilomètres de là ... et le cisto-virus me contamina ! :-)

De retour de vacances, à peine 15 jours plus tard, je croisais un couple de Cisteurs sur un spot versaillais "Populus et Quercus", signé Emmanuel78 (un Trouveur débutant, je crois ! ;-)). Les "cœurs vaillants" avaient rapidement deviné pourquoi cet étrange promeneur faisait de grandes enjambées en comptant les arbres, une feuille imprimée à la main ! Il m'abordèrent fort sympathiquement, et me tuyautèrentun peu l'une de mes premières cistes yvelinoises.

Je compris alors qu'en Yvelines, je ne serais pas le seul à jouer à ce petit jeu-là !!!

Travaillant à mon compte, je suis (relativement) maître de mon emploi du temps ... ou, du moins, de l'élasticité des plages horaires que je m'accorde entre deux rendez-vous dans la journée.

C'est ainsi que je peux, plus ou moins régulièrement et plus ou moins fréquemment dans la semaine, m'adonner à ce qui est devenu un véritable plaisir ... solitaire (oh !!!), car le week-end est, le plus souvent, familial et peu cistique.

J'adore le jeu et les énigmes (je fus d'ailleurs l'initiateur de la création d'un forum entièrement consacré aux énigmes sur Usenet-fr, ensemble de forums de discussions francophones).

J'ai donc tout naturellement un faible pour les cistes que l'on parvient à localiser grâce à un cheminement intellectuel astucieux, logique, ludique ... sans pour autant tomber dans la crypto-maniaquerie !

L'énigme qui m'a le plus plu à ce jour, reste sans hésitation la "ciste du corbeau" N° 430. Elle représente tout ce que j'aime dans cette démarche, car elle est un vrai plaisir qui se déguste de A à Z; du décodage de l'énigme à l'éclat de rire quand on ouvre la boîte et que l'on parcourt le carnet!... Désolé de ne pas pouvoir en dire plus, mais il serait criminel de gâcher le plaisir aux futurs Trouveurs ! ;-)

Le coin le plus spectaculaireque j'ai découvert? Les Yvelines ! ;-) ... et je n'arrête pas de le découvrir encore chaque jour, à chaque ciste que je trouve, au détour d'un lavoir, d'un château d'eau, d'un village charmant, d'une ruine historique, d'un pigeonnier ou d'un manoir en pleine forêt !

Découvrir chaque jour une nouvelle facette de son propre département est un privilège rare! Merci à tous les Cacheurs talentueux et prolifiques de nous offrir cette chance !

C'est aussi un peu pour apporter ma petite pierre à l'édifice que j'ai proposé, dans Newforez, il y a quelques mois, "l'OBJECTIF 262 SUR 262" :

ICI.

Faire en sorte que chacune des 262 communes de notre département recèle un de nos "trésors" !

J'ai été très touché (et j'aurai même la faiblesse de l'avouer... un peu fier) de voir avec quel engouement beaucoup de Cisteurs yvelinois se sont jetés dans la bataille, allant cacher dans les recoins les plus reculés du 78, flirtant avec le Val d'Oise, l'Eure-et-Loire, l'Essonne, et même l'Eure (c'est l'Eure), pour atteindre l'objectif officiellement, après le décapsulage de la 262ème, le 30 janvier 2008 !

Il y a 36683 communes sur le territoire national... Alors ... au boulot !

Je souhaite à toutes les Cisteuses et les cisteurs de France, de Navarre et d'ailleurs, une multitude de bons moments sur la Piste des Cistes !

Amitiés à tous !

Koalito

Aventures rurales
 
L'ECHAPPEE BELLE, par Mao
 

Au printemps dernier, je me rends sur un spot dans un village provençal, mais la mémé qui habite en face du spot (un mur) prend le frais sur le pas de sa porte. Je lui dis bonjour et elle me demande ce que je fais. Je lui réponds que j'observe un vieux pigeonnier. Comme elle prend le frais un peu trop longtemps à mon goût, je me résigne à lui avouer que je participe à une chasse au trésor.

Mais elle n'entend que le dernier mot et me dit :

- Ouuuuuhhh ! Vous n'êtes pas le seul à chercher le trésor au pied du château !

En effet, la rue est surplombée par un château. Je m'en vais, avec l'idée de revenir un autre jour.

Quelques mois plus tard, je retourne sur le site. Personne... Je scrute les interstices du muret où doit se cacher la ciste, et là, derrière moi, à la fenêtre : la mémé !

Une minute plus tard, la fille de ladite mémé sort et me demande ce que je cherche. Et la mémé de répondre :

- Je te dis qu'il cherche un trésor !

J'explique ma présence en disant, cette fois, que c'est un jeu de piste. Mais elle reste incrédule, et je n'insiste pas.

Je reviens encore quelques mois plus tard. Chic, personne à la porte ni à la fenêtre. Je pars en chasse et soudain... La MEME !!! Elle était dans le jardin et fonce sur moi, armée d'une canne !

Maintenant, je n'ose plus aller sur ce spot. :-(

... ET UNE AUTRE, par le Mayennais
 

Le 22 février, nous étions à la recherche d'une ciste en Anjou : la ciste de Richard (N°18409), cachée par Locotwister. La ciste faisait référence à l'un des plus vieux sanctuaire de l'Anjou et à un arbre à sa sortie.

En arrivant, la maison accolée à la chapelle nous avait un peu déconcertés, mais le nom du lieu-dit ne laissait aucun doute : c'était le bon endroit.

Je savais déjà ce que j'allais écrire sur le carnet : "Le voisin est bien sympa d'accepter la visite des Cisteurs dans la chapelle".

Avant de s'attaquer à la recherche de la boîte, nous prenons quand même le temps de visiter la chapelle. L'énigme disait : à sa sortie, au cœur de l'arbre. Ça paraissait assez facile, car à quelques mètres de la porte se trouvait un gros châtaignier au ventre creux. Le truc évident.

Je glisse ma tête de l'intérieur, y retourne un peu de bois pourri et quelques pierres. Ce qui m'a paru bizarre, c'est que l'arbre avait été remué de fond en comble, et des branches en avaient été sorties. Soit un sanglier ou un Cisteur très énervé était passé par là !

Mais pas de ciste. Rien !... On commence alors à chercher autour, sans trop de conviction. C'est alors qu'un autochtone nous tombe dessus :

- Vous cherchez quelque chose ???

- Euh, oui !

- C'est Internet, c'est ça ?

- Oui, c'est ça.

Il répond (je vous le fais sans accent, car je suis très mauvais à ce petit jeu) :

- Je voudrais quand même savoir QUI a caché ça ici !... Et pourquoi ICI ? J'ai appelé le diocèse : ils sont pas au courant ! Qui a créé ce jeu ?

- Le but, c'est de faire découvrir la chapelle !

- Je commence à en avoir marre : tous les quatre matins, y a des gens qui débarquent, fouillent dans l'arbre, et sortent tout ce qu'il y a dedans ! Je dis pas que c'est vous qui avez fait ça, je vous ai pas vus (*) Mais c'est moi qui entretient les lieux, alors j'aimerais savoir qui a organisé ce jeu !

Tout en pensant à Max Valentin, je réponds :

- En fait, c'est un peu compliqué... Ce sont les internautes qui mettent des énigmes sur internet.

- Eh bien, je veux plus de ça de chez moi !!!

Je précise qu'après cette aventure, j'ai prévenu le Cacheur, Locotwister. Il avait déjà modifié son énigme suite au passage des... "sangliers" :))

(*) Heureusement qu'il ne m'a pas vu sur d'autres sites !

Photo du mois
 

Ce joli cliché, fait par LNC à l'occasion de ses randonnées, prouve qu'un paysage sans végétation exubérante, mais désertique et aride, peut avoir une beauté insoupçonnée et une grande profondeur.

LE 10 FEVRIER, RENCONTRE DANS LE VAR AVEC BELU, TECHNICIEN DE SURFACE !
 

Le 10 février à eu lieu dans le Var une réunion de Cisteurs à l'invitation de Bélu, qui voulait débroussailler un peu, et entreprendre un SAV de ses cistes.

Des Cisteurs des Alpes-Maritimes, du Var et des Bouches-du-Rhône se sont joints à lui.

Les photos de cette sympathique journée sont visibles en exclusivité sur le blog de Yogo.

BAMBOULA A PARIS.
 

Groussay, jml91, Domcats, RX, Billancourt, Soizic, Boudicca, Cooper, Maxime Junior, Alchamak, Duluoz, et Raisinsdor se sont fait péter la sous-ventrière dans un petit resto de Montmartre, le 25 février. Quelques photos-souvenir :

Cette tête de velociraptor faisait partie de la série de clichés que nous avons reçus en illustration de l'article sur les Yvelines (voir ci-dessus). 

Petite annonce
 

URGENT ! NOUS RECHERCHONS DE BONS COMMERCIAUX

Pour développer les PubliCistes, nous recherchons quelques commerciaux ayant une sérieuse expérience de la prospection téléphonique (et possédant un bon carnet d'adresses !)

Il doivent disposer d'un peu de temps libre dans la journée (environ une heure) pour prospecter les sociétés qui font de l'e-commerce. Ils n'auront aucun déplacement à faire, nous nous occuperons du reste.

Ils toucheront une commission d'apporteurs d'affaires d'un montant de 1000€ par contrat signé.

Pour l'instant, trois personnes ont répondu à cet appel. Nous souhaiterions en avoir deux ou trois de plus.

Si l'expérience vous tente, contactez-nous via le bouton "Ecrire au webmestre" (à droite sur la page d'accueil de cistes.net), en précisant "à l'attention de David Spiel".

oOo

Quelques précisions concernant le forum.

 

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum, docteurjekyll et Marquis de Sade, ou à ses sanguinaires modérateurs, Pone, Dolina, Elba, et Fabius Cunctator. Voir ICI.

Exploit
 
ILS SONT 38 DANS LE CLUB D'EMILE !
 

Trois nouvelles entrées dans le Club d'Emile : Cachou Tls, Pexinois et calounette.

Ils sont maintenant trente-huit à avoir trouvé au moins mille cistes : Emmanuel78, titbinou, boudicca, Loner, Numsix, sioux, capitainecaverne, duluoz, coachbunny, jmlv, les goujes, ckjm, RX, vargo, diddl, egobis, pom06, yanovitch, nous5, dom.cats, cyrcel, toby, calou, tuttle01, suwada, naoned_cisteurs, yogo, belfegor & papyweb, liloo2, ninja, eurekamou, deroquemaille, familleponpon, jmandco, Cachou Tls, Pexinois, calounette et Lonesloane.

* Pas un jour sans une ciste

Statistiques
 
Février 2008. Cistes cachées : 1248. Nb d'échanges : 15484
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation