JOURNAL DES CISTEURS N°34
Parution du 01/04/2008
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
DES PORTRAITS DE CISTEURS, SVP ! par DG
 

Malgré l'appel ridic... pardon : déchirant lancé par Philippe d'Euck le mois dernier pour que les Cisteurs (et teuses) m'envoient leurs portraits, seules Studium et Soizic, que je remercie, m'ont fait parvenir spontanément les leurs ! Bilan : l'appel de Philippe a donné encore moins de résultats que d'habitude... Je suivrai donc les conseils des spécialistes de la publicité : "Pour convaincre, il faut aller droit au but; et entre deux mots il faut choisir le moindre". Aussi :

Soyez sympas, pour le mois prochain, envoyez-moi vos portraits à l'adresse davidgille@yahoo.fr !

Le canevas se trouve ICI.

Deuxième sujet que je voulais aborder, c'est celui de nos plus plates excuses. En effet, vous avez été privés du site pendant le w-e de Pâques (comme l'année dernière, d'ailleurs. Mais c'était dû au j'men-foutisme de notre hébergeur de l'époque, Carat Hosting). Il y a quelques jours, nous n'avions plus le choix, le site étant de plus en plus ralenti et menaçait de tomber en rade. En un an, nous avons loué des ressources supplémentaires à quatre reprises, mais ça ne suffisait toujours pas. Il fallait donc prendre le taureau par les cornes...

Nous réitérons nos excuses à tout le monde.

Bonne lecture de ce Ciste-thématique N°34 !

Cordialement

DG

L'INDEX DE CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-thématique ?

Désormais, il vous est possible de consulter l'index de tous les articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1 (et jusqu'au numéro du mois dernier) grâce à la page spécialement créée par Brossard56.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

LE LOCALISATEUR DE YOGO
 

Certains Cisteurs -hélas trop rares- ont eu la bonne idée de s'inscrire sur le localisateur de Yogo.

Ce localisateur permet de savoir qui habite où.

C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs qui habitent dans une autre région que vous, ou pour trouver quelqu'un qui pourrait se déplacer pour chercher une PubliCiste à votre place. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

Cacheurs, vous n'aurez plus aucune excuse pour coller sur cistes.net des images de la taille d'un confetti, ou des photos bouffées par les mites. Sur le site de Tioo, toutes vos images seront réduites à 10 Ko en un tournemain, automatiquement et en beauté ! Le réducteur d'images de Tioo, c'est un concentré de haute technologie, respectueux de l'environnement car entièrement réalisé à l'aide d'électrons recyclés :)) Pour y accéder, c'est ICI.

A l'initiative de Brindacier et de plusieurs autres Cisteurs et Cisteuses, il a été décidé d'informer les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes.

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

ENFIN, TRES IMPORTANT : ne mentionnez sur ce site que les cistes qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, et non celles qui leur sont interdites !

Pour y accéder, cliquez ICI.

Plus altruiste que ça, y a pas ! En effet, l'idée qui a présidé à la mise au point par Locotwister du "Carnet en Ligne", est de rendre accessible à tous les Cisteurs (Chercheurs et Trouveurs) les commentaires que l'on trouve habituellement dans les carnets placés dans les Cistes.

Pour le Cacheur, l'initiative est géniale également, puisqu'elle lui permet de prendre connaissance des appréciations des Trouveurs sans avoir à se déplacer tous les quatre matins sur ses spots. (A condition, bien sûr, que chaque Trouveur joue le jeu et recopie sur le site de Locotwister le commentaire qu'il a laissé dans la ciste; en y ajoutant, pourquoi pas ? quelques mots sympas en plus.)

Mais attention, il faut que les commentaires ne soient pas trop précis, ceci afin de ne pas aider les Chercheurs à localiser l'endroit !

Techniquement : tout Trouveur peut ajouter/modifier/supprimer un commentaire. Le Cacheur peut modifier/supprimer un commentaire s'il trouve celui-ci trop précis par rapport au spot.

Enfin, même si la boîte disparaît avec tout son contenu et doit être remplacée, les commentaires du "Carnet en Ligne" de Locotwister, eux, restent accessibles. Ce carnet est disponible ICI. Une fois la page affichée, cliquez sur le bouton "Carnet en ligne" qui se trouve à gauche.

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

LE CISTEUR DU MOIS DE MARS...
 

Cette fois, il fallait reconnaître Archeo.

Comme certains ont voulu jouer au plus fin en s'exprimant par devinettes ou allusions ("saint", "grenouille", etc.) dont nous ignorons à quoi elles font référence, nous ne prenons en considération que l'avis de la première personne ayant donné clairement le pseudo du personnage : ce fut Tioo, le samedi 1er mars à 19:20.

Les autres : merci de ne pas râler, nous vous avions prévenus. C'est bien fait pour vous. Non mais ! :))

... ET VOICI LA PHOTO D'AVRIL !
 

A vous de reconnaître ce cavalier émérite qui surgit hors de la nuit et court vers l'aventure au galop.

Franchement, si vous l'identifiez, c'est que vous êtes vraiment très très forts. (Ou alors, c'est qu'il n'a pas beaucoup changé !)

Nous attendons vos images afin de les publier. Alors ne soyez pas timides : envoyez votre photo à davidgille@yahoo.fr. Merci

Traits & Portraits
 
STUDIUM
 

Studium, jeune Cisteuse des monts vosgiens, nous décrit sa passion pour les cistes.

Je vis au fond des Vosges. Je suis une Cisteuse lycéenne de 16 ans qui n'a encore aucun projet, si ce n'est de travailler dans l'enseignement, pour transmettre et accompagner. Ou alors, Guide de Haute Montagne, ce qui colle plus à mon profil de Cisteuse. Très sportive, également passionnée de ski depuis bien longtemps déjà, cela me pousse vers de belles et grandes choses.

Quand l'hiver n'est plus, le besoin sans cesse de bouger m'entraîne à prendre mes petites jambes et à partir sur la piste, plus ou moins loin.

J'ai découvert les cistes en juillet 2006, les vacances scolaires approchaient. Dans l'ennui qu'annonçaient mes vacances, Joyelle, Cisteuse elle aussi depuis peu (et à laquelle je transmets mon meilleur souvenir), m'a donc donné l'adresse du site, afin d'égayer mes journées.

L'envie de découvrir ces petits trésors me poussa à m'inscrire rapidement, et quelques jours plus tard, j'avais une première ciste en poche.

J'arrive très bien à concilier famille et cistes : je résous les énigmes en semaine, et je vais cister pendant le week-end ou pendant mes vacances scolaires, dès je j'ai un moment de libre. Mes parents ne me suivant pas trop dans l'aventure, c'est avec mes deux petites sœurs que je pars cister.

Tous les parcours pour dénicher des cistes ont été faits, pour une grande partie, à pied ou à vélo. C'est mon petit côté écolo !

La ciste qui m'a fait le plus d'effet, c'est celle de la Pierre Piquante. Mes sœurs et moi étions parties au beau milieu de l'après-midi, à quelques heures de marche (plus précisément : à 5h de marche), avec juste un sac avec de quoi écrire, et un objet d'échange. Nous avons dû marcher, grimper, et chercher. Quand nous l'avons trouvée, nous étions heureuses ! On tenait enfin cette boîte dans nos mains : notre récompense ! La découverte d'une ciste produit toujours un effet que l'on ne peut décrire. C'est palpitant !

Il est très difficile de vous dire ma ciste préférée, car elles ont toutes leur petit charme. Car elles apportent quelque chose de fantastique, de spectaculaire. Celles que l'on peut qualifier de vraiment spectaculaires sont celles que l'on découvre loin de chez soi, sur un lieu de vacances. Les cistes, c'est avant tout une grande aventure est une grande solidarité, toujours exceptionnelle.

Aimant partir à l'aventure et à la découverte de nouveaux endroits, les cistes sont tout ce qui manquait à ma vie ! Cette maladie incurable, et cette envie, partout où je me rends, de regarder, de chercher la cache idéale, et d'aller y mettre un œil pour voir si une boîboîte n'y traînerait pas, je ne peux plus m'en passer !

Tours & Détours
 
SOUVENIRS DE MOSELLE, par Sylza
 

A l'opposé de son image datant de la première guerre mondiale, véhiculée principalement par les soldats qui se sont battus en Lorraine (froid, neige, grisaille...) et par des générations de bidasses qui y ont fait leurs classes, la Moselle est en réalité l'un des départements les plus verts de France. C'est d'ailleurs en Moselle que se trouve l'Institut Européen d'Ecologie.

On y trouve bien des curiosités botaniques, comme, par exemple, cet arbre, qu'on appelle le "Joli fou".

Son nom vient de "fagus", nom latin du hêtre. C'est un hêtre tortillard (fagus tortuosa). Son tronc est tortueux, ses branches et ses rameaux sont tordus et retombants, ce qui le fait ressembler à un parasol. Il a une croissance lente et une longévité exceptionnelle.

C'est un arbre très rare. En Moselle, trois ont été recensés. On pense que sa disparition serait due à une mutation...

La légende veut qu'autrefois les sorcières dansaient et chantaient toute la nuit autour du Joli Fou. Elles venaient une fois par mois voir le diable à qui elles racontaient tout le mal qu'elles avaient fait aux gens. Au premier chant du coq, elles repartaient sur leur balai. Le matin, on pouvait voir l'herbe toute aplatie. Egalement, les chevaliers se donnaient rendez-vous au pied du Joli Fou pour régler leurs comptes et se battre en duel

Au-delà de ses curiosités botaniques, la Moselle offre aussi des parcours thématiques alliant nature sauvage et art. Comme par exemple les Menhirs de l'Europe, entre Launstroff et Wellingen, dans le Pays des Trois Frontières, au croisement de la France, de l'Allemagne et du Luxembourg.

Disséminés sur un parcours de 7 Km, les Menhirs de l'Europe sont au nombre de 28. C'est l'artiste allemand Paul Schneider qui fut à l'origine de cette initiative. Le site a bénéficié de la créativité de plus de 30 artistes venant de 17 nations différentes. Il constitue aujourd'hui un véritable musée à ciel ouvert, témoin de la paix entre les nations. Les sculptures réalisées côtoient les bornes frontalières installées au XIXè siècle et sont de ce fait des pierres de la paix.

Enfin, entre la commune allemande de Perl et la bourgade française de Merschweiller, a été construite la Chapelle de la Paix (ci-dessous à gauche), en hommage à l'entente européenne. Elle se trouve sur le chemin menant à l'impressionnant château de Malbrouck à Manderen.

Le château de Manderen, appelé aujourd'hui "château de Malbrouck" fut construit de 1419 à 1431 par Arnold VI de Sierck. En 1705, pendant une quinzaine de jours, il fut occupé par le Duc de Marlborough (un ancêtre de Winston Churchill) et par son état-major. Marlborough s'en alla sans avoir combattu l'armée française. Ce non-événement a pourtant donné naissance à l'une des plus célèbres comptines françaises :

Malbrouck s'en va-t-en guerre
Mironton, mironton, mirontaine
Malbrouck s'en va-t-en guerre
Ne sait quand reviendra (Bis)

Il reviendra à Pâques
Mironton, mironton, mirontaine
Il reviendra à Pâques
Ou à la trinité (Bis)

INSOLITE
 
J'AI LA MEMOIRE QUI FLANCHE, J' ME SOUVIENS PLUS D' RIEN, par Pixi
 

Par ce beau dimanche (24/02/2008) nous partons, mon ami et moi, sur les routes ensoleillées de Picardie, munis d'un panier de pique-nique rempli de victuailles, d'une grosse liasse de feuilles imprimées contenant le texte de plusieurs cistes à trouver, et d'une boiboîte pleine d'objets, prête à être posée si nous trouvons un endroit adéquat pour la cacher.

Sur la première, nous faisons chou blanc : énigme imprécise, ou boîte disparue. C'est fréquent, et ce n'est pas grave, nous avons fait une belle balade au bord de l'eau... Il commence à faire faim. En examinant la carte, nous repérons un site préhistorique qui conviendrait très bien pour y déposer notre boîte.

Au fur et à mesure que nous approchons, nous nous rendons compte que ce lieu ne nous est pas totalement inconnu... Cette intuition devient une certitude quand nous garons la voiture sur le bas-côté du chemin de terre, près de la clairière où se tenaient des cérémonies à l'âge de bronze. C'est là que j'ai caché, il y a presque 3 ans, une ciste. Le compteur des trouvailles du jour est toujours à zéro, mais je pourrais en profiter pour faire un petit SAV et lire les commentaires des visiteurs sur le carnet.

Mais voilà, s'il est certain que ma ciste est ici, j'ai oublié l'endroit exact ! Je me souviens seulement avoir beaucoup tâtonné à l'époque avant de choisir une cachette qui pourrait être définie avec précision dans l'énigme. Or, l'énigme, je ne l'ai pas sous les yeux ! Et je l'ai complètement oubliée ! Où diantre ai-je pu cacher la boîte ? Nous fouillons tous les endroits remarquables aux alentours, multitroncs, bitroncs, enlierrés ou moussus, tas de pierres... sans succès. C'est un comble ! Ne pas trouver des cistes cachées par les autres, passe encore. Mais ne pas être fichue de retrouver la sienne...!

Alors que nous retournons les mottes de terre au pied des troncs, nous remarquons que nous ne sommes pas seuls. Des promeneurs ont pris position autour du monument préhistorique et, par discrétion, nous abandonnons momentanément nos recherches. En passant près d'eux, après avoir échangé un bonjour de circonstances, nous décelons dans leurs propos des paroles qui nous mettent la puce à l'oreille. Ils parlent d'énigme, de cachette... Nous nous risquons : "Vous ne chercheriez pas une ciste, par hasard ?".

Bien sûr, ce sont des Cisteurs. Ah, ils cherchent ma boîte ! Ils sont sans doute mieux armés que moi pour la trouver. L'un d'eux exhume un bocal en verre du monument de pierres. Zut ! Ce n'est pas la mienne ! Je ne l'aurais pas mise là, et je n'utilise jamais les bocaux. Ce sympathique Cisteur est nouveau dans la région et il fouillait au hasard. Comme il s'apprête à remettre la ciste en place sans faire d'échange, je lui propose de piocher un objet dans mon petit coffre. Il pourra ainsi remplacer par un élément plus pérenne les deux bonbons menacés de dégradation qui s'y trouvent. Et tous ensemble, nous reprenons la campagne de fouilles interrompue. Soudain, entre les racines d'un arbre tordu, je vois affleurer le sac de plastique noir familier à tous les Cisteurs au moment de leur découverte. Mais hélas, ce n'est toujours pas la mienne ! Encore un bocal. Je fais un échange, car je le mérite bien !

Résultat des courses : j'ai trouvé une ciste, sans avoir décrypté l'énigme (j'étais inscrite dessus, mais elle ne faisait pas partie de celles que j'avais imprimées), et j'en ai vu une, débusquée par un autre Chercheur...

Et la seule que je n'ai pas trouvée, c'est celle que j'ai moi-même cachée à cet endroit !

Moralité : compte tenu de l'exceptionnelle popularité des cistes (plus de 40 000 au moment de cette aventure), il semble que chaque endroit remarquable de France et de Navarre recèle déjà une ou plusieurs cistes !

Pixi. (Cisteuse trahie par elle-même)..

Pixiland.

Le coin gastronomique
 

Délicieuse et facile à réaliser : la terrine de poissons créée par Raisindor... pour le plus grand plaisir de nos papilles !

A essayer tout de suite !

La terrine de poissons de Raisinsdor.

Voilà une recette de terrine de poissons simple à réaliser. J'ai pris la photo du plat dans l'assiette. Donc pas de trucage, pas de chichis, c'est la mienne que vous avez sous les yeux !

Faites blanchir 1 kg de filets de poissons blancs dans un court bouillon. Egouttez et laissez refroidir.

Dans un saladier, mélangez le poisson avec 5 œufs entiers et 3 cuillerées à soupe de tomates concentrées. Sel, poivre.

Posez dans une terrine une feuille de papier sulfurisé. Ajoutez la préparation et rabattez le papier sulfurisé sur le dessus.

Cuisez pendant 40 minutes à 180 ° (th : 6)

Une fois la terrine bien froide, enlevez délicatement le papier sulfurisé. Coupez des tranches pas trop épaisses, que vous disposerez sur une belle assiette joliment décorée.

Pour la sauce, mélangez un peu de mayonnaise maison avec de la crème fraîche épaisse, et ajoutez du poivre du moulin et de la ciboulette finement coupée.

Bon ap' !

Exploit
 
SUR LA TRACE DE LA COUETTE DEHORS
 

L'anecdote avait fait le tour du forum en 2006. Pour ceux qui l'auraient loupée à l'époque, nous la rappelons ici : elle illustre cette magnifique entraide entre Cisteurs, que le monde entier nous envie.

Cette fois il s'agissait d'une affaire grave. Vraiment grave. Tenez-vous bien : Jesscosskiller avait fait tomber sa couette par la fenêtre de son appartement, et l'objet était resté bêtement accroché au garde-corps de l'étage inférieur !

Elle lança un S.O.S.

Aussitôt, Wawoga, Takiko, Locotwister, Bob d'Artois et Soizic (il fallait bien cinq personnes courageuses pour mener à bien une mission de cette importance) revêtirent leurs tenues de défenseurs de la couette et de l'orphelin, et volèrent au secours de Jesscosskiller dont le désespoir faisait peine à voir.

Au garde-à-vous, le torse bombé, la main sur le cœur et les yeux rivés sur la ligne bleue des Vosges, ils jurèrent que la couette volage, à l'instar de la Pomponette et de la femme du boulanger cocu, rentrerait bientôt au bercail.

Faisant appel à toutes ses ressources créatives, le commando déplia des cartes et étudia les options les plus réalistes, tentant de mettre au point une stratégie efficace.

C'est ainsi que furent envisagées les solutions logiques suivantes :

1 - Soizic grimperait sur les épaules de son frère jumeau, Locotwister, et se saisirait simplement de la couette, comme si elle cueillait une cerise. Hélas, cette initiative téméraire tourna court. En effet, Locotwister ayant raflé à la naissance la mise pour ce qui est de la taille, et n'ayant presque rien laissé à sa sœur, la superposition verticale des deux individus et l'addition de leurs centimètres respectifs vouaient la tentative à l'échec. L'idée fut abandonnée, au grand dam de tout le monde mais et grand soulagement de Soizic.

2 - Descendre le chat à la suite de la couette, dans l'espoir qu'arrivé à sa hauteur, l'animal aurait le réflexe de s'y agripper. Mais l'équipe eut des doutes, ignorant combien de fois il était possible de renouveler l'opération sans abîmer la couette ou le chat.

3 - Faire glisser Jesscosskiller le long de la façade en la tenant par les pieds. L'idée fit l'unanimité moins une voix : celle de Jesscosskiller, laquelle embêta tout le monde en formulant des réserves ridicules et spécieuses.

4 - Gauler la couette à l'aide de cannes à pêche.

Ainsi fut fait. Joie ! Félicité ! Nirvana ! Le succès fut au rendez-vous !

Avec le sentiment du devoir accompli, les membres du commando regagnèrent leurs pénates, laissant derrière eux une Jesscosskiller éperdue de reconnaissance, trempant de larmes de gratitude la couette qu'elle serrait contre son cœur.

Evénement
 
DISTINCTION POUR CISTES.NET ET LES CISTEURS !
 

Nous avons le plaisir de vous annoncer que Cistes.net fait partie des huit associations, sociétés et organismes qui ont été sélectionnés dans le cadre de l'opération "Nature & Environnement", placé sous l'égide du ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire.

Ce qui nous a valu la sympathique attention des autorités, c'est le fait que les Cisteurs arpentent la nature à longueur d'année et participent au ramassage des détritus qui la polluent.

Mme Laure Durdoy-Etriet, coordonnatrice du SPSVT (Service de la Propreté des Sites à Vocation Touristique) au ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, nous a demandé de lui fournir les coordonnées de trois Cisteurs. Ces trois Cisteurs feront partie d'un groupe de vingt-quatre personnes conviées à visiter un incinérateur, une station d'épuration et une décharge en région parisienne, lors de la journée portes-ouvertes du 27 juin prochain, avec pique-nique sur place. (Déplacement en car.)

Toutefois, nous pensons que ce n'est pas à nous d'effectuer un choix parmi les Cisteurs et Cisteuses. Aussi, si vous êtes intéressé(e), nous vous invitons à compléter le formulaire ci-après. Les noms seront ensuite tirés au sort.

Le formulaire est ici.

Traits & Portraits
 
SOIZIC
 

Soizic... c'est un surnom, mais depuis que je ciste, je l'ai carrément intégré comme prénom... "Petite Françoise", ça c'est tout moi !

Mon avatar : la blanche hermine... c'est pour mes origines bretonnes !

J'ai 4... heu, 12 ans à tout casser ! ;-) Je travaille à Paris, je suis Technico-commerciale dans l'informatique et je vis dans les Yvelines, à Maurepas. Côté famille, je suis divorcée et j'ai une fille de 23 ans.

J'ai découvert les cistes en août 2005, en Bretagne... chez le coiffeur... et, comme pour beaucoup d'entre nous, en lisant un article dans le journal local. De retour à la maison, je me suis connectée sur le site et j'ai plongé ! J'ai d'ailleurs "caché" avant de "trouver" ! Il y a un site classé que j'adore, près de chez mes parents, c'est là que j'ai posé ma première ciste, "La ciste des 3 arches", N°10770.

Je dois dire que les cistes sont arrivées à point nommé dans ma vie et que cela m'a permis de passer un cap difficile haut la main. Enfin si je puis m'exprimer ainsi... Et comme je ne crois pas au hasard, je me dis que ma bonne étoile veillait sur moi ;-)) !

Ma ciste préférée, celle de l'émotion, celle qui m'a donnée la chair de poule et que je n'oublierai sûrement pas, c'est bien évidemment la première que j'ai décapsulée ! "Saut dans le passé - les Chevaliers - 10372". Et puis, elle a une valeur affective, car le Cacheur, Psykolutin, que j'embrasse très fort, est devenu un ami ! Je me souviens d'ailleurs parfaitement de la recherche de cette ciste : elle est cachée sur un parcours sportif, dans le parc de Sceaux. Je m'engage donc sur ce parcours à la recherche de l'indice donné, et lorsque je le découvre, je m'aperçois que j'ai fait une boucle et que je suis en fait à moins de 50 m de mon point de départ ! Comme d'habitude je suis partie du mauvais côté et j'ai fait tout le tour ! Ça c'est du Soizic tout craché ! ;-)

L'énigme qui m'a le plus plu ?

Disons plutôt le concept... l'association Ciste et C.O (course d'orientation) de Microb, avec sa série "Le petit bois derrière chez moi" m'a beaucoup amusé. De plus, j'ai eu la chance de la faire en sa compagnie et d'avoir un cours sur les symboles des cartes de C.O et leur visualisation sur le terrain. Depuis, j'ai plongé aussi dans la C.O.

Et puis un autre concept, la "Max Valentiner" de Bob d'Artois, des mois de recherches et de mises au point autour d'une histoire passionnante. J'ai caché pour lui la ciste 29784 dans un endroit très... riche... de la Capitale, que l'on avait repéré tous les deux. J'ai eu une montée d'adrénaline en la posant et je peux même dire, beaucoup de fierté ! Je lui fais un peu de pub, car sa série vaut vraiment le détour pour l'histoire et les lieux de cache.

Le coin le plus spectaculaire que j'ai découvert grâce aux cistes ?

Spectaculaire, je ne sais pas, mais magique sans aucun doute. C'est une ciste de Messire Bob d'Artois, la 12438. Je ne peux pas en dire trop malheureusement, mais sachez que c'est un endroit où l'on se sent si bien qu'il est difficile de le quitter ! D'ailleurs... dès que j'en aurai l'occasion... j'y retournerai !

"La ciste de Phil Météor" 1689... faite en hibou, juste à la clarté de la lune. "N'allume pas ta torche !" m'avait-il conseillé (Bob). Eh bien, je n'ai pas été déçue. Lorsqu'une masse blanche apparaît soudain au milieu d'une probable clairière... waouh, j'ai eu un frisson dans le dos ! C'est une chapelle perdue en pleine forêt ! Allez-y, je vous la conseille. Mais de nuit, bien sûr, soyez joueurs ! Par contre, emmenez un gros bras. Je vous laisse chercher pourquoi !

"Minerve", dans l'Hérault. Mais là, c'est moi qui ai caché! Profitez de cette info pour aller la chercher ! ;-))

Et puis, il me faut citer ce beau département qui m'a accueilli il y a quelques mois : les Yvelines ! Habitant les Hauts-de-Seine, j'ai principalement cisté dans les parcs, notamment celui de Sceaux. Et puis, un jour, j'ai poussé un peu plus loin pour chercher la ciste de Microb, le père de Psykolutin, avec qui je préparais quelques cistes en vue de la grande réunion cistique de Boudicca dans le 91. C'était ma première ciste Yvelinoise, la 17310, un hommage au "jongleur de mots" qui venait de nous quitter. Quel farceur ce Raymond ! Il a dû me murmurer quelques doux secrets à l'oreille pendant mon échange, car depuis ce jour je n'ai eu de cesse de parcourir les Yvelines en tout sens à la découverte de ses villages, forêts, rivières, lavoirs, ponts, châteaux... et d'eau ! Ce fut un véritable coup de foudre, tant est si bien que je n'ai plus voulu les quitter ! Merci donc aux Cacheurs et à JMLV notamment, pour le tour du propriétaire !

Sinon... faut que je vous dise quand même... les énigmes à résoudre, les p'tites boîtes à décapsuler, les endroits à découvrir... tout ça c'est très chouette. Mais au-delà de cela, eh bien il y a le côté humain, les amis. Et ça c'est mon autre coup de cœur !

Mes premiers amis, c'est grâce au "chat" du forum des Cisteurs que je les ai connus, tous les mercredis soir vers 21h. Le délire total ! Je nommerai Davinci, Ovive34, Locotwister... mon jumeau, et Groussay que j'embrasse.

Ensuite, grâce à Loco, ma rencontre avec les "folles cisteuses" d'Angers, lors d'un repas mémorable de nuit au pied d'un dolmen, un 24 octobre frisquet ! Notre amitié est née ce jour là et c'est tout naturellement par mon accession au groupe qu'elles m'ont signifié que j'étais définitivement adoptée. Une grosse bise à mes amies adorées : Wawoga, Takiko et Jesscosskiller !

Notre guide favori en terres vendéennes, AkmonBou-Spicéa, chevalier de la Horde des Loups (Meute de Cisteurs en hibou, ponctuant leurs découvertes d'un hurlement), acteur à la Cinéscénie du Puy-du-fou... rien à voir avec les cistes, mais c'est tellement beau !

Messire Bob d'Artois, qui aime bien m'emmener la nuit au fond des bois... il doit être rassuré par ma présence ! ;-)

Et Microb avec qui je ciste très souvent. Mon association avec lui a donné naissance aux "Studios Soiz'Crob" et aux séries "Mado's trip" et "Rambo's forest" qui allient les cistes C.O de Microb et des énigmes terrains pour moi. Ces séries ayant remporté un vif succès, je ne trahirai pas un secret en vous annonçant que nous allons en réaliser une nouvelle... pour les beaux jours !

Euh, Microb, maintenant faut qu'on la fasse, sinon je suis grillée ! ;-)

Pour toutes celles et ceux qui n'ont pas encore participé à un repas cistique, par timidité peut-être, lancez-vous ! Vous ne le regretterez pas ! Je suis même sûre que vous en deviendrez accros ! C'est là que j'ai fait la connaissance d'un grand nombre de Cisteurs et c'est toujours un grand plaisir pour moi de les revoir à chaque occasion.

Des anecdotes ? Oui bien sûr !

Bob, Wawoga et moi sommes restés quelques jours du côté du Conquet après la grande rencontre de Brest. Wawoga avait en mémoire la photo d'un pigeonnier, mais pas l'énigme. Et voilà qu'elle saute partout dans la voiture, sous prétexte qu'elle vient de le voir ! Soit... Mais on reviendra, il fait trop faim ! On y retourne tout de même. Mais tard ! Un bon minuit et demi bien tassé ! Ben oui : c'était une très grosse faim ! ;-) Le pigeonnier trône en plein milieu d'un champ que l'on traverse prestement et une fouille minutieuse du bâtiment commence, à la lueur de nos torches, tout en papotant et rigolant. Au bout d'un certain temps, la ciste étant introuvable, on se décide à retourner à la voiture. Mais soudain, je distingue des ombres. "On nous suit !!!", dis-je tout bas. Trop bas certainement... ou alors, je me trimbale deux sourds-dingues ;-) puisqu'il a fallu en plus que je répète ! On a rejoint vite fait la voiture, moi en tête. Pas question d'exposer mes fesses à un jet de plombs ! Le champ étant mitoyen à la ferme, on avait dû réveiller ses occupants ! Encore la faute de Messire Bob, qui ne se décidait pas sur la façon de garer son carrosse !

Enfin, tout ça pour apprendre par d'autres Cisteurs, le matin, que ce n'était pas le bon pigeonnier !

Une petite dernière :

Microb et moi autour d'une ciste de JMLV, "La ciste des petits moulins", 33710. Après les échanges, Microb emballe minutieusement la boîte ; moi, n'en perdant pas une miette. Il remet bien les élastiques, et, a priori satisfait, se relève pour la remettre en place. Et là, je lui sors : "Et tu fais quoi, de la ciste ?" en lui montrant la boîte, toujours au sol. Il avait emballé sa boîte de petits objets ! :-)

A qui n'est-ce jamais arrivé de tout bien remettre en place, la ciste impeccablement cachée, à prendre même un peu de recul pour admirer le travail accompli et s'apercevoir que le carnet est là, devant vous, à vous narguer ? ;-)

Cistez bien les amis !

Bises

Soizic

Il n'y a pas que les cistes dans la vie
 
MESUREZ-VOUS A AKINATOR !
 

Dehors il fait moche, la grippe et la gastro-entérite rodent... Bref, vous n'avez pas envie de mettre le nez à la porte et d'aller chercher des cistes.

Alors faites la connaissance d'Akinator ! Akinator est un génie sorti d'une vieille lampe à huile trouvée dans le sable par deux touristes faisant une balade à dos de chameau. Jusque là, c'est d'un classicisme qui confine à l'ennui mortifère...

Mais là où l'affaire devient intéressante, c'est qu'Akinator vous met au défi de penser à n'importe quel personnage, vivant, mort, réel ou virtuel et de deviner de qui il s'agit.

Essayez, c'est bluffant ! Il se trompe très rarement !

Akinator, c'est ICI.

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

S'il fallait encore une preuve qu'une ciste n'a pas forcément disparu parce que personne ne la trouve, citons la N°8902. Cachée en 2005, jamais trouvée, elle avait été déclarée disparue, sans doute parce qu'un Chercheur en avait convaincu le Cacheur. Or, un Cisteur, qui avait résolu l'énigme, est passé dans les environs le 14 mars dernier. Il voulut aller voir le spot. Par acquis de conscience, il regarda tout de même là où cette ciste aurait dû se trouver... et la trouva, intacte, en parfait état, attendant depuis trois ans que quelqu'un veuille bien lui rendre visite !

A Samoëns, en Haute-Savoie, un petit bonhomme guette tous les Cisteurs qui se trompent et cherchent une ciste à côté de chez lui. Il les informe que "le trésor" ne se trouve pas à cet endroit. :))

Un Cisteur, qui a pour habitude d'enfiler un treillis militaire qui lui permet de se salir quand il va cister, est allé chercher une boîte cachée dans le centre ville de Nantes. Pour la repérer, il fallait trouver deux personnages sculptés sur un mur, puis une grande porte verte. Il s'est assis au pied de cette porte pour faire son échange le plus discrètement possible. C'est alors qu'un passant lui a jeté une pièce de vingt centimes, le prenant pour un clodo !!! :)

Nous vous invitons à visiter notre boutique (bouton "La Boutique", à gauche sur la page d'accueil, puis "La Boutique des Cisteurs".)

Vous y trouverez des guides et des cartes, des boussoles, des accessoires de Cisteurs, des gadgets high-tech, etc. Tout un monde pour faire plaisir et se faire plaisir !

Ces articles vous sont proposés aux meilleurs prix du marché.

Nous vous rappelons que lorsque vous passez commande, Cistes-net touche une commission sans que cela ne vous coûte un centime de plus. Cette commission contribue au financement du site.

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c'est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu'en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Photo du mois
 

Cette très jolie photo d'un chemin de croix en contre-jour est signée Sioux. Hélas, elle fait partie de la série dont nous avons égaré le descriptif. Nous espérons que Sioux nous pardonnera.

Petite annonce
 

URGENT ! NOUS RECHERCHONS DE BONS COMMERCIAUX

Pour développer les PubliCistes, nous recherchons quelques commerciaux ayant une sérieuse expérience de la prospection téléphonique (et possédant un bon carnet d'adresses !)

Il doivent disposer d'un peu de temps libre dans la journée (environ une heure) pour prospecter les sociétés qui font de l'e-commerce. Ils n'auront aucun déplacement à faire, nous nous occuperons du reste.

Ils toucheront une commission d'apporteurs d'affaires d'un montant de 1000€ par contrat signé.

Pour l'instant, trois personnes ont répondu à cet appel. Nous souhaiterions en avoir deux ou trois de plus.

Si l'expérience vous tente, contactez-nous via le bouton "Ecrire au webmestre" (à droite sur la page d'accueil de cistes.net), en précisant "à l'attention de David Spiel".

oOo

 

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum, docteurjekyll et Marquis de Sade, ou à ses sanguinaires modérateurs, Pone, Dolina, Elba, et Fabius Cunctator. Voir ICI.

 

40 MEMBRES DANS LE CLUB D'EMILE !
 

Deux nouvelles entrées dans le Club d'Emile : Fox10 et AkmonBou-Spicéa.

Ils sont maintenant quarante à avoir trouvé au moins mille cistes : Emmanuel78, titbinou, boudicca, sioux, Loner, Numsix, capitaine caverne, jmlv, duluoz, coachbunny, les goujes, ckjm, RX, vargo, diddl, egobis, pom06, yanovitch, nous5, dom.cats, cyrcel, toby, calou, tuttle01, suwada, naoned_cisteurs, yogo, belfegor & papyweb, liloo2, ninja, eurekamou, deroquemaille, familleponpon, jmandco, Cachou Tls, Pexinois, calounette Fox10, AkmonBou-Spicéa et Lonesloane.

* Pas un jour sans une ciste

Statistiques
 
Mars 2008. Cistes cachées : 1048. Nb d'échanges : 13786.
 

MYSTERE DANS LES LABOURS.


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation