JOURNAL DES CISTEURS N°39
Parution du 01/10/2008
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
MERCI ! par DG
 

Au moment où j'écris ces lignes (samedi 27 septembre), et suite à l'appel lancé le mois dernier, 55 Cisteurs se sont abonnés à Ciste-thématique. Parmi eux, 14 se sont réabonnés.

Un grand merci à vous tous !

Castafiore a fait le pari de stimuler les nouveaux Cisteurs afin que nous atteignions 200 nouveaux abonnés d'ici au 31 décembre. Inutile de préciser que nous n'y voyons aucun inconvénient, et que nous remercions Castafiore et tous les autres qui font la promotion de Ciste-thématique ! :))

En ce qui concerne les clics sur les bandeaux de pub en haut des pages, il y a un léger mieux, mais ce n'est pas terrible. Si vous voyez une offre qui peut vous intéresser, SVP cliquez dessus, car chaque clic nous rapporte quelques centimes. Les petits ruisseaux font les grandes rivières...

Je suis désolé de vous parler de sous, mois après mois. Mais comme vous le savez, si l'argent est le nerf de la guerre, il est aussi le nerf du web ! :))

Bonne lecture.

L'INDEX DE CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-thématique ?

Désormais, il vous est possible de consulter l'index de tous les articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1 (et jusqu'au numéro du mois dernier) grâce à la page spécialement créée par Brossard56.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

LE LOCALISATEUR DE YOGO
 

Certains Cisteurs -hélas trop rares- ont eu la bonne idée de s'inscrire sur le localisateur de Yogo.

Ce localisateur permet de savoir qui habite où.

C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs qui habitent dans une autre région que vous, ou pour trouver quelqu'un qui pourrait se déplacer pour chercher une PubliCiste à votre place. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

Cacheurs, vous n'aurez plus aucune excuse pour coller sur cistes.net des images de la taille d'un confetti, ou des photos bouffées par les mites. Sur le site de Tioo, toutes vos images seront réduites à 10 Ko en un tournemain, automatiquement et en beauté ! Le réducteur d'images de Tioo, c'est un concentré de haute technologie, respectueux de l'environnement car entièrement réalisé à l'aide d'électrons recyclés :)) Pour y accéder, c'est ICI.

A l'initiative de Brindacier et de plusieurs autres Cisteurs et Cisteuses, il a été décidé d'informer les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes.

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

ENFIN, TRES IMPORTANT : ne mentionnez sur ce site que les cistes qui sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, et non celles qui leur sont interdites !

Pour y accéder, ICI.

Plus altruiste que ça, y a pas ! En effet, l'idée qui a présidé à la mise au point par Locotwister du "Carnet en Ligne", est de rendre accessible à tous les Cisteurs (Chercheurs et Trouveurs) les commentaires que l'on trouve habituellement dans les carnets placés dans les Cistes.

Pour le Cacheur, l'initiative est géniale également, puisqu'elle lui permet de prendre connaissance des appréciations des Trouveurs sans avoir à se déplacer tous les quatre matins sur ses spots. (A condition, bien sûr, que chaque Trouveur joue le jeu et recopie sur le site de Locotwister le commentaire qu'il a laissé dans la ciste; en y ajoutant, pourquoi pas ? quelques mots sympas en plus.)

Mais attention, il faut que les commentaires ne soient pas trop précis, ceci afin de ne pas aider les Chercheurs à localiser l'endroit !

Techniquement : tout Trouveur peut ajouter/modifier/supprimer un commentaire. Le Cacheur peut modifier/supprimer un commentaire s'il trouve celui-ci trop précis par rapport au spot.

Enfin, même si la boîte disparaît avec tout son contenu et doit être remplacée, les commentaires du "Carnet en Ligne" de Locotwister, eux, restent accessibles. Ce carnet est disponible ICI. Une fois la page affichée, cliquez sur le bouton "Carnet en ligne" qui se trouve à gauche.

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

LA CISTEUSE DU MOIS DE SEPTEMBRE...
 

Cette fois, il fallait reconnaître Takiko.

La première personne qui a évoqué la possibilité qu'il puisse s'agir de Takiko, fut Wawoga. Mais le premier qui l'a vraiment reconnue, sans l'ombre d'un doute (en précisant même qu'il en était sûr à 100%) a été AkmonBou-Spicéa !

Bravo à tous les deux.

Mais précisons que nous préférons lire sur le forum : "C'est Untel ou Unetelle, j'en suis certain à 100%", plutôt que : "Et si c'était Machin ?" ou "Il me semble que ça pourrait éventuellement être Bidule". Mesdames et Messieurs les physionomistes, ayez le courage de vos opinions ! :))

....ET VOICI LA PHOTO D'OCTOBRE !
 

A vous de jouer. Ça y est, vous l'avez reconnu(e) ? Alors dites-le sur le forum NewForez, dans le sujet "Ciste- thématique d'octobre est paru".

Tous les mois, nous vous encourageons à nous envoyer vos photos. Mais nous vous demandons, pour l'instant, de ne plus le faire car nous en avons beaucoup d'avance. Par exemple, la photo ci-contre, nous l'avons reçue en février dernier, et il y en encore beaucoup en attente. Nous vous informerons lorsque notre panier sera vide :))

En revanche, nous manquons toujours cruellement de portraits pour la rubrique Traits & Portraits. Vous trouverez toutes les infos ICI.

Quand ça veut pas, ça veut pas
 
A TABLE ! par Woodpecker
 

Plusieurs séries attendaient ma visite dans le nord du département voisin. Sur place, je décidai de commencer par la série la plus fournie en cistes, en ayant déjà à l'esprit celle que j'allais faire ensuite (pour laquelle, entre autres, il y avait la photo d'une table d'orientation en image-indice).

Croisant une randonneuse, je lui demande si elle connaît une table d'orientation dans les environs, et elle m'en indique une. Plus tard, je papote avec des Cisteurs locaux rencontrés sur un spot et ils me confirment le lieu pour la table d'orientation.

Sitôt ma série terminée, je prends la voiture et me rends sur le chemin qui y mène. Après une bonne grimpette de 3/4 d'heure, pratiquement au pas de charge, j'atteins enfin mon but et constate que... ce n'est pas la table de ma photo indice !!! :-(((

Je ne m'attarde pas, redescends en courant et me rends sur la place du village, au milieu de laquelle se dresse un panneau explicatif des sentiers de balades du coin avec, bien sûr, LA table que je cherchais !

Comme il faut à nouveau marcher et que je n'ai plus le temps d'y aller, je change mes plans et recherche la feuille d'une ciste pas trop éloignée, faisable en voiture.

C'est là qu'en rangeant mes papiers, j'entr'aperçois AVEC HORREUR la toute première table d'orientation en photo indice d'une autre série : il y avait bel et bien une ciste à proximité de cette table-là !

Il y a des jours comme ça où on ferait presque mieux de rester chez soi....

Séquence émotion
 
LA TANIERE DE CUPIDON, par Angelus68
 

Spécial cardiaques
 
HORREUR DANS LES SOUS-BOIS, par Bob82
 

Après avoir localisé une ciste de Ptibouchon en bord de Garonne, pas bien loin du village de Lamagistère, je me rends sur place pour mettre la main dessus.

Là, je cherche l'arbre qui cache la ciste à son pied.

Pas bien difficile à trouver cet arbre, il y a en effet trois personnes qui fouillent l'herbe tout autour !

Encore des Cisteurs qui vont êtres surpris sur un spot !

Je m'approche discrètement. Arrivé à une dizaine de mètres des trois personnes, je les observe un instant, caché derrière un buisson de ronces. Deux ont la soixantaine. La troisième est une jeune femme d'une trentaine d'année. Je ne les connais pas. J'essaie sans succès de deviner leurs pseudos. Qui ça peut être ? Sûrement des Cisteurs du Nord qui ont pris leurs vacances en septembre...

D'un bond, je sors de ma cachette et m'écrie: "Alors, les amis, on cherche des cistes !?"

Les trois personnes me regardent. Dans leurs yeux, je peux lire nettement de la surprise, de l'incompréhension et même une certaine inquiétude.

Qui est donc ce dingue qui sort des buissons en hurlant ?

Je réalise alors que je n'ai sûrement pas affaire à des Cisteurs. Un peu gêné, je demande beaucoup plus doucement: "Vous ne cherchez pas des cistes ?"

C'est la jeune femme qui me répond: "Non, nous ne cueillons pas des cistes. Nous cherchons une autre plante." :))

J'étais en fait tombé sur trois scientifiques, deux Australiens et une Française (qui servait aussi d'interprète), qui cherchaient, au pied de mon arbre, une plante très rare qui avait été observée là dix ans plus tôt...

Je leur ai alors expliqué pourquoi j'étais sorti du buisson en hurlant et je leur ai montré que l'on pouvait trouver un autre type de ciste au pied de l'arbre. :))

Traits & Portraits
 
JEREM
 

Je suis né en 1988, mon prénom est Jérémie et je vais avoir 21 ans en février prochain. Jérém' est le surnom que tout le monde me donne depuis ma plus tendre enfance.

Je suis Mosellan (tu sais, le pays aux 1000 cistes !!!) et j'en suis fier. Je suis d'origine italienne, et, bien entendu, j'en suis fier aussi ! Je ciste la plupart du temps en groupe avec The_Badger (dont je vous expliquerai sa présence plus tard) ; ou avec quelques Plumes et Sylza. Je ciste aussi seul, en vélo ou à pied, ou, la plupart du temps, en utilisant les transports express régionaux.

Je suis un jeune étudiant qui n'a que deux diplômes en main, un brevet national du collège, un brevet professionnel vente action-marchande et un niveau baccalauréat sciences techniques de la gestion, option gestion des systèmes informatisés. Maintenant, je suis dans l'attente pour préparer un baccalauréat professionnel commerce sur un an dans le département voisin (Meurthe-et-Moselle, 54) dans la belle ville de Pompey. Bien entendu, je ne mélange pas école et cistes. Bon, peut-être une fois, mais je vous raconterais ça plus tard... Bref, vous voyez ce que j'aime dans la vie...

Je suis un fan de la chanteuse pop-rock Avril Lavigne. Ce qui est fantastique, c'est que mon rêve a été réalisé et que cela me fait découvrir sa vie et son pays, le Canada. Mais je suis également fan de football car je pratique ce sport depuis 12 ans. Depuis le début du championnat, mon équipe et moi n'avons pas perdu un seul match. J'insiste quand même sur ce point ! :=)

Le plus important pour moi, c'est d'arriver à mon futur métier. Et bien entendu, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y parvenir. Je veux devenir libraire. J'adore lire, c'est une activité - ou plutôt un rêve - de lire et d'être à fond dans la lecture. C'est comme pour les cistes : une fois dedans à fond, impossible de s'en détacher :=)

Je me souviens parfaitement du jour où j'ai découvert les cistes. C'était lors de ma deuxième année du diplôme du BEP Vente Action-Marchande. En fait je devais trouver un stage, et bien entendu je l'ai trouvé dans la grande librairie de Metz où travaille un certain The_Badger !

Il m'a expliqué ce qu'était le jeu "Sur La Piste Des Cistes". The_Badger est Cisteur en Meurthe-et-Moselle, et moi qui suis du Mosellan, j'ai donc trouvé le Cisteur qu'il fallait pour m'aider si besoin.

Ce jour-là, je me suis inscrit sur Newforez en rentrant chez moi. C'était le mercredi 25 janvier 2006 à 21H43. Pendant le stage, The_Badger avait besoin de moi pour une ciste mosellane. On s'est échangé nos adresses. Il a trouvé la ciste N°70, "La ciste de la vieille croix de pierre", cachée par Flix. Elle est à côté de chez moi, et j'irai pendant le week-end. Je trouve que c'est une activité bien marrante, car il faut faire travailler ses méninges, et en même temps cela révèle l'histoire des communes, permettant ainsi de découvrir un autre horizon que celui auquel on est habitué.

Pour ce qui est de la famille, rien de particulier à signaler, hormis que j'embête de temps en temps mon père pour des énigmes un peu farfelues pour lesquelles je remercie Thorgal, Sioux et Flix :)). Mais sinon, j'arrive à faire face à tout cela. Bref, tout se passe bien.

Ma ciste préférée est "La ciste de la vieille croix de pierre" (N°70) cachée par Flix. Elle est tout près de chez moi, et pour y aller, j'ai fait une promenade en vélo très enrichissante : je pars tranquillement de chez moi, un beau soleil mais avec un vent froid. Normal pour un mois de février ! Je continue mon escapade en vélo, j'arrive dans un village, et je regarde au-dessus de moi : un ciel noir comme si on était en pleine nuit, et vu que le vent commençait à se lever, j'ai décidé d'appuyer sur l'accélérateur. Bref, j'ai continué ma route, et arrivé à destination, je me suis arrêté pour regarder ma carte IGN pour savoir où se trouvait la croix. Il n'y avait même pas cent mètres ! Tout d'abord, j'ai posé mon vélo correctement, et comme c'était ma première ciste, j'ai pris une photo en souvenir de ma toute première ciste en vélo.

Ensuite, il fallait trouver la cache dont l'énigme parlait d'une souche. J'ai découvert la souche, et j'ai enlevé les morceaux de bois qui la cachaient, et que vois-je ? La ciste ...! Ce qui m'a étonné, c'est qu'il y avait plein de pseudos sur le carnet. Ensuite, j'ai compris que c'était la plus vieille ciste de la Moselle, et qui méritait donc un échange parfait et un mot inoubliable. La ciste prise, et l'échange fait, je l'ai recachée sans qu'on puisse me voir.

Il était 15H, et c'est le moment de repartir à la maison. J'ai commencé à décoller quand une pluie battante me tombe dessus. Pas de bol ! Heureusement que j'avais un K-Way. J'aperçois alors un abri de bus qui m'offre son couvert en attendant que ça se calme. Une fois la pluie arrêtée, j'ai repris la route. Et me voilà soudain sous la grêle ! Trop tard pour rebrousser chemin et me remettre à l'abri. Quelques arbres ont malgré tout fait l'affaire, mais j'étais bien trempé ! Pas grave, la pluie ne fait pas de mal, et j'y suis habitué en tant que sportif. Je suis reparti, mais il recommença à pleuvoir, et je ne pouvais plus faire demi-tour. Alors j'ai continué. Et un nouvel orage s'est abattu sur moi ! Je suis enfin arrivé chez moi, et après avoir dit bonjour à toute la famille, direction hop la douche !!! Eh oui, l'eau ne fait pas peur à un Cisteur digne de ce nom ! :))

La localisation du village avait été très simple, et le calvaire, il n'y en avait pas des milliers dans ce village. Donc, fastoche à trouver, ainsi que la cache avec sa magnifique souche. Finalement ce fut quand même une bonne balade, même si elle a été parfumée d'embûches et bien arrosée !

L'énigme qui m'a le plus plu : La Ciste N°16833, appelée "Mes adieux 52 M", cachée par Thorgal. Pourquoi ? Quand on lit l'énigme, on se dit qu'elle semble un peu difficile. Mais non, c'est tout simple. Si vous voulez vraiment savoir, je vis dans un village d'environ 3000 habitants, avec quelques calvaires, une église, un cimetière, et un cimetière familial. C'est à moins de cinq kilomètres de la ciste N°70, donc voilà ! Je ne vais quand même pas vous donner la réponse, hein...! :) Vous voulez quand même un indice ? Bon, pourquoi pas ? Dans mon village, il y a une rue des Romains et une rue de Verdun. Voilà, ce n'est pas bien difficile.

Pour moi, le coin le plus spectaculaire découvert grâce aux cistes, c'est celui que j'ai trouvé lors d'une rencontre avec une Cisteuse qui s'appelle Plumedetigre sur la ciste Huguenote, la N°31075, qui lui appartient. Un merveilleux lac, sous un soleil chaud. Ce coin m'a vraiment touché, et je sais qu'un jour j'y reviendrai pour camper ou pour le faire visiter à mes enfants plus tard.

Il y a aussi "La ciste du chêne des sorcières N° 8212" dont j'ai le souvenir à cause de la rencontre avec de nouvelles Cisteuses, Plumedemouton et Plumedegrenouille. (J'en profite d'ailleurs pour remercier Plumedetigre pour sa générosité d'être venu me chercher, et aussi de m'avoir ramené chez moi le soir même.) Ce "chêne des sorcières" n'est vraiment pas comme les autres, et j'étais étonné d'en voir des comme ça dans notre région mosellane...

Si je devais citer tous les magnifiques coins que j'ai ainsi pu découvrir, je crois que je n'arriverais pas à finir cette longue liste.

Grâce au monde des cistes, je découvre de nouvelles personnes et de nouveaux paysages. C'est formidable, un jeu de piste comme celui-là : de longues balades à pied, des calvaires près des routes, des églises, des chapelles, des châteaux, des arbres remarquables, j'en cite et des meilleures...

Pour ce qui est des anecdotes : lors de la balade au Cimetière de l'Est, à Metz, je m'étais faufilé dans un thuya pour trouver une ciste qui était planquée dedans. Je me suis retourné et une personne âgée était là, à épier mon manège, mais je suis resté ainsi, dans le thuya. Pas très confortable ! Une fois la personne partie, je suis sorti et là, paf ! Voilà qu'arrive une autre personne, qui me demande : "Que faites-vous, jeune homme ?" Je lui ai répondu que j'avais perdu la boîte à jouets de ma petite sœur. Elle a dit : "C'est bien de prendre soin des affaires de votre petite sœur !". Une fois partie, j'ai fait mon échange sans perdre de temps, avant de recacher la ciste dans le thuya.

J'ai tranquillement continué ma balade, et je suis arrivé sur l'une des dernières cistes du circuit du Cimetière de l'Est de Metz. Une ciste cachée derrière un monument. Donc je me suis baissé pour ne pas me faire voir, et, à peine debout, j'ai vu deux jeunes garçons qui m'observaient. J'ai attrapé mes feuilles d'énigmes, et planqué la ciste dans mon sac. Ils m'ont demandé ce que je faisais. Que leur dire ? Ben, dans la vie, il faut savoir mentir. Alors, je leur ai raconté que je recensais les noms des personnes gravés sur tous ces monuments historiques, et que c'était pour un exposé concernant mes études... :))

Le chiffre 13
 
NE SOYEZ PAS SUPERSTITIEUX, ÇA PORTE MALHEUR ! par Angelus68
 

Le 13, ça porte malheur ? Départ tôt ce matin pour décapsuler la nouvelle série de 13 cistes de Gaszel. Arrivé sur place à 7H, je m'aperçois, dès la première ciste, que j'ai été devancé d'une bonne heure trente par Chouppy.

Tant pis, maintenant que je suis là, je continue ! A la troisième, gros souci : alors que je recherche la boîte au pied d'un arbre, je ressens une vive douleur à la jambe droite. "Aïe ! Qu'est-ce que c'est ?". Je soulève un peu le bas du pantalon pour voir... "Aïe ! me voilà piqué à l'autre jambe !" Rebroussant chemin, je m'aperçois que j'avais marché sur un essaim enterré. Elles n'avaient pas dû apprécier et me l'ont fait savoir ! Finalement, j'ai laissé tomber cette ciste-là jusqu'à mon prochain passage dans le secteur.

Plus loin, une passerelle permettait de traverser un ruisseau. Seul problème, mon chien a les pattes fragiles et la passerelle était faite de croisillons en métal qui font mal aux coussinets ! Ne me voyant pas porter les 45 kg du toutou sur 10 m, j'ai sacrifié ma veste pour lui permettre d'avancer petit à petit en marchant dessus... Franchement ça aurait valu une photo !

Une fois arrivé à la dernière ciste (pas facile à trouver), je me rends compte que Chouppy ne l'avait pas trouvée ! A croire qu'il était impossible de faire la série complète des treize cistes ce jour-là ! Douze pour moi et douze pour lui ! Et sur le forum j'ai appris que Bearcat avait fait douze aussi !

Dorénavant, et sans être superstitieux, je prendrais plus de précautions quand je partirai sur une série de 13 cistes !

Traits & Portraits
 
JERIPAT
 

J'ai 50 ans et je ciste depuis maintenant deux ans. J'aime toujours autant ça. Malheureusement, je ne peux pratiquer autant que je le voudrais (essence, épouse, etc.....), je suis malheureusement le seul dans la famille à m'y intéresser, bien que j'aie réussi à entraîner mon fils (devoirs supplémentaires ou cistes : le choix était dur !) ainsi que mon beau-père (70 ans).

Mes passions sont la photo, la pêche, les vieilles pierres ; et, pour la musique, surtout la country.

Je ciste surtout dans le val d'Oise et l'Eure, avec quelques incursions dans les Yvelines.

Je ne me rappelle plus exactement comment j'ai connu les cistes, mais j'ai dû lire un article dans un magazine ou un journal. En allant sur le site, j'ai vu qu'il y en avait près de la maison de mes parents en Normandie, où je me rends très souvent. Une fois les mains dans l'engrenage, vous connaissez la suite... (sinon vous ne liriez pas Ciste-thématique !).

Je ne peux pas dire quelles cistes sont les plus belles à mon goût, car la liste serait trop longue.

Bien sûr, en me baladant, il m'est arrivé quelques anecdotes:

Un jour, je cherchais un lavoir dans le Vexin. J'ai demandé mon chemin à deux dames qui faisait du footing. Elles m'ont dit de tourner à la deuxième voie à droite, en précisant de ne pas tourner à la première. Fort de ces renseignements, j'ai veillé à ne pas me tromper et me suis engagé dans la deuxième... Et vlan, un cul de sac ! J'ai essayé de faire demi-tour et me suis avancé sur un terrain herbeux. Ce que je ne savais pas, c'est que le coin était marécageux. Bien sûr, je me suis enlisé. Il a fallu un tracteur pour me sortir de là. Ce sont les deux dames qui ont cherché le paysan, car elles étaient navrées de ma situation. Elles s'étaient trompées de chemin : il fallait prendre le 3ème ! :))

Une autre fois, alors que j'étais sur un GR, je me suis trompé en comptant le nombre de marques de couleur, et par conséquent, je me suis aussi trompé d'arbre. J'ai commencé à chercher autour, en vain. Au bout de dix minutes, j'ai décidé d'abandonner et j'ai remonté le chemin (le terrain était très pentu), quand soudain le bâton de marche, avec lequel je m'aidais, s'est brisé. Je suis parti en vol plané arrière et suis retombé au milieu d'un buisson de ronces, sans aucune blessure mais dans un état...!!!

On fait aussi des rencontres imprévues. Alors que j'étais en train de rechercher une ciste dans un parc à Paris, je râlais car j'avais exploré tous les trous. J'étais sûr de moi, tous les indices correspondaient, mais rien... Bien que ce fut le matin, impossible d'être tranquille avec tous ces passants. A chaque fois que quelqu'un passait, je faisais semblant de lire quelque chose ou de regarder le paysage. Soudain, un homme m'a abordé et m'a dit : "Vous cherchez la ciste de Jmlv ?" C'était Dan The Man, qui, lui, en cherchait une autre :o)) Du coup, il m'a aidé à sortir la boîte de son trou (qui était bien trop haut pour moi), et me l'a remise en place.

J'aime bien aussi les rencontres cistiques qui nous permettent de mettre des visages sur des têtes, de passer une excellente journée, et bien entendu de glaner quelques renseignements sur des énigmes qui nous résistent.

La vie de château
 
L'EPOPEE DES "JOLIS BLINDES", par Vaco6 et reve49
 

C'est par l'une des cistes de Locotwister (N°5128) que nous avions prévu de terminer ce bel après-midi d'août qui avait une nouvelle fois réuni nos deux familles de Cisteurs.

A priori, pas de difficultés : énigme bien résolue, et lieu bien repéré quelques jours avant par Mme Vaco, malheureusement coupée dans son élan par la présence d'employés municipaux...

Malheureusement ? pas si sûr !

Cette énigme de Loco nous menait à l'entrée de la grande propriété d'un château de la périphérie d'Angers. Nous avions garé nos deux cistomobiles familiales sur un triangle d'herbe, face à l'entrée du château.

La ciste décapsulée, nos échanges effectués, nous nous apprêtions à retourner cacher la boîte, quand nous aperçûmes une voiture, venant du château, remonter l'allée jusqu'à nous, et s'arrêter à 15 mètres. Un septuagénaire en descendit.

- Le triangle où vous êtes garés, c'est chez moi. Là-bas (il montrait la voie sans issue par laquelle nous étions arrivés), c'est à la commune, dit-il d'un air vraiment peu commode.

La situation nous paraissait bien mal emmanchée. L'homme, véritable chien de garde de la propriété (comme il s'est lui-même défini) n'allait pas repartir de là sans s'être assuré que nous avions bien quitté les lieux. Que faire de la ciste, emmitouflée dans son sac poubelle noir, que M. Vaco tenait bien précieusement dans ses mains ??? la solution nous paraissait évidente : nous allions repartir illico, et nous la redonnerions en main propre à son propriétaire que nous devions voir 15 jours plus tard lors d'un pique-nique cistique... Il s'en débrouillerait !!!

Mais non ! Mme Reve49 - et si vous la connaissez, cela ne vous surprendra pas ! - prit le parti de la simplicité, et avec son sourire et sa spontanéité habituelles, entreprit de tout lui expliquer : les cistes, l'énigme, la boîte, les objets, les gribouillis sur le papier... pour finir par lui demander s'il acceptait qu'on recache la ciste (qui bien qu'étant tout proche de la voie communale était quand même sur la propriété du chien de garde :))

Contre toute attente, l'homme s'intéressa à notre affaire, rectifia certaines inexacti- tudes de l'énigme (il n'a pas quatre siècles, ce château : il en a dix !!! Nous lui promîmes d'en faire part au Cacheur), et, certainement attendri par la ribambelle de mini-Cisteurs qui papillonnaient autour de nous, s'enquît de savoir d'où nous venions... Apprenant que nous habitions la région de Brissac, il nous proposa de traverser la propriété de son château pour en ressortir de l'autre côté et regagner ainsi facilement la 4 voies contournant Angers ! Mais avant cela, il nous escorta jusqu'à son château, nous fit signe de l'attendre, et alla chercher deux cartes postales de la propriété qu'il nous donna. Et de nous demander si nous étions pressés, commençant à nous présenter les différentes parties du château : les souterrains du Xème siècle, les dépendances François 1er, le bâtiment principal, reconstruit en 1840, et la chapelle, qu'il était tout prêt à nous faire visiter.....

Mais l'heure était avancée, il fallait songer à rentrer.

Nous ne saurons jamais jusqu'à quand se serait prolongée l'épopée. Aurions-nous fini par nous faire payer l'apéro au château ? Le "chien de garde", devenu très gentil, semblait bien content au final d'avoir eu un peu de compagnie, et aurait bien prolongé la rencontre...

Nous nous sommes quittés au pied du château, nous avec nos cartes postales, notre passe-droit exceptionnel pour la traversée de la propriété et l'invitation à revenir quand nous voudrions visiter, lui avec l'adresse de cistes.net griffonnée sur un bout de papier. Peut-être ce charmant monsieur est-il depuis devenu lecteur assidu de Ciste-thématique ? Si c'est le cas, qu'il reçoive par là même notre amical souvenir de cette rencontre inattendue !

Quant à vous, vous pouvez tenter votre chance ! Stationnez sur le triangle d'herbe face à la propriété... Et patientez ! Peut-être aurez-vous la chance de le voir arriver !

LE CAKE AUX CARAMBARS de Brossard56

La recette du fameux cake au carambars de Brossard56 était très attendu par les Cisteurs, en particulier ceux de la région Bretagne.

 

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 160g de sucre en poudre
  • 150g de farine
  • 3/4 d'un sachet de levure
  • 100g de beurre
  • 25 carambars
  • 10 cl de lait

Faire chauffer le four à 180°

Pendant ce temps, ouvrir tous les carambars de leur papier (garder les papiers pour lire les blagues plus tard quand le cake sera au four !)

Ajouter dans une casserole le beurre et le lait, et faire chauffer à feu moyen pour faire dissoudre les carambars.

Mélanger le sucre, la farine, la levure, les œufs dans un saladier, puis ajouter les carambars fondus. Respirer la bonne odeur qui se répand dans la cuisine.

Verser dans un moule à cake (beurré et fariné si le moule n'est pas en silicone)

Enfourner à mi-hauteur pendant 40 minutes. A partir de ce moment, vous pouvez lire les blagues. N'oubliez pas de laver rapidement la casserole bien collante, sauf si vous l'avez raclée avec les doigts !

Quand le cake est cuit, laissez le tiédir un peu, avant de le déguster.

Compter les carambars restants du paquet (18 moins 1 ou 2 mangés) et se dire qu'on a assez de carambars (ou pas) pour refaire un cake !

GOURMANDS !!!

PICNICISTE DU 13 JUILLET DERNIER, SIGNEE FLIX.
 

Ce fut un pique-nique très convivial en Moselle, midi et soir. Au 3ème rang, de gauche à droite : Flix, M. Plumedegrenouille, Thorgal, The badger, Poulpon, Liloo et Liloo2. 2ème rang : Plumedetigre, Plumedegrenouille, Sylza, Poulpy, Jerem. 1er rang, par terre : Melli Pas Net, Sioux et Archer (photo prise par Miss Badger).

Comme on peut le voir, l'ambiance était excellente, Flix, le roi des énigmes originales et créatives, avait, outre les cistes déjà présentes, concocté un parcours jalonné de cistes aussi joliment pensées qu'habilement confectionnées.

LE 17 AOÛT, JOURNEE "CISTARC" SIGNEE ARCHER
 

Toujours en Moselle, cette rencontre organisée par Archer (le bien nommé) a revêtu une forme inédite : les sept énigmes du matin - toutes très originales et crées par lui - n'étaient accessibles qu'après avoir décoché des volées de flèches à l'aide d'arcs aimablement prêtés par Michel, le directeur de sa compagnie d'archers (sauf pour Sioux, qui avait apporté le sien, lequel n'avait pas servi depuis 10 ans !). Le parcours, entièrement en nature, a allié verdure, beau temps, tir à l'arc et cistes-surprises, les contenus étant tous des cadeaux offerts par Archer à chacun des participants !

La journée fut coupée d'un déjeuner sur l'herbe, préalablement égayé par un apéritif offert, lui aussi, par Archer.

L'après-midi fut plus classique, avec des cistes anciennes et des innovations d'Archer, suivies de nouveaux tirs à l'arc pour les mordus, et le soir a rassemblé tout ce beau monde dans une pizzeria où France_b a généreusement fêté ses 1000 cistes en offrant, elle aussi, l'apéritif !

La soirée s'est terminée par une remise de coupes à chacun, offertes par... Archer ! Toute l'équipe de joyeux Cisteurs de la journée "Cistarc" : au fond, de gauche à droite, Flix, Miss Badger, Archer, France_b, Poulpy, Monsieur_b. Devant : Sioux, Jerem, Elmira, LaMerguez, The badger, Plumedetigre et Monsieur.

RANDO-CISTES LE 21 SEPTEMBRE DANS LES BAUGES
 

Un superbe reportage filmé a été fait par Familleponpon sur une rando-ciste organisée dans les Bauges par Magriz et Apaho le 21 septembre dernier.

Le reportage est ICI.

Les photos sont visibles LA.

En haut, la preuve que la nature est toujours la plus forte, même quand elle lutte contre elle-même ! Photo Pierre56250. En bas, un avertissement qui a le mérite de la franchise :)). Photo Tensio.

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c'est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu'en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Petite annonce
 

URGENT ! NOUS RECHERCHONS DE BONS COMMERCIAUX

Pour développer les PubliCistes, nous recherchons quelques commerciaux ayant une sérieuse expérience de la prospection téléphonique (et possédant un bon carnet d'adresses !)

Il doivent disposer d'un peu de temps libre dans la journée (environ une heure) pour prospecter les sociétés qui font de l'e-commerce. Ils n'auront aucun déplacement à faire, nous nous occuperons du reste.

Ils toucheront une commission d'apporteurs d'affaires d'un montant de 1000€ par contrat signé.

Si l'expérience vous tente, contactez-nous via le bouton "Ecrire au webmestre" (à droite sur la page d'accueil de cistes.net), en précisant "à l'attention de David Spiel".

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum, Docteur Jekyll et Marquis de Sade, ou à ses sanguinaires modérateurs, Seth, Dolina, Elba et Fabius Cunctator. Voir ICI.

ENCORE DES NOUVEAUX CHEZ EMILE !
 

74 Cisteurs font aujourd'hui partie du Club d'Emile, ayant trouvé au moins mille cistes.

Six nouveaux ont fait leur entrée : bob82, elwen, serari, naoned, Club- Dquatre, et Cherokee Chief. Félicitations !

* Pas un jour sans une ciste

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

En 2006, à Marseille, un Cisteur cherchait une mini-ciste derrière un panneau émaillé, mais était trop petit pour y accéder. Lorsqu'il leur eut expliqué ce qu'étaient les cistes, deux policiers lui ont gentiment proposé leur aide. L'un d'eux a glissé sa main derrière le panneau et en a retiré... un superbe sachet de cannabis ! :)) Notre Cisteur n'a eu aucun mal à prouver sa bonne foi, et l'affaire s'est arrangée.

En juillet dernier, sous une souche, un couple de Cisteurs a trouvé un gros bocal en verre contenant des dizaines de magnets à frigo. Aucune explication n'accompagnait le bocal. Malgré les protestations de leur petit garçon qui aurait bien aimé les garder pour lui, ils ont remis le bocal à sa place.

En août, un Cisteur s'est assis au bord d'une rivière en Dordogne... pile poil sur un serpent en décomposition qui dégageait une atroce puanteur. Mais un Cisteur n'est jamais pris au dépourvu : sans hésiter, il a ôté sans pantalon et son slip, et est entré dans l'eau pour les nettoyer. C'est alors que trois vieilles personnes (deux femmes et un homme) sont arrivées. Notre Cisteur, qui était à deux mètres de la berge, n'a eu d'autre solution que de rentrer plus loin dans l'eau glacée et de s'accroupir en tenant son pantalon à bout de bras pour ne pas le mouiller entièrement. Il affirme que dans les yeux des promeneurs se lisait "beaucoup de pitié" :))) Il a essayé de leur expliquer ce qui s'était passé, mais c'était des touristes étrangers qui n'ont rien compris à ce qu'il leur racontait. Ils se sont éloignés avec lenteur, et quand notre Cisteur a enfin pu se redresser, tout le bas de sa chemise était également trempé. Pour corser le tout, sa montre s'était arrêtée, n'ayant pas non plus supporté le bain. :))

Un Cisteur francilien, en vacances dans la Meuse avec sa famille, est revenu bredouille après avoir cherché en vain une ciste pendant toute l'après-midi. Voulant fêter leur échec, ils sont entrés dans le café du village pour se désaltérer. C'est alors que notre Cisteur a reconnu la patronne : c'était sa cousine, perdue de vue depuis près de vingt ans suite à plusieurs déménagements !

Un Cisteur, parti cacher une boiboîte avec son chien, cherchait un trou accueillant pour y cacher sa ciste, d'assez grande dimension. Il raconte la suite. "Ne trouvant rien de bien satisfaisant pour la planquer sans l'enterrer, j'ai continué jusqu'à ce que mes pas me mènent au surplomb d'un petit ravin. Dans le fond de celui-ci, au bord du petit chemin tortueux qui y menait, il y avait 'une vieille carcasse de voiture, que j'ai immédiatement identifiée (je suis garagiste) comme étant une 203 familiale des années 50. Je suis descendu par le sentier pour y jeter un œil. Mon chien est arrivé à l'épave bien avant moi et s'est mis à aboyer comme un damné. Quand je suis arrivé à mon tour sur place, j'ai entendu sortir de la ferraille un hurlement des plus inattendus : "Casse-toi de là, sale cabot de m... ! Même ici, on vient me faire ch.... !!!" :))

Tout vient à point... Dans le n°27 de Ciste-thématique, nous racontions l'anecdote de ce couple de Cisteurs en vacances en Corse, parti se promener avec son bébé, et qui avait été obligé de laisser sa poussette-canne sur place parce qu'une roue s'était détachée. Revenu à son hôtel, ce couple avait trouvé la poussette devant la porte de la chambre, réparée ! Malgré leur enquête, nos Cisteurs n'avaient pas réussi à trouver d'explication. Mais cette année, passant leurs vacances dans le même hôtel, ils ont eu le fin mot de l'histoire : le jour de l'incident, l'hôtelier, qui ramassait des pierres et les chargeaient dans son 4X4 en surplomb du chemin emprunté par ce couple et son bébé, avait assisté à la scène. Il était descendu chercher la poussette et l'avait ramenée illico à l'hôtel. Puis il l'avait réparée avant de la déposer devant la chambre de nos deux Cisteurs, avant leur arrivée. Pourquoi n'avait-il rien dit ? Parce qu'à l'époque il leur avait raconté qu'un fantôme bienveillant rôdait dans la garrigue, et que le couple de Cisteurs s'était alors gentiment moqué de lui ! :))

Un Cisteur en vacances à Spéracèdes, près de Grasse, a retrouvé au bord d'un chemin ses lunettes de soleil correctrices perdues l'année dernière. Elles étaient en parfait état, juste couvertes de poussière.

Photo du mois
 
DEUX POUR LE PRIX D'UNE !
 

En haut : pour un peu, on s'attendrait à voir Obélix sortir avec un menhir sur le dos ! Cette construction de bois est entourée de petites chaumières façon village gaulois, mais malheureusement difficiles à photographier, car entourées de douves, et, en contrebas, de monticules... En bas, un très joli dolmen angevin. Ces deux photos ont été prises par Sioux.

IL Y A TOUJOURS QUELQUE CHOSE A FAIRE
 

Comme chaque année, lors de l'ouverture de la chasse, il convient d'être prudent lorsque vous vous promenez en forêt. Et la meilleure façon d'être prudent, c'est de vous habiller de rouge ou de jaune flashy, et de pénétrer en groupe dans les bois, en tournant le dos aux chasseurs. Puis de faire le plus de bruit possible :))

Sans aller jusqu'à emporter un ghetto-blaster (encore que !...), nous vous conseillons les éclats de rire, chants, sifflements, cris, cloches, appels, éternuements, quintes de toux, etc., bien sonores. Si vous avez un chien qui aboie sur commande, emmenez-le avec vous, mais gardez-le en laisse.

Bien qu'ils le nient, beaucoup de viandards sont avinés dès 11 H du matin. Mais il se peut que, parmi eux, un ou deux soient encore capables d'articuler quelques mots sans vomir sur vos chaussures. Aussi, s'ils vous demandent pourquoi vous faites tout ce boucan, vous répondrez avec hypocrisie, la main sur le cœur, que c'est pour qu'ils ne vous confondent pas avec le gibier. (Le véritable but de l'opération étant bien sûr de repousser les animaux sauvages le plus loin possible de leurs fusils. Mais ça, il n'est pas nécessaire de le leur dire :))

Si vraiment vous êtes un gros costaud et avez plein d'amis autour de vous, suggérez aux chasseurs de ramasser leurs douilles et leurs cannettes de bière, et d'arrêter de creuser des ornières partout avec leurs 4X4.

Pour clore le sujet, la vidéo qui met de bonne humeur.

Statistiques
 
Septembre 2008. Cistes cachées : 1243. Nb d'échanges : 15376
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation