JOURNAL DES CISTEURS N°59
Parution du 01/12/2010
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
 

EDITORIAL
 
par Philippe d'Euck
 

- Dis, Papa, c'est méchant, un renne ?
- Oui ma fille, c'est trèèès, trèèès méchant !!!
Et, dans cette pub, figée par cette horrible nouvelle, la petite fille se laisse piquer son dessert !

Ben oui, en fait, les rennes c'est méchant, de vraies sales bêtes, ils ne viennent plus chez les adultes, depuis des années ! Mais, malgré l'ignoble attitude de ces fourbes cervidés à notre égard, nous avons su garder les yeux qui brillent à la vue d'un cadeau offert, qui vient du coeur, d'un sapin enguirlandé, et une vraie âme d'enfant à la simple vue d'un Tupperware ! Que voulez-vous de plus ? Merci, Max !

Alain Formaticien, David Spiel et moi-même, vous souhaitons de très joyeuses fêtes de Noël 2010, ainsi qu'à vos familles et à vos proches.

Et puis, par ces temps où l'on peut suivre les pas dans la neige d'un Cisteur qui vous précède, si vous rencontrez un renne (customisé "Noël", il sera facile à reconnaître) perdu au détour d'un chemin, ne soyez quand même pas trop vache avec lui, ça lui couperait l'élan, bichonnez-le et dites-lui qu'il a presque l'air aussi beau et fier qu'un cerf, ça lui fera plaisir. Alors, peut-être qu'il se souviendra de vous pour un prochain Noël, et qu'il en touchera deux mots à son Boss. Faut y croire, faut y croire !

 

STATISTIQUES
 
Octobre 2010. Cistes cachées : 987, Nb d'échanges : 16916, Nb d’inscrits : 1146
 

 

MIAM MIAM
 
Gâteau citron mangue cumbava par Koool
 

Ce gâteau se compose d’une base dacquoise chablonnée au chocolat blanc sur laquelle on coule une mousse acidulée au citron et au cumbava. A l’intérieur de la mousse se trouvent placés deux inserts : des fruits surmontés d’un biscuit citronné. C’est donc un gâteau à "étages" qui surprend à la découpe.
La réalisation se fait en plusieurs temps.

 

 

 

Matériel à prévoir :
- un cercle à pâtisserie de 18 cm (j'utilise une boîte de gâteaux danois dont j'ai enlevé le fond...)
- un récipient d’un diamètre un peu inférieur
- un thermomètre culinaire ou une thermosonde
- un robot ménager
- une balance précise
- un zesteur ou une râpe fine
- papier sulfurisé (ou silpat)
- film étirable

1: L’insert aux fruits

- 110 g de pulpe de fruit (j’ai choisi de la mangue, mais on peut la remplacer par d’autres fruits (compote fraises-rhubarbe par exemple, selon le contenu du congélateur ou plus simplement encore mixer les fruits d’une boîte de fruits au sirop),
- 2 g de gélatine en poudre réhydratée avec 10 g d’eau (en fonction de la pulpe de fruits choisie, on peut rajouter une cuillerée à soupe de sucre).

Faire chauffer la pulpe de fruits (ou les fruits mixés), y incorporer la gélatine en mélangeant bien, verser le tout dans le récipient adéquat (moins de 16 cm de diamètre, ce peut être une assiette à soupe) tapissé de film étirable. Mettre le tout au congélateur.

2 : Le biscuit citronné

- 45 g de jaunes d’œuf,
- 40 g de crème fraîche épaisse,
- 70 g de sucre en poudre,
- 50 g de farine T55 tamisée avec 1 g de levure chimique,
- un zeste de citron râpé fin,
- 20 g de beurre fondu,
- une cuillerée à soupe de rhum.

Mélanger les différents composants en les ajoutant dans l’ordre ci-dessus, verser la pâte sur du papier sulfurisé posé sur une plaque et mettre dans le four préchauffé à 150° pendant 20 minutes .
Découper un cercle de gâteau (maximum 16 cm de diamètre donc de la taille de l’insert aux fruits). L'excédent peut être mangé par les gourmands...

 



3 : La dacquoise

 

- 2 blancs d’œuf vieillis (les séparer des jaunes au moins 48 heures avant de s’en servir et les garder au frigo dans un contenant hermétique),
- leur poids en sucre,
- leur poids en poudre d’amandes.

Monter les blancs en neige après les avoir ramenés à la température ambiante. Quand ils commencent à être fermes, ajouter petit à petit tout le sucre puis, délicatement avec une maryse, incorporer la poudre d'amandes jusqu'à obtenir une masse homogène.
Verser dans le cercle à pâtisserie posé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faire cuire environ 20 min à four préchauffé à 180°.
Quand la dacquoise est refroidie, étaler dessus avec un pinceau du chocolat blanc fondu au bain-marie (chablonner) pour l'imperméabiliser pour le montage final.
Les étapes 1, 2, et 3 peuvent être effectuées la veille...



4 : La mousse

Elle a trois composants : la crème au citron, la crème fraîche fouettée, la meringue à l'italienne.

A : La crème au citron
- 2 jaunes d’œuf,
- 60 g de sucre,
- 100 g de jus de citron,
- 5 g de gélatine en poudre réhydratée dans 25 g d’eau,
- le zeste râpé fin d'un cumbava.
Au bain-marie, faire épaissir le mélange œufs + sucre dissous dans le citron en remuant sans arrêt.
Hors du feu, ajoutez le zeste et la gélatine réhydratée et laisser en attente.


B : La meringue à l'italienne
- 50 gr de blancs d'œuf vieillis,
- 75 gr de sucre mouillé avec un peu d'eau (une cuillerée à soupe).
Faire un sirop avec le sucre et l'eau, et pendant qu'il se fait (vous ne devez pas le remuer) monter au robot les blancs en neige avec une pincée de sel ou une larme de citron, les blancs doivent être fermes et, sans arrêter le robot, verser dessus en filet le sirop quand il atteint 115° (si vous n'avez pas de thermomètre, à 120° le sirop qui cuit arrête de faire du bruit) sans arrêter le robot qui va devoir continuer à tourner jusqu'à ce que la meringue ait refroidi autour de 40° (on le sent en touchant le bol du robot).


C : La crème fouettée
- 250 gr de crème fleurette entière (entre 30 et 35 %) très froide dans un récipient aussi très froid.
Monter la crème avec un fouet électrique jusqu'à ce qu'elle soit bien mousseuse. Mélanger délicatement la crème au citron avec la meringue à l'italienne (qui ne doit pas attendre une fois le robot arrêté) puis incorporer aussi délicatement la crème fouettée.

 



Montage final

 
Dans le cercle où se trouve la dacquoise chablonnée, verser 1/3 de la mousse au citron.
Sortir l'insert aux fruits du congélateur et le poser sur la mousse. Au-dessus, poser le biscuit au citron et compléter avec la mousse en veillant à ce qu'elle glisse bien autour des inserts. Lisser le dessus et mettre au congélateur.

Quelques heures avant qu'il ne soit englouti, sortir le gâteau, le démouler (passer une lame de couteau ou chauffer l'extérieur du moule avec un séchoir à cheveux) et le décorer : avec un pinceau étaler du chocolat fondu au bain-marie sur le pourtour et saupoudrer sur le dessus les pistaches broyées avec du sucre... Laisser décongeler six/sept heures au réfrigérateur (l'idéal) ou trois heures à température ambiante (sauf en été !).

NB : cette recette est inspirée par une recette trouvée sur le super-site de MERCOTTE
Vous pouvez transformer cette recette en bûche de Noël en la montant à l'envers dans un grand moule à cake (ou un morceau de gouttière tapissé de film étirable...).

 

 
 
 

 

ALLO LE 15 ? FAUT SAUVER LA 47428
 
Grouillez vous !!! par Philippe d'Euck
 

Image


De temps en temps, je reçois de gentils messages faisant état d’une découverte fortuite de ciste, découverte faite par des gens qui ignorent le jeu (fichtre, il y en a encore ???), où je peux lire, par exemple : "j’ai trouvé une boîte qui traînait par là et qui a attiré mon regard", ou "mes petits monstres ont apporté une boîte à la maison avec tout ça dedans", etc… Et ces personnes, bien que non Cisteuses, sont même arrivées à me donner le N° des cistes en prenant la peine de faire des recherches sur cistes.net afin de mener au mieux leur bonne action. Chapeau, merci et bravo !

Le 3 novembre dernier, je reçois donc le message d’un Papa m’expliquant qu’il avait emmené sa famille assister à la fête du départ de la Route du Rhum, et qu’à cette occasion, ses enfants ont ramené chez eux, à Angers, une boîte qu’ils avaient trouvée. Je l’ai remercié et j’ai averti par mail la Cacheuse puis, j’ai mis son message sur le forum Bretagne, et sur le forum Pays-de-la-Loire, afin d’appeler les Cisteurs à la récupération de la boîte baladeuse.

Le message du Gardien, et ma réponse :

"Pas inscrit donc pas de pseudo. Bonjour. Mes enfants ont trouvé et ramené avec eux une drôle de petite boîte contenant un carnet et des objets, ce week-end, alors que nous étions partis voir la course du Rhum du haut de la pointe de la Varde à côté de Saint-Malo. Après quelques recherches je vous découvre, et il semblerait que nous ayons ramené avec nous la Ciste 47428 sans le savoir. Désolé pour Marolia qui doit en être à l'origine. Nous habitons Angers et si quelqu'un veut récupérer l'objet c'est sans souci car nous ne retournerons sans doute pas à Saint-Malo très prochainement pour le remettre à sa place."

"Bonsoir,
Je vous remercie, c’est très sympa à vous d’avoir pris le temps de chercher de quoi il s'agissait, comment nous joindre, et de m’écrire. Je vais déclarer cette ciste disparue, et mettre une annonce sur le forum Bretagne et Pays-de-la-Loire. Bien entendu, je ne mentionnerai pas votre adresse e-mail, mais m’autorisez-vous à la donner aux Cisteurs qui me contacteront, et qui pourraient se rendre à Angers, et ainsi vous en avertir pour la récupérer ? Je vous remercie encore pour ce sauvetage, et il faut bien avouer qu’avec le grand nombre de cistes cachées, cela arrive souvent qu’il y en ait une qui soit trouvée par un gamin qui trifouille dans les trous des murs ou dans les buissons ! En tout cas, c’est un jeu idéal pour de belles sorties en famille et vous pourriez très facilement attraper le virus pour jouer ensemble, comme le font la plupart des Cisteurs. Jetez un coup d’œil sur le journal des Cisteurs (bouton "Votre journal"), cela vous donnera une idée tout à fait explicite et concrète sur la joie que prennent les participants.

Peut-être à un de ces quatre, le plaisir de vous accueillir aussi sur la piste des cistes ?
Bien cordialement, et encore merci,
Phil"


Mon appel lancé sur NewForez n’a pas tardé à être entendu, et je ne vais pas écrire toute l’histoire de ce sauvetage comme j’avais annoncé le faire, mais cet article suffira, car pour du plus concret vous pouvez facilement en suivre le déroulement ICI et ICI.
Vous trouverez forcément quelques petites redondances, d’un forum à l’autre, mais il me fallait bien avertir les deux territoires concernés.

Avant d’ouvrir ces liens, pour déjà planter le décor, vous imaginez une tripotée de valeureux Cisteurs organisant une chaîne de solidarité, faisant tous preuve de dévouement, d’initiatives et s’agitant pour une mobilisation générale qu’à côté de ça, les tribulations de Jason et ses Argonautes ne sont que roupie de sansonnet. Et pour parfaire l’ambiance, pendant que vous lirez les fora, vous mettrez en fond, comme habillage sonore, la chanson "Si tous les gars du monde…". Si vous ne l’avez pas, vous devez sûrement la connaître, et vous vous la fredonnez tout en lisant !

Merci aux principaux acteurs de ce sauvetage-relai, les Gardiens angevins, Vaco6 et Afad35, les brancardiers, et à tous les Cisteurs leur ayant apporté un soutien, qu’il soit physique ou moral, ou ayant voulu y participer mais n’ayant pas pu le faire pour raisons d’emploi du temps, et puis, un clin d’œil à Wawoga, qui a essayé de récupérer une dette gastronomique cancalienne, à Bob d’Artois, qui ne manquera jamais une occasion d’exciter ses papilles, à Platdetain, qui a failli monter une société de transports en commun, à Jomi49, qui a donné l’idée que cette ciste soit un bourdon, saisie au vol par Vaco6 qui instaure le fait qu’elle devienne effectivement une spéciale faisant Saint-Malo/Angers et retour une fois par an (super idée que j’approuve, tout comme le font Faybe et Jrvhal), et merci aussi à ceux que j’aurais oubliés. Ah oui, et merci aussi à Laetitia de nous rajouter un smiley "apéro", hein..., Jrvhal !

Quand à Marolia, la Cacheuse, (je la suppose féminine, puisqu’elle se définit comme "Sirène à 3 têtes" dans son autoportrait), elle ne s’est pas manifestée sur le forum et n’a pas répondu à mon message, mais en regardant son activité cistique, on peut imaginer qu’elle a arrêté le jeu, et qu’elle n’a même pas reçu mon mail, si tant est que l’adresse dont je dispose pour la contacter soit encore valide.

Elle ne connaîtra peut-être jamais les aventures de sa seule et unique ciste cachée, et la célébrité que cette 47428 va acquérir sans doute, ainsi que le nombre de "Tchin-Tchin" et de bonnes bouffes qu’elle va sûrement susciter. Ainsi va la vie, sur les sentiers cistiques !

Voilà, tout est bien qui finit bien, la ciste a retrouvé sa cache douillette dans les embruns et le bon air iodé de Saint-Malo, et maintenant il est temps d’arrêter de hurler comme des malades "Si tous les gars du monde…" ! Si, si, j’en entends encore qui continuent de chanter même après avoir fini de lire les fora !

 

EXCLUSIF !
 
Danbo prépare une ciste
 

 

 

A suivre sur blog de Dardanos le Panda ! 

 

 

 

 

L'ALDATUBE
 
Ou comment cister les mains libres par Aldaval
 

On voit très souvent des gens bizarres tenant des papiers en mains et furetant dans tous les coins…
C’est bien souvent ainsi que l’on reconnaît des Cisteurs sur les spots.
Mais pour arriver sur ces spots, il a fallu lire les énigmes.
Enigmes que, généralement, on tient en main, et parfois au fond du sac…
Particulièrement lorsque l’on se lance en quête d’une série, il faut à chaque fois sortir la bonne feuille du sac ou du classeur.
Il y a aussi des accès nécessitant l’utilisation des deux mains (obstacles à franchir, chutes à éviter, usages de bâtons de marche, etc)
Pour avoir en permanence les énigmes sous la main, je les glisse dans un tube que j’accroche autour du cou.
Plus besoin de s’arrêter et de chercher dans le sac...

Matériel nécessaire :
- une chute de tube de PVC de diamètre 50mm (servant pour les descentes de gouttières) (1)
- une bande de tissu élastique
- un crochet provenant des supports de jeton de caddie.
- une dragonne provenant d’une clé USB ou d’un téléphone portable.

Il suffit de boucher une extrémité du tube (un simple petit fil passé en travers suffit à bloquer la feuille)
Eventuellement, une boussole du bon diamètre, permet de faire un fond au tube.
Faire en sorte que les feuilles des énigmes ne rentrent pas entièrement dans le tube, les laisser un peu dépasser, pour pouvoir les prendre aisément. Donc longueur du tube inférieure à 29cm, selon le fond utilisé.
La bande élastique permet de maintenir le stylo contre le tube. Plus besoin de le chercher dans les poches !
En fixant le crochet à cette même bande, et en l’accrochant à une ceinture (sac ou pantalon), cela évite qu’il se balance à chaque pas.

Facile à réaliser, léger, pratique...

Image


Image


Image


Image


(1) On peut également utiliser un tube de carton, comme ceux sur lesquels on enroule les nappes en plastique ou les posters, mais l’humidité (sueur ou pluie) ne fait pas bon ménage avec le carton, et l’anneau de fixation du collier, même pourvu d’un œillet, finit par se déchirer.
 
 
 

EN PLEIN DANS L'EMILE
 

 

A ce jour, 181 Cisteurs font partie du Club d'Emile, le club des Cisteurs ayant trouvé au moins 1000 cistes. Depuis notre dernière édition, 4 nouveaux y ont fait leur entrée : Cocomama, Pionniers67, Caddy et Thehare.

Félicitations !

* Pas un jour sans ciste. 

 

 

 

TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LES CARTOCISTES
 
sans jamais oser le demander… par Woodpecker
 


19 décembre 2007, ça vous dit quelque chose ? Peu d’entre vous répondront oui…
C’est une date de naissance qui, à l’époque, a peu ému la communauté cistique, ignorante de la révolution qui allait s’ensuivre…
Le 19 décembre 2007, donc, Blacktiger fait part avec fierté de la naissance de sa petite cartociste de Charente-Maritime, conçue grâce aux propositions des nombreux participants au sujet initialement lancé par la Fée Mélusine sur leur ancien forum régional.
Deux jours plus tard, Dracis annonce l’arrivée de la cartociste des Deux-Sèvres, la Fée Mélusine celle de la Vienne le 27 juillet 2008, et la cartociste de Charente, benjamine de la région, voit le jour le 9 septembre 2008 grâce aux MathMilie.


Entre-temps, la rumeur commence à circuler et d’autres heureux parents parlent de leur "bébé" :
- avril 2008, arrivée d’une cartociste yvelinoise chez Microb,
- mai 2008 : deux petites cartocistes voient le jour dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales chez Jadeemeraude.
D’autres parents potentiels demandent des renseignements sur ces procréations "à-cister" d’un nouveau genre et les mises au monde se succèdent : en novembre 2008, il existe 14 cartocistes, 16 en janvier 2009, 21 en mars 2009.
Le 25 mars 2009, la technique est au point et s’exporte : toute la Belgique adopte la cartociste de Brt.


En ce début décembre 2010, la famille en est à 65 ! Oui, 65 départements sont maintenant cartocistés dont 42 grâce à l’aide remarquable de Gadjo qui fournit généreusement une trame à tous ceux qui lui en font la demande. Un site les répertorie, tenu par Microb qui le met à jour à chaque nouveau faire-part.
Il y a trois ans, il n’y a que dans ses rêves les plus fous que la Fée Mélusine osait imaginer cela !

 

 

 

 

 

HOROSCOPE
 
Sagittaire par Madame Mille et Un Soleils
 


Image Sagittaire
Amour : "les amoureux ont bonne mine". Que ce soit l’envie d’officialiser ton amour ou le profond désir d’avoir un enfant, tu souhaiteras souder, renforcer durablement ton union. Dès le 6 ou le 4, tu te laisseras porter par la tendresse, le bonheur, la complicité de ton duo tout en veillant à ne jamais tomber dans la routine, l’ennui ou la lassitude. Ce véritable renouveau se révèlera grâce au nombre 22258.

Côté cistes : Tu ne montreras aucun empressement à cister, et tu sauras attendre le moment propice pour résoudre les énigmes et sortir. Du coup, cela sera une période "[…] qui vaut le cou (euh, pardon, coup)". Mais pour cela, il faudra passer en Seine-et-Marne et te montrer persévérant dans la recherche de ton nombre zodiaco-cistique : 63662.

Forme : A partir du 6 à 2 heures, tu auras besoin d’une vie plus sereine et plus saine. Il faudra alors privilégier "la ciste du bol d’air", ainsi qu’une alimentation plus équilibrée. Régime : 6 (jours/semaine) 3 (carottes), 9 (brocolis), 0 (alcool) et 2 (tomates).

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution ! 

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

  

 

Décors insolites
 

 

 

 

 

(photos prises par Uguetta dans la Drôme)

 

Non, vous ne rêvez pas... approchez-vous...

Un village qui pourrait faire rêver nos amis Ernest et Gaston !

(photo Mannebrand)

 

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
par Platdetain
 

Une anecdote qui m'est arrivée il y a deux ans alors que je parcourais en compagnie de Wawoga un tronçon de la superbe série cachée par Les2poulpes, "le tour du golfe". L'énigme faisait référence à un dolmen caché dans une zone de lande littorale. Nous en étions assez proches sans le savoir ni pouvoir le repérer au milieu de la végétation très dense. Plusieurs promeneurs locaux croisés à quelques dizaines de mètres à peine du spot ignoraient totalement l'existence du mégalithe.
Nous avions donc renoncé quand nous croisâmes, quelques centaines de mètres plus loin, une vieille dame très distinguée qui se promenait à pied. L'ayant questionnée sur le fameux dolmen, elle nous conseilla de demander à son mari resté dans la voiture car ne pouvant plus beaucoup marcher. Quand nous lui posâmes à son tour la question, les yeux du vieil homme s'illuminèrent : "Le dolmen de X ? Pensez, si je le connais ! Je m'y suis caché des allemands trois jours entiers pendant la guerre !".
Et aussitôt il se propose de nous y accompagner en voiture. Il nous ramène là d'où nous venions. Quand il descend de son véhicule, nous constatons qu'il a les plus grandes difficultés à se déplacer. Il tient cependant à revisiter avec nous ce lieu où il n'est pas retourné depuis très longtemps, malgré le relief et la végétation hostiles. Soutenu sous chaque bras, nous l'assistons dans la montée et il nous révèle avec une mémoire infaillible le sentier dissimulé qui conduit au mégalithe si bien caché à quelques encablures de la route. Discret repaire qui lui avait permis, voici près de 70 ans, de se faire oublier de l'occupant.
Pendant que Wawoga écoute les souvenirs de guerre du noble vieillard, je fais discrètement l'échange sans oser lui parler de notre jeu. Cette rencontre émouvante, due à un hasard extraordinaire, reste un souvenir marquant de nos aventures cistiques.

 

CARNETS DE ROUTE, CARNETS A SOUCHES
 

(photo Balu38) 

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
Mésaventures cistiques par Cst73
 

Voilà un an qu’ils se sont lancés sans trêve sur la piste des cistes, par monts et par vaux, dans les endroits les plus insolites et ils ne sont pas prêts de s’arrêter ! Bref, ils sont partout !
Que de souvenirs en un an, de trouvailles spectaculaires, d’éclats de rire, de moments d’angoisse, de recherches éperdues comme si leur vie en dépendait, de désillusions aussi (mais très peu !).
Et je ne parle pas des bleus, des bosses, même un coude fêlé ! Bon, que du réparable !
La dernière mésaventure, celle dont le souvenir est le plus frais. Une ciste sous le parapet d’un pont, qui a glissé de sa cachette et qu’il a fallu récupérer une dizaine de mètres plus bas !
Donc, descendre dans le fossé, fort heureusement à sec. Descente délicate mais remontée des objets éparpillés, un peu plus acrobatique. Hormis quelques moutons, personne à m’observer, l’honneur est sauf, la ciste aussi… j’ai la fâcheuse tendance à faire tomber les boîtes là où on ne peut plus les récupérer, mais là, ce n’était pas moi…
Petit SAV pour remplacer le contenant et je m’en tire bien !

Une autre fois, une boîte à récupérer en haut d’une forte pente ; là nous sommes deux : moi en bas, l’homme de la situation en haut qui officie avec toute la délicatesse dont il est capable : "C’est bon, je l’ai ! Je descends te rejoindre mais j’ai besoin de mes deux mains, donc je te lance la boîte !"
Erreur, grossière erreur, ne jamais faire ça !
Evidemment, je rate la boîte, qui dévale la pente à toute allure, elle est ronde, ça facilite les choses ; tape dans un tronc, oh, miracle, ne s’ouvre pas, mais rebondit et poursuit sa course folle avant d’atterrir dans un buisson, 50 mètres plus bas. La plus grosse partie de rigolade sur une ciste : aller la récupérer aurait été un jeu d’enfant, mais morts de rire tous les deux, impossible de faire un pas sans s’écrouler, tant bien que mal, à quatre pattes et épuisés ; la remontée de la boîte fut beaucoup plus longue que sa descente… Celle-là, elle restera gravée !
Ne lancez jamais une ciste à votre compagne ! Elle finira au mieux dans un buisson (la boîte), au pire… en miettes !

Je ne raconterai pas l’histoire de la ciste perchée dans un lavoir... où il faut forcément monter sur le lavoir parce qu’on n’est pas assez grand et, le rebord étant glissant, ça rend la chute dans l’eau croupie inévitable ! Autre grand moment. Le Cisteur a chuté mais n’a pas lâché la boîte, conscience professionnelle oblige ! Là, on a évité le bisou de récompense, beurk !

Et la ciste récupérée discrètement à un carrefour très passant, derrière un poteau. J’emmène ma chère boîboîte jusqu’à ma voiture pour l’échange ; puis je lève le nez et que vois-je à travers le pare-brise : la maréchaussée tranquillement en train d’installer la grosse artillerie à flash à 50 cm de "mon" poteau ! Que faire ? Grand moment d’angoisse ! Ou je risque de remettre la boîte à sa place mais je me vois mal expliquer ce que je suis en train de faire, le jeu et tout et tout, à ces honorables (certes mais pas toujours compréhensifs) représentants de la force publique ; ou je reste dans ma titine, risquant cette fois d’attirer encore plus l’attention ! Je prends donc mon sac à dos, ma boîte et m’en vais faire un tour en espérant qu’au retour… C’est finalement ce qui s’est produit… au bout de 2 heures !
Heureusement pas d’enfants à aller chercher à l’école !

Allez, une petite dernière !
Vous connaissez tous le saut à la perche, le saut de haies, en longueur, en hauteur, à l’élastique ! Mais, connaissez-vous le "saut de balustrade" ?
Nous avons découvert ce nouveau sport cistique sur une ciste de Chamix, pour ne pas le nommer... ; sans doute le pratique-t-il couramment ? Mais quand la balustrade fait un mètre de haut, après un pique-nique bien arrosé, ça présente certaines difficultés…cependant, nous avons respecté les "consignes" à la lettre : dixit, "il sauta la balustrade et en contrebas…" Après un peu d’entraînement, j’y suis parvenue, étant la plus sobre ! Nous étions quatre sur ce coup-là… C’est à qui ferait le plus beau saut et sans se casser la… ! Bref, on a mis plus de temps à jouer à la balustrade, chercher la ciste était devenu accessoire ! Merci Chamix, pour cette grande compétition sportive !

Cela prouve quand même qu’il faut avoir gardé quelque part dans un recoin, un tout petit recoin bien protégé, une grande âme d’enfant pour s’éclater pleinement sur la piste des cistes.

 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

REMUE-MENINGES
 
Jeu de mots par Jrvhal
 

 

 

 

Ce mois-ci, Jrvhal nous a proposé un nouveau jeu de mots. Il s'agit de trouver les lettres utiles pour reconstituer des mots puis une phrase !
Avec les lettres utiles que vous déduisez en vous aidant des chiffres des colonnes et des lignes, reconstituez des mots qui se lisent horizontalement.
La succession des chiffres indique la succession des "paquets" de lettres contiguës utiles. Chaque "paquet" horizontal révèlera un mot lorsque vous aurez remis de l'ordre dans ses lettres.


Bien sûr, en vrai, tous les mots de la phrase sont en désordre !

Voici la première grille :

 

 
Amusez-vous bien !
 
 

 

 

Ramenez votre phrase et croisez les mots par Baykus
 

Beaucoup des mots de cette grille et dans les définitions ont entre eux un point commun, en rapport avec l'actualité des cistes. Point n'est besoin de connaître cette actualité pour la résoudre. Beaucoup, d'autres ou les mêmes, sont des mots étrangers, figurant pour la plupart dans le dictionnaire. Ceux qui n'y figurent pas sont, soit très connus, soit aisément trouvables par une rapide recherche sur la toile.

 

HORIZONTALEMENT

  1. Voit le soleil avant tout le monde.

  2. Royaume en VO - Eut vulgairement.

  3. Décrété par le roi - C'est très « hot ».

  4. Direction composite - Dernier au cinéma.

  5. Assombrit les châsses d'orient - On le retourne, on le répète, et c'est ennuyeux !

  6. Exerce ses talents sur le do, pour ne pas dire sur le sol.


VERTICALEMENT

  1. Exerce ses talents sur le do, pour ne pas dire sur le sol.
  2. Grand pont.

  3. Capitaine de toile

  4. Ornement de taille - Mesure du grand voisin

  5. Fut capitale.

  6. Intelligence à l'écran - Nom de la moitié d'un quart de groupe.

  7. Baie - Accord international.

  8. Blanchit avant le temps des cerises.

Quand on aura deviné le point commun qui est le thème général de cette énigme, le remplissage de la grille sera grandement facilité.

 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Le compte rendu de cette mémorable rencontre cistique est plus vrai que nature et vous rappellera de bons souvenirs ! Nos deux vieux ont même cisté en mode hibou !

Gaston a récupéré un instrument qui pourra peut-être leur être utile et que tout rêveur de fortunes faciles ou que tout enfant souhaite posséder…

Le lendemain, alors que le coq chantait depuis un bon moment, Chambier ouvrit péniblement les yeux.
Au sortir d'une nuit agitée, un café s'imposait. Pendant qu'il se débattait en essayant de vider le filtre datant de plusieurs jours du marc qu'il contenait, les images de la nuit se reformaient dans son esprit embrumé.

D'abord le réveil sous la lune et la mine réjouie des occupants du gîte, un paquet soigneusement emballé dans les mains ; puis les faisceaux de lampes torches dernier cri fonctionnant à l'huile, non pas de coude mais de poignet, les hululements des participants avant le grand départ, ensuite l'arrivée près du four à pain derrière chez Alphonse, et puis... et puis ça doit être à ce moment qu'avec Pichon ils avaient ressorti la bouteille de bénédictine chapardée pour se réchauffer... de l'agitation, le groupe s'éparpillant un peu plus loin puis revenant le sourire au lèvres.

Quelle idée ils avaient eue, ces emplumés, de les emmener à une de leur chasse nocturne ! Et sans même un fusil en plus !
Mais cette fois oui, ça y est, ça lui revenait : un trésor !!! Ils avaient caché un trésor, destiné à... comment ils disaient déjà... ? Aux six sauteurs c'est ça ! "Pour les soeurs" avait ajouté un des jeunes en se marrant.

L'église a toujours caché ses fortunes. Au diable le père Manganate et l'abbé Nédixion ! Ils en auraient le coeur net... et les poches pleines ! Et ils n'auraient pas veillé jusqu’à quatre heures du matin pour rien.

Au bout de dix minutes de combat contre la cafetière, il s'avoua vaincu et décida d'aller au "New Deux Piliers" consommer un expresso puisqu'après tout il avait maintenant moins de chemin à faire et un tarif plus que préférentiel, étant donné qu'il connaissait les accès à la grange de Pichon comme sa poche depuis des années.

Juste avant, il attrapa dans la remise un objet qu'il avait failli maintes fois jeter aux ordures, et qui était encore là uniquement parce que la flemme d'aller jusqu'à la déchetterie l'emportait sur l'envie de s'en débarrasser. En fin de compte, il allait bien servir à quelque chose !

Son expresso avalé d'un trait, Chambier y voyait déjà plus clair, il hésita à prendre un fond de calva pour se faire un canard, mais comme c'était bientôt l'heure de la sieste pour la majorité des habitants du village, il abandonna à regret le sucre et le calva pour aller sortir Pichon de chez lui et lui exposer ses projets...

- Grrrmbl, mais qu'est-ce que tu fabriques avec un aspirateur dans ma chambre ? Pfff, quelle heure il est ?

- C'est pas un aspirateur, triple buse, dit Chambier, c'est un renifleur de métaux, ça sert à trouver de l'or !... Maintenant qu'on sait vers où ils ont caché leur bidule, on n'a plus qu'à y aller avec ça pour dénicher le magot !

- Hmmm, répondit Pichon encore un lobe cérébral dans le sommeil. Ben heu bon. T'es sûr qu'on a le droit de prendre un asp... un truc là ? Y avait l'air d'avoir des règles à suivre dans leur secte... Pas envie d'avoir leur grand roux sur le dos !

- Mais peuchère, à ton avis, pourquoi je te turlupine pour qu'on y aille MAINTENANT ? Ils sont tous en train de roupiller après le poulet rôti du dimanche à cette heure !... Et puis ceux du gîte, ils sont partis pour la journée chercher la chapelle de St Fenestrine, et vu l'état du chemin pour monter là haut, ça nous laisse bien le temps de déterrer ce qu'on peut. Allez, discute plus, tu prends ta bêche et on y va !

Le père Lapilule, qui labourait ses champs, les vit passer tenant leur appareil.

- Oh là, vieux gars, où allez-vous donc avec ce drôle d'engin ? Vous cherchez du pétrole ou vous comptez trouver du schnaps sous terre ? cria-t-il.

- Taisez-vous, malheureux, vous allez nous faire remarquer, cria Pichon pour être entendu d'Isidore, qu'il savait dur de la feuille.

- On va aérer le gîte du maire et nettoyer tout le merdier qu'ont laissé les Parisiens d'hier, ajouta Chambier.

- Ah bon, les Parisiens sont arrivés ?... Ça sent les vacances ! Allez, salut, y a mes labours qui attendent. Y en a qui bossent, eux.

Le vieux tira sur la manette du tracteur et disparut comme un rêve en pétaradant dans un nuage de poussière.

- Tu n'as vraiment aucun souvenir de l'endroit où ils nous ont emmenés, ces gueux ? demanda Pichon.

- Je me rappelle du four à pain derrière chez Alphonse. Sans doute qu'ils nous ont trimballés jusqu'à la limite de ma pâture, près de la source de la Goulue. Ça devait être dans ce coin, juste avant le bois... C'est à ce moment que j'ai tiré le rideau suite à la Bénédictine.

- Ouais, moi aussi ! Tu sais que toi et moi, on est synchrone pour les cuites, depuis le temps qu'on s'entraîne ensemble, hein, pas vrai, vieux gars ?... Qu'est-ce qu'ils ont bien pu planquer dans cette boîte, à ton avis ?

- J'en sais rien. Mais ça devait avoir de la valeur, vu le mic-mac qu'ils ont fait. Remarque, ils étaient bien soixante, sans compter les mioches. Même si chacun n'y a mis que dix Euros, ça fait un paquet de bouteilles de rhum !

- Et s'il n'y ont pas mis de fric ?...

- De toute façon, ça vaut la peine de chercher.

Pichon désigna le détecteur de métaux :

- Tu es sûr que ton renifleur, là, il peut détecter des billets de banque en plus de pièces et des lingots ?

- Les billets, non. Juste les pièces. C'est un renifleur de métal, pas de papier ! Mais si on trouve les monnaies, vieux gars, c'est sûr que les billets seront avec, hein !... La dernière fois que je l'ai utilisé, j'ai trouvé des tas de clous, des capsules de Coca, du papier alu, mais aussi une pièce de 50 F en argent. Tu sais, de celles qu'on filait aux retraités, à l'époque. Elles sont très recherchées. La mienne, elle est toujours dans un tiroir. Je la garde pour le jour où je serai en déficit de pinard et en rouge à la banque. On n'est jamais trop prévoyant, de nos jours...

- Tu as mis des piles dans ta bécane ?

- T'inquiète pas, j'ai testé... Bon, on arrive. On commence où ?


Et voilà, nous touchons au but ! Mais que vont-ils découvrir ?

 

LES HONORABLES CISTES AU PAYS DU SOLEIL LEVANT
 
Made in Japan par Butterfly91
 

J'étais à l’heure dite devant mon écran d’ordinateur, mais le match de volley n’en finissait plus...

Enfin, avec une demi-heure de retard, au moment de la diffusion de quelques séquences résumant les sujets à venir, quand j'ai vu apparaître Billancourt à l'écran, j'ai su que c'était la bonne émission !

Image

Cette émission japonaise présentait quelques événements français.

Nous avons d’abord eu un reportage sur le marathon du Médoc à travers les vignobles… avec dégustation de vin tout au long du parcours… et certains personnages (coureurs) déguisés de façon très excentrique...

Ensuite, retour sur le plateau de télévision, où les journalistes ont échangé des propos... en rigolant bien… en se posant des questions... en levant des figurines "un, deux, trois..." Bref, je n’ai pas bien compris ce qu’il se passait sur le plateau, mais ils s’amusaient bien.

Le deuxième reportage fut sur des châteaux français, le château de Versailles, de... sur la construction du château de Guédelon…

A nouveau, retour sur leur plateau.

Puis arrive le reportage sur les cistes. On voit la carte de France, puis la page d’accueil de cistes.net

Image

Direction Paris où l’on voit Billancourt assis dans une voiture à rechercher sur un plan de Paris où se rendre.

Image

On le voit ensuite, avec une journaliste, se balader dans les rues de Paris, puis entrer dans une bonne pâtisserie où ils s’achètent des babas au rhum (remarque de Billancourt : "Excellent Baba au rhum de chez Stohrer".

Image

Ils se rapprochent ensuite d’une haie où la journaliste, toute joyeuse, trouve la ciste, l’ouvre et prend le timbre du roi Baudouin pour faire son échange…

Image

La suite du reportage se passe chez les Nous5 où Jean (Monsieur Nous5), après avoir déversé sur la table un flot d’objets recueillis dans les cistes, montre comme faire un échange sur internet...

Image

... avant de montrer quelques photos de l'album familial.

Image

Retour sur leur plateau pour la suite de l'émission...
Moi qui espérais enfin pouvoir prendre une photo de Phil, je ne l'ai pas vu... ils ont dû le couper au montage.
Notre cher Phil coupé en morceau, je rêve...

 

Voir ICI un article (en japonais) à propos de l'émission.

 

Commentaire de Phil, reçu à la Rédaction :

Effectivement, on me voit juste au tout début (les pieds, les mains, et m'éloignant).
L'interview avec la présentatrice avait bien duré pour avoir en stock 5 bonnes minutes d'images, où j'explique tout le jeu en répondant aux questions de la traductrice et, comme c'est toujours le cas, je savais bien qu'il n'en resterait que quelques extraits, mais là, ils m'ont carrément haché menu, coupé en sushis, le Philou ! C'est pas grave j'ai l'habitude. Pour l'émission "Combien ça coûte ?" en février 2009 (sujet sur la Chouette), ils m'ont tourné pendant plus d'une heure au parc Montsouris, et dans l'émission il n'y en avait même pas 20 secondes !

Et puis, vous n'auriez pu avoir ma photo, Butterfly, car je leur avais demandé de me filmer de dos !
En définitive qu'on me voie ou pas, cela n'a pas d'importance ; ce que je trouve dommage c'est qu'ils aient préféré montrer une séquence de halte dans une boulangerie, au lieu de privilégier l'explication du jeu.

Mais, à en croire les nombreux messages que j'ai reçus, le sujet a dû avoir du succès, et je remercie encore ici TBS et toute l'équipe. Côté pratique, nous allons ouvrir bientôt une carte du Japon, quant à un site tout en japonais on y pense, mais c'est une autre histoire... A suivre !

 

 

BRUNIQUEL
 
11 novembre 2010
 

Jeudi, les Cisteurs sont partis conquérir les derniers trésors de Lolo-09 et de Bob82 dans le beau village perché de Bruniquel.

 


 
Les deux co-organisateurs Lolo et Bob peuvent compter sur la présence des Caddy, des Ache, des Tulipes, des nouveaux B3, des Teroco, de Tequila, Crocor et des Da Vinci.
 

 
Le matin, les Cisteurs sont de bonne humeur pour la petite balade cistique dans les ruelles bruniquelaises...
 

 
Teroco a prévu de porter un joli parapluie...
 

 
Mais le soleil est au rendez-vous pour quelques temps...
 

 
Et le passage de la rue Bombe-cul suscite l'exécution d'une danse gracieuse.
 

 
Joli moment d'amusement des petits et grands à la vue d'une gargouille assez licencieuse. Les Ache s'en inspireront pour la ciste @82@76649@ "Bien vu ! - le village de la Pétoire : préparation ache !".
 

 
S'engage ensuite un curieux cache-cache dans les buissons.
 

 
Mais l'heure du repas arrive dans la belle salle des Fêtes du village.
 

 
Teroco a préparé des desserts très appétissants notamment pour Hélène des Ache qui fête son anniversaire.
 

 
L'après-midi, les Cisteurs repartent pour une randonnée sur la série "Le testament de Brunehaut" de Bob82. L'enthousiasme est toujours au rendez-vous...
 
 

 
... mais il faut suivre prudemment les sentiers.
 

Sur la fin du parcours, un petit moment de recueillement a lieu près d'un tombeau mystérieux isolé en pleine nature.


 
Alors que la pluie tombe, tous s'abritent pour une dernière collation. Bob82 a pu guider les Cisteurs à bon terme.
 

 
Encore une dernière ciste en mode hibou.
 

 
... C'était Bruniquel 2010 !
 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

(photo Butterfly91)
 

ELLES COURENT, ELLES COURENT... LES CISTES MOBILES
 
La Diaichotte, ciste mobile franc-comtoise par Eustache
 

Dans le patois du Pays de Montbéliard, si le "gaichon" est un garçon, la "gaichotte" ou "diaichotte" est une fille...

Jusqu'au début du XXe siècle, on reconnaissait la Diaichotte grâce à l'habit traditionnel dont l'élément le plus remarquable était le bonnet de velours brodé, la "cale à diairi", qui se portait à l'arrière de la tête afin de tenir le chignon, le "diairi"...
Aujourd'hui, même si elle a abandonné le vêtement ancestral, il est aisé de la reconnaître : il est de notoriété cistique que la Diaichotte roule en Deudeuche rouge !
La preuve ICI !

La Diaichotte est une ciste mobile, Franc-Comtoise née comme il se doit dans le Pays de Montbéliard de l'imagination fertile de notre ami Munshine, et dont les tribulations tiennent périodiquement en haleine une poignée d'irréductibles Cisteurs...

Sous le pseudo du collectif "cacheurscomtois", le dernier Trouveur entre dans le rôle de nouveau Cacheur et dans les trois semaines qui suivent, s'engage à re-cacher "la Belle" quelque part en Franche-Comté...

Pour cette occasion, les énigmes concoctées ont pris une dimension toute particulière : les questions étant autorisées (et même conseillées) sur le post dédié du forum Franc-Comtois, les rédacteurs ont multiplié les supports, astuces et cryptages "inédits" afin de donner un peu plus de fil à retordre aux accros de la Diaichotte vadrouilleuse...

Les questions devant être exclusivement publiques, ne peuvent évoquer que les méthodes de décryptage de l'énigme et ne peuvent pas porter sur une demande de confirmation de localisation partielle ou totale du spot.
Les réponses, tout aussi publiques, ne peuvent être que minimalistes du type "oui-non".

Les cinq énigmes qui ont déjà fait chauffer les neurones des participants, ont tenu tête à la sagacité collective de quatre à dix jours. Elles ont réussi à fédérer dans un bel élan collectif, une partie des trop peu nombreux Cisteurs comtois, du Pays de Montbéliard à la capitale du Haut-Jura, en passant la ville qu'on a voulu voir, et la capitale régionale...

L'arrivée de l'hiver ralentira sans doute la progression de la Deuch, mais les prochaines énigmes seront attendues avec impatience...

A feuilleter : le carnet de route de la Diaichotte

 

Les anecdotes de la Diaichotte... par Eustache
 

Cela faisait quelques jours déjà que la dernière mouture de la Diaichotte (ciste n° 73379), ciste mobile franc-comtoise, nous tenait en haleine... Un texte dont les multiples jeux de mots et dingbats cachaient le secret de la localisation du spot et les consignes pour la recherche finale...

Image


Prenant appui sur les premières informations capitales qui avaient émergé des questions-réponses sur le forum, MC et moi, nous avions éclairci en une bonne heure d'échanges téléphoniques l'essentiel de l'énigme. Les quelques éléments qui nous manquaient semblaient être pour la bonne bouche et on aurait encore bien le loisir de se pencher dessus.
Le site des vestiges du dolmen haut-saônois était clairement identifié grâce aux indices d'auto-validation, et le final semblait a priori "assez explicite ".


C'est un coin que je connais plutôt bien et qui n'est pas très loin de ma base, alors vendredi soir j'annonce sur le forum que je suis sur les rangs pour le lendemain si personne ne se déclare entre-temps.

J'attendais la réaction de Munshine, qui ne devait pas faillir sur ce spot bien connu de lui !
Effectivement, il répond qu'il est prêt aussi, et qu'il a déjà une énigme ficelée pour la prochaine... Qu'on se rencontrera peut-être sur le spot...

Alors là, j'ai un moment d'hésitation... Il est plus prêt que moi, car je n'ai encore rien prévu pour une prochaine cache, et pour l'instant c'est vrai que je n'ai pas trop le temps de m'y coller sérieusement...
Tant pis, je laisse tomber...

Et puis non : je suis sûre qu'il m'attend !
Mais, je commence à le connaître, l'animal emplumé nyctalope (ne vous méprenez pas : c'est amical !)...

Alors je me méfie... Avant de partir je consulte géoportail pour vérifier qu'après le parking, entre forêt et champs, le chemin agricole finit bien quelques dizaines de mètres plus loin, après une courbe qui laisserait sa voiture invisible depuis l'aire de stationnement...

 

Image


Personne évidemment, quand j'arrive au parking... je m'engage alors sur le chemin agricole, et au détour du gros buisson, déposant dans son coffre une brassée de clytocibes géotropes...
 
Image


Ce diabolique Munshine a donc avoué... il comptait me laisser débuter la recherche de la Diaichotte, puis m'appeler sur mon portable en tant que gardien d'outre tombe... mégalithique !

Et voilà le farceur farci (aux champignons) ! ;-))


-=-=-=-=-=-

Avertissement au lecteur non-initié aux mœurs locales : le comtois point n'est sournois... juste un brin facétieux...

Message personnel : Merci Munshine pour ces excellents clytocibes géotropes que je saurai maintenant reconnaître... ;-))

 

 


La Diaichotte est revenue entre les mains de son inventeur...


RENCONTRE AVEC EMILE
 
Caddy par Adopeste
 

Bonjour les Caddy

Félicitations pour votre 1000e ciste...
- Merci mais chercher des cistes n'est quand même pas un exploit... En fait, nous sommes assez réfractaires aux félicitations et autres bravos qui, selon nous, encouragent à la compétition avec le  risque de dérive. Après, chacun joue comme il veut mais pour nous, le plaisir est dans le jeu et non pas dans le score !

Comment êtes-vous arrivés sur la piste des cistes ?
- En automne 2007, un ami hollandais qui loue des gîtes du côté de St Antonin me dit :
- "Hé, tu connaître les cistes ?"
- "Heu... non, pourquoi ?"
- "Parce-que cette week-end j'ai loué une gîte à des français qui cherchent des trésors... je ne sais pas, c'est bizarre !?" (Nous avons su un peu plus tard qu'il s'agissait de Coachbunny !)
On discute puis mon ami nous donne l'adresse internet.
De retour à la maison, on se connecte sur internet pour comprendre ce que voulait me dire le hollandais qui avait compris le jeu mais avait du mal à me l'expliquer.
Au moment de l'inscription, le 15 décembre 2007, comme nous venions de changer de voiture, le pseudo est (bêtement) devenu Caddy.
Après quelques recherches de cistes proches, nous avons très vite attrapé le virus !!! Il faut dire que nous avions l'embarras du choix autour de nous...

Vous êtes plutôt "Cacheurs" ou plutôt "Trouveurs" ?
- Les deux mon capitaine !
Mais avec, quand même, une légère préférence en tant que "Cacheurs", cependant l'un ne peut pas aller sans l'autre si l'on veut éviter les doublons...
Malheureusement, nous sommes limités d'abord en inspiration mais aussi en kilométrage, du fait de nos contraintes professionnelles (traite matin et soir) ce qui ne nous permet pas d'aller au-delà de cent km à la ronde.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?
- Notre première ciste posée est en fait une "ciste piège" qui nous permet d'attraper de drôles de chercheurs de trésors. C'est une façon sympa de faire connaissance...
Depuis, quatre autres cistes (plus deux éphémères déclarées disparues) voisinent avec la nôtre : bientôt un record ?

Quel est pour vous la plus belle ciste ?
- Très difficile à dire ! Notre secteur (les Territoires du Nord Est 82) est particulièrement riche en cistes mais aussi en spots remarquables.
Nous nous régalons toujours à cister car nous doublons notre plaisir en nous déplaçant avec un petit buggy (de poche) qui totalise près de 7000 km de balades cistiques en deux ans !!!
Ceci pour l'explication de notre signature sur le forum : "Caddy en cistobuggy"

Quand on passe un peu de temps dans votre fromagerie, on remarque vite un livre de meunier sur une étagère. J'ai bien été tentée à plusieurs reprises d'en tourner quelques pages... mais apparemment il contient quelques éclaircissements cistiques :-).
- Il s'agit en effet d'un livre ayant servi à composer plusieurs énigmes du 82.

Quels sont les sources de vos recherches ? Plutôt web ou plutôt bouquins ?
- Les ouvrages locaux nous inspirent beaucoup mais nous avons aussi des "informateurs" dans nos connaissances (parfois les mêmes que Hool82 !) qui nous aident pour dénicher les endroits insolites...

En tant que Cacheurs, quelle est la série dont vous êtes les plus fiers ? Amélie Galup peut-être ?
- En effet, Amélie nous a donné énormément de plaisir dans les recherches de localisation mais aussi du fil à retordre.
Nous souhaitons le même plaisir aux Chercheurs d'Amélie, passés et à venir.
De même, on s'est bien régalé à faire la série de Villefranche-de-Rouergue (Bastida Reiala) et celle de Caylus (le nez en l'air) qui permettent de visiter autrement ces bourgades.

Sur les marchés vous vendez du fromage de chèvre épicé à la saveur "cistique". Est ce que des clients vous ont déjà demandé des explications sur ce savant mélange d'épices ?
- Oui, on nous demande souvent des explications sur ce nom mais à ce jour il ne nous a pas encore permis de découvrir de nouveaux Cisteurs en villégiature : c'est un fromage piège !

J'ai ouï dire que vous baptisez vos chevreaux avec des pseudos de Cisteurs... Est-ce exact ?
- Oui, tout à fait ! Nous avons : le bouc noir Cachou, une chèvre (F)Lolo et une autre Caddy et puis une agnelle qui se prénomme Bobette.
D'autres vont suivre alors attention les Cisteurs !

 

 

 

Le défi-rimes du mois de novembre : calice, police, vache, mâche.

Voici les trois quatrains qui ont obtenu le plus de votes et le pseudo de leur auteur(e) :

1e : Valide-capotant

Sont-ils fous ces humains, s'interrogeait la vache,
De cacher leurs machins dans l'herbe que je mâche ?
J'ai failli m'étouffer en broutant leur calice,
Qu'ils reviennent planquer, j'appelle la police !


2e : Cleapotre

Une heure à m'échiner sur le précieux calice,
Tentant de dévisser ce satané pot lisse ...
Lors, la rage me prend, je saisis ma cravache
Et, d'un swing élégant, je l'ajuste et le smashe !


3e : Woodpecker


Pour cacher ses boutons, il se trouve qu'Alice
Vida tout un flacon d'élixir à peau lisse.
Las ! Erreur d'étiquette ? Elle se changea en vache,
Croqua quelques fleurettes et depuis... elle mâche.


Les autres participants étaient ( par ordre alphabétique) :
Allo.hc, Cerambyx, Cst 73, LN et les garçons, Locotwister, Salomé49, Totue 38.


Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Valide-capotant et Cleapotre.

Tout le monde joue avec : galérien, vaurien, sapin, grappin.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les dix premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 décembre.


Pensez à joindre deux mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! nous retiendrons les mots proposés par les deux premiers.

 

 

 

A VOS AGENDAS !
 
Calendrier des rencontres cistiques
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

19 décembre : Alsace - Pot de départ de Corey vers le Sud et ses soleils : Apéro dînatoire au Petit Château de Cistheim.

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS
 
Les Pionniers67 par Cleapotre
 

Début novembre, deux alsaciens ont atteint quasi simultanément le cap 1000 : Les Pionniers67 (le 02/11) et Cocomama (le 03/11). L’un et l’autre ont accepté de se prêter au jeu de l’interview "Emile d’un jour, Emile toujours" selon le principe suivant : six questions chacun, trois posées par l’autre Emile, trois posées par moi-même. Voici ce mois-ci l’interview des Pionniers67, en attendant celle de Cocomama, attendue le mois prochain…


Cleapotre : Le jour et peut-être le "choix" de votre 1000e ciste : vous pouvez retracer le film de cette journée particulière ?

Nous voulions faire d'une pierre "trois" coups ! L'anniversaire du pionnier, la 1000e et couronner le tout avec une ciste originale. Nous avons donc choisi "l'Apéro ou Café" (cf. Ciste-Thématique n°50)(merci au passage à la Krap's family), cette ciste où les échanges s'effectuent sur fond de... canapé.


Munis d'une bouteille de "Gewurztraminer, vendanges tardives", nous frappâmes à la porte des Val68 qui nous accueillirent chaleureusement avec de succulents gâteaux.


La photo souvenir prise, nous discutâmes, évidemment d'histoires de cistes, mais également de choux blancs...


Cocomama : En vous rendant à votre première rencontre cistique : vous y avez plutôt foncé les yeux fermés en sachant que vous y rencontreriez des gens passionnés ? Où vous avez fait un détour par l’église du coin pour y allumer un cierge en priant que cela ne soit pas une secte ?

Plutôt foncé les yeux fermés, car nous étions impatients de pouvoir mettre "une tête" à des pseudos bizarres (eh dites ! pas un coup de boule à la Zidane... non... juste une tête).
Par contre, nous avons profité de la sortie pour faire aussi un détour vers une église du coin et ajouter une ciste de plus à notre décompte… De plus, nous avons ouvert bien grandes nos oreilles pour enregistrer des indices qui se chuchotaient par-ci et par-là.


Cleapotre : Quelle est la ciste que vous êtes les plus fiers d'avoir trouvée et pourquoi ?

Oh là là ! C'est une question difficile, nous avons un wagon plein de cistes dont nous sommes fiers… S'il ne fallait en citer qu'une seule, nous dirions "la ciste des personnalités" de Liloo2, tout simplement parce qu'il s'agissait de notre premier décapsulage après douze jours d'inscription au jeu.


Cleapotre : Avez-vous souvenir d'un moment de votre vie cistique où vous vous êtes plus particulièrement dit "on est complètement fêlé !" ?

Oh oui ! Plus d'une fois, surtout au cours de notre premier mois d'activité (janvier 2009), quand le thermomètre faisait du yoyo entre -5° et -10°. Nous nous baladions dans la nature avec, tenez-vous bien, une massette et un burin pour dégager les boîtes prises au piège, sous des pierres et des branches gelées au sol.
Complètement à la masse, c'est le cas de le dire ! Surtout ne le répétez à personne...

Cocomama : Avez-vous déjà réveillé votre conjoint(e) en pleine nuit parce que vous veniez (enfin) de comprendre le sens d’une énigme où d’un cryptage ?


Réponse de la pionnière :
Ah non, moi non, sans façon. Quand je dors, je dors. Mais par contre mon "fou" de mari est tellement mordu de cistes, qu'il en rêve la nuit. La dernière anecdote a été de se coucher vers 23h, puis de se relever une demi-heure plus tard, de se rhabiller et partir pour décapsuler la ciste car il venait de résoudre l'énigme. Le "déclic" était arrivé un peu tard, mais par crainte de se faire devancer par un autre "timbré", il partit à l'aventure illico presto.
Quand je vous disais qu'il n’est pas tout à fait normal ce pionnier !

Cocomama : Votre réputation de "décapsulateur" n’étant plus à faire, vous est-il déjà arrivé d’être en retard au boulot parce que vous vouliez absolument trouver une ciste avant les autres co-Cisteurs ?

Réponse du pionnier :
Oui, bien sûr, pas plus tard que la semaine dernière...
Ma patronne m'a gratifié de quelques heures de RTT (rires) pour décapsuler une ciste que Poupouce nous dédicaçait. Elle m'a même gentiment déposé sur place et récupéré trois heures plus tard après deux, trois visites de clientèle (rires +++).

 

 
De gauche à droite: Val68, les Pionniers67, Thom 140 avec la boite de la 1000e 
 

 

VOYAGE VOYAGE
 
Photos de vacances par Mondeka et Monkassel
 

Voici ce que nous avons trouvé en visitant un "marae" sur l'île de Huahine en Polynésie.

Le marae est un ancien lieu de culte.

 

 

Nous connaissions les cistes grecques, corbeilles d'offrandes dédidiés aux Dieux, qui ont donné leur nom à notre jeu... mais voici une autre définition du mot, qui est l'appellation de tombes remontant à la Préhistoire.

 

 

LE BAMBIN MYSTERE DE DECEMBRE
 

 

 

Quel est cet enfant embarqué dans un sac de randonneur ? L'avez-vous reconnu ? Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de décembre. C'est ICI.

 

 

 

PODIUMS, N° SPECIAUX
 
par Cleapotre
 

Le mois de novembre s’est avéré bien calme en matière de passage de nouveaux caps, et seule la maison des Emiles s’est enrichie de quelques nouveaux membres : Thehare et les Pionniers67 (le 02/11), Cocomama (le 03/11) et Caddy (le 12/11). Bravo à eux quatre, mais aussi à tous les autres qui, coincés entre deux caps, continuent, à leur rythme, de remplir leur besace de nouvelles trouvailles et leurs yeux du souvenir de jolis spots …

Novembre 2010, c’est aussi le mois où aura été enregistré le 900 000e échange et c’est Tuttle01 qui en aura eu inconsciemment le privilège, en trouvant, le 7/11, la ciste @01@74574@ ("Les poèmes – 1") cachée dans l’Ain par Provi. Un 900 000e échange qui confirme la vigueur jamais démentie de notre jeu, l’imagination sans bornes des Cacheurs, la détermination enthousiaste des Trouveurs, et la multitude de belles balades et de sites remarquables que les premiers offrent ainsi aux seconds… A raison de 100 000 nouveaux échanges en moyenne tous les six mois, je donne dès à présent rendez-vous à chacun aux alentours de mi-mai 2011 pour officialiser, dans le Ciste-Thématique du moment, le millionième échange !

Ce Ciste-Thématique dont vous êtes de plus en plus nombreux, chaque mois, à attendre l’édition, au point de vous inscrire à la Newsletter qui vous informe de sa parution, dès 00h00, chaque nouveau mois. La rédaction du journal a ainsi eu le plaisir d’enregistrer, le 01/11/2010, l’inscription de son centième Cisteur. Mais, à côté de ces cent privilégiés (que vous pouvez rejoindre), combien d’autres lecteurs de l’ombre (moi y compris …) ?

 

L'équipe de la rédaction : Adopeste, Baykus, Bob d'Artois, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Krapo, Mannebrand, Miquet, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI ! 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation