JOURNAL DES CISTEURS N°54
Parution du 01/06/2010
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
Notre douzième édition... par Ovive34
 

Dehors, le printemps est enfin arrivé… Du moins nous l’espérons… Ici, dans le sud, les cistes fleurissent et, en salle de rédaction, un papillon est venu se poser ! A l’heure où notre équipe boucle son douzième numéro, je souhaite la bienvenue à Butterfly91 qui, depuis le mois de février, construit quelques grilles de mots pour les fidèles du Remue-Méninges.

J’ai toujours autant de plaisir à vous présenter notre journal, à découvrir vos récits, vos photographies…

Depuis un an, j’ai même appris, grâce à Cleapotre, à aimer les chiffres et statistiques !

De plus en plus de poètes s’expriment, encore un vers en tête et au bout de leur plume… Nous avons même dû, pour la première fois, en refuser !

Nos podiums n’ont plus assez de marches !

Bravo ! Continuez, nous sommes heureux de ces succès !

Dans son éditorial du Ciste-Thématique n° 1, Max disait : "Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, nous espérons ainsi mettre un peu d'huile dans les rouages à défaut de mettre du beurre dans les épinards".

Ni ruisseau ni grande rivière, juste une petite goutte... d'eau vive et un navire doté d'un bon équipage vont nous permettre de porter le Ciste-Thématique à son cinquième anniversaire, le 25 juin prochain, et même bien au-delà !

J’ai beaucoup moins de stress qu’au 1er juin de l’an dernier où, pour la première fois, je vous dévoilais le fruit de notre travail, celui d’une équipe constituée en un clin d’œil, pour que l’aventure continue… et elle continue !

C’est aussi grâce à vous alors… n’oubliez pas de nous rapporter vos récits de rencontres (hein, Rencontre !), de nous faire partager vos anecdotes…

EN PLEIN DANS L'EMILE
 

 

A ce jour, 152 Cisteurs font partie du Club d'Emile, le club des Cisteurs ayant trouvé au moins 1000 cistes. Ce mois-ci, dix nouveaux y ont fait leur entrée : Breju, Erod1, Thorgal, Les Zhéros, Chisnijem, Adopeste, Lepassagerduvent, Gribouille35, J1ciste et Fbaillargeaux.

Félicitations !

* Pas un jour sans ciste.

HOROSCOPE
 
Gémeaux par Madame 1001 Soleils
 

Image Gémeaux

Amour : Tu aspireras à une relation calme, sereine, profonde et authentique. A partir du mois d’Août tu prendras l’initiative d’un voyage, afin de consolider ton couple. Et ce sera le must, "la ciste paradisiaque". Les départements qui te seront bénéfiques sont le 59 (le) 38 (et le) 3.

Côté cistes : Si tu déniches "la ciste battante", cela te permettra d’atteindre tes objectifs et tu te découvriras alors plus idéaliste et ambitieux. Mais attention : ton esprit de Cisteur aventureux est le seul point susceptible de te faire trébucher en confondant désir de vaincre et avidité. Conseils spécialisés de Mme 1001 Soleils au @14@64337.

Santé : Ta vitalité sera marquée de quelques signes de faiblesse. Prends alors conscience de tes limites et adopte un comportement plus raisonnable : "L’alcool non, l’eau ferrugineuse oui". 718 bouteilles d’eau minérale te seront nécessaires pour récupérer une forme olympique !

LE LOCALISATEUR ET LES CARTOCISTES
 

Le localisateur, créé par Yogo, permet de savoir qui habite où. C'est un outil extrêmement pratique pour contacter des Cisteurs avant de partir en voyage dans un autre département. Nous vous encourageons à vous y inscrire. C'est ICI.

Vous pourrez également vous aider des cartocistes mises à votre disposition pour toute la Belgique sur le site de Brt et pour de nombreux départements français sur le site de Microb.

Merci de contacter Microb si vous établissez une nouvelle cartographie.

Les habitués du forum connaissent tous la carte des cistes accessibles aux Cisteurs à mobilité réduite créée par Ovive34 suite à l'initiative de Brindacier et d'autres Cisteurs. Elle renseigne les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes, et elle est  ICI...

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

Les Cacheurs ont également la possibilité d'indiquer de façon graphique, dans l'énigme, si une ciste est accessible aux personnes à mobilité réduite (Voir méthode ICI).

Chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :)) 

A vous de les reconnaître !

ET VOICI LE BAMBIN-MYSTERE DE JUIN !
 

 ATTENTION, PETIT, DANGER !

Qui peut bien être ce bambin qui, par l'odeur alléché, attend impatiemment la cuisson d'un délicieux gâteau ? 

Si vous avez reconnu cet enfant, exprimez-vous sur le forum général NewForez, dans le sujet "Ciste-Thématique de juin est paru". C'est ICI.

 

TRAITS & PORTRAITS
 
LPC940
 

Spontanément, LPC940 nous a adressé son portrait en reprenant le questionnaire établi par DG et disponible ICI. Belle initiative qui ne demande qu'à être suivie !

· Quelques infos sur vous-même (du moins, ce que vous pouvez dire sans que ce soit indiscret)

LPC940, 43ans

· Comment avez-vous découvert les cistes, et quand ?

Début septembre 2008, alors que je faisais une pause déjeuner lors d’une balade, un enfant a trouvé par hasard une ciste qui était cachée pas très loin de moi. Son père lui a demandé de la laisser là où elle était et expliqué qu’il s’agissait d’un jeu.

Après leur départ, je suis allé voir cette fameuse boîte et y ai relevé les coordonnées du site web.

De retour à la maison, j’ai regardé de quoi il s'agissait et, quelques jours plus tard, je m’inscrivais. C'était la ciste du "kiosque à Théo".

Les débuts n'ont pas été faciles et j’ai même failli renoncer.

En effet, je ne connaissais ni le forum, ni les cartocistes, ne trouvais pas comment décoder les énigmes. Au début quand on débarque, que sur la région il y a plus de 1500 cistes avec des énigmes et des localisations qui semblent totalement insolubles, ce n’est pas évident.

Heureusement, je m’étais abonné au Ciste-Thématique et j’y ai appris l'existence du localisateur de Cisteurs créé par Yogo. Là, j’ai trouvé un Cisteur habitant la même ville que moi, Aldaval, qui, très vite, m’a conseillé le forum et les fameuses cartocistes qui, pour un débutant, sont un outil fantastique (je pense que lors de l’inscription sur cistes.net il devrait y avoir une information sur le forum et ses avantages, ou bien une inscription combinée de fait que lorsque l’on s’enregistre sur le formulaire de cistes.net il y ait une case à cocher pour s’inscrire en même temps sur le forum).

· Comment parvenez-vous à concilier famille, travail et cistes ?

Pas toujours évident, avec le travail ça va, c’est assez simple, avec la famille, les sorties cistiques sont des négociations au cas par cas !

· De toutes les cistes que vous avez trouvées, laquelle est votre préférée ?

Pourquoi ? Des préférées, j’en ai plusieurs : chaque fois que je trouve un spot magnifique et qui vaut vraiment le détour et que je n’aurais jamais connu si je n’avais pas cisté... Sinon je dirais que j’en mets deux dans mes préférées. Ma première, tellement fier d’avoir décrypté une énigme et trouvé ma première boîte "la ciste du faible rond" et la ciste de "la vierge cachée". Là je ne m’attendais pas du tout à trouver une grotte transformée en chapelle si inaccessible et pourtant si visitée.

· Quelle est l'énigme qui vous a le plus plu ?

Celle de "la vierge cachée", j’ai trouvé l’histoire très belle et bien racontée.

· Quel est le coin le plus spectaculaire que vous ayez découvert grâce aux cistes ?

Le prochain que je visiterai, j'espère !

 

LES INCLASSABLES
 
"On en a ferré un beau, ou une belle, là !" par Philippe d'EUCK
 

Ou, "Plus de fautes que ça, dans la même ligne, tu meurs !"
Ou "Je vous écris sans mettre mon pseudo et adresse e-mail !"
Ou, "Je vous écris, mais devinez quand même de quoi je parle !"
Ou, "Je vous écris, mais devinez quand même de quoi je parle, et en plus je fais très fort, car je n’ai pas mis non plus mon pseudo ni mon adresse e-mail !"

Si, si, j’en ai des comme ça, les voilà ! Bien sûr, j’ai enlevé ici les pseudos et les adresses E-mails (quand ils y étaient !)

"nous avont trouver une boite des cistes ke devont nous faire? k'elle est la recompense ? reponder svp a bientôt"

"nous sommes les proprieteres du'n cite de vos caches, chapelle en villenevoise,degradé frequment par vos cisters, nous voulons porter a votre attention que ce site est privé et aussi un sepulture, eventre tres souvent par vos soins, tombes degradé et ossements, deterré Si cela ne ces nous prendron les mesures"


Ce message je tenais à le mettre ici aussi, mais plus particulièrement, si cela peut servir, pour pouvoir enfin identifier cette ciste, car l’expéditeur ne m’avait donné aucun élément pour pouvoir lui répondre. Ciste pour laquelle j’ai déjà mis un post sur le forum Aquitaine, pensant qu’il s’agissait de Villeneuve sur Lot, mais sans résultat, car il y a des tas de Villeneuve en France. Merci de me prévenir, si vous la reconnaissez. Celui qui lit ça, si dans un "Villeneuve" il est allé trifouiller une sépulture dans une chapelle, il doit bien se reconnaître !

"Bonjour, Le week-end passé nous avons été à la recherche de cistes dans notre région et nous avons constaté "l'éventuelle" disparition d'une ciste et aimerions contacté le cacheur afin qu'il puisse vérifié par lui-même. Une deuxième se trouve selon nous dans un endroit devenu privé et aimerions savoir si elle est à l'endroit trouvé. Est-il possible de les contactés étant donné qu'on les as pas réellement trouvés? Merci d'avance "

Ma réponse, pour ce dernier :
"Bonjour (xxxxxxxx)
Vous ne pensez pas que ça pourrait être mieux, si vous me donniez le nom des Cacheurs, et le N° des cistes, non ??? Bien amicalement,

Phil"


_ _

"Bonjour, a ce jour, dimanche (xx xx xxxx), j'ai trouvé ma 1ere ciste, la n°xxxxx le petit ours a été remplacé par un bouchon de champagne"

"Bravo ce jeu super j’ai trouve déjà 5 cist et je les ai menes toutes à mon petit frere qui se régale avec tout ses jouets qu y a dedan"

 

MIAM-MIAM
 
La vinaigrette de Tatiana par Pasfrevin
 

Ma fille avait fait un échange scolaire avec une jeune russe : elle avait passé huit jours avec nous, elle adorait les supermarchés, mais avait aussi apprécié les quelques balades proposées.


Un soir, annonçant le menu, je propose une vinaigrette. "J'adore ça" me dit-elle, mais elle paraît très étonnée de me voir sortir de la salade, des tomates et ce qu'il faut pour faire une vinaigrette, vous savez bien !
"Chez nous la vinaigrette, c'est pas ça !"
"Ah ! Tu veux bien me montrer ?" Je tendais mon huile et mon vinaigre !
"Non ! Non ! Apporte-moi ça, et je te ferai une vinaigrette russe !"

Je lui ai donné ce qu'elle voulait et nous avons eu droit à une magnifique préparation pour 6 personnes au moins !
La nourriture est ce qui relie les peuples. Dès qu'on parle cuisine, on se fait des amis, on échange, on améliore nos pratiques. On donne et on reçoit. Ceux qui n'aiment pas manger, y en a-t-il ici ? doivent être bien malheureux !

Voici donc la recette de la Vinaigrette de Tatiana, elle ne m'en voudra pas si je la nomme, elle est très loin, à Pskov. Si je la voyais, je lui dirais que je pense souvent à elle en dépoussiérant de temps en temps le petit bonhomme en tissu, gardien du logis qu'elle avait mis elle-même dans ma cuisine, "parce que c'est dans cette pièce qu'il y a le feu !"

Image


Vinaigrette de Tatiana :
2 betteraves
2 jolies carottes
4 petites pommes de terre
1 oignon
1 pot entier de gros cornichons à la russe
des olives noires et/ou vertes
huile de tournesol (moi je préfère l'huile d'olive)

Faire cuire les pommes de terre et les carottes coupées en dés (au micro-ondes, ça va vite et ça reste entier).
Couper en dés les betteraves, l'oignon, les cornichons, oui tout le pot !
Mettre dans un saladier, ajouter les pommes de terre et les carottes, 3 cuillères à soupe d'huile d'olive et bien mélanger le tout.
Servir frais.

Bon appétit !

Les Broyés du Poitou
 

Ingrédients (pour 8 personnes) :

500 g de farine
250 g de beurre ramolli
250 g de sucre en poudre
1 oeuf

 

Préparation :

Mélanger le sucre à la farine dans un saladier.
Ajouter progressivement le beurre ramolli au mélange avec les doigts.
La pâte ainsi obtenue doit être friable, mais avoir du corps !
Mettre l'oeuf entier dans un bol et ajouter une petite cuillère à café d'eau et une pincée de sel.
Mélanger et réserver.
Ajouter le blanc à la pâte, la travailler pour la rendre le plus homogène possible.

Préchauffer le four à thermostat 6-7 (180°)

Sur une feuille de papier sulfurisé de la taille de votre plaque à four, étaler la pâte de façon à former une plaque de 1 cm d'épaisseur.

Avec une fourchette, dessiner des traits en diagonale en évitant de découper la pâte !

Dorer avec le jaune d'œuf.

Enfourner, et laisser cuire environ 25 mn en surveillant la cuisson. 
Lorsque la pâte présente une couleur or, presque brune, sortir du four.

 

Aussitôt, découper à l'emporte-pièce.
Laisser refroidir et déguster vos broyés à l'heure du thé !

Le Broyé doit son nom à une pratique ancestrale. Cette galette dure doit être partagée d'un coup de poing vigoureux en son milieu. Coupé en petits dés, il s'offrait autrefois à l'église pendant la messe, les jours de communion et de mariage.

Remarque de Butterfly91 : avec seulement la moitié des proportions, vous pourrez remplir une plaque de four, soit 25 gâteaux de 6 cm de diamètre.

NUMEROS PERDUS, NUMEROS FOUTUS... !
 
Oui…, des N° de cistes ! par Philippe d'EUCK
 

"Perdre des N° de cistes", c’est ce qui arrive quand un Cisteur fait une erreur dans les champs à remplir pour mettre une ciste en ligne (ou pas mise dans le bon département) et qu’il en recrée une autre dans la foulée. Ensuite, il m’écrit pour me demander de supprimer la première alors qu’il aurait pu le faire pour me demander de rectifier son erreur, ceci nous évitant ainsi de perdre un N° de ciste définitivement.

C'est le cas classique, que je rabâche partout, et plus ce sera lu, moins il y aura de N° disparus bêtement. J'ai ouvert ce sujet pour parler surtout de l'autre cas, ci-dessous, mais je ne manque pas une occasion de rappeler le premier, et pour ceux qui ont bien acquis la chose, veuillez me pardonner si vous trouvez que je radote, mais si le fait d'en reparler permettait d'éviter déjà une seule autre suppression de ciste, ce serait toujours ça de gagné. Cela est expliqué en détail sur le forum, ICI (Dans ces recommandations importantes, ce cas est intitulé "La cinquième").


Image


Mais voilà où je voulais en venir : il est un autre cas un peu particulier qui peut se produire, impliquant que vous nous demandiez alors de supprimer plusieurs N° d’un coup, ce qui fait là encore plus de dégâts dans la perte des numéros. Ce problème survient de la façon suivante : il peut arriver, quand vous finalisez l’enregistrement d’une ciste, s’il y a vraiment beaucoup de monde connecté en train de faire cette opération, que vous receviez un message signalant une surcharge du site.

A cet instant, le réflexe logique est de recommencer la procédure et vous enregistrez autant de fois la même ciste après chaque apparition du message d’erreur. Et puis, arrive l’heureux moment où ça "marche" enfin, vous faisant penser, soulagé(e), que votre ciste est bien enregistrée, et en un seul exemplaire. Mais quand vous allez voir ensuite dans la liste du département où vous l’avez cachée, vous constatez qu’elle y est autant de fois que vous avez recommencé à l’enregistrer.

Bien sûr, dans ce cas ce n’est pas de votre faute, mais il faut ensuite que je supprime de la base de données toutes celles qui sont en trop, et ce sont donc là beaucoup de N° perdus. Je ne vous referai pas mon refrain sur le fait que ce serait vraiment dommage que cela arrive sur la 80 000 et 90 000ème ou pire, sur la Royale 100 000ème, mais c’est un évènement qui me secouerait bien le goitre !

Alors, dans ce cas-là, voilà la plus simple des choses à faire pour éviter de perdre des numéros, fussent-ils remarquables ou pas : dès la première validation, si vous recevez ce message d’erreur à l’enregistrement, ne refaites pas la même ciste derrière, allez d’abord vérifier si elle est bien là, en ouvrant la liste du département. En principe elle y est, et cela règlera le problème. Si vous constatez qu’elle n’y est pas, attendez un moment et retournez vérifier.

Maintenant, ça peut parfois vraiment foirer !!! L’informatique et ses surprises nous jouent de sacrés vilains tours (qui ne sont pour moi que sorcellerie et diableries), mais en prenant cette première précaution d’aller vérifier après le premier enregistrement, ça devrait le faire !

L'oeuvre :-( par Provi
 

Voici quelques photos que Provi nous a adressées, prises sur la piste d'une ciste de Ode en Haute-Savoie.

Dans ce sympathique décor, ce n'est pas évident au premier abord et pourtant... 

 

 

Le lieu est recouvert de l'"oeuvre" envahissante...

et impressionnante qui en intimiderait plus d'un...

empêchant définitivement de mettre la main sur la ciste.

 

PAS DE CHANCE !
 
par Locotwister
 

- Papa, elle dit quoi l'énigme quand on est en haut des marches ?

 

 

- Ta g*** Passe-moi le marteau-piqueur !!!

LES PHOTOS DU MOIS
 
Trois pour le prix d'une par Sioux
 

Cette chapelle est un véritable petit bijou alsacien

Abbaye en Maine-et-Loire

Château normand

L'INDEX DE CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Désormais, il vous est possible de consulter l'index de tous les articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1 grâce à la page spécialement créée par Brossard56.

 

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

  

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

RAMENEZ VOTRE PHRASE ET CROISEZ LES MOTS
 
par Baykus
 

CHASSE-CROISE
 
par Butterfly91
 

Définitions :

1.      En répondant aux définitions, vous obtiendrez toutes les lettres nécessaires pour découvrir le texte caché dans la grille. Pour ce faire, il suffit de replacer chaque lettre dans la case correspondante suivant le numéro d'ordre qui y figure.

2.      Pour faciliter vos recherches, la première colonne de la grille à définitions indique le prénom, le nom et l'œuvre de laquelle nous avons prélevé l'extrait à découvrir.

3.      Le texte se lit de gauche à droite en partant de la première ligne horizontale.

Définitions

Grille (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

QUIZZ
 
Définition par Chamix
 

Quelle locution adverbiale se cache derrière cette définition : "souffreteux comme un boxeur viril" ?

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
La centaine inespérée
 

Une Cisteuse approchait du cap de la centaine supérieure et espérait profiter d'un séjour cistique loin de chez elle pour le franchir.

Au dernier matin, il ne lui manquait plus que 10 cistes mais elle était confiante vue la liste de ce qu'elle pouvait espérer trouver.

Hélas, une multiplication de choux blancs commença à la décourager et plus la journée avançait, plus elle hésitait entre l'envie d'arrêter les frais et de rentrer chez elle et l'irrésistible besoin d'essayer quand même la suivante, au cas où...

Bien sûr, chaque nouvelle recherche couronnée de succès ravivait son envie de continuer... Elle se retrouva ainsi en fin de journée avec 2 cistes manquantes pour atteindre la centaine convoitée et plus que 3 possibilités sur le papier...

Elle se rendit sur le site de la ciste la plus proche mais le coin semblait avoir été fraîchement "bulldozéré" et elle ne trouva pas les repères visuels sur place. Cas de conscience : renoncer sagement (il y avait encore 2h30 de route après) ou aller voir l'avant-dernière ciste, pas trop éloignée non plus, en se disant qu'elle ne ferait le gros détour pour la toute dernière énigme qu'en cas de succès à cette avant-dernière...

C'est bien sûr ce qu'elle fit (on est drogué ou on ne l'est pas !) et elle trouva facilement cette boîte-là. Malgré l'heure tardive, elle prit quand même le temps de jeter un coup d'œil aux petits mots du carnet et lut ce commentaire : "Ça fait maintenant 5 cistes dans ce village !"...

Avec un petit espoir en tête, elle rejoignit sa voiture en prenant d‘autres ruelles et en regardant de plus près tous les trous de murs, au cas-où, et là... au troisième caillou suspect enlevé... oui !!! Une autre ciste !!! La centaine était atteinte, elle pouvait enfin prendre la route du retour sans remords !

UNE HISTOIRE RIGOLOTE
 
Tiens, une nouvelle ! par Mannebrand
 

 
Lundi : jour de patchwork.

Comme chaque semaine, Liliane part au club pour s'adonner à son activité préférée. Et aujourd'hui, exceptionnellement, la petite-fille cisteuse de Simone y est elle aussi. Elle bloque sur une énigme insoluble. Alors, Liliane, générosité oblige, essaie de savoir ce que ce "matou dodu" fait dans l'histoire. Mais elle cale aussi !

"Ne t'en fais pas ! Je vais soumettre l'énigme à Rémy, il adore ce genre de recherche."
Et pas manqué ! À la première lecture, le sauveur comprend que ce matou dodu fait référence à Chassiron...
Bien joué Rémy !

"C'est plutôt sympa ton jeu !"

Aussitôt Valdrague voit le jour, les boîtes d'Oléron prennent rapidement l'air et Liliane se dit qu'une fois de plus, elle aurait dû se retenir de lui montrer cette énigme. Quand est-ce qu'il va nettoyer le portail, quand va-t-il bêcher le jardin ? Les cistes occupent de plus en plus de terrain !!!

Bien décidée à soigner le mal par le mal, Liliane se cherche un pseudo original et décide de faire courir son mari dans l'île en cachant des cistes. Elle va l'avoir le Valdrague !

"Il y a une nouvelle Cisteuse sur Oléron ! Elle s'appelle Agatheuse ! Et elle cache plein de cistes, c'est chouette ça !
- Ah bon ?
- C'est sympa, je peux les faire toutes à vélo !
- Mmmmh... Et tu la vois comment ton Agatheuse ?
- Plutôt jeune et littéraire..."

La conversation en reste là. Liliane a du mal à se retenir de rire. Et ciste après ciste, le plaisir de l'un n'est rien comparé à celui de l'autre qui jubile à chaque fois que son mari découvre une de ses boîtes. Agatheuse ne se doutait pas un instant de la tournure que prendrait cette histoire.

Et un jour...

"Incroyable ! La gâteuse, elle a mis une autre ciste ! Et dans le mur de la grange !
- Eh ben !
- On s'est même donné rendez-vous sur le spot..."

Alors Valdrague, les images d'une jeune Cisteuse littéraire en tête, traverse le jardin. Mais Agatheuse n'est pas là. Il ouvre la boîte, s'apprête à écrire un mot sur le carnet et découvre dans la ciste un petit message :
"Coucou, c'est moi, Liliane !"

Bien joué Agatheuse !
 

P²C² (Plaisirs Cistiques en Poitou Charentes)
 
9 mai 2010 par Mannebrand
 


Poitou-Charentes est réellement une terre de plaisirs cistiques.

Depuis plusieurs mois maintenant, le groupe des Cisteurs se soude, s'élargit et se retrouve régulièrement pour flairer la ciste sur des territoires encore méconnus mais au patrimoine riche et varié.

Le 23 mars, après une trop longue période d'hibernation, c'est RedZora la première qui est sortie de la torpeur hivernale pour lancer l'idée d'une RCPC. Immédiatement, DiBi lui a emboîté le pas et a proposé de se réunir dans le "nombril" de la région, chez lui, à Celles-sur-Belle. Ayant reçu l'aval de notre ingéniste-Cisteur BlackTiger, plus rien n'allait empêcher les Cisteurs de se retrouver au centre de gravité picto-charentais.

BlackTiger :
"En théorie, le calcul donnerait ça :
- point le plus au nord : domaine de Roiffé (Vienne) 47° 10' 17" Nord 00° 01' 09" Est
- point le plus au sud : lieu-dit "la Forêt" (Charente-Maritime) 45° 05' 21" Nord 00° 09' 09" Ouest
- point le plus à l'ouest : phare des Baleines (Charente-Maritime) 46° 14' 37" Nord 1° 33' 40" Ouest
- point le plus à l'est : lieu-dit "Thellisset" (Vienne)46° 25' 54" Nord 1° 12' 47" Est

Et donc un point central qui se situerait à la moyenne Nord-Sud Est-Ouest de 46° 7' 49" Nord 0° 10' 26" Ouest sur la commune de Chérigné (Deux-Sèvres) entre Chef-Boutonne et Brioux-sur-Boutonne. Autant dire qu'à 10 km près on est à Celles-sur-Belle !"


Ainsi, le 9 mai dernier, près d'une cinquantaine de forçats de la boîte s'était donné rendez-vous autour de l'abbaye de Celles pour glaner la ciste et se revoir.



Chaque participant n'a su ce que notre Grand Schtroumpf préféré nous réservait qu'au moment du départ.



Chacun s'est vu remettre le paquet cadeau du parfait Cisteur :
- un livret relié par les bons soins de Panpandoux et faisant un récapitulatif des cistes du jour,
- un badge à l'effigie de chacun offert par notre PPX national,
- un superbe mobile réalisé par les doigts de fée d'Arabrab (voir rubrique : "C'est bô !").



Prêts pour les recherches, l'esprit réveillé par les boissons chaudes et les broyés de l'accueil, les groupes sont partis battre la terre et le pavé, bien décidés à trouver les cistes fraîchement cachées.

DiBi nous avait concocté une extraordinaire série dont lui seul a le secret : "C'est la vue". Parcours photographique autour de Notre-Dame, les photos-indices des douze cistes avaient toutes un point commun : un angle de vue du clocher à chaque fois différent.

Désormais, plus une ruelle, plus une marche, plus un caillou n'est mystérieux pour le commun des Cisteurs participants. Même Peldegat et Lolo-09, Cisteurs à l'accent chantant, connaissent désormais les moindres recoins de la commune.

Après une matinée d'efforts (ça fait travailler les abdos de rire à gorge déployée pendant toute une matinée !!!), est venue l'heure d'un réconfort mérité : LE pique-nique.

Il faut dire que la météo ne nous avait pas gâtés.



Lolo avait pourtant fait la danse du soleil toute la nuit, visiblement elle ne s'était pas assez concentrée.
 
 
 
L'apéritif soigneusement préparé par les doigts experts de Fbaillargeaux et le pineau charentais de RedZora ont été salvateurs.
 
 

Les cakes maison, tartes maison, pâtés maison et salades variées avalés, les desserts multicolores dégustés, il était temps de faire la balade cistique digestive.
 
 
 
Quelques-uns ont été découragés par la pluie transperçante, glaçant à l'os même les plus résistants, mais les plus vaillants, parapluie et dossier à la main, ont pu peaufiner leur score grâce aux cistes-desserts. Ces cinq cistes, tout le monde est passé devant pendant la matinée, ce n'était qu'un jeu d'enfant (glourps...) de les ouvrir !
 


Promis ! Juré ! La prochaine Rencontre Picto-Charentaise des plaisirs cistiques doit avoir lieu très vite ; on n'a pas fini de tout se raconter ! N'est-ce pas DiBi, RedZora, Panpandoux, Fbaillargeaux, Pistache, Mannebrand, CisteurAct, Archéo, Les Broussards, SG, Emmy, Barthelemy, Agatheuse, Valdrague, Ouioui79, Philouis, Loutremaline, Dracis, Chaloupe, Peldegat, Bilitte, Ericrugby86, Aupa BO 86, Lolo-09, Arabrab, Labiquette, Pitzouille4 et Bidon ?
 
 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Toujours aussi affriolants nos deux vieux ! Après la découverte de leur innocence dans l’accident de Mollard, ils ourdissent des plans dignes de Machiavel contre notre bonne Josy. La lecture n’en est pas à recommander, elle pourrait vous donner des idées pour vous venger de vos ennemis.

- Ben ça me semble logique : non-assistance à personne en danger. Elle nous reproche de ne pas leur avoir porté secours, à elle et à son amoureux !
- Ben encore eut-il fallu que nous le sachassions ! On ignorait aussi que Lee Harvey Oswald était planqué dans un immeuble de Dallas pour flinguer Kennedy : on pourrait aussi nous mettre ça sur le dos, pendant qu'on y est ! Et le naufrage du Titanic, hein ? C'est nous aussi ?... Mais c'est un monde ! Alors comme ça, on n'aurait plus le droit d'écluser un godet sous prétexte que sur le chemin du retour on pourrait croiser quatre apaches ramonant une mocheté, pendant que son Jules s'entraîne au plongeon de haut vol ? Mais dans quel monde vivons-nous ?... Tu prends un verre ?
- Un perroquet... Ben une chose est sûre : aucun de nous n'est le père de Germain Poileux, notre maire ! Ça me rassure un peu, je l'ai toujours trouvé particulièrement idiot.


Les deux compères passèrent le restant de l'après-midi à maudire Josiane Courtecuisse et à ourdir de sombres plans pour se venger d'elle.


- J’ai une idée ! dit l’Ernest les yeux vitreux comme le fond de sa bouteille. On pourrait organiser une rencontre publique entre le Germain et la Josy. On leur dirai comme ça : Monsieur le maire, voici votre mère ! Et elle qui passe pour une sainte, serait la risée de tout le village ! Qu’est-ce que t’en penses ?
- Et nous, on passe pour les salopards de service, de genre qui l’ont toujours su et qui l’ont jamais dit ! Non merci !... Il faudrait quelque chose de plus mesquin…
- Bonne idée.
- Seulement, continuait Gaston, pour faire franchement mesquin, y nous faudrait demander conseil à une fumelle ! Et là, rien qu'à l'idée d'être obligé de tout lui expliquer depuis le début, ça me glace les sangs !
- En attendant de trouver quelque chose de vraiment saignant, fit Ernest, on devrait déjà commencer par les grands classiques : badigeonner la clenche de sa porte avec de la crotte de chien. Et mettre un rat vivant dans sa boîte aux lettres...
- Elle ne ferme jamais la porte de sa maison à clé : on pourrait entrer chez elle en son absence et glisser un hareng sous son linge... Et tiens, le vieux truc du sachet de Ketchup sous la lunette des W-C et qui gicle quand on s'assoit dessus : une cuvette pleine de machin rouge, ça fait toujours paniquer les fumelles. Alors une vieille fille, tu imagines !
- Ou tendre un film alimentaire directement sur la cuvette : ça donne des résultats encore plus épatants ! rigola Ernest. On pourrait aussi condamner la porte de ses cabinets avec de la Super-Glue. Elle serait obligée d'aller faire ça dans le jardin, et on la prendrait en photo. Ensuite, il n'y aurait plus qu'à envoyer la photo à tout le village... En n'oubliant pas le Père Manganate et l'abbé Tysumène, bien sûr !
- Il ne faudra pas oublier non plus de mélanger quelques crottes de lapin à ses grains de café...
- Pisser dans son verre à dentier...
- Mettre de la suie sur l'écouteur de son téléphone...
- Un pétard dans son four...
- Du gratte-cul dans son lit...
- De la cancoillotte dans sa crème Nivéa...
- Du lait dans ses plantes vertes : au bout de quelques jours, l'odeur est pire que l'haleine d'un équarrisseur, et on ne sait pas d'où ça vient...

Gaston et Ernest faisaient preuve d'une grande créativité, ce qui leur permettait d'évacuer une partie de leur ressentiment. Le projet de rendre la vie impossible à la bonne du curé, allié à quelques verres de gnôle, leur faisait un bien fou.

- Moi je dis qu'on devrait nous donner une médaille ! hurla Gaston alors qu'il terminait son troisième Cinzano.
- Uhh ? interrogea l'autre en cherchant du regard un point immobile.
- Oui môssieur, une médaille, parce que dans cette histoire, les agresseurs de la Josy qui étaient au nombre de quatre ! Ben, en chantant à tue-tête ce soir-là, on lui a sûrement évité le viol collectif !... Maintenant si c'est ça qu'elle nous reproche, une aubaine pour un cageot pareil, en avoir quatre d'un coup et plus rien pendant un demi siècle, je dis que c'est mesquin !
- T'as raison, parce qu'avec la trombine qu'elle a... ! répondit Ernest en faisant une grimace !
- Brrr... rien que d'y penser j'en ai la chair de poule ! dit Gaston en se secouant.
- Mais alors, si c'est comme tu dis, au pire, notre maire aurait quatre pères ?
Gaston le regarda comme une poule qui regarde une clé anglaise :
- Arrête les mélanges, mon cadet. Tu disjonctes ! Je viens de te dire, il y a pas dix secondes, qu'on lui avait évité le viol collectif. Ce qui, en bon français, signifie qu'un seul voyou lui a fait son affaire, et pas les quatre, ni même trois. Alors comment Germain Poileux pourrait-il avoir quatre pères, hein, je te le demande ?
- C'est vrai, vieux gars. Je fatigue... Parfois, je deviens un peu con, et je ne tiens aucun compte de ce qu'on me dit. Il est temps que j'aille me coucher.
- Je fais comme toi.


Les deux compères titubèrent jusqu'à leur domiciles respectifs et se séparèrent sur un dernier rot.

Et bien voilà, c’est du propre ! La fin de ce passage est à la hauteur de la haute tenue de l’ensemble !

 

C'EST BÔ !
 
Après les cistes mobiles, les mobiles cistiques d'Arabrab ! par Ovive34
 

Dans le cadre de la rencontre "RCPC", Arabrab a fabriqué de superbes mobiles personnalisés, en bois, pour chacun des Cisteurs présents.

En voici quelques uns :

Posés à plat, nous pouvons reconnaître les différents avatars !

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
Breju par Ovive34
 

Ovive : "Bonjour Breju, vous venez d'entrer au club d'Emile, bravo ! Quelle est pour vous la plus belle ciste ?
 
Breju : Notre plus belle ciste au point de vue énigme, c'est la "ciste du marchand de glace" de Miss Craspouette ; elle nous conte un épisode historique de façon originale et attrayante qui nous a donné envie de continuer puisque c'est notre première ciste déchiffrée. Pour le cadre, c'est la "La ciste du Dard" de Valeetiti, une des plus belles reculées du Jura.
 
Ovive : Avez-vous une anecdote à partager avec les lecteurs du Ciste-Thématique ?
 
Breju : Deux nous viennent à l'esprit :

- Sur le parcours de la "ciste la plus bénite, la plus légère, la plus oenolique" de Mazabell, dans l'énigme il est écrit : "poursuis ton chemin les pieds dans l'eau en hiver et dans les prés en été". Confiants, étant en juin, nous nous sommes dit "pas de problème, ça va le faire"... En fait, plus nous avancions, plus c'était humide, nous nous enfoncions dans les herbes et l'eau et nous avons fini le parcours pieds nus avec les baskets autour du cou, les chaussettes dans les poches, pantalons retroussés aux genoux ; il n'était pas question de faire demi-tour !

- Au premier picniciste auquel nous avons participé en Haute-Saône, accompagnés de Lesgobelets (soeur de Mme Breju et beau-frère), en parlant avec notre voisine de table Mcjm, Mme Breju et elles se sont aperçues qu'elles étaient originaires du même village et en classe primaire ensemble il y a... plusieurs décennies !
 
Ovive : Et quel est votre plus beau souvenir sur la piste ?
 
Breju : Un merveilleux souvenir ! La randonnée "Les balcons du Forlet" (série 88@58690 et suivantes de Grosjean), avec Lesgobelets, début juillet 2009, magnifique balade où nous avons passé le cap des 700 avec les anoraks et les gants, paysage grandiose sous un vent d'hiver, c'était génial ! On s'obstine !!!
 
Ovive : Merci !
 
 

PETITES ANNONCES
 

Quelques précisions concernant le forum.

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas, et qu'il est totalement indépendant de cistes.net.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, les féroces Pouschtroum et Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs, Seth et Dolina.

 Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction.

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net.

 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution ! 

A LA RECHERCHE DES SUCETTES GEANTES
 
par Bob d'Artois
 

 

Vous êtes-vous demandé comment un ignare en code de la route interprèterait les panneaux de signalisation routière ? Chaque mois, nous vous donnerons une liste d'interprétations, vous aurez un mois pour trouver à quels panneaux elles se rapportent (exemples) et nous proposer vos réponses sur Newforez.

La solution paraîtra sur le prochain numéro de Ciste-Thématique.

Questions du mois  : 

  1. Doublons
  2. Crayon rouge
  3. Y a pas de mais !
  4. QR oubliés
  5. Toupie ascensionnelle
  6. Pouët pouët !
  7. Pour simplifier ce panneau, nous donnons le panneau et sa définition et vous devez nous dire pourquoi ils vont ensemble ! Définition : Mocassin, Panneau : 

Questions remises en jeu :
  1. Inclinez-vous sur la gauche (CT47)
  2. Parasol (CT51)
  3. Départ CO (CT51)
  4. Arrivée CO (CT51)
  5. Eléments déchaînés (CT53)
  6. 3t (CT53)
  7. Point de raccordement pour voiture électrique (CT53)
  8. Manque de combustible (CT53)

CISTES A LA UNE !
 
Presse, radios, TV... par Philippe d'EUCK
 

Notre revue de presse, comme vous le constatez par un clic sur le bouton "Revue de presse", est devenue assez impressionnante ! Certes, mais, depuis que le jeu existe, il y a sûrement une tout autant impressionnante quantité d’articles, d’émissions, et autres belles louanges concoctées sur votre loisir favori, qui nous échappent régulièrement et dont nous n’avons pas connaissance.

C’est toujours vraiment dommage de passer à côté de toutes ces belles pages et émissions, réalisées si gentiment par les reporters et journalistes, que je remercie encore ici bien chaleureusement.

Alors, afin de compléter cette déjà très belle revue de presse, je lance un appel à tous pour nous indiquer toute émission TV ou radio et article dont vous auriez eu connaissance, parus, et surtout à paraître. Le plus simple est de m’envoyer un message via le bouton "Ecrire au webmestre", en m’indiquant toutes les références possibles (nom du journal, de la chaîne TV ou radio, titre et date de l’article ou de l’émission, etc...), de manière à ce que je puisse faire une recherche afin de contacter la rédaction, d’abord pour remercier l’auteur du reportage, et puis lui demander un envoi de docs pour qu’ils passent à la postérité sur la page Revue de presse.

Je ne parle ici que des articles parus sur presse "papier", nationale et régionale, ou étrangère (amis Belges et Suisses qui me lisent), et non des articles parus sur des sites web, dont je remercie aussi les auteurs, mais ces derniers se comptent maintenant par centaines, et nous ne les recensions pas, car Max ne voulait pas mettre de liens actifs vers d’autres sites dans la revue de presse.

Merci d’avance pour ces renseignements précieux, et pour l’œil vigilant que vous garderez à ce sujet. Et merci d'avance, aussi, à celles ou ceux qui ont le journal entre les mains, et qui savent effectuer l'opération SCAN / JPEG, de m'envoyer le doc à l'adresse de David SPIEL : davidspiel (arobase) yahoo (point) fr, ou à Ovive34, ICI, qui me transmettra.

Avril 2010. Cistes cachées : 1238, Nb d'échanges : 23892
 

LA BOÎTE A OUTILS
 
Le nettoyeur d'énigmes par Adopeste
 

Allant de rencontre en rencontre, il est facile de constater que chaque Cisteur y va de ses astuces pour imprimer ses énigmes. On constate vite que cesser le gaspillage de papier et économiser les cartouches d’encre font partie des préoccupations de nombre d'entre nous. 

Cette étape préparatoire est souvent longue et fastidieuse. Aussi ai-je décidé de remettre au goût du jour cette petite macro Word que Bob d’Artois avait écrite il y a quelques années.

Elle a pour but de :
- réduire la taille des images et la taille d’écriture ;
- effacer la liste des objets (il sera toujours temps au moment de partir d'écrire à la main la petite liste à jour !)

La première fois, il faudra suivre pas à pas les consignes suivantes :

1 - Enregistrement de la macro

1.1 - Depuis votre navigateur, ouvrir ou télécharger le fichier "enigme.txt" qui contient le script de la macro. Utiliser  ensuite les fonctions "sélectionner tout" puis "copier" pour stocker le script en mémoire.

1.2 – Ouvrir Word pour y importer la macro 

- menu Outils\ Macro\ Macros

1.3 - Saisir le nom de la macro "enigme" puis Créer

1.4 - Effacer tout le code pré-inscrit, depuis sub() jusqu'à end sub()
1.5 - Menu Edition\ Coller le fichier enigme.txt mémorisé, 
1.6 - Menu Fichier\ Enregistrer

Fin de la marche à suivre la première fois. Vous pouvez fermer l'éditeur de scripts.

2 - Utilisation de la macro
La macro est maintenant installée sur votre ordinateur, voici comment l'utiliser.

2.1 – S’inscrire sur une énigme et copier le corps de l’énigme 

2.2 – Dans word, menu Edition\Coller 

Vous pouvez coller autant d’énigmes que vous souhaitez !

2.3 Il ne vous reste plus qu'à exécuter la macro menu Outils/Macros/Macro/Exécuter... 

et le résultat ne se fait pas attendre !
 
Voici une petite illustration animée : 

CAP 70000 POUR L'ALSACE
 
Chronique d'un komplot... par Cleapotre
 

Si la date de conclusion du "komplot", le 15 mai 2010, est désormais gravée pour longtemps dans la mémoire des participants, le point de départ de l’idée, la date de lancement du projet, sont plus flous… Flash-back, donc, environ trois mois en arrière, quelque part entre la cérémonie des CistesAwards alsaciens, mi-janvier et une autre occasion de rencontre, mi-février. Le lieu : Cistheim, bien sûr, le QG des Cisteurs alsaciens…

Je crois que c’est Krapo qui, le premier, a alors évoqué l’approche du cap des 70000 cistes... un cap symbolique, comme celui des 50000 où, l’an dernier, Grosjean s’était cassé les dents, d’une place, lors d’une tentative aussi risquée que solitaire. Peut-être est-ce cela, le souvenir de cet échec, le désir de prendre une amicale "revanche" sur le sort, qui a été le premier moteur du projet. Aucune ciste alsacienne n’avait jamais su jusqu’à présent conquérir l’un de ces numéros mythiques, alors pourquoi ne pas tenter notre chance une nouvelle fois, et la forcer enfin ? A aucun moment cependant n’est née l’idée de favoriser tel ou tel Cacheur. La participation de chacun – c’est sans doute ma plus grande fierté – est restée totalement désintéressée, s’inscrivant dès l’origine dans une démarche de groupe, associant les joyeux drilles du Bas-Rhin comme les fous furieux du Haut-Rhin, illustrant une fois de plus la formidable complicité qui unit si délicieusement les forumeurs alsaciens…

On m’a confié les rênes de l’organisation. Parce qu’on me reconnaît sans doute quelque talent de rassembleur, parce qu’on sait mon amour des chiffres, des statistiques, des lettres aussi, toutes choses utiles pour la conduite de ce projet. Mais rien n’aurait pu se faire, ou tellement plus platement, sans les apports, les idées, les implications de chacun… Le nom de code retenu pour le projet, baptisé "komplot", avec un "k" comme Krapo, son initiateur, en est un premier témoignage. La stratégie elle-même a évolué du fait de cette mobilisation. L’idée initiale n’était en effet que purement statistique : mettre en concurrence les quelques habitués "estrangers" avec le plus grand nombre possible de prétendants alsaciens : opposer aux JMLV, Microb et autres Bob82, une "armada" d’une dizaine de Cacheurs alsaciens simultanés, prêts à valider leur enregistrement une fois le 69999 atteint, pour maximiser nos chances de remporter le jackpot…
Le 20 février, j’ai adressé un premier MP à une trentaine de pseudos (tous les forumeurs alsaciens assez régulièrement présents, + quelques sympathisants vosgiens, lorrains, parisiens, expatriés même), une première présentation du projet, avec une idée simple : que chaque volontaire cache une ciste, prépare une énigme et la mette de côté pour le jour J. Très vite, les retours de MP m’ont fait comprendre combien j’avais sous-estimé l’adhésion générale au projet : au lieu des dix volontaires espérés, c'était plus d'une vingtaine qui se présentait. Et non plus dix cistes, mais au moins cinquante qui s'annonçaient promises ...

Parallèlement, j’avais entamé une analyse historique des enregistrements de cistes cachées, récupérant sur cistes.net, onglet "nouvelles cistes", tout ce qui s’était fait, jour par jour, depuis la 50000e, et j’en avais tiré trois constats :
- une trentaine de nouvelles cistes cachées quotidiennement en moyenne
- un effet "week-end", "jour férié" et "saison" important
- un creux d’enregistrements dans les 2-3 jours précédant le passage du cap, et une augmentation sensible le jour même
De cette analyse statistique et de l’importance annoncée de la participation au komplot, est alors née une nouvelle stratégie : anticiper le cap, prendre les "habitués" de vitesse, lancer "l’attaque" un jour avant la date prévisible, en enregistrant d’un bloc les cistes alsaciennes non plus autour de 69999, mais dès 69950 (par exemple), si notre stock disponible le permettait…
A partir de mes statistiques, affinées au fur et à mesure de mes relevés quotidiens de nouvelles cistes enregistrées, j’ai rapidement pu déterminer une date estimée d’atteinte du cap 70000, grossière d’abord, mais quasiment exacte dès le 25 avril, soit trois semaines avant l’heure. A fin février, chacun savait ainsi pouvoir disposer d’environ deux mois pour convertir ses promesses en cistes bien réelles. L’idée d’imposer un thème commun à toutes les énigmes (rapport avec 70000, difficile à tenir) ayant été rapidement abandonnée, c’est par leur libellé qu’il a été décidé d’unir toutes les cistes du komplot : celui-ci devrait adopter une introduction identique "67-68-70 :" complété ensuite au gré de chacun : "67" et "68" pour associer les deux numéros de départements alsaciens, "70" pour rappeler la référence du cap visé.

Les forumeurs alsaciens sont de grands pipelets et, rapidement, l’usage du MP apparaît trop limitant. Je décide de créer un fil propre au komplot sur le forum, fil que je baptise d’un libellé neutre "une idée de ciste", et dans lequel je commence à écrire en message crypté (cryptage Vigenère, mot-clé "komplot", que j’avais pris soin de communiquer à tous dans le MP précédent). La "sauce" prend tout de suite (ça n’est pas réellement une surprise), même si le procédé est un peu lourd. Mais une première angoisse point quand une Cisteuse étrangère au komplot, vient insérer dans notre fil une réponse cryptée tout à fait correcte ! A-t-elle percé des informations secrètes ? Je la contacte par MP et ressors rassuré quand à son ignorance du komplot. Je décide cependant d’abandonner Vigenère et d’opter pour un nouveau cryptage (nouveau MP commun…).
Mais la technicité du code ralentit les échanges. C’est alors que, dans un de ces délires impromptus dont les forumeurs alsaciens ont une longue pratique, Xjeromex écrit un message non crypté, mais où il évoque les cistes à cacher sous le terme de "portails à installer". Délire immédiatement repris par d’autres, et c’est ainsi que le fil "une idée de ciste" se met à bruisser, en clair, de messages sur l’univers des portails, la société auprès de qui enregistrer les commandes (moi), le nombre que chacun a déjà commandé (cistes prêtes) ou envisage de faire installer (cistes en cours), etc. Un fil que je vous invite à lire ou relire, maintenant que vous en connaissez le sens caché…

Les jours passent, les "commandes" affluent, chacun apportant sa pierre, mais dans une grande hétérogénéité : parmi les vingt et un participants, certains sont engagés pour une seule ciste quand d’autres en ont plus d’une dizaine. Or, mon objectif est toujours d’offrir à chacun une chance égale d’inscrire son nom sur la 70000e. Si tout le monde enregistre son/ses énigmes en même temps, à partir du TOP (par exemple 69950) que je donnerai, ceux qui n’en ont qu’une ou deux à leur actif auront épuisé leur stock avant même d’approcher le cap… Cette perspective ne me convient pas. J’ai alors l’idée de créer plusieurs "vagues", de répartir les participants en plusieurs groupes homogènes par le nombre de cistes, et de faire partir ces groupes en décalé : le groupe des "10 cistes ou +" en premier, celui des "5-9" les rejoignant quelques cistes plus tard, puis celui des "2-4", et enfin celui des Cacheurs d’une ciste unique dont l’objectif sera de surveiller l’arrivée du compteur sur 69999 en se tenant près à valider leur enregistrement à la seconde fatidique. Peu ou prou, j’espère, par ce système, que chacun des Cacheurs aura encore au moins une munition aux abords immédiats du cap 70000, et pourra jouer également sa chance, le hasard décidant alors du "vainqueur" final…

Chaque jour, le compteur global augmente et se rapproche du cap fatidique. A partir de début mai, j’adresse un point d’avancement quotidien aux komploteurs, affinant la date prévisionnelle du cap, apportant de nouvelles informations, suggestions, questions… Les MP se multiplient en retour dans ma boîte (heureusement que j’ai demandé au webmestre de m’allouer provisoirement une plus grande capacité !). Teddy, Krapette et Grosjean m’ont annoncé qu’ils disposaient chacun de quelques cistes "non alsaciennes" en stock. Faut-il les enregistrer au début de l’opération, pour "gonfler" le stock disponible, au risque de placer une "non alsacienne" à la 70000e place, ou jouer la sécurité et ne les saisir qu’une fois le cap dépassé ? A quelques jours de l’échéance, je sais pouvoir disposer d’environ 80 cistes. Je prévois donc de fixer un TOP de départ autour de 69930, mais comment ne pas le louper, et comment être sûr que tout le monde sera présent et surtout disponible le jour J ? D’autant que la date estimée tombe en plein dans le week-end de l’Ascension, avec une fête d’anniversaire programmée pour certains, et une sortie hibou pour d’autres... Je pose les questions qui me taraudent, des suggestions me parviennent en retour : on décide que les komploteurs prévoyant d’être absents le jour J demanderont à un komploteur présent de les suppléer (transmission par avance des éléments de l’énigme, modification du mot de passe personnel par un mot de passe temporaire "komplot" pour que le suppléant puisse accéder au compte). On retient également l’idée d’une surveillance commune de l’évolution du compteur, le premier qui constate le passage des 69930 (petite marge de sécurité) me prévenant par téléphone, et initiant une cascade téléphonique tandis que j’enverrai un MP commun préparatoire ("pré-GO !"). Prévenu par téléphone, chacun doit préparer ses énigmes, se connecter, et répondre à mon "pré-GO !" pour me confirmer être prêt à saisir. Une fois certain que suffisamment de Cacheurs sont en ligne pour pouvoir atteindre d’un coup le cap 70000, je dois adresser un second MP ("GO ! définitif") à réception duquel chacun va commencer à saisir, en respectant le "TOP compteur" propre à sa "vague"…
Chacun propose aussi à la "communauté" ses astuces techniques pour que les saisies durent le moins longtemps possibles le jour J : préparation des éléments de l’énigme sur un document word à part, éléments classés dans l’ordre de présentation du site, indices-photos à enregistrer dans un second temps par modification de l’énigme, rafraîchissement régulier de l’écran de saisie pour éviter la déconnexion automatique, etc.

Le jour J est maintenant proche, même si la météo, maussade, ralentit le rythme quotidien des enregistrements et retarde l’arrivée du cap, de notre cap (autour du 69930…). Les motifs d’angoisse se multiplient, car même si on est prêts à perdre "à la régulière", vaincus par un opportuniste se glissant au milieu de nos saisies, on ne voudrait pas rater complètement le passage du jour J, pris à notre tour de vitesse par un bloc de cistes posées insidieusement. Chacun y va donc de la surveillance du forum, guettant l’annonce d’une rencontre cistique (prétexte à une pose importante de boîtes). Une seule semble programmée autour de l’Ascension (Jura), mais pas ou peu de boîtes nouvelles annoncées. Par contre, Carthier, sur le forum normand, annonce la déclaration prochaine de 46 cistes personnelles. Je prends en compte ces informations, affine mon jour J en conséquence…
De son côté, Nanou78, incertaine quant à sa présence le jour J, m’informe qu’elle a mis un Cisteur externe au komplot dans la confidence, afin qu’il puisse la suppléer le cas échéant… Nouvelle inquiétude de ma part, quand je découvre que ce Cisteur est un voisin de Bob82… Je crains une fuite de dernière minute (chacun devient un peu parano, dans ce genre d’opération !), mais Nanou78 me garantit sa fiabilité. Le proche avenir lui donnera raison !

Vendredi 14 mai 2010 - Jour J-1 :
Grosjean et le Troll ont eu une nouvelle idée : créer un logo spécial (dérivé de la couronne dédiée au cap 70000), que chaque komploteur pourra insérer dans sa signature, une fois le komplot terminé, et en image-indice sur les cistes participantes. Idée très sympa, tout à fait dans l’esprit communautaire qui règne depuis le départ sur cette opération, mais qui ne pourra être activée que si le komplot réussit. Prudence, donc, pour le moment…
 
 

Un vingt-deuxième komploteur, le vosgien Eurekamou, s’est rajouté in extremis, apportant dans notre escarcelle dix cistes supplémentaires. C’est finalement un total de 98 cistes qui est ainsi annoncé. Le compteur général approche des 69900, l’offensive pourrait mathématiquement être lancée dès ce vendredi soir, mais avec une sécurité limitée : Lauremi, Krapo/Krapette, Newra/Troll sont partis à la fête d’anniversaire de Poupouce, ce qui représente un bloc de 25 cistes à la saisie incertaine dans ce lieu privé de connexion internet. Ceux qui le peuvent ont pourtant emmené avec eux leur ordinateur portable, repéré les Mac Do voisins avec accès internet, ou annoncé pouvoir se replier chez eux en 40 minutes si le "pré-GO !" est annoncé… Mais je préfère jouer la prudence et temporiser jusqu’au lendemain, Sioux surveillant tout de même d’un œil la progression du compteur pendant que nous avalons le dîner…
Vers minuit, le compteur est bloqué sur 69911. Même si plusieurs komploteurs m’ont déjà indiqué être prêts à un réveil en pleine nuit en cas de besoin, je préfère privilégier un créneau horaire plus consensuel. J’envoie aux "fêtards" un sms pour confirmer le report de l’opération au lendemain matin et un dernier MP commun aux autres. Grosjean m’annonce en retour la pose d’une 99e ciste (il s’agit en fait d’une ciste non alsacienne, mais je n’en prendrai conscience que plus tard) : l’appel du chiffre rond me titille à mon tour et je me mets à faire mes fonds de tiroir : idées de spots en attente, énigmes en souffrance… Je retrouve une énigme quasi prête, dont le spot est proche, élaborée à l’époque d’un autre complot (1000e ciste posée dans le Bas-Rhin, offerte à Sioux pour le passage de son cap 3000 – Cette 1000e ciste devait être précédée d’un bloc de sept autres cistes sur le thème "indien" et, comme on en avait fait finalement huit, j’avais retiré la mienne). Je décide de donner une nouvelle vie à cette énigme et de l’intégrer au komplot. A 1 heure du matin, l’énigme actualisée, la 100e boîte et ses objets prêts, je vais enfin me coucher…

Samedi 15 mai 2010 - Jour J :
La nuit a été longue et agitée. Pas par le stress, mais par une gorge subitement et inexplicablement douloureuse… Je crois ne pas avoir dormi plus de deux heures, mais l’excitation du komplot est, ce matin, plus forte que la fatigue et la santé encore vacillante. Un coup d’œil sur le compteur, comme chaque matin depuis quelques jours – pas d’évolution significative – puis sur les MP reçus (Newra et Poupouce m’annoncent la pose d’une 101e ciste, concoctée en commun pendant la soirée d’anniversaire !). De mon côté, je pars cacher la 100e ciste, laissant Sioux surveiller le compteur… Je reçois pendant le trajet un texto de Krapo, inquiet, qui vient de constater que la messagerie de Newforez est en dérangement ! Plus moyen de répondre à un MP groupé par un autre MP groupé ! Cela pourrait perturber l’efficacité du futur "pré-GO !" mais, heureusement, ma capacité à en envoyer apparaît intacte, après vérification. Plus rien ne semble désormais pouvoir gripper la machine en marche ! A la vue du compteur, toujours stable, j’adresse dans la matinée un nouveau MP fixant l’heure du rendez-vous et un ultime mot d’ordre : que tout le monde se connecte sur le forum alsacien entre 14h00-14h30, et se tienne prêt ! Ce créneau, outre qu’il cadre pratiquement avec le niveau du compteur souhaité, nous laisse espérer une affluence limitée de la concurrence "estrangère" : en ce samedi après-midi, à 80 cistes du cap fatidique, il est probable que la plupart des autres Cacheurs seront tranquillement dans les supermarchés (il y en a qui ont aussi une vie à côté des cistes…) ou en pleine balade, profitant d’une météo un peu plus favorable…
A l’heure dite, la liste des connectés s’allonge discrètement sur le forum Alsace : je repère les pseudos manquants, leur adresse individuellement un MP de relance ou un coup de téléphone. Parallèlement, j’envoie à tous le MP de "pré-GO !", et laisse ma boîte mail se faire délicieusement envahir de leur retour : un seul pseudo manque à l’appel, représentatif d’une seule ciste. A 14h33, avec un compteur bloqué à 69921 et 100 cistes alsaciennes prêtes à déferler, je peux sereinement lancer le dernier MP :
"C’est parti ! GO ! GO ! GO ! Bonne chance ! Rendez-vous sur le forum Alsace, après la bataille !"
Comme vingt et un autres komploteurs, un peu partout dans l’Est (et Nanou78 dans le sud-ouest), je me mets alors à enregistrer fébrilement les énigmes préparées ces trois derniers mois, sans un regard sur le compteur général que j’imagine s’incrémenter en accéléré, ressentant pourtant intensément le lien de complicité qui unit à cet instant notre petite communauté. Quand il ne me reste plus qu’une ciste à saisir, je m’interromps, m’autorise un coup d’œil sur le compteur général : Il affiche maintenant 69958, moins que ce que j’imaginais. Je crains un instant une erreur dans mes prévisions, mais réalise en fait que, pris dans le feu de l’action, je n’ai pas respecté mes propres consignes, enregistrant mes énigmes trop tôt, avec la "1re vague" alors que je faisais partie de la 3e… Les autres komploteurs, eux, poursuivent leurs saisies sans se poser de questions et, à chaque rafraîchissement de l’écran, le compteur se gonfle de 5-6 cistes supplémentaires. Je me concentre à nouveau, surveillant l’arrivée du 69999, l’écran divisé en deux entre la consultation du compteur et la page de saisie où l’énigme n° 100, ma fameuse ciste finalisée in extremis le matin même, attend sa validation. Dans un même instantané, je vois sur l’un s’afficher le 69999, j’appuie sur l’autre sur le bouton de validation. La connexion me semble bloquée, marquer quelques longues secondes avant de confirmer l’enregistrement. Je réactive la page du compteur qui, déjà, affiche 70010. Je recherche le n° fatidique, le vois suivi d’un libellé d’énigme commençant par "67-68-70". Je pousse un cri de joie. La 70000e est alsacienne ! Le komplot est couronné de succès ! Sioux, sur son ordinateur, vient de faire de même. Elle m’annonce que c’est ma ciste qui occupe la place magique ! Je ne l’avais même pas vu ! Rien d’autre que le "67-68-70" ne m’importait alors, je n’avais regardé ni le nom du Cacheur, ni le nom complet de l’énigme… Entre 69998 et 70013, les cistes enregistrées émanent de 14 komploteurs différents, signe que, comme je le souhaitais, tout le monde ou presque a pu tenter sa chance au moment fatidique. Le hasard m’a offert de passer dans le quart de seconde le plus favorable, et d’inscrire mon nom sur la 70000e, mais je ne parviens pas à faire passer le plaisir de cette décoration personnelle avant celui du triomphe collectif, de la liesse commune qui inonde maintenant le forum alsacien… Chacun y va de son compte-rendu, transmet ses félicitations, délivre ses impressions à chaud, relâche la tension accumulée… De l’émission du "GO !" jusqu’à l’enregistrement de la 70000e, tout s’est déroulé en 24 minutes seulement. Les forumeurs alsaciens viennent d’écrire en quelques instants une des pages les plus belles et les plus farfelues de leur histoire… qu’ils vont bien sûr commenter tout l’après-midi (plus de 200 messages postés sur le forum en quelques heures) et, pour certains, le soir même… lors du banquet final, à Cistheim ! Cent "portails" livrés en moins d’une demi-heure… Cent portails dont il va maintenant falloir trouver les clés…


Les komploteurs : Chocolatnoir, Cirana, Cleapotre, Cocomama, Corey, Eurekamou, France_b, Grosjean, Krapo/Krapette, Lauremi, Nanou78, Newra, Pionniers67, Poupouce, Schlappy, Sioux, Teddy, Theonlypuck, Thorgal, Totemkhamon, Xjeromex, Val68

La liste des cistes du komplot : @68@69922 à @68@70025 + @67@70157

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
Cleapotre par Sioux
 

Quelle était la ciste la plus drôle, cocasse, comique, que tu aies trouvée ?

Honneur à deux cistes mobiles alsaciennes, dans ce cas… L’une (la @67@23983@) a vocation à ne se déplacer que dans le Bas-Rhin, l’autre (@68@37160@) dans le Haut-Rhin uniquement. Le troisième Trouveur de chacune de ces "moby" emmène la boîte et la recache ailleurs avec une nouvelle énigme. Il se trouve que ces deux boites se sont retrouvées simultanément, cet hiver, entre les mains d’un même couple de Cacheurs, Newra/Troll.
Comme je ciste prioritairement dans le Bas-Rhin, je me suis intéressé à la Moby67, énigme mathématique au demeurant très sympathique, et je me suis retrouvé un dimanche après-midi sur les hauteurs vosgiennes, à la limite du département, à crapahuter dans 40 centimètres de neige (sans raquettes, bien sûr, ni autre matériel que mes bonnes vieilles chaussures de rando puisque, de neige, il n’y en avait point dans la plaine d’où j’étais parti…).
J’arrive en vue du spot, et je repère presque aussitôt une boîte à peine cachée par une pierre… Curieusement, je ne reconnais pas la Moby67, bien que l’ayant déjà eue entre les mains par le passé. Et pour cause ! Je venais en fait de trouver la Moby68, bizarrement attachée à deux cordelettes. Chaque extrémité s’enfonçait dans le sol gelé, sous l’épaisse gangue de neige glacée… Et je commence à tirer sur l’une, déplaçant les branches qui entravaient son passage, explosant par endroit la glace trop résistante avec mon bâton (je comprenais enfin pourquoi le Troll, un peu plus tôt, avait évoqué sur le forum l’intérêt de disposer d’un piolet…). Au bout d’un quart d’heure, j’ai libéré cinq mètres de fil, serpentant entre les arbres, et j’atteins une seconde boîte : la Moby67 ! Les deux cistes mobiles avaient en fait été placées de part et d’autre de la frontière départementale, reliées par une même corde, mais identifiées par deux énigmes parfaitement différentes !
Mais le jeu n’était pas fini, car la Moby67 était elle-même reliée à une autre cordelette ! Je reprends mon petit jeu, parviens, dix minutes plus tard, à dégager cinq mètres supplémentaires. Au-delà, la corde est coupée (je ne saurai que plus tard que c’était volontaire), mais un autre fragment pend à deux mètres de haut, sautant d’arbre en arbre, puis se perdant, à nouveau coupé, un peu plus loin. Je ratisse autour du dernier arbre, retourne quelques bons paquets de neige glacée et retrouve par chance le fil espéré. Troisième séance de dégagement, encore quelques mètres, et j’atteins deux autres boîtes attachées ensemble : je réalise que ce sont les deux cistes permanentes que les Cacheurs avaient décidé de laisser à la place respective des deux cistes mobiles !
Bilan de la journée : 4 cistes ramassées sur quelques dizaines de mètres carrés, 15-20 mètres de ficelle déterrés, un spot totalement dévasté (mes excuses aux sangliers du coin, pour cette odieuse imitation), les chaussures et le pantalon trempés, un Cleapotre gelé, mais hilare !

Quel est le spot qui t’a le plus impressionné ?

Je pourrais en nommer plusieurs, souvent pour la sérénité qu’ils dégagent : la "Schiffswegkapelle" (@67@32083@ - chapelle au fond des bois et en bord de rivière), "La lame, la nonne et le sanctuaire 3/5" (@04@56818@ - ermitage occupé, au sommet d’une montagne)… Dans cette catégorie, c’est sans doute "la ciste des mégalithes" (@67@20489@) qui m’a fait la plus forte impression quand, après trois kilomètres de route forestière (ça paraît long), alors que tu te demandes si tu n’es pas allé beaucoup trop loin, tu atterris dans une réplique de paradis, un espace paumé, en pleine forêt, grand comme un terrain de football, parsemé de dizaines de menhirs ou dolmens disséminés entre arbres et ruisselet. Le temps s’arrête, tu as l’impression d’être un instant en équilibre entre deux éternités, en communion totale avec les puissances de la Nature Originelle…
Mais j’ai aussi beaucoup apprécié la ciste "Au cœur de la crête" (@04@52365@), avant-dernière d’une série-randonnée sur les hauteurs de Sisteron. La ciste précédente te met déjà dans l’ambiance, avec la traversée d’un joli semi-tunnel naturel, creusé dans la roche en bordure de falaise (ouvert côté falaise). Puis on te propose ensuite de rejoindre le sommet de la montagne, en attaquant pleine pente, à travers un cône d’éboulis, avant d’attaquer les vingt derniers mètres, quasi à la verticale, à l’aide de câbles. J’ai mis une bonne demi-heure pour faire en chamois les cinquante derniers mètres et toper la boîte (inviolée depuis plusieurs mois). Et un peu plus encore pour faire le trajet en sens inverse, et récupérer Sioux qui m’attendait un peu plus bas, bloquée par le vertige…

Quelle est la ciste qui t’a causé le plus de frayeur, de frousse ?

Je n’ai pas souvenir de cistes à proprement parler "effrayantes" ou "inquiétantes". Mais quelques-unes me reviennent en mémoire comme plus particulièrement glauques : "L’or, le moine, le sel II" (@67@22033@), pour laquelle, en lieu et place de la ciste, je n’ai trouvé qu’une boîte métallique contenant tout le nécessaire du parfait toxico (cuiller, briquet, seringue, …), ou bien "la pépinière des braves 1/3 : intra-muros" (@67@49158@), une balade "initiatique" dans un secteur assez sordide d’une ville pourtant charmante par ailleurs. Surprenant, de la part d’un Cacheur réputé pour ses spots habituellement plein de magie et de sérénité ! Et enfin et surtout, la "grotte des humanistes" (@67@2591@), une énigme qui, après un parcours pourtant sympa dans Sélestat, propose comme spot une cavité d’un demi-mètre cube, creusée dans le flanc bétonné d’un tunnel piéton, sous un petit pont. Un lieu idéalement isolé, fleurant délicatement l’urine de diverses origines, la cavité en question, protégée par les araignées et autres insectes nyctalopes, servant de poubelle à tous les clodos du coin… Imaginez la scène : une base jonchée de dizaines de canettes et bouteilles de verre brisées (avec vraisemblablement la ciste au milieu) surmontées, lors de ma visite, du cadavre d’un chat en état de putréfaction avancée… L’énigme invitait à plonger le bras en aveugle dans la cavité pour y retrouver à tâtons la ciste, mais je ne suis pas allé jusque-là ! C’est la seule fois à ce jour où j’ai enregistré un échange bidon sur le site…

Quelle est celle où tu reviendrais avec le plus de plaisir ?

J’aimerais beaucoup retourner voir "la ciste des templiers" (@04@29001@), histoire de terminer la visite, interrompue par la nuit, des alentours de cette étonnante chapelle troglodyte. Située à flanc d’une falaise creusée de deux niveaux, elle en occupait le "rez-de-chaussée", mais la Cacheuse indiquait que le niveau supérieur était accessible via un passage secret tout proche, percé sous la roche. Le soleil couchant embrasait l’horizon. A la lueur des torches, j’avais mis vingt minutes à repérer l’étroit boyau et à ramper vers son entrée, mais le temps me manquait pour aller plus avant. J’ai quitté ce lieu magique à regret, mais je ne désespère pas de lui refaire une petite visite un de ces jours…

Quelle est celle que tu as mis le plus de temps à résoudre/trouver ?

J’avais évoqué dans mon portrait, l’an dernier, comment je butais depuis 3 ans sur ma première ciste cherchée, "La ciste du jardin" (@67@15461@). J’ai fini depuis par trouver le spot, ou plus exactement j’étais présent quand Sioux l’a trouvé, ayant pitié de mon impuissance ! Malheureusement, la ciste, elle, avait disparu…
L’autre ciste "maudite" à laquelle je pense est "La beauté discrète" (@67@23831@, de Grosjean). Une ciste dont j’avais assez rapidement identifié le spot approximatif, mais qui, tellement discrète, s’est refusée à moi à chacun de mes nombreux passages exploratoires sur place. Je relisais l’énigme en tous sens, pesant chaque mot sans trouver le déclic qui me manquait. Je relançais régulièrement le Cacheur, l’entretenant de mes désappointements... Puis, lassé de chercher, je m’étais replongé dans ce que je sais le mieux faire – cacher – et j’avais concocté une énigme assez compliquée sur laquelle, à son tour, Grosjean (à l’instar des autres Cisteurs) avait longtemps buté. Après quelques mois de recherches, il en était tout de même venu à bout, suivi plus tard par d’autres. Après six mois, je décide de faire une visite de contrôle sur certaines de mes cistes : lecture de carnet, SAV éventuel,... Je m’arrête bien sûr sur celle-ci, m’attendant à des commentaires à la hauteur de la complexité de l’énigme et du probable plaisir pris par les Trouveurs à la résoudre. Surprise ! Dans son commentaire, Grosjean m’avait glissé, en termes discrets, l’indice suffisant pour enfin trouver SA boîte !

Quel est le moment cistique qui t’a le plus marqué ?

Je pourrais parler de la préparation et de la réalisation du récent komplot alsacien visant à s’approprier la 70000e ciste cachée, mais celui-ci fait l’objet d’un article spécifique dans ce numéro de Ciste-Thématique. Je pourrais aussi évoquer les autres évènements alsaciens importants, comme les trois éditions de Cistes Awards (et l’équivalent 2010 dans les Pays-de-la-Loire), la préparation de la 1000e ciste du Bas-Rhin, le poisson du 1er avril 2010 sur Newforez (redonner vie aux 400 messages des différents forums restés sans aucune réponse…). Mais le moment le plus fort, que je garderai longtemps en mémoire, est celui de cette soirée surprise organisée par les Cisteurs normands en l’honneur de mon anniversaire, l’hiver dernier. C’était ma première semaine de vacances cistiques en Manche, et je ne connaissais encore aucun Cisteur "indigène". Sioux m’accompagnait, et je prévoyais déjà une soirée d’anniversaire en tranquille tête-à-tête, quand Grosjean (toujours lui), que je savais aussi en vacances dans la région, me téléphone et demande confirmation pour un resto à 4, le soir. Surprise pour moi, que Sioux s’empresse de rattraper en admettant avoir convenu à l’avance de ce resto avec Grosjean : après une journée normale de visites cistiques, nous nous rendons sur les lieux. Impression étrange en arrivant sur place : la rue, faiblement éclairée, n’abrite aucune enseigne lumineuse de restaurant. A l’adresse indiquée, un individu d’allure bonhomme, que Sioux semble étrangement connaître, nous attend dans l’encadrement du petit porche, puis nous fait pénétrer jusque dans l’arrière-cour. Là, dans une pièce vitrée joliment décorée sont agglutinées une dizaine de personnes en grande discussion, que je ne connais pas encore, hormis le couple Grosjean. Je ne réalise qu’alors le complot fomenté dans mon dos depuis plusieurs jours : Sioux avait informé les Cisteurs normands et les Grosjean de ma venue sur leurs terres et de mon anniversaire à venir, et ceux-ci, Ryno en tête, ont spontanément proposé de se retrouver pour cette soirée au coin du Godin. Il y a là Raboliot/Raboliote, Linette et Titi, S de DSAJ… Tioo, qui a dû repartir le matin, a même laissé dans le lieu une ciste réelle, dont on m’offre l’honneur du décapsulage. Elle s’ajoute à une autre, préparée par Raboliot, et cachée dans l’angle intérieur d’une énorme boîte pleine de papier… C’est ainsi, dans cette chaleureuse ambiance, que j’ai fait la connaissance de ces normands au grand cœur, que je n’avais pas pu rencontrer lors de la rencontre alsaco-normande du printemps précédent, mais que j’ai ensuite pu retrouver pendant le reste de mes congés, puis en avril 2010, lors du match retour…
 
 

Le défi-rimes du mois de Mai était : testament, firmament, paresse, palmarès

Voici les 3 quatrains qui ont obtenu le plus de votes et le pseudo de leur auteur(e) :

1e : Cleapotre
Acharnés du classement, accrocs du palmarès,
Ou Cisteurs nonchalants, tout en fausse paresse,
Enluminez chacun le noble testament
De ce génie lorrain, parti au firmament.

2e : Baykus
Le Cisteur moribond signa son testament
Puis se laissa mourir, cédant à la paresse.
Mais, arrivé au ciel, voyant son palmarès
Il se mit à chercher des cistes au firmament.

3e : Platdetain
Maman m'a conseillé : "Si ton mari paresse,
Boude pas ton plaisir et fais le test amants !"
Moult j'en essayai, j'ai un beau palmarès...
Au regret de te dire: "Rien ne me fir'nt, maman !"

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) :
Cst73, Eustache25, L'aiguille, LN et les garçons, Locotwister, Mannebrand, Uguetta.

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Baykus.

Tout le monde joue avec : dromadaire, Madère, sécateur, indicateur.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !...

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 Juin

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant !... nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Cherchez bien ! Un autre quatrain se cache dans ce journal !

PODIUMS, N° SPECIAUX
 
par Cléapotre
 

Le printemps bat son plein, le soleil, bien qu’encore hésitant, ramène les Cisteurs sur la piste, et les passages de caps fleurissent depuis quelques semaines…


Du côté des Emiles, on recense onze nouvelles entrées et, à côté de Breju, Erod1, Chisnijem, Gribouille35, J1ciste et Fbaillargeaux, c’est surtout la "vieille garde" qui s’est distinguée avec Bernique, Thorgal, Les Zhéros, Lepassagerduvent, Adopeste, cinq Cisteurs qui auront pris leur temps, mettant entre cinq et sept ans pour pénétrer dans la mythique demeure…

Du côté de chez Vincent, on n’est pas en reste non plus, avec les nominations de Lolly, Platdetain, Pom06, Mr Bean et Bigbrozeur. Ce dernier a choisi de passer ce cap en famille (cistique), à l’occasion du picniciste organisé mi-mai en Haute-Normandie, tout comme Jmandco qui, lui, a profité de la même occasion pour franchir la "marche" suivante et rejoindre le petit groupe des détenteurs de 3000 boîtes !...
Un mois de mai particulièrement riche, donc, qu’avait inauguré de fort belle manière Sioux, notre indienne nationale, en inscrivant dès le 1er mai 2010 un 4e pseudo au fronton de la maison "Camille". Stabilité pour celle qui, treize mois plus tôt, avait déjà investi en 4° position le cap précédent. Une 4000e ciste inscrite dans les Vosges, sur "ma" "ciste des passériformes" (@88@62369@), un bien bel honneur personnel, dont je mets à profit cet article pour l’en remercier…

Les Cacheurs n’ont pas été en reste non plus ce mois-ci, et si l’Alsace s’est mobilisée pour accueillir la ciste n° 70000*(voir article spécifique), d’autres régions ont vu leur propre compteur franchir un nouveau palier. J’ai ainsi identifié :
- Le cap 2000 pour la Picardie, grâce à la "ciste d'Isabelle (ou presque)", cachée le 27 avril par Tarzoon près d’Amiens (@80@69317@)
- Le cap 3000 pour Poitou-Charentes, atteint le 21 avril du côté de Saintes, avec "La ciste du Pigeonnier (n°1)" des Broussards (@17@69015@)
- Le cap 4000 pour la Bretagne, assuré le 13 mai par Miclou et sa "ciste de la promenade", près de Pontivy (@56@69848@), dans un département du Morbihan particulièrement dynamique ces dernières semaines, et qui pointe désormais à la sixième place des départements les plus cistés. Personne, à l’heure où j’écris ces lignes, n’a encore trouvé cette 4000e boîte, mais gageons que cet "oubli" sera vite réparé !...

A signaler enfin que deux cistes viennent de franchir en mai le cap envié des cent échanges : il s’agit de la ciste de "Zou, le cochon" (@29@17694@), cachée en 2006 par Apollonia, et du beaucoup plus récent "livre d’or de Duluoz" (@34@58961 - cf. Ciste-Thématique du mois dernier), dans lequel certains pourront apposer de nouvelles dédicaces, à l’occasion, notamment, de la journée "choucroute" organisée le 12 juin prochain chez et par la "reine" Boudicca… 

 

RENCONTRE ALSACE-MANCHE
 
Le retour par Cleapotre
 

Tout avait commencé par deux cistes parallèles de Grosjean : "La blonde et le beurre/Le beurre et la blonde", cachées l’une en Normandie, l’autre en Alsace, et qui ne se pouvaient résoudre, chacune, qu’avec l’aide des forumeurs de l’autre bord.
Grosjean, le trait d’union, l'enfant des deux pays, et par l’entremise duquel une première rencontre avait été organisée en Manche, en avril 2009 (cf. Ciste-Thématique n°44). Très appréciée des alsaciens présents, elle ne pouvait que déboucher bientôt sur un "match retour", en Alsace cette fois.

Krapo résume bien ce qu’a été le moteur de cette 2e édition : "Cette rencontre a été un grand moment de bonheur. Nous avions été si bien accueillis lors de notre "match aller" que nous étions impatients de les voir venir chez nous, leur rendre la pareille, participer à l’organisation de cet accueil, de ce programme, avec une équipe de pros, tous efficaces dans des domaines différents, pour un résultat à la hauteur de cette union de compétences. Il n’était qu’à lire le plaisir sur les visages de nos invités ! Les voir aller de découverte en découverte, les voir contents d’être là ! Du grand bonheur !"
 

Et c’est vrai que tous les échos de cette trop courte semaine de rencontre, de ce nouvel épisode d’un jumelage cistique appelé à se reproduire, résonnent aujourd’hui encore d’une même félicité, que ce soit pour les organisateurs alsaciens, les invités normands, ou les parisiens qui ont découvert à cette occasion ou retrouvé avec délice cette atmosphère à nulle autre pareille. Comme disait Tioo : "Il y a eu, chaque jour, l'un, ou l'autre, ou plusieurs, qui se sont "dégagés" du boulot, des astreintes, pour venir avec nous, servir de taxi à l’occasion, nous rejoindre même le temps d’un unique repas..."


L’organisation minutieusement préparée, le cœur mis dans l'élaboration et la présentation des documents d'accompagnement conçus, rédigés et mis en forme par Mme Toby, ne pouvaient que ravir et mettre l’eau à la bouche des invités. Malgré une météo longtemps capricieuse, seul point noir de la semaine, le programme touristique s’est déroulé sans réelle anicroche, permettant aux normands de découvrir un vaste horizon des merveilles locales :
- Des visites aussi variées que possibles, telle celles de l’écomusée ou de la brasserie Kronenbourg, sans oublier, bien sûr, quelques hauts-lieux touristiques incontournables (Cathédrale de Strasbourg, Mont Sainte Odile, Château du Haut-Koenigsbourg) avec, le plus souvent, quelques cistes à la clé,
- Les promenades citadines dans Strasbourg, Sélestat by night (avec pause salon de thé), Riquewihr, sans oublier tous ces délicieux petits villages (Orschwiller, Bergheim, (il était un peu t’) Hunawihr…) et leurs maisons alsaciennes aux couleurs de coupes glacées (mention spéciale pour la "moutarde-pistache" chère à Tioo et Pathfinder...)
- Quelques-unes des plus fameuses randonnées cistiques alsaciennes, à travers les massifs du Taenchel ("Octopussy") ou du Forlet ("Mr Lagarde a chaud aux fesses"). De magnifiques paysages, des souvenirs plein les yeux… et plein le sac à dos (céramiques alsaciennes miniatures et mignonnettes de liqueurs locales, collectées par Mme Grosjean et disséminées comme objets dans les cistes de la balade du Forlet). Des moments tout simples aussi, presque suspendus, comme ce goûter improvisé au cœur du Forlet, où nous étions tous réunis autour d'une simple nappe, et qui laisse un super souvenir de partage et de convivialité. Et de grands moments de rigolade, avec ce leurre posé sur la dernière ciste de la série du Forlet, et relié par quinze mètres de ficelle à la vraie boîte…
 

Il y a eu aussi, pour les derniers à repartir, le pur plaisir de (re)faire "Mazadan", dans le massif de la Porte de Pierre ("une des plus belles randonnées que j'ai pu faire" selon Nanou78) :
- le casse-croûte sur le Rocher tabulaire de Mutzig, dominant de ses mille mètres tout le paysage vosgien environnant : un pique-nique panoramique sur un spot grandiose, digne d’un remake de la scène de Titanic "Je suis le roi du monde"...
- la terrible montée des orcs, quarante minutes de montée ininterrompue après six heures de balade dans les jambes, et la satisfaction de pouvoir dire, une fois terminée, "je l’ai faite jusqu’au bout" !
- et un menu modeste pour finir, dans un petit restaurant qu'on était bien contents de trouver là, épuisés mais ravis, et où on a dû (une fois de plus) passer pour des fous furieux !
- La balade finale, dans le Ried cher à Krapo/Krapette, et à la clé le topage de l'étonnante "Hursanne", cette ciste vraiment unique, tant par l'énigme, difficile à résoudre, que par le spot, osé, osé, osé, mais si drôle au final !
Et Cistheim, bien sûr ! … alias Rodern, à la limite du Haut et du Bas-Rhin, village viticole où Corey officie en hôtelier-restaurateur : un excellent point de départ cistico-touristique, un endroit où on dort bien, on mange bien, on boit bien, on décode bien, on rigole bien... (le tout dans le bon ordre). Cistheim, c’est LE temple des rencontres cistiques alsaciennes ("il faut y avoir mis les pieds pour comprendre et avoir une idée de leur complicité entre cisteurs", dixit Raboliot). Cistheim, c’est aussi désormais le souvenir durable d’arabesques enflammées dans la nuit (merveilleux spectacle de Xjeromex, le maître du feu !) et les paparazzis couchés au sol le mitraillant sous tous les angles !


La maîtrise de la famille Toby/Liloo dans les soirées conviviales a impressionné une fois de plus :
Tout était parfait, dans ce recoin de Strasbourg où seul Toby pouvait nous emmener, avec la bière planquée de manière aussi sécurisée que des armes : les tartes flambées qui passaient, par la fenêtre, de la cuisine au four dans un ballet bien réglé. Des flammekueche servies à volonté, "qu'on mange en discutant sans se rendre compte qu'on vient de dévorer 53 parts et qu'on commence à être un peu rempli" (n’est-ce pas, Linette et Titi ?), complétées d’une méga forêt noire pour combler les éventuels creux restants. Un beau moment de fraternité, renforcé par le cadeau-surprise de fin de banquet, cette panoplie du parfait cisteur alsacien, offert par Liloo à chacun dans un coffret vidéo personnalisé.
De quoi conclure admirablement une journée commencée par un pique-nique dans ce superbe trou perdu ("Verloreneck"), sous l’œil bienveillant des mégalithes qui y tiennent leur conseil…

En quelques déjeuners et dîners, les visiteurs auront ainsi pu approcher au plus près de la gastronomie alsacienne : le baeckeoffe de Corey, les tartes flambées des Toby, la forêt noire de Liloo, un repas marcaire dans une somptueuse ferme auberge d’altitude, à Orbey (Le "repas marcaire" désigne un repas de fermier alsacien traditionnel, forcément copieux, et constitué de spécialités issues des productions mêmes de la ferme), la bière dégustée à volonté pour clôturer la visite de la brasserie Kronenbourg… Tous les bons "petits" plats et le bon vin n'étant que la confirmation, si besoin était, que cette région vaut le détour !

Mais cette générosité alsacienne dans l’organisation, l’accueil et la présence, a été bien payée en retour : le picon blanc de Tioo, anecdote drôlissime à la clé, la teurgoule de Linette, le calvados de Titi, les cistes normandes laissées aux alentours, en souvenir, tel ce "bouquin jamais lu" de Raboliot... Comme dit Newra, "il y a eu la magie de voir sa région dans le regard des visiteurs, le plaisir de mettre des visages, des voix et des rires sur des pseudos, des textes et des smileys". Plein de nouvelles connaissances, unies dans une même passion, plein de nouvelles têtes, presque trop en trop peu de temps, pour découvrir réellement chacun… La sympathie qui se crée en quelques secondes avec des gens qu'on ne connait pas. Se rencontrer ou se revoir, rire autour de décodages communs et arrosés, discuter à bâtons rompus, refaire le monde entre deux spots, ressentir intensément les liens qui se tissent, toujours plus forts, entre nos deux régions."
 

A la manière d’un album dont on redécouvre chaque page avec une même émotion, le souvenir de cette seconde rencontre est gravé pour longtemps dans la mémoire de chacun de ceux qui ont pu y participer. Et quelle meilleure conclusion apporter que ces quelques bribes spontanées extraites des messages que chacun m’a fait parvenir ?
"J’ai le sentiment d'avoir vu et vécu tellement de choses... oui et bu aussi... hips... L'Alsace me manque déjà ! ... le Gewurtz aussi..." - Pathfinder
"Franchement, que du bonheur !" - Lauremi
"Cette rencontre fait partie des moments forts de ma vie cistique" - Sioux
"Je n’ai encore pô tout digéré, j’en rêve encore…" - Raboliot
"Le spectacle flamboyant de Xjeromex : un moment magique pendant lequel, dans le silence religieux d’un public admiratif, on est amené à se dire "Qu’est-ce qu’on est bien ensemble, faut pas que ça s’arrête !" - Krapo
"C'est quand la prochaine ?" - Nanou78
L'album photos de la rencontre se trouve ICI
 

CISTENFOLIES 2010
 
Des pentes et des côtes pour la Pentecôte par Crocor
 

Image

Cette année, Mamietopset accompagnée de Charly, le King des Cisteurs, nous a donné rendez-vous pour trois jours mémorables de cistes en folie dans la vallée de Louron à l'occasion du week-end de Pentecôte.

Image

Les participants se rangent en joyeux ordre de bataille pour prendre pied sur les belles pentes montagneuses.

En fin de matinée, le mythique col d'Aspin les attend avec, comme mise en bouche, un sympathique oratoire près du lac de Payolle.

Image

La ciste du rendez-vous pique-nique est de l'autre côté du ruisseau de la Gaoube. On peut y accéder par un modeste petit pont de bois. Attention à ne pas tomber à l'eau !

Image

Les Cisteurs partent ensuite à l'assaut des monuments en vieilles pierres nichés dans les montagnes. De belles curiosités à découvrir !

Image

Un des moments forts du lendemain a été le rendez-vous de midi dans la vallée d'Artiguelongue à Loudenvielle. Un site pittoresque !

Image

Du travail (c'est le cas de le dire) attend encore les courageux... mais dans la bonne humeur !
Pendant ce temps, J1ciste bataille pour obtenir sa 1000e ciste au milieu d'une forêt décimée au sommet du col de Peyresourde.

Image

Petit moment de réconfort à la charmante église de Mont, mais certains diables surveillent les Cisteurs... et même un trésor !!!

Image

Après le repas du soir, Mamietopset guide la joyeuse troupe dans un parcours cistique nocturne à Arreau.

Au programme du dernier jour, découverte de cistes dans le secteur Lannemezan-Montréjeau... et une première surprise avec la découverte fortuite d'une cache de lettres d'amour - nous les avons bien entendu remises en place.

Image

De quoi alimenter les discussions à l'occasion du dernier pique-nique près des grottes fortifiées de Lortet.




Mémorable, d'ailleurs, fut la montée dans ces souterrains taillés dans la roche, surtout l'épreuve de l'échelle !

Image

Il ne faut pas non plus oublier la descente...

En haut, en tout cas, une vue impressionnante depuis le balcon rocheux ! Tous, y compris les enfants, ont apprécié !

Merci encore à toi, Mamietopset !

Le prochain "Cistenfolies" aura lieu en Ariège.

LES PARAPLUIES DE CAYLUS
 
par Bob82
 

Le 13 mai, comme chaque année à la même période, un picniciste s’est déroulé dans la bien jolie vallée de la Bonnette, au nord-est du Tarn-et-Garonne.
En dépit des incantations répétées de Lolo-09, grande prêtresse cistique du Huit-Deux (qui, d’après certains, commanderait au temps – laissez-moi me marrer !), une pluie froide et continue s’invita au picniciste.

Après un café d’accueil, les courageux Cisteurs présents (les Caddy, les Tulipes, les Ache, Téroco, Crocor, Lolo-09 et Bob82) s’élancent, parapluie à la main, à la découverte de la magnifique cité médiévale de Caylus.

Image
Première ciste de la journée pour JD des Tulipes.

Image
Recherches dans le dédale des ruelles de la cité (sous la conduite – de gauche à droite – de H de Ache, de J1ciste et des Caddy)…

Image
dans la bonne humeur…


Image
Et sous la protection des parapluies !

Image
Tous les abris sont les bienvenus.

Image

Après une matinée passée sous la pluie, une petite remise en condition s’impose.

Image
Apéritif auquel se joindra Hool82

Image
Repas à l’abri de la pluie – qui durera jusqu’à 17h30 !

Puis c’est la reprise des activités.
Calmement, d’abord, pour ne pas contrarier la digestion.

Image
Visite des animaux des Caddy.
(Tout le monde caresse la petite Bobette qui connaît – comme d’habitude - un grand succès !)


Image
Visite du moulin des Caddy

Ensuite, retour sur la piste des cistes.

Image
Recherches dans l’eau… (pour Crocor et Téroco)

Image
… sous terre… (pour J1ciste et Crocor)

Image
…et – bien sûr - sous l’eau ! (pour J1ciste, Crocor et Bob82)

C’est Crocor qui résumera le mieux ce picniciste en déclarant, à la tombée de la nuit, trempé, couvert de boue, épuisé mais visiblement satisfait : "Même sous la pluie, les cistes c’est quand même quelque chose !".

PS : merci aux Caddy pour l’organisation de cette journée.

RCA 2010
 
Rencontre cistique auvergnate, par VeroYes
 

Cette année, le 23 mai, c'était la 5ème Rencontre Cistique Auvergnate, et la première dans le Cantal... et même si j'émettais des doutes quant à l'appartenance du Cantal à l'Auvergne, je devais me rallier à l'avis de tous sur le forum : Saint-Flour c'est bien en Auvergne et le Cantal aussi !!! Ça alors ! Il fallait donc, coûte que coûte, participer à cette réunion de Cisteurs et si on n'a pas le record des cistes trouvées ou cachées on aura au moins celui des participations aux RCA... Eh oui, on les a toutes faites jusque-là...

Bon, comme on vient, nous autres "bougnats du nord", de tout là-haut dans le ch'nord de l'Auvergne, on a cette année fait une étape pour la nuit chez les "bougnats du centre" à Clermont-Ferrand... Le matin, tout le monde debout à l'aube pour maintenir la tradition d'être les premiers arrivés sur le site de la RCA, site cantalien des "bougnats du sud"... Cette année donc... ben encore les prem's... Pas mal dans la série des records pour l'équipe VeroYes, n'est-ce pas les jaloux ???

Le Pucheu, il arrive pas longtemps après nous et on discute en attendant les autres participants, mais pas beaucoup, car tout le monde arrive peu à peu, et question organisation, tout était nickel ! Le Pucheu, il avait pensé à tout, et ce qu'il avait oublié, ben la dame de "La Maison du Cantal" à l'aire de repos du Viaduc de Garabit sur l'A75, elle y avait pensé pour lui... Ouverture du kiosque une heure avant l'heure habituelle et avec tout ce qu'il fallait (documents, sourire, café, viennoiseries... etc.) En un mot, trop top nickel le truc quand même enfin quand même !!!
Distribution des dossiers, quelques explications, photo de groupe, quelques photos souvenirs des "gensses" et des gens, un peu de travail neuronien (mais pas trop), un peu de pompage d'indices (voire pas mal comme à mon habitude) et en voiture Simone, heu non Carole plutôt (il me semble bien que je l'ai déjà faite celle-là... tant pis !).

Bon, je passe les détails des cistes et des spots, la Guéguette (Uguetta) le fait tellement mieux que moi, la moisson se fait dans un ordre pucheuien, bien pratique ma foi pour profiter du paysage ; une petite halte-bébé au pied du viaduc, à l'ombre... Eh oui, dans la région il y avait de la neige encore y'a quelques trois semaines de là... Quelle chance d'avoir eu ce dimanche ensoleillé... Super orga l'ami Pucheu, y manquait vraiment rien ! Bravo encore !!!

Pucheu, l'organisateur de la journée

Pause et pose pique-nique au bord de la Truyère, discute, mangement, discute, boissonnage, discute, dessertisation, discute, cafétitude... Pas la peine de vous faire un dessin !
Là, je prends conseil auprès du maître de la journée pour écarter de ma liste les cistes où il faut marcher ; eh oui, la grosse excuse c'est que le belot pouvait pas suivre dans la campagne cantalienne à monter et à descendre les rochers escarpés... Il nous en restait que quatre à faire dans l'après-midi, donc calme et détente sont au programme avant de se remettre en route bien après tout le monde...
Pis nous voilà au point de ralliement final, pour échanger encore, encore et encore... En plus, l'heure du goûter était déjà bien dépassée et le belot criait famine, le pauvret ! Ben on s'est tous rattrapés ! Et voilà pour cette fabuleuse journée de rencontres amicales et d'échanges... Vivement l'année prochaine ! Qui s'y colle et où, en 2011 ?
Un peu plus de texte, de photos et de vidéo sur http://aanc.free.fr/RCA2010/

Cliquez sur la photo pour mieux voir les participants (17 enfants, 32 adultes dont douze nouveaux Cisteurs, un belge, trois de la région parisienne et un du Tarn) : Pucheu & Cie, Uguetta & Cie, VeroYes & Cie, Nanocil & Cie, Poulet63270 & Cie, Alchamak & Léon, Ubub & Cie, Lolo15, Corsairf4u7, Caliméro15 & Cie, Moulira & Cie, Titoc & Cie, Caramela & Cie, Peperu31, Clyv, Turbo & Cie, Lornitho.

Au passage, je profite du clavier pour étaler un autre record, celui du premier quatrain "Encore un vers" refusé par la rédaction... En effet, début mai, j'étais le onzième à proposer ma modeste contribution... et ben niet que nenni, pas de participation pour le Veroyes... J'étais pourtant assez content de ma poésie (oui il m'en faut peu)... Jugez vous-même :

Quand il faudra partir, aller au firmament,
Rendre un dernier soupir, écrire mon testament,
Je serai, ça c'est sûr, l'premier du palmarès,
Seigneur de la luxure et roi de la paresse.


Mine de rien si ce texte est publié j'aurai un autre record, celui du premier quatrain "Encore un vers" publié dans le Ciste-Thématique sans candidature au vote...
Que de records... Bon d'accord, je sors !!!

 

CARNET ROSE
 
A la Saint-Matthias...
 

A l'occasion de la grande fête qui se préparait pour la cinquième édition de la "Saint-Matthias", le patron des Cisteurs, Lafouinett, Yogo, Belu, et les CapitaineCaverne ont dormi à Saint-Maximin chez les Pom06.

A 5h40, ils ont entendu les ânes braire : une petite Matthia venait de naître, quelques petites heures avant l'arrivée des autres convives.

Yogo a résumé cette belle rencontre ICI

SOLUTIONS DES JEUX DU CT N° 53
 



LE CISTEUR MYSTERE DU MOIS DE MAI

 

 

 

C'est Woodpecker qui, le 4 mai, après avoir visionné le reportage d'une rencontre cistique à laquelle elle n'avait pas participé,a reconnu à gauche Mme Tulipe, qu'elle n'a jamais rencontrée, et qui a imaginé qu'à droite, le bambin pouvait être M. Tulipe. Bravo Woody, il s'agissait bien des Tulipes !

   
A LA RECHERCHE DES SUCETTES GEANTES (définitions résolues sur le forum) 

 1. Cerf volant

 

 

 2. A poil les noeuds

(à poils laineux) 

   

 3. On court plus vite avec les jupes relevées qu'avec les jupes pas relevées

 

 4. Ne volez pas les chapeaux des Schtroumpfs, ça les énerve

(vu de côté) 

   
CHASSE-CROISE
La première grille ci-dessous représente les mots répondant aux définitions proposées par Butterfly91.
Les initiales de chacun de mots donnent le titre de l'oeuvre dont a été extraite la phrase à découvrir à partir des nombres indiqués dans les cellules de la grille que nous vous avions fournie. Cette phrase se trouve dans la seconde grille.
Toutes nos félicitations à Loner qui a fourni la solution le 1er mai à 12h01 ! Foisine, puis Mamiecat ont enchaîné.

 
 
   

 CROISONS LES MOTS

 

 
 C'est Alaingégé qui le premier nous a adressé sa grille de mots croisés. Il fut rapidement suivi de Loner, Foisine puis quelques jours plus tard Père Noël (alias M. Butterfly91) et Ducale78.
 
 

 
MARABOUT, BOUT DE FICELLE

 

Cul de sac / sac de roses / Rosengart / garde-fou / foot en salle (ou "futsal")/ salami / Amilcar / caravane / vannerie / ridicule etc.

Bravo à Woodpecker, Cybermamette et Ducale78 !

 

L'équipe de la rédaction : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.
 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation