JOURNAL DES CISTEURS N°66
Parution du 30/06/2011
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
Télégramme par Sioux
 

Il fait 30°... Non, ce n'est pas le plein après-midi, et pas non plus dans le plein Midi de notre hexagone. Juste le Nord-Est... fournaise habituelle de la France c'est bien connu  !
L'été sera-t-il chaud ? Plage, montagne, campagne, tourisme... En tous cas, quel que soit votre choix de repos estival, et quels que soient les caprices de la météo, il sera sûrement chaud côté randos, sacs à dos, vapos à eau et cistages à gogo !
Pour le moment, même l'édito dégouline, et les neurones sont déjà en mode vacances, tout juste bons à scanner une cartociste, à engranger des énigmes, résoudre les moins "tordues", et faire chauffer (elle aussi !) l'imprimante.
Comme chaque année, toute la rédaction du Ciste-Thématique se met à l'heure des congés et vous donne rendez-vous fin août, en vous souhaitant à tous de très belles vacances... cistiques bien sûr !

 

 

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

A vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN MYSTÈRE DE JUILLET
 

 

 

Avez-vous reconnu cette grande fille intriguée par l'objectif ? Vous l'avez peut-être rencontrée sur la piste des cistes... Qui est-elle ?

Exprimez-vous sur le forum général Newforez, dans le sujet annonçant la parution du Ciste-Thématique de juillet.

C'est ICI.

 

 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT !
 
par Ovive34
 

Merci à Aldaval, Foisine, MCJM, Philippe d'Euck, Woodpecker pour ces clins d'œil...

Figurez-vous que, quand il m'arrive d'ouvrir le journal local... je me demande si je ne suis pas un peu mégalo ! 

 

 

 

 

RENCONTRE CISTIQUE JURASSIENNE 2011
 
Du côté de Baume-les-Messieurs... c'est le Fied ! par Eustache
 

Franchement... j'aurais eu l'air malin, toute seule dans ma cabane au fond du Jura, s'ils n'étaient pas venus...

Mais ils étaient bien au rendez-vous, chacun selon ses disponibilités durant ce grand week-end de l'Ascension, entre la reculée de Baume-les-Messieurs et le Fied (à prononcer comme "pied"), sur le "Premier Plateau Jurassien"...

Le carré d'irréductibles Comtois du Septentrion d'abord, Mcjm, Erod et Diabolottine, Munshine... puis au fil des jours, Jurassiens et Bourguignons se sont joints aux réjouissances cistiques.
Si vendredi et samedi ont été les temps forts de cette rencontre sur le double thème de la randonnée et des cabanes de bergers, le week-end entier a été émaillé de bons moments dont voici un florilège d'impressions...

 
 

 

Les "p'tits nouveaux", la découverte...

 

Sur la route conduisant à ma première rencontre cistique jurassienne, se mêlent curiosité et timidité envers ces Cisteurs Franc-Comtois qui échangent fréquemment les uns avec les autres sur le forum, comme des amis de longue date et même comme des potaches se congratulant volontiers dans la joie et la bonne humeur.
Timidité car, malgré les chaleureuses invitations, comment s'immiscer dans un tel groupe où tous semblent s'entendre si bien ?
Curiosité aussi par rapport aux pseudonymes et leurs avatars, qui forcément ont un lien avec la personnalité profonde des participants. Sont-ils hommes ou femmes, jeunes ou plus âgés ? 
Puis, arrivée sur le lieu de rendez-vous, toutes les timidités et questions s'envolent avec l'accueil d'Eustache, véritable chef d'orchestre de cette rencontre... pour ne faire place qu'au plaisir d'être ensemble et au plaisir de partager notre passion commune, la fantastique recherche commune de ces petites boîtes, faisant intervenir l'intellect, l'esprit culturel, l'érudition parfois, les jeux de mots, le plaisir des randonnées, les découvertes de sites, tous plus beaux les uns que les autres...

Nousse

Elèves de CP en cistologie, nous sommes arrivés au Fied pratiquement sans rien dans notre cartable alors que les anciens des classes de première voire terminale qui se connaissaient presque tous, avaient bien préparé leurs exercices.
Qu'à cela ne tienne, nous avons été accueillis les bras ouverts par les grands et maternés afin que nous nous sentions encore mieux dans la grande famille des Cisteurs.
Eustache avait préparé ce week-end avec beaucoup de soin et d'attention. Nous avons apprécié cette journée animée par la même foi et jalonnée par la recherche de ces beaux vestiges du passé que sont les cabanes de pierre sèche du Premier Plateau Jurassien.
À travers cette rencontre nous retiendrons surtout les visages souriants et avenants à mettre sur des pseudos anonymes qui nous donnent, certes, beaucoup de plaisir mais aussi pas mal de fil à retordre.

Picpoul et Alix25

Sans se connaître, ça devient une rencontre "des copains d'avant", réunis par une même passion, pas besoin de savoir qui est qui ou qui fait quoi...

Ptinou

Il a fallu se lever tôt, car on avait tellement peur d'être en retard et que le groupe soit parti sans nous attendre !
Et en arrivant au gîte, c'était magique ! Le contact est tout de suite passé avec tous les Cisteurs... Étrange impression d'être dans un monde à part : chacun était son pseudo... on avait laissé la vraie vie entre parenthèses et toutes les différences, sociales ou d'âge, étaient oubliées.
Nous n'étions plus que de grands enfants dans une cour de récré. C'était un vrai jour de fête où chacun partageait avec nous le plaisir d'avoir résolu une énigme, et la nécessité de filer sur le terrain sans délai... Enfin des gens comme nous, qui nous comprenaient !
On était enfin admises et reconnues par des Cisteurs émérites. Maintenant, on fait vraiment partie du clan !
Encore merci à tous et à la prochaine...

Les 6 sisters

 


Alix25, Curiosus, Diabolottin e & Erod1, Gaszel, Iris39, L'aiguille, Ladanum, Les 6 Sisters, Lililabellule, Mcjm, Munshine,
Nousse, Ptinou, Picpoul, Ronunours, Sylou, Zunior & Eustache25... et Diabolo, chien Cisteur !

 


Les "anciens" racontent... 

 

Rédac' des 3, 4 et 5 juin 2011 sur le T'aime Poire-Chocolat...
Curieux me direz-vous... Mais que cherchent-ils tous au milieu de la forêt, à la nuit tombée, avec leurs lampes qui éclairent les arbres ?!
"Yesss... Une belle catadioptre blanche, et une autre orange... mais si, vous savez... comme celles qu'on trouve sur les biclous !
De là, normalement, si on suit bien l'énigme, on devrait trouver la rouge, puis la triangulaire, jusqu'à trouver la boîte au pied du tri-tronc !" 
Quelle drôle de folie s'est emparée de ces gens qui paraissaient pourtant tellement... si... sensés, normaux ?
Et là, la gentille compétition cistique entre en piste : qui va décapsuler, le Bourguignon, le Haut-Saônois, le Doubien ?
Une fois la tournée des boîtes de nuit teminée (Céphée et Pégase), retour au gîte. 
Et là... Un pur bonheur nous attendait : la tarte poire-chocolat de Jmmc !!! (voir rubrique "Miam Miam")
Ce fut un délice, une douceur inouïe, une explosion de tendresse dans ce monde de brutes, un dessert inoubliablement exquis...

Diabolottin e


 

Ah, décidément cette rencontre jurassienne gardera la saveur de belles découvertes... gustatives !

Après la salade d'asperges des bois du Président Munshine, la découverte du sureau en fleurs et des feuilles d'orties à déguster... je me sens maintenant capable de vivre un week-end en autonomie (presque) complète !
Enfin... je reviendrai volontiers à la civilisation pour la "tarte du Papet" confectionnée par Gaszel !

Sylou

 

Cisteuse presque locale, j'ai l'occasion de revenir assez souvent dans ce secteur de Baume-les-Messieurs que je connais bien... Ce qui m'a donc motivée, c'est essentiellement le fait de rencontrer "pour de vrai" les Cisteurs que l'on ne connaît que par l'intermédiaire du forum, voire pas du tout, et bien sûr de revoir ceux que je connaissais déjà... J'ai particulièrement apprécié les moments d'échanges lors de l'accueil du matin et du repas de midi. Pouvoir parler "cistes" avec d'autres Cisteurs, avoir un retour sur ses propres énigmes, savoir si les spots ont été appréciés, échanger sur les difficultés de décryptage de certaines cistes, rire ensemble d'anecdotes cistiques...
Iris39

 

La famille cistique, les copains, le noyau dur... puis les autres, les nouveaux que l'on rencontre pour la première fois !
Une pluralité de personnalités, de caractères, de paysages... une organisation sans faille... et le bonheur simple de partager autour d'une passion commune, un grand moment de bonne humeur et même bien plus...
Plus qu'une journée... c'est la notion de séjour que je retiendrai : l'arrivée le vendredi soir, la joie de retrouver les copains et le premier dîner ensemble avant une petite virée en mode hibou...
Puis la déferlante du samedi matin : les cafetières pleines et les brioches pour accueillir tous les participants du jour...
Soirée calme après une belle journée de recherches en commun et l'orage de fin de journée. Petit-déj' en famille encore le dimanche matin... honnêtement, on n'a pas envie que cela s'arrête !
Encore toute une journée avec les derniers acharnés ! La quête de "la planche anatomique masculine" de Curiosus, nous a assuré encore un bon moment : ce spot vaut le détour !
Et le week-end qui s'étire encore au long du sentier de la pierre sèche de la Marre... Dimanche soir, veillée cistique autour d'énigmes non résolues...
Enfin (bien trop tôt à mon goût) les adieux du lundi matin... en attendant la prochaine rencontre cistique !!!

Erod1

 

 

 Une pensée amicale pour les Breju empêchés, et un clin d'œil à ValéeTiti...

 

RENCONTRE CISTIQUE SOUS L'AVATAR
 
Chaude soirée du côté de chez Eustache... par Eustache
 

En ce dernier samedi de juin, une allumette qui se consumait d'amour pour une saucisse, lui avait donné rendez-vous sous la grande arche pour une soirée torride...

 

 

 

Les préliminaires étaient déjà bien avancés...


Lorsque survint une armada pas salutaire du tout qui étouffa rapidement cette idylle...

 

Ce qui advint par la suite se passe de commentaires...


 

Chez les Oréades...

 

 Petite balade sous les étoiles à la recherche de l'antre des Oréades...

 

 

 

 

 

Dans ce nouveau sujet qui leur est spécialement consacré, les Cacheurs qui le souhaitent pourront venir raconter la genèse d'une de leurs cistes, expliquer comment l'étincelle fragile de la première idée a pris progressivement corps autour d'un spot, d'un contenant, d'un contenu, d'une énigme... et évoquer les anecdotes qui lui ont lentement tissé son unicité...

 

La ciste du calendrier - Janvier par Cleapotre
 

La ciste du calendrier - Janvier

C'était le bon temps, le temps de mes débuts de Cacheur... (trois individuelles et une série à mon actif seulement) !

Par cette nouvelle ciste, j'avais décidé de mettre en application la première étape d'un nouveau concept : mettre en ligne une nouvelle ciste, le premier jour de chaque mois, en utilisant le mois en question (ou un évènement important lié à ce mois) comme thème de l'énigme et du spot :
- la St Valentin pour février
- les planètes et la science-fiction pour mars
- le poisson pour avril
- etc.

Apprenti Cisteur à l'époque, mon périmètre d'intervention se limitait encore essentiellement à Strasbourg, où je résidais, et à sa proche banlieue. Ces contraintes géographiques m'avaient rapidement imposé le choix du spot : ce serait la fontaine de JANUS (le dieu aux deux visages, dont notre "janvier" est dérivé), érigée en 1988 pour célébrer le bimillénaire de la création de Strasbourg (Argentoratum à l'époque romaine).

Me rendant sur place pour analyser la disposition des lieux, je constatai que ceux-ci se prêtaient mal au camouflage d'une boîte à proximité immédiate. Il faut dire que je n'avais pas encore découvert les boîtes de tic-tac et autres pellicules photo chères aux Cacheurs de la région parisienne et je ne concevais pas encore d'utiliser des bocaux de moins d'un demi-litre pour y loger quelques objets sympas ! ...

La fontaine était encadrée, d'un côté par l'imposant bâtiment de l'Opéra, de l'autre par la berge de l'Ill (rivière chère aux cruciverbistes et qui, accessoirement, traverse l'Alsace puis Strasbourg avant de se jeter dans le Rhin), en léger contrebas, à laquelle on accédait par un court escalier de pierre. A son pied, un sentier herbeux, bordé d'un mur enlierré, longeait l'affluent, glissant sous la voûte d'un premier pont avant de poursuivre ses courbes délicates dans le reste de la ville. Je repérai alors, juste à la sortie de ce pont, un trou à mi-hauteur, dont la circonférence se marierait idéalement, le moment venu, avec celle de mon bocal.

"Janvier" étant déjà évoqué via le titre de la ciste, je décidai de rédiger le texte de l'énigme en latin pour orienter les futurs Chercheurs vers Janus... Mais les trop nombreuses années qui me séparaient désormais des bancs de l'école ayant considérablement altéré mes souvenirs de cette langue m'incitaient à réduire au maximum la longueur de ce texte. Cela cadrait d'ailleurs avec la mode de l'époque, qui voyait l'Alsace fleurir de ces énigmes aux textes minimalistes... J'optai donc pour un sobre "POST PONTEM" (" Après le pont") qui hanterait bientôt, je l'ignorais encore, les pensées de plusieurs Cisteurs alsaciens, au point que, quelques années plus tard, je choisirai de nommer une autre de mes cistes "SUB PONTEM" en souvenir malicieux de cette énigme sur laquelle, trop longtemps, ils avaient buté...

La localisation globale de la ciste indiquerait "Strasbourg" mais, pour guider le Chercheur depuis la fontaine jusqu'à la cache finale, je souhaitais glisser quelques indices "visuels" à exploiter sur le terrain : seule la liste des objets initiaux n'avait pas encore été exploitée... J'en dressai l'idéale : un objet symbolisant l'Opéra, un autre pour l'escalier, un pour le mur enlierré, un dernier pour la rivière... Mais seul un petit bateau, retrouvé au fond de mes tiroirs, me permettait immédiatement de biffer le dernier élément de cette liste. Je me mis en quête des trois autres, allant arpenter les allées des dépôt-ventes, centres Emmaüs, et autres bazars de la ville. Après plusieurs heures de déambulations attentives, je rentrai enfin satisfait, après avoir trouvé une feuille de lierre en plastique, un escalier Playmobil, et un très joli masque vénitien miniature en plâtre...

Déposée, puis mise en ligne le 14/01/2007, la première ciste de mon Calendrier n'allait résister que deux jours aux recherches de Grosjean et Glise, qui la trouvèrent en famille. Pour les autres Chercheurs, bloqués plusieurs mois dessus, elle allait devenir une référence douloureuse, surtout pour ceux, travaillant sur Strasbourg, qui allaient consacrer l'essentiel de leurs pauses-déjeuner à chercher la belle sous tous les ponts de la capitale alsacienne ! Il faut dire que, comme souvent, avec des énigmes courtes, les Chercheurs s'inventent des fausses pistes et chausse-trappes que le Cacheur n'aurait même jamais soupçonnées !

Quelques mois plus tard, "Janvier" disparaissait (triste lot commun à tant de cistes urbaines !). Je réhabilitai une première fois la ciste mais à l'époque, j'ignorais qu'on pouvait modifier la liste d'objets ou préciser dans l'énigme que le contenant avait changé. Je créai donc une nouvelle ciste avec un nouveau numéro (pardon Phil) et, bien sûr, il me fût impossible de retrouver les quatre mêmes objets indices... Nouvelles recherches, nouveau tour des brocantes, pour finalement dénicher une tête d'indien (pour évoquer celle de Janus), et tout de même un deuxième escalier Playmobil. Las ! Cette deuxième boîte ne résista guère plus longtemps et, après un nouveau vandalisme, je la classai définitivement "disparue".

Mon Calendrier poursuivit cependant sa vie jusqu'à son terme, et quelques-unes de ses douze cistes subsistent encore aujourd'hui. En décembre de la même année, Krapette déclina le concept au quotidien, avec les très réussies vingt-cinq cistes de son "Calendrier de l'Avent", qui lui valurent un CistesAward alsacien mérité !

 

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

REMUE-MÉNINGES
 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, une seule adresse : adressez vos propositions de réponses à CISTE-THEMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

LOGIGRAMME
 
par Adopeste
 

Une nouvelle ciste vient de sortir ! Cinq cisteurs se penchent sur le déchiffrage de l'énigme. Quitte à se déplacer, ils en profitent pour dénicher les cistes des alentours. Ils partent chacun avec autant d'objets à échanger que de cistes à trouver...

1 - Cleapotre a prévu de mettre dans ses poches 2 objets à échanger de plus que Locotwister qui mettra moins de 10 minutes à déchiffrer.
2 - Ovive34 a pris plus de 7 objets. Pour localiser la ciste, elle a consulté 2 sites web de plus que le Cisteur qui a déchiffré en 10 minutes mais un de moins que le Cisteur qui a pris 9 objets à échanger sur lui.
3 - Le Cisteur qui déchiffre en 14 minutes a 2 objets de moins que Chamix mais 4 de plus que Butterfly, qui n'a pas déchiffré en 10 minutes.
4 - Le Cisteur qui est parti avec 13 objets a consulté 2 sites web de moins que celui qui a déchiffré en 8 minutes.
5 - Le Cisteur qui a consulté 3 sites web a mis pour déchiffrer 2 minutes de moins que celui qui en a consulté 5.

Image
 

CHASSÉ-CROISÉ
 
par Butterfly91
 

Définitions :

1. En répondant aux définitions, vous obtiendrez toutes les lettres nécessaires pour découvrir le texte caché dans la grille. Pour ce faire, il suffit de replacer chaque lettre dans la case correspondante suivant le numéro d'ordre qui y figure.

2. Pour faciliter vos recherches, la première colonne de la grille à définitions indique le prénom, le nom et l'œuvre de laquelle nous avons prélevé l'extrait à découvrir.

3. Le texte se lit de gauche à droite en partant de la première ligne horizontale.

 

STATISTIQUES
 
Mai 2011. Cistes cachées : 1103, Nb d’échanges : 21124, Nb d’inscrits : 1044
 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 
par Philippe d'Euck
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, le féroce Docteur Jekyll, ou à ses sanguinaires modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

MIAM-MIAM
 
Tarte poire-chocolat... par Jmmc
 

Ingrédients :

  • Une pâte brisée
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 150 gr de chocolat à cuire
  • 3 œufs
  • 6 grosses cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 70 gr de sucre
  • 1 grosse boîte de poires au sirop (on peut aussi pocher des poires fraîches)

 La recette :

Préchauffer le four à 210 ° (Th7).

Dans une casserole, faire fondre le chocolat avec le lait, puis y ajouter 3 cuillères à soupe de crème.

 
Dérouler la pâte dans le moule et verser le chocolat en fond de tarte. Couper les poires en quartier (pour une meilleure répartition) ou les laisser telles quelles. Les disposer sur le chocolat.

 Mélanger le sucre, les œufs et le reste de la crème, puis verser l'appareil sur les poires.


Enfourner pendant environ 25 mn.


Servir très frais...

 
Bon appétit !!!
 
 
 

 

 

 

LE COURRIER DES CISTEURS
 
Art postal par Nanou78
 

Votez pour les lettres que vous préférez ! Le sondage est ICI.

 

RENCONTRE INSOLITE
 
par Tomatoket
 



Sympathique rencontre sur les traces d'Eustache dans le Vaucluse.

 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours (suite)
 

Vous ignoriez l’existence de la nuit des Grisoulines, voila un pan d’histoire qui vous est enfin révélé. Vous y découvrirez ce par quoi elle a malheureusement été remplacée et les funestes conséquences pour nos deux amis.

La Josy, ce furoncle ?... Ha, ha ha ! Elle a passé douze heures à la gendarmerie ! rigola Pichon. J'espère qu'elle aura compris la leçon !
- Bien fait pour ses miches !... Qu'est-ce qu'on s'est marré, hein !
- Pour s'être marré, on s'est marré !... Mais on s'est aussi usé les pieds à parcourir tous ces kilomètres de nuit, dans l'humidité, pour poser nos bombes. Rien que d'y penser, j'ai mes hémorroïdes qui me reprennent. On est quand même mieux dans la bagnole, non ?

- Mais dis voir, vieux gars, tu es assuré ? demanda Chambier.
- Assuré ? Tu rigoles ?... C'est bon pour les gens de la ville, ça !


Les deux compères décidèrent de se faire la main en sillonnant les petites routes où ils étaient sûrs de ne pas trouver de gendarmes embusqués.
L'expédition chez Jean-Philémon Nimpair aurait lieu le lendemain.
- Dis donc, fit Chambier, je pense à un truc. Tu sais quel jour nous sommes, auourdhui ? Cette nuit, ce sera la Nuit des Grisoulines. Tu as intérêt à enfermer ta voiture à double tour !
- Ah merde, la Nuit des Grisoulines ! J'avais oublié !


Chambier et Pichon gardaient des souvenirs cuisants de la nuit des Grisoulines.
Jadis, durant cette nuit du mois de septembre, régnaient les loups-garous et les incubes, ces démons qui entraient dans les chambres des jeunes filles du Grimouillirois pour leur faire l'amour. Jusqu'au 19ème siècle, toute fille qui, au matin, racontait avoir été séduite par un incube pendant son sommeil, ne pouvait être répudiée par sa famille si elle tombait enceinte. On appelait ces filles des "Grisoulines". Cette tradition, très pratique pour justifier les conséquences de quelque ébat dans le foin avec un garçon de ferme qui avait pris ses jambes à son cou en apprenant son prochain état de père, s'était malheureusement éteinte au 20ème siècle. Elle avait été remplacée par une tradition bien moins sympathique, une tradition qui, cette nuit-là, autorisait tous les dérapages.

Chaque année, à la même époque, Chambier et Pichon ne décoléraient pas. Car chaque année, au réveil, c'était la même chose : ils découvraient les dégâts que les jeunes de la région avaient infligés durant la nuit aux biens d'autrui. Et "autrui", c'était principalement Pichon et Chambier, dont la réputation de soupes au lait avait largement dépassé les limites du canton.
Mais les coupables n'étaient pas originaires de St Marcelin. En effet, personne n'ignorait que la capacité de nuisance des deux compères était illimitée, et aucun Marcepoulairois ne se serait risqué à les défier. Il était donc facile d'en déduire que le commando Halloween venait d'ailleurs, à l'instar de ces franc-tireurs qui vont attaquer les troupes dans le canton voisin afin que les éventuelles représailles s'exercent sur des inconnus dont ils n'ont rien à foutre plutôt que sur leur propre famille (ce qui, somme toute, est assez humain). En fait, le commando Halloween venait du bourg, et particulièrement de la cité Gaspard Alisant. Depuis quelques années, ils avaient pris Chambier et Pichon pour cibles privilégiées.
Ce matin-là, au réveil, lorsque Chambier voulut faire du feu dans sa cheminée, la fumée envahit toute la pièce. Il comprit immédiatement : ces jeunes imbéciles étaient montés sur son toit et avaient bourré le conduit avec de la paille humide. Ce n'était pas la première fois.

Pichon, quant à lui, eu droit à un empilage, devant sa porte, de brouettes et charrettes que ces vandales avaient récoltées partout dans le village. Il y en avait des tonnes. Ernest n'avait rien entendu, et pourtant, il s'était tenu prêt, son fusil chargé de gros sel, pendant une bonne partie de la nuit. Il confia à Yolande la mission de débarrasser le fourbi, sauta par la fenêtre de la cuisine, alla vérifier si la voiture était intacte (elle l'était) et se rendit chez Chambier.
Il le trouva en train de se masser l'arrière-train à l'aide d'une pâte noire faite de fourmis cuites dans du saindoux, préparation qui soignait les courbatures et les hématomes ; et qui lui venait de son arrière-arrière-grand-mère, c'est-à-dire en droite ligne du Haut Moyen-âge.

- Qu'est-ce qui t'arrive, vieux gars ?
- Il m'arrive que ces jeunes cons ont bouché ma cheminée avec de la paille. Je suis monté sur le toit pour la déboucher, mais j'ai vu trop tard qu'ils avaient badigeonné les tuiles avec du savon. J'ai glissé et j'ai dégringolé du toit sur les cages à lapins neuves que je venais de terminer, et que je devais livrer la semaine prochaine à Nestor Vénissien. Va falloir que je passe chez Louis pour acheter du bois et du grillage, et réparer tout ça... Ah si je les tenais, ces petits merdeux !
- Je t'accompagne.


Ça va barder !

 

 

 

Le défi-rimes du mois de juin était : fissure, rassure, plastique, moustique.

Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e).

1e : Chamix
Enigme alambiquée : mon cerveau se fissure.
Astuce débusquée , voilà qui me rassure !
Là-bas près de l'étang le trésor en plastique
Dans la souche m'attend : moi qui crains les moustiques !

2e : Cleapotre
Dans la grotte glacée, infestée de moustiques
L'esprit obnubilé par des jouets en plastique,
Il se glisse à tâtons dans la moindre fissure,
Espérant le doux son du verre qui rassure.

3e : Cerambyx
Qui me pousse à plonger le bras dans la fissure
Jusqu'au fond pour trouver une boite en plastique,
Au risque d'affronter les guêpes et les moustiques ?
C'est le génie des cistes et cela me rassure.

Les autres participants étaient (par ordre alphabétique) :
Baykus, Cst73, Ducale78, Jrvhal, Locotwister, Thierry la fronde, Vaco6.

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Chamix et Cleapotre.

Tout le monde joue avec : mercure, sinécure, urbaine, aubaine.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un petit plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 août.
Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Utilisez le lien "ECRIRE A CISTE THEMATIQUE" en fin de ce numéro pour votre envoi.

 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
par Cleapotre
 

Mois de juin humide après un mai brûlant. Une conjonction climatique apparemment très favorable pour une germination rapide de cistes, puisqu'on enregistre le plus fort nombre mensuel de nouvelles caches depuis le début de l'année : plus de 1300 cistes posées (30% de plus qu'en mai), 1300 nouvelles énigmes sur lesquelles aiguiser vos neurones...

La parole est donc aux Cacheurs, en ce début d'article, et le premier à apparaître sous les projecteurs est Coachbunny qui, en cachant "La ruche de sousi-talon" dans le Lot, est devenu le 20/06/2011 le treizième Cisteur Cacheur de plus de 500 boîtes ! Une persévérance et une abnégation que ne peuvent que louer les Chercheurs limitrophes...

Coup de lumière ensuite sur Fanfoué des Glandus, qui a offert deux jours plus tard à la Savoie la millième ciste du département, autour d'une jolie composition de huit cistes (@73@84151@ et suite : A la recherche de la millième : M... Ca y est !). Une série qui reste encore à découvrir à ce jour !

Sans doute moins délibérée, la 7000e ciste cachée en région Rhône-Alpes est revenue, de justesse, à Laser1, grâce à la dixième et dernière boîte de sa série des "p'tits soldats", cachée le 12/06/2011 dans le Rhône. Un numéro @69@83610@ (Dix p'tits soldats) qui va ainsi devenir à son tour une référence dans le catalogue cistique de la région !

Avec toutes ces cistes posées, il était à espérer que les Trouveurs se sentent à la fête et, à voir certains chiffres, je pense pouvoir confirmer que ce fût le cas. C'est ainsi que les maisons d'Emile, Vincent et Camille, ainsi que le cap 3000, se sont respectivement enrichis de quatre, trois, deux, un (zéro, partez !...) nouveaux membres :

- Joalex (13/06), Les Broussards (16/06), Crettens (18/06) et Homard (29/06) : 207e, 208e, 209e et 210e Emile
- Asmodé (03/06), Calou (19/06) et Clubdesquatre (27/06) : 60e, 61e et 62e Vincent
- Bob82 (31/05), qui a raté de peu ces éloges mérités dès le Ciste-Thématique précédent, et Duluoz, père du Livre d'Or (26/06) : 12e et 13e Camille
- Platdetain (29/06) : 25e sur le cap 3000

Ces Cisteurs acharnés, comme ceux qui les suivent ou les précèdent, vont-ils profiter des vacances pour prendre un repos bien mérité, ou au contraire profiter d'encore plus de temps libre pour poursuivre leur marche cistique en avant ? J'ai bien ma petite idée sur le sujet, mais je vais attendre le Ciste-Thématique de septembre pour vous la confirmer...
En attendant, bonnes vacances... et bonne chasse !

 

 * Pas un jour sans ciste

 

A VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

Week end cistique : samedi 27 et dimanche 28 août 2011 Forum Pays de la Loire
Picniciste : Samedi 3 Septembre 2011 : Forum Poitou-Charentes
Rencontre en Lozère : 17 Septembre 2011 à Javols : Forum Languedoc (Aude, Lozère et Roussillon)
Quelque part en Isère ou en Savoie : Samedi 24 et 25 Septembre 2011 : Forum Rhône-Alpes (Ain, Isère)
Vendanges tardives Les 15 et 16 Octobre 2011  : Forum Hérault
Rencontre audoise : Vendredi 11 Novembre 2011 : Forum Languedoc (Aude, Lozère et Roussillon)

 

LE VOL DU BOURDON
 
par Rodo
 

Image
 
Bonjour,

Je m’appelle 24104 et mes parents sont les Reve49.
Comme leur nom l’indique, je suis né dans le Maine-et-Loire. Ils m’ont conçu début 2007 pour aller butiner une ciste posée dans les Hautes-Alpes, la ciste du canal, cachée par Rodo. Ce sont d’ailleurs mes parents qui leur avaient envoyé tout le matériel nécessaire à l’occasion de Noël 2006 (boîte et objets) en leur laissant le choix de la cachette et de l’énigme.
Afin que je ne sois pas seul tout au long de ce long périple, mes parents m’ont confié une amie fidèle, la libellule : je l’ai portée sur mon dos jusqu’au bout !

Alors voilà, j’ai pris mon envol le 31 mars 2007, dans les mains du sieur Lamalice qui m’a sorti du petit pont sous lequel je dormais et mon grand voyage a commencé. Après quelques semaines (mois ?) dans la Marne, puis la Haute-Marne grâce à Electron qui m’a fait passer l’hiver au chaud, j’ai découvert la Drôme. LPC940 est venu m’y chercher pour me conduire plus au sud, plus au chaud le 27 mars 2010. Le 1er août, ce sont Djé et Gab qui m’ont transporté dans une autre boîte, dans le Var, de même qu’Aldaval. Mais le voyage n’est pas terminé et je ne suis toujours pas arrivé. Mes futurs parents ne m’ont-ils pas oublié ?
C’est donc à Toulon que Monsieur Laula est venu me chercher. Facile, il travaillait (à l’époque) dans les Hautes-Alpes ! Allez hop ! Le grand saut !
Ale a donc pu me prendre au vol et me déposer tout en douceur, au printemps dernier, auprès d’une brune que les Rodo sont venus visiter le 25 avril 2011.
Vous auriez vu la tête qu’ils ont faite quand ils m’ont vu et ont compris que c’était moi ! Quatre ans qu’ils m’attendaient ! De vrais petits fous. Tout émus de la découverte, ils ont lu et relu le message des Reve49 que je contenais. Ils ont souri en voyant des pseudos amis. Ils n’en reviennent toujours pas !
La mission est donc presque réussie ! Presque, parce que je devais rejoindre leur ciste du canal. Mais voilà, ils m’ont trouvé avant. Remarquez, je n’en étais vraiment plus très loin. Et de chez eux, c’est comme si j’y étais !

Un grand merci à tous mes passeurs et une bise à chacun, chacune, et en particulier aux Reve49 s’ils ont l’occasion de lire ma missive.

Moi, le bourdon à la libellule.
 

 
 

PUREMENT ANECDOTIQUE
 

Une Cisteuse nous raconte :
"Toujours soucieuse de prouver à mon entourage que les cistes peuvent nous faire découvrir plein de choses, je n'ai pas manqué de raconter à plusieurs personnes de ma famille que j'avais appris, en résolvant une énigme, que le "Cadet Rousselle" de la chanson était natif d'Orgelet, petite cité du Jura près de laquelle nous nous trouvions à l'occasion du mariage d'un cousin.
A ma grande désolation, deux ados m'ont fait, à deux moments différents, la même réponse :
- Connais pas...
- Mais si, écoute ! (et là j'ai chanté le premier couplet de la chanson enfantine)
- Ahhh ouiii ! Mais... je ne connaissais pas avec ces paroles là...
Mouais... Visiblement, on ne chante plus "Cadet Rousselle" à l'école primaire mais la version paillarde a de beaux jours devant elle !
"

 
 

De boue dans son costume...
 

Ce soir là, nous sommes partis un peu en avance pour assister à une représentation théâtrale à une trentaine de kilomètres de chez nous... Nous avions répéré une ciste qui se trouvait sur le trajet, alors autant en profiter !

Nous voici donc devant l'entrée de la petite grotte qui abrite la boîte convoitée...
Monsieur, qui a le bras long, a beau le tendre le plus loin qu'il peut dans la faille de l'entrée, impossible de récupérer la ciste...
Même un bâton n'est pas de grand secours... la solution serait de se mettre à plat-ventre dans l'entrée boueuse de la grotte... mais Monsieur n'a qu'une tenue, celle de sortie !
La tentation est quand même trop forte, alors une solution s'impose d'emblée : en slip !
Victoire ! La boîte est enfin entre ses mains... l'échange est promptement réalisé et la ciste remise en place...

Hum... Impossible de ré-endosser la tenue de soirée tout couvert de boue !
L'abreuvoir voisin permet de faire une toilette sommaire avec quelque papier absorbant, mais de larges traces de boue subsistent malgré tout... Tant pis, personne ne saura l'état des dessous ! Nous en rions encore !

 

 
 
 
 

C'EST BÔ !
 
Slinave et ses Toubies ! par Sioux
 

A l'instar des coccitioo, des puckies, des Brossard56 et bien d'autres créations cistiques personnelles, Slinave, Cisteuse vosgienne contaminée depuis un an et demi par une cistopathie chronique, dissémine au gré de ses caches et de ses trouvailles ses petits objets entièrement créés de ses mains agiles. Elle les présente ICI.

Un peu d'argile, de la peinture blanche, verte, rouge, noire, et surtout la magie du tour de main adroit de la "maman" et voilà une petite borne... baptisée Touby ! Vous savez bien : "Born to be alive..." !

Image
 
 
 
 
  
 
 

ÉMILE D'UN JOUR...
 
Vamado par Cleapotre
 

- Le passage du cap 1000 : presque un hasard, ou un moment longtemps rêvé, planifié de longue date, préparé dans les moindres détails... ?
Notre objectif était d'atteindre le cap des mille cistes trouvées pour le premier anniversaire de notre fils Yoan, qui coïncidait avec la rencontre vosgienne du 29 mai à Rochesson. Alors on s'est dit qu'on pourrait partager ce moment avec d'autres sympathiques Cisteurs. Mado (Marina de Vamado) a même dû freiner pour ne pas franchir ce cap avant l'heure. On n'a pas spécialement calculé sur quelle ciste ça tomberait.

Finalement, on a fêté nos mille cistes trouvées en mode hibou sur la série d'Eurekamou, la Yetibou n°3, en compagnie de Mr Kamou, les Pionniers67, Mr Lauremi, The_badger, BBA, Lagouille, Nanou78 et Poupouce. Arrivés à cette fameuse ciste, nous avons trinqué avec une bouteille de vin de fruit "pomme et gingembre". Très agréable moment, convivial, ambiance festive. Vado (Valentin de Vamado) a même sorti le crémant du coffre de la voiture, une fois la série terminée. Merci à tous les Cisteurs présents d'avoir fait de ce moment un souvenir inoubliable !

- Vous cistez toujours à deux, je crois ? Comment vous partagez-vous le "travail", entre résolution des énigmes et découverte des boîtes sur le terrain ? Quand seul l'un des deux est motivé et l'autre non, qui fait l'effort ?
En effet, en général on ciste à deux, mais il arrive qu'on y aille séparément dans des cas particuliers tels qu'un décapsulage ou si Mado a envie de se défouler avec Mattline. Sur le terrain, Mado fonce et cherche, parfois même sans savoir exactement où. C'est plutôt une fouineuse, une dénicheuse. Vado est plus réfléchi et cherche plutôt l'endroit exact où est cachée la ciste. Nous nous complétons bien, car Mado a trouvé des cistes où Vado n'aurait jamais cherché, et vice versa. Pour les résolutions, il arrive qu'on planche à deux sur une énigme, mais aussi chacun dans son coin. Si l'un bloque sur une énigme, il la passe à l'autre. Nous avons pris goût aux cistes très vite et n'avons pas vraiment de soucis de motivation, car nous avions l'habitude de nous promener régulièrement avant même de commencer à cister.

- Vous faites partie d'une "famille" de Cisteurs particulièrement active. Pouvez-vous nous en lister les différents membres ?
Tout a commencé à l'été 2008, lorsque notre beau-frère (Régis de Elea40 (Landes)) est venu en vacances en Alsace, et nous a embarqués dans la recherche de cistes. Côté Alsace, Lauremi a été pris au jeu le premier, en s'inscrivant dès novembre, suivi par faon67 (le frère de Monsieur Lauremi) qui s'est aussi inscrit sous Pionniers67, pour taquiner les Lauremi. Ils ont trouvé leur première boîte en janvier 2009. Puis nous nous sommes lancés à notre tour dans l'aventure le 1er février, suivi de près par Mattline, le 15 mars 2009.
Pascale de Elea40 est la sœur de Laurence (de Lauremi) et de Valentin (de Vamado). Francis (de Pionniers67) est le frère de Rémi (de Lauremi). Pauline (de Mattline) est la sœur de Marina (de Vamado). Matthieu (de Mattline), l'ex de Pauline, est breton, et travaille en Alsace.
Pour ce qui est du caractère cistique de chacun, nous dirions que Pionniers67 est plutôt nerveux, il veut être le premier à trouver les nouvelles cistes (d'où l'origine de son pseudo). Les Lauremi, sont plus calmes et cistent pratiquement toujours à deux. Lauremiss (Laurence) préfère de loin les promenades et s'intéresse peu aux cistes, contrairement à Rémi. Elea40 nous donne l'impression de s'acharner sur les cistes de Cleapotre. La difficulté ne lui fait pas peur, même si quelquefois il trouve la solution via les MP. Matthieu de Mattline, qui ciste tout seul est un grand sportif qui adore les randonnées. Il est plutôt discret.
Mais cela ne s'arrête pas là... Du côté de Régis de Elea40, la famille cistique est aussi nombreuse... !

- Votre préférée parmi vos mille cistes trouvées ?
Notre ciste préférée est la première que nous avons trouvée avec notre propre pseudo, un matin de février par -7°C. Il s'agit d'une ciste cachée par Newra, ‘‘La Spectrale'', qui nous a fait voir les étoiles ! Elea40 nous avait déjà donné un aperçu de ce jeu de piste, mais rien ne vaut le plaisir de trouver les boîtes tout seul. D'après les autres Chercheurs de cette ciste, elle n'est pas évidente à trouver sur le terrain. Cela nous a encore donné plus envie de résoudre les énigmes et d'aller cueillir ces petites boîtes...

- L'objet le plus beau/émouvant/... que vous ayez trouvé dans une boîte ?
Le plus bel objet est sans conteste Puckyrit, le Pucky que nous avons cherché dans "La planque aux Puckys'', ciste cachée par Theonlypuck. Peu de temps avant, nous avions appris la notoriété de ce petit lutin. Nous avons trouvé le spot génial, très bien adapté au thème de la ciste. Nous sommes restés de longues minutes à faire des photos avant de continuer.

- Votre meilleur souvenir/anecdote sur la piste des cistes ?
Le meilleur souvenir que nous gardons concerne la ciste "Le monde imaginaire (ou pas) de Littleblue - 1 - Le rêve'', cachée par Lauremi. Ce dimanche matin, en regardant les dernières cistes cachées, nous avions vu deux nouvelles cistes que Lauremi venait de mettre en ligne. Nous avons imprimé les énigmes et après les avoir résolues, nous nous sommes rendus sur les lieux. Avec un peu de chance, nous espérions devancer enfin les champions du décapsulage, alias les Pionniers67. Manque de chance, nous avons aperçu le véhicule des Pionniers67 sur un chemin, un peu plus loin. Un peu plus tard, nous sommes arrivés sur le spot, une ruine de château, avec une vue imprenable sur la vallée de la Bruche. Nous avons trouvé la boîte, sans enthousiasme, et, oh surprise, le carnet était encore vierge ! Mais où étaient donc passé Pionniers67 ? Nous avons fait l'échange et avant de repartir, nous avons entendu parler au loin. Nous avons tout de suite reconnu les voix des Pionniers67. Nous nous sommes cachés en haut du donjon pour les surprendre. On les a effrayés au moment où ils approchaient de la cache. En fait, les Pionniers67 étaient allés décapsuler l'autre ciste en premier, et avaient un peu traîné en chemin, en cueillant des fruits sauvages...

- Et maintenant, comment voyez-vous la suite ? Faire une pause bien méritée, poursuivre sur le même rythme, ou vous tourner vers de nouveaux défis (et lesquels) ?
Nous avions un rythme assez élevé durant la première année de cistes (deux par jour en moyenne). Notre moyenne a nettement chuté un peu avant la naissance de notre fils, en mai 2010. Nous pensons que nous allons continuer à cister régulièrement, mais sans objectif précis...

 

 Une nouveauté est offerte à votre sagacité :
Les CistEnigmatiques !

Depuis le N° 65, des énigmes concoctées par la Rédaction paraîtront de temps à autre dans votre journal favori.
Tous les éléments pour résoudre une énigme se trouveront dans les articles et les photos d'un N° déjà paru.

Les CistEnigmatiques sont comme les cistes traditionnelles, avec objets à échanger, et elles seront répertoriées dans le module "Ailleurs", afin de ne pas dévoiler le département, car cachées quelque part en France, en Belgique et en Suisse.

Mais les CistEnigmatiques s'accompagnent d'un petit plus bien particulier : avec les objets à y échanger, elles renferment aussi un tout petit conteneur (images ci-dessus), dans lequel vous trouverez un code secret, et les instructions  permettant de vous faire connaître en tant que premier Trouveur.
Bien sûr, pour le premier Trouveur ce sera une obligation de prendre le conteneur et de le remplacer par un autre objet.
Seul, le plus rapide d'entre vous sera donc le gagnant de la CistEnigmatique.
Pas d'un cadeau de belle valeur, comme c'était le cas pour les PubliCistes, mais il sera gagnant du plaisir de l'avoir trouvée le premier, en attendant ce même plaisir pour la prochaine.

Un forum est ouvert pour chaque CistEnigmatique, sur lequel nous vous faisons pleinement confiance pour exercer vos talents d'info/intox, comme il est toujours de bonne guerre de pratiquer dans ces cas-là !

Si vous êtes Breton, ou Aquitain, et qu'une fois l'énigme résolue vous vous rendez compte que le spot de la CistEnigmatique est en Savoie, pas de panique !!!
Envoyez vite un Cisteur du coin récupérer le petit conteneur pour vous, afin qu'il vous communique le code secret à nous envoyer, et qu'il vous dise également quel objet il a mis à la place, afin que vous puissiez enregistrer l'échange. Et le tour sera joué, sachant, qu'un jour, ce sera peut-être à votre tour de rendre le même service à un  CistEnigmatiCisteur trop éloigné du spot.

Enfin, quand une CistEnigmatique aura eu son premier Trouveur, l'heureux gagnant aura droit à un hat-trick sur le forum, où nous admirerons son avatar sur le trône du vainqueur, rayonnant fièrement dans les lauriers pour la postérité.

Nous vous souhaitons un très bel amusement avec les CistEnigmatiques.
Bonnes chasses à toutes et à tous !

   
 
 
 
  ;
  

SACS DE NŒUDS
 
 


Sirène Vauclusienne
 

 Grenouille Vosgienne

 Harpe Audoise

 

Ont participé à la rédaction de cette newsletter : Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Eustache,  Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation