JOURNAL DES CISTEURS N°65
Parution du 01/06/2011
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
EDITORIAL
 
Ici Longpont... par Locotwister
 

Pour ce numéro qui fleure bon la douceur estivale, c'est votre tourbillonnant serviteur qui se lance dans l'exercice périlleux de l'édito. Loin d'être un quelconque bizutage, j'ai en effet décidé de prendre la plume ce mois-ci pour remercier la formidable équipe qui m'a accueilli voici quelques jours. Ayant incidemment appris que cette promotion avait été proposée en haut lieu lors d'agapes nivernaises, comment refuser l'invitation, n'est-ce pas ? Me voici donc teinté de fuschia dans mes apparitions newforeziennes (j'en profite ici pour rassurer une Cisteuse montagnarde morte d'inquiétude : les pastiches musicaux et autres quatrains n'en pâtiront pas !).

Mais juin est aussi et surtout le mois de LA rencontre que tout Cisteur et toute Cisteuse qui se respecte, dans la limite de sa localisation géographique, se doit de connaître : la grande fête cistique, surnommée, excusez du peu, "Appel du 18 juin" chez la reine Boudicca, où quête de boîtes et gastronomie font toujours bon ménage. On murmure même que cette année, la présence de certain(e)s ne tiendrait qu'à un Phil...

Sur ce, je vous laisse à votre lecture. Oui, les beaux jours sont là et incitent à sortir cister jusqu'à pas d'heure, mais n'oubliez pas vos claviers et n'hésitez pas à nous faire découvrir votre portrait (ou en douce celui d'un de vos proches partenaires de jeu) et partager vos inénarrables moments de plaisirs cistiques.

 

TRAITS & PORTRAITS
 
The Smileys par Eustache
 

VD (CH)
Dame SmileyCT : Bonjour  The  Smileys,  qui  se  cache  donc  derrière  ce sympathique  pseudo  ?

The Smileys : Eh bien, quand nous nous sommes inscrits, nous étions quatre : trois petits-enfants avec leur mamie. Mais aujourd'hui, ce n’est plus que de temps en temps que l’un ou l’autre m’accompagne sur la piste des cistes.
Actuellement, "Dame Smiley" serait plus adapté... 

CT : Dame Smiley, donc... tu es Cisteuse depuis 2006... Comment es-tu arrivée sur la piste des cistes ?

Dame Smiley : C'est un article sur les jeux de piste, paru dans "Migros Magazine", qui m'a incitée à nous inscrire : je cherchais justement une activité intéressante et sportive à faire avec mes petits-enfants pendant les vacances scolaires.

Aujourd'hui, pour les cistes, j'irais jusqu’au bout du monde… ! Non, je plaisante... Mais très loin quand même : à part traverser un glacier sans guide, tout sentier pédestre de montagne jusqu’à 3000m d’altitude ne me pose pas de problème (cela me fait penser qu’il y a une ou deux cistes qui m’attendent quelque part tout là-haut). Il m’est aussi arrivé de faire le hibou, dormir quelques heures dans ma voiture et repartir au lever du jour... Quand on aime, on ne compte pas les heures ni les kilomètres engloutis, ni la pluie, ni la neige...

La plupart du temps, je ciste en solo. J’ai un emploi du temps assez facile à gérer, en cinq minutes, je peux décider de repartir pour une nouvelle aventure cistique. Parfois il m’arrive aussi de cister avec d’autres Cisteurs, et c'est à chaque fois avec beaucoup de plaisir (il vont se reconnaître, un clin d’œil à eux).

Les rencontres cistiques du Jura et de Genève, journées d'amitié avec des personnes qui partagent toutes la même passion m’ont beaucoup marquée. De très beaux souvenirs...

CT : Raconte-nous ton parcours de Chercheuse...

Dame Smiley : Il y a tant de choses à dire !

À commencer par les superbes lieux que les cistes m'ont fait découvrir...

Je pense entre autres à la ciste "Les lettres de Mon Moulin : Le secret de Maître Cornille", des Givaros, qui m'a fait découvrir le plus beau hameau de la vallée, que dis-je, du canton du Valais !
Côté France, il y a aussi la belle randonnée frontalière "Falaises et tourbières" (@25@72781@ et suite) d'Iris et Eustache, et dans l'Oberland Bernois, "la ciste du Muggenstutz", de Charlipopotte, superbe à faire avec les enfants...


Et puis il y a les énigmes sur lesquelles on bute pendant des jours...
Il me vient à l’esprit une ciste de Bolet, "la ciste du Big Iron". Une mini-énigme de quelques lettres à déchiffrer seulement, mais quel casse-tête ! Après de longues et vaines recherches, j’avais mis la copie sur la pile des recalées, jusqu’au jour où le miracle a eu lieu… bingo ! Mais bien sûr... facile !

CT : Quand tu te fais Cacheuse, qu'est-ce qui motive tes choix de spots ?

Dame Smiley : Je m’imagine et espère que les Cisteurs choisissent une belle journée pour venir découvrir mes cistes au pied du Jura. Pourquoi ?
Par beau temps, une magnifique vue sur le Mont-Blanc, les Alpes Valaisannes, Fribourgeoises et Bernoises les attend… Grandiose... !
Je ne me lasse pas de ce panorama et j’aimerais que les Cisteurs puissent aussi s’en mettre plein les yeux et du coup, trouver quelques boîtes en cours de route.
Le parcours des "Blocs errants" (@VD@39461@ et suite) est sans doute mon préféré pour la qualité de son panorama.
Mais j'ai aussi un petit coup de cœur pour "la ciste de la DIEY", qui fait découvrir un magnifique village de ma région, ainsi que pour "la trilogie VeVe" (@VD@38998@ et suite).

CT : À travers ton palmarès, on devine en toi une voyageuse... Les cistes t'ont-elles quelques fois donné des idées de destinations ?

Dame Smiley : Oui bien sûr... Je ne connaissais pratiquement pas le canton du Jura. Depuis que je ciste, je le découvre petit à petit. Il en va de même pour beaucoup d’autres sites en Suisse et ailleurs. Il faut bien sûr que cela reste dans un rayon raisonnable de mon domicile.

Par contre, je ne choisis pas mes vacances en rapport avec les cistes… S’il se trouve qu’une ou deux cistes se trouvent aux alentours, c’est sûr que je me fais un plaisir de ramener une babiole souvenir dans mes valises…

CT : As-tu encore quelques souvenirs marquants que tu as envie de partager avec nos lecteurs ?

Dame Smiley : En voici deux dont je me souviendrai longtemps !

Un jour, j’ai eu la "bonne idée" de poser un carnet détrempé sur le tableau de bord et allumer à fond le radiateur pour le faire sécher rapidement... Mais d'un coup, plus de musique, plus de chaufferie...
Je remballe mon commerce et repose la boîte à sa place et je démarre… enfin, plutôt j’essaie de démarrer ! Batterie à plat et ceci en bordure de forêt à mille lieues du prochain village... Impossible de pousser ma cistemobile que j’ai garée dans une espèce de cuvette. Après un temps qui m'a semblé être une éternité, une voiture s’approche sur le chemin de campagne, une dame descend et sort son chien pour la promenade. Elle m'aide à pousser la voiture hors de la petite cuvette jusqu’au sentier... j'ai pu alors redémarrer et ne suis pas arrivée avec trop de retard à mon travail !

Cachée par Chrisoul, La ciste des Extrême 1 porte bien son nom : je suis partie du canton de Neuchâtel pour arriver du côté français sans m’en rendre compte. Les indicateurs qui changent de couleur m’ont semblé bien louches mais jamais, au grand jamais je n’aurais imaginé m’être trompée de direction !
Pas de boussole... pas de bol…

Bref, de l’autre côté du Jura, arrivée à un moulin, une dame m’apprend que je suis en France. Elle a la gentillesse de me conduire à un chemin qui longe un ruisseau ou, quatre kilomètres plus loin, ma voiture est stationnée. Me voilà toute seulette aux Entreroches. Mais voilà, dans ce vallon encaissé, la neige est encore présente dans toute sa splendeur. Je m’y aventure et se sont les quatre kilomètres les plus pénibles que j’aie eu à parcourir dans ma vie de Cisteuse. Péniblement j’avance soit en m’enfonçant dans la neige jusqu’aux genoux, soit en marchant dans le lit du ruisseau, moins pénible mais bien plus "mouillé". Complètement anéantie après ces derniers kilomètres, je retrouve enfin ma voiture.

Ah oui… je l’ai eue… la ciste !

CT : Merci Dame Smiley !

 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 
et même en Chine ! par Butterfly91
 

 

 

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN MYSTÈRE DE JUIN
 

 

 

Avez-vous reconnu cette grande fille devenue Cisteuse ?

Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de juin.

C'est ICI.

 

 

 

 

RENCONTRE PRINTANIÈRE EN COMTAT VENAISSIN
 
Le rendez-vous du lapin... par Eustache
 

PACA - VaucluseQuand à l'approche du printemps, quelques franc-comtois à peine décongelés de leur très long hiver sibérien (Comment ? Ah non... pas cette année ?) aspirèrent à un peu de chaleur et de lumière, ils projetèrent une expédition vers des terres plus clémentes en vue d'une régulation de leur taux de mélatonine... 

Les yeux bandés, le plus jeune d'entre eux pointa l'index (hasard total, donc) du côté... des "terres oviviennes"...

Sans doute par le plus pur des hasards aussi, une Naïade migratrice remontant à sa source, initia un rendez-vous à point nommé en cette même contrée !

Le lapin était posé...
Fallait-il vraiment y croire ?

Ne regardant pas à la dépense, les comtois vagabonds, quelques voisins vauclusiens ne perdant jamais le nord et, contre toute attente, l'Arlésienne en personne accompagnée du Père-Noël (oui, je sais, ça paraît complément irréaliste...) ont tout de même tenté le déplacement, convergeant vers la belle dalle lisse (par endroits) du pays des merveilles, "qu'on aurait dit le Machu Picchu" (hummm)...

L'ombre du lapin disparut en même temps que survint...
Tiens... Ovive ! Quelle bonne surprise !

Puisque tu es bien là, je tiens à te remercier pour cette très sympathique rencontre (presque) improvisée, sur les traces du passé de ton pays, et qui nous a transportés, par l'évocation, jusqu'à 17 000 ans en arrière (sûr que "la Squaw" apprécierait !), chaque spot à son tour interpellant, surprenant, étonnant, apaisant... mais aucun ne laissant indifférent...

À ta santé !


Les comtois : McJm ; Munshine & Mme ; Eustache25 & Zunior.
Les régionaux : Foisine & Chrismas D ; Mamboussole & Mastrolab.
Et la poseuse de lapin... Ovive34 !
 
 
 

PÉLERINAGE AU DOMAINE SAINTE-GENEVIÈVE
 
15 mai 2011... Saint-Matthias, 6e édition ! par Rodo
 

 

Dans un domaine enchanteur, quelque part dans le Var...

avec des hôtes très accueillants et très bons cuisiniers, les Pom06...

et des Cisteurs venus de la région ou d'ailleurs...

Pimprenelle, Doiz, Duluoz, Belu, Raanaa, Laurali, Laula, Mamboussole et Mastrolabe, Yogo, Aldaval, Philippe d'Euck, Whisat, Tequila, Oucky, Brilouleste, Djé et Gab, Chepsi, Rodo, Titelou et Spifou, Lillah, LPC940, Foisine et ChrismasD, PCjunior et Acistante, Père et Mère Caverne, Ovive34, Hepios, Miss M., Britanicus, Ckjm, Lafouinett et évidemment... Pom06.
 

Ce fut une journée très sympathique, rythmée par les rires, les jeux et les émotions ! 

Lisez plutôt ICI le récit de cette journée mémorable.

 

LA MILLIÈME DRÔMOISE
 
22 mai 2011 par Woodpecker
 

Fin mars 2011, la Drôme entrait officiellement dans le club des départements émiliens et offrait aux Cisteurs rhône-alpins une bonne occasion de fêter l’évènement.

Comment remercier Lidof, fervent amateur de jeux de mots (laids), qui plancha plusieurs mois pour préparer de quoi nous recevoir dignement (comme il respire) et nous faire passer une très bonne journée avec moult surprises (de courant) à la clé (à mollette) ?

Peut-être en lui dédiant les parenthèses de ce compte-rendu…

Après le café (olé) et les croissants (mon expérience) de l’accueil, il nous fit partir en équipes (hip hip hourra) à la recherche d’indices capitaux (de change) cachés dans quelques cistes pour élucider (de génie) sur place l’énigme de la millième (et nos pets…) et aller la décapsuler tous ensemble.

brainstorming...

mais oui, on dirait bien l'arbre de la photo indice...

Il l’avait complétée par deux petites sœurs qui nous menèrent (est-ce tes UV ?), en guise de promenade digestive (Mac Queen), sur un sentier pédestre (aux gènes) agréable à croquer au bout duquel une dernière surprise nous attendait : l’énigme, en avant première, pour aller extirper de son berceau Emile le drômadaire caché quelque part dans le département…

 

 

 Les Pinkipoo (poo pi doo), qui avaient vu Gertrude leur filer sous le nez (en moins), profitèrent de leur proximité géographique (de Boscop) pour faire des recherches dès leur retour au bercail (sur canapé) et repartirent illico quérir en hibou (d’chou) le chat momo-no-bosse (fort)…

 

 

 




Hermitage blanc, olives de Nyons, caillette de Chabeuil, picodon de Dieulefit, Suisse de Valence, nougat de Montélimar, pogne de Romans… Entre le repas de midi et le goûter final, Lidof (hop là) fit aussi de cette journée un bel hommage (élan) à la gastronomie drômoise.
Après le poids (lourd, très lourd, je l'admets…) des mots, si vous voulez le choc des photos, c’est par .

 
 
 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

A VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

Du 2 au 5 juin (le 4 pour une seule journée) - Séjour cistique dans le Jura (forum Franche-Comté)

18 juin - Rencontre chez la Reine Boudicca. (forum Général)

26 juin - Picniciste gardois (forum Gard)

15 et 16 octobre - Vendanges tardives en pays niçois (forum Hérault

 

REMUE-MENINGES
 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

LOGIGRAMME
 
A vos grilles ! par Adopeste
 

Cinq Cisteuses envisagent de partir en vacances et en discutent à bâtons rompus sur le "tchat". Chacune évoque sa destination, la longueur de sa balade et sa prévision de récolte cistique... mais dans l'entrelacs des réponses qui fusent, difficile de s'y retrouver !
Aide-les à remettre de l'ordre dans leurs choix respectifs...

Indices :

- La Cisteuse qui se rend dans les Hautes-Alpes trouvera deux cistes de plus que Sioux, mais une de moins que celle qui fera le circuit le plus court.
- Castafiore trouvera deux cistes de plus que celle qui a choisi le plus long parcours, mais deux de moins que la Cisteuse qui va dans le Finistère.
- Celle qui part dans l'Hérault, a choisi un itinéraire plus court que celui de Woody, mais plus long que celle qui trouvera trois cistes.
- La Cisteuse qui dénichera quatre cistes, parcourra trois kilomètres de plus que Tioo, mais trois de moins que celle en vacances en Normandie.
- Castafiore trouvera une ciste de moins qu'Eustache.

 

 

 

COMMUNE MYSTERE
 
par Chamix
 

Parmi les jeux du salon de divers tissements de Newforez il en est un intitulé "la France reconstituée".
La "matière de base" est la liste des communes de France qui disposent d'une (au moins) illustration sur le site : La France en photos.

Le but du jeu est de faire deviner l'une d'elles par une énigme. Quelle est celle-ci ?


"Commune au nom palindrome dans un département au numéro palindrome."

 

STATISTIQUES
 
Avril 2011. Cistes cachées : 1290, Nb d’échanges : 22213, Nb d’inscrits : 1169.
 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, le féroce Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
par Kukurambe
 

Lorsque nous avons été invités à un mariage dans le sud-ouest de la France, nous nous sommes bien entendu penchés sur quelques énigmes du coin, espérant mettre la main sur une ou deux boîboîtes au passage, malgré le court laps de temps dont nous disposions.

À une demi-heure à peine de l'heure de la cérémonie, nous voici en vue du rond-point au milieu duquel trône une magnifique charrette bleue, objet de notre convoitise cistique !

En costume noeud-pap' au milieu du giratoire et en Cisteur averti, j'observe, cherche et farfouille, le portable à l'oreille et simulant une conversation téléphonique...
Arme de discrétion absolue, le "Natel" (comme on nomme un téléphone portable en Suisse) aide grandement à la survie de nos cistes urbaines : personne ne prête plus attention à nous, appuyé négligemment contre un mur ou faisant les cent pas...

Bref, voici le fameux "sac à crottes" (c'était encore le temps des cistes ensachées) au pied de la roue de la carriole... Je me précipite sur le trésor, mais dans ma hâte, je me cogne la tête sur l'un des montants et m'ouvre le front...
Le sang ruisselle sur mon visage et macule le col de ma chemise blanche ! J'éponge ma blessure, puis à genoux dans les hautes herbes, j'attrape enfin la ciste...
Vite, j'ouvre le sac pour faire mon échange... mais au lieu de la boîte tant convoitée, c'est une "superbe" crotte de chien qui s'offre à ma vue dépitée !!!

Je ne me résous quand même pas à faire chou blanc et passe à nouveau en revue les abords de la charrette, mais hélas sans succès...

C'est bien malheureux que je rejoins Mme Kukurambe qui me regarde d'un air courroucé... Je prends les devants en lui expliquant qu'on va atténuer les dégâts avec un peu d'eau, mais je me rends vite compte qu'il y a un autre problème : mon costume était couvert de ces herbes qui s'accrochent aux vêtements et il nous a fallu plus d'une demi-heure pour tout enlever à la pince à épiler !
Bredouilles et pas très présentable quand même en ce qui me concerne, nous sommes bien évidemment arrivés en retard à la cérémonie !

 

À mon retour j'ai eu confirmation sur le forum, que la ciste était bien à sa place !
Un grand moment cistique pour moi !

 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Conduiront-ils ou ne conduiront-ils pas pour aller interroger Jean-Philémon Nimpair à Piqueton-Lez-Genêts ? Il faudrait qu’ils se décident !

Un peu plus tard, après s'être goulûment rincés la glotte aux "New Deux Piliers" de la poussière qu'ils allaient bientôt respirer - à moins que ce ne soit à nouveau pour leurs rhumatismes - Ernest souleva un rideau de toile tiré à la hâte au milieu du bâtiment lors du déménagement du bar.

- Je croyais que tu avais parlé d'un garage... s'étonna Chambier.

- Oui, garage, grange, c'est pareil. C'est là que je range mes biens les plus précieux : d'abord ma vache, ensuite ma DS, et en tout dernier ma...

- Ernest ! le coupa justement la chute annoncée de son trait d'esprit, qu'est-ce que tu fouines encore dans la grange ?

- Mais rien, j'essaie juste de voir si ma... heu... notre voiture roule encore.

- Pffff, fit la chère et tendre d'un ton à peine plus méprisant qu'à son habitude, je crois bien que la dernière fois qu'elle a roulé, c'était pour notre voyage de noces à Villeneuve-les-Alouettes.

Qu'elle fut satisfaite ou non de se remémorer ces heures de bonheur incommensurable dans la vie d'une femme, elle n'en retourna pas moins aux nombreuses tâches ménagères qui l'attendaient à l'intérieur de la maison.

- Bon, l'Ernest, un petit dernier et on s'y jette ?

Et, finissant d'une traite le fond de la bouteille de Mas de Grouze qu'ils avaient ouverte pour l'occasion, ils se mirent en devoir de vérifier le bon fonctionnement de l'engin. Dans les heures qui suivirent, le paisible village de Saint Marcelin-sur-Poulaire résonna de coups de marteaux, de tours de clés, de bruits d'aspirateurs, de sons de moteurs qui refusent de démarrer, et de tous les jurons (oubliés depuis déjà plusieurs générations) auxquels ce genre d'activités ne manque jamais d'être associé. Ce n'est finalement qu'à la nuit tombante que les Marcepoulairois eurent le plaisir d'entendre le chant d'un moteur dont les ratés se faisaient assez occasionnels pour annoncer leur tranquillité à venir en même temps qu'allait s'achever cette cacophonie mécanique.

La nuit tombant, les deux hommes furent d'avis de ne pas reprendre de cours de conduite dans la foulée de leurs efforts, mais de laisser le soin au repas préparé par Yolande Pichon et à la nuit qui suivit de leur porter conseil.

Au petit matin, avant même que le coq ne se soit mis en devoir de chanter cette belle journée qui s'annonçait, toute la Rue de la Paix avait été réveillée par le son pétaradant du moteur d'une voiture qui n'avait pas roulé depuis des dizaines d'années.

- Bon, qui prend le volant ? lança Ernest en espérant que son ami comprendrait le message.

Mais celui-ci ne répondit rien et, baissant imperceptiblement la tête, commença à sombrer dans des pensées aussi anciennes que sombres.

- Ah oui, c'est vrai mon vieux gars, excuse moi, j'avais oublié.

Ernest venait de se rappeler, mais trop tard, que Gaston Chambier n'avait pas voulu reprendre le volant depuis l'accident de voiture qui avait coûté la vie à sa femme, 43 ans plus tôt. C'est lui qui était au volant ce jour là et, alors qu'un camion empiétait sur la ligne blanche dans ce virage dangereux sur la route descendant vers Grimouillis-sur-Orge, il avait fait un écart qui avait propulsé sa traction-avant contre un arbre en contrebas, tuant Amélie Chambier sur le coup.

- Bon allez, j'ai compris, j'insiste pas, c'est moi qui picole... qui m'y colle, je veux dire.

Cependant qu'ils s'installaient à l'avant de la DS remise autant que possible à neuf, le conducteur désigné s'inquiétait de savoir s'il allait se rappeler comment se conduisent ces engins là.

- C'est comme le vélo, ça s'oublie pas !

Ernest se rappelait pour sa part très bien avoir jeté son vélo aux ordures après s'être cassé le poignet et le coude alors que la chaussée était humide, il y avait déjà plusieurs décennies de cela.

Étonnamment pourtant, les habitudes et réflexes du conducteur lui revinrent assez facilement. Les premiers passages de vitesses furent particulièrement chaotiques, tant à cause du conducteur que de la boîte de vitesses, probablement aussi rouillés l'un que l'autre, mais la DS filait bon train alors que la flèche du compteur pointait fièrement le chiffre 25, écrit en caractères assez gros pour occuper la moitié du tableau de bord. Comme ils atteignirent, dix-huit minutes plus tard, la sortie nord du village en direction de Piqueton-lez-Genêts, Pichon désigna le bas-côté au niveau du croisement :

- T'as vu, c'est là qu'ils nous ont récupérés, il y a 60 ans.

- Oui, tiens, c'est vrai ça !... Qu'est-ce qu'elle devient, la Josy ?

Ah oui, que devient-elle notre bonne du curé ? C’était notre mascotte Josy, on jouait à la faire revenir le plus souvent possible ! Ce serait dommage de se priver d’une apparition saugrenue ! Nous découvrirons quel nouveau tour lui joueront nos deux larrons dans le chapitre 7 qui débutera le mois prochain. 

 

 

Le défi-rimes du mois de mai était : cachot, manchot, peluche, embûche.

Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e).

1e : Vaco6
Dans ce lierre et ces ronces, tu sembles au cachot,
Te débats et défonces, te voilà bien manchot !
La Piste est un parcours souvent semé d'embûches,
Où l'on peine et l'on court, pour trouver... des peluches !

2e : Cleapotre
Blotties dans l'ombre noire de ce blockhaus Manchot,
Hommage dérisoire, ma boîte et ses peluches
Honorent ta mémoire, toi qui, fi des embûches,
Vins redonner l'espoir à un peuple au cachot.

3e : Locotwister
Mes boîtes s'"enfuyaient" : maintenant je cache haut...
En Corrèze, Indre-et-Loire, et mêm' dans la Manche, ho !
Vous, Chercheurs, va falloir éviter les embûches
Pour crier "Ça y est ! Je prends l'ours en peluche..."


Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) : Allo.hc, Coulpe, Cst73, Platdetain.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Vaco6 et Cleapotre.

Tout le monde joue avec : fissure, rassure, plastique, moustique.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 juin.
Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Utilisez le lien "ECRIRE A CISTE THEMATIQUE " en fin de ce numéro pour votre envoi.

 

 

MIAM-MIAM
 
Macarons caramel au beurre salé par Laurali
 

 

 

Pour l’appareil à macarons

  • 100 g de poudre d’amande
  • 100 g de sucre glace
  • 35 g de blanc d’œuf frais
  • Colorant alimentaire
  • 100 g de sucre en poudre
  • 30 g d’eau
  • 35 g de blanc d’œuf à température ambiante

 



Mélanger au robot le sucre glace avec la poudre d’amande et un peu de colorant alimentaire en poudre.

Tamiser le mélange. Y ajouter le blanc d’œuf froid.

Faire un sirop de sucre à 121° avec le sucre en poudre et l’eau. En même temps, monter le second blanc d’œuf (à température ambiante) en neige.

Quand le sirop est à bonne température, le verser sur les blancs en neige tout en continuant à battre, afin d’obtenir une meringue à l’italienne.

Verser cette meringue en deux fois sur la première préparation (amandes + sucre glace + blanc d’œuf) en "macaronnant"(*) pour obtenir une pâte lisse.

Avec une poche à douille, faire des petits tas de 3 centimètres de diamètre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Cuire au four à chaleur tournante à 150° pendant 14 minutes, puis laisser refroidir hors du four.


Caramel au beurre salé

  • 100 g de sucre en poudre
  • 50 g de crème fraiche liquide entière
  • 30 g de beurre salé

Dans une casserole, faire fondre doucement et à sec le sucre en poudre jusqu’à obtention d’un caramel assez foncé, puis arrêter la cuisson en versant la crème liquide bouillante en deux fois.

Mélanger pour obtenir une crème lisse et faire refroidir dans un autre plat.

Malaxer le beurre salé et l’incorporer au caramel tiédi en mélangeant énergiquement à l’aide d’un fouet.

Coller les coques de macarons deux à deux avec le caramel.

(clichés Butterfly91)

 Bon appétit !

 

 

(* macaronner : travailler énergiquement la pâte à macarons à la maryse pour l'assouplir, la rendre lisse et brillante.) 

SACS DE NŒUDS...
 

 
 

Ciste au pied d'un vieux tronc, bien peu original,
Voici belle trouvaill', ce tilleul, voyez-vous !
Souplement elle se glisse, et se cale dans ce trou,
De la lune montante, elle attend le signal
Puis prendra son envol, maîtrisant un hou ! hou !
Pour cister en hibou, sortira sa frontale !
 
 

"Lettre T comme Tioo..."
 
 

"L'éléphanteau"

 

"La réconciliation"
 
 
 
"Un joli sac de noeuds pour Tioo..."
 
 
 
"Le mutant" 
 
 
 
"Tête de Bois"
 
Photos : Cst73, Ovive34, Rodo, Sioux, RX, Eustache, Miquet.
 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
par Cleapotre
 

Je pourrais m’abriter derrière l’excuse du 1er avril, prétexter qu’avoir passé sous silence cette performance dans ce Ciste-Thématique d’avril dernier, relevait du poisson du même nom, délibérément et consciencieusement préparé …
Il n’en est malheureusement rien : j’avoue être passé totalement à travers, et je ne peux que me confondre en excuses pour avoir omis de mettre en lumière en son temps, comme elle le méritait, la 500e boîte cachée par Belu, le Cisteur de PACA, le 05/03/2011, dans les Alpes maritimes … Et quand je dis "boîte", le mot est faible puisque c’est par une série de treize cistes (@06@79627@ et suivantes – "Boucle de la 500e Belusienne") qu’il a souhaité intégrer la douzaine de Cacheurs de plus de 500 cistes. Une bien belle façon de décliner l’adage "Treize à la douzaine" !

Les Alpes-Maritimes n’en ont d’ailleurs pas fini d’être à l’honneur ce mois-ci puisque, par l’entremise sans doute très involontaire de Yogo, c’est aussi dans ce département que la 7000e ciste de la région PACA a été cachée le 11/05/2011, quelque part dans le pays grassois (@06@82433@ - "La ciste de Font Neuve"). Une ciste qui n'a reçu à ce jour qu'une seule visite, celle de Capitainecaverne, mais à laquelle ce nouveau statut va peut-être apporter un surcroît de popularité …

Les autres départements couronnés ce mois-ci sont ceux qui composent le désormais traditionnel podium des départements les plus dynamiques en termes de cistes cachées.
Avec dix cistes de mieux (soit tout de même 5% de progression pour cette lilliputienne cistique), la Corrèze vient prendre une troisième place méritée.
Une progression à reproduire, comme celle de la Somme, deuxième avec 6,10% de nouvelles cistes (soit près de quarante boîtes), portée par le dynamisme d’un Tarzoon (25 boîtes) qui semble avoir décidé, comme Gégé80 en avril, de valoriser tous les pigeonniers du département.
Enfin, lauréat du classement de ce mois, c’est le Jura qui affiche la plus forte progression (+6,70% et 44 cistes nouvelles) et en profite pour franchir le cap des 700 cistes, sous l’impulsion conjuguée d’Eustache25 et Valeetiti.
Bravo et merci à vous tous !

Après les Cacheurs, place aux Trouveurs, et notamment à la Reine de Longpont-sur-Orge : la Cisteuse emblématique à plus d’un titre (et la rencontre qu’elle organise le 18 juin prochain en est encore une illustration) s’est rendue récemment en Vendée, et c’est là, le 22/05/2011, que Boudicca a rejoint le club encore très fermé des "Camille". Quatre mille cistes trouvées en huit ans, près de six cents cachées… Et combien de Cisteurs invités ?...


Ceux, en tous cas, qu’elle semble avoir invités à la suivre ce mois-ci dans la conquête des caps ont pour nom RX et Tequila (cap 3000 les 09/05 et 15/05), Foinduloup et Coska (nouveaux "Vincent" depuis les 07/05 et 20/05). 

Quant à Sand34, Stygo, Mamboussole, Martine49800 et les Vamado, nouveaux "Emile", qui se sont mis à cinq pour dépasser le score de Boudicca, nous leur souhaitons de garder la même flamme que leur prestigieuse devancière...

Peut-être aussi, si ce n’est déjà fait, apposeront-ils un jour leur griffe dans le livre d’Or de Duluoz (@34@58961@) ? Cette ciste mobile a, le 08/05/2011, atteint et dépassé le cap des deux cents "Trouveurs", à l’occasion de la récente Bloh-Lanta organisée de main de maître par Pathfinder et les Nanougats. Un carnet tout neuf et toujours aussi somptueux attend les deux cents prochaines annotations, comme les témoins muets d'autant de nouvelles petites tranches de vie de notre belle famille cistique…

 

 

IL N'Y EST PAS ALLÉ PAR QUATRE CHEMINS !
 
A crown for Short Cut par Cherokee Chief
 


Saturday was a very busy day for me and it was late before I had time to check the forum and cistrail.net to see if any cists were found or hidden in the USA or the UK. No cists were found or hidden in the USA or the UK but I did notice that the cist count was at 82 999. I then checked the forum, not much activity there either, only Short Cut playing our "Scrabble" and "Acronym" games. I then went back to cistrail homepage to see who had gotten the crown but the count was still at 82 999. I then went back to cistrail.us forum and posted this as a reply to a topic started by Minerva in the forum for Europe "Cist numbers on the thousands" :
It looks as if no one wants the cist 83 000, the counter has been on 82 999 now for at least 15 minutes !
I knew that June Bug likes to try to get the crown on her cists sometimes and I decided to call her on the telephone to see if she knew that the counter was at 82999. It was still daylight where she was and would have enough time to hide a cist and register it before anyone in Europe woke up. Short Cut told me that she had gone to the Smoky Mountains for the week end but that he had a cist ready to be hidden and he would try for it. One hour later, after checking all of my e-mail addresses and replying to a couple posts on the forum by Ovive34, I was ready to turn off my PC and get to sleep but noticed that the counter was at 83000. Short Cut got it. This was not a conspiracy, just a telephone call to ask them if they knew the counter was stuck at 82999, but Short Cut must have taken a shortcut somewhere to hide a cist and register it in one hour.
 
 
Samedi j'ai été très occupé toute la journée et il était tard quand j'ai enfin eu un moment pour consulter le forum et Cistrail.net pour voir s'il y avait eu des cistes trouvées ou cachées aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne. Aucune n'avait été trouvée ou cachée mais j'ai remarqué que le compteur de cistes était à 82 999. J'ai regardé sur le forum... pas trop d'activité... Seul Short Cut jouait à notre "Scrabble" et autres jeux de mots. Je suis retourné sur la page d'accueil de Cistrail pour voir qui avait eu la couronne... mais le compteur était encore à 82 999. J'ai finalement écrit sur le forum "Europe" de Cistrail, en réponse au sujet "Les numéros de cistes en mille" commencé par Minerva :
Il semble que personne ne veut la ciste 83 000, le compteur est à 82 999 depuis au moins 15 minutes !
Sachant que June Bug est souvent à l'affût pour gagner une couronne sur ses cistes, j'ai décidé de l'appeler pour voir si elle savait que le compteur était à 82999. Il faisait encore jour chez elle et elle aurait assez de temps pour cacher et enregistrer une ciste avant que quelqu'un se réveille en Europe. Short Cut m'a dit qu'elle était partie aux Smoky Mountains pour le week-end mais qu'il avait une ciste prête à cacher et qu'il allait tenter le coup !
Une heure plus tard, après que j'aie vérifié tout mon carnet d'adresse et répondu à deux questions d'Ovive34 sur le forum, j'allais éteindre mon ordinateur et aller me coucher quand j'ai constaté que le compteur était passé à 83000. Short Cut l'a eue ! Ce n'était pas un complot, juste un coup de fil... mais Short Cut a dû prendre un raccourci (*) quelque part pour cacher une ciste et l'enregistrer en l'espace d'une heure !

(*) raccourci en anglais se dit "shortcut"

 

LA PHOTO DU MOIS
 
par Locotwister
 

 

 

 

La photo d'un spot qui fait que l'on garde l' "étincelle" pour nos divines boîtes, même après six ans de jeu...

Pinaise !

Plus de 1300 boîtes dans notre département et encore tant de trésors inconnus...

 

 

 

 

 

 

EMILE D'UN JOUR, EMILE TOUJOURS
 
Mamboussole par Ovive34
 

PACA (Vaucluse)Ma plus belle ciste, c'est difficile de répondre car chacune m'a procuré une joie différente.
La majorité sont de petits joyaux par la subtilité de l'énigme, la beauté du spot etc... mais même les plus, comment dirais-je, "atypiques" m'ont laissé un bon souvenir.
Comme par exemple cette ciste, sans énigme véritable, que Mastrolabe et moi avons atteinte après des km de route défoncée, dans un paysage plat, morne et sans saveur. Arrivés au spot : une vieille vigne en friche, nous cherchons la ciste au milieu de gravas, la trouvons sous un vieux genêt, l'ouvrons... Elle renfermait un gland germé et un clou rouillé... eh bien même là, j'ai le souvenir d'un heureux moment avec fou-rire inextinguible...
À part cette étonnante expérience, que de jolis coins découverts dans le Vaucluse particulièrement grâce à toi, Ovive, et à Laserlaser bien sûr !

Ma plus belle reste quand même ma première ciste, une de Laser, quelque part dans le Ventoux, parce que j'ai compris en découvrant mon premier trésor dans le creux d'un arbre, que j'allais être agréablement occupée jusqu'à la fin de mes jours...

Que de jolis coins aussi découverts partout en France, et chez nos voisins suisses, grâce à chaque Cacheur avec sa personnalité différente.

Une anecdote : Je cherchais une ciste à Paris, ciste un peu spéciale car il s'agissait, vu le lieu de la cache, d'échanger une carte à jouer contre une autre carte à jouer, glissée sous un élément particulier du hall d'entrée d'un célèbre musée parisien.

Comment justifier au milieu de dizaines de personnes, de devoir s'accroupir au ras du sol pour chercher mon trésor ? J'ai fait le coup de la photo en contre-plongée, le coup du lacet à relacer, mais chaque fois que je tentais de trouver cette fichue carte, je ne retirais que mégots, vieux tickets de métro, etc. En désespoir de cause, je me suis mise franchement à quatre pattes, le nez au sol pour essayer de visualiser ma carte à jouer.
Je ne l'ai pas vue, mais lorsque j'ai redressé la tête, je me trouvais au centre d'une bonne trentaine de Japonais, en cercle autour de moi, super sérieux, qui me fixaient dubitativement.

Je serais bien rentrée dans un trou de souris à ce moment précis !

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
Un petit souvenir d'Angers... par Cst73
 

Un petit souvenir d'Angers... ville propre !

Ici, même les jardiniers... zélés ou coquins... font prendre une douche à leur statue...

Image

qui s'en va se sécher... un peu plus loin dans les massifs fleuris !

Image

  Oh ! Douceur Angevine !

 

CISTEURS EN HERBE
 
La ciste d'Alexia... par Grabert
 

La folie des petites boîtes a gagné la famille entière, à tel point qu' Alexia, notre fille de six ans, a caché une ciste puis s'est appliquée à rédiger sa propre énigme.

Nous avons été agréablement surpris de voir à quel point elle avait compris le principe du jeu !

Nous vous laissons découvrir la version originale de son énigme...

 

La ciste d'Alexia

 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
La tête au frais... par Miki63
 

Début mai, je suis allé faire une petite balade à moto en Haute-Loire...

Je voulais rendre visite au petit "Mitron" de Pucheu (@43@77087@ et suivantes). La seconde que j'ai visitée était celle du lavoir... J' arrive donc sur place, je gare la moto à côté, j'enlève les gants et les mets dans le casque que je pose sur le rétro...

Il fait chaud, alors je quitte aussi le blouson, puis prends mon "sac à cistes". Et à ce moment là, vlan... le casque tombe sur le rebord du lavoir et roule dans l'eau !

Je me précipite... je plonge presque, m'esquinte le tibia sur le rebord en béton du bassin. Mais ce fichu casque, plutôt que d'être tombé comme une coquille de noix et de flotter gentiment, est dans l'autre sens et se remplit peu à peu !

Je tente de l'attraper, mais il m'échappe et s'enfonce encore plus dans l'eau verdâtre... Hors de portée, je le récupère enfin en faisant le tour du bac...


(la photo indice)

La garniture à l'intérieur est trempée, sans parler de l'odeur d'eau croupie qui s'en dégage ! Il y a bien longtemps que la Mère Denis ne vient plus laver son linge ici ! L'un des gants a eu droit lui aussi à la baignade... Et tout ça sous le regard curieux du chien de la ferme voisine qui est venu me tenir compagnie et rigoler de mes aventures.

Après avoir tenté de faire sécher casque et gant une dizaine de minutes au soleil, je repars quand même. Mais il aurait fallu des heures pour que l'humidité se dissipe vraiment... Alors au moment de remettre le casque, c'est l'horreur !!!

Imaginez... j'avais l'impression de prendre une douche à l'eau verte du lavoir... Le pire, c'est qu'il a fallu recommencer à chaque ciste... enlever le casque, me sécher un peu la figure et remettre le casque tout mouillé... brrrrr...

Bon, j'ai eu une belle compensation : à la ciste suivante que j'ai visitée, j'ai pu profiter d'un panorama exceptionnel : sur un angle à 90° le Puy de Dôme, les Monts du Sancy, le Cezallier et les monts du Cantal s'offrent à la vue. Et en tournant en peu la tête, on a aussi droit au Livradois.

Merci Pucheu !

 
 
 

Interdit aux moins de 18 ans... par Duluoz
 



Bref retour en arrière : les 17 et 18 avril 2010, NumSiX et moi avions organisé dans l'Hérault un week-end cistique que nous avions intitulé "Cistes au balcon, Pâques en réunion" (voir le compte-rendu dans le CT n°53 du 1er mai 2010).

Parmi les cistes cachées pour l'occasion, la ciste du rêve érotique en a fait sourire plus d'un. Je laisse le soin, à ceux qui en ont la curiosité, d'aller en consulter l'énigme.

La photo indice, sans rien "dévoiler" ni du spot, ni de l'astuce, promettait une découverte plutôt intéressante... cistiquement parlant bien sûr !

Le 3 mai 2011, j'ai fait la connaissance de Mrbean, venu de Suisse pour quelques jours de vacances. Dédicaçant le Livre d'or, il en a profité pour me demander quelques infos sur ce rêve érotique, notamment la confirmation d'un spot auquel il pensait. Il avait trouvé sur internet, m'a-t-il dit, un endroit dans l'Hérault nommé justement Escalade de la Culotte !

De retour chez moi, je me mets à chercher à mon tour, sans succès, mais je tombe sur un site consacré à l'escalade dans la région de Lodève. Et sur ce site, où tout internaute peut s'exprimer, cette question, posée par un anonyme :

Excellent !!! Tous les moyens sont donc bons pour résoudre les énigmes. Curieux à mon tour, je cherche à deviner qui se cache sous cet anonymat...

Il s'agit forcément d'un Cisteur qui s'est inscrit sur l'énigme entre le 18 mars 2010 (jour de sa sortie) et le 18 avril (jour de la question). Il s'agit certainement aussi d'un Cisteur qui n'a pas participé au week-end, sinon il ou elle aurait posé la question plus tôt. Onze pseudos sont concernés, et le mystère reste entier... Aucune importance, ça ne m'empêchera pas de dormir... ni de continuer à faire de beaux rêves !

 


 

DIS PAPA...
 
Entendu sur la piste des cistes...
 

 

 

 

- Dis Papa, c'est quoi cette fleur ?

- Des genêts...

- Déjeuner ! Alors ça se mange ?

- Euh... non ! Non mon petit, j'ai dit "genêt".





VOUS CONNAISSEZ LA CHANSON ?
 
Week-end en Drôme par Cst73
 

Week-end en Drôme, pour l'Emile l'heure sonne
Florence, Milan, t'auras pas l'temps!
Week-end régal, en bagnole commune
Cherche numéros, par monts par vaux,
Week-end régal, pas une goutte de pluie,
Bonheur, sourires, cistons pour rire...
L'Emile s'installe, hummmm, Emile s'installe au pied d'un arbre.
Week-end en Drôme,
Faut faire chanter les bulles, que des bulles,
Épeautre, caillette locale, olives bocal... c'est ça la Drôme !
Pas le temps en ces lieux, de faire un somme...
Seize heures résonnent, week-end en Drôme
On se dit de se suivre, mais c'est pas fun,
On perd une jeune et au final
On retrouve le sourire, j'préfère te dire
Qu'elle faillit perdre son sang froid...
Hummmm, on suit Lidof, encore une fois.
Oh ! J' voudrais, voudrais,
J' voudrais coincer l'Emile dans sa bulle,
Poser l'objet banal dans son bocal... son décorum.

Hummmm, on se régale à chaque escale,
On voudrait tant
On voudrait tant rester ainsi dans cette bulle,
A traîner dans les collines tous ensemble... dans la Drôme.

(d'après "Week-end à Rome" interprétée par Etienne Daho)

 

 Une nouveauté est offerte à votre sagacité :
Les CistEnigmatiques !

A partir de ce N° 65, des énigmes concoctées par la Rédaction paraîtront de temps à autre dans votre journal favori.
Tous les éléments pour résoudre une énigme se trouveront dans les articles et les photos d'un N° déjà paru.

Les CistEnigmatiques sont comme les cistes traditionnelles, avec objets à échanger, et elles seront répertoriées dans le module "Ailleurs", afin de ne pas dévoiler le département, car cachées quelque part en France, en Belgique et en Suisse.

Mais les CistEnigmatiques s'accompagnent d'un petit plus bien particulier : avec les objets à y échanger, elles renferment aussi un tout petit conteneur (images ci-dessus), dans lequel vous trouverez un code secret, et les instructions  permettant de vous faire connaître en tant que premier Trouveur.
Bien sûr, pour le premier Trouveur ce sera une obligation de prendre le conteneur et de le remplacer par un autre objet.
Seul, le plus rapide d'entre vous sera donc le gagnant de la CistEnigmatique.
Pas d'un cadeau de belle valeur, comme c'était le cas pour les PubliCistes, mais il sera gagnant du plaisir de l'avoir trouvée le premier, en attendant ce même plaisir pour la prochaine.

Un forum sera ouvert pour chaque CistEnigmatique, sur lequel nous vous faisons pleinement confiance pour exercer vos talents d'info/intox, comme il est toujours de bonne guerre de pratiquer dans ces cas-là !

Si vous êtes Breton, ou Aquitain, et qu'une fois l'énigme résolue vous vous rendez compte que le spot de la CistEnigmatique est en Savoie, pas de panique !!!
Envoyez vite un Cisteur du coin récupérer le petit conteneur pour vous, afin qu'il vous communique le code secret à nous envoyer, et qu'il vous dise également quel objet il a mis à la place, afin que vous puissiez enregistrer l'échange. Et le tour sera joué, sachant, qu'un jour, ce sera peut-être à votre tour de rendre le même service à un  CistEnigmatiCisteur trop éloigné du spot.

Enfin, quand une CistEnigmatique aura eu son premier Trouveur, l'heureux gagnant aura droit à un hat-trick dans le N° du journal suivant, et sur le forum dès la découverte, où nous admirerons son avatar sur le trône du vainqueur, rayonnant fièrement dans les lauriers pour la postérité.

Nous vous souhaitons un très bel amusement avec les CistEnigmatiques.
Bonnes chasses à toutes et à tous !

 

  
  
 
  

 

(Photo : Woodpecker) 

 

La Bourgogne, célèbre pour ses vins, sa gastronomie, ses riants paysages, ses cistes... devrait l'être aussi pour le caractère étrange des animaux qui l'habitent. En témoignent ces deux clichés envoyés par Pixi au cours d'une randonnée cistique dans l'Auxois... 

 

Les chiens intrépides, contrairement aux moutons, n'y sont pas forcément méchants. Attention quand même la prochaine fois que vous dégusterez un bœuf bourguignon ! 

(Photos : Pixi - Texte : Baykus) 

 

ÉVÉNEMENT !
 
Un méga, c'est du lourd ! par Philippe d'Euck
 


Un bien extraordinaire événement !
C’est en cette journée du 26 mai 2011, que le nombre d’objets échangés dans les cistes est passé à 7 chiffres !
Surveillant le compteur de la page d’accueil, nous étions quelques uns, sur le forum général, à annoncer fébrilement, au fur et à mesure, la progression vers ce nombre hallucinant. Si nous étions tous très heureux, d’avance, de le voir surgir bientôt dans sa case, nous avions à la fois la petite inquiétude de voir ce qui allait se passer, car bon nombre de spéculations et d’hypothèses ont été émises, du fait que le nombre collant déjà au bord gauche du cadre, l’arrivée du million pourrait bugger… mais non ! Les Dieux des octets, les Fées des bits d’informations automatiques, et les Déesses des pixels s’étaient tous donné rendez-vous pour déployer leurs pouvoirs, et protéger contre tout maléfice ce petit espace de quelques dizaines de millimètres carrés, objet de toute notre attention. Ils ont réduit à néant et annihilé sans peine tous les sortilèges et diableries, et le majestueux nombre a pu gentiment prendre sa place, au fronton qui l’attendait. Alléluia !



Pour en revenir aux détails, évidemment, en cet instant tout le monde était curieux de savoir qui pouvait bien être l’heureux millionnaire : serait-ce un nouveau Cisteur, un Ancien (ayant à son actif déjà des dizaines de paires de rangers usées), devons-nous ce million à un noble SAV, ou, le pire, à un échange fictif ?

Vous savez maintenant que la couronne revient à Dom.cats, une Cisteuse chevronnée, et nous lui adressons encore toutes nos félicitations et les bravos qu’elle mérite. Vous voyez dans le tableau qu’il s’agit d’un SAV. Certes, ce n’est pas en soi une "vraie trouvaille" qui a incrémenté le millionnième échange, mais cela est tout aussi digne et grandement valable, car un SAV, et ça porte bien son nom, c’est pour entretenir au mieux la pérennité des cistes et, par là, entretenir votre plaisir de les trouver. Encore mille bravos, donc, à Dom.cats !




Nous ne présentons qu’un extrait du tableau, montrant ceux qui ont cerné au plus prés le million, et constatons qu’il a échappé d’un poil à Cramaillote, que nous félicitons aussi et saluons au passage comme première Dauphine, et puis elle hérite quand même d’un joli nombre que pas tout le monde ne pourra s’offrir mais, comme on dit, quand c’est juste à côté, ce n’est pas dedans !

Ensuite, passé le cap fatidique, on voit un autre SAV de Dom.cats, qui continuait son bonhomme de chemin dans le sauvetage et la réfection. Juste avant l’échange de Cramaillote, Dom.cats en a fait 4 autres sur la même ciste 15999, et après les deux trouvailles de Triacon, elle en a effectué 6 sur la 30655. Triacon, lui, a raté le million de deux poils, et nous le félicitons et le saluons aussi comme premier Dauphin ex aequo.
 
Encore une réflexion qui me vient à l’esprit, je suis presque sûr que Dom.cats n’a pas fait cela dans un esprit de compète quand elle enregistrait ses SAV, et qu’elle ignorait que l’un d’eux serait à ce point Spécial Top One, tout comme Cramaillote et Triacon dont les échanges auraient pu l’être. Ce qui prouve bien, pour cette fois en tout cas, qu’il n’y a pas eu compétition, et que ça n’empêchera ni Cramaillote, ni Triacon de dormir tranquilles et de rêver à leurs prochaines balades, étant convaincus, comme vous l’êtes tous, que le but du jeu est principalement de s’amuser et se divertir les méninges autant que les gambettes, "en famille, seul, ou entre amis", selon la formule connue, et c’est bien l’essentiel !
 
Ce qui est extraordinaire, et qui vole plus haut que de considérer d’éventuelles compétitions, c’est que ce million d’échanges représente autant de belles balades, autant de grands moments que vous avez éprouvés, autant de moments passés à vous distraire intelligemment, et il symbolise vraiment une réussite, pour laquelle, hélas, avec "Alain Formaticien" et David Spiel, nous ne sommes plus que trois à pouvoir, maintenant, vous en remercier grandement !

Et cela s’adresse vraiment à vous toutes et tous, qui, au fil de ces quelques années, avez contribué pierre par pierre, à atteindre ce nombre faramineux. Que ce soit pour l’un, même modestement, avec un seul échange et puis avoir quitté le jeu, ou que ce soit, pour un autre, par un nombre phénoménal de trouvailles, vous faites tous partie de ce million, depuis le premier échange effectué sur la ciste N°1 par Exocet le 15 septembre 2002, jusqu’à celui effectué, à l’heure où j’écris, par RX sur la ciste 82939.
Bien sûr, tout au cours de cette journée particulièrement marquée par l’attente de ce prodige, mes pensées allaient à tout cela, et vers Max, qui était resté émerveillé et n’en croyait pas ses yeux, déjà lors du passage à 10 000 objets échangés ! En voyant, de là-haut, le compteur qui affiche maintenant 1 000 000, il doit sûrement se dire que vous lui faites, toutes et tous, un grand honneur.

Bon, bientôt la 100 000e ciste, ça, c’est une autre paire de manches ; j’en vois déjà plein, par-dessus leur épaule, qui affûtent des plans de conspiration mondiale… ! Soit !
Et ce sera un grand moment aussi, bravo d’avance !

- Eh ! Le Monsieur, là, il n’a pas dit que ce n’est pas une compète, ce jeu ???
- Ecoute, fais comme tu veux, tu compètes, ou tu compètes pas mais, principalement, amuse-toi !
 
 
 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 
La magie troglodyte... par Syluc
 

Dimanche 22 mai : St Emile... une cisterade dans la Drôme pour fêter la 1000e !

Sieur Lidof, notre GO regroupe les Cisteurs par équipes et les envoie à la recherche de quelques boîtes et indice(s) utile(s) au déroulement de la journée. Notre carnet de route contient une liste suggestive de cistes à trouver, des anciennes et des nouvelles. On n'aura pas le temps de tout faire ; retour prévu pour midi !

Nous commençons par celle de l'incontournable indice sans lequel plus rien ne sera possible...
Il nous faut trouver une vierge ! A l'époque où nous vivons, cela risque de ne pas être une mince affaire... mais bon. Il semble y en avoir encore dans la Drôme des Collines, enfin... quand elles ne sont pas confondues avec des parasols repliés ou autres phénomènes hallucinatoires. Mais pour arriver à celle-ci, il nous faut d'abord trouver l'autochtone non endormi. A première vue, il semblerait y avoir moins d'habitants que de vierges ici...
Le temps passe et presse... mais quelques instants plus tard : bingo l'indice est dans nos mains !

Nous continuons notre périple dans le village voisin : la ciste est inaccessible, une brocante anime le village et rassemble tout le secteur. Il y a des puces partout : impossible d'œuvrer. Pas le choix, nous poursuivons : cette fois nous devons faire preuve d'imagination pour accéder à la planque... pour y faire chou blanc car le trou semble avoir été jointoyé lors de la réfection du mur.

Le bilan n'est pas fameux ! L'heure tourne et il nous faut faire demi-tour. Oui mais pas sans nous être arrêtés à celle qui est sur notre route du retour ! Elle est sur la liste d'une autre équipe, on le sait.
Après avoir tergiversé sur le point de départ, nous partons pour une courte grimpette à la recherche d'euh... On a bien une image-indice mais Ulysse38 nous l'a livrée couleur sépia et de petit format. Je ne parle même pas de ceux qui l'ont encore réduite... Alors on cherche quoi : une maison troglodyte (c'est comme les vierges, il y en a dans le secteur) ? Un nichoir à troglodytes ? Le soleil commence à taper !
Devant nous, au pied de cette butte, une espèce de porte semble obstruer une cave troglodyte. Dame Pinkipoo retire une pierre, plonge la main dans une cavité, ôte quelques toiles d'araignées : Rien ! Quelques palabres plus tard, Monsieur Pinkipoo se sent observé. Il nous signale discrètement qu'un "moldu" comme dirait Harry Potter surveille notre manège d'en haut. L'info n'a pas fini de passer qu'IL est là devant nous...
- Vous cherchez quelque chose ?
- Euh... non !
- C'est-à-dire qu'en fait... on fait un jeu de piste et on cherche... une maison troglodyte ou un nichoir...
- Non...
Puis il ajoute qu'ici c'était une ancienne cave que le propriétaire précédent utilisait pour des semis ou...
- D'ailleurs, j'ai du réparer le linteau parce que ça dégringolait tout.
Chacun de nous commence à comprendre, mais reste encore sur la réserve.
Finalement, et comme s'il était besoin de lui montrer notre bonne foi, nous lui mettons l'image sous les yeux.
- Enfin là... (on lui montre la porte) c'est ce qui ressemble le plus à l'image...
- Ah dit-il... mais quand j'ai réparé j'ai trouvé quelque chose... je l'ai toujours, attendez...
- YES !!!
Ce faisant il disparaît et revient avec le trésor conservé depuis plusieurs mois sur une étagère de son garage.
- Je l'ai jamais ouvert. C'est écrit de ne pas jeter, j'ai pas touché. Je me suis toujours dit qu'un jour quelqu'un viendrait...
- Et vous n'avez vu personne ce matin ?
- Ah non, personne vu !
- re-YES !!!
Nous signons le carnet qui n'avait revu âme qui vive depuis les vœux de Woodpecker le 3 janvier 2009 et remercions notre bienfaisant donateur.
Et c'est tout aussi contents de cette réapparition imprévisible qu'excités à l'idée du scoop que nous allons donner à l'autre équipe que nous rejoignons le lieu de pique-nique.
 
 

CISTENFOLIES ARIEGEOISES
 
21 et 22 mai 2011... Quand la montagne vous gagne... par Crocor
 

Quel week-end cistique inoubliable à pérégriner par monts et par vaux, Mamietopset et Cachou nous ont fait passer  !

Samedi, premier échauffement des mollets pour atteindre, près du lieu de rendez-vous, l'une des vieilles tours d'un castrum du XIIIe siècle...
Nous enchaînons sur une autre belle découverte, avec une ancienne carrière de marbre...

 

  La "pierre sacrée" marque le lieu et l'heure du pique-nique...

 Après la pause, petite visite à de curieux géants de pierre d'inspiration aztèque...

 

 

La journée cistique s'achève dans la bonne humeur, car après le repas, et malgré la fatigue, nous partons en mode hibou à l'assaut du château de Seix...


Malgré la nuit inquiétante, les trésors sont découverts sous la lueur des lampes.

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, l'un des groupes d'aventuriers part à la rencontre de Manu, l'homme qui a vu deux fois l'ours...

C'est très sympathiquement qu'il raconte son histoire atypique à tous les randonneurs de passage...
En montant dans son hameau particulièrement isolé en montagne, tout le monde s'amuse de savoir que le plantigrade se trouve peut-être pas être bien loin de là...

 

 

En chemin, les valeureux pénètrent dans les entrailles d'une ancienne mine de fer avant une mémorable expédition jusqu'à un puits-gariotte difficile d'accès.

 

Plus tard dans la matinée, la visite de la grotte Hount Santo donne lieu à une belle plongée souterraine.

 

 

 

 

Dernier lieu de rendez-vous de la journée, nous rejoignons tous l'étang de Lers dans un épais brouillard de montagne...


CistenFolies 2011 est déjà terminé... mais rendez-vous l'année prochaine !

Ont participé à la rédaction de cette newsletter : Adopeste, Baykus, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Eustache, Locotwister, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation