JOURNAL DES CISTEURS N°64
Parution du 01/05/2011
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
par Cleapotre
 

"En avril, ne te découvre pas d’un fil", qu’ils disaient !

Tu parles, Charles ! Les agriculteurs crient déjà à la canicule, les touristes de Pâques se ruent sur les plages, tandis que dans les stations de sports d’hiver, des skieurs en herbe sont contraints de slalomer… entre les plaques de neige.
Côté Cisteurs, cette offensive estivale précoce n’apporte que du bonheur : les Cacheurs repèrent de nouvelles planques, les sorties des Chercheurs se multiplient (il n’y a qu’à voir la pléthore de nouveaux médaillés – Emiles en tête), on part toute la journée en rando balade, et on prolonge le plaisir jusque tard le soir, profitant d’un crépuscule repoussé par la nouvelle heure d’été, quand le ciel nocturne dégagé, limpide et lumineux n’incite pas lui-même à jouer les hiboux… Bien sûr, après un tel décrassage, la fatigue nous accable à peine nos pénates regagnées : direct au lit, pour se retaper avant la sortie du lendemain…
Oui, mais avec tout ça, il ne reste plus guère de temps pour alimenter votre mensuel favori en articles, portraits, anecdotes, comptes-rendus de réunions, etc… Jugez vous-mêmes comme ce numéro se présente plus clairsemé qu’à l’habitude ! Sans vos apports spontanés, c’est le chômage technique pour toute l’équipe de la rédaction : On ne trouve plus matière à buller, Butterfly multiplie les tests de recettes au risque de s’obésifier, Ovive nous menace même de partir en vacances !...

Alors, soyez sympas, faites nous partager plus régulièrement vos moments de plaisir cistique ! Et en mai… Faites aussi ce qu’il NOUS plaît !...

 

 

TRAITS & PORTRAITS
 
Gaszel par Eustache
 

CT : Bonjour Gaszel,

Mythiques chasseurs de cistes franc-comtois, vous avez trouvé votre première boîte en février 2006... Comment avez-vous découvert ce jeu qui est devenu une véritable passion ?

Gaszel : J'ai connu les cistes grâce à mon fils, qui le tenait lui-même d'un ami. Comme il nous savait randonneurs et appréciant beaucoup la nature, il était sûr que ça nous plairait... Et il ne s'est pas trompé ! 

CT : "Les Gaszel"... Qui se cache derrière ce pseudo qui laisse bien présager votre redoutable efficacité pour décapsuler les dernières cistes mises en ligne ?

Gaszel : Nous avons pris pour pseudo, les premières lettres du prénom de nos deux petits-enfants... (ndlr : et puisque vous aimez les énigmes, je vous laisse deviner...)

Nous sommes maintenant tous les deux retraités et nous consacrons une grande partie de notre temps et de nos loisirs aux cistes.

C'est en général moi qui ai la charge de résoudre les énigmes, et c'est Monsieur qui cherche sur le terrain, fait les échanges et tamponne le carnet de passage.

CT : Quelles sont les énigmes qui vous ont donné le plus de fil à retordre, et pour lesquelles le décryptage a été une belle victoire ?

Gaszel : Pour moi qui suis "la décodeuse" du tandem, ce sont les cryptos complexes qui me causent le plus de tracas !
Depuis quelques temps, nos Cacheurs élaborent des énigmes de plus en plus complexes, et ça arrive de trouver plusieurs niveaux de codages dans la même énigme !
Mais lorsque la solution apparaît... quelle montée d'adrénaline et quel bonheur !
En Haute-Saône, nos amis Mcjm nous ont ainsi concocté "La ciste du balcon" : on est parti sur une fausse piste, et après avoir longuement insisté dans ce sens, on l'a enfin attrapée par le bon bout... pour se rendre compte qu'elle n'était pas si difficile que ça ! Quel fou rire !

CT : Et quelles sont les cistes qui vous ont fait découvrir les plus beaux spots ?

Gaszel : Bien sûr, la recherche des cistes nous a également permis de découvrir de magnifiques sites, dans le Jura ou en Bretagne... Parmi ceux-là, "La légende de la Yésotte et de la Serpente", "Pierre cerclée d'émeraudes montée en bague", "La ciste du sommet" ou encore la randonnée de Crettens "La ballade des sources" (@BE@71629@ et suite)...

CT : Vous êtes aussi Cacheurs... Quel spot en particulier êtes-vous fiers d'avoir fait découvrir ?

Gaszel : En Alsace, nous avons caché une série de treize cistes, "Le sentier des bunkers" (@68@48645@ et suite), qui a l'air de bien plaire ! Plus de quarante visites à ce jour sur la série ! Il y a deux ans, nous avons même eu la joie d'obtenir un "CistAwards" aux élections des meilleures cistes alsaciennes.

CT : Quels sont vos plus beaux souvenirs sur la piste des cistes ?

Gaszel : Oh... il en en a beaucoup !
Les rencontres cistiques en particulier nous ont permis de rencontrer beaucoup de monde, en Franche-Comté, Alsace, Vosges, Suisse... et au fil du temps, une véritable amitié s'est installée avec certains...

CT : Merci Gaszel, et bonne continuation... aussi rapides que l'antilope !

 "Les Gaszel" en compagnie de "MC" (de Mcjm)

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 


Le couple de Cisteurs franc-comtois est attendu en Suisse ! 
Envoi de Sarkara qui rappelle aux Gaszel que la vitesse est limitée à l'entrée dans l'agglomération !

 
 
Bob d'Artois (Photo de Mondéka et Monkassel sur une ciste de topfe62)
 

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN MYSTÈRE DE MAI
 

 

 

Sous quel pseudo ce cache cet enfant devenu grand ?

Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de mai.

C'est ICI.

 

 

 

 

 

NEVERS AND NEVERS AGAIN !
 
Autopsie d'un flop (vrai-faux poisson) par Philippe d'Euck
 

Tellement gros, ce poisson, que personne n'y a cru ! Mais c'était le but, que personne n'y croie, et il a plutôt été réussi puisque nous sommes vraiment allés à Nevers. Et toc !

 

Lors de mes vacances d'été 2009, ayant eu le grand plaisir de faire la connaissance d'Ovive, nous avons pensé que ce serait extra de réunir tous les membres de la Rédac pour se régaler les papilles quelque part autour d'une bonne table. Mais, comme vous le savez, le temps passe très vite, et c'est un an après que nous avons réitéré cette bien belle idée au cours d'un autre bon repas dégusté lors des vacances suivantes. C'est sûr, en mangeant, ça donne encore l'idée de vouloir manger, même pas peur ! Et, dès la rentrée, la proposition de bamboula était lancée sur notre forum "Salle de Travail".

Comme vous le savez aussi, ce n'est déjà pas facile de pouvoir définir et fixer à la fois un lieu et une date de RDV pour se réunir simplement à 4 ou 5 personnes habitant la même ville, alors, concernant les disponibilités de chacun et le choix du lieu pour 17 personnes, qui plus est se terrant aux quatre bouts des six coins de l'hexagone, il faut être bardés de diplômes en logistique, avoir tous un mental et l'énergie d'un organisateur speedé de soirées VIP, et être prêts à ne pas se décourager face à la cauchemardesque foultitude de communications qui seront nécessaires pour mener tout cela à bien !

Pour la date, c'est quand même en janvier dernier, après 5 mois de conciliabules, et plus de 4 bonnes pages de ce sujet sur notre forum (si, si), qu'elle a été enfin arrêtée unanimement au week-end du samedi 19 et dimanche 20 mars 2011. Ne restait plus que le lieu à trouver, qui puisse arranger tout le monde. Pour cela, rien de plus logique : chercher le barycentre, lieu magique s'il en est, déterminé selon une moyenne calculée par rapport aux pénates de chacun ! Point géographique très subtil, permettant donc une équité à nulle autre pareille, faisant, par exemple, qu'il serait impossible à l'un ou à plusieurs des convives un peu éméché(s) en fin de repas, de se crêper verbalement le chignon avec des "Pfff, et dire que j'ai fait plus de 700 bornes pour entendre ça, alors que toi t'en as fait que 150 !!!", etc...

Au lieu de faire ça avec des trucs de Geeks (coordonnées GPS, et tout le tremblement, qui permettent de trouver en 2 minutes comme l'ont fait Cleapotre et Chamix), étant d'esprit "crayon/papier" ou "analogique" plutôt que résolument "numérique", c'est avec de machiavéliques bricolages, montés à l'aide de matériels divers, que je me suis amusé à y mettre la main dessus, sur ce foutu barycentre. Mais une fois la 989 bien aplatie et punaisée sur la table, une fois l'ensemble percé de trous, exactement positionnés sur les terriers de chacun, malgré le poids des canettes de bière pendues au bout de chaque fil relié à un petit anneau dont le centre déterminerait par glissement le point cherché, il s'est avéré que la table était trop épaisse, et le frottement des fils sur cette large épaisseur des trous étant trop important, il n'a pas permis au set Geotrouvetouesque de fonctionner correctement. J'en ai été quitte pour me prendre un cri à la tête par mon épouse, me découvrant devant cette machinerie montée dans le garage : "Ça va pas non, c'est quoi ces trous dans ma table, c'est quoi encore, ces c.... ???" Alors j'ai laissé tomber, et puis ce n'était que pour le fun, pour le plaisir de bricoler et de procéder ainsi, juste pour voir si ce dispositif permettait de tomber sur le même point que Cleapotre et Chamix nous avaient donné depuis un moment. Bref, nous l'avions notre barycentre !

Mais nous savions d'avance que nous aurions plus de chances qu'il fut en pleine cambrousse, que de voir avec le zoom de Google Maps ou de Google Earth poussé au maximum, qu'il tomberait pile-poil sur le toit du hall d'entrée d'un trois étoiles gastronomique. C'est vrai qu'en faisant un autre calcul, en supposant qu'Ovive soit Ch'ti plutôt que Provençale, et que Woodpecker La Piverte soit Bretonne au lieu de Dauphinoise, nous aurions atterri pas très loin de chez Lasserre, mais bon, il a fallu faire avec ! Au moins, elles savent donc, maintenant, où il faudra déménager pour la bamboula de l'année prochaine !

Effectivement, notre fameux barycentre était en pleine campagne, là, au milieu de nulle part, à quelques kilomètres de Nevers, alors... va pour Nevers ! C'est joli, Nevers. En quelques clics sur les restos de cette belle et paisible cité, nous avons vite trouvé notre bonheur, et le restaurant cité par Ovive dans le poisson du journal d'avril est bien celui qui nous a accueillis, "La Botte de Nevers". Et les échanges, dans les cistes nivernaises, n'étaient donc pas fictifs.

Ce fut une magnifique rencontre, un vrai plaisir et un très beau week-end. Il a été vraiment dommage que tout le monde n'ait pu s'y rendre, mais ce sera pour une prochaine fois.

 
Eh oui...
Nous sommes bien dix-sept,
Mais pas de prompt renfort,
Nous nous vîmes que treize,
En arrivant au port !

Purée, 13 à table, juste bien ! Mais non voyons, c'est fini ces superstitions d'un autre âge, aucun souci, tout s'est très bien passé, et je reprends la signature de Laud91, que j'aime bien, pour dire ça l'effectue ! On a tous trinqué à l'amitié, avec une pensée pour les absents de la Rédac, pour toutes les Cisteuses et Cisteurs, et, bien sûr, pour Max.

Ah, oui, une dernière chose : dans le forum "Salle de Travail", nous avons intitulé le sujet "BamboulaPapillesque", et il y en a pour plus de 17 pages de délires, c'est vous dire que quand ça concerne la bouffe, on ne plaint pas l'encre ! Tiens, un de ces quatre, on vous fera une rubrique "Les Coulisses du CT".

Voici l'illustration de la recette d'huîtres à la verveine à la mode d'Artois présentée par Ovive34 le mois dernier.


 

GASTRONOMIE
 
Ragoût d'humain à la B(r)ière par Crap le Lapin
 

Pour 4 lapins :

- 1 week-end de Pâques dans les marais de Loire-Atlantique
- 6 humains pas très futés généreusement nappés de chocolat
- Du soleil, beaucoup d'eau salée et de sable
- Quelques dizaines de coquillages (espèce dite "porcelaine puce")

Lorsque les humains se rassemblent, Crap avait déjà constaté qu'ils ne faisaient pas preuve de grande intelligence. Ce week-end pascal en a été l'un des innombrables exemples.
Six humains (Takiko, Wawoga, Soizic, Bob d'Artois, Akmonbou-Spicéa et Locotwister) avaient décidé de profiter de ces trois jours pour aller chercher quelques cistes dans le marais briéron. Après quelques heures voire de journées entières de décodages d'énigmes pourtant largement à la portée du plus inculte de ses congénères, les voilà partis en quête de leurs trésors, parfois au mépris des recommandations. C'est ainsi que, bravant le conseil leur intimant de "prévoir les bottes en période humide" , ils arpentèrent les chemins marécageux, sous un soleil de plomb. Et arriva ce qui devait arriver : A quelques dizaines de mètres du lieu recherché, ils durent enlever chaussures, chaussettes et même parfois appareils-photo pour atteindre leur but, au prix de quelques glissades pas souvent contrôlées. Dissimulé dans les herbes hautes, Crap était obligé de se retenir d'éclater de rire pour ne pas se faire repérer. Comme ils étaient ridicules !

L'avaient-ils entendu ? Toujours est-il qu'ils décidèrent de se rabattre vers une valeur sûre (ou tout du moins le pensaient-ils…) : les bois. Sur place, Crap alla saluer ses amies les vaches, descendues de Mayenne pour l'occasion, et alla se poster à un nouvel endroit stratégique. Et de nouveau quelle rigolade ! Certes l'endroit était praticable à pied sec, mais c'était sans compter sur la présence d'un plan d'eau dans les sous-bois, et de ses habitants : les moustiques ! De mémoire de lapin il n'avait jamais vu, pour une fois, autant d'intelligence de la part des humains pour rester au même endroit le minimum de temps pour empêcher ces adorables insectes de savourer goulûment le repas qui leur était servi sur place, parfois même en les applaudissant, ce que Crap ne comprenait d'ailleurs toujours pas ! Leur moisson terminée, les humains se livraient à d'étranges danses, qu'il n'essaya pas non plus comprendre sur le moment, mais qu'il se promit d'élucider prochainement (CLIC).

Au retour à leur campement, Crap eut une vision d'horreur et comprit que les humains, sous leur apparente compassion vis-à-vis de ceux de sa race, n'étaient qu'hypocrisie et cruauté : l'un d'entre eux brandit un lapin à bout de bras et le laissa s'écraser en mille morceaux sur le sol. Ils se jetèrent ensuite frénétiquement dessus et le dévorèrent : "Mmm, une oreille de Crap !", "Miam, je lui mange ses yeux. Comme ça, il ne pourra plus rien voir de son sacrifice. Il ne tiendra pas jusqu'à lundi, vous avez ma parole !". Ce n'était pas un vrai lapin, tenta-t-il de se rassurer, mais Crap s'enfuit horrifié et regagna son terrier où il s'enferma à double-tour en tremblotant. Et il préparait sa vengeance pour son prochain passage dans cette région : la préparation d'un ragoût d'humain à la B(r)ière !

Je ne vous salue pas.

 

(Signé DG - Ciste-Thématique n°40) 

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

A VOS AGENDAS !
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

8 mai - Randobleau 10, Bloh Lanta (forum Seine-et-Marne)

14 mai - Rencontre cistique Sud Gironde (forum Aquitaine)

15 mai - Saint-Matthias (forum PACA)

22 mai - La millième drômoise (forum Rhône-Alpes, Vallée du Rhône et Loire)

22 et 23 mai - Les Cistenfolies (forum Midi-Pyrénées)

29 mai - Party Ciste Passion (forum Vosges

Du 2 au 5 juin (le 4 pour une seule journée) - Séjour cistique dans le Jura (forum Franche-Comté)

18 juin - Rencontre chez la Reine Boudicca. (forum Général)

 

REMUE-MENINGES
 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

CHASSE-CROISE
 
par Butterfly91
 

Définitions :

1. En répondant aux définitions, vous obtiendrez toutes les lettres nécessaires pour découvrir le texte caché dans la grille. Pour ce faire, il suffit de replacer chaque lettre dans la case correspondante suivant le numéro d'ordre qui y figure.

2. Pour faciliter vos recherches, la première colonne de la grille à définitions indique le prénom, le nom et l'œuvre de laquelle nous avons prélevé l'extrait à découvrir.

3. Le texte se lit de gauche à droite en partant de la première ligne horizontale.

 

 

 

STATISTIQUES
 
Mars 2011. Cistes cachées : 1203, Nb d’échanges : 17859, Nb d’inscrits : 1209.
 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, le féroce Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
J'suis trop forte en botanique ! par Ovive34
 

J'avais promis d'apporter quelques herbes de Provence à mes copains de la rédaction lors de notre "bamboula papillesque".

Le problème, c'est qu'en allant les cueillir dans ma garrigue, je n'ai pas trouvé de sauge.

Quand la semaine suivante je suis passée devant une chapelle gardoise, j'ai décidé d'en faire le tour pour essayer de trouver une ciste sans énigme...

Je n'ai pas trouvé de ciste mais, ô joie ! la chapelle était entourée de sauge !

J'ai donc cueilli tout plein de sauge pour compléter ma collection de plantes aromatiques. J'ai même déraciné 2 pieds, histoire d'en replanter dans mon village puisque je n'en avais plus trouvé sur le terrain où il n'y avait que ça autrefois...

J'étais toutefois étonnée qu'elle ne sente pas grand chose... Et pour cause !

J'ai réalisé un peu plus tard que ce n'était pas de la sauge que j'avais cueilli mais un bouquet de cistes...

J'ai planté les deux pieds déracinés dans mon jardin... Deux cistes de plus à la maison !!!

 (photo Maya et son Cricri)

 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite)
 

Mine de rien madame Lapilule ne perd pas le nord !

Chambier grommela quelque chose et quitta la sacristie. Il fonça rejoindre Ernest au "New Deux Piliers".

Les deux compères décidèrent d'attendre le soir pour aller interroger Isidore Lapilule à son domicile. L'animal étant sourd comme un pot, ça n'apportait rien d'aller lui poser des questions alors qu'il était sur son tracteur, sinon une extinction de voix.
Ils passèrent la matinée à écluser des godets et à jouer aux cartes, saines activités qui ne furent interrompues que par le repas de midi, avant de reprendre à 14 H.
A 18 H, ils prirent le chemin de la ferme des Lapilule.
Pichon frappa à la porte, laquelle s'ouvrit (puisque c'était son destin).
Isidore Lapilule les accueillit :
- Tiens, bonjour Gaston, bonjour Ernest !
- On peut entrer ? demanda Pichon.
- Quoi ?
- On peut entrer ?
- Quoi ?
- On croit rêver !... ON PEUT ENTRER ???
- Désolé, je ne comprends pas un mot de ce que vous dites... Mais entrez
donc.
Ils s'installèrent à la table, et Lapilule leur versa la goutte. Puis il s'assit face à eux, les deux mains en éventail derrière ses oreilles.
Chambier commença :
- Dites, Isidore, vous aviez bien un Nimay-Palamain Modèle 1928 ?...
- Vrai. Mais je l'ai vendu.
- A qui ?
- A Jean-Philémon Nimpair, le fils de l'ancien charron.
- Quand ça ?
- Vers les années 1985-86, par là... Mais pourquoi que vous me demandez ça ?...
Chambier répondit :
- Parce qu'on pense que ma vache Clarabelle a été tuée avec cette arme.
- Pas possible ? fit Lapilule. Mais ça m'étonnerait que le fils Nimpair soit capable d'une crapulerie pareille. C'est un bon gars.
- Et où on peut le trouver, Jean-Philémon ?
Lapilule se tourna vers son épouse, présentement occupée à éplucher des patates :
- Hé, la mère ! Tu saurais pas où se trouve le fils Nimpair à c'tte heure, des fois ?
Sans lever la tête, elle répondit :
- Moi, tu me connais, l'Isidore : je ne me mêle pas de la vie des autres.
Mais je crois qu'il s'est installé à Piqueton-lez-Genêts. Il a ouvert un commerce de cycles, au 13 Impasse Vincent Delerm. Il fricote avec Mella, la fille de Line et Luc Table, qui travaillent tous les deux à la perception. La semaine dernière, il a gagné 232 Euros au Loto, et mercredi prochain, il doit amener sa chienne chez le vétérinaire pour la faire vacciner. Le 23 novembre, il aura 47 ans. J'en sais pas beaucoup plus, sinon qu'il conduit une Golf, immatriculée 2311 BR...
- Ça va, ça va ! l'interrompit Isidore.
Chambier et Pichon se levèrent et prirent congé.
Sur le chemin du retour, Chambier tira des conclusions extrêmement fines de la situation :
- Tu sais quoi, Ernest ?
- Non...
- Le coupable ne peut pas être Lapilule puisqu'il a vendu sa pétoire plus de dix ans avant le crime.
- Bien observé, vieux gars.
Un nouveau problème se posait aux deux enquêteurs improvisés : comment rallier Piqueton-lez-Genêts ? Le village se trouvait à onze kilomètres de là en direction du Nord-est, et leurs rhumatismes les tiraillaient affreusement depuis leur promenade nocturne avec les Cisteurs, raison pour laquelle ils ingurgitaient encore plus d'alcool qu'à l'accoutumée, s'étant mutuellement persuadés que le vin calmait tous les maux ("Boire 2 verres de vin rouge par jour est bon à la santé qu'il paraît. Comme on est particulièrement malades, je suis d'avis que deux verres ne suffiront pas...").
Ces kilomètres de marche à pied ne promettaient rien de bon, et leur dernière expérience cycliste n'était guère plus encourageante.
Il y avait bien le bus qui faisait la liaison entre Bourac et Maillezan-le-Haut, mais Gaston Chambier s'était promis de ne plus le prendre depuis la fois où Alphonse Adeussant l'avait fait descendre de force et abusivement sous le prétexte fallacieux qu'il crachait les résidus de sa chique à l'intérieur du véhicule.
Etant donné qu'aucune ligne aérienne n'avait encore établi de vols réguliers entre Saint Marcelin-sur-Poulaire et Piqueton-lez-Genêts - Ernest afficha un sourire discret en pensant aux paroles de Renaud "On est mal desservi dans c' quartier nom de nom" - et que la Poulaire n'était plus navigable depuis la tempête de 1999 qui avait abattu un grand nombre d'arbres en travers du cours d'eau (et que de toute façon, elle ne passait pas par Piqueton-lez-Genêts), ne restait plus que la voiture.
- Mais au fait, Ernest, t'avais pas une DS dans le temps ?
- Si fait, mon vieux gars ! Même que je l'ai toujours, bien rangée dans mon garage.
- Aïe...
Chambier n'avait pas voulu exprimer son inquiétude à voix haute, mais, comme à l'accoutumée, sa parole fut plus rapide que sa pensée.
- Pourquoi ça, "aïe" ? Qu'est-ce que t'entends par "aïe" ?...
- Rien de mal, l'Ernest, t'énerve pas. C'est juste que comme tu en parles, j'imagine qu'elle a pas roulé depuis des lustres.
- Ah ça, effectivement... Même que pour la faire redémarrer, ça va être une autre paire de manches. Je crois bien qu'il me reste quand même un ou deux bidons d'essence, si je m'en suis pas servi pour foutre le feu au premier gîte qu'ils ont construit à côté de chez toi.
- Ah oui c'est vrai, j'avais oublié ce truc là. Ils ont quand même attendu sept ans avant d'en reconstruire un autre.
- Oui, sauf que celui-là, ils nous l'ont fait en pierres, avec quasiment rien qui crame...
- Les vaches... compléta Chambier dans un soupir. Bon enfin c'est bien gentil, mais ça nous dit pas comment on va aller alpaguer le criminel de ma vache. Commençons par jeter un coup d’oeil à ta Citroën, on verra après comment on peut foutre le feu à un tas de pierres.

Et oui, au fait comment met-on le feu à un tas de pierres ? Cette partie du récit avait été écrite par notre ami Sap1, un excellent compagnon de route de cette Odyssée populaire.

 

Le défi-rimes du mois d'avril était : verre, vair, vert, ver, vers

Voici les 3 cinquains qui sont arrivés en tête dans le sondage, et le pseudo de leur auteur(e)

1e : Cleapotre

L'énigme était limpide et j'avais découvert
Sans mal cette cité, proche de Vancouver,
A l'écusson fascé de gueules et de vair.
Mais où trouver "lac roi" ? Où est ce "bocal verre" ?
Avais-je encore une fois tout compris de travers ?...

2e : Chamix

Pêcheur impénitent il va se mettre au vert.
A l'hameçon pendant il accroche son ver
Puis attend patiemment en composant des vers.
Sur le flot ondulant comme fourrure de vair
Il a l'œil vigilant, tout en buvant un verre.

3e : Cerambyx

Pour remporter ce jeu maîtrisez bien les vers.
Qu'entendez-vous par là ? Parlez à découvert !
Le pêcheur sous le saule asticotant le ver ?
Cendrillon à minuit et son soulier de vair ?
Les Cisteurs, tous amis partageant un bon verre ?

 

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) : Allo.hc, Baykus, Cst73, Eustache, Locotwister.

 

Après la fantaisie d'avril, revenons aux quatrains!

Les rimes imposées par Cleapotre et Chamix pour ce mois-ci sont : cachot, manchot, peluche, embûche.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !...

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 mai

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

 

Utilisez le lien "ECRIRE A CISTE THEMATIQUE" en fin de ce numéro pour votre envoi.


MIAM-MIAM
 
Gâteau roulé par Butterfly91
 

Pour 10 personnes

Pour le biscuit :
6 œufs, sel
250 g de sucre
200 g de farine
1 paquet de levure
du papier sulfurisé beurré pour faire le moule
un torchon gaufré bien mouillé

Pour la garniture : 1 pot de confiture

  • Beurrer le papier sulfurisé et chemiser un moule long
  • Battre les jaunes d'œuf avec sucre,
  • Ajouter la farine et la levure.
  • Battre les blancs en neige avec la pincée de sel et les rajouter ensuite à la pâte.
  • Verser la pâte dans le moule et la mettre dans le four 15 min à 180°.
  • Le sortir et le rouler directement dans un torchon très humide.
  • Au bout de 5 minutes, le dérouler pour étaler la confiture, puis le placer sur un plat.

Tu peux couper d'un centimètre à chaque extrémité (et le déguster !) afin que la coupe soit nette.
Quand il est refroidi, ajouter le glaçage et les décorations.


Pour le glaçage : faire fondre 35 g de margarine et ajouter ensuite les 55 g de Van Houten. Puis hors du feu, ajouter les 150 g de sucre glace et si besoin quelques gouttes de lait. Verser la garniture chaude sur le biscuit froid.


 Bon appétit !

 

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS !
 
Les Ache par Adopeste
 

Les Ache : la compil' de 0 à 1000

C=0, embarquement immédiat pour la planète ciste…


Image

Août 2007 : une balade en Ariège dans un site unique, une petite boîte découverte par hasard.
C’est quoi ça, une ciste ? Quel est donc ce monde parallèle inconnu de nous ?

C=1, un pseudo pour la famille…

Image


A nana C coco H mamouth E papou : les Ache, anagramme de toutes leurs initiales et accessoirement nom d’une petite plante, font leurs débuts cistiques. On plonge à l’unisson dans l’aventure.

A la maison, c’est H qui décrypte, mais l’apprentissage est long : il faut se familiariser avec le style de chacun.

E est réticent, il rouspète mais se prête au jeu lorsqu’une énigme résiste.
Quant à A et C, elles participent assidûment à la recherche sur le terrain mais se disputent souvent dans le choix des objets !

De 1 à 100, 1 an de navigation en solitaire...


Et on ose pousser la porte de Newforez…
Ils ont l’air normaux, ces cisteurs et ils organisent même des rencontres !

Tiens… lui, il a une moustache, je l’aurais plutôt imaginé avec des boucles d’oreilles !

Vite... à quand la prochaine rencontre pour que l’on puisse enfin les connaître ?

C=100, la fin du no-man's land

L’occasion se présente en octobre 2008 au lac du Salagou.
Première rencontre vraiment exceptionnelle : spots, cisteurs et météo inoubliables.
C’est le premier cap mythique des 100 qui est franchi.


Image


C’est aussi la toute première expérience en mode hibou… Et quelle stupéfaction d’être rejoints de nuit, sur un spot isolé, loin de tout, par une armada de cistophiles qui balaient le secteur de leurs faisceaux lumineux pour une boîboîte cachée dans des broussailles…

Les Cisteurs c’est vraiment une drôle de communauté !

De 100 à 500, le démon des cistes

Les rencontres se succèdent, les centaines défilent parfois en mode "pushing the limits"…
Savoir dompter tous ses démons pour une simple petite boîte...


Image


Et affronter…

des échelles vertigineuses,

Image


des tours interminables,

Image


des passerelles vacillantes,


des serpents terrifiants,

Image


des tunnels impénétrables,


des araignées géantes,

Image


des souterrains mystérieux,

Image


des grottes cachées...

Image


Tout cela mérite bien une petite sieste !


Depuis 500, l’âge de raison


La maturité s’installe… L’appétit cistique est-il devenu plus sélectif ?
Mais NON ! Les crises de boulimie persistent… !!! Les délires deviennent de plus en plus nombreux… Qui a dit que c’était sérieux les cistes ?

Image


C=1000, on y est ! 


On arrête ?

C’était pour rire ! Quand on a commencé, on ne peut plus s’arrêter !

Image

Et en parallèle ? Un peu moins d’une centaine de cistes cachées : dur dur de trouver des spots non cistés !

Un spot bien mignon qui nous tient à cœur sera prochainement visité aux Cistenfolies 2011 :
Au pays de Jouanissou 2 : Des brochettes pour la mariée


D’autres cistes ont fini de convertir E. Il se régale à modeler les images comme par exemple pour la ciste "Fais pas ta tête de cochon !"

Image

Enfin une énigme en particulier nous a bien fait rire lors de sa rédaction...
C’est celle rajoutée à la série "Bien Vu" : Bien vu ! – le village de la Pétoire : préparation Ache !

Attention : pour public averti !!!

Merci à tous pour ces si bons moments que vous nous faites vivre… Rendez-vous sur la piste !


 

 
 
 










Merci à Akmonbou-Spicéa, Butterfly91, Chrisnijem, Cst73, Eustache, Grosjean, Iris39, Locotwister, Marorymo, Ovive34, The Smileys pour ces panneaux déconcertants.
 
 
 
NDLR : En parlant de zoologie... un autre gros poisson s'est glissé dans le dernier numéro du Ciste-Thématique... pas de couronne remise en cause, la renumérotation des cistes n'étant bien sûr pas imaginable !
 
 

PODIUMS ET N° SPECIAUX
 

Quel mois encore riche de caps remarquables que ce mois d’avril !

Un mois qui a permis à Emmanuel78 de rejoindre les Titbinou au-delà du cap faramineux des 7000 cistes trouvées, après une quête de 2806 jours qui s’est (très provisoirement) achevée le 15/04/2011 en Essonne. C’est en effet sur la 183e représentante de la désormais célèbre série des institucistes de JMLV que le Trouveur individuel au plus impressionnant palmarès est allé franchir ce cap, aussi mythique qu’inimaginable pour la plupart d’entre nous !

Et pourtant, d’autres Trouveurs s’emploient déjà à le rejoindre, au premier rang desquels le désormais célèbre Cachou Tls qui, une fois n’est plus coutume, n’a pas eu besoin de se déplacer trop loin hors de ses bases pour devenir Saint Mille à son tour. Il faut dire que ce passage de cap ne devait pas grand chose au hasard tant le globe-Cisteur aux semelles de plastique avait bien préparé son coup depuis plusieurs mois : Le 27/04/2011, jour de ses 50 ans, la ciste @31@81762@ posée à son attention par Coachbunny est ainsi devenu sa 5000e ciste trouvée et sa 1000e ciste décapsulée en premier.
5000 cistes qu’il est allé débusquer, comme personne d’autre, aux six coins de France et aux deux pôles du globe : 86 départements français, dont 2 DOM, quatre autres pays européens et quatre autres encore, d’Asie et d’Afrique, ont en effet contribué à établir son score…
Quant aux 516 Cacheurs différents au palmarès desquels il s’est invité au moins une fois (à commencer par Bob82, fournisseur de près de 25% de ces 5000 cistes), qu’ils soient tous ici remerciés. Des Cacheurs qui, à l’initiative d’Ovive et dans le plus grand secret, ont d’ailleurs offert à Cachou un somptueux cadeau d’anniversaire, déposant en France (dans plus de 20 départements), en Suisse et en Espagne , plus de 50 nouvelles cistes à son nom, comme autant de bougies qu’il lui reste maintenant à souffler… lors d’un nouveau tour du monde !

Avril restera aussi en mémoire comme le mois où Brossard56 (le 09/04/2011) et Yogo (le 10/04/2011) ont rejoint le cap 3000.

La grande famille des Emile, enfin, s’est encore enrichie de huit nouveaux Cisteurs et c’est finalement Lequipe, pour quelques heures de "retard" sur Craky et The Smileys, qui s’est enregistré, à son probable insu, comme le 200e membre de la glorieuse Maison… Les autres Emile du mois s’illustrent par des rythmes très différents, entre le rapide Bruno1967 (448 jours), les "standards" Laula, Chaouchette et Muhuju, et le nonchalant Bob d’Artois (2594 jours, record de patience pulvérisé !). Gageons, pour mieux l’excuser, que le Grand Maître de l’Ordre des Hiboux a vraisemblablement mis un point d’honneur à attendre que l’astre nocturne pointe son nez pour effectuer l’essentiel de sa cueillette !

A ce jour, 201 Cisteurs font partie du club d'Emile ! Félicitations !

Après ce tour d’horizon complet des individus, regardons rapidement du côté des départements, pour découvrir, là aussi, deux nouveaux adhérents au cap 1000. Il s’agit de la Drôme, portée au pinacle le 27/03 dernier par une ciste de Lidof (@26@80503@ -"La Saint Emillième") et la Côte d’Or, qui l’a suivie le 22/04/2011, grâce à la "Ciste Millennium" de Lila-Rose (@21@81579@).

Les trois départements phare du mois, enfin, par leur pourcentage de progression, sont respectivement :
- la Haute-Vienne, avec 13% de nouvelles cistes en un mois (sous l’impulsion, notamment, de Neela, qui semble avoir trouvé, avec les "sacs de nœuds", une thématique facile à décliner dans ce département encore trop peu fourni…)
- l’Eure, avec 8% de progression (soit 39 cistes). Un département où une pléiade de nouveaux Cacheurs (SittingBull08 et sa rando ciste en 12 étapes, Les2a, Mamyjo, Les geotrouvetout, Miss Marple 27…) a investi le département et vient prêter main forte à l’historique Bigbrozeur !
- l’Ardèche, avec 35 nouvelles cistes et un taux de progression de 6,5%, où Papatouriste et Ardecho54 s’imposent comme fers de lance, assurant ce mois-ci 2/3 des nouvelles poses.

Pour conclure mon article, je tiens enfin à vous signaler, à toutes fins utiles, que Mai sera le mois de la Saint Emile (le 22) ! Quant à ceux que d’autres caps intéressent, voici quelques compléments gratuits :
Saint Vincent : 22 janvier
Saint Camille : 16 septembre
Saint Sibille : 9 octobre

Bonnes balades !

 

 

Ont participé à la rédaction de cette newsletter : Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation