JOURNAL DES CISTEURS N°44
Parution du 01/07/2009
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
Oh, vive l'edito ! par Ovive34
 

Je m'étais dit : "Faut t'y prendre à l'avance, fais ton édito, tôt." Mais il est déjà tard, pétard !

Des idées qui fusent, s'embrouillent ! Surtout penser à tout, ne rien oublier, ni personne !

Personne ! Je suis si bien entourée, si vous saviez !

Dimanche 31 mai 2009, je me rends à une rencontre cistique. Aucune pression ne se devine car, par prudence, l'annonce de la parution imminente du Ciste-Thématique n'a pas été faite ! La balade est longue et agréable. Je n'ai toujours pas la pression mais n'ose imaginer Phil, inquiet de cette longue interruption de ma présence sur les ondes.

Vingt heures, je le préviens de mon retour, il m'indique quelques corrections à apporter à notre première lettre. Je n'ai pas la pression, pas du tout. Je commence à me demander si je suis normale. On a dû vérifier cent fois les mêmes choses. Tout semble prêt pour qu'à minuit, comme le faisait David, j'appuie sur le bouton.

C'est un grand pas vers l'inconnu, pour Phil et pour moi.

Quelques minutes avant minuit, fin prête, j'attends. Je suis calme, sereine, j'attends le top...

Je positionne le curseur de la souris sur le bouton, je ferme les yeux. Go !

La nuit fut agitée, allez savoir pourquoi : j'ai fini par en rêver !

Merci à ma belle équipe : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Sioux, Tioo, Woodpecker ! Nous découvrons tous les coulisses de la rédaction, ses exigences aussi ! David aimait la perfection, nous ferons notre max pour qu'il en soit ainsi !

Merci à Phil qui nous a fait confiance, à Alain qui m'a fait la surprise d'agir lui aussi jusqu'à la dernière minute pour que cette lettre soit désormais gratuite et accessible à tous.

A tous ! Ah, oui ! Dernière chose : n'oubliez pas que nous comptons sur vous pour nous faire parvenir les suggestions, critiques, rubriques, articles et photos que vous aimeriez voir publier dans Ciste-Thématique.

Merci d'avance et bonne lecture !

Ouf, mon premier édito est dit !

 

 

L'INDEX DE CISTE-THEMATIQUE
 
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Désormais, il vous est possible de consulter l'index de tous les articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1 (et jusqu'au numéro du mois dernier) grâce à la page spécialement créée par Brossard56.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

Traits & Portraits
 
NOTRE AMI, REGIS, MAX, DG ! par Philippe d'EUCK
 

Vous demandiez très souvent à DG qu'il rédige son propre portrait, quand il vous en réclamait sans cesse pour la rubrique "Traits & Portraits" du journal.

Beaucoup de Cisteurs voulaient percer le secret du mystérieux autant qu'attachant personnage qu'il était, mais quelques uns, cependant, se doutaient bien que DG et Max ne faisaient qu'un. Constatant qu'il refusait toujours aussi obstinément de se livrer, et pour cause, Dom.cats et Tioo avaient même fini par réaliser son portrait (cf. N° 32), imaginé avec autant d'humour qu'il en avait lui-même.

Maintenant, avec l'accord de sa famille, je vous laisse découvrir son visage. Nous avons préféré retravailler ces images de lui, de façon qu'en ces circonstances elles soient présentées ainsi, plus comme des " tableaux", que des photos glacées.  

Je n'ajouterai pas d'autre commentaire, car vous savez bien que tous les futurs N° de Ciste-Thématique réunis, et même tout le papier qui serait fabriqué sur cette terre, ne suffiraient pas pour faire l'éloge de toutes ses qualités.

Je dirais simplement que nous avons tous conscience de l'Ami que nous avons perdu, et qui nous manquera tant ! 

Les habitués du forum connaissent tous la carte des cistes accessibles aux Cisteurs à mobilité réduite créée par Ovive34 suite à l'initiative de Brindacier et d'autres Cisteurs. Elle renseigne les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes, et elle est  ICI...

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

Les Cacheurs ont également la possibilité d'indiquer de façon graphique, dans l'énigme, si une ciste est accessible aux personnes à mobilité réduite (Voir méthode dans le forum : ICI).

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

LE CISTEUR DU MOIS DE JUIN...
 

Cette petite fille "au regard inquiet face à l'appareil qui ne doit pas dater d'hier" n'est autre que Castafiore, notre Chère Diva ! C'est Shantal qui, à 4h44 le matin du 4 a reconnu Bianca la première ! Félicitations !

... ET VOICI LE BEBE-MYSTERE DU MOIS DE JUILLET !
 

Fille ou garçon ? Cet enfant, en tous cas, semble bien avoir la main sur le coeur ! Saurez-vous le reconnaître ? Exprimez-vous sur le forum général NewForez, dans le sujet "Ciste-Thématique de juillet est paru" : c'est ici.

Tous les mois, nous vous encourageons à nous envoyer vos photos.

Nous manquons toujours cruellement de portraits pour la rubrique Traits & Portraits. Vous trouverez toutes les infos ICI.

EN PLEIN DANS L'EMILE
 

A ce jour, 113 Cisteurs font partie de Club d'Emile, ayant trouvé au moins 1000 cistes.

Huit nouveaux ont fait leur entrée : Flix (un vieux de la vieille, puisqu'il a trouvé sa première ciste le 6 février 2003), Grosjean, Ulysse38, Julien de Trosly, Raoudi, Jacomo78, Philouis, A12S2.

Félicitations à tous !

* Pas un jour sans une ciste 

EN RAYON
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c'est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu'en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

 

Petite annonce
 

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum et Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs, Seth et Dolina. Voir ICI.

Les photos du mois
 

Sur la piste des cistes ariégeoises, par Adopeste. Photo gagnante du concours "Art y est, joie !" organisé sur le blog d'Ovive34.

Quant à Sioux, elle nous offre cette belle basilique essonnienne. 

Nous attendons des images de votre voiture couverte de boue lors de vos activités cistiques. Les voitures crades, c'est toujours rigolo, surtout quand ce sont celles des autres :))

 

Ci-dessus, la voiture tachetée de Sioux et, ci-dessous, la voiture de Patoche73100 qui raconte : "Par un bô samedi de septembre, le 20/09/2008 très exactement, je pars en quête de la boîboîte @73@45480@ appelée "Le lapin de la grotte". Hélas, arrivé sur place, pas moyen de me garer. Et pour cause ! Il y a un mariage. Je décide donc de me garer à l'arrache (c'est le cas de le dire), et, pour ne gêner personne, je serre mon véhicule contre un mur couvert d'une douce végétation. C'est après mon départ que je comprends que, sous la douce végétation, c'était plutôt... épineux."

 

Rencontre Costarmoricaine par Brossard56

La première rencontre Costarmoricaine s'est tenue à Plestin-les-Grèves le samedi 13 juin 2009, à l'initiative de Marentelle (qui a fixé la date), de Jcandco (qui a trouvé le lieu de restauration) et de Rospez (qui a concocté un "petit" circuit cistique). 
Les Cisteurs bretons avaient répondu présents et les 4 départements étaient représentés :
- pour les Côtes d'Armor : M. et Mme Rospez, M. et Mme Jcandco, Dadel. 
- pour le Finistère : M. et Mme JlucBzh, M. et Mme NathG et les enfants, Jrvhal, M. et Mme Krampoueshaer, M. et Mme Paka.
- pour l'Ille-et-Vilaine : Marentelle, Kiki03520, Metaxa & Gribouille, Cobac10, Bob d'Artois. 
- pour le Morbihan : Brossard56, Isamax56, M. et Mme Bibandjo, H²omard.

Rendez-vous était donc donné à Plestin-les-Grèves pour un pique-nique commun, à la pointe de Beg Douar, précédé par une tournée de cistelle. 

Après le pique-nique, les choses sérieuses ont enfin pu commencer et Rospez a lancé les festivités. En compagnie de Jcandco, ils avaient placé 23 cistes sur un circuit d'environ 14 km. Après que chacun soit remonté dans sa voiture, en route pour la 1ère ciste du circuit que nous ferons à pied. Après quelques cistes en commun, les différents groupes se séparent et partent, chacun dans un sens différent. Le circuit étant un peu trop copieux, un seul groupe a réussi à finir la série de 23. Il fallait voir leurs têtes fatiguées à l'arrivée !

D'autres groupes ont profité de la gentillesse de Rospez (et surtout de son mini-bus) pour arrêter le circuit en cours de route et retourner au lieu prévu pour les festivités. 
Après cette belle balade, certains avaient prévu de regagner leurs pénates alors que d'autres avaient décidé de se retrouver autour d'une table. 
Une petite pause méritée, un petit babyfoot pour les plus motivés et c'est parti pour le repas du soir. C'est bien connu qu'un Cisteur n'en a jamais assez, certains sont donc repartis pour une ciste digestive en hibou alors que d'autres se sont installés en terrasse pour refaire le monde. Au retour des hiboux, l'heure des adieux a sonné avec des belles images plein les yeux.

Rencontre Manche/Alsace
 
Première manche ! par Krapo
 

C'est en Mai 2008 que le nommé Grosjean sema la petite graine sous la forme de deux "énigmes miroirs", la Blonde et le Beurre en Alsace (@67@43904@) et le Beurre et la Blonde dans la Manche (@50@43902@).

Sans la solidarité Manche/Alsace on n'aurait pas pu trouver ces cistes (voir énigmes).

Marketing oblige, le tout fut agrémenté, de part et d'autre, par un fil sur les forums régionaux, et petit à petit poussa l'idée d'une rencontre. Le week-end du 8 mai fut choisi pour le "match aller", les alsaciens ont fait le déplacement.

Du côté alsacien, des éclaireurs (Liloo2) étaient arrivés 8 jours en avance, de quoi faire une razzia et remplir la besace d'une belle quantité de trophées, rejoints le jeudi soir par les Toby, les Krapette, et, bien entendu, ceux par qui le scandale était arrivé, les Grosjean.

 

Le Sénéchal Grosjean en explication-décodage (justification) d'une de ses énigmes

Du côté des accueillants, ce sont Tioo, Raboliot, DSAJ, Ryno, Annicolle, ainsi que Linette, et Titi, qui ont été aux petits soins pour les alsacos !

Deux journées complètes de cistage en groupe, des découvertes de paysages pour certains, du connu pour d'autre mais avec le plaisir du partage, et de bonnes soirées à thèmes (sur le plan gastronomique). Une première rencontre Manche/Alsace que les participants ne sont pas près d'oublier !

Le groupe au départ d'une superbe virée du côté du Nez de Jobourg 

Une sacrée belle expérience, des Cisteurs ravis autant du côté visiteurs que du côté locaux, et la ferme décision que le match retour aura lieu, en Alsace bien entendu !

De gauche à droite en haut : Annicolle (fils), Linette (celle du Titi), Annicolle (la rigolote), Grosjean (M.), Krapette, Liloo2 (côte à côte), Toby (côte à côte), Krapo, puis en bas : Ryno, Véro (la femelle du Braco), Titi (le mâle de la Linette), Grosjean (Mme), Dsaj, Tioo, Raboliot.

 

 

Rencontre en Hautes-Pyrénées
 
CISTENFOLIE65 par Adopeste
 

Après plusieurs mois de préparation, et à l'initiative de notre première de cordée, Mamietopset, nous voilà fin prêts pour cette première édition des "Cistenfolie65".

Au programme : la découverte des plus beaux et grands sites des Hautes-Pyrénées, de cistes en cistes, pendant les 4 jours du grand pont de l'Ascension. Parmi la cordée de Cisteurs, étaient présents : Mamietopset, accompagnée de Charly (le king des Cisteurs), et de Chloé, Chaouchette, Numsix, Ovive34, Tequila, Sweetamanit & Mendosa, Elea40, Louch, Bob82, Ache, PtitMarine, PtitHomFor, Kaloupey, Minipous et Barbu34, Enzo, La Séoube, Crocor, Etjna, et moi-même Ado'. 

Des cistes, il y en avait pour nous tous. Marcheurs ou randonneurs ? Mamietopset nous a fait un programme en fonction de nos envies, de nos mollets,...  

 

Et quand je pense à tous ces bons moments, j'avoue que c'est de la folie dans ma tête : Un week-end tellement réussi que l'année prochaine on remet ça pour la Pentecôte ! Les cistes en montagne, ça nous gagne ! 

 

Gus' et Nes' en vadrouille... en Matheysine
 
Rencontre cistique iséroise du 14 juin 2009 par Colargoll
 

 "Par un beau dimanche de juin, comme chaque semaine, GUSTAVE et NESTOR, retraités, et un peu braconniers de leur état, accompagnent leurs épouses à la messe. Entendons-nous bien, par "accompagner" il faut comprendre qu'ils les suivent jusqu'à la porte de l'église et qu'ensuite, les deux compères prennent la direction du bistrot d'en face."

Ainsi commence l'histoire rocambolesque de Gus' et Nes', une magnifique série de 16 cistes (@38@57894@ et suivantes) imaginée par Jpb38 et Yecyamy.

Comment trouver un adjectif pour qualifier cette série de cistes, l'histoire de Gus' et Nes', les énigmes, les lieux de cache, l'organisation de la journée...? Je ne vois qu'une expression matheysine qui pourrait convenir : "Fa dé diou" !

Par ce beau dimanche de juin, c'est donc 18 Cisteurs, mais en réalité plus de 30 personnes, familles comprises, qui se seront retrouvées en sud Isère. Les familles JPB38 et Yecyamy, Crouch, Dampamma, Colargoll, les couples Lidof et Filloux, Familleponpon et Syluc et enfin Ulysse38, Dix-neuf, Bouchesse, Flonflon, Miarnaud, Patoche73100, Triacon, Koool et Woodpecker. On est venu de loin pour cette rencontre... de l'Isère bien sûr, mais aussi de la Drôme, de la Savoie et de l'Ain.

Et une chose est sûre, personne n'a regretté le déplacement, bien au contraire !

Mise en bouche à la première ciste, nous pouvons contempler le terrain de chasse de la journée :

 

Sur un circuit d'une quarantaine de kilomètres en boucle, nous avons découvert des petits villages avec leur chapelle, leur lavoir ou fontaine... Et puis, arrive "l'épreuve" du jour : aller chercher la ciste qui est "de l'autre côté". Ça commence par la descente d'un sentier caillouteux. Jusque-là, ça va. Et puis on arrive au pied de la passerelle. Jusque-là ça va. Il faut la traverser car la ciste est de l'autre côté, pour certains ça ne va plus, ils choisiront de rester là et d'attendre courageusement que le groupe revienne. On traverse la passerelle. C'est haut et ça bouge un peu. Jusque-là, ça va, mais "si vous pouviez éviter de courir ou de sauter sur la passerelle ça m'arrangerait". La ciste trouvée, il faut repasser la passerelle, simple formalité quand on l'a déjà prise une fois. Quoiqu'il en soit, ça valait le coup de le faire, la vue est superbe.

La passerelle 
Une partie du groupe

Encore deux cistes et on atteint le point de ravitaillement ; les organisateurs ont tout prévu !

Remise des diplômes par Gus' et Nes' pour le passage (ou non) de la passerelle
L'après-midi sera tout aussi riche en lieux magnifiques jusqu'au final : la découverte du "trésor du Firmin".  

Des rencontres cistiques comme celle-là, on en voudrait tout le temps. Le sujet et les photos sur Newforez, ICI, et un joli montage vidéo réalisé par Familleponpon, .

Un grand MERCI à Jpb38 et Yecyamy pour l'organisation de cette superbe journée et, surtout, BRAVO !

Le localisateur de Yogo
 

Certains Cisteurs -hélas trop rares- ont eu la bonne idée de s'inscrire sur le localisateur de Yogo.

Ce localisateur permet de savoir qui habite où.

C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs qui habitent dans une autre région que vous. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

LES CARTOCISTES
 
Du nouveau ! par Adopeste
 

Vous pouvez aussi vous aider des Cartocistes mises à votre disposition dans certains départements français (en bleu ci-dessous) et dans toute la Belgique. Le site de Microb recense toutes les Cartocistes. Il est accessible en cliquant sur la carte !

Merci de contacter Microb si vous établissez une nouvelle cartographie.

Traits & Portraits
 
LES EXOR-CISTES
 

FXCR, Craspouillou. Sous ces deux pseudonymes se cachent les Exor-cistes (palmarès). La troisième personne sera employée afin d'éviter d'innombrables changements de pronoms.

 
Le premier des deux est plutôt de nature discrète, si vous le cherchez "Sur la piste des cistes" ou sur "Newforez" vous ne le trouverez pas, son activité n'existant que sur le terrain ou dans l'ombre. Malgré tout, son implication est entière, surtout sur le plan technique (réalisation de boîtes pour la série du Zodiaque), transport, logistique. Il participe même parfois à l'élaboration des énigmes. Il n'a pas son pareil pour dénicher les boîtes les mieux cachées. S'il y a un trou, une cavité ou un arbre où personne n'a pensé à regarder, lui y sera passé. Si un animal devait lui correspondre ce serait une fouine ou un furet. Il est passionné par tout ce qui sort de l'ordinaire dès l'instant qu'il faut partir à l'aventure, à la recherche de nouvelles expériences. Célibataire, il adore les voyages. Les derniers en date : Espagne, Maroc, Costa Rica, Allemagne. Pour le prochain, il hésite encore entre le Brésil, le Japon et l'Indonésie... Sa devise en toutes circonstances : "Application du T.A.L (Tout A L'arrache !)".
 
 
Pour le deuxième élément du binôme, Craspouillou, les données sont différentes. Marié, père de famille depuis peu, c'est la partie la plus pondérée des Exor-cistes. Il est le premier à s'être lancé à la recherche des cistes. Il est à l'origine de deux séries, Salomon et le Zodiaque, comportant respectivement 7 et 117 énigmes et boîtes ! De nature plutôt méticuleuse, il met un point d'honneur à ce que les énoncés qu'il propose soient rédigés avec soin et suscitent l'intérêt pour le sujet dont ils sont inspirés (quel Cisteur travaillant sur la série du Zodiaque n'est pas allé voir sur une carte astronomique à quoi ressemble la constellation du Scorpion ou celle du Lion ?). 
 

Nos deux compères sont amateurs d'Histoire (surtout si elle est médiévale), de légendes et de trésors perdus. Qu'il s'agisse des Templiers, du Graal ou d'un curé milliardaire du Languedoc, tous les mystères les passionnent. 

Prenez une dose de Chevaliers du Temple, ajoutez-y une pointe d'Indiana Jones, saupoudrez généreusement d'Abbé Saunière, secouez bien fort à l'aide d'un Graal et vous obtiendrez un condensé d'Exor-cistes. 

Restez prudents avec ce mélange. Si vous isolez un de ses composants et que vous retracez ses origines, vous risquez d'y rencontrer un des trois autres, voire tous les autres. C'est ce qui leur est arrivé et, depuis, les Exor-cistes cherchent toujours des réponses à leurs questions. En composant leurs énigmes, ne chercheraient-ils pas à vous entraîner avec eux ? Encore une question... Les lieux qu'ils préfèrent ? Les voici !

 

 
 

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Lorsqu'elle a entendu parler des cistes pour la première fois, cette Cisteuse, intriguée, est immédiatement allée consulter la liste des cistes de son département. Une photo indice attire alors son attention. "Une ciste près de la maison ! J'y vais, on verra bien ce que ça donne !". Elle s'inscrit, lit l'énigme. C'est confirmé ! La ciste se trouve dans une grotte à 10 km de chez notre Cisteuse qui décide de s'y rendre dès le lendemain. Elle connaît bien cet endroit et l'aventure s'annonce sympathique !

Après près de 2 heures de marche, elle arrive enfin à la grotte, prête à découvrir son premier trésor ! Et là,... Elle se rend compte de l'immensité de la tâche, du nombre impressionnant de cavités dans cet endroit si sombre. Elle se dit aussi, que l'énigme et la photo qui l'accompagnait auraient été d'un grand secours ! Elle connaissait si bien l'endroit qu'elle n'a pas pensé à les prendre avec elle !

Quelques jours plus tard, notre Cisteuse repart à la recherche de la boîte. Avec en poche, cette fois, le texte et la photo indice, ce fut un jeu d'enfant de trouver la ciste ! De retour chez elle, elle enregistre son premier échange puis décide d'essayer de localiser une seconde ciste. L'énigme qu'elle demande alors correspond à une ciste qui se trouve... une heure après la grotte ! Si elle avait su !

Une semaine plus tard, notre néo-Cisteuse, après 3 heures de marche trouve sa deuxième ciste.

"Jamais deux sans trois !" pense-t-elle ! Et, de retour, décide de décoder une troisième énigme. Vous voulez rire ? La troisième ciste qu'a cherchée notre Cisteuse était... dans la grotte !

 


Cet autre Cisteur part à la recherche d'une ciste en VTT avec 2 collègues.

Une fois sur les lieux, une vieille église, il repère le mur désigné par la photo-indice. Ils posent leurs VTT, montent les marches vers l'entrée. Les murs de l'église ont tellement de trous que notre Cisteur dit à ses copains, en plaisantant : "Un "mordu" des cistes pourrait fouiller tous les trous pour vérifier qu'il n'y a pas d'autre ciste dedans !"

Et, comme pour illustrer ses propos, il se dirige vers l'un des trous du mur, retire une pierre, et là, étonné, découvre un sac poubelle bien plié. C'était bien une ciste ! Il note un mot sur le carnet, fait un échange, prend les renseignements nécessaires pour retrouver son numéro, puis la replace.

Il trouve rapidement la ciste qu'il était venu chercher et comme elle ne contenait pas de crayon, il retourne à la ciste "bonus" pour emprunter le crayon !

Depuis, lorsqu'il y a une ciste à proximité d'un vieil édifice, il fait la visite du bâtiment tout en inspectant discrètement tous les murs !


Ce Cisteur était en pleine action de recherche près du mur d'une propriété, lorsque, tout à coup, la propriétaire sort en trombe et rugit : "Qu'est-ce que vous faites ici ?" Un peu surpris, mais sans se démonter, notre Cisteur explique comme il peut qu'il ne saccage rien, qu'il cherche un trésor, etc... Alors, la furie change d'expression et s'exclame en souriant, le doigt pointé à l'opposé : "Ah oui je suis au courant, mais votre boîte, elle est par là !" 


Lu sur Newforez, forum Rhône Alpes et Ain :

Gus' et Nes', les retraités braconniers de la rencontre iséroise avaient prévenu Woodpecker, notre pic-verte régionale, qu'elle risquait gros en venant à la rencontre du 14 juin dernier. Selon eux, ce jour correspondait avec l'ouverture de la chasse au gibier à plumes sur le plateau Matheysin. Réponse de Woodpecker : "Je prendrai mes précautions et serai donc là IN-CO-GNI-TO !" et le jour même, elle est venue ... 

... en pingouin !!! 

 

Miam-miam
 

LA TARTIFLETTE A LA BIERE par Indianajanes
 

Voici une recette de tartiflette inédite, délicieuse, et facile à préparer.

Catégorie : plat
Durée de préparation : 25 mn
Temps de cuisson : 35 mn
Température de cuisson : 220°
Thermostat : 7 - 8

Ustensiles utilisés :

- un plat allant au four.
- un économe.
- une cocotte-minute.

Liste des ingrédients.

Pour 4 personnes :

- 800 g de pommes de terre.
- 1 femme.
- 1 reblochon fermier.
- 20 cl de crème fraîche.
- Ail.
- ciboulette.
- Sel, poivre.
- 1 pack de six bières.

Préparation :

Rassembler la femme, les ustensiles, et les ingrédients dans la cuisine, puis fermer la porte (et oui, il faut faire attention aux odeurs dans la maison).
S'asseoir tranquillement dans le salon devant la télé et boire de la bière pendant +/- 1 heure.


Ensuite, demandez à être servi.

C'est un régal, et ça ne demande pratiquement pas d'effort !!!

 

Quelques recettes rapportées des picnicistes gardois
 
La tarte à la tomate de Tortuecat !
 

Préparation : 20 mn
Cuisson : 40 mn four chaud 210°-Th.6/7

Ingrédients pour 6/8 personnes :
· 1 pâte feuilletée. 
Garniture :
· 1 boîte 4/4 de tomates pelées (égouttées) ou 500 g de tomates fraîches, coupées en morceaux, 
· 1 brique de crème fraîche liquide (20 cl), 
· 75 ml de semoule de blé fine, 
· 1 cuillerée à soupe (15 ml) d' huile d'olives, 
· 1 cuillerée à café (5 ml) d'herbes de Provence, 
· 1 cuillerée à café (5 ml) de sel fin, 
· 2 ml de poivre. 
Décor :
· 2 ou 3 tomates fraîches coupées en rondelles, 
· un peu de sel et d'herbes de Provence.

Etalez la pâte dans votre moule.
Mélangez tous les éléments de la garniture, et disposez-les sur la pâte.
Décorez de rondelles de tomates, saupoudrez de sel et d'herbes.
Faites cuire à peu prés 40 mn en mettant bas dans le four.

Dégustez tiède ou froide.

Variante : Tarte à la courgette et jambon

Remplacez la tomate par la courgette, ajoutez 200 g de jambon en cubes.

Pour ces 2 tartes vous pouvez aussi ajouter du fromage râpé à votre garniture.

Les p'tits choux salés de Chrismas D 0513
 

Plus un apéro cistique ne devrait se faire sans p'tits choux salés !

Dans une casserole portez à ébullition 1/2 l d'eau avec 125 g de beurre, sel poivre.

Ajoutez 250 g de farine, et tournez vivement jusqu'à ce que la pâte forme une boule.

Ajoutez 6 oeufs battus en omelette, et mélangez jusqu'à obtenir une pâte lisse. Incorporez 120 g de gruyère rapé.

Variante : selon votre goût vous pourrez ajouter paprika, jambon, oignons, lardons, olives, etc...

Cuire environ 25 mn à 220°


Bon appétit !

 

Le bourdon poète
 
LES MILLE ET UNE CISTES par Grosjean
 

Voici le défi du "bourdon poète" (@67@21955@) : "Le porteur de ce bourdon doit écrire un poème dans le forum Alsace, puis reposer ce bourdon dans une autre ciste".

6 juin 2009, quelques jours à peine après avoir déniché sa 1000ème ciste, Grosjean, porteur du "bourdon poète", nous délivre sa poésie :

Au commencement il y eut les Déhennas :
Un sujet sur un jeu qu'on ne connaissait pas,
Nous aussi on pourrait faire comme le fait Liloo,
De toutes les énigmes on viendrait bien à bout !
A toute vitesse un pseudo il faut trouver,
Qui pouvait prévoir de "Grosjean" la destinée ?
Lise est devenue "Glise", et commença le jeu,
Monique s'y joignit tout en râlant un peu.
Comme en famille le mal était contagieux,
La grande Suzanne est devenue "Suzettele".
Hélas, le destin est parfois trop féroce,
Sur aucun carnet Tom n'écrira plus "Ranxerox".
Trois ans sont écoulés et mille cistes visitées !
Sur notre chemin que nous ont-elles apporté ?
Des paysages nouveaux nous ont fait des surprises,
Sous nos semelles la routine n'était pas de mise.
Tous ces flacons sont semblables à mille bouteilles,
Qui flottent sur le temps emplies de leurs merveilles.
De ces messages en avons nous assez lus ?
Qu'ils soient courts, ou longs, ils nous ont toujours plu !
Et, avant tout, nous vous avons rencontrés, vous !
Qui lisez ces lignes, sur la toile, à l'autre bout,
Qui marchez avec nous, sur les sentiers de nuit,
Qui partagez les plaisirs d'un repas fortuit,
Qui vous déplacez jusqu'à l'autre côté,
Qui cherchez les boîtes que nous avons cachées,
Comme des messages qui vous sont destinés.
Les rencontres à venir sont encore nombreuses,
C'est certain, ces journées vont être radieuses !
Merci à lui qui inventa ce "petit" jeu,
Merci à vous qui entretenez le feu,
Mille et une cistes sont entrées dans nos vies,
Et ce qui est bien, c'est que ce n'est pas fini !

Interview d'un serial Cisteur
 
XJEROMEX par Krapo
 

Xjeromex (XJ pour les intimes) est un Cisteur Haut-Rhinois (palmarès). Jeune, sportif, passionné de nature et de randonnées, il n'est pas étonnant de constater que les cistes qu'il cache sont rarement dans la catégorie "c'est du gâteau" ! Très apprécié par ses pairs, enthousiaste et omniprésent sur le forum (quand ses connexions Internet tiennent bon) c'est pour l'une de ses réalisations en tant que Cacheur que je lui ai tendu le micro. Il est en effet l'heureux papa d'une belle et longue série appelée "Le chemin des étoiles" (@68@36962@ et suivantes) qui a fait l'admiration des Cisteurs alsaciens.

Krapo, pour Ciste-Thématique : Xjeromex, comment t'est venue cette idée de série ?

Xjeromex : Eh bien, je suis tombé par hasard sur un site qui parlait du Chemin de Compostelle en Alsace, et de son balisage bien distinct. Je pensais jusqu'alors que ce chemin n'existait que dans le sud de la France (je ne savais pas vraiment où d'ailleurs), mais la présence d'une branche en Alsace m'a vraiment attiré, et je me suis douté qu'il y aurait de très nombreux lieux sympas pour y cacher des cistes.

CT : Tu n'en étais pas à ta première série. Tu en avais déjà posé quelques-unes ?

XJ : J'avais déjà fait une décaciste ("Les Châteaux éphémères") et une sexta (ça se dit comme ça ?) ("La chasse amoureuse"). Lors de cette sexta, je me suis essayé à inventer une histoire (dont je suis assez fier par ailleurs), et l'importance du voyage que j'allais parcourir avec ce Chemin de Saint-Jacques m'a naturellement amené à mettre également un imaginaire dans la série de cistes à venir !

CT : Donc tu savais la masse de "travail" que peut représenter une série "importante". Que représente pour toi celle du chemin des étoiles en quelques chiffres ? Y avais-tu réfléchi avant de démarrer ou t'en es-tu seulement rendu compte en la préparant ?

XJ : Ça n'a pas été un "travail" car j'ai voulu d'abord faire ce chemin pour lui-même et non forcément pour les cistes qu'il me permettrait de poser ! Aucune sensibilité religieuse ne me poussait à faire ce voyage, c'était plutôt un défi et une envie de vivre ce que d'autres personnes ont vécu par le passé, depuis des centaines d'années. Au niveau chiffres, ça a tout de même représenté 42 cistes sur le chemin, + 23 "périphériques" (soit une série de 65 cistes), et pour les kilomètres... je préfère ne pas compter !! Hé ! Hé ! Ma série est dans le Haut-Rhin ; de la frontière avec le Bas-Rhin jusqu'à la frontière avec le Territoire de Belfort.

CT : Qu'est-ce que ces "périphériques " ?

XJ : Une "périphérique" est une ciste qui a été posée, alors que je revenais à ma voiture, par un chemin différent (ne voulant pas revenir sur mes pas, je suis toujours retourné à ma voiture en privilégiant un chemin qui m'emmènerait à un lieu marquant, c'est pourquoi je ne peux pas calculer les kilomètres parcourus, car j'ai parfois fait de sacrées randos !).

CT : Les alsaciens le savent, mais pour les autres lecteurs : combien de kilomètres de la plus au nord à la plus au sud ?

XJ : Eh bien je ne sais pas trop... à peu près 80km à vol d'oiseau, mais au moins 150 en réalité !

CT : En terme de SAV, pas trop pénible, car elles sont quand même sur des circuits très pratiqués ?

XJ : Pour le SAV, je m'efforce d'aller voir chaque ciste qui n'a pas été visitée depuis 5 mois. Pour la discrétion et l'affluence sur les lieux, il n'y a pas de différence avec les autres cistes qui sont aussi toujours sur des lieux a priori "remarquables", donc, connus et fréquentés.

CT : Cette série serait-elle envisageable pour quelqu'un qui voudrait la faire sur plusieurs jours, avec nuitées hôtelières à proximité ? Combien de temps faudrait-il envisager ? Bien entendu tout en se prenant le temps de profiter des lieux traversés !

XJ : C'est exactement comme ça qu'il faut l'envisager ! Pour moi, la faisant seul, ça m'a pris plusieurs mois pour la poser, mais j'aurais adoré la parcourir avec une tente, ou en dormant à l'hôtel. Pour la durée, il faut compter environ 3 heures de marche entre chaque étape (18 étapes).

CT : Comment as-tu "lancé" cette série ? As-tu tout mis en ligne en même temps ?

XJ : J'ai fait deux grosses "campagnes" de caches. Une en septembre-novembre 2007, et l'autre en mai 2008. A chaque fois, j'ai mis en ligne une vingtaine de cistes, + leurs périphériques. Du coup, certaines cistes étaient en place depuis un mois lorsqu'elles ont été "révélées" !

CT : Y a t-il beaucoup de Cisteurs qui ont déjà bouclé l'ensemble de la série ?

XJ : Je crois qu'il n'y a que Corey qui l'a faite en entier. Newra est également sur le coup !!! La difficulté de cette série vient du fait que c'est le récit d'un personnage qui raconte ce qu'il ressent et ce qu'il vit en empruntant ce chemin. Du coup, on peut difficilement aller à une ciste isolée. On est quasiment obligé de le faire en suivant mes pas. J'ai tout de même fait en sorte de mettre souvent des références qui permettent de localiser plus ou moins facilement les villages, mais parfois, il faut arpenter le chemin pour comprendre le spot de la ciste.

CT : As-tu des anecdotes particulières liées à cette série, à sa pose ou à ses SAV, à nous conter ?

XJ : Pfiou ! Il y en aurait, oui !!!

- les fois où je me suis perdu en revenant à la voiture sur ces fameux chemins détournés, et où je suis rentré à la nuit tombée (à la lueur du portable).

- les MP des copains Cisteurs qui me disent "Tu as fait un beau doublon, là !"

- la fois où je suis parti le matin en me disant "Je m'achèterai un truc à manger à un village", pour me rendre finalement compte que nous étions un jour férié et que tout était fermé, bien sûr ! Du coup, le seul truc d'ouvert était un resto bien huppé où je rentre tout suant et poussiéreux avec mon pantacourt et mes grosses chaussures de marche autour de gens avec leurs beaux habits du dimanche qui fêtaient l'anniversaire du petit dernier !!! Mes 25 Euros en poche m'ont d'ailleurs permis de me payer juste un plat, sans apéro, ni entrée, ni boisson, ni dessert !!! (au grand dam de la serveuse !)

- et, enfin, toutes les merveilles croisées, et la "paisibilité" de tout ce parcours !!! Ça n'a finalement été que du bonheur !

CT : Si un Cisteur projette de venir en Alsace et qu'il compte faire une journée bien remplie de randonnée cistique, quel tronçon de ton circuit lui conseillerais-tu ?

XJ : Tous ceux qui me connaissent ne s'étonneront pas d'entendre que la partie que je recommande est celle de l'Ouest et du Sud-Ouest de Colmar. En gros, ce qui va de Kaysersberg à Guebwiller. On n'est plus dans le vignoble de la première partie du parcours (pourtant TRES sympa), on n'est pas encore dans la plaine de la fin du parcours... on est en bordure de montagne, avec ses nombreux points de vue, et ses forêts... et quelles forêts !

CT : Tu es, au travers de cette série de cistes, devenu l'un des Cacheurs les plus prolifiques de la région Alsace. As-tu d'autres projets originaux de ce type dans tes cartons ?

XJ : Non. J'ai arpenté mon département du Nord au Sud avec cette série. Je l'ai arpenté d'Est en Ouest avec une autre ("Die Grüne Strasse"). J'ai fait encore une octo lors du 08/08/08. Je n'ai pas planifié d'autre grosse pose... mais cela se fera peut-être au détour d'une prochaine rando... qui sait ?

CT : Merci à toi, XJ, pour cette belle réalisation, et j'espère que de nombreux Cisteurs vont encore pouvoir la découvrir et la pratiquer !

CISTES & ADDICTION
 
par le Professeur BARD Jo (*)
 

L'addiction est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire. Le sujet se livre à son addiction (par exemple : utilisation d'une drogue, ou participation au jeu des cistes), malgré la conscience aiguë qu'il a le plus souvent d'abus, et de perte de sa liberté d'action, ou de leur éventualité. La vue prochaine d'une ciste le rend rhodobioscopique, d'où ce désir irrépressible de recommencer pour éprouver une nouvelle minilactopotage.

Évidemment, il est inutile de tenter de raisonner un individu atteint de cisticte aigüe, autant morbocéphaloproctologuer ! Son comportement devient complètement caligapara-ambulatoire,... et sa famille se capilloéradique.

Certains pensent même que le Cisteur péditaphoalterlapsiste et qu'il devient un véritable podoclaste ! Issue de l'anglais, l'addiction est synonyme de la cistomanie. Les problèmes engendrés par une addiction peuvent être d'ordre physique, psychologique, relationnel, familial, et social. Le Cisteur aime la céphalocaptation. La dégradation progressive et continue, à tous ces niveaux, rend le retour à un comportement contrôlé de plus en plus problématique. En psychanalyse, le terme d'addiction est utilisé de manière plus large dans la mesure où il relève plus d'une attitude intrapsychique, d'un mécanisme, plutôt que des moyens pour y satisfaire. Des mécanismes parallèles peuvent intervenir dans les déterminants comme celui d'une anorexie mentale. Le Cisteur est un newforezassidatus, ce qui provoque souvent sa cétacéhilarité... L'addiction se rapporte autant à des conduites telles que le "jeu compulsif", les conduites à risques ou la pratique d'exercices sportifs inadaptés entraînant un syndrome de surentraînement, qu'à la dépendance à des produits comme l'alcool, le tabac, ou les cistes. Bon je vais arrêter là, car vous allez dire que je gérontopropulse prurigineuse... et que mes propos sont anourocéphales, ce qui est vrai... et que vous aspermogènez, mais c'est votre problème...

Je termine là ma luthomiction et je retourne bathysylvivesperosonobuccinophiler.

hyperthyrrhoïdien des Alpes : crétin
rhodobioscopie : optimisme (faculté à voir la vie en rose) 
minilactopotage : intense satisfaction 
morbocéphaloproctologuer : parler au cul de quelqu'un parce que sa tête est malade
caligapara-ambulatoire : qui marche à côté de ses pompes
capilloéradiquer : s'arracher les cheveux
péditaphoalterlapsiste : qui a un pied dans la tombe, et l'autre qui glisse 
podoclaste : casse-pieds 
céphalocaptation : prise de tête 
cétacéhilarité : fait de rire comme une baleine 
gérontopropulser prurigineuse : pousser mémé dans les orties 
anourocéphale : sans queue ni tête 
aspermogène : qui n'en a rien à foutre
luthomiction : action de pisser dans un violon
bathysylvivesperosonobuccinophiler : aimer écouter le son du cor, le soir au fond des bois 

 

(*) Agrégé désagrégé de Boisieux Bocage les Forêts sur Bois & hyperthyrrhoïdien des Alpes

Elle court, elle court la rumeur...
 
SUR LA TOILE par Crevette76
 

Où est-elle née ? Nul ne le sait ; mais elle prétend que la plupart des Cisteurs auraient une araignée au plafond !

J'ai emprunté les bottes de mon chat pour la rattraper, et y voir plus clair sur cette histoire, mais le matou n'était probablement pas assez élégant pour que mes pas me mènent avec grandeur auprès de Dame Rumeur.

Le chat "beauté" m'aurait permis de voyager par dessus les toits, le matou, lui, me fît terminer ma course dans une gouttière... Heureusement que ses bottes étaient de caoutchouc, cela m'aura au moins évité le rhume... Mais foin de tout cela ! Ne perdons pas le fil de mon histoire, jouet de toute heure pour le matou, outil vital pour la fusée, et instrument crucial pour l'araignée...

Ah oui, l'araignée ! Nous y voilà : au plafond je ne vois rien, si ce n'est la propagation d'Emile et, une nuit, l'Image d'une médaille estampillée "nulla dies sine cista".

C'est donc plus loin que j'étends mes recherches, et au fil de celles-ci se tisse un réseau : les informations circulent d'initié en initié, les Cisteurs, avec ou sans araignées, partagent leurs aventures cistiques, leurs photos, et leurs astuces.

Web' Madame ! Cette fois, c'est clair et net : les Cisteurs sont sur la toile !

Vous aussi, vous voulez chercher la petite bête ?

Allez donc leur rendre visite... ICI

A la recherche de sucettes géantes
 
par Bob d'Artois
 

Fut un temps DG nous avait demandé de faire plus de cistes "terrain".
Une des techniques pour créer un indice "terrain" consiste à décrire un élément tel qu'il est mais pas tel qu'il est nommé habituellement (ex : un bitronc).
Pour vous exercer, nous vous proposons un petit jeu basé sur des éléments que tout le monde nomme de la même façon : les panneaux de signalisation routière.
Vous êtes-vous demandé comment un ignare en code de la route interpréterait ces panneaux ?
Tous les mois, nous vous donnerons une liste d'interprétations, vous aurez un mois pour trouver à quels panneaux elles se rapportent.
La solution paraîtra sur Ciste-Thématique, le mois suivant, avec une autre série d'interprétations.
Exprimez-vous sur le forum général NewForez, dans le sujet "Ciste-Thématique de juillet est paru".

Réponses du Ciste-Thématique n° 43 :

1) Attention voilà encore un boulet

On voit, du dessus, un canon qui tire un boulet.

 

2) Vélo pour hamster

Le vélo est à l'intérieur du rouleau du hamster. 

   

3) Soucoupe volante

La soucoupe n'est pas posée à terre donc, elle vole !

 

4) Videz vos cendriers

En retournant la voiture, on peut le vider sans le démonter. 

   

5) Passage de train

La vache regarde passer un train.

 

6) Seau d'eau

Un seau rouge avec anse, vu du dessus.

   

7) Impossible de couper par là

Il y a tous les couverts mais pas le couteau, il est donc impossible de couper.

 

8) Embrassez-vous

J'aurais pu trouver plus romantique mais on voit de côté les deux paires de lèvres et les langues qui se touchent ! 

Petit truc : Si une définition correspond à un panneau existant, vous serez au moins sûr que la solution ne sera pas ledit panneau.

Important : Oubliez les notions telles que "cercle rouge = interdit" "triangle rouge = dangers", en gros, oubliez votre code de la route. Vous pouvez trouvez la plupart des tableaux concernés sur le site de la sécurité routière (ICI).

Vous êtes prêts pour la suite ? 

Questions pour le mois de septembre : 

  1. Il jouait du piano debout.
  2. Danger Mines !
  3. Absence de bouchon.
  4. Sniper.
  5. Panne de clignotant.
  6. Ne mangez pas de cassoulet avant de vous coucher.
  7. Pays merveilleux.
  8. Quarante siècles d'histoire vous contemplent.

C'est bô !
 
AU CHAT ET A LA SOURIS
 

La "patoune" de Magriz et la 100ème souricette de Grain de souris7 

LE COIN LITTERAIRE
 
MYSTERE DANS LES LABOURS, Chapitre 1 (suite)
 

Josyane Courtecuisse de manière totalement inattendue est à l'article de la mort. Elle a révélé à nos deux héros qu'elle leur avait donné un coup de bûche sur la tête il y a soixante ans.

Les deux hommes se regardèrent, interloqués.
- Mais bon sang ! s'exclama Pichon. Comment veux-tu qu'on se rappelle de ça ? C'était il y a soixante ans !
- Z'avez qu'à réfléchir, lança leur interlocutrice dans un souffle.
Les deux compères prirent congé, non sans que Chambier eut serré la main de leur hôtesse jusqu'à lui arracher un cri de douleur.
Dehors, ils se regardèrent.
- Tu as une idée de ce qu'on a bien pu lui faire à l'époque ? demanda Pichon.
- Aucune idée. Peut-être nous en voulait-elle parce qu'on ne l'a jamais draguée... Faut dire qu'elle a toujours été remarquablement moche. Même bourré comme un matelas, je ne l'aurais pas touchée !
- Il y a sûrement une raison. Réfléchissons...

Au bout d'un moment, Gaston, au terme d'une profonde réflexion, se manifesta :
- Ernest, y a ben un truc qui me revient...
- La choucroute de midi ? Moi aussi, rassure-toi
, répondit Ernest. C'est toujours lourd à digérer ces trucs là...
- Mais noooonnnnn... Joue pas au plus fin avec moi, Ernest, ça te r'ssemble pas !
- Non... il y a bien la fois où tu lui avais regardé son bourrin...
- Son bourrin ? Ah oui, cette vieille carne maigre comme un coucou ? Une vraie lanterne, cette bourrique. Je sais pas quelle idée ont eu ses parents de lui offrir ce pré-cadavre...
- Ha, tu vois que ça te revient, maintenant !
- Ben oui, maintenant que tu le dis, j'y avais regardé ses sabots. J'étais pas encore complètement maréchal-ferrant, mais comme je travaillais depuis que j'avais dix ans avec le paternel, j'en avais vu, des ferrages. J'avais essayé tant bien que mal de lui remettre ses aplombs, à cette pauvre bête, vu que le paternel était encore couché dans le foin, assommé par toute une escadrille de litrons.
- Ouais, et je crois bien qu'après ça, la bestiole elle a crevé... Peut-être que la Josy elle t'en a voulu, et que ça nous a valu à tous deux une bonne bosse sur le crâne et une barre comme un lendemain de cuite.
- Mais c'était pas de ma faute, c'est cette bourrique qu'on y voyait à travers, elle a dû tout juste crever de faim, m'est avis...
- Ben, je sais bien, mais peut-être que la Courtecuisse était déjà trop con pour comprendre.

Sur cette remarque digne des plus grands philosophes de l'Antiquité, le silence reprit ses droits. Nul n'aurait pu dire si les yeux vides d'expressions des deux compères étaient signe d'une intense réflexion, ou simplement d'une pause dans leur activité cérébrale, bien méritée après ces épuisantes tentatives de faire resurgir à la surface des souvenirs vieux de soixante ans...
En passant devant un pré à vaches, Pichon chassa quelques mouches qui le harcelaient. Puis il lâcha :
- Non, je ne pense pas que ce soit ça. On n'assomme pas les gens parce qu'une haridelle a crevé. Même la Josy n'est pas assez bête pour faire un truc pareil. M'est avis que c'est autre chose...
- Ben alors, je sais pas. Peut-être que tu l'as regardée de travers, la Courtecuisse !

Ernest Pichon eut un haut-le-coeur et s'offusqua :
- On croit rêver ! Je n'ai jamais regardé la Courtecuisse, ni de face, ni de profil, ni de travers !!!
- Attends, enchaîna-t-il, y a bien quelque chose... Tu te rappelles, quand on avait démoli une partie du mur des Courtecuisse avec la charrette de ton paternel ?...
- Ah oui. On avait trouvé une cassette dans laquelle la Josiane planquait son courrier pour ne pas que ses vieux le trouvent. Je me souviens
- Exactement. Il y avait des lettres de son soupirant de l'époque, cet animal de Maurice Molard. Qu'est-ce qu'on s'est marré en les lisant, hein !
- Oui. Mais il y avait aussi d'autres lettres,
répondit Chambier. C'est sans doute dans l'une d'elles que se trouvait le motif du coup que cette vieille bique nous a mis sur le ciboulot !
- Mais comment a-t-elle su que nous avions trouvé sa cassette ?
demanda Pichon en haussant les sourcils.
- Euh, je...
- Quoi ?
- Ben, j'avais fait comme des allusions...
- Bon, cherche pas, ça vient de là ! Mais on ne saura jamais ce qu'il y avait dans les autres lettres. Je ne m'en souviens plus. Ça ne m'avait pas marqué.

Gaston Chambier se gratta la tête et eut un sourire entendu :
- Ben il suffit de les relire !
- Tu veux dire que tu les as gardées ?
- Oui, mon cadet ! Elles sont quelque part dans mon grenier !
- Dans ton grenier ? Eh ben allons-y donc, mon vieux gars, c'est pour sûr que c'est là que se tient la clé du mystère.  

Quel secret les lettres de Josyane révèleront-elles ? Vous le saurez en lisant le prochain Ciste-Thématique !!!  

COURRIER DES LECTEURS
 

Merci à tous ceux qui nous envoient de très gentils messages, par mail ou par MP ! N'arrêtez pas ! Ça fait du bien au moral de ceux qui suent sang et eau... Mais pourquoi ne pas en faire profiter les autres lecteurs de notre magazine ? Alors venez dire ici ce que vous avez aimé, découvert, apprécié. Utilisez cette rubrique : c'est la vôtre ! Envoyez-nous votre courrier à ciste.thematique.blog@gmail.com et nous le publierons avec plaisir dans cet espace. Faites-le de suite après la lecture de cette édition. N'attendez pas !

Remue-Méninges
 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

RAMENEZ VOTRE PHRASE ET CROISEZ LES MOTS !
 
par Baykus
 

Quelques heures, à peine, après la parution de notre lettre, tandis que Phil recevait la grille de Ducale78, Ovive recevait celle de Weecard. Quelques jours plus tard, mais la grille était résolue depuis un moment, Loner nous adressait sa solution. 

Deux gagnants ex-aequo pour cette grille, mais,... attention ! Ne vous trompez pas d'adresse la prochaine fois ! 

Bravo à tous les 3 !

Solution de la grille du mois de juin :

 

ET MAINTENANT, LA GRILLE DU MOIS DE JUILLET. A VOS NEURONES ! 

  

QU'EST-CE QUE C'EST ?
 
par Chamix
 

Chaque mois, une ou plusieurs énigmes seront soumises à votre sagacité.

Chamix publiera chaque mois la liste des vainqueurs.

 

Si la solution d'une énigme n'est pas trouvée, l'énigme sera reconduite, accompagnée d'une autre.

Ce mois-ci : une "photo-mystère",
 

Qu'est-ce que c'est ? 

et un "Géoquizz"
 

Cette phrase évoque le nom d'un village français, quel est-il ?...

"Cornegidouille !" jurait-il quand il était éméché, mais là, il a fait preuve de sobriété !

 

Picnich'tiste
 
L'APPEL DU 14 JUIN par Sibiville
 

Crevette62180, un brave libérateur de bwates à décapsuler, lança l'appel du 14 juin pour un pique-nique dans le bois de Belval, hameau dont l'abbaye abrite encore pour quelques temps des cisterciennes trappistines et fromagères.

Et ils ont tous répondu favorablement à cet appel !

A l'oratoire

Ceux du Sud, les Samariens et les Samariennes, ayant passé le gué de l'Authie sans payer l'octroi : Barfla, le sage lettré et la douce brune Lyra, Aline379 avec sa maman et sa fille Léa qui, à 11 ans, décrypte avec brio les énigmes, et enfin le merveilleux Gégé80, celui qui sourit toujours, caché à demi derrière sa bouteille de Floc de Gascogne.

Ceux du Nord, la délicate Monkassel et l'homme au chapeau, celui qui a délaissé son cheval et son lasso, mais qui détient la palme régionale de 1er Chercheur... Voilà... Mondéka !

 Au calvaire

Puis, la horde des Pas de Calaisiens et -siennes car aucun ne vient de Calais (hi, hi) : les Jacpaule (Jacques et Paule), du bord de mer, les Cénous (ce sont vraiment eux !), Muriellejn et Juriellejn, des nouveaux très ardents, le Club des Trois, les grands Cacheurs du département, qui sont 4 depuis la naissance de Jim, puis les Viapif, qui cette année ont abandonné leurs 4 enfants à la maison de crainte d'en perdre un comme lors de la précédente réunion !!! Cette fois, ils ont préféré être accompagnés des Joalex, leurs parents, qui ont été très sages. Il y avait aussi le gentil Comy, et Thomas, son fiston, Kharosan et Denetor avec leur breuvage magique : le pétillant de sureau dont la recette est sur le forum (ICI), les souriants Elrique et Jucelyne, le Ch'ti et le Ch'titiot, Sibiville et son Zépoux, les 2 Crevettes et le grand organisateur de la journée, Nysrep, et sa Dji, venus en Austin mini Moke, une voiture étonnante qu'on dirait décrochée d'un manège d'enfants.

Les Nanoed, en "guest stars", sont venus nous faire un coucou avant le départ dans l'après-midi pour la Tunisie.

La pluie du matin n'arrêtant pas le pèlerin, elle n'arrêta pas le Cisteur qui s‘équipa en conséquence.

Nysrep, Crevette62180, Djisrep

Délaissant les bancs de bois s'égouttant des ondées matinales, la grande équipe s'installa en rond pour manger son miam ou pour goûter à celui du voisin sous la frondaison trouée du soleil revenu.

Après ces bacchanales sylvestres, il fallut partir à la quête du trésor Nysrépien, un trésor à conquérir après recueil d' indices le long de quatre étapes.

 Un indice trouvé !

Zépoux, Sibiville, Comy

Ainsi, un chapelet de promeneurs quitta l'abbaye et son bois pour trouver l'Eldorado cistique.

Ils marchèrent, marchèrent, trouvèrent, réfléchirent, remarchèrent,... Et dans les sillons,... un sang pur !!!

La distance parcourue fait encore débat, et, pour ne froisser personne, estimons-la entre 4 et 5,89 km !

Le coffre au trésor

Et, kiki trouve le trésor ? La Crevette, possédant une paire d'antennes et une bonne carapace, fut la première à dénicher le coffre à la bouteille dans... le coffre de la mini Moke !

Puis, vint l'heure des adieux, des "ce n'est qu'un au revoir", les plus ingambes partant dégoupiller les 2 boîtes que le Club des Trois a posées à proximité.

Restent les photos et les souvenirs d'une belle journée. Le diaporama est ICI !

Le journal de 13 heures présenté par Jean-Pierre Perciste
 
A LA MOULE, A LA MOULE ! par Pathfinder
 

"Mesdames et messieurs, bonjour !

Un seul titre dans l'actualité de ce dimanche midi !

En effet, nous allons revenir sur cette bien curieuse rencontre qui regroupe chaque année dans une petite commune de l'Essonne de nombreuses personnes de divers horizons pour participer à des activités des plus étranges, et dont l'objet de toutes les convoitises semble être la recherche de simples boîtes en plastique que l'on appelle "cistes".

C'est ce samedi 13 juin qu'a eu lieu le rassemblement 2009, et notre envoyé spécial, Path de Komentère, a pu se glisser parmi la foule des invités. A vous Path !

- Bonjour Jean-Pierre.

A la Moule, A la Moule ! C'est ainsi que débuta "l'Appel", comme les convives nomment la rencontre. Mais ce n'est pas à Rungis ou encore chez Léon à Bruxelles que le rendez-vous était donné mais bien du côté de Longpont-sur-Orge, petite commune de l'Essonne bien connue pour sa basilique, lieu de pèlerinage marial en Île de France (qu'on se le dise !). Enfin ici, on parlerait plutôt de pèlerinage cistique à vrai dire. C'est souvent de là que l'on ajuste boussole et que l'on se met à marcher suivant des instructions bien précises.

- Mais venons-en d'abord à la rencontre elle-même, Path.

- Eh bien Jean-Pierre, c'est vers 12h que le rendez-vous fut fixé dans le jardin de la Reine Boudicca , hôte de ces lieux. Drôle de nom me direz-vous, mais sachez que les 35 Cisteurs invités portaient tous des pseudonymes plus étranges les uns que les autres, qu'il serait trop long de détailler. Mais le plus étrange fut les conversations qui eurent lieu autour du punch d'accueil préparé comme chaque année : "T'as localisé la dernière de JM" ; "Waouh j'ai décapsulé ma 500ème avant d'arriver" ; "Qui est-ce qui va les gratter alors ?". Bizarrerie de plus, une expo-vente d'objets Kinder a même eu lieu pour le plus grand bonheur des participants, tous bien adultes, qui voyaient en eux de vrais trésors. S'en est suivi un déjeuner-buffet où franche rigolade et bonne humeur ont été de rigueur.

- Avez-vous pu suivre ces adeptes lors de leurs "rites" ?

- Oui effectivement. "On va sur la série digestive de JML91" ! 17h ! C'était en quelque sorte le top départ de 4 heures de recherches en forêt du Rocher de Saulx auxquelles j'ai pu participer. Agréable balade à la recherche d'indices. On voyait le groupe s'arrêter en divers endroits sympathiques pour mettre la main sur des boîtes astucieusement dissimulées. A nouveau, rires et bonnes blagues.

- Avez-vous tout de même eu le sentiment de suivre les membres de ce qu'on pourrait appeler une secte du tupperware ?

- Au détour d'une découverte, j'ai pu assister à l'intronisation "chez Emile" d'un des Cisteurs. "Julien, c'est sa 1000ème !!! - Bravo et bienvenue !". Mais difficile de savoir si un gourou se cache derrière cet Emile... En tous les cas après avoir glané les 8 boîtes cachées dans cette forêt, c'est tout heureuse que la troupe partait rejoindre le camp de base chez Boudicca (après avoir fait quelques détours vers d'autres lieux pour continuer à chercher d'autres cistes !).

- Path, il reste un point non élucidé. "A la moule", est-ce un cri de ralliement de Cisteurs ?

- En quelque sorte, Jean-Pierre ! C'est en fait LE symbole de cette édition 2009 ! En effet, aux alentours de 22h, le chef Raisinsdor prépara pour tout ce beau monde un plat gargantuesque de moules-frites ! Voilà le dernier mystère résolu. Ce fut en tous les cas une soirée riche en émotions : célébrations en tout genre, champagne pour arroser le passage de caps, le tout salué par un discours émouvant du dénommé Manu78.

- Une bien belle aventure qui s'est terminée tard dans la nuit j'imagine ?

- Pour certains adeptes, un nouveau départ vers de nouvelles cistes cachées aux alentours fut donné à 3h du matin ! Il a été en tous les cas convenu qu'une nouvelle rencontre aurait lieu l'année prochaine, autour d'une bonne choucroute.

- Merci beaucoup pour ce reportage, Path. Fin de cette édition."

Saint-Matthias
 
Pèlerinage chez Pom06, 4ème édition ! par Yogo
 

Ce dimanche 17 mai a eu lieu la 4ème réunion paëllo-cistique de la Saint-Matthias. Pour la 4ème année consécutive, l'évènement s'est déroulé au DSG (mais doit-on encore le présenter ?!), Domaine Sainte Geneviève, charmante propriété de Pom06 et Pom.elle, située à Saint Maximin au cœur de la Provence Verte. L'endroit est spacieux, calme et accueillant ; bref, l'endroit idéal pour réunir cette troupe de joyeux lurons, ces fans de mini-trésors, ces grands enfants accros aux œufs K....R !!! Je tiens à vous faire remarquer que la société vendant ces œufs en chocolat a vu ses ventes quadrupler en quelques années. Vive les cistes ! 

Trêve de plaisanterie, nous nous devons de remercier nos chers hôtes. Donc un grand merci à Corinne et Patrick pour l'organisation de cette agréable journée. Une journée si vite passée alors qu'elle leur a demandé tant d'heures de préparation. Mais heureusement leurs efforts ont été récompensés puisque chacun est reparti ravi, songeant déjà à la 5ème réunion paëllo-cistique...

Cette année,les Cisteurs PACAïens se sont fortement mobilisés pour honorer leur Saint Patron. Nous n'avons jamais été aussi nombreux : 54 adultes et 19 enfants ! 

Tout le reportage, en images, se trouve ICI, sur le blog de Yogo. 

 
Mon premier picniciste par Umabelle 
 
C'est mon premier picniciste. C'est Mam21 qui doit m'emmener. Elle vient me chercher dans mon quartier :
-"T'as imprimé les énigmes ?
- Non, fallait ? Non, j'ai pas eu le temps, quelles énigmes, d'ailleurs, c'est un pique-nique... cistes, j'peux venir quand même ?
- T'as repéré l'endroit du pique-nique ?
- Non, fallait ? Tu sais pas, toi, où c'est ? C'est une énigme ? J'peux venir quand même ?
- T'as des objets à échanger ?
- Euh... oui, j'ai un ou deux trucs qui traînent dans mon sac. J'peux venir ?"

Bon, je sais un peu, Curiosus a marqué Ruffey, je sais où c'est, il a parlé de station d'épuration, on va trouver, il a parlé de lavoir, on va trouver, non ? Si...

Mam21 est une experte des énigmes, des jeux de pistes, des cartes machin chose, sans GPS, on trouve. Ouf ! On est même les premières : pas mal pour une débutante.

On arrive sur le site, beau lavoir du 10, 11, 12ème siècle restauré en 2009, avec une source à 16 degrés radio-active (les chiens que l'on a trempés pour voir en sont ressortis mouillés).

Puis les autres sont arrivés. Avec les chaises, la glacière, le pain. Il faisait beau, couvert juste assez pour ne pas que l'on brûle au soleil.

Mam21 a distribué ses "Mammettes d'or" - tout le monde en veut tellement elles sont belles (si vous en trouvez vous avez de la chance) - et d'autres gadgets dont j'ai oublié le nom (pardon).


Curiosus a fait un discours et servi l'apéro. 


Et là, je ne sais pas pourquoi, c'est toujours la même chose, vous aussi, vous l'avez remarqué : quand on fait un pique-nique, on apporte à manger. Un peu, pour soi, beaucoup pour les autres, BEAUCOUP, en fait : il y avait des cacahuètes (on n'est pas des singes), les cakes salés et sucrés, la salade de pâtes (pour une semaine), les chips (sans sel et sans gras, oui ça existe et c'est bon), une tarte au flan, un gâteau aux noix, une tarte aux fraises, des petits gâteaux faits maison, et plein d'autres choses... en fait on pouvait tenir dix jours ou inviter tout le village.

15 heures : distribution des copies.

Curiosus

Il fait toujours beau.

Une fois les copies distribuées, on part à la recherche des 7 cistes. Moi, je pensais qu'on allait faire des équipes, pour voir qui les découvrirait le plus vite (ça serait marrant une compet. de cistes, non ?) et bien non, les Cisteurs sont unis, en groupe. En groupe ils cherchent, en groupe ils font les échanges, en groupe ils remplissent le petit carnet. Marrant !

Le temps se couvre.

Curiosus a voulu nous faire découvrir le village.

Grand, très, très grand, le village, on chemine dans les quartiers, à gauche, à droite, à droite, à gauche, bref, un peu perdus. Moi, je suis le groupe, confiante, les autres s'inquiètent un peu. Curiosus, le sourire aux lèvres et ses secrets bien gardés, nous regarde amusé, en nous soutenant d'un "non y'a pas d'erreurs".

Le temps est bien couvert, les premières gouttes arrivent.

Première ciste enfin, sous l'oeil indifférent du cheval.

Puis la deuxième, grosses gouttes, maintenant.

Les habitants nous lorgnent, et se demandent qui sont ces curieux sans parapluie, sans kway, prêts pour le concours de tee-shirts mouillés et tournant en rond. Pour un peu, ils lâcheraient les chiens (non Cisteurs). Mais les Cisteurs sont fous de boîtes et rien ne les arrête. Ni les regards méfiants, ni trois gouttes quand même...


Après 2 heures de déambulation, passage au cimetière, au lavoir (un autre), au pigeonnier et autres croix dans le village. La chasse s'arrête après la 7ème. Le soleil est revenu, nous finissons avec des anecdotes à raconter (sur les cistes bien sûr car quand un Cisteur rencontre un autre Cisteur, etc.) et des trésors !

Merci pour cette journée, mi-soleil, mi-pluie, mais pleine de partage.

Merci pour les cistettes (nom inventé par moi, là tout de suite, pour nommer les petits objets).

Drôle d'endroit pour une rencontre !
 
DEVENEZ CELEBRE EN UN CLIN D'OEIL
 

J'étais à la caisse d'un supermarché et, quand enfin ce fut mon tour, une dame accompagnée de sa fille, se décale de la file et m'interpelle par mon pseudo de Cisteur : "Vous êtes bien Ulysse38 ?". Un peu surpris, le temps que l'information monte à mon cerveau, car j'ai le cerveau lent (bradycéphale, comme dirait le professeur BARD Jo), je finis par répondre "Oui !". Aussitôt, la dame qui me suit me dit "Mais vous êtes célèbre ?". C'est ainsi que j'ai fait la connaissance d'une partie de la famille Lespions qui m'avait croisé déjà à plusieurs reprises en voiture sans pouvoir me parler. Ils me connaissaient par les reportages des rencontres cistiques faites sur Newforez...

UNE RENCONTRE QUI N'A PAS EU LIEU par Tintin34000
 

Et oui... Ce loupé, je le dois à l'une de mes cistes"Tintin à la Une !!!" @30@53208@. Son principe est fort simple. Moi qui suis un féru de nouvelles rencontres, j'ai décidé d'attirer les Cisteuses et Cisteurs à moi en devenant leur cible. Comment ? Et bien tout simplement en me transformant en "ciste". Son but : être pris en photo à mes côtés et la déposer sur le sujet "Tintin à la une !...photos by Cisteurs" publié dans le forum gardois. Depuis sa création, cette ciste marche bien. Elle m'a déjà permis de revoir de nombreux copains mais aussi d'en connaître pleins de nouveaux pour ma plus grande joie !

Cependant, elle m'a aussi valu une anecdote peu de temps après l'avoir mise en ligne.

Un jour, je décide de me rendre en famille au carnaval organisé dans le village de mon frère Howard Carter, histoire de passer un bon moment sous le rythme endiablé d'un orchestre de folie !!! Un pur régal. A ce moment là, loin de moi l'idée de cister. Loin de moi oui, mais pas de tout le monde. Alors que la fête battait son plein et que j'admirais la fanfare déchaînée qui passait sous mes yeux émerveillés, une Cisteuse, Fanfanie31 m'a reconnu !!! Tout de suite lui est venue l'idée de faire une photo souvenir. Oui mais voilà, comment faire lorsqu'on fait partie de l'orchestre ? La malheureuse n'a eu le choix que de continuer son affaire qu'elle menait rondement bien d'ailleurs. A la fin de la manifestation, elle m'a cherché, bien décidée à revenir avec un joli cliché en poche. Mais en vain. La rencontre n'a pas eu lieu. Le pire c'est que je suis resté jusqu'au bout de la fête... De mon côté, je ne me suis rendu compte de rien bien sûr. Ce n'est que le lendemain qu'elle m'a fait part de son histoire sur l'ancien forum gardois. Voici le message qu'elle avait laissé :

"Et voilà je t'ai raté... Tu étais bien au carnaval de St Marcel de Careiret samedi dernier ? Je crois t'avoir reconnu grâce aux photos de cette ciste, mais malheureusement après la fin du jeu (oui je faisais partie du groupe de musique), je ne t'ai plus retrouvé... Etait-ce une hallucination ou sommes-nous passés à coté de la photo du siècle ? Biz, Fannie"

Surprenant non ? En tout cas, une chose est sûre, je ne passerai plus jamais inaperçu dans le monde des cistes ! Alors, à quand une rencontre au cinéma, au supermarché, à la piscine...? Quoiqu'il en soit, n'ayez pas peur de me déranger, venez me voir et je vous promets de vous offrir, quelle que soit la situation, mon plus joli sourire !!!

 

Ah bon ? photo Bob82

 

 

Cette photo prise par Ovive34 se passe de commentaire. 

Ce panneau photographié par Dardanos dans le Lot-et-Garonne nous laisse peu d'espoir :-( 

 

Si vous empruntez ce bel escalier photographié par Ode, vous irez droit dans le mur !

 Voici une photo prise par Syluc lors de la rencontre avec Gus' et Nes', à proximité de la ciste @38@57898@

Bob d'Artois pourrait dire "Vu du dessous, attention boulet !". (photo Sioux) 

PODIUM, N° SPECIAUX
 

2000 cistes cachées ! Il n'aura fallu qu'un peu plus de 2 ans aux Cacheurs des Yvelines, premier département à avoir franchi le cap des 1000 cistes cachées, pour trouver 1000 idées supplémentaires de spots et d'énigmes : C'est le 12/06/2009 que JMLV s'est acquitté de cette symbolique et sympathique mission (@78@58285@ - La 2000ème ciste yvelinoise), comme il l'avait déjà fait le 18/04/2007 (@78@28475@ - La ciste des avatars) pour le cap précédent... Alors que la saison estivale se profile, gageons que les offices de tourisme sauront bientôt tirer profit de cette nouvelle richesse pour renforcer encore l'attrait de la région !

Un grand coup de chapeau, également, à Ulysse38 (@38@58150@ - Mais où est passée la cinquième colonne ?) et Boudicca (@58@57027@ La ciste de la buée n°18) pour leur 500ème ciste cachée, respectivement les 07/06/2009 et le 12/05/2009. Ils rejoignent ainsi Bob82, JMLV (encore lui !) et Scytale, dans un cercle encore restreint, mais qui ne peut que susciter l'admiration et la reconnaissance de nous autres Chercheurs !

BRONZAGE
 

Vacances obligent, il n'y aura pas de Ciste-Thématique en août. Le prochain numéro sera celui de septembre, qui sera mis en ligne le 31 août à minuit.

Ont participé à la rédaction de cette lettre d'information : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation