JOURNAL DES CISTEURS N°58
Parution du 01/11/2010
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
par Ovive34
 

20 octobre, journal sobre...
Pas trop d'actions pour l'équipe de la rédaction...
Mais que font les Cisteurs ? Si peu d'articles à c't'heure...
Un article de Phil pour les téléphiles,
D'un Emile le récit, MCJM... merci !
Bianca n'est pas à la bourre pour le Mystère dans les labours,
Notre papillon aligne grilles et cuisine,
Tandis que Chamix offre les quizz qu'il dessine...
Nous avons fait le tour des articles à ce jour.

Woody en est réduite à coincer la bulle en attendant de vous proposer ses bulles.
Je suis embarrassée. Peut-être en avez-vous assez ?

La confiserie ferme ses portes et distribue les dernières sucettes : elles ne faisaient plus recette.
L'album des photos de famille s'est vidé lui aussi : plus de bambin mystère, un constat que je ne peux taire.

Vous allez penser qu'on radote, mais... gardez-nous la primeur de vos anecdotes !

Essayons de repartir du bon pied (Non, Loco, de ce texte ne compte pas les pieds !).

Annoncez vos prochaines rencontres et nous en publierons les dates, si vous n'avez rien contre !

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution ! 

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

  

 
 
Silhouettes par Woodpecker
 

Outrage  par Eustache

Les compagnons bâtisseurs ont élevé le clocher de ce village plus vite que ceux qui ont construit le clocher de la bourgade voisine et ont inséré cette sculpture en leur direction pour bien marquer leur victoire.



Non loin de là, j'ai caché la ciste des compagnons victorieux (Doubs)

Image
 
 
 
 
 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite)
 

En rédigeant ce passage notre David devait penser à nombre d’entre nous… Nos deux vieux sont confrontés aux mystères cistiques mais leur foie a lui aussi du répondant…

- Votre histoire est fumeuse, fit Chambier. J'ai bien envie de crever les pneus de votre voiture pour vous empêcher de fuir...
- Bien dit, l'ancien ! abonda Pichon. Comme ça on pourra faire une enquête. Si ça se trouve, ce sont des terroristes.
Il se tourna vers le jeune couple et demanda :
- Vous avez déjà été en Afghanistan ?
- Non. Mais j'ai voulu voir Vesoul et j'ai vu Vesoul ! répondit le jeune homme en rigolant... Ecoutez, on nage en plein délire ! Je vais vous expliquer tout ça lentement, pour vous donner une chance de comprendre. Alors voilà.
Figurez-vous que ma copine et moi, on vient de réactiver une ciste. Et comme on a loué le gîte pour le week-end, on a...
- Comprends rien ! grommela Pichon. Et de toute façon, le gîte, il est hanté depuis que le Massacreur du Grimouillirois y a dépecé plusieurs familles de touristes, mentit-il. Vous l'avez sûrement lu dans les journaux. A votre place, je prendrais mes cliques et mes claques...
- Attendez, écoutez-moi, continua le jeune homme, pas impressionné. Nous sommes des Cisteurs, et...
La fille l'interrompit :
- Laisse, Jean-Luc, je m'en occupe.
Elle se tourna vers les deux vieux et trouva les mots justes :
- Nous avons loué le gîte. Nous attendons des amis qui viendront déjeuner tout à l'heure. Je vous propose de vous joindre à nous pour le pousse-café, vers 14 h. Comme ça, on vous expliquera en détail ce que nous faisons ici. Ça vous va ?
L'expression "pousse-café" eut sur les deux compères le même effet qu'un billet de mille sur la conscience d'un politicien. Ils se calmèrent immédiatement et promirent de revenir à 14 h. Dans leur univers à eux, quelqu'un qui offrait une tournée ne pouvait pas être entièrement mauvais...
A 14 h tapantes, ils furent de retour au gîte. Il y avait là une trentaine de voitures et plus d'affluence qu'au "New Deux Piliers" un jour de marché aux bestiaux. Ces gens avaient amené leurs enfants, et même leurs animaux domestiques : Cybèle, une chatte persane, Assy, un pékinois, O' Violle, un setter irlandais, Davinci, un labrador, et Foul-Khan, un afghan. Les gamins cavalaient partout en poussant des cris. Avec une joie non dissimulée, Pichon et Chambier voyaient circuler entre les convives un nombre impressionnant de bouteilles.
- En tout cas, ils ont du répondant, vieux gars ! murmura Chambier avec difficulté, la salive qui emplissait sa bouche l'empêchant d'articuler.
La jeune femme qui, le matin, les avait invités, se dirigea vers eux.
- Ah, messieurs, bienvenue, prenez place... Jean-Luc, apporte deux verres.
Il régnait autour du gîte un raffut indescriptible. Certains, penchés sur des cartes, braillaient "Non, c'est pas là, j' te dis !", d'autres se racontaient leurs aventures en riant aux éclats, d'autres, encore, se passaient les bouteilles de table en table en criant : "Goûte celle-là, tu m'en diras des nouvelles !" Sur la pelouse, à l'écart, étaient alignées des boîtes en plastique autour desquelles s'affairait une dizaine de personnes qui exprimaient bruyamment leur satisfaction.
Tout en éclusant poire Williams après cognac, cognac après bière, bière après kirsch, et kirsch après beaujolais, les deux compères observaient tout ce remue-ménage avec un effarement grandissant, se demandant sur quelle planète ils étaient tombés. Chambier essaya de faire un croche-pied à un gosse qui poursuivait un chien, mais le loupa. Pichon mit l'intermède à profit pour tenter de dégommer un papillon en vol à l'aide d'une capsule de 1664, capsule qui termina sa course dans l'oeil d'un convive. Pour se consoler de ses lacunes en balistique, Pichon attrapa une bouteille de Bénédictine et la mit dans la poche intérieure de sa veste.
Il faisait de plus en plus chaud.
Une femme hurla :"O' Violle ! O' Violle !". Tout le monde se leva pour lui porter secours, mais c'était une fausse alerte : la femme appelait son chien, lequel était parti musarder derrière la maison avec le labrador Davinci. Couvrant le vacarme, on entendit alors :
- Davinci ! Davinci !
- Oui ? fit une voix.
- Non, pas toi : mon chien !
- Ah !
Les deux bestioles revinrent et se lancèrent dans une bagarre avec le restant de la troupe. Leurs maîtres essayaient de les séparer en donnant de la voix :
- Assy, couché !
- Foul-Khan, reviens !
Pichon et Chambier, confits dans les vapeurs d'alcool, se laissaient lentement envahir par une douce torpeur. Ils entendirent à peine les cris d'une femme paniquée :
- Cybèle ? Quelqu'un a vu Cybèle, ma chatte ? Elle a disparu !... Mon Dieu, elle a peut-être été kidnappée par des gens du voyage !
On retrouva Cybèle dans le tiroir d'une commode de la maison. Sa maîtresse exprima sa satisfaction d'une voix de haute-contre qui fit vibrer les vitres du gîte :
- Je ris... Oui, je ris... Ah je ris de te voir, Cybèle, en ce tiroir !
Chambier et Pichon ronflaient. Pourtant, avant qu'ils ne sombrent dans les bras de Morphée, quelques bonnes âmes eurent le temps de leur expliquer ce qu'étaient les cistes et les Cisteurs. Mais qu'en resterait-il à leur réveil ?

Rien certainement ! Ce passage m’a fait penser encore plus à notre Max que j’imagine, assis à son bureau, écrivant ce texte avec jubilation !

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 

"Nous étions en train de faire nos échanges, mon co-Cisteur et moi, assis sur une grosse souche, quand je m'arrête net en entendant un petit bruit insolite. On aurait dit un faible bip bip de téléphone portable, mais pas vraiment quand même, confusément "quelque part" tout près de nous.

Je demande à mon co-Cisteur s'il a un message ou s'il n'a pas par hasard appuyé sur le bouton d'appel sans s'en rendre compte, celui-ci scrute son portable, mais rien, tout est normal. Je vérifie le mien (pourtant je connais par coeur ses différents jingles), et là aussi, RAS.

On essaie de localiser le bruit, très régulier, et on finit par découvrir, sous nous, en prêtant l'oreille, tapi dans un interstice de la souche, un bête crapaud (j'ai pas dit Krapo !) qui couinait tout doucement !
Moi qui ai toujours cru jusqu'à présent qu'un crapaud devait obligatoirement faire croâ-croâ, j'ai eu la preuve qu'il peut aussi faire bip-bip !"

Image

 

 

 

STATISTIQUES
 
Septembre 2010. Cistes cachées : 1014, Nb d'échanges : 13113, Nb d’inscrits : 1343
 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

CHASSE-CROISE
 
par Butterfly91
 

 

 

  1. En répondant aux définitions, vous obtiendrez toutes les lettres nécessaires pour découvrir le texte caché dans la grille. Pour ce faire, il suffit de replacer chaque lettre dans la case correspondante suivant le numéro d'ordre qui y figure.

  2. Pour faciliter vos recherches, la première colonne de la grille à définitions indique le prénom, le nom et l'œuvre de laquelle nous avons prélevé l'extrait à découvrir.

  3. Le texte se lit de gauche à droite en partant de la première ligne horizontale.

 

 
 

 

QUIZZ
 
La chaminette n° 16 par Chamix
 

 

 

Quel est ce petit port ?

En plus de la publication de son pseudo dans le numéro de Ciste-Thématique suivant, le premier à donner la bonne réponse aura droit à un fichier jpeg du tableau.  

 

 

 

RANDOBLEAU N° 9
 
10 octobre 2010 par Nanougat
 

L’annonce de cette neuvième édition de la traditionnelle Randobleau était alléchante. Et le lieu, mythique : le Massif des Trois Pignons, ses 25 bosses, sa géologie caractéristique, ses imposantes dénivelées, sa richesse et sa diversité biologiques.

On nous y promettait jeux de plage, balade en tongs, parties de bilboquet et séance bronzette avec, au passage, une ou deux montées de pignons pour apprécier les magnifiques panoramas sur les atours dorés de cette magnifique forêt. Mais quelques jours plus tard, la vérité se dévoilait progressivement avec l’évocation d’ascensions abruptes, de marches en chemins sableux, de passage rocailleux…

Pourtant, tandis que les plus prudents s’attelaient à un entraînement intensif visant à limiter le ridicule le jour J, d’autres s’émoustillaient encore à l’idée de farniente, de nymphettes et de bikinis.

Toutes ces perspectives ramenèrent du monde… et du beau ! Les fidèles étaient tous là… ou presque. Quelques petits nouveaux avaient décidé, avec plus ou moins d’inconscience, de se lancer dans l’aventure. Ils furent immédiatement adoptés… et rapidement initiés. Ils apprirent ainsi que "randobleauser" signifie : pratiquer les mathématiques, assurer les tours de garde aux postes de guet, se faufiler dans les trous et les boyaux, piétiner le sang du prolétariat, cheminer dans les nids d’araignées, se battre contre les pirates, endurer d’interminables ascensions vers la spiritualité, bref mener une vie de chien.

Mais ils trouvèrent la récompense de leurs efforts dans le relief tourmenté de ce site exceptionnel, dans ces étranges blocs de grès façonnés par le temps, dans les vestiges de cet océan évaporé, dans ces remarquables points de vue, dans les couleurs chatoyantes de l’automne, dans les grottes bien camouflées et les messages qu’y ont laissés nos lointains ancêtres ou dans ces sites inattendus comme ces bassins de nénuphars qui auraient profondément inspiré Monet.

 
 
 

Ils découvrirent également que la Randobleau c’est aussi se délecter d’autres types de rochers,

 
 
croquer les financiers, apprécier les cakes et les crêpes, apprendre à distinguer un erythropus d’un leccinum scabrum,


pratiquer des sports aérodynamiques,


siester sur le sable chaud,
 
 

sabrer le champagne tout en haut d’un sommet sur les notes d’happy birthday Tioo,


se remplir les poches de châtaignes mais également … de pièces d’or,


et tout simplement passer une bonne journée ensemble.



Journée de partage, d’échanges, de discussions, de trouvailles et de retrouvailles, de bons plans, de rigolades, de souvenirs, autant de raisons d’y venir et d’y revenir, toujours avec un plaisir renouvelé, admiratifs et reconnaissants après chaque rencontre envers notre guide qui connaît si bien le chemin…

Image
 
 
 
 

WEEK-END A COURTERON
 
23 et 24 octobre 2010 par Titekenavo
 

Départ des uns et des autres le samedi 23.

Sur les routes, évidemment, tout le monde décapsule des boîtes avant de rejoindre le gîte préparé amoureusement par Shantal et son mari que nous remercions chaleureusement.

Dans la soirée donc, arrivée dispersée de tous les participants aubois ou non à Courteron, au sud de l'Aube : les Lagouilles et BBA, Banban, La Séoube, Calou, Fox10, Géotrouvepastout, Sylou, Zylanne, Uncleden's, moi-même (comment ça, c'est logique ! boulet va !). Les Tililo nous rejoignent le dimanche.

Bel accueil de la Pretty family qui était là depuis quelques heures pour la préparation du repas (que dis-je du banquet !) du soir : nous attendait, en plus des quiches, gâteaux et diverses bouteilles apportés par chacun, un énorme cassoulet terriblement bon et mijoté religieusement ! Encore un grand merci à Pretty pour cela.

Donc une douce soirée annoncée.

Après un apéro et un repas à tomber par terre, Shantal annonce son loto traditionnel et apprécié de tous. Joie et bonne humeur au programme, et ce jusqu'à trois heures du matin... Sans compter les papotages dans les chambres... Et oui, c'est aussi cela les cistes : retrouver des amis et passer de bons moments.

Dimanche matin, premiers levés vers les 6h30 du mat'... ce sont les enfants qui attaquent (en même temps ils ont eu plus de sommeil que les grands). Puis, réveils échelonnés jusque vers 8h30 (ils sont fous ces Cisteurs !), heure à laquelle les derniers levés verront les premiers partir sur la piste des cistes puisque deux parcours nous attendaient sur la journée. Merci Fox10 pour une piste aux étoiles bien agréable, qui fait découvrir ou redécouvrir le petit patrimoine et l'Histoire d'un village aubois, et merci à Shantal pour son sympathique parcours dans la côte des Bars. Superbes panoramas, belles caches, beaux villages... Bref, une journée agréable qui en plus s'est faite presque tout le temps sous le soleil (du moins pas sous la pluie).

Deux parcours, de nombreuses boîtes, dont une disparue (pas de chance : cacher une boîte dans la seule vigne vierge qui sera coupée net quelques jours après... grrr, ça fâche !), quelques fous rires, une chapelle qui fume (oui oui... vive les mystères), un petit fantôme près d'un cimetière (cf. photos sur Newforez-Champagne Ardennes-Courteron), des embouteillages sur un lavoir (il faut dire que quatorze Cisteurs et les accompagnateurs rassemblés... ça a fait du monde dans certains petits villages !), un défi gagné logiquement par Fox10 (Oui ça va pas changer,... c'est un passage obligé dans notre weekend), du champagne partagé...
Voilà encore une page cistes tournée, de nombreuses boîtes décapsulées, des délires, des mots échangés, des rencontres avec de nouveaux Cisteurs, des Cisteurs d'ailleurs, des p'tites bestioles, des chasseurs (grrr), des sorcières, des délires nocturnes sur Toupidek, jeune farfadet farfelu de 352 ans...

Et puis, pour résumer, une belle phrase de Pretty : "On se prend la tête pour déchiffrer des énigmes, on bouffe des kilomètres et on use des semelles, on se salit joyeusement, on crapahute, on gratte, on déplace des pierres, tout ça pour quoi ? Pour des boîtes pleines de p'tits objets et pour le plaisir. Y'a pas, faut vraiment aimer ça quand même !" C'est beau d'être un Cisteur, nan ?

 

 

 

 

 

PODIUMS, N° SPECIAUX
 
par Cleapotre
 

Retour, tout d’abord, sur un cap oublié lors de mon article précédent, celui de la millième ciste girondine (@33@74739@ - "La diligence galante", posée le 14/09/2010) : c’est aussi la onzième perle d’un collier disséminé par Scytale dans le quart nord-est du département. Un numéro spécial en tous cas bien mérité, qui vient récompenser un superbe palmarès de Cacheur !...

Deux autres départements ont franchi en octobre des caps prestigieux. J’ai ainsi relevé :
- la 2000e ciste iséroise : moins de trois semaines après sa consœur lot-et-garonnaise, la ciste @38@75704@ ("Les 5 Vincent…") a été cachée le 13/10/2010 par Paul Sernine & Lussye38, autrement dit Jpb38 (alias Arsène Lupin) et Ulysse38 ! Une ciste dont la résolution aura mis à contribution tous les Chercheurs de bonne volonté, chacun recevant par MP un indice spécifique à mettre en commun. Le décapsulage commun de la ciste, arrosé au champagne, a eu lieu le 30 octobre en compagnie des Chercheurs et Cacheurs.
- la 2500e ciste yvelinoise : @78@76046@ - "L’infortuné Roi de France", cachée par Bob d’Artois le 24/10/2010, et qui traite du thème des échecs. Encore que, pour le coup, c’est surtout "notre" infortuné Roi des Cacheurs, JMLV, qui a été mis en échec sur ce numéro spécial qu’il convoitait pourtant… A charge de revanche ! ;-)

Dans la catégorie "Individuels", enfin, les Cisteurs continuent de se bousculer à l’entrée des prestigieuses maisons de :
- Vincent (Cap 2000) pour Dix-neuf (le 01/10) et Naoned (le 22/10)
- Emile pour les Tomatoket (03/10), Isamax56 (04/10), Kaloupey (07/10), Kchair (10/10), Theonlypuck (12/10) et Eastwood (16/10)


Pour conclure, une analyse "bonus" sur le monde des bourdons :

Apparu en Essonne le 30/11/2002, le premier bourdon (ciste @91@84@) avait pour mission de visiter le plus grand nombre de cistes en trois mois. Globul, son papa l’a récupéré près d’un an plus tard (19/10/2003) dans une ciste allemande, après qu’il ait butiné dix petites boîtes… Depuis, ce sont en tout 1208 bourdons qui ont essaimé à travers le monde, même si le rythme de poses diminue inexorablement :
- 291 bourdons dans les 10000 premières cistes
- 228 dans les cistes n° 10000 à 19999
- 191 dans les cistes n° 20000 à 29999
- 115 dans les cistes n° 30000 à 39999
- 109 dans les cistes n° 40000 à 49999
- 116 dans les cistes n° 50000 à 59999
- 91 dans les cistes n° 60000 à 69999
- 67 dans les cistes n° 70000 à 76000

Sur ces 1208 bourdons :
- 19% (232) n’ont pas encore décollé de leur boîte d’origine (et beaucoup ne décolleront jamais, la boîte étant portée disparue)
- 34% (412) sont actuellement dans une autre ciste (dont on espère qu’elle n’est pas elle-même disparue …)
- 46% (559) sont actuellement entre les mains d’un autre Cisteur, et en attente d’être replacés. A ce stade délicat, la survie du bourdon dépend de la motivation de son Trouveur pour le jeu (combien ont quitté le jeu sans même remettre le bourdon en circulation ?), de sa mémoire et de son sens de l’organisation… (combien de bourdons égarés ?). Merci aux 477 Cisteurs concernés de vider leurs fonds de tiroirs, et notamment les quatre plus grands "kidnappeurs" du moment, qui se reconnaîtront, possesseurs de cinq bourdons chacun.

Du coup, cachés au fond de boîtes disparues, ou entre les mains de Cisteurs ayant quitté le jeu, il est difficile de déterminer lequel, parmi tous ces bourdons, est le plus ancien encore "vivant"… D’après mes estimations, ce pourrait être :
- le n°233 (caché depuis "seulement" deux ans au fond de la ciste @38@3135@, non déclarée disparue),
- le n°301 (qui attend depuis aussi longtemps au cœur de la ciste @34@39010@)
- le n°303, entre les mains de Europièces, un Cisteur toujours actif.
Mais si d’autres, plus anciens, réapparaissent, merci de m’en avertir…

Quant aux bourdons les plus actifs, ils composent le podium dans l’ordre suivant :
- le roi des rois, le n°4875, qui a butiné à ce jour 70 cistes (certaines, plusieurs fois) des Alpes Maritimes (puisque tel est son défi) en six ans ;
- le n°26515, dont le défi est d’accompagner le plus grand nombre de décapsulages de cistes franc-comtoises, et qui a réalisé 55 fois cet objectif ;
- le n°7445, qui doit butiner alternativement les cistes du Var et des Alpes-Maritimes (37 réalisations).

Alors, si vous voulez participer à un nouvel élan, n'hésitez pas, comme Cacheur, à ajouter vous aussi quelques bourdons dans vos prochaines boîtes, affectez-leur des défis rigolos, originaux, mais tout de même réalistes, et amusez-vous à suivre leur parcours ! Mais pour que ce parcours ne s'achève pas prématurément, et comme les administrateurs de cistes.net n'ont pas vocation à assurer un quelconque suivi manuel des bourdons, pensez aussi, comme Trouveur :

- à ne prélever le bourdon que si vous êtes assuré de pouvoir remplir la mission qui lui est affectée
- à le replacer rapidement dans sa cache suivante
- à bien appliquer les consignes relatives à son enregistrement
- à ne pas abandonner le jeu sans avoir replacé/enregistré le bourdon dans une ultime boîte

Merci pour eux !

 

CARNETS DE ROUTE, CARNETS A SOUCHES
 
Lafouinett en terres oviviennes
 

Superbe endroit ! Dommage que c'est la fête au pays et que beaucoup aient posé culotte sur le spot ! 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

 
Photo RX 
 
 

Berlue ? par Ovive34

Imaginez la scène... vous passez devant la vitrine d'un vendeur de télévisions...
Deux ou trois chaînes sont présentées pour vous permettre de comparer qualité de l'image, taille des écrans...

Ce jour-là, les écrans affichaient l'émission "Les Z'amours !".
Et aux Z'amours ? Monsieur La Séoube me regarde droit dans les yeux !
Puis arrive Madame, je n'ai pas la berlue !
J'vous dis ! J'vois des Cisteurs partout !

 

INDISCRETION
 
Vu sur le forum
 

Eurêkamou en quête d'une ciste ! 

 

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN MYSTÈRE DE NOVEMBRE
 

Qui est cette fillette qui saute à la corde ? L'avez-vous reconnue ? Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de novembre. C'est ICI.

 

 
 

 
 

VOYAGES, VOYAGES...
 
Un petit tour au Japon par Philippe d'EUCK
 

Pas mal d’entre vous ont peut-être déjà pris connaissance, sur le forum général, ICI des échanges sur le reportage qui a été tourné en région parisienne le 18 septembre dernier par TBS, une grande chaîne TV japonaise.

L’émission sera diffusée au Japon le samedi 13 novembre à 21 h (heure locale), et vu que la productrice m’avait dit que c’est du hertzien et qu’il n’y a pas de lecture streaming décalée pour la revoir sur le net, nous pensions que c’était bien dommage de louper ça, et je n’ai pas cherché plus loin. Mais Ilsensine, comme vous pouvez le lire sur le sujet du forum, a fait une jolie trouvaille qui permettra à tous de suivre online les aventures de Billancourt et la collection d’objets impressionnante de Nous5, que je remercie ici pour leur participation.

J’avais beaucoup insisté auprès de la production afin que tous ceux qui s’étaient proposés (Butterfly91, Jml91 et RX, que je remercie chaleureusement aussi), puissent être filmés avec Billancourt et Nous5, mais le réalisateur avait des objectifs de timing et un scénario bien précis et ça n’a hélas pas été possible.

Pour voir l’émission, il vous suffira donc de télécharger le petit logiciel qu’a trouvé Ilsensine, ICI. Je l’ai testé et ça marche très bien. Il dit qu’il y a un autre logiciel qui est plus stable mais un peu plus lourd, que voilà aussi ICI.

Je n’ai pas essayé ce dernier, l’autre fonctionnant correctement, mais abondance de biens ne nuit pas, et vous aurez-là tout ce qu’il faut. Merci et bravo à Illensine !

Comme vous pouvez le lire aussi sur le sujet du forum, RX, verra l’émission en direct live car il sera au Japon à ce moment-là, mais le top du fun aurait été qu’il ait pu y participer, et de se voir là-bas ! En tout cas, on lui souhaite un excellent séjour.

Pour ceux qui iraient un jour au Japon et planquer des cistes à l’occasion, vous aurez le plaisir d’emporter le texte d’avertissement à mettre dans les boîtes, que m’a gentiment traduit la responsable du bureau de TBS à Paris. Je la remercie pour tout cela et pour l’émission, ainsi que toute son équipe.

Image


Pour la petite histoire, ce que l’on nomme la tour "Eiffel japonaise", eh bien ce n’est autre que l’émetteur des grandes chaînes TV de Tokyo, dont TBS !

Image



















TBS Building

Et n'oubliez pas le décalage horaire ! Il est de + 7 h en été, et + 8 h en hiver. Vu qu'ici nous sommes passés à l'heure d'hiver le 31 octobre 2010, ce sera + 8 h. Le 13 novembre, à 21 h au Japon, il sera donc 13 h ici.


Bon visionnage !

 

 
 

 

A LA RECHERCHE DES SUCETTES GEANTES
 
La confiserie ferme ses portes par Ovive34
 

 

 

Avant de fermer ce sujet, voici les solutions des sucettes géantes non élucidées :
 
Inclinez-vous sur la gauche (CT47)Parasol (CT51)Départ CO (CT51)Arrivée CO (CT51)
     

Eléments déchaînés (CT53)

3t (CT53)

Point de raccordement

pour voiture électrique (CT53)

Manque de combustible (CT53)

(pas de chaîne) 

(prise de courant rouge) 

(il manque le tender) 

    
Doublons (CT54)Crayon rouge (CT54)Toupie ascensionnelle (CT54) 

(deux 6t... deux cistes) 

(voir trait rouge) 

 

 

RENCONTRE AVEC EMILE
 
Tomatoket par Ovive34
 

 

Comment es-tu arrivé sur la piste des cistes ?


C'est à l'occasion d'une randonnée que nous avons rencontré accidentellement le monde cistique.

Nous étions, comme à notre habitude en balade, sacs à dos et pique-nique, dans un coin du Gard que l'on affectionne particulièrement. A l'heure du casse-croûte nous décidons de nous arrêter sur une petite terrasse, profitant de ce superbe panorama sur la garrigue pour déjeuner.
Alors que celui-ci touchait à sa fin et que nous étions sur le point de partir, le petit Sam repéra quelque chose dans une faille entre deux rochers.

"Regarde papa, il y a quelque chose là derrière !!!"

En effet, je me saisis d'un vieux bocal malgré les recommandations de madame.

"On ne sait jamais, il pourrait contenir quelque chose de dangereux !"

Elle ne croyait pas si bien dire, il était déjà trop tard, le mal était fait !!!
Le bocal révéla son secret, un carnet et quelques objets. Notre famille venait de basculer sans le savoir dans un monde addictif, peuplé de pseudos bizarres, d'énigmes et de quêtes innombrables.

L'avenir nous dira si elle avait eu raison de se méfier, le hasard a-t-il bien fait les choses ?
Pour l'instant cela ne se passe pas trop mal, les enfants résistent aux cadences infernales et Mme Tomatoket à mes heures de recherches devant le pc.
Pour ma part, je me demande souvent comment j'ai pu passer devant tant de lieux sans remarquer leur intérêt.


As-tu une anecdote à nous raconter ?

Je me souviens très bien de cette petite balade cistique dans nos garrigues qui nous ramenait tranquillement vers la voiture… Quand, à une centaine de mètres environ, sur la piste, un randonneur faisait marche vers nous…
Étrange tout de même, il y avait chez lui quelque chose d'inhabituel, mais quoi ?
On ne tarda pas à s'en apercevoir...

Un randonneur nu comme un ver !!!

Lorsque l'on se croisa, à la recherche de son chemin, il m'interpella.
La discussion ne dura qu'une minute, les enfants morts de rire n'osaient pas le regarder.
Lorsque celui-ci reparti, ils ne purent s'empêcher de commenter l'anatomie du monsieur, ce qui nous valut une grande partie de rigolade !!!
Aujourd'hui encore, le souvenir de cette rencontre alimente nos conversations.

Randonneurs !!!
Sachez qu'au détour d'un bosquet, vous pourrez vous aussi, rencontrer un ou plusieurs adeptes de la
randonue qui allient naturisme et randonnée.



Quelle est pour toi ta plus belle ciste ?

C'est une question bien difficile…

Comment départager celles qui nous ont le plus marqués par la beauté du spot, par le génie créatif du Cacheur ou celles nous conduisant vers de magnifiques rencontres.

Si absolument il fallait en choisir une, ce serait
la ciste en boule cachée par Lapeste et, comme l'écrit Laserlaser, "sûrement le plus beau spot de la région".
Ciste que j'ai eu l'occasion de partager avec mon fils Sam, un moment vraiment inoubliable !!!

 

 

 
 
 

 

A VOS AGENDAS !
 
Calendrier des rencontres cistiques par Adopeste
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

 

 

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
MCJM
 

CT : Quel est votre meilleur souvenir sur la piste ?

Les picnicistes de Franche-Comté où nous mettons enfin un visage sur des pseudos.
Et une rando faite en compagnie de la joyeuse troupe des isérois qui nous ont gentiment acceptés dans leur groupe.

CT : Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Dans le Jura, en cherchant une vierge en compagnie des Gaszel, nous posons la question à trois jeunes gendarmes qui passaient par là. Réponse immédiate : "Vous êtes Cisteurs ?". Après discussion, nous découvrons que la Cacheuse est une des trois gendarmes !

Nous cherchions en vain un multi-tronc près d'une rivière en Haute-Saône lorsqu'une dame qui se promenait nous demande, sans raison apparente : "Vous êtes Cisteurs ?". L'indice : la feuille A4 que je tenais à la main. Elle était la maman d'un Cisteur...

CT : Quelle est pour vous la plus belle ciste ?

Il y en a plusieurs :
- Les cistes du Père Lachaise, où nous avons passé deux journées passionnantes à cister, juste avant que l'interdiction n'arrive.

- "La Diaichotte", ciste mobile en Franche-Comté lancée par Munshine et reprise par Eustache, puis Iris39.

- La ciste 38@47420, "La charbonnière", cachée sous un rocher au milieu de nulle part, qui attendait depuis deux ans une première visite.

- La "millième" de Chamix, qui fut notre millième.

CT : Quel est votre plus mauvais souvenir sur la piste ?

La première ciste que nous avons trouvée. Nous avions l'habitude du geocaching, et là, nous avons trouvé un petit bocal avec une capsule de bière, une cigarette et une cheville, plus pas grand-chose.
Et en plus, le soir, je me suis trompée de numéro en voulant nous enregistrer !
Mais nous avons persévéré...

 

 
  ;

 

HOROSCOPE
 
Scorpions par Madame Mille et Un Soleils
 

Image Scorpion

Cœur : Toi qui ne peux concevoir l’amour sans passion, tu seras animé par des sentiments exclusifs et intenses. Entre le 5.4(et le)13.9, tu découvriras "la prairie du bonheur" : une belle période de plénitude et d’épanouissement. Et tu seras, à l’égard de ton partenaire, dévoué, disponible, attentif et protecteur. Attention toutefois à la retombée de la passion : C’EST UN des pièges qui te guettent.

Côté cistes : Pour trouver un juste équilibre entre l’audace et la prudence sur le terrain, l’expansion et la stabilité sur le net, il te faudra faire "le bon choix".

Vitalité : C’est la "Santé !!!!". Car les astres te confèreront dans l’ensemble un bon équilibre énergétique. Tu disposeras d’un mental très fort et d’une faculté de récupération étonnante. Tu seras capable de monter jusqu’à 49567 sur l’échelle des valeurs santé-cistique de Mme 1001 Soleils. Ce qui est 66 fois supérieur à ta forme du mois dernier !

 

 

MIAM MIAM
 
Soupe de courge à la crème (recette de Paul Bocuse) par Butterfly91
 

Préparation : 20 minutes.
Cuisson : 2 heures.

Pour 6 à 8 personnes.

Ingrédients :
1 courge pas trop mûre de 3 kg environ
½ gros pain
200 g de gruyère râpé
1 litre de crème fleurette (ou à défaut 250 g de crème double et du lait)
Sel, poivre.


1) Faites griller les tranches de pain et coupez-les en croûtons.
2) Enlevez très soigneusement la calotte supérieure de la courge et mettez-la de côté ; videz la courge des graines qui se trouvent à l’intérieur.
3) Allumez le four température élevée (environ 200°). 


4) Mettez au fond de la courge une couche de croûtons grillés ; saupoudrez-les de gruyère râpé ; salez (légèrement car le gruyère est déjà salé) et poivrez très largement ; disposez une seconde couche de croûtons ; saupoudrez de gruyère râpé et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous n’ayez plus ni croûtons ni gruyère ; emplissez la courge de crème fleurette, c'est-à-dire de crème liquide ; si vous n’en avez pas trouvé, délayez la crème épaisse avec du lait.
5) Replacez sur la courge la calotte que vous avez retirée et posez le tout, non pas sur la grille de la lèchefrite (à la cuisson cette grille risquerait de crever la peau du potiron), mais dans la lèchefrite elle-même ; glissez-la dans le four chaud.
6) Laissez cuire ainsi pendant 2 heures.
7) Servez dans la courge, qui a servi de soupière, et à l’intérieur de laquelle est préparée une soupe délicieuse.

 

Note : choisissez une courge très régulière et parfaitement saine, sans blessure, et mûre régulièrement : il ne faut pas que la peau risque de céder.

S'il en reste, vous pouvez ensuite vider et gratter la courge, puis mixer le tout en l'allongeant d'un peu d'eau (ou de lait), ce qui permet d'avoir une sorte de velouté de courge moelleux et parfumé.

 

 
 
 

 

 

 

Le défi-rimes du mois d'Octobre était : canicule, monticule, vendange, étrange


Voici les trois quatrains qui ont obtenu le plus de votes et le pseudo de leur auteur(e)

1e : Cleapotre
Quand s’achève l’été, que fuit la canicule,
Le temps clément relance, des boîtes, la vendange.
Et l’on voit s’agiter, derrière les monticules,
De doux dingues en transes, tel un ballet étrange.

2e : Vaco6
J'étais sage et sérieuse, dans ma vie d'avant d'ange,
sensée et travailleuse, et l'on me trouve étrange,
quand je prends la bagnole, par temps de canicule,
pour chercher des babioles cachées sous monticules !

3e : Valide-capotant
Dure est la vie là-haut, et l'on a beau être ange
Nus, rien ne nous abrite, du froid, des canicules,
un rhume, une gastro, et voilà qu'un vent d'ange
dans tous les cieux ébruite l'humeur de mon 'ti cul.

Valide-capotant ?… nouveau joueur ?… Pas vraiment ! Les Cisteurs des pays de la Loire connaissent ce pseudo étrange adopté par Vaco6 et Platdetain (ceci explique cela…) lorsqu'ils opèrent en tandem.
Ils ont fait de même pour notre jeu de poésie sous contrainte : deux vers chacun !
Nous avons convenu ensemble qu'en pareil cas si les co-auteurs proposent également un autre quatrain "en solo", celui-ci n'est soumis au sondage que si le quota de 10 n'est pas atteint, ce qui fut le cas ce mois-ci.

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) :
Allo.hc, Baykus, Cerambyx, Cst 73, Locotwister, Platdetain, Totue 38.


Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Vaco6.

Tout le monde joue avec : calice, police, vache, mâche

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !…

Les dix premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 Novembre.
Pensez à joindre deux mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les deux premiers.

 

 

RIGOL'ACISTES
 
Mes rigol'acistes par Woodpecker
 

Vous refuseriez une invitation à un petit week-end festif pour célébrer l’anniversaire d’une copine, vous ? Moi, non…
C’est donc de mon plein gré que je suis allée me faire ruiner la mise en plis aux Cammazes, petit trou tarnais perdu au bord d’un lac de barrage qui serait un "no portable’s land" si le dieu de la communication n’avait pas créé SFR …


La quiétude de nos retrouvailles a été quelque peu perturbée par la proximité d’une troupe plutôt bruyante, dont les membres semblaient grandement craindre la solitude : se déplaçant toujours à plusieurs, ils conservaient en permanence des liasses de papiers à la main… sans doute de quoi être identifiés en cas d’égarement…

Être discret n’avait pas l’air de faire partie de leur préoccupations principales, jugez plutôt :
- installation d’un goûter collectif sur un grand parking un matin de marché,
- traversée répétée dudit marché par plusieurs groupes sans jamais rien acheter ni jeter le moindre regard sur les étals,
- contemplation béate des noms de rues ou des plaques de maisons historiques,
- farfouillages incessants d’objets du patrimoine local autant que de vulgaires souches, haies, murets en ruines, arrière de chapelles ou trous de grottes ; le pompon étant le passage et même l’arrêt -Oh ! scandale !- d’un cortège de voitures sur une route paraît-il privée, sous les yeux outrés de la propriétaire qui devait avoir quelques quartiers de noblesse coincés dans le gosier…
C’est tout ? Eh bien non ! Ils ont aussi :
- partagé un repas mémorable arrosé de punch, de rires et de chansons,
- planté des bougies d’anniversaire sur un saint nectaire au fumet prononcé,
- fait une sortie nocturne pour aller voir, je vous le donne en mille… le somptueux balisage rouge et blanc d’un tronc d’arbre !
Il y a aussi eu ces trois énergumènes qui sont allés faire des glissades sur un toboggan… Quoi de plus touchant que de vouloir retrouver son âme d’enfant, n’est-ce pas ? Sauf que c’était un toboggan… d’eau !




Je ne comprends décidément pas pourquoi, malgré tout ça, je n’ai que cette pensée en tête : "Bon sang ! C’étaient deux jours vraiment EXCEPTIONNELS !!!"

 

 
En guise de clin d'oeil, ce panneau photographié par Woody à la sortie du village où nous nous sommes réunis !

Rigole ! par Ovive34
 

Rigole !

J'aimerais vous parler de toutes les balades que les organisateurs avaient prévu de nous faire faire en ces deux jours passés le long des Rigoles, pour les "Rigol'acistes"... mais j'ai été mauvaise élève, pas très assidue, autant dans la préparation que sur le terrain...

Notre point de rendez-vous était à Revel et, même si j'ai beaucoup rigolé, je pourrais également appeler cette fête (car ce fut une sacrée fête !) :"Revél'acistes !".

 



J'y avais pensé : la date de la rencontre organisée par mes amis Cachou Tls, Coachbunny et Adopeste n'avait peut-être pas été choisie au hasard. Mais je me suis raisonnée "Ovive, t'es mégalo ! Leurs calendriers de ministres (Cachou et Coach étant tous deux impliqués dans des missions sportives) ne laissent pas trop de choix."

Pendant l'été, Ado' m'avait parlé d'un lieu superbe, elle voulait qu'on y cache... Nous avons envoyé Cachou en éclaireur et, au retour d'une balade de... quatre bonnes heures, il nous annonçait : "C'est bon, j'ai caché, à vous de faire les énigmes !".

Ado' a eu l'idée de faire intervenir Le Petit Prince dans nos énigmes, l'endroit s'y prêtait : un véritable désert. Nous y sommes allées en septembre pour nous imprégner du lieu (c'est plus commode pour rédiger !).

Sur place, le brouillard était si épais qu'il était impossible de distinguer une chapelle à vingt mètres...

 

 

 

Nous avions notre histoire ! Le Petit Prince était là, guide de notre série d'énigmes, guide de notre samedi après-midi où, tous, et malgré un vent terrible, avons suivi ses pas.
Il était là aussi, avec son ami renard pour me rappeler qu'on ne voit bien qu'avec le coeur... 

Piètre rédactrice, je ne peux que vous dire toutes les émotions qui m'ont envahie, toutes les larmes de joie que j'ai retenues à partir du moment où, sur le parking de Revel où nous avions rendez-vous, j'aperçus des amis venus de loin me faire la surprise et jusque tard le soir, entourée de bougies (sur les tables, le fromage, le dessert !), je déballai ma montagne de cadeaux, mes cartes d'anniversaire pleines de vos mots précieux !

 

A mes côtés : Woodpecker, Adopeste, Cachou Tls, Miss Sauciste, Mère Caverne : les complices

Merci à vous tous !

 

 

 

EN PLEIN DANS L'EMILE
 

 

A ce jour, 177 Cisteurs font partie du Club d'Emile, le club des Cisteurs ayant trouvé au moins 1000 cistes. Depuis notre dernière édition, 7 nouveaux y ont fait leur entrée : King of Idiots, Tomatoket, Kaloupey, Kchair, Eastwood, Isamax56 et Theonlypuck.

Félicitations !

* Pas un jour sans ciste. 

 

 

 

L'équipe de la rédaction : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI ! 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation