JOURNAL DES CISTEURS N°62
Parution du 01/03/2011
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
par Ovive34
 

Surbookée, sur la pointe des pieds, je me suis effacée... Un jour, deux jours... De longues journées sans mettre la main à la pâte... Et pas seulement pour la rubrique gastronomique !

Et pendant ce temps, elles faisaient un travail de fourmis !

En ce dimanche matin, une seule rubrique manque... Vous savez, celle que, selon notre ami DG, la plupart des lecteurs zappe... Je m'approprie donc l'édito en espérant que vous le lirez car je tiens à saluer HAUT et FORT ma belle équipe de correctrices, metteuses en page, intervieweuses !

Dans mon dos, elles ont fait un travail formidable !

Bonne lecture ! 

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LA BAMBINE MYSTERE DE MARS
 

 

Une demoiselle sur une balançoire... est devenue Cisteuse !

L'avez-vous reconnue ? Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de mars.

C'est ICI.








 

LA VACHE !
 
Rencontre dans le Pays Bigouden par Jlucbzh
 

Depuis plusieurs semaines que l'on annonçait sa venue en Bretagne, l'ambiance était fébrile dans le Pays Bigouden ce 5 février.
C'est sous des regards admiratifs qu'une star, fidèle et fière fille de Max Valentin (sous l'escorte de Duluoz) faisait son apparition (*).

Gertrude, car c'est bien d'elle dont il s'agit, prit la pose, et sous les crépitements des flashs se vit offrir un joli gâteau breton, qu'elle dégusta parmi les Cisteurs installés pour le pique-nique.
Puis, pour ne pas dépareiller avec ses consœurs celtiques, elle se para d'un joli costume bigouden confectionné pour l'occasion par Madame Pervenche.



Une après-midi cistique pour continuer...


(de gauche à droite : Jrvhal, Lily29, H²omard, Rony29, Madame Pervenche)

 
(de gauche à droite : Jean-Marc, H²omard, Tof le hobbit, Duluoz, Sigmund - de dos -)

afin de découvrir les merveilles de l'Odet :


Heu... les merveilles de l'Odet :

Les dernières cistes faites en hibou, il était temps pour toute la troupe de finir cette belle journée autour d'un festin :

(à gauche: Sigmund, Duluoz, Mahou, Madame Pervenche
à droite : Jrvhal - de dos - Jean-Marc)

 (Jlucbzh, votre serviteur)

(Sigmund, Angel Wizzard, Duluoz)

Un festin où chacun put constater que Gertrude avait adopté la gastronomie bretonne.

 Une dernière photo en bord de mer pour le souvenir :

Gertrude est encore quelques jours en Bretagne avant de repartir vers d'autres cieux cistiques. Espérons qu'elle garde un bon souvenir et qu'on la reverra bientôt.

 (*ndlr : n'oublions pas Colargoll, le père cistique...)

 

 

UNE SERIE VOSGIENNE EN MODE "BÂTON D'ALVARONE"
 
...du très inspiré Eurekamou. par Sioux
 

 Tout d'abord, l'origine du concept "Bâton d'Alvarone" remonte à décembre 2004, lorsque le Professeur Pixel (Cisteur normand) eut l'idée de cacher une ciste, trouvable exclusivement de nuit ("en mode hibou") : "Le bâton-cristal d'Alvarone". Témoin, le premier fil sur l'ancien forum.

Il existe peu de cistes conçues sur ce principe, et c'est justement ce qui les rend encore plus précieuses. 

Telle fut notre découverte de la série "Yétibou" (@88@78665@ à 78669), concoctée en plein hiver par notre ami Cisteur vosgien Eurekamou (avec l'aide patiente et "éclairée" de Madame).

Rendez-vous fut pris sur un parking des hauteurs de La Bresse (88) pour une découverte collégiale le samedi 12 février, sur une organisation aux p'tits oignons des Kamous et de leur amie Chantal (sympathisante mais non Cisteuse). C'est donc avec les Cecemel, les Gaszel, Gentiane, Jo de Val68, Slinave, Cleapotre & Sioux, que nous avons pris un rapide mais non moins délicieux apéro, préparé par Mme Kamou et Chantal, au refuge convenu :

 
Puis, énigmes en main, nous nous coulâmes dans le noir, à la seule lueur des frontales et des torches.
La neige, déjà bien présente aux abords du refuge, s'épaissit encore au fur et à mesure que nous progressions sur le circuit, et rendit la soirée encore plus palpitante !
 
 
 
Eurekamou et son équipe avait précédemment balisé toutes les approches des spots en clouant sur les arbres (de jour !) entre 3 et 7 petits rectangles réflecteurs de lumière, suivant les angles d'arrivée qu'il souhaitait nous faire prendre.

Pour la petite histoire, la première fois qu'il avait cloué les rectangles, il était venu en raquettes, la neige étant abondamment tombée.

Lorsqu'il est revenu pour modifier son tracé, la neige avait fondu, et notre Kamou constata qu'il ne pouvait plus atteindre les réflecteurs sans... une échelle (!), qu'il fabriqua exprès pour pouvoir la transporter sur le dos, et ainsi déclouer et reclouer à sa guise !

 
 
 
 Nous décapsulâmes
et apposâmes ainsi nos tampons
sur les 6 cistes de la série.
 

 

 

 

Jo (M. Val68) filait comme une flèche,
on aurait dit qu'il avait chassé la ciste
de nuit toute sa vie !

 
 
 
 
Pendant deux bonnes heures,
sous le regard  bon enfant
d'Eurekamou,
la joyeuse bande s'amusa
 à traquer les petits rectangles
piégés dans les rayons balayants 
des frontales "bien affûtées".

 

 

 

Descente aux flambeaux "façon hibou"...

 

 

 

Et comme dans les cistes, tout finit par un banquet,
nous nous retrouvâmes au refuge, où entre-temps,
nos deux fées Dany (Mme Kamou) et Chantal,
avaient allumé le poêle...

 
Patates, Mont d'Or (vacherin) et saucisses
y réchauffaient tranquillement en nous attendant.

 

Le repas tiré du sac, à la bonne franquette, fut délicieux... On n'attacha pas le barde, bien au contraire :
notre Kamou nous offrit quelques airs d'harmonica, pour le plus grand plaisir de tous !
 

Et l'on se quitta en se disant : "Les cistes, c'est vraiment très... CHOUETTE ! "

 

BELLES, BELLES, BELLES !
 
CistesAwards d'Alsace, 4e édition. par Cleapotre
 

Le 05/02/2011 s’est tenue la 4e et désormais traditionnelle cérémonie des CistesAwards d’Alsace, surtout prétexte à de nouvelles retrouvailles entre Cisteurs alsaciens de sang, de coeur ou d’adoption... Corey désormais parti écumer les caches de Provence, ce n’est plus Cistheim, mais le petit village bas-rhinois de Saint-Pierre-des-Bois, un peu plus au nord, qui sert de décor à la rencontre … Un lieu de repli déniché par L de Grosjean, et qui va superbement remplir son office : attenant à une brasserie que les premiers Cisteurs arrivés sur place auront eu l’opportunité de visiter, l’établissement nous a réservé tout son premier étage, et le ballet des serveuses apportant les flammekueches va rythmer, avec efficacité et discrétion, tout le long de cette soirée.

Ces CistesAwards viennent récompenser, pour chacun des deux départements alsaciens − Bas-Rhin (67) et Haut-Rhin (68) −, les cistes cachées en 2010 jugées les plus remarquables par leurs Trouveurs (ou seulement Chercheurs…). Quatre aspects (le caractère original, le contenu-contenant, l’énigme, le spot) sont mis individuellement à l’honneur, puis combinés pour désigner la ciste "Grand Prix". Des récompenses sont également attribuées à certaines catégories de cistes :
- meilleure énigme de ciste "mobile" (il existe en Alsace quatre déclinaisons de ce concept),


- meilleure "première" ciste posée en Alsace (réservée aux Cacheurs débutants),
- meilleure série ou balade (un concept très prisé en Alsace, où la topographie se prête particulièrement bien à ces balades de plusieurs heures en pleine nature…),
- et, nouveauté 2011, meilleure ciste "étrangère" (posée en Alsace par un non alsacien).

Cette année, 252 cistes du Bas-Rhin et 176 du Haut-Rhin (+ 10 énigmes de cistes mobiles) étaient ainsi proposées aux suffrages du premier tour, organisé sur les dernières semaines de décembre, et 23 pseudos (alsaciens ou non) ont apporté leur soutien à leurs principaux coups de cœur, dans chacune des quinze catégories.

Au premier tour, chacun est libre de "voter" pour autant de cistes qu’il le souhaite (sauf les siennes). Au second, il doit se limiter à un vote dans chaque catégorie, parmi les cinq ou six cistes nominées. Cleapotre centralise les votes, et garde jalousement le secret sur leur verdict définitif, jusqu’au soir de la cérémonie. Même Sioux, en charge de préparer la maquette des "diplômes", reste tenue à l’écart des phases de remplissage définitif et d’impression, et ne dispose ses jolis rubans rose ou or que sur les parchemins déjà roulés !

Le 5 février, donc, c’est l’effervescence au premier étage du restaurant-brasserie, et dix-sept diplômes roulés (il y a des ex-aequos dans deux catégories) trônent au cœur du plan de table en U autour duquel près de 40 Cisteurs se sont répartis. Parmi eux, quelques nouveaux visages (Pouchie, Chocolatnoir et son mari), qui profitent de l’occasion pour se lancer dans le grand bain des rencontres alsaciennes…
Ce soir, c’est aussi l’anniversaire de Liloo2, et une petite surprise (encore un Komplot ?) lui a été réservée en secret : mini-dessert, bougies, cadeau personnalisé des messages d’amitié de chacun, et surtout une ciste en son honneur ("Danse avec Liloo"), qui ne sera mise en ligne que le lendemain, mais sera présentée, décryptée et décapsulée en commun le soir même ! Tant pis pour les Pionniers67, rois des décapsulages alsaciens en 2010, mais qui, absents ce soir, n’inscriront leur nom sur cette boîte qu’après tout le monde, chose bien inhabituelle pour eux !

La déclamation des résultats commence vers 20h30, entrecoupée de plusieurs pauses "flammekueche" bienvenues (pour l’orateur comme pour l’auditoire). Deux prix spéciaux s’y ajoutent, attribués aux Pionniers67 (meilleurs dékapsulateurs 2010) et à Liloo (pour la qualité de la signalisation et la précision permanentes du final de ses cistes, un vrai bonheur quand on est Chercheur…). Nanou78, descendue spécialement de région parisienne à l’occasion de ces Awards, se voit décerner le prix de la meilleure "première" ciste, et nous présente en retour la ciste de l’hêtre T,IOOe sac de noeuds, dont c’est le premier passage en Alsace. Une ciste qui va durablement s’orner de nombreux rubans "CistesAwards 2010" !

Les remises s’achèvent vers 23h30 sur l’attribution des Grands Prix 67 et 68, respectivement décernés à Krapo & Krapette pour leur originale "Apéro ou Café ?", et à Eurekamou pour sa magnifique balade au cœur du massif vosgien.

Mais la soirée, elle, n’est pas terminée : après l’avoir résolue en commun (et il fallait bien cela !), tout le monde (ou presque) sort de la brasserie et s’enfonce à pied dans la nuit noire, à la recherche de la ciste "Danse avec Liloo", cachée à quelques kilomètres de là. L’occasion de prolonger encore une heure cette fort agréable soirée. Une cérémonie à renouveler l’an prochain encore, même si, gageons-le, les Cisteurs alsaciens trouveront bien d’autres prétextes avant cela pour se retrouver physiquement !

Les prix 2010 :

Meilleure énigme mobile : Enigme 29 de la Moby67 - Newra (une énigme du Troll)

Meilleure première ciste cachée : @67@70001@ - 67-68-70 : Une ciste légendaire - Nanou78

Meilleures cistes "étrangères" (Ex-Aequos) : @67@65858@ - Ciste de la cigogne indécise ou ciste de la bonne année - 000thierry000 et @68@68935@ - Un bouquin jamais lu - Raboliot

Meilleure série/balade 67 : @67@68221@ et suivantes - Gravée dans la roche - Lauremi
Meilleure série/balade 68 : @67@69924@ et suivantes - JAMES BOND 000 07 - Xjeromex

Meilleur contenant/contenu 67 : @67@66078@ – Une surprise de taille pour Suzel 5/6 - Poupouce
Meilleur contenant/contenu 68 : @68@68746@ et suivantes – M. Lagarde a chaud aux fesses - Grosjean

Cistes les plus originales 67 (Ex-Aequos) : @67@65264@ – Objectif 1000 ! - Val68 et @67@67425@ – Rien n’est dans l’énigme - Newra
Ciste la plus originale 68 : @68@68751@ - M. Lagarde a chaud aux fesses 5/5 - Grosjean

Meilleure énigme 67 : @67@67425@ – Rien n’est dans l’énigme - Newra
Meilleure énigme 68 : @68@68935@ – Un bouquin jamais lu - Raboliot

Meilleur spot 67 : @67@66937@ – Les paladins de pierre : IV. Le carnaval minéral - Theonlypuck
Meilleur spot 68 : @68@69954@ – 67-68-70 : 5/10 - La Gomme - Eurekamou

Grand Prix 67 : @67@66146@ – Apéro ou café ? - Krapo & Krapette
Grand Prix 68 : @68@69925@ et suivantes – Cistes 67-68-70 - Cachée par Eurekamou

 

 

 

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

  

 

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution ! 

 

A VOS AGENDAS !
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

7 ou 8 mai - Randobleau 10, Bloh Lanta (forum Seine-et-Marne)

15 mai - Saint-Matthias (forum PACA)

22 mai - La millième drômoise (forum Rhône-Alpes, Vallée du Rhône et Loire)

22 et 23 mai - Les Cistenfolies (forum Midi-Pyrénées)

Du 2 au 5 juin (le 4 pour une seule journée) - Séjour cistique dans le Jura (forum Franche-Comté)

18 juin - Rencontre chez la Reine Boudicca.

 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

QUIZZ
 
La commune mystère par Chamix
 

Parmi les jeux du salon de divers tissements de Newforez, il en est un intitulé "la France reconstituée".

La "matière de base" est la liste des communes de France qui disposent d'une (au moins) illustration sur le site "La France en photos".

Le but du jeu est de faire deviner l'une d'elles par une énigme.

L'une des énigmes posées récemment a obtenu une réponse tout à fait valable, mais l'auteur en attendait une autre . Saurez-vous trouver laquelle ?


L'énigmeI.C.I


La première réponse : Sos (Lot-et-Garonne).


Quelle est l'autre réponse ?...

 

JEU DE MOTS
 
par Jrvhal
 


Avec les lettres utiles que vous déduisez en vous aidant des chiffres des colonnes et des lignes, reconstituez des mots qui se lisent horizontalement.

La succession des chiffres indique la succession des "paquets" de lettres contiguës utiles. Chaque "paquet" horizontal révèlera un mot lorsque vous aurez remis de l'ordre dans ses lettres.
Bien sûr, en vrai, tous les mots de la phrase sont en désordre !

Voici la grille du mois, dans laquelle se cache une phrase faisant partie de la signature d'un Cisteur...

Quelle citation et quel Cisteur ?

STATISTIQUES
 
Janvier 2011. Cistes cachées : 892, Nb d'échanges : 12294, Nb d’inscrits : 917
 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, le féroce Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

 

Le défi-rimes du mois de février était  : carnaval, festival, gibet, sorbet

Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e) :

1e : Cleapotre

"Cachée sous une marche"... Tu parles d'un carnaval !
Comment saisir la boîte au cœur du Festival
Alors que Cannes avale les films comme sorbets,
S'extasiant devant l'un, pendant l'autre au gibet ?

2e : Chamix

Tous les cariocas adorent ce festival.
Couleur arabica, la reine du carnaval,
Poitrine provocante : deux boules de sorbet !
Une salsa envoûtante, à se pendre au gibet !

3e  : Allo.hc

Nos boîtes se réveillent, se parent pour Carnaval
Elles scintillent, se réchauffent, préparent leur festival
Elles accrochent l'hiver tout en haut du gibet
Elles sèchent et ruissellent, nos boîtes de glace-sorbet !

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) :

Cst73, Locotwister, Platdetain, Vaco6, Woodpecker.

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Chamix.

Tout le monde joue avec : tablette, emplette(s), boulot, bibelot.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au vote.

Délai maxi : 15 Mars.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant !... Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

 

LE COURRIER DES CISTEURS
 
Nouveau concours d'art postal ! par Nanou78
 

Après avoir brillé sur "La piste des cistes", après avoir imaginé "Les cisteurs en piste", l'heure est arrivée pour vous  de travailler sur le nouveau thème du concours d'Art Postal cuvée 2011 : "Les cistes et leurs spots"

Ce thème peut se décliner sous plusieurs formes suivant votre imagination :
- le plus beau spot de cistes (vécu)
- le spot idéal
- les cistes sous les projecteurs (spots/projecteurs, ah ah ah...)
- spot publicitaire pour les cistes
- ...

A vous de jouer !

Le concours est ouvert à tous !

Vous pouvez même m'adresser plusieurs "lettres" si vous le souhaitez ! Il n'est pas nécessaire de glisser un petit mot dans l'enveloppe, c'est l'"enveloppe" qui importe (mais si vous m'écrivez, je vous lirai avec plaisir !).
N'oubliez pas de signer votre envoi (un pseudo suffira).

Il n'y a rien d'autre à gagner que le plaisir de faire et celui de regarder...

J'ai écrit "Nanou78" sur ma boîte aux lettres !!!

Vos oeuvres seront ensuite exposées sous toutes leurs coutures sur le blog d'Ovive (on ne change pas une équipe qui gagne) et tout le monde pourra voter pour l'oeuvre qu'il a préférée.

Bien sûr, je les emporterai avec moi à chaque occasion de rencontre cistique, il faut continuer la tradition !

Vous avez jusqu'au 31 mars 2011 pour m'adresser vos jolies missives !


Si vous souhaitez participer, contactez-moi par MP sur Newforez.

 

Bonne chance à tous !

 


 

 

 

MIAM-MIAM
 
Gâteau aux noix par Iris39
 

Pour 6 à 8 personnes :
85 g de poudre d'amandes,
85 g de cerneaux de noix,
3 œufs,
200 g de sucre en poudre,
85 g de beurre,
55 g de farine,
1 bonne cuillérée à soupe de kirsch.

Réduisez le beurre en pommade (au micro-ondes à faible puissance), puis travaillez-le à la cuillère de bois.
Ajoutez le sucre et mélangez vigoureusement pour obtenir une pâte homogène.

Allumez le four (5). Incorporez les œufs un à un et mélangez au fouet à main.
Ajoutez les noix concassées et la poudre d'amandes, le kirsch, puis la farine. Mélangez.

Versez la pâte dans un moule à manqué beurré.
Laissez cuire 40 à 45 mn au four 5 (jusqu'à ce que le gâteau soit bien doré).

Laissez refroidir avant de démouler. Décorez avec quelques cerneaux de noix.

NDLR (ou plutôt d'une gourmande de la rédaction) : Coupez une toute petite part et dégustez... Pourquoi une toute petite ? Parce que vous allez noter comme on sent bien le goût des noix en morceaux et soudain, vous vous direz "mais, on dirait qu'on ne sent pas les amandes !" et vous serez forcé d'en reprendre un autre bout pour vérifier. Pour le kirsch, c'est encore plus délicat, il peut être nécessaire d'y revenir une ou deux autres fois encore (mais entre nous, je n'ai toujours pas réussi à le trouv... bon, j'y retourne pendant qu'il en reste !!!). 

 (clichés : Butterfly91)

 
 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
par Cleapotre
 

Il n'a pas fait encore bien chaud, en ce mois de février, et les Cisteurs n'ont que prudemment suivi, en cette période de Saint Valentin, la voix (et la voie) de leur cœur...

Reprenant doucement leurs recherches de petites boîtes, certains ont cependant accroché, à l'occasion, un nouveau cap à leur parcours cistique :
- deux nouveaux membres chez Emile, deux membres particulièrement patients puisqu'il aura fallu près de quatre ans à Pipallon, et six et demi à Phaïdra, pour franchir, respectivement les 06/02/2011 et 09/02/2011, le seuil de la prestigieuse maison ! A ce jour, 189 Cisteurs font partie du Club d'Emile !
- à l'inverse, et avec un empressement que ne suggère pas son pseudo, Lamarmottemalicieuse est entrée chez Vincent dès le 18/02/2011, dix mois et demi seulement après avoir atteint le cap 1000 !
- quant à Tarzoon, c'est le 05/02/2011 qu'il a passé officiellement, 19e Trouveur dans ce cas, le cap des 3000 boites trouvées ...
Bravo à eux quatre !

Aucune région n'a franchi de cap significatif ce mois-ci. Par contre, le tiercé gagnant des départements les plus dynamiques du mois (pour rappel, ce sont ceux dont le nombre de cistes cachées d'un mois sur l'autre affiche la plus forte progression) met en exergue, en février, le département d'Ille-et-Vilaine avec plus de 10% de nouvelles cistes. Il faut dire que le département breton s'est enrichi de pas moins de six nouvelles séries, dont cinq de Carthier et une de Coyotte007 ! Ces soixante-six cistes sont (pas facile à dire !...) autant de promesses de belles balades pour les Cisteurs bretons et touristes sympathisants !...
Deux départements de la Région Rhône-Alpes, la Loire et l'Ardèche, viennent joliment compléter ce classement (avec respectivement près de 10% et 9% de progression), portés par des séries de Belu, Jrvhal et Les Mazottes pour l'un, de Papatouriste pour l'autre.
Merci spécial à ces six Cacheurs !

Enfin, alors que d'aucuns se préparent à postuler pour la 80 000e ciste cachée dans le monde (prévue aux alentours de mi-mars...), c'est le cap de la 70 000e ciste cachée en France (DOM TOM inclus) qui a été atteint fin février, en toute discrétion... Le sait-il seulement ? C'est Lagouille qui, le 27/02/2011 peu avant minuit, a ainsi offert à l'Oise et à sa @60@79414@ ("La ciste de la connétablerie") ce précieux et définitif statut !   

(* pas un jour sans ciste)

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 

En préparant un week-end cistique dans une ville voisine, je localise une ciste près de l'une des églises de la cité. L'énigme précise que la ciste se trouve derrière un panneau de sens interdit tout proche. Je vais donc sur Street View de Google Maps, repère les panneaux "sens interdit" et les contourne virtuellement pour regarder derrière chacun d'eux.

Image

On la voit bien hein ?

J'y suis allé et je peux confirmer que c'est bien la ciste que l'on aperçoit !

 

100 000 MEMBRES !
 
Ça en fait, ça, des doigts et des orteils !!! par Philippe d'Euck
 

En ce jour du 13 février 2011, comme le faisait remarquer Familletipois sur le forum général, le compteur des inscrits de la page d'accueil nous laissant admirer l'imminence de l'enregistrement du 100 000e Membre, c'est avec grand plaisir et curiosité que je guettais son arrivée.

 

 

 

Serait-ce un vrai nouveau ? Pas forcément ! Peut-être une inscription en SAV, de la part d'un Cisteur ne prêtant pas attention outre mesure à cela, et ignorant que son clic coïnciderait au bon hasard de décrocher ce podium, ou alors le faisant volontairement en se disant "Si quelqu'un le faisait pour un SAV, sans savoir ou pas, ben autant que ce soit moi, en le sachant !" Et tant d'autres possibilités...

Vers le début de la fin de l'après-midi, sonnez trompettes, résonnez tambours et mirlitons : le voilà qui arrive, notre très attendu 100 000e ! Le compteur affiche alors fièrement son premier nombre à 6 chiffres, bigre ! C'est bien impressionnant à voir et à cette occasion, évidemment, comme sûrement tous ceux qui le guettaient peut-être aussi, nous avons eu une pensée émue pour Max.

Alors, alors, ce 100 000e Membre, qui est-il ? Hé bien... après vérifications faites, en sautant fébrilement dans l'admin pour découvrir ses données, il s'avère que je ne peux pas vous dévoiler son pseudo, enfin, ses deux pseudos, car il en a pris un autre pour cela ! Hélas, vous venez donc de comprendre in petto qu'il ne s'agit pas d'un nouveau, qu'il ne s'agit pas d'un vrai Pied-Tendre.

Tout ce que je peux dire, c'est que ce Cisteur est inscrit depuis février 2008, qu'il est actif et chevronné, bref, un vrai ancien ! Inutile de chercher à savoir qui il pourrait bien être, et il n'appartient qu'à lui de nous le faire savoir s'il le désire...

Après tout, le principal est que la famille des Cisteuses et Teurs puisse se targuer d'être aussi grande à ce jour, et bien que 100 000 ne soit pas le nombre exact, vu les nombreux SAV et inscriptions multiples, cela restera une belle prouesse dont nous nous félicitons tous.

Bravos encore aux 99 999 inscrits précédents ! Et dans un autre registre, mais dans le même style, cela laisse présager des élaborations de plans de guerre intergalactiques pour avoir à son palmarès la prochaine déjà mythique 100 000e ciste !

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS
 
Slinan par Adopeste
 

Bonjour Slinan, tu viens d'entrer chez Emile... Comment es-tu arrivé sur la piste des cistes ?

Tout simplement, j'ai été contaminé par ma sœur, la fameuse Bobette du couple "normansine"(*) Bob et Bobette, lors d'une balade dans la Vienne. J'ai trouvé ce jeu très captivant, prétexte à la découverte de joli patrimoine, hélas bien trop souvent oublié. 

Originaire de Normandie et habitant depuis quelques années en terre ligérienne, je trouvais ainsi un bon moyen ludique de découvrir la Loire-Atlantique... Une très belle région.
C'est l'occasion également de partager ce jeu avec mes deux garçons et leur éviter quelques heures de console de jeu supplémentaires, au profit d'un bon bol d'air et d'épanouissement culturel.

As-tu une anecdote à nous raconter ?

Effectivement, la quête cistique n'est pas toujours un long fleuve tranquille, et à chaque sortie son lot de surprises, voire de frayeurs.
Comment oublier ma course effrénée lors de la recherche de la ciste "fol qui s’y fie"... J'ai osé sortir d'un sentier pédestre et je me suis retrouvé au milieu d'un champ, poursuivi par un troupeau de taureaux. Je vous assure, cela vous donne des ailes !
Comment oublier aussi, la veille de la tempête de 2009, mon dépannage au tracteur parce que j'avais embourbé la voiture en allant chercher "La ciste de l'eau aérienne"... J'ai dû courir à la première ferme pour demander de l'aide à un agriculteur, sous une pluie battante, laissant mon plus jeune garçon et le papy dans la voiture. Le meilleur, c'est que je viens de résoudre une énigme qui nécessite que j'y retourne... Je sais au moins où il ne faut pas que je me gare !

Quelle est la ciste que tu es le plus fier d'avoir trouvée et pourquoi ?

Pas vraiment de fierté mais de réels plaisirs de trouver, après moult recherches, les cistes qui me résistaient. J'ai dû cauchemarder plus d'un an sur celle de Jacqhou, "La ciste du bout de terre oublié"... de quoi tout oublier. 
Je suis assez content d'avoir effectué la série "Gruit" de Dudu44 et "Le parcours du Pâtoux" de Gadjo... Deux superbes balades sur la Côte de Jade et dans le pays des Trois Rivières.
Je n'oublierai pas non plus les 25 km de randonnée avec mon ami Bruno1967 sur les séries du Bocage Vendéen, d'AkmonBou-Spicéa. Ni un parcours très agréable dans la vallée de la Sinope sur les cistes de Raboliot.

Quel est le (ou les) conseil(s) que tu donnerais à de nouveaux Cisteurs ?

Juste profiter de ces bons moments de découverte. Amusez-vous !

Quel est ton nouvel objectif, après avoir atteint Emile ?

Je ne me suis pas fixé d'objectifs, j'avance au gré des week-ends cistiques, selon un itinéraire préparé : en général, il y a une douzaine de cistes sur le chemin... J'arriverai certainement un jour à 2000 !

J'aimerais surtout finir de résoudre les énigmes de la Loire-Atlantique et, qui sait, commencer à en cacher quelques-unes... Tiens, d'ailleurs, j'ai déjà posé quelques boîtes, il faudrait bien que j'en rédige le texte !

Bon, bah... je vous laisse... et à très bientôt sur la piste des cistes !

Slinan

 

(*) Normansine : contraction de "normand - limousine"

 

TRAITS & PORTRAITS
 
Mrbean, un brin farceur... par Eustache
 

C'est un copain genevois, Charlipopotte, qui m'a fait tomber dans la marmite de potion cistique... Un beau jour de l'été 2005, il m'annonce sa visite dans le Jura, car il voulait me faire découvrir un jeu de piste.
A cette époque, le Jura était un immense territoire encore vierge de cistes, et il n'y avait que l'embarras du choix pour cacher quelques boîtes.
Il a donc sélectionné quatre sites naturels ou historiques en Ajoie et dans les Franches-Montagnes, et je l'ai accompagné dans la cache de ses cistes.
De retour sur Genève, il me prévient qu'il a mis les énigmes en ligne...

Alors, déjà pris au jeu, je décide de m'inscrire illico... Mais quel pseudo choisir ? C'est une amie qui me le souffle... Je ne connaissais pas Mr Bean, et c'est plus tard que j'ai appris qu'il s'agissait d'un humoriste... Finalement, ça me va vraiment bien !

Mes premières cistes trouvées ? Facile... Je suis retourné faire mes quatre premiers échanges sur ces cistes, offertes sur un plateau par mon copain. Il se doutait bien que m'emmener cacher avec lui serait la meilleure manière de me faire mordre à l'hameçon et me rendre accro !

Comme la mise à feu d'une navette spatiale, le décollage a cependant été laborieux, car cette année-là, je n'ai même pas trouvé une trentaine de cistes !

Mais maintenant que je suis sur orbite, plus rien ne m'arrête !

Au début, comme il n'y avait qu'une poignée de cistes posées dans tout le canton du Jura, j'ai commencé à regarder chez les voisins, dans le canton de Neuchâtel, le Territoire de Belfort, le Haut-Rhin...

Parallèlement, je me suis mis à garnir le canton en nouvelles cistes, dans l'espoir d'y faire démarrer le jeu... J'ai attendu quelques semaines qui m'ont paru une éternité, avant que mes premières cistes soient enfin décapsulées !

Puis, quelques mois plus tard, les premiers Cisteurs jurassiens ont fait leur apparition : James6813, La Tribu des Sept, Les Poulets... Puis plus tard le redoutable Sarkara, excellent Cacheur par la suite, et beaucoup d'autres plus ou moins éphémères.

J'aime bien aussi aller consulter le forum des Cisteurs, et quand j'ai vu qu'Egobis était arrivé à 500 cistes trouvées, je me disais qu'il me faudrait des années pour arriver à un score pareil !

Lorsqu'au printemps 2007, Charlipopotte a organisé un picniciste dans le Jura, une trentaine de Cisteurs des cantons de Genève, Vaud, Fribourg a répondu à l'appel. Un énorme succès ! Ça m'a permis de mettre des visages sur les pseudos... et de faire les présentations en images humoristiques sur le forum !

 
Quelques temps après, alors que je cistais tranquillement dans un village alsacien, une voiture immatriculée en Haute-Saône s'arrête à mon niveau... La vitre se baisse, et j'entends : "Bonjour Mrbean !"

Là, j'ai été plutôt surpris, mais aussi fier d'être reconnu par le couple Egobis, grâce à des photos que j'avais postées sur le forum !

Sur la piste des cistes, outre le jeu de quête, ce que j'apprécie aussi tout particulièrement, ce sont les rencontres.

J'ai toujours prisé l'humour et l'esprit de fraternité du forum alsacien, c'est pourquoi je n'ai pas hésité à m'inscrire à l'un de leurs picnicistes... et je ne l'ai pas regretté !

Autres moments rares mais toujours inoubliables, la rencontre fortuite sur un spot avec d'autres Cisteurs...

Un jour, alors que je venais de faire un échange sur un spot, j'ai entendu et remarqué un couple avec trois enfants qui arrivaient. Comprenant qu'ils venaient pour la même chose que moi, je les ai interpellés sous forme de boutade : "Qu'est-ce que vous cherchez ici ?"

C'est ainsi que j'ai rencontré la famille Calounette, qui m'a vite convaincu de venir cister en Franche-Comté ; puis une autre fois c'est le couple Gaszel, que j'ai rencontré près d'un barrage alsacien.

Sur un parcours cistique en Alsace, alors que je questionnais des passants, la situation s'est subitement inversée, et c'est moi qui me suis retrouvé à répondre aux questions de l'un d'eux, journaliste d'un quotidien local alsacien... C'est comme ça que commence la célébrité !

Série "Hansel et Grethel" (- de 12 ans)
 
Petit à petit, en créant de nouvelles énigmes, j'ai voulu changer de la routine des énigmes historiques ou cryptées. Alors en m'inspirant des jeux que l'on trouve dans les magazines, j'ai mis en ligne trois séries de cinq cistes chacune (JU@26955 et suite ; JU@36640 et suite ; JU@48479-81 et suite...) sous la forme de logigrammes.
 
 
Les sens sont aussi sollicités avec "La ciste rêveuse", "La ciste de l'organiste", "La ciste du presbyte", et "La ciste solfège" (JU@54360) (JU@54370) (JU@54535) et (JU@54592).

Les cistes que j'apprécie le plus sont celles qui se trouvent sur des circuits de randonnée. Ma série préférée est celle de "La balade amoureuse" (68@34319) de Xjeromex. En suivant son énigme, rédigée en vieux français, je me suis alors complétement identifié au prince en quête de sa belle disparue du château ! :D

Série "Hansel et Grethel" (- de 12 ans)

Pour me lancer à mon tour dans la création de randonnées cistiques, comme mes aptitudes à écrire sont inversement proportionnelles à celles qui me permettent de réaliser mes montages photos, j'ai fait appel à Mme Cyrcel qui a bien voulu mettre en texte le compte-rendu photos que je lui proposais... Elle a su traduire l'ambiance moyenâgeuse et inquiétante que je souhaitais pour la série "La potence" (JU@44263 à 44272).

Une dernière anecdote : un jour de novembre, alors que je cistais dans le Lot, je me retrouve devant un bassin rempli d'eau. Et au milieu, je voyais le caillou qui devait cacher la ciste que je convoitais... J'ai supposé qu'en été ce bassin devait être à sec... mais là, j'ai dû me déchausser et retrousser mon pantalon pour attraper la ciste... Brrr, l'eau était glacée, mais je l'ai eue !

 

TRAITS & PORTRAITS
 
Cbuffel par Butterfly91
 

Bonjour Cbuffel... Es-tu seul derrière ce pseudo ?

Tout d'abord, il ne s'agit pas d'un pseudo mais tout simplement de l'initiale de mon prénom et de mon nom. En réalité j'aurai dû rajouter une autre initiale, celle de mon épouse car nous cistons pour ainsi dire toujours ensemble.


Comment avez-vous contracté le virus des cistes ?

La découverte du nom et du principe, nous la devons à un article paru dans le journal du Conseil Général de l'Essonne. Notre première quête s'étant soldée par un échec cuisant (localisation bonne mais ciste très ancienne et indices n'existant plus), nous n'avions pas donné suite. Petit conseil aux débutants : chercher de préférence des cistes récentes !!!
Un peu plus tard, pour amuser notre petit-fils, nous avons cependant décidé d'essayer à nouveau en choisissant une ciste pour enfants. Le risque était moins grand d'échouer !

La légende de l'épée magique, de Pathfinder nous a offert notre premier trésor. Le lieu était superbe, l'énigme très belle... Et le virus pointait très fort le bout de son nez !

Quelle est votre plus belle ciste ?

Si l'on pense "énigme", cela sera "Les chevaliers de la table (presque) ronde", de Pathfinder : dès que vous ouvrez celle-ci vous êtes transportés dans l'imagerie moyenâgeuse, modifiée avec beaucoup de finesse pour contenir le texte.
Si l'on pense "site découvert", cela sera "Le grand escalier", de Montagnard : superbement insolite et majestueux édifice en pleine forêt, au détour d'un sentier.
Si l'on pense "originalité et cachette", cela sera un poteau routier à soulever pour y trouver l'objet de la quête...



Mme et M. Cbuffel encadrant Pathfinder


Quel est votre souvenir le plus comique ?

Une ciste qui donne du fil à retordre, tant par la difficulté de l'énigme que par celle du terrain, et quand nous avons enfin dans les mains l'objet de notre convoitise : impossible d'ouvrir le couvercle !
De nombreuses minutes et beaucoup d'efforts ont été nécessaires et également beaucoup d'éclats de rire !
A propos de cette histoire, le bocal était en verre : pourrions-nous éviter au maximum ce contenant qui peut s'avérer extrêmement dangereux ?


Quel est votre meilleur souvenir ?

Il y en a de nombreux, mais si nous devions choisir cela serait celui d'avoir entraîné notre grand-mère (87 ans) sur la piste des cistes. Elle a même découvert un menhir dans une région qu'elle croyait connaître comme sa poche !
Depuis elle s'est érigée "gardienne de ciste" : nous en avons caché une face à son domicile et lorsqu'elle voit quelqu'un s'attarder un peu trop dans le secteur elle l'interpelle et lui demande : "Vous ne joueriez pas aux cistes par hasard ?"... Certaines se reconnaîtront !!!


Pouvez-vous me dire comment vous rangez vos énigmes trouvées ?



 Le classeur étant un très bel outil de mémoire, elles sont archivées dedans, en réservant une double page pour chacune d'elles : à gauche la recherche maison, à droite la recherche terrain.

Si vous connaissez le principe des "cahiers de vie" à l'école maternelle pour les enfants, vous savez déjà tout ! Sinon, pensez archivage, découpage, collage de textes ou de photos.
Nous pouvons ainsi en le feuilletant, nous remémorer recherches, hésitations, balades, lieux découverts, amis ou Cisteurs nous accompagnant...

Cela pourrait s'appeler "carnet de voyages", "album souvenir"...
ou plus simplement : "SUR LA PISTE DES CISTES..."

 

 

 

LA PHOTO DU MOIS
 

 
Spot alsacien bien décoré par l'hiver.
"Award 2010 de la meilleure première énigme pour le Bas-Rhin, de Nanou78"
(cliché de Sioux)
 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Si vous voulez tout savoir sur les balles ! Et où l’on parle de la 100 000e, quelle prescience…


- Ahhh, tonton, te voilà déjà revenu ? Entrez, entrez.

- Oui, Robert. Répète un peu à mon copain ce que tu m'as dit à propos de la balle.

- Ohhh, ça ? fit-il avec un ton faussement modeste, ce n'est pas grand chose tu sais, c'est juste un peu de culture et de science. Voyez-vous messieurs, commença-t-il comme faisant un cours de balistique à des nouvelles recrues des forces spéciales, cette balle que vous avez retrouvée dans le corps de la victime nous apporte une foule d'informations. Tout d'abord concernant l’arme du crime. Il s'agit d'une balle (il s'arma d'un pied à coulisse impeccablement entretenu) de 7.92mm de diamètre, bi-ogivale pointue, recouverte d'une chemise en acier... (portant le doigt sur la balle puis à sa bouche) de tombac, pesant... (il la posa sur une balance électronique)... 10.9 g, ce qui, compte-tenu de la corrosion depuis le temps présumé où fut tiré le projectile, lequel nous est donné par la coupure de journal que vous m'avez apportée en date du 15 juillet 1998, nous fait un poids initial de ... (faisant mine de pianoter des chiffres compliqués sur une calculatrice qui ne l'était pas moins)... 12.8 g. Or, ces caractéristiques sont le standard des balles utilisées par les armes allemandes de type Mauser au début du siècle dernier. De plus, comme l'anneau d'amorçage est noir, on peut très facilement en conclure qu'elle fut fabriquée avant 1930…

Les deux ivrognes se regardèrent un instant, médusés devant le charisme scientifique que dégageait leur hôte.

- Concernant le tir, poursuivit le "sergent instructeur" en feignant de ne pas tenir compte de cette admiration soudaine de la part de ses élèves, le diamètre du trou d'entrée dans l'os frontal de la victime fait 8.01 mm de diamètre, et la marque d'impact sur le bord ventral de l'os occipital est profonde de 1.4 mm, ce qui nous fait une force estimée de ... (faisant mine de réfléchir à voix haute sur sa calculatrice)... si l’on considère que le coefficient de ralentissement de la masse cérébrale est négligeable devant la vitesse C du projectile... donc... mmmm virgule cinq Newtons... soit une distance de tir estimée avec ce type d'arme à ... (revenant à sa calculatrice une dernière fois) 137.78 mètres. Je pense en toute rigueur qu'avec mes approximations successives, il est quand même plus prudent de retenir la valeur de 137.8 mètres... Point trop n'en faut ! ajouta-t-il avec un sourire affiché.

Les deux papis, bouche bée, ne trouvaient rien à redire devant ce miracle de science et de technologie. Comme ils essayaient d'ingurgiter, à grand peine, la masse des renseignements qui venait de leur être balancée, et que leur promenade à pied pour venir ici les avait fait arriver à une heure déjà bien avancée de l'après-midi, Hélène, anciennement Hibard, leur proposa de rester pour le souper. Mais, plus désireux de partir afin d'ourdir la suite de leur plan que par réelle politesse, Ernest répondit :

- Non, non, on vous remercie bien, mais on voit que vous avez déjà pas mal d'enfants à manger ce soir.

- Oh non, vous pensez, ce ne sont que mes deux fils Alex, Pierre et leur amie Amy...

Quinze jours plus tard, rebelote. Devant la chapelle Ste-Fénestrine, on s'occupait de choses autrement plus sérieuses. La 100000ème ciste reposait toujours dans sa cache, et les Cisteurs les plus émérites avaient à nouveau loué le gîte. Quinze jours plus tôt, c'était pour les bleus ; là les grands pontes s'attaquaient à plus dur. La 100000e était cachée à Saint Marcelin !... Mais où ? Tous l'ignoraient encore car on butait sur un code mystérieux qui n'avait à ce jour jamais été décrypté. Dans le jargon des Cisteurs, on l'appelait le code Barre et celui qui en ferait sauter la clé gagnerait gros.

Jean-Luc était de l'aventure. Assis sur une pierre, il cogitait ferme. S'il fallait rester un mois, il resterait. Il y avait aussi Sénèque, chasseur de l'Oise, Clytemnestre, grande prêtresse des Côtes-d'Armor, Gégène, berger allemand, Laura du 93 et cinq autres qui fouillaient dans leur crâne de quoi faire germer l'ébauche d'une idée.

Ils cherchèrent à briser le code pendant deux jours, à s'en donner des migraines. Mais il résistait. Le texte de l'énigme semblait être composé de vrais mots. Mais ces mots ne ressemblaient à rien de connu, sinon, lorsqu'on les lisait à haute voix, à des grognements de phacochère en rut.

- Je renonce ! fit Clytemnestre. Je suis épuisée.

C'est alors que Poincho, un Cisteur étudiant d'une école de commerce, remarqua quelque chose.

- Regardez ce mot : "Inuktitut"...

- À tes souhaits ! fit Jean-Luc.

- Non, je suis sérieux. Ça me dit quelque chose, j'ai déjà vu ce mot quelque part... Quelqu'un a un dico ?

- Oui, mais pas un dico de serbo-croate, j'ai juste un Larousse ! rigola Sénèque.

Poincho feuilleta l'ouvrage et poussa un cri de triomphe :

- Je le savais ! Je le savais !

- Quoi ? firent les autres en choeur.

- L'inuktitut est la langue parlée par les Esquimaux ! Et comment s'appelle la ciste N° 100000, hein, je vous le demande ?... "La ciste du 1er avril" !

- Et alors ? fit JPK651296B, un Cisteur essonnien qui aimait les choses simples. C'est bien pour ça qu'on a cherché autour de l'idée des poissons d'avril. On n'a rien trouvé, si ce n'est qu'il existait déjà une ciste qui avait pour thème le 1er avril : la N°264. Elle est complètement naze.

- Le 1er avril 1999 fut créé l'état du Nunavut. C'est la patrie des Inuits, c'est-à-dire des Esquimaux ! répondit Poincho.

- Ça voudrait dire que l'énigme est écrite en inuk... inakmachin ? Mais alors, qui va nous traduire ça ?

- L'ambassade du Canada !

Le code barre sera-t-il décrypté ? Vous le saurez dans le prochain numéro.

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
Sur la piste des Résistants par Jrvhal
 


Ce jour-là, un jour de juin ensoleillé, le but de notre escapade, pour Vinibrez et moi, était de déposer une ciste dans la soupe aux cailloux du cap Sizun. Tout à fait séduites que nous fûmes par cette belle mer à perte de vue, ces chapelles de loin en loin sous le ciel bleu, ce sentier littoral en haut de falaises aux vertiges sublimes et ces landes couvertes de bruyères mauves et romantiques, nous programmons un futur séjour "cueillette et sav" pour le mois de novembre.

Le jour dit, alors même que nous essuyons coup de vent sur coup de vent en un terrible week-end de tempête (pas prévu et pas de chance !), nous cherchons, entre autres, la ciste "les Résistants" cachée par Naoned_cisteurs. 

C'est le crépuscule. Nous roulons vers cette ciste choisie aussi pour satisfaire une coquette nostalgie : c'est au lycée Honoré Estienne d'Orves de Nice que notre amitié débuta et nous allons vers la stèle du héros... !

Nous voilà donc plutôt euphoriques et d'une témérité encore insoupçonnée, à la recherche de ce "minuscule port breton" ce qui est, en ces côtes de falaises abruptes, un véritable euphémisme.

Imaginez donc la scène, nous passons une dernière maison, la nuit tombe, le ciel est noir, plein de gros nuages de plomb... Un chemin très sauvage descend à travers des landes battues par un vent bruyant, comme dans le pire de vos cauchemars sur la tempête... Et dans le halo des codes, puis des phares, un passage tout juste marqué serpente...

Bien au chaud dans la voiture, nous fanfaronnons...


 
"Ah c'est super, on va se retrouver dans l'ambiance du débarquement" (le passage entre la haute mer et la côte dans une petite barque au milieu de vagues déchaînées, l'abordage, guidé par un halo tremblant, sur des rochers glissants battus par des vagues monstrueuses, la patrouille éventuelle avec ses mitraillettes, la grimpette sous la pluie glacée dans les failles de la falaise et la course dans la lande découverte jusqu'à la chaumière salvatrice !).
 
Petit à petit le silence se fait. On y est, dans l'ambiance... Vous savez, celle où l'on a envie (mais où l'on n'ose pas) de mettre, comme si c'était le bon moment, la radio... Enfin ces moments où l'on quitte le vrai présent pour se rassurer juste un bref instant dans un monde-bulle où l'habitude fait office de câlins...
Ouf ! Au bout du serpentin, un espace, un "parking"... Je pourrai y faire demi-tour... Et si on s'arrêtait là pour continuer à pied ? Ce n'est plus vraiment évident qu'il y ait un chemin...
 
Et hop, exit de la voiture... Il fait noir, les vagues se fracassent sur les falaises, l'orage gronde comme avant de mordre. Vinibrez et moi communions un peu avec ce que ces hommes ont vécu : la pluie, le "Halt !" et la mitraillette éventuelle en moins.
 
La stèle est bien là, à quelques pas... Nous essayons de jeter un œil vers le gouffre proche, dont la gueule blanchie d'écume semble prête à nous avaler... Juste un peu de vertige, quoi !

Bon, reprenons-nous, sacs à dos ajustés, bonnets enfoncés sur les oreilles glacées, lampes frontales allumées... (Au nom de notre amitié, tiens, on se serait bien tenues par la main s'il n'y avait eu une quasi-impossibilité, malgré les gants, de les sortir des poches)

 

Et puis il a fallu encore grimper derrière la stèle !
La cache est décrite avec précision, on ne peut se tromper... Ça, bravo les Nanoed_cisteurs !

Vinibrez glisse la main sous le coin de ciment et pousse un hurlement !!! Pour ma part, j'ai cru m'évanouir à ce cri...
 
Oh, rien de bien grave cependant... Sans trop regarder, elle avait mis la main sur un énorme crapaud accroché au joli plastique noir de la ciste. Il la "couvait" et ne voulait pas la lâcher.
 
Finalement, bien secouée, la ciste finit par se débarrasser de l'intrus, qui de ce pas plein de grandes pattes qui se déplient gauchement, s'éloigne vers le fond de la cache pour continuer à nous observer de son œil glauque surveillé, par mon faisceau de lampe frontale...

L'échange se fait bien vite... Le retour, on ne se souvient pas... On a dû se raconter nos frasques de lycéennes pour égayer l'ambiance !!!

 

VOUS CONNAISSEZ LA CHANSON ?
 
Du pastiche à consommer sans modération… par Locotwister
 

"Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les p'tites cistes : le vrai, le faux, le laid, le beau, et puis surtout chercher un trou...". Tout le monde connaît l'original, peut-être un peu moins cette très libre adaptation de Cst73, que Pierre Perret ne renierait pas s'il connaissait notre jeu (d'ailleurs, qui sait ?).

Le patrimoine de la chanson française, voire internationale, est riche, TRÈS riche, suffisamment en tout cas, pour détourner quelques textes, au grand dam de leur auteur, et les adapter à notre passe-temps favori.

Qu'il serait bon d'entendre France Gall déclamer "les cistes !!!" ou Jean-Jacques Goldman se demander : "Qu'est-ce qu'on peut bien faire, après ça ? (ben... cister !!!)", pourvu que l'on ait (quelque peu) revisité les paroles initiales...

C'est cet objectif que s'est donné ce sujet du Salon des Divers-tissements : laisser libre cours à l'imagination des Cisteurs et les inviter à se réapproprier les paroles, en prenant garde toutefois à en respecter la musicalité.

Il n'y a rien à déclarer à la SACEM ; juste à se creuser un peu les méninges et donner le lien vers un site Internet (Youtube, ...) pour que les "lectauditeurs" puissent comparer l'œuvre pastichée avec la version originale.


Ce sujet avait été initialement lancé dans l' "ancien" Newforez et a été repris dans le forum actuel. Il ne tient qu'aux Cisteurs-poètes-auteurs-compositeurs méconnus de se faire connaître dans ce sujet suivant : CLIC et de laisser parler leur créativité.

Il paraît même que Boris Vian y aurait contribué post-mortem et aurait décidé, in fine, de terminer son "Déserteur" par : "Si vous partez cister, prévenez vos gendarmes, qu'vous êtes tombé sous l'charme de ces p'tites boîtes dorées". Affaire à suivre...

 

 

ELLES COURENT, ELLES COURENT... LES CISTES MOBILES
 
Les anecdotes de la Diaichotte : Sacré farceur ! par Eustache
 

La neuvième Diaichotte, cachée par Seri02, nous emmenait cette fois-ci, voir la Tour Eiffel...
C'est en effet dans la petite commune haute-saônoise de Soing, à mi-distance entre Gray et Vesoul, qu'un premier indice nous faisait pointer sur la réplique au 1:20ème de l'illustre "vieille dame" parisienne.

Après une dernière recherche d'azimut, le spot ne faisant plus aucun doute pour les chercheurs assidus, Munshine propose de s'y retrouver pour une recherche finale en commun, suivie d'un resto...
Nous étions donc six à nous retrouver à la fontaine des Ormois en ce samedi ensoleillé de février.

Six, dont quatre à se lancer à la recherche de la boîte. Allez savoir pourquoi, Eustache, va-nu-pieds jamais pressée, est allée mettre ses chaussures de rando et prendre son appareil photo, et Munshine, qui a sans doute plus l'âme d'un Cacheur, se contentait d'observer...

JM, dont le flair légendaire et l'oeil affuté ont fait la réputation, a tôt fait de mettre la main sur la verrine.

Bizarrement, le contenant a changé... Seri02 aurait-il eu un souci avec l'original ?
Bah, ce n'est pas bien grave... Et nous de continuer à papoter...
C'est alors que Munshine suggère à JM de gratter le banco, des fois que...
...
Pas de banco dans cette boîte, mais un avertissement : c'était là une fausse Diaichotte que JM avait dénichée ! Et manifestement, celle-ci portant le numéro deux sur quatre, il y en avait trois autres à trouver...

Sacré farceur de Munshine !
On avait bien compris, au moment où sur le forum on mentionnait un restaurant dont l'enseigne faisait penser à une certaine naïade (cf "Ils voient des Cisteurs partout"), qu'il était déjà venu faire un tour et avait fait chou-blanc. Ses explications embrouillées ne nous avaient cependant pas franchement convaincus, mais on avait oublié tout cela en se mettant en chasse...

Les quatre "pseudo cistes" réunies, une nouvelle énigme nous attendait, résolue en deux temps trois mouvements par le tandem de choc McJm.

Une inversion d'azimut, un coup d'oeil à la carte, et nous voici embarqués à travers champs à quelques centaines de mètres de là, jusqu'à une autre "tour eiffel", éolienne celle-là, qui avait recueilli la fugueuse !

Sacré Munshine... Je crois qu'il n'a pas fini de nous faire avaler des couleuvres cistiques... mais on aime ça !


Lililabellule, MC, JM, Munshine

 

PS : Merci à ValéeTiti, qui, ne pouvant se joindre à nous ce jour-là, nous a offert, cachées et mises en ligne de la veille, trois nouvelles cistes dans les environs...

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 



Ovive, par MCJM (en Haute-Saône)
 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS
 
Phaïdra par Adopeste
 

Samedi 12 février, j'ai eu la surprise de trouver un mp d'Adopeste... qui me félicitait pour ma millième ciste et ajoutait : "Comme tu peux le voir, rien n'échappe aux rédacteurs du Ciste-Thématique...", avant de me demander si je voulais bien écrire un petit article pour le journal.
 
Effectivement rien ne leur échappe à nos rédacteurs, car cette millième, elle n'a rien de glorieux et elle s'est fait attendre bien longtemps !
 
J'ai dû stagner autour de 985 pendant tout l'été, saison pourtant ô combien propice à la cueillette de la ciste... et j'ose à peine dire que j'ai trouvé ma première boîte en août 2004... on aura compris que ma fidélité aux cistes n'a d'égale que ma lenteur... et celle de Cracos, qui approche les 900 et a trouvé sa première en... janvier 2003 !

Enfin, là je suis tranquille, vu que nous cistons ensemble, il ne risque pas de me rattraper de si tôt !

Je ne vais pas ici me présenter de nouveau, il doit y avoir un vieil article dans les archives du journal (CT N° 10), qui en dit déjà beaucoup. Je voudrais juste profiter de ce texte pour parler d'autres Cisteurs.

Depuis trois ans maintenant, j'ai quitté l'Yonne pour venir en Normandie retrouver Cracos. Tout d'abord, à Dom.cats, Ninja, Denis, Jober, les Pichouns, Archéo, Tioo, tous les arpenteurs de la forêt de Montargis, de très grosses bises... qu'ils n'hésitent pas à venir cister en Normandie, ils seront toujours les bienvenus !

Parce que nous serons heureux de les accueillir et que la Normandie est superbe !

Lorsque je suis arrivée ici, je ne connaissais rien de la région. Bien sûr, en fan de base d'Arsène Lupin depuis ma jeunesse, j'étais déjà venue à Étretat, admirer l'aiguille et comme beaucoup d'autres, rêver que peut-être, après tout, pourquoi pas... et si vraiment elle était creuse... Et puis évidemment j'avais visité Rouen et son impressionnante ou impressionniste cathédrale, mais ma vision de la Normandie se limitait à peu près à cela.

Et là, je dis : "Merci les Cisteurs !" En quelques mois de recherches de cistes, Cracos et moi avons traversé le pays de Caux et le pays de Bray dans tous les sens, découvert des endroits magnifiques, célèbres ou intimes, que seuls les Cisteurs connaissent, des moulins, des pigeonniers, des lavoirs, des vestiges romains...

Il va être difficile de parler de tous ces itinéraires superbes sans en oublier, et je ne voudrais froisser personne... Je vais quand même m'y risquer en comptant sur votre indulgence (pour les réclamations, je les recevrai au prochain picniciste.
 
Comment ne pas commencer par remercier Jmandco ? Un souvenir inoubliable : sa série sur les traces d'Emma Bovary, le jour du printemps... sous la neige, dans les pas de Flaubert ! Et toutes ses séries en Caux ou en pays de Bray qui vaut vraiment d'être découvert.
Big, ses croix, ses gargouilles et bien sûr ses moulins que Cracos suit de très près !
Vingeon et les Branq', qui ne sont plus très loin de chez nous maintenant.
Stygo et ses sources et Dryadorée qui nous fait découvrir la région dieppoise. Et puis un mot aussi pour les très belles balades dans l'Eure grâce à Mamiecat (je vous recommande particulièrement sa série sur les orchidées, mais comme c'est bien précisé : prenez des vitamines !) et à Jéripat.

Bref, au bout de quelques mois, mes collègues n'en revenaient pas : comment la petite nouvelle pouvait-elle déjà connaître autant la région et même des endroits que certains vieux normands ignoraient ?

Mais je vais faire court : Adopeste attend mon texte et je ne voudrais pas lasser les lecteurs : après avoir découvert la région, nous avons eu la chance, grâce aux picnicistes, de découvrir les Cisteurs qui avaient caché toutes ces boîtes , et d'autres venus de beaucoup plus loin... de l'Oise, ou de la région parisienne !

Et quand, en juillet dernier, nous avons déménagé pour nous installer entre Dieppe et Rouen, à une vingtaine de kilomètres de la mer, qui est-ce qui était là pour nous aider à porter les cartons, les armoires et le piano ?

Je vous le donne en mille ?
Des Cisteurs ! Merci encore à vous tous !
Décidément, c'est vrai qu'avec les cistes, on trouve des trésors... de vrais trésors d'amitié !

 

PUB !
 
Mone Meno par Herisson
 

Herisson a fait une pause dans son activité cistique... pour écrire un livre ("Phylomme"). Ce n'est pas un livre sur les cistes mais le style (avec des énigmes et beaucoup de jeux de mots) rappelle des souvenirs.

"Mone Meno coulait une vie tranquille dans la petite ville de Vendus. Une lettre va tout bouleverser et l'entraîner dans une folle équipée à travers le (beau) monde. Un parcours initiatique sur les traces de savants inconnus tel Newton et sa pomme. Des révélations étonnantes, souvent véridiques... Mone sera confronté à des énigmes ; il affrontera des ennemis, notamment Athalie. Mais il sera aidé (on s'y attendait) et même plus, par Germaine-Sophie pour ne rien vous cacher. De l'amour ? oui. De l'alcool ? oui. Voyage de Gulliver ? oui. Vous ne sortirez pas indemne de cette lecture mais au moins votre QI fera un bond de joie. Alors, tentez l'aventure. Dites-vous qu'il y a un site web sur lequel vous découvrirez un forum et le moyen d'acquérir Phylomme."

 

 

 Balade au Lac du Salagou (34) par Ovive34

 

 

 
 Que voilà une drôle de pierre....
Une énorme paire de fesses !!!!
Un homme ou une femme couché sur le ventre ?

Bref, pierre trouvée sur une ciste du Maine-et-Loire et photographiée par AkmonBou-Spicéa.

 

 

Ont participé à la rédaction de cette newsletter : Adopeste, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation