JOURNAL DES CISTEURS N°74
Parution du 01/04/2012
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL ou IN MEMORIAM
 
En mémoire de "DG", et des Cisteuses et Cisteurs qui nous ont quittés par Philippe d'Euck
 

En ce mois d'avril 2012, le lundi 23 marquera le troisième anniversaire de la disparition de Max VALENTIN. Comme je l'annonçais dans l'édito d'avril 2011*, tant que votre journal favori existera, je ne manquerai pas de lui rendre hommage, chaque année à cette période. Je vous invite également à associer à cette pensée, celles que nous avons aussi pour toutes les Cisteuses et Cisteurs regrettés qui nous ont quittés en cours de route. Tous les mois d'avril prochains seront donc un peu, pour nous, comme une deuxième Toussaint dans l'année.

* Pour les nouveaux qui ne connaissaient pas forcément Max ("DG" pour les Cisteurs), voir le CT N°63.

 

 

"C'est la première fois que je vois un distributeurs d'oeufs, il se trouve en Alsace, et la photo avait été prise cet automne, mais la guérite était en plein soleil !" Sioux.

 

 

~~~~ 

Cette Cisteuse raconte : "Alors que nous étions en train d'échanger les objets de la ciste à peine trouvée, de noter nos impressions sur le carnet, d'admirer le paysage... nous entendîmes une voix, atténuée par le bruit de vent et la vingtaine de mètres qui nous séparaient...

"J'ai ! Je l'ai ! La boîte !".

Il se trouve qu'en toute discrétion, alors que nous cherchions encore la ciste, l'une de nos amies s'était éloignée pour une pause "technique".

"Mais de quoi parle-t-elle ? La ciste, nous l'avons ! Ou alors, c'est une que nous n'avons pas encore localisée !"

Les sourires s'installent sur nos visages... C'est toujours plaisant de tomber sur une ciste par hasard !

"Mais de quoi tu parles ? On l'a la ciste ! On est en train de f... 

- Ben c'est quoi ça alors ?" dit-elle en nous montrant le sachet en plastique noir qu'elle venait de dénicher.

Le sachet contenait bien une boîte. Une géocache peut-être ? Sur la boîte, une inscription à l'encre indélébile : "Minime Home".

Un nouveau jeu ? Peut-être !

Notre sens de la curiosité étant bien éveillé, nous étions impatients de découvrir le contenu de ce "trésor"...   

Nous étions en juin et la boîte était manifestement rescapée de la chasse aux oeufs de Pâques !"

 

 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, adressez vos propositions de réponses à CISTE-THÉMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

MARABOUT' FICELLE
 
... par Graind'Sel
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Quinze noms de communes francophones à retrouver en résolvant de petites énigmes, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !


Cliquez sur la photo ci-dessus, puis une fois sur la nouvelle page, recherchez les quinze zones réactives en promenant la souris sur les éléments du décor.

Enregistrez les images découvertes sur votre disque dur, et remettez-les dans l'ordre grâce à leur numéro associé...

UN JEU DANS LE JEU... Quelle ciste ?
Même si vous n'avez pas encore résolu le marabout, avec l'accord du Cacheur, nous vous proposons de chercher quelle est la ciste (son nom) qui est associée à ce petit village au bord du lac. 
(NB : Les Trouveurs de cette ciste peuvent participer, mais seront "hors classement")
 
 
Nous inviterons le premier Cisteur qui aura fourni les bonnes réponses au Marabout'ficelle, à passer un mois dans les coulisses de la salle de rédaction !
Les réponses du marabout reconstitué et le nom de la ciste sont à envoyer à CISTE-THÉMATIQUE.
 

CROISEZ LES MOTS
 
La grille du mois par Butterfly91
 

 Quels poissons se cachent dans cette grille ? 

 

Définitions : 

1 - Petit poisson
2 - Gros poisson - Poisson fin
3 - Poisson épais
4 - Poisson plat - Poisson décoratif

A - Poisson rapide
B - Poisson vif
C - Poissons lents
D - 
E - Nourriture de poissons
F - Poissons de rivière
G - Poisson rouge

 

 

 

A VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Vacances de Pâques 2012 - 21 avril 2012 - Région Centre : Forum Centre
- Cistes à Conq' & Rires - 1er mai, Aude : Forum Aude, Lozère et Roussillon
- Rencontre dans les Ardennes - Week-end des 12 et 13 mai 2012 : Forum Champagne-Ardenne
- "En mai, fais ce qu'il te plaît" en Sabaudia - Rando-cisto-montagne - 13 mai : Forum Rhône-Alpes  
- Saint-Matthias 2012 le 13 mai 2012 à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : Forum PACA 
- Cistenfolies 2012 - du 17 au 20 mai 2012 : Forum Midi-Pyrénées
- 3e RC Jurassienne - du 26 au 28 mai (Pentecôte) - Haut-Jura / Canton de Vaud - CH : Forum Franche-Comté
- RC Lozérienne - du 26 au 28 mai (Pentecôte) - Lozère : Forum Aude, Lozère et Roussillon
- Cistoise 2012- 2 juin 2012- Picardie : Forum Picardie
- RCA Auvergne- 24 juin 2012- Dans la région d'Ambert (63) -Cistes et pique-nique au programme : Forum Auvergne
- Comme chaque année, la Reine Boudicca vous attendra chez elle, à Longpont (91), le 16 juin : Forum général

 

DANS LES COULISSES DE LA SALLE DE RÉDACTION...
 
Tout est relatif ! par L'équipe de la Rédac
 

Eustache : "Grosjean nous prête sympathiquement cet étonnant cliché !"

 

 

Tioo : "Bon ! Là, je vois une aile !"

Eustache : "Effectivement, mais à l'opposé, je vois un profil, regarde !"

Sioux : "Ben moi... je vois un chef indien !"

Butterfly : "La tête d'Einstein !"

Ovive : "Tout est relatif !"

Woodpecker : "Arrêêêêtez ! Je vois des têtes partout à cause de vous ! Jusqu'à la peinture écaillée de ce mur de WC !

Sioux : "Quelle imagination !"

Ovive : "Hitchcock !"

Woodpecker : "A droite, j'aurais dit un personnage des Simpson !"

Ovive : "Celui de gauche peut se regarder de deux façons : bouche fermée et col de chemise ou bien bouche ouverte. 

Tioo : "Eh ben ! On s'occupe comme on peut... zêtes folles !"

 

 

ART POSTAL
 
... par Nanou78
 

Vous l'attendiez tous, le concours d'Art Postal est de retour pour son édition 2012 !

Je souhaite que l'inspiration soit au rendez-vous avec le thème que je vous propose cette année :

"Les cistes au fil des saisons"

Sentez-vous libre de le décliner à l'infini, et faites-moi parvenir vos oeuvres avant le 15 mai 2012.

A vous de jouer !



Rappel du fonctionnement du concours :

Le concours est ouvert à tous !

Vous pouvez même m'adresser plusieurs "lettres" si vous le souhaitez ! Il n'est pas nécessaire de glisser un petit mot dans l'enveloppe, c'est l'enveloppe qui importe (mais si vous m'écrivez, je vous lirai avec plaisir !).
N'oubliez pas de signer votre envoi (un pseudo suffira).

Il n'y a rien d'autre à gagner que le plaisir de faire et celui de regarder...

J'ai écrit "Nanou78" sur ma boite aux lettres !!!

Vos oeuvres seront ensuite exposées sous toutes leurs coutures sur le blog d'Ovive (on ne change pas une équipe qui gagne) et tout le monde pourra voter pour la création qu'il a préférée.

Bien sûr, je les emporterai avec moi à chaque occasion de rencontre cistique, il faut continuer la tradition !

Si vous souhaitez participer, contactez-moi par MP sur Newforez.

 

LA PHOTO DU MOIS
 


Une petite église vue de loin, juste avant l'éclatement des bourgeons aux prémices du printemps... (Sioux)


Les habitués du forum connaissent tous la carte des cistes accessibles aux Cisteurs à mobilité réduite créée par Ovive34 suite à l'initiative de Brindacier et d'autres Cisteurs. Elle renseigne les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes, et elle est  ICI...

 

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

Les Cacheurs ont également la possibilité d'indiquer de façon graphique, dans l'énigme, si une ciste est accessible aux personnes à mobilité réduite (Voir méthode dans le forum : ICI).

 

STATISTIQUES
 
Février 2012. Cistes cachées : 757, Nb d'échanges : 9403, Nb d’inscrits : 721.
 

Incroyable ! Le même nombre d'échanges a été effectué en janvier et en février !

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 
... par Philippe d'Euck
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, Docteur Jekyll, Steed, Phileas, ou à ses sanguinaires modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

BOÎTE À OUTILS
 
Les codes 2D... par Eustache
 

La Yette : Oh ben dis donc, ces petits carrés noirs remplis de petits carrés noirs, on en voit tout partout maintenant !
La Marthe : Il paraît qu'il y a un message caché dedans... Naaan mais, t'as pas idée !
La Denise : Eh ben justement...
Y : Faut prendre une loupe peut-être bien ?
D
: Vous me croirez si vous voulez...
M : Penses-tu ! J'en ai pris deux, de loupes... eh ben j'ai rien vu quand même !
D : Je...
Y : Tu sais le Francis, il joue à ce jeu des cistes... eh ben l'autre jour il râlait tout seul parce qu'il y en avait dans son jeu, et le pire du pire qu'il disait, il y en a même dans le journal qu''ils publient systématique à point d'heure le premier du mois !
Le Francis il m'a dit qu'on pouvait lire les petits carrés avec un téléphone de poche, mais qu'il n'en avait point. Alors il râlait encore bien mieux !
D
: ...
M : Un téléphone qui lit ? Ce qu'il faut pas entendre ! On aura tout vu ! Ce serait pas une attrape-nigaud par exemple ?
D
: Eh ben moi je sais !
M
: ???
Y
: Tu sais quoi, Dede ?
D
: Je sais comment lire les petits carrés des petits carrés ! (na !)
M
: …
Y : Eh ben vas-y raconte...

La Denise : Eh bien voilà... Ces "petits carrés remplis de petits carrés", comme vous dites, sont simplement des codes-barres en 2D.
Oui, comme ceux qui nous sont familiers et que l'on trouve sur tous les produits de consommation ou encore les codes orange-fluo des adresses postales françaises.
Mais l'avantage de ceux qui sont en deux dimensions, c'est qu'on peut y stocker beaucoup plus d'informations de toute sorte : simples textes, liens internet, carte de visite, numéro de téléphone à appeler...
Il existe plusieurs normes de codes 2D : le Datamatrix et le Code QR principalement.

Et la Dede, "mamieweb" qui trimballe toujours sa tablette tactile dans son sac à main, de continuer la démonstration preuves à l'appui...

- Voilà la différence de présentation entre un Datamatrix à gauche, et un Code QR - à capacité de stockage supérieure - à droite.
(en aparté) Hihihi... j'y ai camouflé les réponses au "marabout" de Graind'Sel !)

        

La Yette en ouvre tout grand ses yeux et ses oreilles...

- Eh bé ! Mais c'est pas le tout ça... comment je fais pour comprendre ton charabia, moi ? Dis donc, le coup du téléphone qui lit, c'est tout du boniment de foire ou bien ?
(in peto) Ah ben tiens, voilà une belle occasion de me retrouver sur le podioume pour les réponses aux jeux du journal systématique du Francis !

Quant à la Marthe, plutôt terre à terre...

- Dites vouère les filles, on pourrait pas causer cuisine comme d'habitude ? Je cherche une recette de mantecaos..

Pauvre Marthe ! Le sujet du jour est à mille lieues de ses préoccupations ménagères et gourmandes... Elle se désintéresse alors de la conversation et s'assoupit, tandis que la Denise, qui n'a même pas entendu les récriminations de sa voisine de banc, continue son exposé... Ah, si elle savait ce qu'elle va rater, la Marthe !

- Non, non, ce ne sont point des calembredaines... Certains téléphones portables, les "ordiphones", sont maintenant reliés à Internet et il y existe plusieurs gammes de smartphones sur le marché.

Pour pouvoir lire un code-barres 2D, il faut télécharger une application, dans le "magasin" ("store" ou "market") de l'ordiphone, qui va permettre le décryptage de ces petits symboles énigmatiques (certains smartphones sont maintenant d'emblée équipés).

 

 

Ces lecteurs fonctionnent comme les scanners des caisses de supermarché. Il suffit de leur présenter un code pour qu'ils le traduisent. Le résultat est  quelques fois franchement étonnant : regardez le code que j'ai scanné un jour sur un site touristique de fouilles archéologiques !

Eh bien aussi incroyable que ça puisse paraître, j'ai été connectée dans la foulée à un audio-guide en ligne de l'office du tourisme de la ville !

 

 

- Bon, c'est bien beau tout ça... mais si on n'a pas de pocho-phone interne et tout le bazar qui va avec ?
Le Francis, il a juste son ordinateur pad'poch à la maison !

- Pas de problème Yette ! Il va trouver sur internet, des sites pour coder et décoder en ligne à sa guise... Et en cherchant bien, il trouvera aussi de quoi les égayer un peu et pourra s'amuser à les personnaliser, en ligne ou avec un logiciel de retouche d'image !


Colorisé et habillé avec le gratuiciel Photofiltre.
Il est cependant nécessaire de le débarrasser de son écheveau de fils
afin de le rendre lisible pour un décodeur en ligne.
Lisible sans manipulation préalable avec un smartphone.



Généré et personnalisé sur un site en ligne, puis ajout de texte avec Photofiltre.




Entièrement réalisé en ligne (large choix de personnalisation).

 

Les incontournables :

Pour smartphones : à ce jour, I-nigma est l'un des plus performants décodeurs.

ZXing en ligne : le décodeur de nombreux types de codes-barres et le générateur de Codes QR (de ZXing Project en open source).

Kaywa en ligne : générateur de Codes QR et Datamatrix.

 

En cas d'encodage d'une URL longue, il peut être utile d'avoir recours à un raccourcisseur afin de rendre le code-barres lisible plus rapidement par les ordiphones... 

   
~~~~~~~~~~~~~~

Petit plus de la Rédac' (ce que la Denise n'a pas encore découvert parce qu'elle surfe avec une autre vague) :

Pour un Cisteur tombé dans le chaudron de l'ordiphonie, rien de plus agaçant de se rendre compte qu'il s'est aventuré par mégarde dans le "pot aux roses" de la 3G... Ah, le bon vieux temps des énigmes imprimées en A4 !

Mais par chance pour lui, Mozilla propose une extension à télécharger qui permet de générer un Code QR d'un texte en ligne.  L'avantage du texte sur l'URL peut être dans ce cas, salvateur...



Nota :
Il existe d'autres applications qui permettent d'enregistrer des fichiers sur smartphone...
Tous les exemples de codes-barres 2D ici présentés ont été générés sur des sites gratuits, à la portée de tout un chacun.

 

 

LES MALHEURS D'ÉMILE
 
... par Lidof
 

Émile est un petit dromadaire qui est né le 22 mai 2011, jour de la Saint-Émile et de la rencontre cistique "La St-Émilienne" à l’occasion de la 1000e ciste drômoise.
Le premier Trouveur a été Pinkipoo, accompagnée de son co-Cisteur. Bravant les ténèbres, ils ont trouvé l’animal le soir-même de sa cache, à 1000 m d’altitude + 100 m !
Mais le pauvre Émile n’a pas vécu bien longtemps... car le Pinkitoutou n’a pas dû aimer les cajoleries que l’on devait faire à Émile. Le chien lui a mangé la tête et les pattes !
Notre amie Pinkipoo s’est mis en tête de le remplacer et a déniché un superbe dromadaire en peluche, plus gros et plus beau que l’original (je n’avais pas trouvé de peluche). De plus, elle lui avait ajouté un très joli manteau bariolé, afin qu’il n’ait pas froid dans nos régions moins chaudes que son pays d’origine. Un autre Cisteur lui avait ajouté une casquette, puis une pochette... puis des rênes. Il était vraiment superbement paré !

Émile a donc voyagé dix fois, dans presque tous les départements de Rhône-Alpes (sauf la Haute-Savoie) : c’était sa mission.
Mais voilà... était-il trop beau ? Au N° 10, Émile n’a pas atterri sur la lune, comme Apollon 11, mais a été kidnappé par un certain Leliman, (anagramme de "le malin" !). Cet individu n’a caché aucune ciste, et n’en a trouvé qu'une seule. Il ne s’est même pas inscrit sur le forum, malgré la demande pressante du webmestre.
Au début, j’avais pensé que c’était un Cisteur (ou une Cisteuse) connu(e) qui avait fait ce mauvais coup... pour s’amuser, ou me faire bisquer... mais au bout de deux mois... sans aucune nouvelle, comme j’avais un double du premier Émile (au cas où, malheureusement...), je l’ai donc remis en piste, avec le N° 11.
À ce jour, 14 Mars 2012, il attend un Trouveur au N° 12, depuis plus d’un mois. Il a juste eu la visite d’une certaine Camelle la chatte ou Chamelle la catte (avec Lolly).
Mais là, c’est une autre histoire... peut-être pour une autre fois...

 

 

C'EST BEAU !
 



Deux belles trouvailles cistiques pour notre amie Butterfly91

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT !
 
... par Ovive34
 

Cherokee Chief a déposé cette photo "d'Ani" à mon intention sur son forum On the Trail of the Cists.

Merci C.C., on pense tous très fort à toi !

Et pour cette photo de GoodBoys que tu as adaptée...

 
... Aucun doute ! Tu aimes cister et tu continueras de cister... Tous tes copains Cisteurs sont là ! 
 
Et voici le clin d'oeil de la Rédac... un petit morceau du vélo de Lolly que nous avons rencontrée à Lyon...
 
 
 
 

 

 

 

Le défi-rimes du mois de mars était  : pervenche, revanche, blaireau, terreau. 

Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e) :


1e : Cst73
"Mais c'est de pire en pire" a crié le blaireau
Pour poser dans mon trou ils piétinent mes pervenches
Je m'en vais leur remplir leur boîte de terreau
C'est cruel, je l'avoue mais telle est ma revanche !

2e : Mamafrau
En retournant chercher, dans ce champ de pervenches,
La boîte déjà ratée, un parfum de revanche !
Je fus fort déconfit : un belliqueux blaireau
L'avait ensevelie sous un tas de terreau !

3e : Cleapotre
Il sort de la forêt, maculé de terreau,
Sur sa jambe blessée s'hameçonne un blaireau
De ses cheveux hirsutes pendent quelques pervenches,
Mais cister est son but, le bocal sa revanche !

Les autres participants étaient : Allo.hc, Locotwister , Mataouine, Newra, Platdetain.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cst73 et Mamafrau.


Tout le monde joue avec : nougat, dégât, frontal, bancal.

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 avril.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

PODIUMS & STATISTIQUES
 
... par Cleapotre
 

Dire que certains s’évertuent à ferrer (en vain à ce jour) la ciste du soldat Ryan, craignant à chaque instant qu’un concurrent, plus rapide, ne les coiffe sur le poteau !
Ceux-là risquent bien de prendre la mouche en constatant que pendant ce temps, il en est d’autres qui décapsulent en toute tranquillité une ciste restée vierge depuis le 27/08/2003 !
Inscrit sur cette ciste dans la foulée du 1er avril 2009, il aura finalement résolu le 17/03 dernier et sans avoir eu besoin d’aller à la pêche aux indices, cette énigme qui avait résisté aux assauts de cent vingt autres Chercheurs…
Une expérience probablement unique à ce jour, dans laquelle il nous embarque en toute simplicité :

"La phase d'analyse a été très rapide même si j'ai essayé de creuser plusieurs pistes : comme elle n'avait jamais été trouvée, je me suis dit qu'il y avait peut être un double sens ou une ambiguïté particulière.
Au final, il y avait la solution qui semblait la plus logique par rapport au déroulé de l'énigme et, éventuellement, une alternative proche sur le terrain en cas de chou-blanc, ce qui, soit dit en passant, avait de grandes chances de se produire. Finalement, la première solution fut la bonne !
"

Il faut dire que ce bienheureux Cisteur taquine les anciennes cistes comme d’autres le goujon. Rien d’étonnant, donc, à ce que le succès morde ainsi à son hameçon !
Qu’on en juge par la suite de son récit :

"Si on veut absolument trouver les raisons qui m’ont permis ce décapsulage alors que tant d'autres avaient échoué, alors j'en retiendrais deux...
La première est que, l'année dernière, nous avons trouvé une ciste, cinq ans après le précédent trouveur... On l'a cherchée pendant un an et trouvée après plusieurs déplacements dans le Haut-Doubs. À ce titre, on s'est dit que tout était possible !
Le second point est que, pour avoir déjà trouvé certaines de ses cistes, je savais que le Cacheur en question était particulièrement fin sur le terrain.
"

Mais pour ne pas tenter en vain ce genre de pêche miraculeuse, il est prudent de ne pas négliger la petite friture disponible à proximité, au risque de ne rien ramener dans la nasse et de rentrer bredouille à la nuit tombée, tout juste bon à être ramassé à la petite cuillère.
Une ligne… de conduite que notre Cisteur a appliquée à la lettre. Mais cette fois-ci, il n’y a pas eu anguille sous roche…

"Au bout du compte, on a décidé de faire le déplacement dans la deuxième plus vaste forêt domaniale de France, la forêt de Chaux, pour trouver cette ciste et accessoirement en faire d'autres. Et c'est en milieu de journée que nous sommes arrivés sur le spot. Honnêtement, on croyait en nos chances et la recherche n'a pas pris plus d'un quart d'heure.
Sans parler d'euphorie, je dirais que j'ai connu là ma plus grande satisfaction de Trouveur. La boîte était en parfait état, même si elle avait pris un peu l'humidité. Elle était effectivement parfaitement bien cachée. Il m'a fallu pratiquement une semaine pour finir de savourer cette trouvaille. Je ne suis pas près d'oublier mon premier contact avec cette boîte et j'ai eu le sentiment d'avoir trouvé un vrai trésor !
"

Heureux comme un poisson dans l’eau, donc ! On le serait à moins, non ?

 

 

 


 
 
 
 

SAVEURS INÉDITES : Fleurs de tussilage en omelette... par Graind'Sel

Faire rissoler une poignée de fleurs fraîchement cueillies dans un peu d'huile d'olive, ajouter les œufs battus et assaisonnés, cuire jusqu'à la consistance voulue.
Servir avec une salade fraîche, ici courgettes râpées arrosées d'un filet d'huile d'olive citronnée...

Cette printanière fleur jaune qui pousse avant ses feuilles sur les terrains incultes, a pour noms tussilage ou pas-d'âne...

 

 

RENCONTRE CISTIQUE HIVERNALE EN POITOU-CHARENTES
 
11 mars 2012 par Oui-Oui79
 

Organisée par les Broussards, cette rencontre s'est déroulée à Cherves-Richemont dans la région de Cognac (Charente) sous le signe de l'amitié, de la découverte et du partage.
C'est une trentaine de Cisteurs qui s'est rassemblée pour rechercher onze cistes réparties sur le parcours d'une petite randonnée, et dix autres cachées dans le secteur de la rencontre.
Tous avec les mêmes motivations : se retrouver dans une ambiance conviviale et un esprit d'équipe, mettre des visages sur des pseudos...
À l'heure du déjeuner nous avons partagé un agréable moment festif autour d'une table garnie des délicieux mets préparés et apportés par chacun.
C'est aussi avec grand plaisir que chacun a dévoilé ses anecdotes, méthodes, petits objets et autres découvertes qui marquent...
Une belle journée, un beau temps, une super organisation, une très bonne ambiance, de beaux spots, du patrimoine, de beaux paysages... Que demander de plus ?
Tout le monde est reparti avec le sourire, motivé à bloc, et avec l'envie de participer à la prochaine rencontre !
Mais où sera-t-elle organisée ? Certains ont déjà des idées... affaire à suivre !

À bientôt sur la piste des cistes, amis Cisteurs !

Merci à vous tous.

 

 

 

LES DERNIÈRES NOUVELLES D'ALSACE
 
CistesAwards, 5e édition ! par Cleapotre
 

Ils s'étaient dit rendez-vous dans un an : même jour, même heure, même lieu…
Et c’est ainsi que vingt-et-un Cisteurs (dont Cécémel (Vosges) et Mattline (Bretagne) pour représenter la France de l’intérieur, et les Meuffetteandco, pour un premier grand bain au milieu des "anciens") se sont retrouvés le 18/02/2012 dans le petit village de Saint-Pierre-Bois, pour une soirée à nouveau divine. Pour cette 5e édition des CistesAwards, récompensant les cistes cachées en 2011 en Alsace et jugées les plus remarquables, les votes, recueillis en deux tours, pendant le mois précédent, devaient désigner quinze lauréates, dans autant de catégories : chacun des éléments constitutifs d’une ciste (contenu/contenant, énigme, originalité, spot,…), déclinés sur les deux départements alsaciens, et des prix plus transversaux (série, ciste mobile, première ciste, ciste "étrangère", etc…), et bien sûr le Grand prix, récompense suprême pour la ciste la plus "complète"…

Mais cette "cérémonie" étant d’abord le prétexte à se (re)voir autour d’un bon repas, tout commença dans les embrassades, se poursuivant avec la découverte de la plus belle réalisation 2011 de Newra et de son Troll, à savoir leur ravissante petite Rebecca… Puis chacun s’installa autour des tables disposées en U pour l’occasion, attaquant l’inévitable apéritif, les bières et vins locaux, et bien évidemment les diverses flammekueches : nature, gratinées, champignons, herbes, pommes/cannelle…

Dans un ballet désormais rodé, les serveuses compréhensives alternaient la livraison de nouvelles tartes flambées et de courtes pauses, immédiatement mises à profit par le maître de cérémonie pour distiller au compte-goutte les différents prix. A tour de rôle, chaque participant apportait sa pierre en venant lire la liste des cistes nominées, décacheter l’enveloppe contenant le nom de la gagnante, ou applaudir à sa révélation.
Entre les prix officiels et récurrents, quelques prix "spéciaux" trouvaient aussi à se glisser, dont ceux :
- du Décapsulator, attribué pour la troisième année consécutive à Pionniers67 (premier trouveur de 33% des cistes cachées en Alsace en 2011)
- du Dissimulator, attribué aux Cacheurs les plus prolifiques de l’année (Vulcain67 pour le Bas-Rhin (11% des cistes cachées dans le département), Pouchie pour le Haut-Rhin (fournisseuse officielle de plus de la moitié de la production 2011)

Le tout nouveau prix de la "meilleure bourde à 2 balles" rencontra un succès tout particulier… Quel plaisir d’évoquer à nouveau, en live et avec la participation des impétrants, les anecdotes les plus remarquables de maladresse ou d’étourderie survenues aux Cisteurs alsaciens en 2011, anecdotes scrupuleusement consignées tout au long de l’année dans un fil dédié, sur le forum Alsace. Cinq prétendants pétris d’humilité et d’autodérision, se replongeant pour notre plus grand plaisir dans les détails de leur drolatique "mésaventure" : sac à dos oublié sur le premier spot d’une série, et délibérément abandonné par son propriétaire de peur que le temps perdu à le rechercher ne lui coûte la première place sur les spots suivants, Cisteur incapable de trouver une boîte pourtant sous son nez, alors qu’il initiait une moldue à notre jeu, Cacheur assurant le SAV d’une de ses boîtes sans s’apercevoir qu’elle était toujours en place, ou revenant pour la troisième fois sur un spot enfin libre de moldus, pour y cacher une nouvelle boîte… finalement oubliée à la maison… Mais aucun de ces "exploits" ne pouvait rivaliser cette année avec celui de Poupouce, gagnante incontestée pour avoir, au crépuscule, confondu la surface aqueuse d’un égayoir à chevaux avec le prolongement du chemin goudronné qu’elle avait emprunté… Bain de minuit forcé, lunettes provisoirement sombrées à la clé, un grand moment de solitude (sous les aboiements des chiens voisins) qui lui rapporta en tous cas un joli succès d’estime !

Est-ce par solidarité avec Poupouce, ainsi cruellement dénoncée ? Toujours est-il que, dans les minutes suivantes, Momoyaka, passant à proximité de lourds paravents de bois, en déséquilibra (involontairement ?) un, qui acheva sa chute quasiment sur la tête du maître de cérémonie … Attentat délibéré ou première bourde de l’année 2012 ? Les prochains CistesAwards trancheront !
Vers minuit, la partie gastronomique s’achevait en même temps que la remise des Grands Prix, qui couronnaient cette année une ciste remarquable de Liloo2 pour le Bas-Rhin (Lettre mystère) et une balade de Pouchie qui ne l’était pas moins, pour le Haut-Rhin (La grande balade de Jack et Louba et suivantes).

Mais s’il était l’heure de prendre congé de nos hôtes restaurateurs, il restait encore à honorer la désormais traditionnelle troisième mi-temps cistique, en mode hibou, bien sûr ! La quasi-totalité des Cisteurs s’engageait dans la traversée pédestre de Saint-Pierre-Bois, à la recherche d’une ciste cachée pour l’occasion par les Pionniers. Ceux-ci, absents pour la soirée, étaient en effet venus quelques heures plus tôt débusquer le rat Joséphin de sa cachette voisine, et avaient laissé à sa place, leur dernière production personnelle. Mais cette ciste n’était elle-même qu’un leurre, ou plutôt l’amorce d’une nouvelle énigme visant à nous conduire quelques kilomètres plus loin, sur les lieux où Josephin s’était à nouveau arrêté ! Le temps, pour certains, de dénicher et de s’enregistrer sur quelques anciennes boîtes qui jalonnaient le trajet, la petite troupe entreprit donc un nouveau déplacement, cette fois vers la "montagne des chèvres", où le célèbre rongeur rhônalpin ne tarda pas à trouver une nouvelle famille d’accueil. Récupéré par Pouchie, il devrait prochainement reprendre la direction de ses terres du Sud, avec l’espoir de croiser bientôt la route de sa tendre Gertrude…
Quant aux Cacheurs alsaciens, ils ont repris la direction de leurs terres de l'Est, avec l'espoir de se recroiser lors des prochains CistesAwards... ou avant !



Les cistes lauréates des CistesAwards 2012 :

Catégorie "Meilleure énigme mobile" :
Ciste-livre "Le jeu de l’Ange" - Enigme du 15 août 2011 par Leskatchats

Catégorie "Meilleure première ciste cachée" :
88800 Statue marie 1839 - Cachée par Meuffetteandco

Catégorie "Meilleure ciste étrangère" (ex-aequos) :
81021 L'alzheimer 2 - Cachée par Mrbean :
81200 Le résistant élechtrotech - Cachée par Cowboy88

Catégorie "Meilleur contenu/contenant 67" :
90440 - La ciste au coeur de l'action - Cachée par Pionniers67

Catégorie "Meilleur contenu/contenant 68" (ex-aequos) :
82008 - L'enfantine - Cachée par Xjeromex
83047 - L'initiatique : La concrétisation - Cachée par Pouchie

Catégorie "Originalité 67" :
81240 - Le sablier - Cachée par Totemkhamon

Catégorie "Originalité 68" :
80014 - 80000 lieux dans les airs - Cachée par Xjeromex

Catégorie "Meilleure énigme 67" :
88800 - Statue marie 1839 - Cachée par Meuffetteandco

Catégorie "Meilleure énigme 68" :
81972 - 2012 - Cachée par Chouppy

Catégorie "Meilleur spot 67" :
83939 - Rendez-vous sur les hauteurs 3/4 - Cachée par Liloo2

Catégorie "Meilleur spot 68" (ex-aequos) :
77819 - La ciste de Saint Jean - Cachée par Vulcain67
81468 - Sentier mémoire 9/10 - Cachée par Lauremi

Catégorie "Meilleure série/balade 67" :
85874 et suivantes - Je marche donc je suis - Cachée par Poupouce

Catégorie "Meilleure série/balade 68" (ex-aequos) :
81454 et suivantes - Sentier Mémoire - Cachée par Lauremi
86814 et suivantes - Blanche-Neige et les 7 nains - Cachée par Vamado

Catégorie "Grand Prix 67" :
83981 - Lettre mystère - Cachée par Liloo2

Catégorie "Grand Prix 68" :
82149 et suivantes - La grande balade de Jack et Louba - Cachée par Pouchie


 

UNE RENCONTRE QUI NE MANQUE PAS DE PIQUANT !
 
Les Cisteurs détestent les orties... par Eustache
 

Voilà le printemps !

Urtica dioica affûte ses milliers de petits dards de silice, prête à mordre cruellement les mollets ou les mains des importuns qui auraient l'idée de venir la piétiner sans vergogne afin de farfouiller dans le bas de ce muret... non mais !

Allez savoir pourquoi, il paraît que les Cisteurs détestent les orties !

Image

Moi je les adore !

En avril, je vous invite à partager mon potage :
Les jeunes pousses viennent tout juste de poindre, que j'en prélève avec précaution une bonne "brassée"...
Quelques pommes de terre ayant terminé leur bain salé bouillonnant, appellent la brassée d'orties à les rejoindre dans le chaudron fumant... pour une petite minute seulement, afin de préserver les vertus du feuillage odorant.
Un passage au moulin, une cuillerée de crème fraîche pour le teint, et vous aussi, vous vous mettrez sans doute à aimer les orties !

Image

Et si à votre tour vous voulez régaler votre entourage, suivez ces quelques conseils :
Évitez les bords de route pour vos cueillettes, les orties se chargeant volontiers des produits toxiques rejetés par le trafic.
Dès la fin de l'hiver, prélevez de préférence les jeunes orties, puis au fil des saisons les repousses, sur une dizaine de centimètres en évitant les tiges ligneuses.
Munissez-vous éventuellement de gants, mais avec un peu d’expérience, on peut les cueillir sans trop de risque : il "suffit" de ne pas se laisser surprendre par le bataillon de poils urticants, en abordant la plante du bas vers le haut...

 

ÉMILES D'UN JOUR
 
Domisoleil et 000Thierry000 ... par Adopeste
 

Adopeste : Domisoleil et 000Thierry000, ce sont deux copains, lequel des deux a encouragé l'autre à découvrir ce jeu ?

Thierry : J’ai découvert le jeu en 2007. Un ami m’en avait parlé mais je n’avais pas insisté à l’époque. J’avais trouvé une ciste mais j’avais laissé l’activité de côté pour ne la reprendre que deux années plus tard.
Domi : J'ai trouvé ma toute première ciste en 2009, avec ma sœur Mumlubat, c’est elle qui m’a fait découvrir les cistes. J'ai tout de suite adoré le principe du jeu, de passer du temps à résoudre, puis d'aller sur le terrain me balader. Et découvrir ces boîtes cachées partout, tout près de chez moi !

A : Depuis quand vous connaissez-vous ?


T : J’en avais dégoté une petite trentaine et en avais caché une petite dizaine lorsque j’ai été contacté par Domi en octobre 2009. Elle me disait avoir localisé toutes mes boîtes. Nous avons échangé quelques MP et nous avons convenu de nous retrouver pour aller chercher quelques cistes au Cap-Ferret. Ce jour-là nous avions trouvé une douzaine de boîtes... Un record pour nous ! Après, nous avons suivi nos progressions respectives et avons décidé de passer quelques caps ensemble : 500 sous la neige en Charente, 700 en marge de la rencontre que nous avions organisée, Domi et moi.

D : Voilà... Je me suis assez vite inscrite sur le forum, où je suis nettement plus discrète que Thierry... Mais j'avais bien vu où il "opérait" et je me suis dit qu'il devait être pas trop loin de chez moi... Du coup, quelques échanges et... une balade sur le Bassin d'Arcachon ! Après, j'ai présenté Thierry à mon co-Cisteur, Djihel. Et voilà, on a avancé tranquillement, en regardant où on en était, parfois en s'attendant, parfois en se quittant sur quelques nombres ronds...

A : Quel est votre type d'énigme préféré ? Les corsées, les cryptos, les historiques ?


T : Je ne suis pas trop fan des énigmes cryptées. J'en ai rédigé moi-même mais je le fais de moins en moins et lorsque je le fais je m'attache à ce que le cryptage ne vienne pas comme une excroissance de la ciste mais comme quelque chose qui a pleinement sa place dans la trame de l'énigme. J'aime assez les énigmes historiques car, en plus de la culture personnelle, elles sont souvent liées à de superbes spots.
Les énigmes corsées, j'aime, il m'est arrivé de revenir sur certaines plusieurs fois pendant plusieurs mois et de tilter enfin... en réunion, sous la douche, en plein milieu d'une discussion. Par contre "introuvable" j'aime moins.

D : Ce que j'aime c'est une énigme où à un moment tu te dis... "bon sang mais c'est bien sûr !" Je n'aime pas les énigmes cryptées, ni celles pour lesquelles il n'est pas possible de trouver sur le net... J'aime celles qui te font découvrir un lieu insolite ou incroyable, parfois à deux pas de chez toi. Celles aussi où quand tu as trouvé tu dis "wow"... parce que tu comprends TOUT comme Le dragon vert de Dardanos.

A : Avez-vous une anecdote à partager avec les lecteurs du Ciste-Thématique ?


T : À la recherche d'une ciste dans la montagne, je devais suivre un certain azimut sur une certaine distance pour trouver le spot. la première tentative, j'ai fouillé sans succès, pendant dix minutes, la zone où j'étais arrivé. Je repris du départ et je me suis retrouvé quelques mètres plus loin, me demandant sous quel rocher pouvait être cachée la fameuse boîte. J'ai alors baissé les yeux et aperçu à mes pieds un stylo et un briquet bien posés sur une pierre plate. Merci à mes prédécesseurs de m'avoir laissé un si bel indicateur au milieu de la montagne.

D : Je me souviens de la ciste des ânes. Nous y étions allés en hiver et il y avait beaucoup d'eau... Djihel avait dû traverser le ruisseau gelé... évidemment nous n'avions pas pris les bottes... Il avait relevé les jambes de son pantalon et... il l'avait eue !


A : Sur la piste, quelle a été votre plus belle découverte ?


T : Il est difficile de répondre à cette question tant les découvertes liées au jeu sont plus belles les unes que les autres... Mais je me souviens avec grand plaisir d'un petit village en Dordogne dont la beauté m'a fait oublier que je n'y ai pas trouvé la boîte.

D : Beaucoup d'images superposées. La première trouvée, la première chez moi, à deux pas de mon domicile, une autre à côté de mon travail... J'ai le souvenir aussi d'une série faite en vacances avec Mumlubat, "la ciste de Corret" (et suivantes). Un vrai coup de cœur pour cette série qui nous a fait découvrir des coins à l'écart des circuits pour les touristes que nous étions !


A : Quels sont vos Cacheurs préférés ?


T : Il y en a beaucoup :
Pour la qualité de leurs énigmes, j'aime beaucoup Toutankhamon, Mimifonfon (même si je n'ai pas encore eu le loisir de visiter ses boîtes), même chose pour Dardanos. J'adore les énigmes de Djihel.
Dans un autre registre, un grand merci aux Broussards pour leurs circuits qui m'ont fait traverser la Charente dans tous les sens.
Par ailleurs, je me suis quelquefois inspiré de la série "C'est la vue" de Dibi que j'avais adorée.
On ne peut pas évidemment parler de Cacheurs sans évoquer celui qui m'a énervé, fait transpirer sur ma chaise et sur le terrain, marcher, rechercher, réfléchir, rire, découvrir encore et encore : Scytale l'auteur de la première ciste que j'ai trouvée.

D : 100 % d'accord avec Thierry, sur tout. Bon, moi j'ajouterais un Cacheur... 000T000... forcément !


A : Quelle partie du jeu préférez-vous ? Le rôle du Cacheur, celui du Chercheur ?


D : Chez nous, c'est moi qui résous, et Djihel qui rédige les énigmes. Quand il a fini, j'essaie de résoudre ; c'est facile, je sais où c'est... mais je regarde, je cherche sur le net, pour voir si c'est "trouvable" et seulement quand je suis d'accord... nous mettons en ligne ! Donc je préfère chercher... et j’adore les énigmes de Djihel !

T : Les deux... En tant que Chercheur, j’aime cette sensation de me faire guider lorsque le Cacheur me raconte une histoire et me dit "suis-moi". C’est un très bon moyen de faire du tourisme intelligent en dehors des sentiers battus.
Cependant j’apprécie de plus en plus de faire ce travail moi-même, de prendre les Chercheurs par la main et de leur raconter une histoire. En fonction d’un spot je laisse mon imagination vagabonder et trouver une énigme que j’essaie de plus en plus de rédiger avec soin quitte à prendre plus de temps et comme ça m’est arrivé il y a peu, à me faire griller le spot par un autre Cacheur.

A : A partir de combien de cistes avez-vous compris qu'un jour vous trouveriez le même plaisir à découvrir votre 1000e ciste que votre 10e ?


T : Sûrement à la 10e.

D : Ma véritable première ciste avait été cachée par Scytale en 2004, j'ai trouvé ça fou que cinq ans après elle soit toujours là... Quand j'ai ouvert la 100e, j'ai trouvé ça incroyable d'en être déjà là... A 500 c'était sympa, on était ensemble avec Thierry, on avait profité d'un circuit des Broussards, il neigeait, c'était superbe... Finalement, je crois que le plaisir de résoudre une énigme bien tournée, de trouver la boîte, d'y prendre un petit souvenir, de poser une pierre de soleil... sont toujours les mêmes !

A : Votre 1000e ciste, où l'avez-vous dénichée ?


T : À Bordeaux, "la ciste d’Émile" magistralement tournée par Djihel que nous sommes allés cueillir Domi et moi.

D : On s'était attendus Thierry et moi... On trouvait sympa d'aller ensemble la cueillir, celle-là... Alors Djihel nous a concocté une belle énigme... Merci à lui ! (parce que quand même, Domisoleil c'est aussi Djihel !).

 

LA PETITE FUGUE
 
Gertrude de retour chez Colargoll... par Colargoll
 

- Bon alors Gertrude... explique-moi comment tu as pu te retrouver en Picardie alors que tu étais en Midi-Pyrénées.
- En fait, je n'en sais trop rien, j'étais perdue et j'ai voulu retrouver mon chemin.
- On va commencer par le début.
- Je me suis perdue un jour de randonnée avec la Tribudado...
- La quoi ?
- La tribu d'Adopeste ! On était en rando je ne sais plus dans quel coin et j'ai eu envie d'aller au petit coin. En hiver, les bosquets qui offrent un peu d'intimité sont rares mais j'avais repéré un gros rocher bien à l'écart du chemin. Une fois soulagée, la tribu avait disparu. J'étais perdue, seule au milieu de nulle part et ne sachant pas dans quelle direction aller, j'ai pris celle du soleil en espérant rejoindre la civilisation. Et puis au loin, j'ai vu passer un train, je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours été fascinée par les trains.
- Ça, c'est un truc de vache... Et ensuite ?
- J'ai suivi la voie ferrée jusqu'à une gare dont le nom ne me disait rien. Il y avait un train arrêté, ça été plus fort que moi, je suis monté dedans et le paysage a démarré. C'est vraiment pratique le train, ça permet de voyager beaucoup plus rapidement que d'aller de ciste en ciste. Le train s'est arrêté dans d'autres gares dont le nom ne me disait rien, j'ai continué jusqu'à la gare de Terminus où on m'a demandé de descendre, je suis monté dans un autre train, d'autres gares, jusqu'à Chantilly. Là, je suis descendue et je me suis dit qu'ici je trouverais bien une laiterie qui pourrait me dire d'où je viens. Tu sais, une de ces laiteries qui fabrique la crème, mais je n'en ai pas trouvé. J'ai croisé une dame qui m'a recueillie, chez elle je me suis fait plein de copines et puis un jour elle m'a mis dans une pochette et me voilà revenue chez toi Colargoll.
- Là je peux t'expliquer. Quand Adopeste m'a signalé ta disparition, on a cherché partout sur internet pour voir si quelqu'un t'avait trouvée. J'en ai vu passer des photos de vaches comme toi, des centaines et des centaines. Et dans un petit coin du net (le bon) je t'ai vue au milieu d'un troupeau.
 
 
Dans l'annonce il y avait le nom de la personne chez qui tu étais et son numéro de téléphone. Je l'ai contactée et je lui ai demandé de te renvoyer chez moi. Maintenant tu es là !
Reste la question : "Tu veux rester ici ou tu veux continuer ton voyage ?"
- J'aimerais bien repartir, j'ai pris goût au voyage et je rencontre plein de gens sympas. Tu ne m'en veux pas Colargoll ?
- Non, pas du tout, je vais faire en sorte que tu repartes... Mais on va éviter le train !" 
 
 

LE COIN LITTERAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

On ne sait plus ce qu'on cherche mais on cherche !

L'enquête piétinait depuis deux semaines, l'interrogatoire du guitariste Otto Graffe au sujet de l'étui ne donna rien de plus que ce qu'il avait dit aux deux ancêtres le soir du bal. La fouille du mobil home ne fut pas plus concluante : la recette du soir, quelques affiches de futurs concerts, bals et autres animations ; quelques bandes magnétiques et CD qui eurent raison des oreilles du gendarme Sauret (qui, ensuite, demanda sa mutation), ainsi qu'une impressionnante garde robe digne d'un pucier de Saint-Ouen.
Au "New Deux Piliers", les affaires allaient bon train. Les cars de touristes faisaient un crochet. Leurs passagers voulaient voir les curiosités locales en chair et en os, se faire prendre en photo en leur compagnie, et acheter les dernières bouteilles de Pissecoul du Grimouillirois. Il faut dire qu'ils avaient de l'allure, les trois panneaux plantés à l'entrée du village. En effet, Albert Dufermage avait eu le nez creux : il avait fait installer de la publicité montrant les deux compères posant à coté des débris du mobil home, et vantant les mérites dudit breuvage. Un astucieux bandeau permettait même de changer la devise. Pour l'heure c'était : "Restez jeune longtemps avec le Pissecoul !"

- T'as vu la notoriété mon cadet ? fit Pichon.
- Oui, mais on n'a pas avancé d'un carat dans l'enquête. Ils auront beau mettre tous les Columbo sur le coup, il y a un truc qui nous a échappé.
- Ben tiens, quand on parle de Columbo, voilà le panier à salade. Tu paries que c'est pour nous ? s'exclama Pichon en sifflant son verre d'une traite.

L'estafette se gara à la hauteur de la terrasse.

- Messieurs, fit le chef Perret avec un cloc émis par l'index et le majeur venant à la rencontre du képi, il y a du nouveau, suivez-moi, on vient de retrouver le véhicule Dodge à quelques kilomètres d'ici.
- Ah ben c'est pas trop tôt ! fit Chambier en imitant parfaitement son comparse et en ajustant son cache-col. Mais faut-il qu'on monte dans la bétaillère ? Car ça va nuire à notre réputation, fit l'ancien avec un clin d'oeil avisé en direction de son compère.
- Allez, c'est pas le moment, grimpez !

D'un même geste, les deux comparses se joignirent les poignets et montèrent dans le véhicule les bras en avant, hilares. Cela déclencha un flot de flashes venant du car de touristes garé juste à coté.

- Ah c'est malin ! fit Perret. Bon, je vous explique le topo.

Chambier, Pichon et le gendarme Perret s'assirent sur les banquettes en bois, patinées par les ans et par les fesses de générations de tire-goussets et de tapineuses rurales (si, si, il y en a !)

- Comme je vous l’ai dit, enchaîna Perret, on vient de retrouver le tracteur Dodge qui remorquait le mobil home de feu le citoyen Tison (prénom : Paco), mobil home que je qualifierais plutôt de roulotte, vu que l’engin était dépourvu de groupe propulseur et qu’il se trouvait par conséquent dans la catégorie des véhi...

- Dites voir Perret, le coupa Pichon, vous ne pourriez pas parler français, pour qu’on vous comprenne ?... Et puis, on se fiche de savoir s’il s’agissait d’un mobil home, d’une roulotte ou d’un saxophone ! Où voulez-vous en venir ?

- J’y arrive, fit l’autre. Conséquemment et subséquemment, vous avons relevé les empreintes digitales du chauffeur dudit tracteur Dodge, vu qu’il y avait eu mort d’homme, et vu que la gendarmerie est maintenant dotée des plus modernes moyens d’investigation. Présentement, ces empreintes sont en cours d’analyse. A la Gendarmerie Nationale, nous faisons les choses dans les règles, messieurs.

- C’est pour nous dire ça que vous nous avez fait monter dans ce panier à salade ? s’étonna Pichon. Vous ne pouviez pas nous le dire dehors ?

- Comme toute enquête, celle-ci requiert un minimum de discrétion. Etant donné que les abords de votre grange (illégalement transformée en bar, soit dit en passant) pullulent de touristes, c’était le seul moyen de vous faire part de nos progrès. Si vous en êtes d’accord, nous allons maintenant vous conduire sur les lieux, afin de vous montrer ledit tracteur Dodge. Chambier gueula :

- Mais on s’en fout, de votre Dodge !!! Des véhicules Dodge, à la fin de la guerre, on en a vu presque autant que de femmes tondues ! En revanche, des petits Pouilly Fuissé comme ceux qu’Albert vient de rentrer, on n’en pas vu beaucoup !

- Quand vous en saurez plus, revenez nous voir, ajouta Pichon en se levant. Adieu ! Les deux compères descendirent du fourgon et reprirent leur place à la terrasse, sous les applaudissements du public, lequel, s’il ignorait ce qui s’était dit dans le panier à salade, considérait que Chambier et Pichon avaient forcément pris l’ascendant sur les pandores. Et ça, en France, c'était toujours très apprécié du bon peuple. Les deux ancêtres ayant repris la corvée d'autographes et la tournée associée, échangeaient quelques mots entre deux poses devant les Nikon et autres Minolta. Ils singeaient à leur manière ce qui devait se tramer à la gendarmerie, mimant à grands gestes.

- Inspecteur Pichon, veuillez remettre du triphaniol dans la solution en cours, fit-il en levant son verre à la lumière.

- Désolé, Capitaine Chambier, je vérifie l'identité des suspects, répondit-il. Il avait subtilisé le tampon encreur du bar, avec lequel il faisait poser les empreintes d'un car de touristes japonais sur les photos publicitaires que venait de recevoir Albert Dufermage, des cartes avec des noms étranges, des points de vie, éternité pour l'un et indestructible pour l'autre. Même les mômes du village venaient chercher les deux cartes afin de les ajouter dans leur deck, comme ils disaient.

- En résumé : c'est forcément quelqu'un qui devait surveiller le gigolo à chaque fois qu'il venait dans la région, qui plus est le soir du bal. Lorsqu'on a retrouvé la housse, ça l'a fait paniquer. Il a réagi dans l'urgence, il nous a suivi. Ne pouvant plus empêcher le matador de parler, il nous a enfermés avec lui afin de nous supprimer par la même occasion ! fit Chambier, fier de son raisonnement.

- Affirmatif, répondit Pichon tout en préparant un lot de cartes à l'avance. Ce gars-là est forcément de la région, c'est le seul chemin d'accès pour aller à la falaise. Faut le connaître.

- Bon, c'est le seul chemin carrossable. Perret et le maire étaient à notre poursuite, lui coupant ainsi la retraite, donc...

- La sente Hinelle ! s’écrièrent-ils de concert.

- La sente Hinelle, la croix Javelle et la bergerie abandonnée du père Spicass. De là, le village n'est plus qu'à un kilomètre, faisable en un quart d'heure à peine à pied, ajouta Pichon.

- Un bel endroit pour y laisser l'engin, le temps que cela se tasse, fit Chambier, et m'est avis qu'il vont faire chou blanc à la maison bleue !

La réponse ne se fit pas attendre, Anatole le tambour de ville arrivait de la gendarmerie, colportant, tel Hermès, la nouvelle aux deux Mathusalem. Aucune empreinte supplémentaire sur le Dodge, seules celles de Paco Tison, aucun indice, si ce n'est de nombreuses rayures, griffures sur la carrosserie. Le véhicule avait été abandonné sur la place du marché de Moignon-en-Puthay, à douze kilomètres de là.

- Bien raisonné mon capitaine, fit Pichon en servant les trois verres.

- Assez discutaillé. On va refaire le chemin du Dodge. Anatole, prête ton clou, je te le ramène d'ici une heure, annonça Chambier.

Une nouvelle piste, ça avance... Je rappelle aux lecteurs qui l'auraient oublié que nous cherchons l'auteur de l'assassinat de Clarabelle la vache de Chambier ! Et que nous en sommes à la page 78 sur les 570 que comporte notre oeuvre. Alors !

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : 000Thierry000, Brindacier, Cherokee Chief, Domisoleil, Goodboys, Grosjean, Lauremi, Lidof, Miki63, Nanou78, Adopeste, Brossard56, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.



Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

Bambin mystère, remue-méninges... C'est ICI !

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation