JOURNAL DES CISTEURS N°57
Parution du 01/10/2010
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
Automne sur la piste par Castafiore
 

Mes amis, c'est du lourd, du très lourd, que je viens vous proposer en ce début d'automne dans cet édito que j'utiliserais comme une tribune grâce à la générosité de notre équipe de rédaction qui m'autorise à vous parler ici de mon action !


Certains, parmi vous, aiment partir le matin, bottes aux pieds, bâton à la main, dans les belles forêts de France pour une autre quête que celle des cistes. Préservés de la pluie dans une capeline cirée vous arpentez les bois à la recherche du cèpe, le champignon roi. Or le cèpe se dissimule et seuls vous en connaissez les cachettes. Pourquoi ne pas nous faire partager celles-ci ?


J'ai déjà généreusement couvert les Monts d'Ambazac dans mon département de la Haute-Vienne le moins favorisé par la pose de cistes (95 à ce jour) mais très richement doté en cèpes à la saison.
Vous pourriez faire comme moi en devenant membre du nouvel organisme que je me ferai le plaisir de créer sur le forum dans le Salon des divers-tissements. Il s'agira du CAC (cistes à cèpes). Il n'aura pas pour fonction de mesurer la vie économique mais il indiquera pour chaque région concernée si les champignons poussent ou ne poussent pas. Nous y parlerons du temps qu'il fait, de la lune et de ses effets sur la poussée, et nous révèlerons au cours de cette action militante nos "coins à cèpes" les plus secrets.


Cette opération scientifique dont je vais vous expliquer les modalités n'endommagera en rien vos précieux ordinateurs ! Enfin, je crois !


Première étape : ouvrir Géoportail, choisissez IGN.
Deuxième étape : repérer votre coin à cèpes.
Troisième étape : utiliser un stabilo jaune fluo et recouvrir votre écran sur l'endroit précité.
Quatrième étape : photographier votre écran puis "imageshack" et envoi sur le forum.


Et voilà, c'est tout simple ! Ainsi vous deviendrez membre du CAC à part entière et vous aurez œuvré pour l'entraide cistique !


Cet organisme semble flouer les citadins qui veulent également participer ? Eh bien non ! Je propose à ces derniers de faire partie du CACS (Cistes à cèpes séchés), organisation similaire où, le cèpe séché qu'ils trouveront dans tous les bons magasins d'alimentation, remplacera le cèpe frais.


Ainsi, en ces belles journées automnales, nos papilles s'émerveilleront du délicieux goût des cèpes qui seront ainsi redistribués pour le plus grand plaisir de tous.


Je m'adresse tout particulièrement aux Cisteurs de Dordogne qui ont les cèpes les plus fins, et près desquels j'habite, pour leur demander de faire le plus rapidement possible leur Imprim Ecran et de me donner dans le forum Limousin, leurs "coins à cèpes".


Cet édito est terminé, l'action commence, éphémère certes mais passionnante !

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

MIAM MIAM
 
Waterzooï de poissons par Butterfly
 

Waterzooï (en flamand) est un plat originaire de Gand en Belgique.

Waterzooï signifie "eau qui bout" en flamand.

C'est un plat unique de poulet ou de poisson servi dans une soupière et des assiettes à soupe, dont le bouillon ou le fumet est lié à la crème ou au beurre. Il est servi accompagné de ses petits légumes.

Au début, ce plat se faisait avec les petits poissons péchés dans la Meuse.
Mais on peut aussi y mettre des poissons plus fins comme ceux proposés, mais aussi un dos de cabillaud, de l'anguille, du turbot, de la sole...

Cette recette peut aussi se faire avec du vin blanc, mais à la bière, c'est un délice !

Ingrédients (pour 4 personnes) : Il faut compter 250 g de poissons par personne.

- 300 g de saumon en morceaux de 60 g,
- 400 g de lotte tronçonnée en morceaux de 60 g,
- 1 limande sole, en filets roulés tenus par un cure-dent,
- 4 moules d'Espagne,
- 4 langoustines en demoiselle,
- 2 oignons coupées en rondelles,
- 4 carottes coupées en tronçons,
- 3 blancs de poireaux coupés en rondelles,
- 1/2 pied de céleri coupé en très petits morceaux,
- 1/2 litre de bière blonde,
- 75 g de beurre,
- 100 g  de crème fraîche,
- 2 jaunes d'œufs,
- un bouquet garni (persil lié avec une feuille de laurier),
- sel et poivre.

 


Préparation :
Pelez, lavez et coupez les légumes comme indiqué dans les ingrédients.
Faites fondre le beurre dans une grande casserole, ajoutez les oignons et laissez cuire 1 minute.
Ajoutez ensuite les autres légumes et laissez cuire 6 minutes avec le couvercle.
Préparez à côté un court bouillon pour cuire les moules et les langoustines.
Versez sur les légumes la bière, ajoutez le bouquet garni, sel et poivre et laissez cuire à nouveau 6 minutes avec le couvercle.


Quand le court bouillon bout, jetez-y les moules et les langoustines et laissez frémir.
Posez sur les légumes, les morceaux de poissons (saumon et lotte) et laissez cuire 3 min. Ajoutez-y les filets de soles roulés et laissez cuire encore 10 à 12 minutes.
Otez les poissons et les légumes, maintenez-les au chaud. Jetez le bouquet garni, passez le jus à travers un tamis et laissez le réduire un peu.
Otez les langoustines et les moules, maintenez-les au chaud.
Mettez la crème et les jaunes dans un bol et fouettez bien. Ajoutez une louche de jus et versez le tout dans le jus réduit.
Préparez les assiettes, nappez-les de jus et servez aussitôt.
Vous pouvez servir ce plat avec des pommes de terre ou du pain gris beurré.

 


Bon appétit !

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN MYSTÈRE D'OCTOBRE
 

Cet enfant qui a l'air bien sage est devenu Cisteur. L'avez-vous reconnu ? Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique d'octobre. C'est ICI.

 

HOROSCOPE
 
par Madame Mille et Un Soleils
 

Image Balance

Amour : Sur un fond de romantisme et d’idéalisme, tu seras désireux d’apporter un réel ancrage à ta vie de couple. Tu auras à cœur de donner libre cours à ta sensibilité et à ton émotivité naturelle. Avec ton(ta) partenaire, vous rayonnerez comme "[…] des (h)êtres amoureux". Attention à garder les pieds sur terre, surtout si tu habites dans le 69. Quant aux autres, ils feront 64920 envieux.

Côté cistes : En vertu de l’adage : "aide-toi et le ciel t’aidera", tu sauras profiter de chaque opportunité pour cister et tourner à ton avantage des situations critiques. Tu seras aussi plus inventif et créatif dans tes énigmes. Pour garder ton humilité (en danger !) tu trouveras en plus quelques conseils de Mme 1001 Soleil au @78@33.

Santé : Tu perds un peu de ton insouciance et de ta fantaisie naturelle ? Pas de souci, c’est une maladie "[…] qui se soigne". D’ailleurs, à partir du 2.2, tu rencontreras le bon spécialiste qui te prescrira le cocktail vitaminé 40232.

 

QUELQUES SACS DE NOEUDS...
 

A l'occasion de la première centaine de sacs de noeuds posés...

  

 En balade (Ovive34)

 Sourire (Sioux)

  
  

L' heure de la têtée (Sioux)

 Arbre troué (Sioux)

  
 

Etreinte (Sioux)

 Mono, bi, mono (Sioux)

  
 

 


 Schtroumpferie (Woodpecker)

Girafe (Raboliot) 

 

Cyclope (Bob82)

 
 

 Arbrite-toi(t ) (Woodpecker)

 

 Arbre de la 500e (Butterfly91)

 
 

 Ar'bricole (Butterfly91)

 
 

 Viens, mon tout petit que je te protège ! (Butterfly91)

 

 

LES CHASSEURS DE PANDAS
 
Ils ont fini par mettre la main dessus ! par Dardanos
 

Lupin et Bermath, les chasseurs n° 1 de panda landais, se sont unis pour attraper le gentil animal.

Malgré l'aide du lapin rose que l'on peut apercevoir sur la photo, le plantigrade est tombé dans leur filet !

C'est dans la tanière du panda, à Saint-Sever, que l'opération s'est déroulée. Faut dire qu'ils sont venus équipés les bougres ! Yroulegui, Pacherenc et fleurs rouges pour endormir la femelle ! Ils sont trop forts !

Le plus terrible dans cette aventure, ce sont les supplices qu'ils ont fait subir à l'animal. De mémoire, le supplice de l'olive fourrée au brebis basque, la quiche lorraine infernale, les tranches de saucisses sèches de la peur... Vraiment, horrible !

Nous vous épargnons les photos du spectacle qui n'était vraiment pas beau à voir, mais voici la photo témoin...

Image

 



NDLR : Lupin et Bermath sont les deux seuls Cisteurs qui ont décapsulé TOUTES les boîtes landaises de Dardanos, dont la "ciste du lapin rose.

 

 

DIS, PAPA...
 
Souvenir du Québec par Locotwister
 

Dis papa, je n'ai pas trouvé de pierre comme tu me l'avais demandé pour dissimuler la ciste dans le tronc, mais j'ai trouvé ça. Ça te va quand même ? 

 

T'inquiète, fiston ! J'y vais !

(photos Locotwister, Butterfly91)

 

 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite)
 


Où l’on parle des Cisteurs et de leurs curieux agissements…

A trente mètres de la maison de Gaston Chambier se trouvait un gîte que la mairie louait pendant les week-ends et les vacances à des gens de la ville, ce qui mettait Chambier dans tous ses états. En effet, il cherchait à dégoûter les vacanciers d'y venir, car dans son esprit, le maire ne parvenant pas à rentabiliser l'endroit, il finirait par le lui vendre.

Dès que de nouveaux locataires s'y installaient, Chambier allait quérir Pichon, et, ensemble, ils se rendaient au gîte pour chercher querelle aux occupants sous n'importe quel prétexte : les fumées du barbecue les indisposaient, les cris des enfants faisaient tourner le lait des vaches, ils riaient et chantaient trop fort après le coucher du soleil, etc. Mais si les villageois de St Marcelin évitaient de trop contrarier les deux compères (ce qui était compréhensible, puisqu'ils devaient les supporter toute l'année), les vacanciers, eux, étaient faits d'un autre métal et n'avaient pas de ces scrupules. En général, ils ne se laissaient pas marcher sur les pieds et répondaient par un : "Dégagez, vieux débris, si vous ne voulez pas qu'on vous explose la tête !".

Mais, ce jour-là, les choses se présentèrent différemment.

Alors que le soleil d'un début de mois d'août, comme tant d'autres, dardait de ses rayons sur la campagne Marcepoulairoise, et cependant qu'Ernest Pichon était occupé à critiquer vivement la sécheresse dont étaient accablés les
pauvres fruits et légumes du jardin de son meilleur - car seul - ami, celui-ci, le dos tourné à la maison, distingua un mouvement furtif de l'autre côté de la pâture de ses limousines. Il n'y aurait sans doute pas accordé d'importance, préférant renvoyer à son interlocuteur un sec "Dis donc, t'as pas vu l'état de tes lapins ?", s'il n'avait pas été réveillé deux nuits plus tôt par quelques événements suspects dans un village au demeurant calme (du moins, tant que l'un des deux ne s'affairait pas à y mettre de l'animation).

- Qu'est-ce qu'il y a, qu'est-ce qui t'arrive ? demanda Pichon, d'abord surpris de ne pas avoir reçu de remarque cinglante en réponse de son attaque.

Puis, ayant remarqué que quelque chose intriguait réellement son compère, il ajouta : "Qu'est-ce que tu as vu ?"

- J'en sais trop rien... C'est bizarre, j'ai l'impression que quelque chose se trame encore ici...
- Pourquoi, qu'est-ce qui te fait dire ça ?
- Je viens de voir des sortes de rôdeurs là-bas, de l'autre côté de mes vaches, des gens qui marchaient comme s'ils avaient peur d'être vus.
- Boarf, commença Ernest dans une onomatopée assez proche d'une éructation d'un supporter de foot armé de bières, ça ne doit rien être d'autre que des vacanciers, comme d'habitude.
- Je sais pas... Je t'ai pas dit l'autre nuit, ça m'était sorti de la tête, mais j'ai été réveillé par des bruits de chaîne et des voix humaines. Et quand je me suis mis à la fenêtre, il m'a semblé apercevoir des lumières par là-bas...
- Vers chez la Crochu ?... Un gars venu lui reluquer le cul de nuit, tu penses ?
- Je ne sais pas, peut-être bien... Allons voir quand même là-bas ce qu'il s'y passe...
Les deux ancêtres se mirent en chemin vers la pâture de Chambier, et nul n'aurait pu dire s'ils étaient ainsi courbés par une arthrose vieille de plus de trente ans ou par la volonté de ne pas se faire repérer dans une approche qu'ils pensaient discrète. Arrivés derrière le gîte communal, Gaston fut confirmé dans ses soupçons par la présence d'une voiture inconnue (Il y avait en effet assez peu de propriétaires de voitures à Saint Marcelin-sur-Poulaire pour qu'ils connaissent tous les véhicules autochtones.) Celle-ci était garée au bout de l'allée qui menait aux ruines de l'ancien moulin enjambant la Poulaire, petite rivière qui avait donné une partie de son nom au dit village.
La voiture était vide de ses occupants, mais contenait un bien intriguant fourbi : des cartes d'état-major détaillées, des jouets pour enfants que même le Liguili n'avait pas dans son magasin, des boîtes Tupperware vides, des
élastiques, des sacs plastique... le tout jeté pêle-mêle aux pieds du siège passager.
Ils finissaient l'inspection de l'étrange contenu du véhicule quand Pichon et Chambier furent hélés par un couple de jeunes d'à peine plus d'une vingtaine d'années :
- Bonjour messieurs, vous avez l'air bien intrigués par le contenu de notre voiture.
- Qu'est-ce que vous fichez là, vous deux ? demanda Chambier avec son tact habituel.
- On ne vous a jamais vu dans le coin, vous êtes des touristes ? tenta de calmer Pichon.
- Heu... comment vous expliquer simplement...
- Y a rien à expliquer, je vous ai pris à rôder près de mes vaches, et je crois bien que vous avez dans l'idée de me les piquer ! s'énerva la parodie d'éleveur. Non, non, pas du tout... commença le premier jeune.
- On participe à un jeu de piste, une chasse aux trésors ! continua son amie.
- ... trouvable sur le web...
- ... Sur la piste des cistes, sur cistes.net
- ... et on avait trouvé un spot pas mal où on a planqué une ciste derrière ces auges à cochons là-bas...
- ... pas trop loin du moulin mais pas trop près non plus...
- ... la Ciste de Walt...
- ... mais un Hibou nous a prévenu par MP qu'elle avait probablement disparu...
- ... du coup, on est venu la réactiver, remettre des nouveaux perso Disney dedans...
- ... et trouver un spot moins visible pour la cache...

Le tout avait été débité à une telle vitesse que même les deux vieux colériques n'étaient pas parvenus à en placer une ni à les faire taire. Ils auraient pourtant bien aimé, tant cette histoire leur semblait incompréhensible. Ils
avaient vaguement compris qu'un certain Spok, habitant de Bab-el-Oueb, se faisait aider de hiboux pour chercher des trésors remplis d'ouate dessinée sur des sites qui n'étaient point nets...

Mais ils étaient bien décidés à tirer tout ce charabia au clair, et à faire passer à ces pilleurs de tombes l'envie de venir débusquer des trésors chez eux...

Encore du travail pour nos deux vieux, jamais ils ne trouveront la sérénité à laquelle ils pourraient aspirer !!!

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
Ça sort de l’ordinaire, non ?
 

Avec des amis, nous étions parties faire quelques cistes en Italie. Un peu perdues, dans la ville, nous avons demandé quelques renseignements à des personnes qui n'ont pas pu nous aider. Nous avons donc suggéré à mon amie, qui parle italien, d'aller demander aux carabinieri qui étaient à l'autre bout de la place... Au bout d'un moment, elle revient vers nous, hilare, saute dans la voiture, nous fait signe d'en faire autant tout en disant "C'est bon ! ils nous escortent !".

Et nous voilà partis, derrière les motards, pour chercher une ciste ! Bien sûr, elle ne leur avait pas précisé ce que nous cherchions, elle avait juste dit qu'elle cherchait une chapelle !

Arrivés devant la chapelle, ils nous ont salués, nous les avons remerciés et... nous nous sommes rendus compte que nous n'étions pas au bon endroit !

 

 

 

 

C'EST BÔ !
 
Les Colargollettes par Woodpecker
 

Sur l'ancien forum, Colargoll nous raconta comment, par un bel après-midi de février 2007, il se trouva en possession de pâte fimo lors d'une activité "déco". Il ne précisa pas si c'était dans le cadre de son travail mais si ça l'était, nous ne serons jamais assez reconnaissants à son employeur de lui avoir donné la possibilité d'exprimer son art du bout de ses petites pattes poilues et griffues...
Il nous présenta vite ses deux premiers bébés : une reproduction des avatars de Jpb38 et Ulysse38.


 
 
 



Il avait visé haut en choisissant pour modèle de si petites images...


Et ça continua avec Chamix et moi :



 

On avait déjà tout naturellement baptisé ces oeuvres des "Colargollettes".

Aller au plus près de la vérité s'avéra parfois plus difficile qu'on ne l'imagine, ainsi, l'avatar-fimo de Flonflon première mouture donna ceci :


 

C'est alors que le cuisinier de la vraie pizza renvoya la photo qui avait servi de support à la fabrication de l'avatar : on distinguait nettement un "FLONFLON" de toute beauté écrit en lanières de brique de chèvre (du grand art aussi mais dans un domaine qui n'est pas le sujet du jour...). 

Colargoll se remit à la tâche et nous montra sa seconde version...


Aucune comparaison, n'est-ce pas ?! 

Suivirent les colargollettes de Koool et de Triacon :

 
 


Il releva même le défi de reproduire des avatars encore plus animés comme celui d'Ode :



Et puis, la cata...

Au lieu de finir son hibernation tranquillement, Colargoll alla faire du ski et se fractura la clavicule. Opération, bras immobilisé, cinq semaines d'arrêt...


Une rencontre était prévue en mai et Colargoll proposa de remettre ces colargollettes aux huit Cisteurs dont les avatars avaient eu la chance de servir de modèle. Elles ont été le support d'un jeu de piste organisé pour les enfants présents ce jour-là : les énigmes permettaient de les dénicher puis ils devaient les échanger contre les morceaux d'un puzzle qui, une fois reconstitué, donnait le code d'un coffre rempli de bonbons et petits jouets dont ils se partagèrent le contenu.


Colargoll eut ensuite la mauvaise idée de déménager... Les travaux dans la maison eurent raison de son temps libre ; fini les colargollettes !


Croyez bien que les huit premiers veinards gardent précieusement les leurs avec eux !

 

STATISTIQUES
 
 
Août 2010. Cistes cachées : 1532, Nb d'échanges : 25600, Nb d’inscrits : 2106
 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

Ramenez votre phrase et croisez les mots par Butterfly91
 

 

Marabout d'ficelle par Chamix
 

Jeu inspiré du "marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Il faut trouver les mots (ou groupes de mots) suggérés, plus ou moins directement, par les illustrations et qui s'enchaînent avec la fin de l'un (littéralement ou phonétiquement) constituant le début du suivant.

La série est bouclée.

Voici le marabout d'ficelle du mois :

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
Niiiit, le marsu pile à mille ! par Ovive34
 

Bonjour Niiiit ,

Tu viens de rencontrer Emile,

Quel est ton meilleur souvenir sur la piste ?

Un souvenir très marquant : j'étais partie à la recherche d'un lieu pour cacher dans une région escarpée, je contemplais le panorama qui s'offrait à moi, lorsque je vis à quelques dizaines de mètres sur un piton rocheux, un aigle royal qui observait les lieux... Nous sommes restés un long moment à nous guetter mutuellement dans le silence absolu.

Quelle est pour toi la plus belle ciste ?

La plus belle ciste ?
On peut l'entendre de plusieurs façons : il y a les très belles boites (Garoubouya), les spectaculaires (Captain Canyon), les belles énigmes, les beaux spots...
Les cistes que je préfère sont celles dont l'énigme me donne du fil à retordre....

As-tu une anecdote à nous raconter ?

J'ai envie de vous raconter les circonstances qui m'ont amenée au jeu.
Je m'étais lancée à la recherche d'un ami dont je n'avais plus aucune coordonnée. Pour cela, j'avais demandé aux moteurs de recherche qui m'avaient répondu qu'un certain X avait été l'heureux gagnant d'un concours sur Internet... Je me dis que celui-ci devait donc être connecté.

Je fabriquai alors, avec ses nom et prénom, plusieurs adresses e-mail et envoyai un avis de recherche...

Et je reçus une réponse avec... une photo... !

Lors de la correspondance qui suivit mon ami me transféra le mail ci-dessous, reçu la veille du mien :
"Monsieur,

Dans une vieille revue d'art achetée dans une brocante, nous avons retrouvé des documents (une fiche scolaire : "fiche psychopédagogique établie en avril 195..") concernant un certain X, né le .. .. .. .. qui a vécu à ... Même si cela peut paraître surprenant nous souhaitons juste rendre à ce monsieur ces documents.

C'est pour cela que nous vous écrivons. Après de longues recherches, nous sommes tombés sur vous. Si ces documents sont les vôtres dites-le nous et c'est avec plaisir que nous vous les ferons parvenir.

Cordialement
M. et Mme Y, Montpellier"

Il me dit aussi...
"Je joue beaucoup avec mes copains d'Internet (http://www.cistes.net/ ) où je suis connu sous le délicat pseudo de Dan the man".

Vous devinez la suite...

 

 

RENDEZ-VOUS A VERRIERES
 
12 septembre 2010 par Cybermamette
 

A dix heures comme prévu nous nous retrouvons au square LDV (grande dame dont le nom et la personnalité ont inspiré plus d’une énigme dans cette ville). Duluoz est là avec son Livre d’Or. Emmanuel 78 est venu prendre le café avec nous et, surprise, Fuligule débarque sans prévenir. Chonchon28 est accompagnée de Thomas (5ans) et Laud91 de Julia (7ans).

Butterfly, qui a bien fait les choses, teste son amplificateur de voix ! "Un, deux, trois… vous m’entendez ? C’est la journée du Patrimoine alors vous aurez droit à la visite guidée !"

 

 
Un bon café avant de partir ! 
 

 

S’en suit un rapide rappel historique : "Childebert 1er vous connaissez ?" …..…..…

Et nous partons à la découverte de Verrières-le-Buisson.

La "Maison Vaillant" nous propose sa mare avec une première ciste, son beau jardin en étages puis une vue sur un ancien lavoir cisté lui aussi.

Nous arrivons à l’église, petit laïus...

 





mais nous sommes impatients car la "chouette maison" nous attend avec deux cistes.

Redescente vers la "distillerie à vapeur de la croix rouge" style art nouveau, puis "la maison du cadran solaire" au fond d’une sympathique cour pavée et fleurie.

Ensuite, nous passons à travers une résidence moderne mais très arborée pour nous rendre à la mairie (villa Sainte Christine XIXe siecle).

Nous passons devant le château Régnier qui hébergea Honoré D’Estienne d’Orves et David Régnier, héros de la Résistance. Antoine de Saint-Exupéry y séjourna également.

Une petite ciste en passant devant un cadran solaire moderne accompagné d’un panneau explicatif.

Puis le centre culturel André Malraux établi dans l’ancienne graineterie des Vilmorin-Andrieux construite en 1888.

Nous cherchons ensuite une ciste (septante-quatre huit cent quarante-quatre, en belge dans l'ampli...) qui parle d’une grille et d’une allée de tilleuls où les deux amoureux (voir énigme) aimaient à se promener.

Nous trouvons la grille, puis la ciste (discussion téléphonique avec Jml91 qui avait contesté le cap indiqué dans l’énigme).

C’est alors que l’improbable se produit : nous essayons d’ouvrir la fameuse grille, et elle s’ouvre !

Nous pensons que c’est grâce aux journées du Patrimoine et nous entrons.

Passant dans un bosquet, Julia nous montre comment faire le fakir... le pied est sauvé, ouf ! Merci Alchamak ! Nous empruntons ensuite avec componction la fameuse allée de tilleuls et découvrons un immense cèdre (digne d’un sac de nœuds) au milieu d'une pelouse où deux hommes sont occupés à démonter les reliquats d'une fête qui aurait eu lieu la veille. Ils ont l'air surpris de nous voir.

 


Butterfly n’écoutant que son courage s’adresse d’abord au porteur de tables, puis à l’autre homme qui se présente comme le propriétaire, héritier de la famille de Vilmorin.

- "Non, les portes ne sont pas ouvertes au public, le mariage s’étant terminé très tard dans la nuit, on a oublié de les refermer. Mais puisque vous êtes là, profitez en pour jeter un coup d’œil...". Et de nous conduire avec l’élégance d’un aristocrate, vers la tombe de Louise sur laquelle, selon son désir, est planté un cerisier, puis vers quelques-uns des plus beaux arbres, dont un pin de Chine au tronc argenté, un magnolia dont la variété suscite une controverse, et bien d’autres. Nous sommes ainsi reconduits en douceur vers la grille qui se referme derrière nous.

Les estomacs commencent à crier mais nous avons encore un pigeonnier cisté à trouver. Butterfly ressort son bigophone et nous explique que c’est le seul vestige de la "ferme Saint-Fiacre" où étaient cultivées puis sélectionnées des milliers de graines par les Vilmorin. Le site est maintenant couvert de lotissements.

 



Après une petite grimpette nous arrivons dans la forêt où, surprise, Boudicca nous rejoint avec son chien Authis et la ciste baladeuse "L'hêtre T,IOOe sac de nœuds".

Pique-nique (enfin !). Le soleil est de la partie. Thomas et Julia construisent une cabane.

Partage de friandises, gaufres belges, poire d’Olivet…

Signature du Livre d’Or pour les uns, cistes "chemin faisant" pour les autres, et nous repartons.

A la mare à Chalot, pendant que certains cherchent la ciste, Authis (Terre-Neuve) regarde avec dédain quelques chiens qui osent se baigner dans l’eau jaunâtre de la mare. Entre-temps Thomas et Julia se sont familiarisés avec ce chien aussi haut qu’eux .

 


Puis nous nous mettons en quatre pour trouver la ciste suivante. En face du panneau il y a un "jaune" à droite et un "jaune" à gauche. On se disperse donc. La ciste topée, tout le monde n’est pas là. Butterfly fait alors usage du porte-voix pour rameuter ses troupes ! De toute façon, on ne risque pas de se perdre dans cette forêt, toutes les routes mènent au "carrefour de l’Obélisque". C’est Louis XIV qui l’a voulu !

A ce carrefour, explication historique puis conciliabule pour trouver la direction du village breton.

"La Bretagne c’est à l’ouest ?

- oui, mais la ciste est au sud, je l’ai déjà trouvée"…

Cherchez l’erreur… (bien lire l’énigme). On va donc au sud… et on trouve.

Une autre ciste dans les ronces et les orties, une autre dans un bitronc, puis, après quelques détours voulus par notre guide, celle du grand maître dont la main est restée gravée dans la pierre.

Petite pause casse-croûte près des rochers, mais il reste deux cistes à faire…

 

Les petits, cherchant à construire une autre cabane avancent, car on leur dit qu’ils trouveront un bon endroit… un peu plus loin.

 

Un échange au cours de la balade 

Ciste dans une "Jmlv"(*) en état de décomposition avancée, énigme pas facile !

Puis sur le chemin du retour, perdu au milieu d’un bois, un panneau expliquant l’écosystème : mare, vers de terre, etc, et pas loin une ciste, la dernière.

Le contrat est rempli.

Il faut maintenant revenir en ville, en passant par la place du Poulinat, la maison du Bon Abry (versant ensoleillé, par opposition à Malabry), et la châtaigneraie (maison XVIIIe, néoclassique).

En arrivant aux voitures encore une surprise : Butterfly distribue à chacun un pot de confiture de prunes de sa fabrication.

Quelle journée ! Merci Butterfly ! On en redemande !

(* dans certaines régions de France, on appelle "Jmlv" les souches... allez savoir pourquoi !)

 

 
 

 

INDIANA JONES AU FIN FOND DE L'EXTREME-ORIENT
 
(... du Maine-et-Loire) par Locotwister
 


3e rang : Lamalice, Mme Jomi49, Mme Damvero, Archeo, Platdetain, Coulpe, Ericrugby86 (x 2)
2e rang : M. Vaco6, M. Jomi49, M. Damvero, Mme Vaco, Tioo, Mme et Mr Martine49800
1e rang : Enf. Jomi49, Enf. Vaco6, Enf. Damvero (x 2) , Locotwister, Enf. Vaco6 (x 2), Enf. Damvero

Fin août 2010 : Plus de 1200 boîtes sont disséminées dans le Maine-et-Loire. Vraiment partout ? Non ! L'Est du département résiste encore et toujours aux Cacheurs. C'est pourquoi une poignée de Cisteurs inconscients (Damvero, Vaco6, Locotwister) ont pris leur courage à deux mains et ont relevé le défi de commencer à garnir en boîtes le Moyen-Orient... du Maine-et-Loire, véritable no man's land cistique à côté duquel la forêt amazonienne ferait office de jardin public bien entretenu et le désert de Gobi d'un vulgaire bac à sable. Ils ont en outre osé le pari de proposer à des Indiana Jones en herbe un week-end cisto-touristique dans ce no man's land afin de tester leur capacité de survie dans un milieu cistique hostile d'où personne n'est jamais revenu (en même temps, personne n'y est jamais allé…).

La première approche de l'autochtone a pu se faire grâce aux Damvero qui, moyennant d'âpres négociations, ont trouvé un endroit où établir un camp de base rudimentaire… dans le parc d'un château !!! Les occupants et les Cisteurs n'étant pas franchement du même monde, il valait mieux de toute façon limiter les contacts tout juste à... l'accès aux toilettes !

Après un apéritif de bienvenue arrosé d'un nectar local, les Cisteurs ont partagé leur pique-nique, et sont ensuite partis pour une balade digestive agrémentée de quelques boîtes posées par une certaine Saulange, jusque-là inconnue (!). Le temps ensuite de récupérer les voitures, le soleil commençait à se coucher et les bêtes sauvages s'apprêtaient à sortir pour boire, tandis que les moustiques géants commençaient leur invasion. Il était donc temps de se replier vers le camp de base pour se préparer pour la nuit. Avec l'aide de quelques verres qui n'ont rien "arrangé" concernant la santé mentale de certains participants qui commençaient à craquer nerveusement, témoins les fous-rires entendus çà et là, la soirée s'est passée sans encombres.

Au petit matin, le propriétaire des lieux est venu parlementer pour nous faire déguerpir au plus vite car une invasion de criquets géants nous obligeait à quitter précipitamment le campement (en clair : il était temps de partir cister...). Chacun a pu retrouver un moment la civilisation cistique moyennant quelques kilomètres, avant de partager le déjeuner au château de Lathan, base arrière de fort belle facture, mais également repaire de quelques insectes inhospitaliers qui ont fait deux victimes, ces derniers n'ayant dû leur salut qu'à un antidote miracle, dernier recours avant l'amputation du membre infecté par le venin.

Après une visite des superbes jardins du château, chacun a eu quartier libre pour terminer la journée en cistant ou rentrer chez soi pour se remettre de ses émotions, Mr Damvero n'ayant pas quitté les lieux sans laisser sa carte au propriétaire (au cas où certains auraient envie de revenir ! Mais cela ne regardait plus les organisateurs qui ont eu toutes les peines du monde à maintenir leurs invités à l'écart de l'hostilité croissante des autochtones...)

 

A LA RECHERCHE DES SUCETTES GEANTES
 
par Bob d'Artois
 

 

 

 

Vous êtes-vous demandé comment un ignare en code de la route interprèterait les panneaux de signalisation routière ? Chaque mois, nous vous donnerons une liste d'interprétations, vous aurez un mois pour trouver à quels panneaux elles se rapportent (exemples) et nous proposer vos réponses sur Newforez.

Questions remises en jeu :
  1. Inclinez-vous sur la gauche (CT47)
  2. Parasol (CT51)
  3. Départ CO (CT51)
  4. Arrivée CO (CT51)
  5. Eléments déchaînés (CT53)
  6. 3t (CT53)
  7. Point de raccordement pour voiture électrique (CT53)
  8. Manque de combustible (CT53)
  9. Doublons (CT54)
  10. Crayon rouge (CT54)
  11. Toupie ascensionnelle (CT54)

CURIEUX RITES EN FRANCHE-COMTE
 
Chaux-Des-Crotenay, mai 2010 par Munshine
 

Cela avait été tenu secret jusqu’à aujourd’hui.

Un Cisteur repenti ose enfin parler !

Un petit village du Jura a été, courant mai, le théâtre d’un rassemblement bien particulier :

 

Image

Du sacrifice rituel…

 

Image


aux danses et incantations...

Image



Que cherchaient-ils ?


On le sait maintenant...

...
...
...

Le Saint Graal ALESIA !
Le lieu mythique où César (pas le code) aurait fait plier le chef des gaulois (pas Abraracourcix !). Leurs motifs : Catarsix ou historix ? Le doute per-ciste…

Plus sérieusement :

Venue de Franche-Comté, de Côte-d’Or ou des Vosges, une quinzaine de Cisteurs et Cisteuses a pu découvrir sur l’initiative d’Eustache, organisatrice et animatrice érudite de cette journée, un pan de notre histoire encore controversé à ce jour : la bataille d’Alésia…

La guerre des Gaules fait état de références topographiques sans citer (et pour cause !) le lieu qui vit la reddition de Vercingétorix face aux armées de César avec toutes les conséquences sur notre civilisation…

Alise-Sainte-Reine (21) a eu la primauté de l’attribution de cet événement à l’instigation de Napoléon III. Depuis, d’autres candidats issus d’une analyse historique et topographique se sont révélés, avec des conclusions troublantes qui remettent en question ce qui a peut-être été un des premiers "politiquement correct ".

Chaux-Des-Crotenay, proche de la plaine de Syam dans le Jura, est un des sérieux prétendants à cette reconnaissance. C’est au camping d’Alésia que la "druidesse" de la journée avait invité les Cisteurs pour un week-end riche en balades, découvertes historiques, préhistoriques et cistiques. Un vrai bonheur !

Image


Eustache, notre guide pour cette journée entre pentes et belvédère, avait jalonné la découverte d’une superbe série de cistes et une "spéciale", décryptée en commun au petit déjeuner…

Et comme toute bonne journée cistique : 

Image

la convivialité de la bonne table avec dégustation de produits locaux pour l’émerveillement des papilles, de la bonne humeur partagée entre Cigogneau, Sylou, Mme Gaszel, Mme et M. Breju, Mc de MCJM, Diabolottin, Erod1, M Gaszel, Jm de MCJM, Munshine, Iris, Gozhang, Gendarmerie, Zunior et Eustache qui, au regard de la superbe organisation de ce week-end, s’est vu élevée par le "Président" au rang de "MICISTRE des PINCES" ( Promotion INternationale des Cistes Escarpadées).

 

 

 

 

Le défi-rimes du mois de septembre était : patron, poltron, planche, avalanche.

Voici les trois quatrains qui ont obtenu le plus de votes et le pseudo de leur auteur(e) :

1e  ex-aequo: Cleapotre

Un jour, émoustillée, j'offris à mon patron
L'if dont j'avais gravé fort à propos le tronc...
Pour masquer son émoi, le débita en planches,
Y sculpta un hautbois, puis il en lava l'anche...

1e  ex-aequo: Platdetain

Si par malheur ils fondent, ses bourr'lets "avale-hanche",
Si plus rien ne dépasse de sa ligne épaule-tronc,
Lors ses fesses moins rondes et ses seins façon "planche"
Me laisseront de glace et plus ne m'épat'ront...

3e : Vaco 6

Je regarde amusée, mon empoté patron,
L'imagine à cister, coincé entre deux planches,
Ramassant, médusé, et risquant l'avalanche,
Racines déterrées : "c'est la boîte, pô l'tronc !"

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) :

Cst73 qui rate le 3e rang ex-aequo d'un vote... Locotwister, Zefekesse.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Platdetain.

Tout le monde joue avec :  canicule, monticule, vendange, étrange

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les dix premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 Octobre.

Pensez à joindre deux mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant !...nous retiendrons les mots proposés par les deux premiers.

 

RENCONTRE INTER-REGIONALE
 
25 septembre 2010 par Locotwister
 

Une Cisteuse "débutante" qui n'osait pas organiser toute seule sa première rencontre + un Cisteur un peu moins débutant qui voulait faire se rencontrer deux régions voisines + un Cisteur encore moins débutant à qui les deux précédents ont demandé son concours pour être sûrs de ne pas doublonner les spots choisis pour agrémenter la journée = un samedi réussi et surtout généreux (du latin "Generosus" ...) qui a vu se côtoyer les Cisteurs des régions des Pays de Loire et du Poitou-Charentes, dans une atmosphère conviviale, gourmande et néanmoins cistique (Pas moins d'une quinzaine de boîtes à trouver pour les plus assidus ) : la recette était simple pour attirer une quarantaine de participants qui ont eu l'occasion de partager leur pique-nique, précédé d'une balade de six à sept km concoctée par leurs hôtes. Grâce en outre à un mystérieux parchemin cistique, un facétieux bourdon épistolaire, un "sac de noeuds" qui avait lui aussi franchi un cap, et d'autres espèces de trucs à la noix que tout le monde a eu loisir d'apprécier, le ton était donné pour que ce week-end reste dans les annales des innombrables rencontres qui ont contribué, à leur façon, à fêter les huit ans de notre fantastique jeu.


Après le repas, l'après-midi pouvait alors se poursuivre avec une balade cistique dans le centre historique de Thouars (Merci Divy et Mimie ;-) ) ou quelques cistes "satellites". La journée se concluait dans le meilleur restaurant écossais (Mac D...) de la ville et la trouvaille de deux ou trois cistes en mode hibou pour ceux qui n'arrivaient pas à trouver le sommeil.
Dimanche, la rencontre officielle avait pris fin, mais une poignée de Cisteurs a achevé la belle moisson du week-end. Décidément, certains ont vraiment du mal à arrêter, mais que voulez-vous ? "Cisteur un jour Cisteur toujours", dit le proverbe. Cela va être vraiment difficile d'attendre la prochaine, non ???

Image

 

 

 

PODIUMS, N° SPECIAUX
 
par Cleapotre
 

Cette fois, les vacances sont finies et bien finies, même pour les heureux retardataires... L'occasion pour moi d'essayer de dresser a posteriori la carte des lieux de vacances préférés des Cisteurs (en France, tout du moins).

Partant du principe que ceux-ci aiment bien laisser quelques traces de leur passage sous forme de nouvelles boîtes déposées dans les régions visitées, j'ai regardé quels départements avaient vu le nombre de leurs cistes augmenter le plus (en pourcentage) entre fin juin et fin septembre :


- le Cantal (+23 %), la Lozère (+17%), la Corrèze et l'Ardèche (+14%)
- les Hautes Alpes (+18%), la Savoie (+14%) et les Pyrénées Atlantiques (+13%)
- la Corse du Sud (+18%)


Un court tableau qui semble donc illustrer une attraction manifeste des Cisteurs pour les régions de l'intérieur (Corse mise à part), montagneuses et/ou sauvages...

Après ces vacances ponctuées de nombreux passages de caps individuels (cf. Ciste-Thématique précédent), le mois de septembre a validé un retour au calme, avec un seul passage significatif chez les Trouveurs (Wawoga chez Vincent le 19/09/2010) et quelques Emiles supplémentaires : Niiiit, Toutankhamon, Jlucbzh et Mcjm, quatre Cisteurs d'horizons divers, mais qui auront tous su prendre leur temps (entre trois et sept ans) pour arriver à cette belle récompense...


Côté Cacheur, on note aussi la belle performance de Broceliande Paimpont qui, avec sa série bien nommée "Mimile en 4/4", implantée dans les Bouches-du-Rhône, a été le onzième à franchir le cap remarquable des 500 cistes cachées, le 23/09/2010.

Quelques caps départementaux ou régionaux à signaler :

- la 2000e ciste du Tarn-et-Garonne, cachée le 25/09/2010 par Picsou81 (@81@75145@ - "Picsou pond fin"),
- la 6000e ciste de la région Rhône-Alpes, posée en Isère par Cst73, le 08/09/2010 (@38@74554@ - "Pour qui sonne le glas ?"),
- la 7000e ciste d'Ile-de-France, dont la paternité revient à Billancourt. Une ciste un peu plus ancienne, déjà, puisque posée le 24/07/2010 (@75@72472@ - "Ça tourne en rond RX").

Enfin, elle est en ligne... la ciste n° 75000 cachée le 20/09/2010 par Bob82.

 

CONCOURS !
 
Eté 2010 dans les Yvelines par Jmlv
 

Le département des Yvelines (qui ignore qu'il est le mieux doté en cistes de l'Hexagone !) a proposé un concours durant les vacances d'été : dix questions à résoudre furent soumises, à raison d'une par semaine.

Ensuite, les participants devaient se rendre au donjon du château de la Madeleine à Chevreuse, pour comparer leurs résultats. Chacun a dû présenter ses dix réponses trouvées pour pouvoir répondre à la question subsidiaire, pour les personnes ayant un sans faute.

Seuls dix candidats avaient les dix bonnes réponses.
Généreusement, un repêchage fut organisé pour les malheureux n'ayant que neuf réponses exactes, ainsi, il y eut au final dix-neuf lauréats dont dix Cisteurs.

Le charme de Manu opère devant l'objectif d'une caméra... A moins qu'il n'ait tapé dans l'œil du cameraman !

Image


Puis, après un suspense insoutenable, ce fut la remise des prix.
On passa rapidement sur certaines questions "approximatives" de ce concours, bien que Koalito et Butterfly les aient beaucoup ressassées, au point qu'on peut se demander s'ils ne sont pas encore, à cette heure, enfermés dans les oubliettes du donjon ?

Le magnifique gros lot du concours a été remporté par :

Image


Fuligule !

Elle essaya de prétendre vaguement qu'elle n'avait pas fait de vélo depuis quinze ans !

 

Heureusement, Butterfly sut la convaincre ! (les Belges et le vélo c'est une histoire d'amour). Un coup de "pot belge" (gas-oil ou SP95 ?) et c'est reparti !!!

Image

 



L'honneur (Loner aussi) est sauf : tous les Cisteurs présents sont repartis avec un lot : Fuligule, Manu78, Butterfly91, Jmlv, Loner, Koalito, Ducale78, (M) Galluis et les deux Coeurs Vaillants.

 

QUEL PASTICHE !
 
Divers tissements par Chamix
 

Une vocation de parolier sommeille en vous ?
Locotwister, en ouvrant le sujet "Vous connaissez la musique" dans le salon de divers tissements de Newforez, vous permet de la réveiller !

Le jeu consiste à pasticher une chanson connue avec des paroles évoquant votre passion : les cistes.
Plusieurs s'y sont déjà essayés, venez les rejoindre !

 

CARNETS DE ROUTE, CARNETS A SOUCHES
 


 
 
Je traduis ? P... de crayon !! à la C.. (photo Locotwister)
 
ENCORE DES MOTS, TOUJOURS DES MOTS... 
 
Lu sur un carnet héraultais : "Enfin un joli site !". Pourtant, croyez-moi, ce n'est pas le seul !
 
Et sur un ligérien, le premier Trouveur a écrit : "beau château !", le second : "belle forteresse !", le troisième "belle ciste !" et le quatrième à votre avis ?
 
Le quatrième a écrit : "beaux commentaires !"
 
 

EN PLEIN DANS L'EMILE
 

 

A ce jour, 170 Cisteurs font partie du Club d'Emile, le club des Cisteurs ayant trouvé au moins 1000 cistes. Depuis notre dernière édition, 4 nouveaux y ont fait leur entrée : Niiiit, Toutankhamon, Jlucbzh, Mcjm.

Félicitations !

* Pas un jour sans ciste. 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

   
"Après avoir cru voir le num. six... j'ai retourné la poêle et constaté qu'elle contenait bien un neuf !" Ovive34
 Chamix Panoramix par Chamix !  

 

COMPLÈTEMENT ANECDOTIQUE
 
par Flonflon
 

J'ai bien cru rêver !

Dans un petit patelin catalan de montagne où se trouvait un "accueil de tourisme" avec des horaires plus que farfelus, je consultais un gros classeur de rando (à consulter sur place) lorsque soudain pour trois ou quatre thèmes de rando, sous le titre était noté entre parenthèses 1 ciste, 2 dolmens, 4 menhirs) ou (1 ciste, 3 dolmens, 2 menhirs) ou (1 ciste, 3 dolmens, 3 menhirs).

J'aurais dû prendre une photo !

Mon sang n'a fait qu'un tour et je suis allée me renseigner au "guichet" sur le sens de ce mot "ciste" : pas de bol, le jeune en service me répond qu'il ne connaît pas ce mot "ciste", mais qu'il va se renseigner. Il cherche sur internet... mais ne trouve rien.

Tous les catalans intérrogés par la suite me diront ne pas connaître ce mot... 

Pendant quelque temps, j'ai cru à une facétie d'un Cisteur passé dans le coin !

C'est plus tard, en lisant un bouquin sur les sites paléolithiques en Catalunya, que j'ai eu la réponse : il s'agit de tombeaux particuliers datant de cette époque ! 

L'équipe de la rédaction : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI ! 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation