JOURNAL DES CISTEURS N°46
Parution du 01/10/2009
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
L'édito en quelques mots par Ovive34
 

Dans ce numéro 46 de Ciste-Thématique, vous trouverez un portrait, un seul. Je rappelle que si vous désirez vous présenter aux autres Cisteurs dans la rubrique Traits & Portraits, n'hésitez pas à vous... raconter en suivant éventuellement la trame disponible ICI.

Vous retrouverez vos rubriques habituelles : récits de rencontres, anecdotes, photos insolites... et les commentaires acerbes des deux compères, Gaston et Ernest, ainsi que ceux de Yolande, Josiane et le

Vous vous posez sans doute quelques questions concernant la participation aux différents jeux des Cisteurs-Rédacteurs du Ciste-Thématique. Sachez qu'ils jouent vraiment le jeu et ne disposent des solutions que vers le 25 du mois, s'interdisant alors de nouvelles propositions... Voilà pourquoi en début de mois, ils proposent des réponses et quelques jours plus tard, ils invalident les vôtres.

J'ai beaucoup de plaisir à travailler avec mon équipe de rédacteurs et je tiens une nouvelle fois à les remercier. Les rôles se sont distribués naturellement ! La faiseuse de bulles, les faiseurs de jeux, les correspondants locaux... C'est une expérience sympathique et prenante...

Tellement prenante ! Vous voulez une preuve ? Depuis que je passe mes soirées à systématiquement penser au Ciste-Thématique, mon amie Adopeste avec qui je tchatais longuement le soir a réussi à composer un questionnaire cistique à mon insu et pour notre plus grand plaisir (malheureusement, il n'y a rien à gagner !).

Pensez à réserver la primeur de vos anecdotes au Ciste-Thématique, adressez-nous des textes, des sujets... Notre journal est aussi le vôtre et nous apprécions vraiment de recevoir sans avoir à... réclamer !

Bonne lecture !

LE LOCALISATEUR
 

Ce localisateur créé par Yogo permet de savoir qui habite où. C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs avant de partir en voyage dans un autre département. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

Chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :)) N'hésitez pas à nous adresser votre photo !

A vous de les reconnaître !

 

VOICI LE BEBE-MYSTERE DU MOIS D'OCTOBRE
 

Qui est à votre avis ce joli poupon ? Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet "Ciste-Thématique d'octobre est paru" : c'est ICI.

TRAITS & PORTRAITS
 
Coachbunny
 

La quarantaine, toulousain d'origine, Coachbunny vit dans le Lauragais sur les bords du Canal du Midi (son palmarès). Il nous fait partager le portrait qu'il avait commencé à rédiger pour DG.

Bon, il paraît que c'est mon tour...
L'exercice n'est pas facile et je préfère de loin... fouiner dans la campagne ! Mais il faut jouer le jeu, et maintenant que Bob82 m'a dénoncé je ne peux plus m'échapper...

J'ai 3 enfants, dont une petite dernière de 26 mois, on s'organise...
Je travaille dans le spatial, j'ai d'ailleurs eu la chance de vivre en Guyane pendant un peu plus de 3 ans avec ma famille.

 

J'ai découvert les cistes à travers une petite annonce fin octobre 2005. En effet, nous avons en interne dans l'entreprise dans laquelle je travaille un service de petites annonces, et un collègue (Erix31) a posté une annonce du type : "Vous ne connaissez pas les cistes ? Vous aimez les énigmes et les balades en famille ? Contactez-moi".

Comme je suis un peu curieux, je l'ai appelé immédiatement ; il n'était pas là, j'ai donc tapé "cistes" sur Google et je suis arrivé immédiatement sur "cistes.net". Je venais de résoudre ma première énigme sans le savoir, mais surtout je venais de me contaminer gravement.

Je me suis inscrit immédiatement en choisissant le pseudo "Coachbunny", car lorsque j'étais plus jeune mon nom de code dans tous les jeux que je faisais c'était Bunny, je ne saurais expliquer pourquoi (et je ne suis pas petit avec de grandes oreilles !!!), et lors de mon inscription sur la piste des cistes ce pseudo était déjà pris et comme j'étais éducateur de foot auprès de jeunes, ça a donné Coachbunny.

Lors de ma présentation sur le blog des Cisteurs de Midi-Pyrénées, Adopeste m'a demandé si au pays des totems, dans une vie antérieure, on m'appelait "celui-qui-entraîne-les-lapins-en-dehors-des-sen tiers-battus". Je lui ai répondu :

"Celui qui cherche la boîte avec passion,
Ou celui qui cache pour votre émotion,
Au fin fond des forêts, en haut des sommets,
Crapahutant sans relâche toutes les contrées,
Haies, arbres, trous dans les murs, souches, murets,
Bien sûr par coeur il les connaît,
Un deux à gauche, quatre à droite, tout droit !
Ne te disperse pas, elle est là !
Non il n'est pas fou, juste un peu allumé ;
Youpi ! Ça y est je l'ai trouvée !"

 

Donc, une fois inscrit, j'ai sélectionné quelques cistes, et le soir je suis rentré chez moi fier comme un paon en expliquant à ma femme qu'on était entouré de trésors et que dès le week-end suivant, on allait partir en chasse. Le samedi c'est foot, donc le dimanche, on est parti avec toute la famille en direction de la ciste  @31@10375@. On a trouvé rapidement le début et puis on s'est joyeusement perdu, ça partait dans tous les sens, et puis petit à petit on a progressé jusqu'à mettre la main sur la boîte. C'est ma grande qui l'a trouvée. On a lu religieusement le carnet des Trouveurs dont les noms ne nous disaient rien (Oncle KARL, Davinci, Fox, etc.). Ma femme s'est chargée de la bafouille comme toujours quand elle est là et on a procédé à l'échange d'objets et à la recache minutieuse. On en a fait une deuxième dans la foulée la ciste @31@4413@ appelée : La ciste du multi-tronc de TonTon Sorcerer et pendant que je changeais la roue, car entre les deux, on venait de crever (Si, si ! Et ça ne m'est jamais plus arrivé depuis et pourtant je n'ose compter les kilomètres parcourus !), les enfants cherchaient la boîte. On a bien noté le petit code sans trop bien comprendre et on est rentré enregistrer nos trouvailles. Je savais déjà, au fond de moi, que ça ne serait pas la dernière car j'ai ressenti un truc incroyable qui ne me quitte plus, et depuis, chaque ciste ouverte est un grand moment de joie et de bonheur, parfois aussi de galère, ou de surprise incroyable, mais toujours ce petit frisson de plaisir au moment de la découverte de la boîte. Je suis sûr que vous comprenez de quoi je parle.

Depuis, je ciste. Souvent seul, dès que je peux (je suis un grand solitaire), avec Cachou Tls lors de journées cistes-marathon très sympa dans le Tarn-et-Garonne, avec mon fils sur des cistes techniques spéciales sélectionnées à l'avance, mais aussi, et c'est celles que je préfère, avec ma petite femme où la recherche des cistes (et la cache) est le prétexte à une escapade en amoureux, avec chambres d'hôtes et petit restau à la clé.
Ce jeu est formidable pour de multiples raisons. Il permet de faire travailler "la tête et les jambes" : il faut souvent faire des recherches documentaires, apprendre un fait historique ou insolite, revisiter les légendes ou autres contes et même s'essayer au décryptage même si je n'apprécie pas trop cette facette.
Puis, lors de la recherche sur le terrain, on se dépense, souvent sans compter, on marche parfois pendant des kilomètres mais avec le but d'ouvrir la fameuse boîte.

Je pense que les cistes sont un formidable pied de nez à l'esprit de compétition et d'individualisme très présent dans la société. La seule chose à gagner, c'est de passer un bon moment chez soi puis dehors. On a du mal ? On n'y arrive pas ? Aucun problème, les autres Cisteurs nous aident, sans rien demander en retour !

Je respecte trop les Cacheurs pour dire que je préfère telle ou telle ciste. De plus, on y passerait un certain temps car j'ai la chance d'habiter dans une jolie région (Midi-Pyrénées) avec de nombreux Cacheurs très actifs et un patrimoine fort intéressant.

Je ne peux passer sous silence Bob82 que j'ai eu la chance de voir arriver dans notre jeu et qui a apporté un réel dynamisme à notre région. Il a fait naître des vocations, c'est tout dire.

Mais je crois que ce que je préfère dans notre jeu, c'est de rencontrer sur un spot une personne qui vit quelque chose d'extraordinaire et que le Cacheur a voulu nous faire partager.

Je pense en particulier à cet homme qui, seul, rénove un château fort dans le Comminges depuis plus de 10 ans ou encore cet artiste qui depuis 15 ans découvre seul les rochers quelque part au fin fond du Lot et vit en quasi autarcie.

Ces deux rencontres m'ont bouleversé.

 

Bien sûr, ma traque cistique fourmille d'anecdotes, c'est moi qui me suis retrouvé chez les gendarmes car on m'accusait de voler des pierres la nuit à la lueur des phares de ma voiture (voir Ciste-Thématique n° 45).

Je me suis retrouvé embourbé un 15 août au milieu de nulle part par 35° à l'ombre et, sans l'intervention de Bob82, je crois que j'y serais encore.

Pour finir, je venais d'aller chercher une ciste dans un petit village des Hautes-Pyrénées quand, suite à une coulée de neige dûe à la fonte, je me suis retrouvé bloqué 2 heures à attendre le chasse-neige pour dégager la route.

Mais ce que je retiens de ce jeu ce sont les relations humaines formidables que l'on peut nouer avec les uns et les autres, même parfois sans se connaître, juste à travers des échanges de mail ou de MP.

Au plaisir de vous rencontrer sur la piste !

CB

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
Ça sort de l'ordinaire, non ?
 

Au moment-même où il allait dénicher la précieuse boîte cachée près d'un pigeonnier, ce Cisteur aperçut un homme dans le parc de la grande propriété voisine, pourtant apparemment désertée et laissée à l'abandon. Il apprit plus tard qu'il s'agissait du fils de l'ancien propriétaire, décédé, et que cet homme venait régulièrement pour tondre, tailler, en un mot entretenir le parc.

Au cours de cette rencontre inopinée et de discussions en discussions (cela a tout de même duré une heure !), l'homme apprit à notre Cisteur qu'Edith Piaf aimait à venir passer quelques jours pour se reposer dans cette propriété (lui, petit à l'époque, en avait de vagues souvenirs) et que son père (pas à Edith, mais au fils !) était un grand résistant et qu'il possédait une piste d'aviation pas très loin (ce que notre Cisteur put en effet vérifier sur internet).

D'après l'histoire locale, c'est de cette piste que le général de Gaulle s'est envolé pour l'Angleterre (et ça, le Cacheur ne le savait peut-être pas !).

Du coup, ce spot au départ joli mais ressemblant à tous les pigeonniers est devenu pour notre Cisteur un lieu exceptionnel chargé d'un passé surprenant.


Cet autre valeureux Cisteur a profité d'un week-end prolongé pour emmener sa famille au Parc Astérix tout en prévoyant arriver à caser une journée "cistes" dans le secteur. Après avoir donné la priorité au petit gaulois, ils partent donc un samedi matin à Senlis, où il a repéré une série qui leur permettra de découvrir la ville de manière... cistique. ;-)

Hélas, sur place, gendarmes et barrières abondent... C'est en effet le jour du mariage du prince d'Orléans ! Ils ne peuvent ramasser que peu de boîtes mais restent quand même pour que leurs filles puissent voir la mariée : une princesse en plus, ça n'arrive pas tous les jours ! Qu'à cela ne tienne ; notre Cisteur a quelques énigmes en réserve non loin de là, ils se rendent donc à... Chantilly pour constater que le même déploiement de forces est présent là-bas puisque la réception du mariage a lieu à l'hippodrome !!! Ce n'était décidément pas le bon jour pour cister discrètement !

 

Lors d'une journée de rencontre, cette Cisteuse discute avec un couple de Cisteurs tout en marchant. Elle leur dit être originaire d'une autre région de France et ils lui répondent qu'ils connaissent puisqu'ils y ont séjourné pour chercher quelques boîtes. Ils se souviennent même être allés demander des renseignements à l'office du tourisme de ... pour essayer de comprendre comment trouver une certaine ciste ; ils ont d'ailleurs longuement parlé du jeu à l'hôtesse à l'accueil... Notre Cisteuse toute étonnée réalise alors que cette hôtesse était la copine qui lui a justement dit "Tiens, j'ai entendu parler d'un jeu qui devrait te plaire..." et qu'elle doit donc sa présence à cette journée (et son addiction cistique sévère !) à ces 2 Cisteurs juste à côté d'elle !

Lors d'une balade cistique sur la piste d'un des plus grands Cacheurs de France (dans le Top 10), ce couple de Cisteurs était sûr d'en avoir plein les yeux.

Tout se déroulait comme prévu lorsque, persuadé d'avoir trouvé la cache de la énième ciste, Monsieur retire les pierres et là... il tombe sur ce livret coquin.

Bien entendu, il a bien replacé le trésor !
Eh oui ! Cette fois encore, ils sont rentrés chez eux en se disant qu'ils en avaient pris plein les yeux... 

 

EXCLUSIF !
 
par Philippe d'EUCK
 

Chères Cisteuses, Chers Cisteurs,

Il y a bien longtemps, des lyonnais, cistant sous le pseudo "Dedale" et "Chandel", avaient pris contact avec DG pour lui proposer leur idée de réaliser une BD, dont le sujet serait la recherche d'une ciste. Auteurs aux talents déjà reconnus dans le monde de la BD, Jean-Luc JULLIAN et Serge ANNEQUIN, ont tenu leur promesse, et nous avons le grand plaisir de vous annoncer que cette BD est maintenant réalisée, et paraîtra le 6 novembre aux Editions Lieux Dits.

Et quelle BD !!! J'ai eu l'honneur d'en avoir la primeur, et je vous assure qu'elle est vraiment extra, une énigme sur fond de secte secrète, avec des planches, une ambiance, et une histoire superbes !!! Je sais que DG aurait adoré, et c'est là, aussi et encore, un bien bel hommage à sa mémoire qui lui est rendu. Sincères mercis, et félicitations, à Jean-Luc et à Serge, pour ce magnifique cadeau !

Je leur laisse le soin de vous en dire plus, et bonne chance à vous sur la piste de cette extraordinaire ciste, qui est maintenant en ligne, et bonne lecture de la BD, que vous pourrez commander dès le 6 novembre via cistes.net ! 

LA BD CISTE
 
Ma Ciste en Enfer, une BD dont l'énigme est une ciste par Dédale et Chandel
 

 

Nous sommes des auteurs de BD amateurs de Cistes. L'idée de réunir la bande dessinée et le jeu de piste nous taraudait depuis quelques temps. Aujourd'hui nous y sommes parvenus. Notre album "Ma Ciste en Enfer", dont l'intrigue tourne autour d'une Ciste, va bientôt sortir (début novembre). Pour qu'il soit vraiment attractif, interactif et unique nous avons réellement caché la ciste dont il est question dans notre album. Alors, si vous voulez vous mesurer (avant que l'album ne sorte), à notre héros Auguste-Louis Chandel et à sa nièce Lison, lancez-vous sur la piste de "La BD Ciste" (@69@62981@).


Toutes les infos nécessaires sur http://augustelouischandel.free.fr

Ma Ciste en Enfer est notre 5ème album de bande dessinée et comme toujours l'histoire reste très attachée à Lyon et à son patrimoine. La Ville est devenue un immense plateau où les joueurs se mesurent à une énigme de tous les diables. Un mystère pour esprits affutés et pour ceux qui n'ont plus peur des ténèbres.

Bonne Ciste, bonne lecture et un grand merci à Philippe d'EUCK et au journal Ciste-Thématique pour nous avoir donné la parole.


A LA RECHERCHE DE SUCETTES GEANTES
 
 

Vous êtes-vous demandé comment un ignare en code de la route interprèterait les panneaux de signalisation routière ? Chaque mois, nous vous donnerons une liste d'interprétations, vous aurez un mois pour trouver à quels panneaux elles se rapportent (exemples) et nous proposer vos réponses sur Newforez.

La solution paraîtra sur le prochain numéro de Ciste-Thématique.


Questions pour le mois de novembre :

 

  1. Présence impériale.
  2. Absence impériale.
  3. Meules abandonnées.
  4. Chute de skieur.
  5. Silicon Valley.
  6. Interdit aux usagers nés entre le 24/10 et le 22/11.
  7. Cathédrale en construction.
  8. Décalez vos fesses sur la droite de la cuvette.

 

 

INVITATION
 

Viens ! Viens chercher... 

Non ! Pas là ! 

 

Il est formellement interdit d'y cister et puis... 

 
 
 

L'accueil n'est pas très engageant...

et le dernier qui y est allé s'en souvient encore ! 

Viens plutôt par ici ! Tu ne regretteras pas ! Tu verras... 

des décors inattendus,

d'autres insolites,

et même fantastiques : ici, un rocher qui semble jouer les gardes mandarins, sur le parcours de la ciste @04@52363@

et bien d'autres surprises !

Merci à tous les photographes ! 

EN RAYON
 
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique.

Nous vous rappelons qu'en commandant des T-shirts, vous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

PETITES ANNONCES
 

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum et Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs, Seth et Dolina. Voir ICI.

 

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction.

Nous recevons aussi régulièrement des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne tenons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. 

CHOSE PROMISE, CHOSE DUE !
 
LOCOTWISTER A POIL
 

Cela fait un mois que vous attendez les photos de Locotwister... Ces images pouvent choquer certaines sensibilités, nous avons préféré les placer sur une page dédiée : ICI

 

 

PHOTOS DE VACANCES
 
Camargue bretonne par ClubDQuatre
 

Etait-ce un rêve, éveillé, soufflé par ces marchands de sable ?

En partant en vacances en Bretagne, le ClubDQuatre, Cisteurs du sud de la France, imaginait bien un peu plus de dépaysement ! 

Cet endroit aurait bien mérité une ciste... Enigme : "À 1137 km des Saintes Maries de la Mer" ! 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

RAMENEZ VOTRE PHRASE ET CROISEZ LES MOTS ! par Baykus
 

LA GRILLE DU MOIS D'OCTOBRE. A VOS NEURONES !

 

QUIZZ
 

Chaque mois une ou plusieurs énigmes seront soumises à votre sagacité.


Chamix publiera chaque mois la liste des vainqueurs dans l'ordre d'arrivée (ou au moins les 10 premiers).

Si la solution d'une énigme n'est pas trouvée, l'énigme sera reconduite, accompagnée d'une autre.

Définition par Chamix
 

Il en faut pourtant une pour en faire un commerce. (10 lettres, en 3 mots)

Qu'est-ce que c'est ? par Miquet
 

 

LA BOUILLONNAISE NOUS A BIEN GOÛTÉ
 
Rencontre cistique belge par Digitale
 

Maintenant que les vacances sont un lointain souvenir... déjà...

Maintenant que voici venir l'automne...

Maintenant que vous avez TOUT oublié de notre rencontre du 1er juin (hein, mais quelle rencontre ?)...

Dame Digitale se rappelle à votre bon souvenir pour vous aider à vous remémorer avec joie cette journée formidable.

Eh oui, vous avez tellement attendu (certains avec plus de patience que d'autres !) que ce petit compte-rendu, au moment où vous l'attendez le moins, vous causera, j'en suis certaine, une joie tellement démentielle que vous ne m'en voudrez point de vous avoir fait languir si longuement.

C'était donc le 1er juin 2009, la promesse d'une belle journée et d'un rassemblement de Cisteurs que l'on peut presque déjà qualifier de "traditionnel". En effet, c'est pour la 2ème année consécutive qu'à l'initiative d'Hannibal nous faisons cause commune pour une journée à la recherche de nos précieuses boîtes.

Rassemblement à Libramont : le triste parking de la gare est rapidement égayé par les joyeuses arrivées des différents membres de notre équipage : Dames Luna Lovegood, Chérie avec ses enfants et surtout, surtout, les très attendus petits pains au chocolat, Hannibal, Blackjack, Lesprit, Lornitho, Tessa, Digitale, Vadrouille, et Brt.

Après un rapide briefing, nous suivons Hannibal, général d'un jour, qui nous a préparé pléthore de cistes dans la magnifique vallée de la Semois (région de Bouillon), une des plus belles, comme chacun sait, mais aussi une des plus riches en histoire et mystères de toutes sortes.

Hannibal signe ses oeuvres...

Nous commençons fort par une cache en pleine forêt censée nous offrir des pierres précieuses mais encore fallait-il la trouver... Rassurez-vous, ce fut chose faite, mais en toute dernière limite par Lornitho le persévérant, alors que chacun avait déjà renoncé. Nous avons trouvé les bijoux, Tessa le distrait rêveur, lui, y a laissé ses lunettes de soleil. 1/1 !

 

 

Lornitho inaugure la journée...

Puisque nous aimons les pierres, en avant pour celles de la route de l'ardoise. Encore une facile. Oui, mais... nous trouvons l'endroit, fouillons, refouillons sans succès et... c'est en remettant en place les lieux que le trésor s'offre à nous, bien dissimulé sous une pierre recouvrant un trou dans le sol.  

 

 

Saperliciste, elle est là !

En route cette fois pour une charmante chapelle dédiée à Sainte Barbe près de laquelle la ciste, débusquée par le preux chevalier Brt, est bien ficelée à un arbre. Heureusement, les instructions étaient claires : apporter de quoi attacher ; des comme ça, on n'en voit pas souvent !

Non, ceci n'est pas une ciste piégée !

Après la chapelle, le cimetière. Mention spéciale pour la beauté sinistre de l'endroit. Nul doute que sous la lune et la brume de l'hiver, le monstre rouillé qui garde la ciste fasse forte impression. Mais c'est un jour de soleil et nous ne retenons que l'ombre bienfaisante de ce lieu de repos abandonné... sauf des touristes et d'étranges insectes.

 

 

Ô gardien de la ciste, accepte nos modestes présents...

La faim se faisant sentir, il est déjà temps de rejoindre notre lieu de pique-nique face au Géant endormi.

En arrière plan, le Tombeau du Géant et de gauche à droite : Jessica, Joy, Chérie, Black Jack, Tessa, Digitale cachée, Luna Lovegood, Hannibal072, Vadrouille, Brt, Lornitho et accroupi par terre Lesprit...

Croyez-moi, on peut trouver pire endroit pour un repas ! Quelle vue ! Nous faisons bombance de victuailles apportées par tous, mais impossible d'avoir le dessert tant attendu avant d'avoir trouvé la cachette la plus ardue du jour. Ardue, non en difficulté intellectuelle, mais en difficulté physique puisque, des balcons de la Semois, il nous faut descendre par un sentier escarpé jusqu'au niveau de la rivière et, ensuite, tout remonter ! C'est BlackJack le mystérieux qui nous fait l'honneur de la trouver le premier, et de porter ainsi à 7 le nombre de cistes trouvées de la journée.

Black Jack pour la der...

Heureusement, pour terminer, la célèbre mousse au chocolat de Lesprit nous requinque ! Songez que celui-ci avait été menacé des pires sévices si de mousse il n'apportait pas !

Enfin, je passe sur les boîtes cherchées mais pas trouvées pour m'attarder sur un trésor caché dans l'enceinte d'un vieux château fort. Encore une fois, nous cherchons abondamment, tant dans nos têtes en espérant l'illumination essentielle, que physiquement, sondant presque chaque pierre. Mais c'est finalement Joy l'observateur, avec une fierté sans pareille, qui extrait le trésor de la muraille. Et oui, un bon Cisteur c'est quelqu'un qui sait garder une âme d'enfant !

Joy l'a trouvée, lui !

 

 

Photo surprise, de bas en haut du toboggan... Chérie, Vadrouille, Luna Lovegood, Lornitho, Tessa, Lesprit, Brt, Digitale, Hanibal072 en rouge et Black Jack.

C'est ainsi que, fatigués mais tous ravis de notre belle équipée, nous rejoignons nos pénates en nous promettant bien de remettre cela l'année prochaine.


Un tout grand merci à Pissenlit le fécond, à qui nous devons une majorité des cistes de cette belle région dans laquelle nous avons encore beaucoup de recoins et autres méandres à découvrir ou redécouvrir...

D'autres photos souvenir de cette belle rencontre cistique sont ICI.

UNE RENCONTRE PAS COMME LES AUTRES
 
Rencontre avec Bambi sans Panpan par Tuttle01
 

Le premier jour de l'automne je cherchais une ciste de Dix-Neuf en Isère, et voici ce qui m'attendait au bout d'un chemin.

Nature, que tu es belle ! 

 

RENCONTRE SAVOYARDE
 
Pour les fondus des cistes par Triacon
 

Comme on sait, la Savoie est un beau pays et ses habitants sont très accueillants, surtout les "pièces rapportées". C'est ainsi qu'un beau (ouf !) week-end de septembre, les 5 et 6 derniers, un troupeau d'adeptes de la petite boîte se retrouve le samedi matin sur l'autoport de la capitale de Terra Modana, dans la profonde vallée de la famille ursidée de Colargoll et Yuna, ordonnateurs de la journée.
 
Nous avions là, en plus de nos deux hôtes et d'Esteban, leur petit dernier, la fine fleur (tant pis pour les absents) savoyarde, française, et même helvète du coin, vieux briscards de la ciste, et pousses nouvelles mais prometteuses : 
Bérénice38, Chamix, Charlipopotte et sa mobilette, Chat botté, Didikong, Foinduloup, Jonhjonh, JYB76 en famille, Koool, Loulou (de Loulou et Chouchou), avec la petite Léa, Patoche73100, Polichinelle, Sandyana, Triacon, Tuttle01 et son Eve, Ulysse38 et sa 900 dal, et bien sûr... Woodpecker, bien connue du Dauphiné Libéré. 
Un invité surprise nous rejoint : Joséphin le rat-moneur, ravi de retrouver pour la journée l'air du pays natal et éploré d'être aussi looooiiiiin de sa Gertrude.

Après quelques bonjours, bisous, "qui n'a pas fait l'échange de ma ciste mobile ?", le convoi s'ébranle vers les hauteurs proches, à l'assaut d'un programme chargé. Après un prélude de Jean-Baptiste, nous essayons (ah ah ! joke) d'être de plus en plus Forts sur la piste tracée par nos mauriennais.

Joséphin devant un des forts de l'Esseillon

La quête nous amène doucement vers le lieu du pique-nique enchanté. Tout y est : soleil, paysage grandiose et bucolique... tout cela au milieu de trois cistes !!!

Un bon Cisteur n'a pas peur de se mouiller !

Déjà éblouis de cette matinée, nous repartons, petits gars du coin et monchus (explications par mp) bras dessus, bras dessous, boîte après boîte jusqu'à l'incontournable d'une grande absente : Dame Ode qui nous attendait symboliquement à sa maison insolite.

Devant la maison penchée...

Le soir venant, nous redescendons de la Terra Modana pour rejoindre le fief de Colargoll et Yuna qui nous catapultent vers les mobile homes tout proches. Nous retrouvons à cette occasion Syluc (avec Sy et Luc...), fin prêts pour la soirée et le lendemain. Quelques z'hibouries, diots (explications par mp pour les monchus), dahus et moult crus et cuits plus tard, extinction des feux en prévision du programme dominical.

Dimanche 6 septembre : Triacon (autre "pièce rapportée") a concocté une journée viticole dans la Combe de Savoie qui s'ouvre sur un couronnement : le roi Tuttle et sa croqueuse passent la barre des 2000 !!! 
 
Peu après, au détour d'un petit pont, une petite vieille pêcheuse (ou pécheresse, le débat fait encore rage) gourmande notre Chat botté qui se précipitait vers la ciste cachée là : "Fô pas faire pipi ici !". Foin du tout, ni du loup d'ailleurs, la pêcheuse ne pêchait pas, la vieille ne l'était pas, et les soupçons de Chamix furent confirmés par notre Koool : cette vieille était Cisteuse et se nommait Lolly, venue nous retrouver pour la divine surprise du circuit !!!

Dès lors, les boîtes s'enchaînent, les bouteilles se vident avec modération, et les centaines sautent sans celle-ci, de Bérénice à Polichinelle, en passant par Loulou et Ulysse.

Triacon : "Et c'ui-là, goûtez-le moi !"

De ceps en vignes, et de chais en chalet, nous nous retrouvons au final qui nous rappelle au souvenir d'un autre grand absent : Jpb38, papa d'Adèle à Pierre Forte, dont la série bouclera ce week-end de marathon cistique, avec jusqu'à 49 découvertes dans le weekend pour le roi régional !

Yuna a réalisé un superbe diaporama souvenir en ligne ICI et toutes les photos intégrales ou trafiquées ;-) sont sur le forum 

 

PODIUM, N° SPECIAUX
 
Des mille et des cents par Cleapotre
 

Pris en défaut par la célérité des Cacheurs mainoligériens (si, si, ça existe, Professeur Bard Jo !), le précédent numéro de Ciste-Thématique n'avait pas pu signaler à temps le passage de l'Emile opéré le 31/08/2009 par le département du Maine-et-Loire. L'oubli est maintenant réparé ! Locotwister, l'adepte régional des jeux de mots capillotractés (si, si, Professeur...), aura fait preuve cette fois-ci d'une grande sobriété en choisissant pour nom de cette ciste si particulière "La ciste numéro MILLE" (@49@61741@).

Ce même Locotwister, de passage dans l'Est de la France fin août, ne sera pas resté présent suffisamment longtemps pour s'intéresser à la 2000ème ciste d'Alsace, posée par Carole67 le 21/09/2009 dans le cadre de sa nouvelle série (@67@62645@ - La tirelire de John 1/7). L'occasion d'une prochaine virée d'Ouest en Est ?

46 cistes cachées sur le seul mois de septembre ! Mamietopset aura mis les bouchées doubles pour intégrer ce mois-ci le club encore restreint des (8) Cacheurs de plus de 500 cistes. Et c'est au cœur de "l'ancien centre-ville" (@31@62109@) que ce cap élogieux aura été atteint, le 09/09/2009. Une ciste qui reste encore à décapsuler, à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Pour finir, rappelez-vous leur portrait, présenté dans le Ciste-Thématique n°42 de janvier dernier : A l'époque, les sympathiques Eurekamous venaient tout juste de fêter leur entrée chez le déjà respectable "Vincent". Neuf mois plus tard, ils accouchent d'un nouveau cap symbolique avec celui des 3000 cistes trouvées ! Une performance concrétisée le 04/09/2009 à l'occasion du décapsulage (une habitude pour eux, au grand dam des autres Cisteurs vosgiens) de la @68@61854@ - Bien le bonjour d'Alf !... (une ciste pour rire). Félicitations aux heureux parents, et rendez-vous en juin 2010 pour le cap 4000 !

STATISTIQUES
 
Août 2009. Cistes cachées : 1552 Nb d'échanges : 24673
 

 

Cette rubrique est directement inspirée du jeu "Le bout rimé", dans le "Salon des  Divers-tissements" de Newforez, où des poètes amateurs se lancent des défis avec des mots imposés en terminaisons de quatrains.

Il y a un minimum de règles à respecter : elles sont rappelées dans le message d'introduction du sujet (ICI). Pour l'adapter à votre magazine favori et l'ouvrir à tous les lecteurs, nous allons procéder ainsi :

Chaque mois 4 "mots-défis" seront proposés.

Les créations devront être adressées à CISTE-THEMATIQUE au plus tard le 15 du mois.

Seules les 10 premières propositions reçues seront retenues pour être soumises, du 15 au 25, aux votes des habitués de Newforez en utilisant le principe du sondage, ce qui permettra de sélectionner, pour publication dans le numéro suivant de Ciste-Thématique, les 3 quatrains ayant recueilli le plus de votes.

Nous ne retiendrons qu'une proposition par auteur.

Voici, dans l'ordre, les 3 quatrains qui ont obtenu le plus de votes et le pseudo de leur auteur(e).

1er : Cleapotre
Laissez-moi vous conter la lointaine Acadie,
Ses blanches orchidées et ses pourpres radis,
L'île du Mont Désert saoûlée de canicule,
Et ses lépidoptères, aériennes virgules.

2ème : Ducale78
C'était par un soir de grande canicule,
Elle était là, souple comme une virgule,
Tout contre moi, pauvre berger d'Acadie,
Et je lui murmurais, oh, tu m'aimeras, dis ?

3ème : Locotwister
Qu'il est doux, le mois de septembre en Acadie,
Ici pas de trombes d'eau ni de canicule
Juste une goutte qui se dépose en virgule
Sur la fane acidulée d'un croquant radis.

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) : L'aiguille, Ovive34, Salome49, VeroYes.

Avez-vous remarqué l'effort supplémentaire
Que du premier quatrain notre auteur s'imposa ?
A l'hémistiche rimer, ça, il fallait le faire :
Mots choisis à dessein... et Cleapotre osa !

Pour novembre, le "défi-rimes" est donc fourni conjointement par Cleapotre et Ducale78.


Tout le monde joue avec : triptyque, dytique, cuisine , marine.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

 

 

 

 

Sur la vitre arrière de la voiture d'Ovive34, un nageur en eau vive surfe sur des vagues de boue ! 

LES PHOTOS DU MOIS
 
Trois pour le prix d'une !
 

Nénuphars,

Reflets,

Jamais deux sans crôa. 

 

C'EST BÔ !
 
Histoire de famille par Salomé49
 

Nounou44 (la benjamine, la première convertie)

Aidée de ses petits bouts à la conception,
mais non, mais non...ce n'est pas de l'exploitation !
Ses galets rigolos, demandent de l'attention
ne sont-ils pas jolis ? Voici belle collection.

Généalogiste (l'aînée, qui a elle-même enrôlé ses petites filles)

C'est bien évidemment un arbre qu'elle dessine,
ses premières mosaïques, pour se faire la main
Les galets plus jolis, c'est grâce à la Nadine.
Découvrez-les aussi, au détour d'un chemin.

Salome49 (on dit comment pour la 5ème ? C'est ma fille qui m'a fait découvrir cette fabuleuse quête)

Ah les galets, les galets, y'en a plein partout,
Discret dans les boîtes, l'objet me semble idéal.
Photos découpées deci, delà, vrai fourre-tout.
En sortent quelques séries, sont-elles originales ?

 

LA CISTORIENTATION
 
Une autre façon de cister par Microb
 

Depuis le début, mon autoportrait dans cistes.net annonce la couleur : pratique la CO (Ciste Orientation ou CistOrientation), clin d'œil aux Orienteurs et aux Cisteurs de notre communauté.

Cependant, j'ai découvert la Course d'Orientation bien avant les cistes.

Mais ces deux découvertes ont été des moments inoubliables et ont modifié à jamais mes loisirs.

Ces deux activités que je pratique toujours avec ferveur, même si j'ai un peu levé le pied en ce qui concerne la Course d'Orientation, ont l'avantage de nous rappeler les jeux de pistes ou les chasses au trésor de notre enfance.

L'idée m'est venue de mélanger le sport et le loisir pour créer le concept de CistOrientation et d'offrir un parcours sur une carte de Course d'Orientation où chaque poste (balise pour les Orienteurs) serait remplacé par une ciste à découvrir. L'énigme devient purement visuelle, et consiste à "décrypter" la carte pour savoir comment atteindre le poste et donc la ciste.

Les Orienteurs sont des coureurs des bois et leur terrain de jeu, c'est la forêt !

La forêt plaît également aux Cisteurs, car elle est toujours agréable, et quelle que soit la saison, nous offre plein de surprises (animaux, champignons, fleurs, baies sauvages...). L'extraction des boîtes pose moins de problèmes que dans les zones habitées. Enfin, un parcours avec plusieurs cistes à la clef sans avoir à reprendre la voiture fait souvent déplacer la famille entière pour une promenade ludique du week-end. C'est quand même mieux que se perdre dans les allées grouillantes des centres commerciaux !

Comment transformer les énigmes classiques des cistes pour que les Trouveurs arrivent à un point précis de la forêt ? La carte IGN au 1/25000ème vous offre les principaux carrefours et les grands chemins, parfois les parcelles/divisions et un relief sommaire dû à des courbes niveaux simplifiées.

En prenant comme support la carte de CO, on arrive à pouvoir décrire presque tous les détails du terrain tel que vous le voyez quand vous y êtes : un gros rocher, un trou d'eau, un arbre particulier, une souche, un fossé, un talus, une borne, un banc... avec un relief et des courbes de niveau travaillées à l'extrême pour vous permettre de visualiser la moindre dépression ou la moindre levée de terre.

Des cartographes (souvent des Orienteurs bénévoles) ont parcouru toute la forêt dans ses moindres recoins pour vous offrir ce type de carte. Les échelles de ces cartes sont nettement plus grandes que celles de l'IGN. En général, elles sont au 1/15000, 1/10000 et 1/7500 (1cm sur la carte représente 75 m), ce qui fait que l'on peut y inclure beaucoup plus de détails. Tous les noms ou références topographiques ayant disparu, il faut apprendre à lire la carte avec ses différents couleurs et symboles normalisés. Un des points les plus déroutants pour un novice, c'est la "couleur" de la forêt. Sur une carte IGN, pas de mystère, la forêt est vert uniforme ! Sur une carte de CO les cartographes représentent la densité de la forêt, en allant du blanc (très pénétrable) au vert foncé (impénétrable). Ils représentent également le type de végétation rencontrée : végétation basse (traits verts verticaux) ou végétation haute (couleur vert uni). L'ensemble de ces éléments combiné avec une description détaillée du relief permet de faire des choix d'itinéraires très précis, en dehors des chemins, et de cacher des cistes là où il serait très difficile voire impossible par une énigme textuelle, d'amener un Cisteur.

Ma première CistOrientation, la ciste du poste 1 (@78@ 8863 @), dans "le petit bois derrière chez moi" a servi d'initiation aux Cisteurs en leur permettant d'appréhender la lecture des cartes de CO. Pour les suivantes j'y fais encore référence pour aider les néophytes.

Dans cette série, je fournis un lien Internet qui permet de télécharger une carte de CO au 1/7500 du bois de Maurepas. Les 16 postes représentés par des ronds rouges correspondent à une zone précise où une ciste est cachée. En cliquant sur un de ces ronds rouges on obtient un zoom du spot (de la carte) avec une explication sur la symbolique de la zone et la localisation précise de la ciste.

Exemple pour le poste 9 :

Les éléments hydrographiques (étangs, mares, cours d'eau...) sont représentés par du bleu. Vous vous en doutiez ! Ici nous avons une petite mare. Hélas, sa couleur sur le terrain est loin d'être à l'identique.
Mais intéressons-nous au rond vert situé au-dessus... Le cartographe note ainsi une chose bien précise, remarquable sur le terrain... La ciste est là !

Et ainsi de suite pour tous les autres postes....

Pour assurer l'initiation complète, je fournis aussi dans l'énigme un lien Internet vers un tableau de tous les symboles de la CO, ainsi que leur interprétation.

J'ajoute également les conseils d'usage que tous les Orienteurs connaissent bien, mais qui s'appliquent aussi aux Cistorienteurs !

- De bonnes chaussures (pas de talons aiguilles, lol), ne pas oublier la carte, NI la boussole, car certains postes sont en dehors des chemins, à l'intérieur des parcelles.

- Parcours à faire jambes et bras couverts : de mai à octobre, les tiques (fougères et végétation basse), et les moustiques (zones humides), nous guettent.

Après l'initiation, et toujours dans nos belles forêts yvelinoises, la 2ème, Mado's trip (@78@28249@), et la 3ème CistOrientation, Rambo's forest (@78@29208@), en association avec Soizic, intègrent pour ces parcours des personnages et un scénario. Nous y alternons des cistes à faire avec une carte de CO, et des cistes avec des énigmes textuelles classiques.

Puis, notre association se transforme en Studios "SoizCrob" pour la réalisation de la 4ème CistOrientation, ou plutôt du film "La mémoire dans l'apo" (@78@43999@), avec la participation de Jason Bourne à la recherche de son identité à l'aide de 16 postes.

 

La 5ème CistOrientation (parcours de 14 cistes) vient juste de sortir et s'intitule "Les 14 Blagues orientées ou si t'es triste, mais ris donc !" (@78@62218@)

Chaque poste est "traité" avec un peu d'humour, maintenant que nos Cistorienteurs savent mieux lire les cartes et, de ce fait, mieux s'orienter.

J'espère qu'il y en aura d'autres, ce ne sont pas les forêts ni les cartes de CO qui manquent.

Orienteurs et Orienteuses, qui vous cachez au sein de la communauté des Cisteurs, ne seriez-vous pas tentés de réaliser ce genre de série ? Vous avez tous les ingrédients pour le faire, et le succès est garanti ! Je connais même quelques Cisteurs qui, après avoir fait ce genre de série, ont pris une licence dans un club de CO. Ils se reconnaîtront !


Je remercie Soizic, ma complice, pour son aide précieuse dans l'élaboration des CistOrientations.

 

 

MIAM-MIAM
 
Gaspacho de raisin noir à la menthe par Raisinsdor
 

Ingrédients :

1 kg de raisin noir
Feuilles de menthe
Quelques grains de raisin blanc
Feuilles de menthe

Faire cuire le raisin égrainé, et passer au mixer dans une casserole 15 minutes à feu doux puis le mixer de nouveau.

Le passer au chinois.

Laisser bien refroidir puis dresser dans un ramequin avec une feuille de menthe et un grain de raisin blanc coupé en fines lamelles.

Consommer votre gaspacho très frais. 

 

Brochette de raisins et figues caramélisés sur coulis par Raisinsdor
 

Monter la brochette en alternant raisin blanc et noir, terminer par un quartier de figue (de Solliès-Pont évidemment !)

Préparer un caramel avec 200 grammes de sucre et 225 grammes de glucose.

Quand le caramel a atteint une belle couleur, napper les brochettes avec une petite louche.

Laisser refroidir pour que le caramel durcisse.

Décorer votre assiette avec des grains de raisin ou le gaspacho de raisin noir à la menthe que vous aurez légèrement sucré.

 

LE COIN LITTERAIRE
 
Un nouvel épisode du roman à mille mains...
 
Nous allons peut-être apprendre enfin qui est l'enfant de Josiane et qui en est l'heureux géniteur ! Nos deux vieux découvrent ici les mystères de la génétique.
 

- Ben sacré bon sang de bonsoir, comment tu veux que je sache ?... En plus, j'ai plus vraiment les idées claires à cette heure ! Donc tu me dis qu'il est venu à sa majorité, pour ses vingt-et-un ans, et il doit avoir entre soixante et soixante-cinq ans...

- Ben ouais, c'est ça.

- Oh sacré nom d'une pipe ! Je vois qu'un gars : ça serait pas le Germain Poileux, notre maire ?

- Ben si !

- Alors là, mon gaillard, ça m'en bouche un coin ! Envoie donc la gnole, que ça me remettre les idées en place !... Mais qui a bien pu avoir le courage de se faire la Josiane avec la tronche qu'elle avait à l'époque ?

- Un aveugle ? Un mec bourré ? Remarque, ça, c'est du domaine du possible. De plus, c'est un peu notre mode de vie, couramment pratiqué chez nous... Alors t'as pas une idée ?

- Non, quand je suis bourré, je ne me souviens de rien !

Feuilletant le paquet de lettres fripées, Ernest semblait avoir trouvé quelque chose. Ravalant sa salive parfumée au malt, il marqua une pause avant d'annoncer à son compère une nouvelle qui allait enfin changer une longue vie de routine.

- C'est justement là le (hic !) ... 'scuse... le problème. Elle le précise pas complètement dans sa lettre, et l'encre s'est en grande partie effacée. Tu penses bien qu'elles ont soixante ans, ces foutues lettres ! J'arrive tout juste à comprendre qu'il est question de grange de foin... de deux p'tis cons pleins comme des outres... Merde, Gaston, tu crois que c'est nous ?

- ...

Gaston, saisi au vol par cette nouvelle aussi abrupte qu'acérée, ne parvint pas à prononcer le moindre son. Après quelques secondes paraissant soudain plus longues que les soixante années écoulées, il ne put bredouiller qu'un...

- Et ?...

- Attends, je déchiffre... Tu sais que vu ce qu'il reste de ces lettres, c'est une pierre de Rosette qu'il nous faudrait ! Regarde-là, toute une famille de souris s'est régalée de cette page, il en reste quasiment rien.

- M'enfin, on s'en fiche de ce qu'ont bouffé les mulots, accouche !!!

- J'y arrive, j'y arrive... Ça parle d'accident, un truc qui serait arrivé à Molard en allant à un rendez-vous galant avec la Josy... Une histoire de foin, donc, et de deux p'tits cons... Une chute du grenier de la grange... D'ambulance et de...

- Attends, attends, le coupa Gaston, t'es quand même pas en train de me dire que c'est à cause de nous que le Maurice a passé toute sa vie dans un fauteuil roulant, et qu'en prime, l'un de nous deux a mis la Courtecuisse en cloque pour qu'elle nous ponde notre maire ?...

- Ben, rappelle-toi, quand tu labourais...

- Quoi ? Quand je la bourrais ?

- Non rien. Faut bien rigoler de temps en temps !

- Je déteste les jeux de mots, tu le sais. Et celui-là en particulier... Si ça se trouve, c'est toi, le dabe du maire !

- Et puis quoi encore ?... fit Gaston. Tu me vois faire ça avec la Courtecuisse ?

- Ben peut-être que je t'ai vu faire, mais que j'étais trop bourré pour m'en souvenir, vieux gars ! rigola Ernest.

- Moi, je suis sûr que c'est toi, le père !

Les deux compères se chamaillaient, mais c'était davantage pour meubler le silence que par conviction. En leur for intérieur, Gaston et Ernest se demandaient si, après tout, l'un des deux n'était pas le père biologique de Germain Poileux, maire de St Marcelin-sur-Poulaire.

Le lendemain, lundi, ils se retrouvèrent et poursuivirent leur discussion au bistro, devant un pousse-café.

- Tu sais quoi ? fit Gaston. On devrait faire un test ADN, comme dans les séries à la télé. On saurait alors qui est le père.

- Pour ça, il faut de la salive, du sang, un cheveu ou du sperme. Tu te vois demander au maire de cracher dans un gobelet ? Tu as l'intention de le couper avec ton Laguiole, de lui arracher le dernier tif qu'il a sur le caillou, ou lui demander de... euh...

- Oui, tu as raison, c'est idiot, concéda Gaston... Et puis, quel intérêt avons-nous de le savoir, hein, je te le demande, hein, dis, dis, hein, dis, dis ?...

Germain Poileux ignore qui est son père, et il ignore même que la Josy est sa mère. Celle-là, elle va clamser, et elle ne parlera pas : c'est une pisse-vinaigre, et elle aura peur du scandale, même après sa mort. On laisse tomber.

- Le Germain Poileux, il n'est pas marié et il n'a pas d'enfants. Mais il a une sacrée bonne terre. Quand il mourra, l'un de nous pourrait hériter...

- Arrête de picoler ! répondit Gaston. Quand il mourra, nous, on sera morts depuis longtemps !

- Parle pour toi ! Moi, je vais essayer d'arracher un cheveu au maire. Si j'hérite, tiens, j'offrirai même cinq pour cent de la valeur de la terre héritée à Maurice Molard !... Et peut-être même que la mère du maire lui léguera ses biens. En tant que père du maire, je toucherai alors une partie des terres de la mère du maire. Ça vaut le coup !

- Mais dis donc, si tu hérites c'est que tu serais, j'ai bien dit serais, le père, en admettant, avec le prélèvement de... ce que tu voudras. Mais t'as-t'y donc pensé à la Yolande ?

- T'as raison, voilà que j'ai plus toute ma tête ! La bûche, à côté de ça, c'était de la rigolade ! Tu parles d'un savon qu'elle me passerait, la vieille ! Et puis d'abord, ça pourrait être toi, tu étais bien un des deux petits cons, et ....

- Ah non, je te vois venir avec tes gros sabots ! Et puis d'abord, si tu racontes quoi que ce soit, je dirai que c'était ton idée. Parce que, moi, je ne me souviens plus très bien de ce jour là... Des autres jours non plus d'ailleurs, et les idées à la con, généralement ce sont les tiennes !

- De toute façon, si on se résume, la seule chose dont on se rappelle, c'est qu'on ne se rappelle rien ! Trop bourrés, qu'on était. Et tous les deux. Pas un pour rattraper l'autre qu'ils disaient nos pères, juste avant de nous caresser les côtes avec leur ceinture de cuir...

- Moi, c'était avec un bâton, corrigea Gaston, non sans se frotter le côté machinalement, revivant la sensation d'anciens hématomes, aujourd'hui relégués au rang de souvenirs.

- Par contre, la Josy, elle, elle était pas bourrée. Déjà pète-sec qu'elle était, jamais une goutte d'alcool !

- Peut-être bien que t'as raison. Mais elle nous le dira jamais, de toute façon.

- Et pourquoi pas ? Elle nous a dit de chercher, on l'a fait. Maintenant, peut-être qu'elle voudra bien tout nous raconter...

- Ouais, t'as raison, allons vite la voir avant qu'elle ne passe de l'autre côté. Si j'ai pas de réponse, même avec toute la gnole que je m'enfile, j'arriverai pas à dormir.

- Moi non plus. Tu te rends compte, j'ai peut-être un mioche ! Moi qui n'ai jamais pu en avoir avec la mère Pichon. Et c'est pas faute d'avoir essayé ! Et dire qu'elle affirmait que ça venait de moi !

- T'emballe pas : t'es peut-être bien stérile s'il est de moi, le mioche.

- Ouais, mais y a quand même une chance sur deux pour que je sois le père. Arrêtons de parler pour ne rien dire, allons voir la Josiane...

- Oui, bonne idée. Ça fait vingt minutes qu'on dit : "C'est peut-être toi, c'est peut-être moi", et "allons voir la Josy". On se répète ! Ça devient lassant, et ça ne fait pas avancer le schmilblick ! Allez, en route !

Ils franchirent la porte et se dirigèrent vers la rue de l'Etourneau, là où se trouvait la maison de Josiane Courtecuisse. Alors qu'ils arrivaient sur la place du marché, Gaston Chambier se figea soudain :

- Vieux gars, tu vois ce que je vois ?...

- Quoi donc ?

Avec sa pipe, Chambier pointa en direction de la quincaillerie :

- Là, devant chez Louis. Avec le manteau beige et le cabas !...

Et voilà, encore une énigme ! Rien de tel pour piquer au vif les Cisteurs ! Qui est ce personnage qui arrive avec son manteau beige et son cabas ? J'ai bien une petite idée... Et vous ?

 

ET MILLE FEUILLES TOURNEES !
 
Interview de Foisine par Ovive34
 

CT : Bonjour Foisine, tu es entrée récemment dans le club d'Emile, félicitations ! Quel est ton meilleur souvenir sur la piste ?

Foisine : C'est notre première rencontre cistique, sur la série : "Il était une fois un ogre" @30@44129@ organisée dans le Gard. Enfin l'occasion de rencontrer d'autres illuminés animés par la même passion, pour qui la recherche de petites boîtes ne semble pas étrange et avec lesquels on peut partager des anecdotes et échanger des indices précieux ! Jusque-là, nous n'avions communiqué qu'avec des pseudos sur lesquels nous essayions de mettre un visage. Super organisation : réception dans un château par la famille Shrek (Tintin34000) qui s'est mise en quatre pour que nous ne manquions de rien et que nous soyons à l'abri d'une éventuelle intempérie. Une cinquantaine de convives. Au jour J, beaucoup de surprises et de bons moments.
Nous y avons pris goût et avons depuis participé à plusieurs autres rencontres dans le Gard, Bouches-du- Rhône, Var, Hérault (rencontres ou randonnées).

CT : Et la plus belle boîte que tu aies découverte ?

Foisine : Les jolies boîtes décorées de Moufette et 13or. Nous en avons trouvé plusieurs qui ont été cassées.
En voilà deux qui ont survécu.

 

Image

@13@49839@  



@84@32094@

CT : As-tu une anecdote à nous raconter ?

Foisine : Sur la piste de la 3ème ciste de la série "O fil de l'O" de Brocéliande Paimpont @13@40626@, nous recherchons une grotte en essayant de reconnaître la photo de l'énigme.
A environ 4 m de hauteur, nous apercevons deux jambes émergeant d'un rocher. Comportement étrange dans ce lieu peu fréquenté... Ce ne peut être que quelqu'un qui est en train de planquer son butin ou alors un Cisteur. Optant pour la deuxième solution, nous l'interpellons, et attendons qu'il nous rejoigne en redescendant prudemment. Les présentations faites, il s'agissait d'Yvon13, notre premier Cisteur rencontré sur un site !

CT : Merci Foisine !

EN PLEIN DANS L'EMILE
 
 

A ce jour, 119 Cisteurs font partie de Club d'Emile, le club des Cisteurs ayant trouvé au moins 1000 cistes.
1 nouveau (qui est d'ailleurs une nouvelle) a fait son entrée : Ovive34.

* Pas un jour sans ciste

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
Interview d'Ovive34 par Adopeste
 

Ado' : Bonjour Ovive !

Ovive : Bonjour Ado' ! En inaugurant cette rubrique le mois dernier, je n'imaginais pas être la prochaine candidate à l'interview ! Etant la seule nouvelle admise au club d'Emile à quatre jours de la publication de la lettre Ciste-Thématique, me voici prête à répondre à tes questions !

 

Ado' : Quand tu as trouvé ta toute première ciste imaginais-tu que tu allais te passionner pour ce jeu au point d'en trouver plus de 1000 ?

Ovive : Non ! Franchement, non ! J'avais lu l'article de La Gazette consacré à Zarth Arn et Captain Canyon à l'automne 2004 mais c'est seulement en janvier que nous avons tenté la petite balade du dimanche, dans la campagne de notre village, pour amuser nos filles alors âgées de 8 et 10 ans. A l'ouverture de la première ciste, j'étais contente de les voir prendre du plaisir à découvrir le trésor, sans plus ! Ce jour-là, nous avons trouvé les deux premières cistes d'une série de trois appelée "Les valises perdues" (@34@5448@). Pour la troisième ciste, la piste était un peu plus floue, et bien qu'étant passés sur le bon spot, nous faisions notre premier chou blanc. Ce soir-là, j'écrivais mon premier appel à l'aide sur le forum. Deux jours plus tard, j'y retournais, seule, puis une troisième fois dans la semaine,... Je me souviens même avoir écrit sur le forum que la troisième valise de Mopsos se trouvait sous mes yeux le matin au réveil tellement cette énigme m'obsédait... J'étais déjà accro !

Ado' : N'a-t-on pas, quand on découvre sa millième ciste, le sentiment de repartir à zéro ?

Ovive : Elle est drôle ta question ! Quand je t'ai connue, j'avais déjà trouvé une centaine de cistes et toi tu débutais. Ta centième ciste était ma deux-centième et nous avons globalement toujours gardé le même écart. Depuis, nous avons presque toujours passé ces caps ensemble, une bonne excuse pour nous retrouver, dans l'Aude le plus souvent, toi venant de Toulouse et moi de Montpellier. Avant, je ne regardais pas les stats mais aujourd'hui, j'avoue que ta question m'interpelle car, pour moi qui d'habitude n'aime pas les chiffres, j'ai effectivement l'impression de prendre un nouveau départ !

Ado' : Je sais pourtant que cette millième ciste n'est pas exactement celle-ci car ton palmarès ne tient pas compte des échanges que tu as faits avec d'autres pseudos.

Ovive : Exact ! J'ai utilisé Adovive pour "Le jeu des perles de verre" (@84@29714@) ou Drôle de Dame pour "Les salamandres" (@84@55094@), parce que le décodage de ces énigmes très difficiles était le résultat d'un travail complice, de quelques soirées studieuses et délirantes passées à maudire puis admirer le Cacheur, mais que sur le terrain j'étais seule, je voulais que nous fassions prem's ! Adovive pour Adopeste et Ovive, Drôle de Dame car nous étions trois : Crocus, Adopeste et Ovive.

Ado' : Aprés tant de découvertes, ne trouves-tu pas que le jeu est devenu un peu routinier ? sans surprise ?

Ovive : Non ! Je continue de découvrir des lieux captivants, de m'arrêter, contemplative, devant un mascaron, une croix, un lavoir, de prendre des dizaines de photos, de m'amuser des jeux de mots,... Je viens de faire un rapide calcul : j'ai trouvé moins de 150 cistes seule ! Autant te dire, que mes sorties cistiques sont ponctuées de bons souvenirs, de rires, de fous-rires même et pour ça, il n'y a jamais de routine !

Ado' : Tu racontes tes aventures cistiques dans un blog depuis presque 4 ans. Mais entre un blog à alimenter, une revue à mener et des cistes à localiser, quel est ton secret pour être sur tous les fronts cistiques ?

Ovive : Mon secret ? Prenons les choses dans l'odre... Localiser les cistes, c'est souvent un travail d'équipe (vive le tchat !). C'est vraiment plus facile et plus motivant de s'arracher les cheveux à plusieurs ! En fait, je ne ciste pas tant que ça ! Certains y passent tous leurs week-end. Assez vite, je me suis fixé une règle "Pas un mois sans ciste". Cette règle m'a poussée à sortir quelquefois, je la trouve très motivante ! Sur le terrain, ce n'est pas un secret, j'aime cister accompagnée et j'ai des copains un peu partout ! D'ouest en est : Adopeste, Davinci, Sokine, Tintin34000, Mamboussole, Crocus sont mes principaux compagnons de balade. Concernant le blog, je le néglige depuis que je mène la revue (y a-t-il un lien de cause à effet ?) mais, quand je n'y ai pas écrit depuis plusieurs semaines, ma mère s'inquiète ! "Tu n'écris plus, ça va ?". Alors, j'écris un peu plus souvent ! C'est l'après-balade. Le compte-rendu sur lequel il ne faut pas en dire trop mais donner aux autres l'envie d'aller cister sur ces sites que j'ai aimés.

Ado' : Passons au questionnaire type que tu as préparé ! Sur la piste des mille cistes, quel est ton meilleur souvenir ?

Ovive : Outre ces moments riches en complicité, il y a les cistes qui me sont chères parce qu'elles me ramènent sur un lieu chargé de mon histoire, sorte de pèlerinage sur les traces de mon enfance. Ainsi, lors d'une balade sur la piste des ocres, série cistique de Laserlaser, j'avais signalé à Crocus la présence d'une source dans un petit canyon situé dans la forêt où nous étions. Adolescente, j'aimais m'y arrêter pour contempler le filet d'eau gouttant sur ce décor étonnant mêlant les ocres jaunes, orange et pourpres aux verts tendre ou émeraude de la végétation. Dans cette forêt, j'avais malheureusement perdu tous mes repères et il me fut impossible de montrer à Crocus cette jolie cascade. Deux ans plus tard, avec la ciste @84@42017@ "Un indien dans la Villes", Crocus me ramenait au pied de la cascade pétrifiée. J'ai estampillé ce type de cistes "coups de cœur" de la mention "Madeleine d'Ovive" (petite ligne de commentaire ajoutée à la liste des objets !).

 

Ado' : Une anecdote ?

Ovive : Une deuxième alors ! Une toute récente et inédite (entre mon blog, Newforez, et le Ciste-Thématique, difficile de faire de l'inédit !). Courant septembre, j'arrive sur la piste d'une ciste gardoise. "La ciste est cachée près du premier arbre". Près du premier arbre, il y a sans doute la ciste, mais il y a aussi un banc public. Et comme dans la chanson, il y a des amoureux qui s'bécotent sur le banc public... Il m'est impossible de m'approcher de l'arbre sans me faire remarquer ni paraître voyeuse. Je décide donc de faire le tour du site : un très grand lavoir avec des pierres de lavage, un puits, un abreuvoir, une noria,...

Derrière un coin du mur que je suis en train de longer, un homme, assis, dessine le lavoir. Je contourne le puits après en avoir évalué la profondeur puis me dirige vers la noria, observe son mécanisme. Je prends mon temps mais ne peux rester indéfiniment malgré le plaisir de la découverte et je n'ai malheureusement pas pris mon appareil photo. Sur le banc, les jeunes s'agitent un peu, dans l'espoir qu'ils s'en aillent, je m'approche de nouveau et cherche la cachette du regard. Mais ils restent là, cloués sur le banc. Je décide de partir, passe de nouveau devant le dessinateur, le salue alors qu'il m'interpelle. "Savez-vous que ce lavoir a été découvert récemment ? Il était caché derrière une végétation abondante, il a été restauré et le mécanisme fonctionne ! Vous devriez revenir à l'automne après les pluies... Vous avez fait tourner la noria ? Non ? Allez-y !". Là, je tente de m'échapper mais il insiste. "Allez-y ! Vous ne pouvez pas quitter ce lieu sans avoir poussé la barre !". Dans ma folie des grandeurs, quelques minutes plus tard, sous l'œil vigilant et autoritaire du dessinateur amusé, telle Montand et De Funès dans le désert du Sahara, je me retrouve à pousser la barre qui actionne la noria qui achemine une eau imaginaire ! 

 

 

Ado' : Quelle est la plus belle ciste que tu aies trouvée ?

Ovive : Bien que vivant dans l'Hérault, je n'ai encore jamais découvert les belles cistes confectionnées et mises en scène par Captain Canyon (cf Ciste-Thématique n° 36). J'adore me prendre la tête avec les énigmes de Laserlaser et sur place, je ne suis jamais déçue ! Mais j'ai en tête une autre ciste, belle pour son énigme et pour sa "boîte". Il s'agit de "La volatilociste" héraultaise de Bob82 (@34@46842@). J'étais drôlement fière d'être la première trouveuse de cette ciste à l'énigme originale (Où va-t-il chercher tout ça ?). Tout comme les cistes de Laserlaser, chaque avancée dans le décodage est un moment de grande satisfaction !

Ado' : Merci !

SOLUTIONS DES JEUX DU CISTE-THEMATIQUE N° 45
 
LE CISTEUR DU MOIS DE SEPTEMBRE
 

Du premier coup d'oeil, Panpandoux, fut le premier à reconnaître Adopeste dès 8h37 le 1er septembre. Bravo !
 

A la recherche des sucettes géantes
 

1. N'enlevez pas votre casquette

... quand il fait beau

 
2. Indice 

 

(un dix) 

   

3. Enterrement

 

 

 

 

  ;

4. Voie réservée aux filles à forte poitrine

portant une mini-jupe

  

(vue de haut)

 

   

5. Attaque de Garfield en colère

  

(chat roux vu de dos hérissant ses poils) 

 

6. Risque de chute de bombe

  

(le casque du cavalier est une bombe)

   

7. Disque de Bob Marley

 

 (voir drapeau rasta) 

 

8. Vent latéral

 (inclinaison de l'arbre)

CROISEZ LES MOTS
 
Solution de la grille du mois de juillet

 


Voici les 3 premiers Cisteurs nous ayant fait parvenir la solution :

  1. Loner,
  2. AlainGégé,
  3. Duca le78.

Bravo à tous les participants ! 

REBUS & GEOQUIZZ
 

Félicitations à Ducale78 qui nous a fourni les solutions aux deux quizz !

Au travers du rébus il fallait reconnaître un extrait de la chanson "Les trois cloches" chantée par Edith Piaf et les compagnons de la chanson. Au début du refrain : "Une cloche, sonne, sonne..." [Uncle Ben's (moins Benz), Auch, Essonne, Saône].

Quant à l'omelette, c'est à Cinqueux, dans l'Oise, qu'il faut aller la chercher ! 

Ont participé à la rédaction de cette lettre d'information : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation