JOURNAL DES CISTEURS N°5
Parution du 01/10/2005
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
Editorial
 
EXCUSES & EXPLICATIONS par DG
 

Tout d’abord, je tiens à présenter nos excuses à tous les Cisteurs pour les interruptions de service qui ont marqué ce mois de septembre, en particulier pour les clients Wanadoo. Ces interruptions étaient dues à des problèmes entre notre hébergeur et Wanadoo. Nous n’y étions pour rien, mais avons dû subir, tout comme vous...

Autre sujet : la vente du site et sa gratuité. Tel le serpent de mer qui refait surface régulièrement, il a pointé le bout de son nez en septembre. Bien que ce sujet ait déjà été abordé dans une multitude de topics sur le forum Newforez, il l’a été d’une manière un peu désordonnée. Je voudrais donc en rappeler ici les grandes lignes.

Notre première option n’est pas de vendre le site, mais de trouver un partenaire financier. Si le macaron sur la page d’accueil semble dire le contraire, c’est parce que nous ne pouvions décemment pas afficher : "Cherchons pognon" ! :)) Mais toutes les sociétés intéressées à ce jour ont reçu la même note, laquelle plaçait la recherche de partenaires en tête de nos préoccupations.

Si toutefois nous décidions de le vendre (option N°2), ça ne pourrait se faire qu’à la condition que le site et toutes ses activités restent gratuits pour les Cisteurs. Je l’ai dit et répété de nombreuses fois. En tout cas, si ce sujet traduit la légitime inquiétude de certains, tout le monde devrait maintenant être rassuré.

Autre chose : le 15 septembre, cistes.net a fêté ses trois ans ! Aussi, j’en profite pour souhaiter un joyeux anniversaire à tous les Cisteurs !

Enfin, merci à tous ceux qui ont répondu à l’appel de Max dans le dernier numéro de Ciste-thématique, et qui ont fait la promo du Journal auprès des autres Cisteurs. Cela nous a amené une vingtaine d’abonnés en plus. Ne baissez pas les bras ! :))

Bonne lecture du numéro 5 de Ciste-thématique !

Portraits : Sioux, Vargo, Xenon
 
CISTES, VERTIGES ET SIOUXERIES
 

Le premier paradoxe de Sioux (et il est de taille !), c’est qu’elle est une prof de math "qui n’accroche pas trop avec les chiffres", leur préférant les Belles Lettres ! Mais pour elle, la chose est secondaire, car, dit-elle, ce qu’elle aime, c’est transmettre, expliquer, communiquer. Sur le plan personnel, ce qu’elle préfère par dessus tout, c’est la danse et la musique, la Nature et bien sûr, ses deux enfants, qu’elle adore.

Comment a-t-elle découvert les cistes ?

- Je suis tombée par hasard sur le 1er reportage télé, c’était, je crois au printemps 2003. J’y ai vu, entre autres, Globul et Adèle sur une recherche, une découverte, et le concept m’a bien plu. Mais c’est resté dans un coin de ma tête jusqu’à ce que j’y revienne en automne, simplement en tapant le mot retenu: "ciste" dans Google. Dans la foulée, j’y ai entraîné Laserlaser :o)

A l’exception de sa fille, qui est toujours partante, les autres membres de sa famille la regardent cister d’un œil poli, voire goguenard… Mais c’est devenu pour elle une activité indispensable.

- Quand je travaille à la maison, je ne sais pas si je corrige mes copies en planchant sur les énigmes ou si je décode tout en corrigeant… Non je plaisante, mais je me couche souvent très tard !

Lorsqu’on lui demande d’estimer le nombre de kilomètres parcourus à cacher et chercher des cistes, elle répond qu’elle l’ignore, répétant qu’elle est brouillée avec les chiffres :))

- Mais rien que pour ma dernière escapade en Dordogne / Lot et Garonne, j’ai parcouru 4000km, aller-retour. Ma vieille Rossinante n’a pas du tout apprécié, et a choisi le jour du retour pour enterrer son embrayage. On devrait avoir une assurance spéciale cistes, pour les problèmes mécaniques liés à un excès de surmenage kilométrique ! ;o)))

Ses cistes préférées.

- Dans ce domaine, le choix n’est pas unique : il y a les cistes "customisées" de Cacheurs artistes comme Captain Canyon, qui s’est beaucoup affiné au fil de ses créations, et dont je n’ai pu admirer, hélas, que peu de boîtes (dont la Giragrandicistime). Celles de King aussi, ma préférée est sans doute celle en forme d’œuf, dont j’ai envoyé la photo qui figure sur le site de Mopsos.

Sioux a aussi fondu devant La Ciste du Petit Marais de Boudicca, qui avait elle-même créé et peint des petits objets de plâtre, dont l’un d’eux contenait une libellule. Sioux affirme qu’elle est comme une gamine devant ces créateurs doués qui font encore plus ressembler la recherche cistique à la découverte d’un sapin de Noël garni de cadeaux…

Elle a également un faible pour La Ciste de l’Ange, d’Acrobate, parce qu’elle mêle très adroitement l’art, les mathématiques et la logique du codage. Mais elle rend également hommage aux talents créatifs de Jmlv, Laserlaser, Zorg, PC Junior, Lonesloane, etc.

- Chaque Cacheur a son originalité et j’apprécie tout autant une page web au graphisme bien conçu mettant en valeur l’énigme, qu’une énigme simple mais bien ficelée et qui fait tout autant chauffer les neurones.

Vu et approuvé.

 - Le coin le plus spectaculaire découvert à ce jour grâce aux cistes, ce sont les Dentelles de Montmirail. En plus, cette grimpette proposée par Laserlaser constituait un vrai défi pour moi. Enfin, surtout dans sa partie haute (fichu vertige ! :) où je me suis vraiment dépassée en traversant aussi le fameux "Trou du Turc". Je ne sais pas si j’aurais le cran de le refaire… Plus ça va, plus mon vertige gagne du terrain: dernièrement, j’ai reculé devant une belle ciste de Moufette et 13OR, avec une vue somptueuse à la clé, alors que 5 ou 6 trouveurs plus téméraires m’avaient déjà précédée. Mais le vent, l’altitude et moi ça fait… ah oui: 3!:o)

Outre les Dentelles, Sioux a beaucoup aimé longer la cascade de bijoux (Jmlv/78), découvrir l’arbre fantastique de The fellowship of the king (King/77 Fontainebleau), tomber en arrêt devant les Chevaliers du Chaos (Pathfinder/77 Fontainebleau encore), la ciste médiévale (Lafouinett/06), cister au bord du vide (hé oui!) pour une belle de Zorg (06), Le Mystic Magical Tour et les Marmites (Laserlaser/84), le circuit de Parménion et le spot du Castellas (Lallementp/30), Maciste et le géant (Moufette et 13OR/13) les jolis lavoirs de Boudicca, un peu partout…

- Je me rends compte que ce sont quasiment tous des balades / rando, mais j’en oublie certainement beaucoup…

Quelles sont ses propres cistes qu’elle recommande particulièrement à l’attention des Cisteurs ?

- J’aime bien La Ciste du Secret jamais trahi, mais la dernière mouture de la TOP25 IGN m’a saboté la résolution de mon énigme, parce qu’ils ont collé en macaron le plan de Milly-la-Forêt à l’endroit crucial (bon, voilà une IS mine de rien:o) ). De plus, j’ai toujours eu un faible pour tout ce qui est templier, de même que pour les vieilles pierres. L’énigme peut paraître compliquée, mais c’est en fait très simple, une fois le code (classique) trouvé. Ce qui m’a amenée à élaborer cette énigme, c’est l’adéquation entre la position des villes citées et la croix du bouclier templier (et toc! encore une IS).

Sioux essaie toujours de cacher dans un endroit à l’écart, parce qu’elle-même déteste chercher lorsqu’elle se sent épiée, ou si le spot est trop près des habitations. En général, dans ces cas-là, si elle n’a pas trouvé au bout de cinq minutes, elle capitule. Parfois c’est un passage fortuit, parfois le spot est vraiment exposé au regard d’autrui (trou de mur à quelques mètres de fenêtres d’habitation etc…)

- Rien ne me plaît autant qu’une balade dans un endroit calme, joli, sans pour autant être forcément spectaculaire (même si ça rajoute du plaisir), mais où le contact avec la nature est privilégié. Je me souviens d’une ciste de Moufette et 13OR (hélas disparue), où, dans ce vaste parc, des perruches colorées voletaient d’arbre en arbre, en plein mois de novembre. C’était ravissant.

Anecdote !

- C’était en décembre 2003, l’après-midi, j’avais cherché sans succès sur le spot des "Rois de la ciste", de Jmlv, mais comme je ne suis pas si grande que le cacheur, je n’avais juste pas cherché suffisamment profondément dans l’arbre, ainsi que me l’a dit dans la soirée Cherokee Chief par MP. Repartie avec ma fille sur un coup de tête vers 23 h, topée à minuit, à la lumière des phares (pfff… j’avais dû la toucher du doigt l’après-midi!), je décide ensuite de faire un arrêt sur une ciste de Boudicca pour ma fille, qui se piquait au jeu. Au moment de recacher, nous apercevons un gyrophare bleu qui arrive à notre hauteur. Évidemment, les policiers ont fait une drôle de tête devant ces deux nénettes accroupies au pied d’un arbre en plein hiver, à minuit passé, en extase devant un sac poubelle ! :)) Je leur ai expliqué sans arriver à garder mon sérieux (c’était cocasse quand même) le principe du jeu, en leur montrant le petit papier d’avertissement… L’un des policiers m’a même paru intéressé !

NATURE + INTERNET + ENIGMES = VARGO.
 

Vargo habite à Genève. Il a une cinquantaine d'années, et tout comme Sioux, il est prof de maths.

- J'ai découvert les cistes en lisant un article dans un journal. Ça m'a tout de suite plu, car j'aime beaucoup les balades dans la nature, Internet et la résolution d'énigmes. Un loisir qui combine tout ça, c'est idéal !

Ce que Vargo apprécie également, c’est qu'il n'y a pas vraiment de compétition, ni de vainqueurs (bien qu'il reconnaisse éprouver du plaisir, à l’occasion, de trouver une boîte que peu d'autres cisteurs ont découverte avant lui).

- Comme je suis prof, plus de la moitié de mon travail se fait à la maison, j'ai ainsi du temps libre durant certaines journées de semaine pour aller cister, quitte à faire mon travail le soir, bien sûr :o( Quant aux kilomètres parcourus, grosso modo, il me semble que cela doit tourner aux alentours de 30-40 km par ciste en moyenne. Donc euh... ce n'est peut-être pas le plus écologique des passe-temps !

De jolis coins à profusion.

Pour les amateurs de panoramas superbes, il conseille en Suisse les cistes N° 846, 1328, 3614, 6179, et en Haute Savoie, les 261, 4157, 5486.

- Et dans un TOUT AUTRE GENRE, on a Les Aventuriers du funiculaire perdu , à Lausanne, qui est en passe de devenir un must pour les suissteurs :o))

Pour terminer, Vargo précise :

- Ce que les cistes m’ont apporté, c’est de découvrir des dizaines et des dizaines de jolis coins, et ça, c'est sans prix ! Il y a aussi parfois la joie d'un déclic soudain sur une ciste très difficile sur laquelle on a réfléchi longtemps. Ça aussi, ça peut être un moment fort. Les cistes, c'est vraiment un loisir complet !

UNE AFFAIRE DE FAMILLE : LES XENON
 

Après Vargo, voici la famille Xenon, suisse également. Elle se compose de quatre personnes, dont deux enfants (8 ½. et 4 ½).

- Nous avons le bonheur d'habiter sur le canton de Fribourg - "Salut les Dzodzets" - et de travailler sur le canton de Vaud, l'un à l'Est de celui-ci, et l’autre à l’Ouest. C'est un grand avantage géographique.

Les Xenon ont découvert les cistes par un article paru dans un journal romand au mois d'août 2004, grâce à Nath et ses petits Suisses. Ils ont décapsulé leur première ciste le 11 septembre de la même année.

Madame Xenon travaille à 60% de son temps, Monsieur Xenon à 80%. Ils cistent volontiers après une journée travail, ou alors ils bloquent des journées pour satisfaire leur hobby.

- Comme nous aimions déjà nous balader, cela ne nous a pas posé de problème, seulement des buts. Nous passons quelques soirées (2 à 3) par semaine à décrypter les énigmes et à planifier nos prochaines balades. Nous avons résolu environ 300 énigmes, mais il nous manque du temps pour visiter (surtout la région de Genève, où il y a un certain Vargo qui en pose quasiment une par jour ! Coucou Vargo !)

Ils ne comptent pas les distances parcourues en kilomètres, mais en heures, et estiment qu’entre les trajets et les recherches sur place, chaque ciste a consommé environ une heure, sans compter le temps des décryptages.

- C'est un véritable plaisir (souvent des prises de tête...) Et l’on ne comptabilise pas non plus les heures de sommeil en moins !

Leur coup de cœur, affirment-ils, sera toujours la première ciste trouvée, La ciste des siamoises. Elle était cachée dans leur région, mais dans un lieu qu’il ne connaissaient pas du tout. Ils ont été enchantés de découvrir un endroit aussi merveilleux et si proche. Depuis, cister est devenu pour eux une grande passion.

- Nous nous souvenons encore de notre joie lorsque nous avons réussi à décoder notre première énigme cryptée, celle de la N°4591 ! Quant aux juniors, ce qu’ils aiment par-dessus tout, ce sont les cistes dont les photos guident leurs pas jusqu’à la boîte !

Pour eux, le coin le plus spectaculaire découvert grâce aux cistes, c’est celui de La Ciste des Marmites.

On trouve des choses étranges, en Suisse...

Bien évidemment, les bonnes surprises ne se sont pas cantonnées à la Cistes des Marmites. Madame Xenon précise :

- Nous avons eu la surprise de découvrir des arbres à Kiwi en Suisse (9547), des arbres à citrons (9563), le plus gros d’Europe, les monozygotes, des jumeaux, des triplés et plein d’autres assez surprenants ! Grâce aux cistes, j'ai croisé le regard d'une biche à deux mètres de moi, Xenon senior s'est trouvé à quelques mètres de trois chamois pas du tout farouches, nous avons vu des renards, des hérissons, des grenouilles, des daims, des chèvres naines, des paons, des colombes ; mais aussi des bestioles plus improbables telles que des wapitis, des émeus et des autruches ! Et aussi un héron, une multitude de fourmis, d'araignées, et nous avons même traversé des nuages de moustiques... Et je n’oublie pas des cigognes en Gruyère (n'est ce pas Nath ?) et des sangliers à roues (merci Bolet !) :))

Parfois, leurs expériences ont été plus chaudes, voire désagréables. Un jour, Xenon senior, persuadé qu’une voie de chemin de fer était désaffectée parce que la petite gare à proximité était abandonnée, s’est aventuré dans un tunnel où il pensait trouver une ciste. Mauvaise pioche. Il a juste eu le temps de ressortir avant que ne passe le train régional ! Bilan : une expérience pour le moins traumatisante, et pas de ciste dans ce tunnel !

Madame Xenon, elle aussi, garde des souvenirs, moins déplaisants, certes, mais plus embarrassants. Un soir, des promeneurs l’ont découverte, elle et une amie, à quatre pattes devant les trous au pied d’un mur. Dans ces cas-là, il est difficile d’expliquer qu’on cherche une boîte en plastique habillée d’un sac poubelle, sans passer pour extravagant !

Grâce aux cistes, leurs deux garçons ont découvert des places de jeux par dizaines et ils ont maintenant l’œil "cisteur" ! Les Xenon ont souvent fait la connaissance de Cisteurs chaleureux et sympathiques :

- Lagafe, auquel nous demandions un indice par téléphone, nous a rejoint sur place un samedi soir et nous a invité à prendre un verre malgré nos godasses crottées et l’heure tardive. Merci à Madame Lagafe aussi ! C’est toujours un grand plaisir de les rencontrer, et nos juniors aiment beaucoup leurs juniors... Nous avons participé à une rencontre chez Bolet à notre début ! Très sympa mais nous étions ...un peu dépassés :)) A notre tour, nous avons eu la chance de réunir 47 cisteurs en juin dernier. Chacun avait préparé une partie du repas. Mettre des visages sur les Cisteurs, et écouter les anecdotes, nous a énormément fait rire ! Nous avons même eu un gâteau spécial cisteurs grâce à Titeuf et Flicka. (Ndlr. Voir Ciste-thématique N°2.) Les pistolets à eau et le jet ont permis aux 25 enfants de s’amuser. Le concours des voitures à pression d’eau a amusé tout le monde. Superbe journée.

Dans chaque voiture, ils ont des boîtes prêtes, le sac idéal avec pelle, boussole, lampe de poche, cartes, de quoi faire des sauvetages de cistes moribondes, et des chaussures sales. Bref, des pros ! :))

Concours
 
LES RESULTATS DE NOTRE GRAND CONCOURS "QU'AIMERIEZ-VOUS TROUVER SOUS LA CASQUETTE DE JMLV ?"
 

Le vainqueur de notre grand concours (voir Ciste-thématique N°4) a été désigné par Jmlv. Il s’agit de Madame Castafiore, qui a choisi la photo N° 3 et avait proposé le superbe commentaire suivant :

"Sous la casquette il y un génie, un crâne et des tempêtes, la baie des Trépassés par un jour de grand vent, l'écume de l'intelligence virevoltant dans ce cerveau unique, la Connaissance, l'Esprit, les muses réunies en un divin cadeau auprès de son berceau. Lorsqu'il naquit, le grand JMLV fut salué comme un héros, son crâne sortit banalement en premier mais, la casquette, elle, fut ajoutée par une bonne fée qui décida de l'extraordinaire grandeur de ce Jeune Moineau Loué par les Védas. S'il était né à Rome, il eût été César, s'il était né en Grèce, un nouveau Démosthène, s'il était né en Macédoine... un nouvel Alexandre".

Un grand bravo à la délicieuse Madame Castafiore, ainsi qu’à tous les participants !

Madame Castafiore aura donc l’insigne honneur de vendre aux enchères l’indice inédit permettant de trouver la ciste Tata Yoyo, qui contient, entre autres, la casquette fétiche de Jmlv :)) Elle communiquera cet indice à tous ceux qui lui en feront la demande par mail ou Message Privé sur Newforez. Le Cisteur ayant fait la plus belle offre recevra l’indice en premier, puis les autres suivront en fonction de l’importance de leurs enchères.

La somme totale collectée par Madame Castafiore sera ensuite transmise à Yaco, lequel la versera au Téléthon 2005. Soyez généreux, c’est pour une bonne cause !

Si nous félicitons Madame Castafiore pour son joli brin de plume, nous tenons également à remercier Jmlv qui s’est prêté avec gentillesse et beaucoup d’humour à ce concours. Comme disent nos amis Anglais : "l’autodérision est la plus pertinente preuve d’intelligence".

Enfin, nous profitons aussi de cette opportunité pour remercier sincèrement cette Cisteuse qui a renoncé à s’abonner à Ciste-Thématique, préférant verser directement à Yaco l’équivalent de dix ans d’abonnement, soit 60 €..

Cette miction, si vous l'acceptez...
 
...ET LA CISTE S'AUTO-DETRUIRA.
 

Pléiade a reçu un fort sympathique message d’une Cisteuse un peu embarrassée parce qu’elle avait brisé une ciste. Mais cette Cisteuse avait des circonstances atténuantes. Qu’on en juge.

 J’ai beaucoup de chance, car cette nouvelle Chercheuse s’est tout de suite inscrite sur le forum, et m’a prévenue. Un comportement exemplaire qu’il faut vraiment encourager, car c’est l’intérêt de tout le monde...

Coup de projecteur
 
THORGAL, CISTEUR CACHEUR, par DG
 

Bonjour Thorgal. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous-même ?

- Une formation classique qui ne me destinait pas du tout à me retrouver un jour à élaborer des projets informatiques, avant de finir par travailler pour la Poste. Très concerné par tout ce qui se passe d'injuste et de révoltant dans le monde, je tente d'apporter ma petite contribution humblement, par quelques actions de bénévolat, ainsi que syndicales. Et la musique, ma vraie passion, qui, m'a-t-on dit, adoucit les mœurs... Autres hobbies : la lecture. Fasciné par Tolkien, subjugué par Lovecraft, admirateur de Jodorowski, Giraud mais surtout, surtout, le tandem Arleston / Mourier. J'ai un peu abandonné les RPG. Très fort aussi en choucroute et bœuf bourguignon !

Comment avez-vous découvert les cistes, et quand ?

- Assez tôt, en fait, et je peux même dire avant Max :) Il y a 45 ans au moins, nous cherchions les cachettes les plus difficiles, branches de pommier, sapin touffu ; et lorsque les arbres ne suffisaient plus, on trichait un peu en creusant des trous, bien cachés. Sympas comme tout, nous y mettions même de quoi protéger les objets qui allaient être posés là. Oui, car, comme on était petits, on préparait juste la place pour la ciste. On n'a jamais su qui cachait les cistes (on m'a parlé de lapins volant sur des cloches romaines), mais ça fonctionnait bien : le lendemain, nous avions nos cachettes remplies d'œufs en chocolat. Seul problème, ça ne marchait qu'une fois par an :))

Par la suite, j'ai beaucoup aimé les émissions de Dieuleveut et Augier. Je suis venu aux cistes il y a deux ans. Plus touriste que fanatique, je ne cours pas les records, et m'oriente maintenant plutôt vers l’activité de Cacheur. Un autre aspect magique des cistes est la rencontre de personnes, parfois d'exception.

Comment parvenez-vous à concilier famille, travail et cistes ?

- Je ne concilie pas, la vie a fait se séparer des routes. En général, les amis sont indifférents ou ne comprennent pas, seuls les enfants aiment bien... Mon travail, je l'adapte à ce que je souhaite faire, mais les cistes ne sont pas une priorité, les relations humaines y afférent m'intéressent tout autant. Toutefois, ne mettons pas de philosophie dans tout cela, à la limite de l'anthropologie. Je m'amuse souvent à penser à la réaction d'un paléontologue qui, dans 1000 ans, trouvera la France parsemée de milliers de boites imputrescibles. Quelle analyse fera-t-il de l'homme de l'an 2000 ? :))

Avez-vous une idée du nombre de kilomètres que vous avez parcourus, à la fois en voiture, en avion, en vélo, à dos d'âne, en brouette et à pied ? :))
 
- J'ai plein d'idées, mais là, je fais appel à un ami, Jean-Pierre. J’ai dû parcourir plus de 3000 km dirons nous, en voiture, à pied, et quelques centaines... en brouette : c'était avec Mémée et on allait chercher la luzerne pour les lapins. Moi, je paradais à l'avant du véhicule. Mes cistes de l'époque ? Des sauterelles dans des boites de Banania. Mais je n’ai jamais réussi à les enregistrer. :))
 
De toutes les cistes que vous avez trouvées, laquelle est votre préférée ? Pourquoi ?
 
- Ma première... parce que c'est ma première !
 
Quelle était l'énigme qui vous a le plus plu ?

- Celle de La Centième, car le texte reprend presque mot pour mot les différents panneaux et indications qui mènent au but.

Quel est le coin le plus spectaculaire que vous ayez découvert grâce aux cistes ?

- Le site du Quinotaure, qui permet de découvrir un panorama splendide après s'être promené parmi des vestiges romains ou moyenâgeux, ainsi que dans les ruines d'une abbaye.

Vous avez certainement été confronté à des tas d'anecdotes amusantes. Laquelle est votre préférée ?

- Amusante n'est pas le mot que j'utiliserais, je dirais magique ! Et ça date d’aujourd’hui-même ! Entrant dans les bois pour cacher une ciste mûrement réfléchie, je cherche l'arbre qui aurait l'insigne honneur de l'accueillir. Mécontent de ceux qui s'offraient, je m'enfonce plus profondément que prévu... Et là, miracle : à 20 mètres, une biche, immobile ! Je m'arrête et remarque immédiatement qu'elle ne peut fuir qu'en passant devant moi ou à découvert par un champ, ce qu'elle semble refuser. Après une minute, je recule doucement et surtout en baissant les yeux pour ne pas l’effaroucher. Je fais quelques mètres, et elle passe devant moi en me gratifiant de bonds impressionnants, comme pour m’attirer. Je tente de la suivre, mais elle va trop vite.

Je continue mon bonhomme de chemin, à la recherche d’une cache pour ma ciste, et soudain je comprends. En fait, ma biche a tout fait pour m'attirer loin d'où elle venait. Je retourne donc sur mes pas. Dans un enchevêtrement de branches et de buissons, une petite chose y est cachée, que je regarde de loin pour être sûr que maman va revenir s'en occuper. Je décide de laisser la famille tranquille et vais dissimuler ma ciste au premier endroit un peu plus intéressant que les autres. J'ai le sentiment que je dérange....

Je me retourne, et de nouveau, j’aperçois ma biche, qui m'avait contourné et se trouvait au même endroit. Mais cette fois, elle avait la place pour fuir, et s'échappait de l'autre côté de la forêt, faisant son métier en m'attirant loin de Bambi...

En rentrant, j'avais les yeux pleins de souvenirs et le cœur rempli de colère envers ceux qui prennent plaisir à tuer de telles merveilles.

Faut que ça change
 
COUPS DE GUEULE !
 

Sponsorisés par Kinder ? par J...

Avec ma femme, nous avons découvert votre site récemment et nous nous plaisons à trouver les cistes en nous baladant dans des coins pittoresques. Mais lorsque nous trouvons une boîte, après l’excitation, quelle déception de découvrir son contenu ! A croire que vous êtes sponsorisé par Kinder Surprise ! Alors que franchement, il n’est pas difficile de déposer dans les cistes un objet sans valeur particulière mais dont on n’a pas l’utilité à la maison... Passez donc un message pour que cesse la main mise de Kinder sur les cistes ! Merci.

***

Le mystère du magnet rouge (et autres bizarretés), par DG

Je reçois assez souvent des mails libellés ainsi :

"J’ai commis une terrible erreur dans la dernière ciste que j’ai cachée. Merci de la corriger en remplaçant la bille par un magnet rouge".

Qui m’écrit ? Je ne le sais pas, car il n’y a ni pseudo, ni adresse mail ! De quelle ciste s’agit-il ? Je l’ignore, car son numéro et son nom ne sont pas précisés !

Dans de tels cas, je suis obligé de faire des recherches pour trouver une ciste récente contenant une bille. Mais comme les billes sont des objets plus fréquents dans les cistes que les cornets à piston ou les sacs de pommes-de-terre, je suis forcé d’écrire à tous les Cacheurs récents ayant placé des billes dans leurs cistes pour essayer de savoir qui était l’auteur du mail. Ce n’est que lorsque la réponse me parvient (parfois plusieurs jours plus tard, quand j’ai déjà oublié toute l’affaire) que je peux enfin effectuer la correction. Ce ne serait pas grave si ça n’arrivait que de temps en temps. Mais malheureusement, c’est récurent.

Je formule donc une petite prière : quand vous m’écrivez, donnez-moi les détails qui me permettront de vous identifier et de comprendre de quelle ciste vous parlez ! :)) Merci.

***

Spores olympiques, par Quiquidam

Voici un texte affiché par Quiquidam sur Newforez. Nous le reproduisons ici (avec son autorisation) car on ne saurait être plus clair.

 

Ce WE, j’ai eu le grand plaisir de mettre à mon actif la "Sacrée ciste" n°3074 des Axonais en Pays Basque. Si j’ai eu grand plaisir à la découvrir, j’ai également eu une vision d’horreur en découvrant dans quel état était la boîte et surtout son contenu.

Je suis tombée sur une prolifique culture de moisissures absolument fascinante tant dans sa variété de couleurs (noir, blanc et rouge) que dans ses dimensions (des filaments de 1 cm de haut) qui avait pris l’entière possession de la boîte. Assez peu ragoûtant, vous l’avouerez.

J’ai eu pitié, je suis repartie chez moi avec le tas immonde, j’ai tenté de décontaminer et sécher ce qui pouvait l’être et j’ai dû jeter les détritus, dont le carnet transformé en tableau impressionniste ; j’ai mis une boîte neuve et un nouveau carnet et fait le voyage en sens inverse pour replacer le tout.

Alors pour la énième fois, je relance un appel sur un point incontournable pour la survie correcte de nos cistes : lorsque vous partez joyeusement et pleins d’espoir sur les traces d’une boîte avec vos jolis objets choisis amoureusement, dans la poche, ayez un minimum de discernement. Projetez-vous dans l’avenir temporel et météorologique du site.

Un sol argileux que vous découvrez le 15 août, archi desséché avec des crevasses, va se transformer dès les fortes pluies : le sol argileux se gorge d’eau et c’est une vraie gadoue, qui stagne jusqu’à la fin du printemps. Et comme souvent, la boîte est posée directement sur la terre, juste "protégée" par des végétaux ou cachée des regards par les branches d’un arbre, l’humidité s’installe pour longtemps.

Pour ne parler que de la "Sacrée ciste" : imaginez donc le plaisir que j’ai eu en trouvant la petite boîte de dragées du baptême du petit Paul "Dauphinois" béatement déposée le 13 juillet dernier. C’est elle qui m’a valu le record de longueur du filament micellaire rejoignant les deux bords intérieurs du charmant coffret couleur nacre rose à l’origine. Et ce, moins d’1 mois et demi après sa dépose !!! Ou pour reprendre un exemple lu sur un autre forum (eh oui, ce sujet est une vraie ritournelle), la rondelle d’orange séchée qui est devenu un immonde tas visqueux et qui aura entre temps contaminé le reste de la boîte, ou bien la superbe collection de pogs cartonnés transformés en un tas gluant colmaté.

J’ai l’air de donner des leçons, mais je fais mon mea culpa car j’ai moi même commis ce péché de jeunesse dans mes premières boîtes. D’ailleurs, en parlant de boîte, je sais bien que c’est un jeu gratuit, basé sur de minimes "trésors" et qui peuvent se faire piller à tout moment, mais 2ème pitié : prenez des boîtes plastique (j’ai vu une ciste avec un bocal en verre : une hérésie complète !!!) dignes de ce nom, qui ne risquent pas de s’écraser quand on les replacera et dont le couvercle se clipse bien pour garantir un maximum d’étanchéité.

J’arrête pour ce soir, sinon je suis partie pour mon discours de fin d’études es-charte des cistes.

Signé : Quiquidam, reconvertie chasseuse de spores de moisissures.

***

Goujats casse-nougats ! par Philippe d’Euck

Comme tout le monde y va de son petit refrain, je vais me gêner, tiens ! Alors moi, ce qui me met vraiment en colère, c’est le manque de savoir-vivre d’une certaine faune de webmasters à peine sortis de l’adolescence, "qui se la pètent" en nous contactant pour s’enquérir de la vente du site ! (Max en avait déjà parlé dans le N°2 de Ciste-thématique.)

Quand on reçoit un mail libellé ainsi : "J'ai vu que vous vendé votre site. Sa m'intérese baucou, vous le vender combien ?", ça inclinerait à rétorquer : "Garde tes sous, mon gars, et va t'acheter un dictionnaire !". Pourtant, nous répondons toujours en envoyant la même note à tout le monde. Or, sur la trentaine de ces webmasters - TOUS handicapés orthographiques - combien ont eu la politesse élémentaire d’accuser réception, ou de répondre simplement : "Désolé, finalement ça ne m’intéresse pas" ? Réponse : deux !!! Oui, vous avez bien lu : deux sur trente !

J’ai dû mal à imaginer qui a fait leur éducation ! Mais une chose est sûre, ils ont souffert d’un grave déficit de coups de pieds aux fesses dans leur enfance !

Quant à leurs motivations, elles sont aussi claires qu’un verre vide : la seule chose qui les intéresse, c’est de savoir combien nous vendons notre site afin de pouvoir estimer la valeur du leur ! Et comme nous n'indiquons pas de prix, ils partent embêter quelqu'un d'autre.

Bref, du temps perdu et de l’agacement.

Je sais, je sais, tout ça est un peu hors sujet. Mais je me sens mieux :-))

Mini-cisteurs
 
LA VALEUR N'ATTEND PAS LE NOMBRE DES ANNEES
 

Nathan ("Jamy"), 5 ans et demi, adore chercher des cistes. Il confectionne aussi régulièrement des cistes à cacher (10129, 8702, 8585, 7436), et aide sa maman, Nalu, quand elle en prépare. Il suggère régulièrement : "Et si on allait chercher une ciste ?" Il a choisi son pseudo seul, étant fan de "C'est pas sorcier", et de "Jamy" en particulier.

Sa sœur, Lucie, ("Doudounne") a 3 ans et demi. Contrairement à Jamy, elle aime plutôt trouver que cacher, et adore défaire les élastiques :)) Mais elle en a caché une en choisissant elle-même les objets.

C’est bon, la relève est assurée !

Exclusif !
 
L'INTERVIEW DE LONESLOANE (FIN) par Minette
 

Lonesloane. C’est le chat d’la voisine, qui mange la bonne cuisine, et fait ses gros ron-rons sur un bel édredon-dondon. C’est le chat d’la voisine, qui s’lèche les babines de poule et de foie gras et n’ chasse pas les rats. Miauuu, miauuuu, qu’il est beau le chant du chat, miauuu, miauuu, et vive le chat et vive le chat, pom pom pom... DEBOUT Là D’ DANS !!!!

Minette. Assez !!! La barbe avec cette chanson idiote ! C’est insupportable !

L. Une chanson idiote ???... Elle est signée Yves Montand ! Il doit se retourner dans sa tombe, le pauvre !

M. Eh bien, la prochaine fois que je tu la chanteras, ça le remettra à l’endroit !... Allez, écarte-toi de mon chemin, je crève la dalle !

L. Le dîner est servi. Va te laver les pattes et passe sous la table.

M. Je te préviens : y a intérêt que ça soit bon !... J’ai des palpitations. On n’a pas idée de réveiller les gens en braillant comme ça !

L. Tu ne fais pas partie des "gens". Tu es un chat.

M. Oui, mais je suis un chat spécial : je parle !

L. Hélas...

M. Dis donc, c’est quoi, ça ?

L. Quoi ?

M. Ça. Ce truc maronnasse dans mon assiette, qui semble sorti d’une vache malade. Ça a l’air immonde...

 L. Boulettes de viande en gelée avec petits légumes et apport de calcium. En d’autres mots, la santé et la beauté des chats difficiles ! :))

M. Fait maison ?...

L. Euh... Presque. J’ai acheté la boîte parce qu’il y avait marqué dessus "Pour très gros chats". Mais je l’ai passé au micro-ondes et touillé deux fois amoureusement moi-même. Et j’y ai posé un brin de persil, pour faire joli. Donc oui, on peut dire que c’est fait maison :))

M. Il paraît qu’on met des kangourous morts dans ces boîtes...

L. Vaut mieux, parce que s’il étaient vivants, le boîtes sauteraient dans tous les sens, pas vrai ?... Alors, c’est bon ?

M. Mouais... Slurp ! J’ai connu mieux, mais ça peut aller.

L. Dis donc, Minette, tu ne peux pas manger sans ronronner en même temps ? On dirait que la nourriture va te sortir par le nez et par les oreilles. C’est écœurant !

M. Ainsi que tu me l’as fait remarquer il y a 30 secondes, je suis un chat ; et un chat, ça ronronne... Qu’est-ce que tu as prévu comme dessert ?

L. Pour toi, rien. Pour moi, une glace à la vanille.

M. Tu m’en mettras un peu de côté. J’aime.

L. Rien du tout ! Que dalle ! Tu ne sais donc rien faire d’autre que de parler de bouffe ? La barbe, à la fin !... Je préférais encore quand tu me posais tes questions saugrenues à propos des cistes !

M. Les cistes, on s’en tamponne le coquillard avec un presse-purée à musique, vu que tu n’en cherches plus depuis décembre dernier !... Tiens, pour passer le temps, raconte-moi donc comment je suis arrivé dans cette maison. J’étais trop petit, je ne m’en souviens plus.

L. Moi non plus. Je devais être ivre-mort, parce que sinon je t’aurais échangé contre une baffe avec des romanichels de passage ! Mais quand je suis sorti du coma éthylique, il était trop tard...

M. Non, sérieusement. Tu racontes si bien. S’il-te-plaît, Sloany. Tu as une si jolie voix...

L. Pffff... Bon. Tu es né dans le Pas-de-Calais en août 1999, au domicile d’une brave dame.

M. Et pourquoi m’avoir choisi, moi ?...

L. Je te l’ai déjà raconté mille fois ! La dame a affirmé que tu étais la plus belle chatte de la portée, et que c’est toi que nous devions choisir. Aujourd’hui, je me demande si elle ne cherchait pas à se débarrasser de toi au plus vite :)) Mais bref... Nous t’avons appelé "Minette". J’étais content que tu sois une femelle, car je me suis dit que tu pourrais peut-être utiliser ta queue touffue pour ramasser les moutons sous les meubles :))

M. Ça prouve que ta dame, elle avait mal regardé : je suis un mâle !... Enfin, façon de parler, hein, compte tenu des initiatives de ton imbécile de vétérinaire !

L. C’était pour te faire vacciner, conformément à la loi. Ce qui s’est passé ensuite, ben... c’est un regrettable accident, un dégât collatéral, quoi. Nous avions pris rendez-vous en bonne et due forme, et conséquemment, nous nous sommes présentés à son cabinet le jour J à l'heure H :))

M. Tu n’es plus dans l’armée, alors épargne-moi ce stupide jargon militaire. Le sujet ne prête pas à rire !

L. C’est ce jour-là que la décision a été prise. Je suis repassé chez le praticien en fin d’après-midi. La... euh... petite... euh... intervention chirurgicale avait été réalisée dans les règles de l’art. Tout s’était bien passé. Sauf pour le vétérinaire, bien sûr : il portait un gros pansement à la main droite et te traitait "d’épouvantable fauve" !

M. Je me suis défendu. Normal, je déteste qu’on s’approche de moi avec une seringue, avec un scalpel et avec des yeux de fou.

L. Tu lui avais dévoré la moitié de la main droite, oui !!! Chaque année, à l’approche de la date du rappel piqûre, il détournait les yeux des membres de la famille quand on le rencontrait chez l’épicier. Une fois, il a même refusé de te piquer, prétextant une chute aux sports d'hiver qui lui aurait fracturé le bras ! Mais tu peux être content : il y a quelques semaines, sentant approcher la date fatidique, il a déménagé.

M. Bonne idée. Ça lui évitera de se faire arracher une oreille !

L. Bon, c’était l’histoire de ta vie... A part ça, tu dors, tu manges, tu dors et tu manges. Entre deux périodes de sommeil, tu fais la sieste après avoir mangé quelque chose. Puis tu dors. Parfois, tu donnes un coup de patte à l’une de tes peluches. Puis tu manges et tu dors. Ça fait six ans que ça dure... Je me demande où tu trouves l’énergie nécessaire à toutes ces activités débridées ! Tu mènes vraiment une vie trépidante, Minette... :))

M. Quoi ??? Non mais, quel aplomb ! Tu oublies tout ce que j’ai fait pour toi pendant trente mois sur les cistes ??? Le bâton renifleur : j'affirme qu’il s'agissait de MON flair !!! Grimper dans les arbres afin d'avoir des points de repère précis pour te situer, C'ETAIT MOI !!! Plonger mes pattes fragiles dans des trous glauques pour récupérer tes boîtes : ENCORE MOI !!! Je t’ai toujours aidé et soutenu !... Tu es un monstre d’ingratitude, et tu devrais te lancer dans la politique !

L. Et quand tu as tardé à appeler les secours alors que je me noyais dans cette marre de gadoue, en novembre dernier, tu m’as aidé et soutenu ?...

M. Je n’avais rien vu, à cause de... euh... une poussière dans l'œil.

L. Pfff ! J’ai peine à croire qu’il n’y a pas si longtemps, tu étais une petite boule de poils, gaie, gentille, franche et honnête.

M. J’étais mignon, hein ?

L. Oui, une vraie peluche. Mais quand je vois ce que tu es devenu... Atroce ! Ça donne la nausée. On devrait interdire aux animaux de grandir !

M. Dis donc Lonesloane, comme il n’y a pas grand chose à la télé ce soir, si on regardait...

L. Ne me dis rien, laisse-moi deviner : ton album photo, hein ?

M. Ben oui.

L. Encore ? Ça fait la deuxième fois cette semaine, et au moins la centième fois cette année ! Je n’en peux plus, ça me sort par les narines !

M. Plains-toi !... Depuis qu’on a abandonné les cistes, mon seul horizon, à moi, ce sont tes charentaises sous la table à longueur de soirée ! Et tout ce que j’entends, c’est : "Waouh, vise un peu la moukère !" quand tu vois une actrice en bikini à la télé ! Si tu crois que ça suffit à mon bonheur de chat désintéressé, aimant, séduisant, intelligent, obligeant, serviable, altruiste, fidèle...

L. Bon, bon, ça va, tu as gagné. On se tape l’album. Mais pour l’amour du ciel, tais-toi ! Je sens monter la migraine.

M. Super !!! Tu vois, avec une bonne négociation, on arrive à tout !

Portrait
 
NOT' KING COOL !
 

S’il a pris un peu de recul par rapport aux cistes, King reste toutefois un personnage haut en couleur et incontournable sur le forum Newforez, où il assure l’animation par ses saillies désopilantes.

Il a découvert l’existence des cistes sur le forum de la Chouette, puis a gardé un œil sur cistes.net :

- Je surveillais de temps à autre, autant que pouvait me le permettre un forfait de 20h en 56 ko :)). Jusqu'au jour où quelqu’un est venu en poser une à côté de chez moi. La suite n'est pas difficile à imaginer... Elle s’est traduite par l’usure de trois paires de chaussures de rando !

Bricoleur talentueux, King s’est très vite faire remarquer par son imagination fertile. Il a créé des boîtes de toutes les formes et de toutes les couleurs. Un truc lui tenait à coeur : créer des boîtes décorées, comme patinées par le temps et oubliées depuis longtemps, afin d’apporter un "plus" au plaisir de la découverte. (Son idée a fait du chemin depuis, puisque d’autres Cisteurs l’ont imité. Il s’en dit ravi.) Même ses Bourdons sont souvent d’un originalité étonnante, comme, par exemple, ce... truc... machin... enfin, le bourdon N°255, quoi ! On se perd en conjectures : s’agit-il d’une sonnette de vélo de l’époque mérovingienne, d’un gyroscope florentin du XVIème siècle ou d’un taille-crayon de la 11ème dynastie égyptienne ? :))

King considère que deux cistes méritent d’être sur la première marche du podium : "La ciste des Templiers" de Jmlv, et "les Chevaliers du Chaos", de Pathfinder.

- Avec "La Ciste des Templiers", on découvre un lieu absolument magique. C’est comme une véritable chasse au trésor... "Les Chevaliers du Chaos" est une aventure étonnante. Jusqu’à la fin, on doute car on n’a pas le recul nécessaire pour savoir si on est sur la bonne voie ou pas. Et soudain, le mystère est levé de façon magistrale !... Dommage qu'on ne vit ces moment qu'une fois. C'est toujours agréable d'y retourner, mais c’est la première visite qui reste gravée dans la mémoire.

De toutes les énigmes qu’il a pu décortiquer, sa préférée reste celle de "La ciste des Templiers", justement. Il reconnaît qu’il s’en est inspiré pour certaines de ses propres énigmes.

Le plus joli coin qu’il a découvert grâce aux cistes ? La forêt de Fontainebleau, sans l’ombre d’une hésitation !

Ses deux anecdotes favorites.

Tout d’abord, la découverte d’une ciste sans l’aide de son énigme. Un jour, en effet, en passant à proximité, il a trouvé un lieu simplement en le reconnaissant grâce à sa description, alors qu’il n’avait pas réussi à le localiser jusque là.

- Je passe devant une tour, et... Nom de Zeus ! c'est la tour de Tyson !!! Je me gare, je fouille mes archives, mais rien, pas d'énigme. Je prends alors le petit chemin à côté, et dix minutes plus tard, c'était dans la poche ! :))

L’autre anecdote, il l’a vécue en cachant une ciste :

- En chemin, je trouve un petit village pittoresque, et avisant un charmant lavoir, je décide d'y cacher une ciste. Je repère un trou (trop bas) puis un autre à hauteur des yeux (pas discret). Enfin, je trouve exactement ce qu’il me faut, pile poil ! Il y a une pierre que je retire, puis une autre, et une troisième. Et là... UNE CISTE !!! Après vérification, c’était une ciste de Yanovitch, et seules Sioux et Boudicca avaient signé le carnet !

Enfin nous terminerons ce portait en parlant de son célébrissime bâton-renifleur. Maintenant que, grâce aux indiscrétions de Minette, le monde entier a appris que Lonesloane n’en a jamais possédé, celui de King devient LA référence dans ce domaine :)) C’est un objet superbe, sculpté et décoré par son propriétaire. Reconnaissons que ça a infiniment plus de gueule qu’un vulgaire alpenstock du commerce !

Sur le front sémantico-botanique
 
MULTITRONC ENLIERRE (suite) : ON Y EST PRESQUE !
 

A propos de "Sémantiquement cistique", par Baykus, paru dans le dernier numéro de Ciste-thématique, Locotwister nous écrit :

- Le rêve de Baykus a été à deux doigts de se réaliser, car à défaut d'un "multitronc enlierré", Naoned_Cisteurs nous propose, dans la ciste 49/9224, un "bitronc enlierré". Allez, Naoned, encore un petit effort !

Notons tout de même que "multi" voulant dire "plusieurs", et que "plusieurs" signifiant "plus de 1", un bitronc (enlierré ou pas) est donc un multitronc qui s’ignore :))

NarciCISTES
 
METTEZ VOS CISTES EN VALEUR !
 

Cette rubrique est à la disposition des Cacheurs. Ils peuvent y expliquer pourquoi nous devrions nous intéresser particulièrement à certaines de leurs cistes. Mais pour figurer dans cette rubrique, il faut que ces cistes présentent une véritable originalité, un mécanisme insolite ou réellement novateur.

Mes cistes à moi ! par Pablo107S

Ciste 5933 - "JunazzCiste parc", dont l’énigme donne la légende de la carte au trésor (http://grafiti.free.fr/cistes/junazz-ciste-parc/)

C iste 6915 et 8842 - L’énigme est vide de tout texte, avec la simple photo la description de la boîte et le nom de la ciste.

Ciste 9317 - "L’ammo-ciste et la gigogne Tchaé". Pourquoi pas deux cistes en une : les cistes gigognes ! Le texte de l’une est en minuscules, le texte de l’autre est en majuscules. Idem pour les échanges.

Ciste 5453 - "Petite Marie" cachée non loin de la Vierge, sous des cailloux en pleine garrigue, et dont le texte de l’énigme est composé de titres des chansons de Francis C.

Cistes 8489 à 8493 - Une série sur les 5 éléments, avec, à chaque fois, un rapport entre la cachette et l’élément et un indice pour trouver le 5éme (maxi boîte dans un chaudron).

Photos du mois
 
DEUX POUR LE PRIX D'UNE !
 

Cette étonnante photo, signée Gentilhome, nous offre une image chargée de mystère bucolique. On a l’impression qu’il s’agit du donjon d’un château irréel tiré d’un conte de Grimm. Découvre-t-on vraiment de pareils spectacles au détour d’un chemin ? Oui !

Très amusante photo de Pouschtroum (déjà sélectionné le mois dernier), montrant un champ de tournesols alignés comme à la parade, observant la course du soleil. Superbe contraste des couleurs !

En rayon
 

30 modèles de T-shirts sont actuellement disponibles dans La Boutique. Certains sont tellement beaux que c’est sûrement un péché de les porter ! (Nous vous rappelons qu’en commandant des T-shirts, vous nous aidez à financer le site. Aussi, un grand merci à celles et ceux qui ont déjà craqué :))

Statistiques
 
Septembre 2005. Cistes cachées : 576. Nb d'échanges : 4251.
 

Pschittt !
 
"LE TRESOR DES P'TITS SUISSES, LE FINAL", DECAPSULEE !
 

Le 31 août, Hobbit Joufflu a été le premier à décapsuler Le Trésor des P'tits Suisses de Nath, suivi, quelques jours plus tard par Lusinier, et enfin, par Les zhéros.

Pour en arriver là, ils ont dû d’abord résoudre les neuf énigmes précédentes de la série. Un grand bravo à eux (et aux éventuels émules). Bien joué !

CARNET ROSE par Nath
 

10 jours après avoir fait un sort au Trésor des P'tits Suisses, les Hobbits joufflus - enfin, plutôt Madame Hobbit Joufflue ! - a donné naissance à un petit Hobbinet prénommé Romain (3.150 kilos et 50.5 cm ) !

La rédaction de Ciste-thématique se joint à Nath et à tous les Cisteurs et Cisteuses pour présenter ses félicitations aux heureux parents ! Et une bise au nouveau Cisteur !

Purement anecdotique
 
ÇA SORT DE L'ORDINAIRE, NON ?
 

Ce Cisteur s'est rendu chez un de ses amis, Cisteur lui aussi, et dentiste de son état. Le praticien lui a demandé d'ouvrir la bouche, puis, sournoisement, a approché la fraise. Alors, sous la menace, il lui demandé où il avait caché sa ciste.

Toujours dans le domaine du plus réjouissant sadisme : cette Cisteuse, souffrant d'une entorse à la cheville, a rendu visite à son kiné, également Cisteur. Il a menacé sa patiente de lui plier la cheville à fond si elle ne lui fournissait pas quelques indices sur sa dernière ciste.

Une histoire de chien facétieux : au moment où ce Cisteur a retiré d’une souche la ciste convoitée, son chien, un berger allemand très joueur (et très désobéissant), âgé de deux ans, la lui a arrachée des mains et s’est sauvé en l’emportant. Le Cisteur n’a réussi à la lui reprendre qu’après une exténuante course poursuite de quinze minutes à travers les fourrés. Complètement égaré, il lui a ensuite fallu plus d’une heure pour retrouver la bonne souche et recacher la boîte à sa place.

Etant parti poser une ciste en sortant de son travail, un cisteur a été surpris par l’obscurité sur le chemin du retour, en pleine forêt. En cherchant à rejoindre sa voiture à la lueur de son téléphone portable (qui essaie de faire aussi lampe de poche), il a glissé et s’est foulé la cheville. De cette petite aventure est née la "Ciste de la Cheville foulée" (N°5869), dont l’énigme garde trace des circonstances inhabituelles de sa pose. :))

Une cisteuse a failli fracasser son écran flambant neuf (acheté quelques jours auparavant), parce que l’image était "moche, toute bleue, et surtout terriblement floue". Après avoir hurlé quelques jurons bien sentis et avoir envisagé d’aller égorger le vendeur, elle s’est calmée quand son mari lui a fait remarquer qu’elle ne portait pas ses verres correcteurs, mais ses vieilles lunettes de soleil :))

La plus ancienne ciste toujours fidèle au poste, la N°5 Le Chemin de l'eau, signée Monglane, est cachée à l’endroit précis où ce dernier avait trouvé 60 pièces d’or de la chasse au trésor "Le Trésor de Florence B.", organisée par Max Valentin pour Microsoft en 1996. Monglane est devenu un Cisteur convaincu : Le Site de Monglane.

En avril dernier, à la place de la ciste qu’il pensait trouver, ce Cisteur a découvert un petit tube en plastique contenant un billet avec ces mots : "Si tu avais regardé la page sur ciste.net avant de partir, tu aurais vu que cette ciste est déclarée disparue !"

Au chapitre des découvertes bizarroïdales : un Cisteur a trouvé un wagon de train électrique Märklin, parfaitement protégé par un film nylon, cachée dans le trou d’un mur. Un autre Cisteur a trouvé sous une souche une boîte en plastique contenant des sous-vêtements féminins dans leur emballage d’origine, ainsi qu’un bouchon de champagne. Enfin, un troisième a trouvé une boîte métallique contenant cinq paquets de cigarettes, dont trois entamés. Nous avons effectué une recherche : ces boîtes et leurs contenus ne correspondent pas à des cistes. Mystère...

Cette Cisteuse, sans doute très pressée, est partie en robe longue et escarpins à talons haut à la recherche d’une ciste. Après une bonne escalade à flanc de colline, dans une immonde glèbe noire et hostile, elle a découvert un petit bocal contenant un papier avec ces mots : "Tu y es presque ! La ciste est juste un peu plus loin." Très motivée, elle a méticuleusement fouillé les environs (et ce faisant, a arraché quelques boutons de sa robe et complètement ruiné ses chaussures). Mais elle n’a pas trouvé la ciste. Quelques jours plus tard, un éclair de lucidité l’a poussée à retourner sur place et à fouiller derrière le bocal, au fond du même trou. Evidemment, la ciste s’y trouvait, protégée par une pierre. :))

Si vous connaissez des anecdotes amusantes, dignes de figurer dans cette rubrique, merci de nous les envoyer afin que tous les Cisteurs en profitent.

Courrier des lecteurs
 

Quelques précisions.

Nous recevons assez régulièrement des messages qui nous suggèrent d’apporter des modifications au forum Newforez. Nous rappelons que le forum Newforez ne nous appartient pas, et qu’il est totalement indépendant de cistes.net. Sa modératrice est la charmante Laetitia2Monterant, et c’est à elle que vous devez vous adresser.

 

De Nanoed :

Bonjour, le virus des cisteurs, nous l'avons contacté en juin 2005. Depuis... quel plaisir de déchiffrer ces énigmes qui parfois, nous paraissent incompréhensibles ! Mais quelle joie lorsque nous nous rendons sur les lieux.... et que l'on découvre ce petit objet sans valeur ! Une petite question : lorsque les cistes ne sont pas trouvées au bout de plusieurs mois, est-on sûr qu'elles y sont toujours ? (1076-7453-2934-107) ? Les cacheurs se rendent-ils sur les lieux ? Cela est très désagréable quand on est certain de l'endroit, et qu'elles ne s'y trouvent pas.

Beaucoup de Cacheurs retournent régulièrement sur les lieux de leurs crimes, afin d’assurer un SAV :)) Les anciens Trouveurs, également, vont parfois jeter un coup d'œil. Lorsqu’une ciste a disparu, en principe, on nous en informe. Dans ce cas, nous mettons le panneau "Disparue" sur la page descriptive de cette ciste.

Quand on est un débutant, et qu’on désire réduire les risques de se déplacer inutilement, il vaut mieux ne choisir que des cistes récentes. Ensuite, avec un peu d’expérience, on pourra analyser la fréquence de découverte d’une ciste ancienne en fonction de quelques paramètres basiques. Par exemple, si vous constatez qu’une ciste cachée dans un endroit isolé, loin de tout lieu habité, n’a été visitée que tous les trois ou quatre mois, mais avec régularité, vous pourrez en déduire qu’elle est certainement toujours en place. Au contraire, une ciste qui est visitée toutes les semaines depuis longtemps, mais qui, soudain, n’enregistre plus aucun échange, aura de grandes chances d’être partie au paradis des cistes.

De Eau :

Bravo, bravo et encore bravo ! Votre journal est vraiment super, je crois que c'est le meilleur de tous. En plus, on voit parfaitement qu’il change et bouge !!! Continuez comme cela !

Le rouge nous monte aux joues ! :)) Merci.

De Gentilhome :

Je ne rate pas un numéro de ciste thématique, c’est passionnant. Pour info, le code d’accès étant difficile a retenir, j’ai crée une icône sur le bureau que j’ai nommé "Cisthématique" suivi du code. Comme cela je ne cherche plus après.

Très bonne idée. Et comme il est immuable pendant 12 mois (et particulièrement tarabiscoté, il faut bien l’avouer), c’est en effet un moyen pratique de ne pas s’encombrer la tête.

RAPPEL : LES ANCIENS NUMEROS DE CISTE-THEMATIQUE SONT CONSULTABLES EN CLIQUANT SUR "ARCHIVES" EN HAUT DE CETTE PAGE.
 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation