JOURNAL DES CISTEURS N°76
Parution du 01/06/2012
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Loner
 

Moi, le premier truc sur lequel je me précipite lorsque sort Ciste-Thématique, ce sont les jeux.
C'est comme les cistes : il n'y a rien à gagner, sinon le plaisir de trouver la solution - doublé éventuellement de celui d'être cité sur le podium des premiers Trouveurs le mois suivant.
Mais, allez savoir pourquoi, ma participation au Marabout'Ficelle d'avril me valut un honneur tout particulier : celui d'être admis à pénétrer le sanctuaire bien gardé qui abrite la rédaction de ce journal.

Je me voyais déjà, dans un confortable fauteuil, un bon verre à la main, entouré de charmantes personnes, chargé de goûter les succulentes préparations candidates à la "recette cistique du mois"...
Tu parles Charles ! Je n'avais pas encore passé la porte que déjà j'étais mis à contribution : "Salut Loner ! Tu sais quoi ? L'édito du prochain numéro, c'est pour ta pomme !". Et me voilà à tenter de rédiger mon premier (et sûrement aussi dernier) édito pour Ciste-Thématique.

Mais de quoi pourrais-je bien parler ? Qu'est-ce qui pourrait bien intéresser le lecteur (si tant est qu'il y en ait au moins un, ou une, qui lise l'édito...). Oh, je sais, les bonnes vieilles ficelles : je vais raconter toutes les turpitudes auxquelles j'ai assisté, toutes les horreurs que j'ai entendues, tous les coups tordus et les bassesses auxquels, comme dans toutes les rédactions, sont prêts à se livrer les rédacteurs pour arriver à leurs fins inavouables.

Sauf que... rien de tout ça !

Pas de rédac'chef survolté ("Alors coco, ton papier sur le scandale des cistes sans papier il est prêt ?"), pas de pigiste surexploité pissant des lignes et des lignes de reportage bidon sur la nouvelle mode des randocistes naturistes en milieu urbain, pas de papparazzi libidineux essayant de refourguer les photos floues de la rencontre secrète du club des hiboux sorciers lors du sabbat de la dernière nuit de pleine lune...

Au lieu de ça, ambiance calme et décontractée, distributions gratuites de bisous à l'occasion, et jusqu'à la dernière semaine avant la parution, aucune agitation, aucune fièvre, tout le monde semble n'obéir qu'à une règle : "demain est un autre jour".

Cela n'apparaît peut-être pas à la lecture du journal, mais je peux vous confirmer que LE sujet number one, celui qui ouvre les discussions, c'est bien la recette du mois, et les différentes manières d'accommoder courgettes, orties et autres cucurbitacées ! D'ailleurs, le numéro de juin n'est pas encore bouclé que la recette de celui de juillet est déjà sur le tapis. Dommage, je n'ai pas le droit d'en dire plus !
Et puis, dans les derniers jours, ça se met à s'agiter, les articles débarquent, les mises en page se préparent,  les photos sont recadrées, légendées, les jeux sont testés et un brouillon commence à prendre forme.
Tout cela dans la bonne humeur mais avec une maîtrise et un professionalisme qui m'ont fait grande impression.

Le résultat ? Vous l'avez sous les yeux : les compte-rendus, les portraits, les anecdotes, les jeux qui vous accompagneront tout le mois de juin.
A moins que le soleil enfin revenu vous lance tous sur la piste des cistes, comme moi qui vais me dépêcher de quitter cette accueillante rédaction avant de me faire embaucher pour de bon en CDI !
Je rentre dans mon trou de souris et laisse la place à un prochain invité surprise. A qui le tour ?

Bonne lecture et beau mois de juin à tous.
A bientôt, ici ou là...

 

  

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

À vous de les reconnaître !

 

BAMBIN MYSTÈRE DE JUIN
 

 

 
Qui, le premier, reconnaitra ce jeune garçon devenu Cisteur ?

 

Rendez-vous sur le forum général (ICI) et faites-nous part de vos suggestions !

 
 
 
 
 
 

A VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu seront fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Cistoise 2012 le 2 juin 2012 (60) : Forum Picardie
- Rendez-vous chez la Reine Boudicca à Longpont (91), le 16 juin : Forum général
- Ju'Ain - Rencontre dans l'Ain-Bugey, les 16 et 17 juin : Forum Rhône-Alpes
- RCA Auvergne - 24 juin 2012- Dans la région d'Ambert (63) : Forum Auvergne
- RC Vosgienne - 24 juin 2012 à La Bresse : Forum Vosges
- RC Aquitaine - 1er juillet 2012 - Bois de Dax (40) : Forum Aquitaine

 

DANS LES COULISSES DE LA SALLE DE RÉDACTION...
 

C'est avec plaisir que nous avons accueilli Loner pendant un mois en salle de rédaction.

Il a pu juger du... sérieux de notre travail... ou plutôt assister à nos délires !

Bravo encore, Loner, pour ta participation aux différents jeux et en particulier ce marabout'ficelle d'avril.

A bientôt ! 

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, Docteur Jekyll, Steed, Phileas, ou aux modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, adressez vos propositions de réponses à CISTE-THÉMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

LOGIGRAMME
 
Les rencontres cistiques... par Adopeste
 

Le logigramme, c'est un peu de logique. Lis chacun des indices, les uns après les autres, tourne les dans tous les sens pour en deviner le maximun d'informations et si tu es suffisamment observateur et méthodique tu résoudras cette énigme avec brio et avidité.

 
Fortes de leur succès, les rencontres cistiques sont pour les Cisteurs des moments de convivialité des plus appréciés. C'est l'occasion pour eux d'échanger sur cette passion qui les unit les uns aux autres et les anime. Une occasion particulière pour laquelle de nouvelles cistes sont cachées, un appât idéal pour réunir un grand nombre de participants.

1/ La RC Jurassienne a réuni moins de participants que la Saint-Matthias qui, entre les cistes déjà en place et celles cachées pour l'occasion, compte au total 30 cistes à trouver.

2/ La rencontre Épiphanie des Pays-de-Loire compte dans les nouvelles cistes, 10 cistes de moins que celles cachées à l'occasion de la Randobleau mais 10 cistes anciennes de plus que la rencontre qui a réuni 40 Cisteurs.

3/ La rencontre qui se déroule avec un parc de 20 cistes existantes a 20 participants de moins que la rencontre chez Boudicca, qui a pour l'occasion caché moins de 20 nouvelles cistes.

4/ La rencontre qui a réuni 20 participants a un parc total de 50 cistes anciennes et nouvelles.

5/ Avant la rencontre, celle qui a réuni 10 participants avait dans son périmètre d'évolution,  moins de 20 cistes existantes.

 

CROISEZ LES MOTS
 
... par Butterfly91
 

  


1. Sollicite
2. Vainqueur
3. Prends une cuite (se)
4. Assemblages en biseau

A. Blanche
B. Baguette
C. Coup de golf
D. Vertu décapitée
E. Pronom personnel
F. Esprit protecteur (Antiquité)
G. Existez 

 


Les habitués du forum connaissent tous la carte des cistes accessibles aux Cisteurs à mobilité réduite créée par Ovive34 suite à l'initiative de Brindacier et d'autres Cisteurs. Elle renseigne les Cisteurs à mobilité réduite quant à la facilité d'accès de certaines boîtes, et elle est  ICI...

 

Cacheurs, si vous pensez que l'une de vos cistes entre dans cette catégorie, merci de bien préciser si elle est accessible aux personnes qui se déplacent à l'aide d'une canne, avec des béquilles ou en chaise roulante. Le fait qu'un chemin d'accès soit plat ne signifie pas que son accès soit aisé : des pierres, une ornière due au ruissellement des eaux de pluie, un obstacle végétal peuvent poser des problèmes insurmontables. Il serait frustrant pour ces personnes d'avoir à faire demi-tour parce que les renseignements que vous avez fournis sont incomplets ou erronés.

Les Cacheurs ont également la possibilité d'indiquer de façon graphique, dans l'énigme, si une ciste est accessible aux personnes à mobilité réduite (Voir méthode dans le forum : ICI).

 

 

 

Le défi-rimes du mois de mai était : gueuse, yeuse, cyprès, exprès.


Egalité de votes pour les seconds, voici donc les 4 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e) :

1ère : Cst73
Le jupon soulevé par bourrasques fougueuses
Sa pudeur à sauver, de ses deux mains... furieuse
Rabattit ses dentelles et là, sans faire exprès
Son carnet s'fit la belle en haut du grand cyprès !

2e ex-aequo : Mamafrau
Un très beau "sac de nœuds", mais serait-ce une yeuse,
Cet arbre si noueux, non loin du grand cyprès ?
Où diable est cette boîte, que j'avais prise exprès ?
Dans mon p'tit sac je tâte, elle se dérobe, la gueuse !

2e ex-aequo : LN et les garçons
"Serait-elle enfouie au pied de cette yeuse ?
Ou simplement cachée sous l'unique cyprès?
Non ! c'est bien entre la ronce et l'ortie, exprès,
Que le Cisteur sadique cache cette gueuse! "

4e : Cleapotre
Tu parcours la garrigue, approchant ainsi d'yeuses,
Puis suçotes une figue, ensorcelante gueuse,
L'épaule dénudée, comme par un fait exprès...
Mais qu'allais-je chercher au pied de ce cyprès ?

Les autres participants étaient : Allo.hc, Capitainecaverne, Charlipopotte, Sevy 28.

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cst73 et Mamafrau.

Tout le monde joue avec : lacune, lagune, fétide, bastide.

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 juin.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

 
 
 

 

... par Sioux

 

Par une journée printanière propice au cistage le long d'un petit cours d'eau, je suis soudain tombée sur un oeuf, vraisemblablement un oeuf de cygne.

Ce beau coco vert et gris, d'une taille inhabituelle (voir comparaison avec la bouteille 33cl), n'était plus couvé, donc forcément perdu, me suis-je dit. Il m'a tellement plu que je l'ai rapporté à la maison. Il a trôné dans ma cuisine pendant quelques mois jusqu'à ce beau soir d'un week-end d'été, très très chaud, alors que j'étais en province, où mon fils m'appela, mi-courroucé mi-vacillant, pour me jeter tout à trac :
- Maman je vais gerber !
- Ah bon, ça ne va pas ?
- Moi si, mais ton oeuf... il a explosé !
- ... Quoi ? Zut, il a sûrement fait trop chaud...
- C'est dég... il y en a partout, et en plus, je ne sais pas pourquoi, mais il y a des mouches plein la maison !

Mon pauvre rejeton a passé la soirée à lessiver la cuisine de fond en comble, fenêtres grandes ouvertes, vidant la bombe de désodorisant qui restait... mais évidemment pas suffisante pour masquer l'odeur pestilencielle qui emplissait abondamment toute la maison.
Je me suis dépêchée de rapporter une bombe de neutraliseur d'odeur, mais c'est vrai qu'en pénétrant chez moi, il planait encore une odeur peu ragoûtante, laissant facilement imaginer ce que mon pauvre fils a dû subir à pleines narines en rentrant de sa journée avec des potes !

 

 

 

BEIGNETS DE FLEURS DE COURGETTES
 
... par Mère Caverne
 

C'est pas sorcier !

Quand Eustache vous fait avaler des orties ou de l'herbe, vous ne dites rien, n'est-ce pas ? Eh bien pour une fois, dites quelque chose mais avec des fleurs, sans me traiter de courge car je le prendrais très mal !
Chez les courges il y a deux sortes de fleurs : les mâles qui ne font que les belles (les beaux... pardon !) et les femelles qui donnent de petites courgettes ou de grosses courges (pas d'accord Lolo ?).


Vous prenez donc les fleurs mâles qui ne servent à rien, vous gardez un bon morceau de queue car ça va vous servir, vous verrez (arrêtez de rire, je parle gastronomie !). Veillez à ce qu'il n'y ait pas de petites bêtes dedans. Les fleurs sont éphémères et se ferment en quelques heures. Il faut donc les prendre par surprise !

Il va falloir maintenant préparer la pâte : il s'agit d'une simple pâte à beignets.
Dans un saladier, mettez de la farine et faites un puits (d'amour) pour y mettre un petit œuf... non, deux, c'est mieux.
Heuuuuuuuu... la farine, combien ? J'en sais trop rien, je fais tout à vue de nez... En cuisine il faut oser etêtre original !


Ajoutez du lait en battant avec un fouet, et un demi-sachet de levure chimique. Vous cherchez la consistance qui permettra de napper vos fleurs.

Vous cueillez une grosse poignée de basilic (ou de persil pour les nordistes), une gousse d'ail (seulement une gousse, pas une tête !). Vous hachez le tout et le mêlez à la pâte.

Ensuite, attrapez les fleurs une à une par la queue (c'est à cela que ça sert), vous les enrobez de pâte de façon à les recouvrir complètement (sauf la queue) et vous les trempez dans l'huile chaude de votre poêle. Je vous promets que ça ne fera pas un escargot tout chaud !
Vous laissez bien rissoler en essayant de ne pas mettre la queue dans l'huile, pour éviter de vous brûler en les retournant.

 

 


On déguste les beignets chauds et en général, quand je les fais, il n'en arrive pas la moitié sur la table... Mais ça... personne ne le sait !


Bonne dégustation !

 

 

 
 

EN MAI, FAIS CE QU'IL TE PLAIT
 
Rencontre savoyarde du 13 mai... par Koool
 

"Rendez-vous des contrastes"... c'est ainsi que l'on peut définir cette rando-cistique concoctée aux frontières de la Savoie et de l'Isère par notre dynamique et souriante CST sur laquelle, façon de parler, est venu se coller ce diable de Triacon, toujours prêt à parasiter les circuits avec quelques trouvailles supplémentaires qui permettent à tous les coups d'enrichir notre palmarès.

Contraste d'abord entre, au point de vue météo, ce qui était annoncé : ... et ce qui fut : 

Les vingt-trois participants sont arrivés gaillardement avec la tenue du parfait estivant (bob, débardeur, lunettes de soleil et crème à bronzer -j'ai même vu des tongs qui montraient le bout de leur nez-) pour trouver des nuages et de la bise. Heureusement, il en faut plus pour surprendre un Cisteur aguerri et chacun a pu sortir du sac son bonnet, sa ou ses polaires et son coupe-vent. 

 

Contraste sur le thème : d'un côté, une romantique apparition de jeune fille éthérée, de l'autre, les filles de Camaret et leurs guides spirituels, le vilain Mollard et la gentille C(l)ochette (devenue rapidement cochonnette).

Contraste sur les marcheurs : les arthrosiques rhumatisants qui ont dû utiliser leur cistomobile ; les marcheurs purs et durs, quasiment des crapahuteurs professionnels qui comptaient en leur sein une toute jeune dégotteuse de boîte, la souriante demoiselle Lathibaudia en personne ; et, entre les deux, un groupe bâtard surnommé les mémères (groupe de quatre unités qui veut bien à la rigueur monter, mais pas descendre... et pour lesquelles la G.O. avait préparé pour la fin du parcours un circuit un peu plus soft).
Comme on sait que l'ennui naquit de l'uniformité, ces contrastes ont fait que la journée fut fort belle et s'est même terminée au soleil.
Que de bons moments avons-nous passés ensemble, les descentes dans la boue (quelques montées aussi), le muguet bien au rendez-vous (à défaut de sabots de vénus qui sont à la traîne cette année), le port en montagne, les paysages splendides, le convivial pique-nique dans un lavoir où il n'y avait pas que de l'eau : apéritif et nectars adaptés au circuit à balisage blanc et rouge, six kg de cerises drômoises qui avaient fait le trajet avec les Lidof, petits gâteaux et, suprême bonheur car il fallait le porter (merci à Woodpecker et Lathibaudia), du vrai café chaud...
Bien sûr, il y eut un peu de chansonnette à Camaret et tout au long du parcours de la bonne humeur.

 

 

Après le pique-nique, les chemins se sont séparés : un véhicule est retourné au départ pour reprendre la rando par la fin, les "entre-deux" ont fait le circuit mémère, et les vrais de vrais sont partis à l'assaut de la difficulté majeure de la journée qui, si elle offrait une montée raisonnable, présentait aussi une descente où il eut été préférable d'avoir des semelles cloutées.

Un peu avant la fin de parcours, regroupement général des trois formations au niveau de la dernière boîte et descente aux voitures pour une dernière collation.

Autour de la table en partant de la gauche : Lidof, Koool, Triacon, Mme Lathibaudia, Hexamight, Billancourt, 2 oisillons de pivert, Woodpecker, Syluc, Mme Cst, Melle Lathibaudia, Dix-neuf, M. Lathibaudia, Miche et Rencontre et M. Cst au service. Manquent Filloux, Mme Triacon et ses amis et Chamix le photographe.
Voilà une journée à la fois festive et sportive qui a ravi les participants, encore merci à Cst pour avoir initié ce beau programme. 

 

Les tribulations d'un Moldu au pays des Cisteurs par l'un des Woody Juniors !
 

Pourquoi ? Oui, pourquoi ? C'est la première question que je me suis posée... pourquoi se lever à 6h30 un dimanche ? Tout ça pour aller trouver des boîtes... quelle galère !
Bref, après un réveil assez difficile, autant physiquement que psychologiquement (à l'idée qu'on était dimanche), nous avons fini de préparer le pique-nique et sommes partis un peu en retard... mais bon, passons directement à l'arrivée au lieu de rendez-vous.
La première impression, c'est qu'il faisait froid... Et il y avait du vent... Et du brouillard. Le seul problème, c'est qu'on n'avait pas trop prévu le fait qu'il fasse la même température qu'au Groenland. J'ai donc finalement accepté de ressembler à un schtroumpf en enfilant une sorte de K-way bleu fluo, parfait pour passer inaperçu en forêt.
La deuxième impression, c'était qu'on était tombés au milieu de gens d'un autre monde : ils avaient tous des noms bizarres et nous appelaient "les woodys".

C'est dans cette atmosphère plus qu'inquiétante, entourés de brouillard et de gens bizarres, que nous avons commencé notre randonnée. Une marche forcée, épuisante, dans le froid et la grêle, entourés de nos bourreaux qui nous fouettaient, nous étions cinq cents, terrassés par la faim, la soif, blottis les uns contre les autres pour apaiser le froid qui s'infiltrait dans nos loques et qui... ah non, en fait, on était une vingtaine en k-way de toutes les couleurs et il a fait beau au bout de cinq minutes, moment à partir duquel j'ai pu enlever mon costume de schtroumpf.
Au bout d'un certain temps, ils trouvèrent la première "ciste". Une euphorie notable gagna les rangs, et je voyais ces personnes déjà intrigantes le devenir encore plus. Être tellement heureux de la découverte d'un truc en plastique caché dans les feuilles pourries et ne contenant que des babioles sans intérêt, voilà qui dénote une certaine forme de folie, n'est-ce pas ? Surtout que c'est ce qu'ils avaient prévu de faire toute la journée...
Il ne se passa pas grand-chose de palpitant dans la matinée puisque ce ne fut que de la marche à allure soutenue (et par soutenue, je veux dire que mon frère et moi étions assez souvent devant à attendre les autres) et de la découverte de boîtes.
Au moment du repas, nous nous sommes installés près d'un lavoir. Il faisait encore froid, avec du vent mais plus de brouillard. Les Cisteurs ont beau être des gens étranges, ils n'en sont pas moins partageurs : en plus de notre casse-croûte, nous avons eu droit à des olives, du fromage, des cerises, un ou deux (ou trois ?) verres de bibine et de délicieux biscuits amoureusement préparés par celle qui se faisait appeler Woodpecker. (ndlr : bon ça va, fiston, tu pousses le fayotage un peu loin... ;-) )
Nous avons ensuite repris la marche, un peu plus pénible cette fois. Nous sommes montés au "Passage de Babette"® puis sommes redescendus, puis remontés plus loin pour finalement atteindre un point tout juste dix mètres plus bas que le haut du "Passage de Babette"®... Où sont donc les routes toutes droites dans ce pays ?
A suivi une descente pour le moins tranquille à un rythme encore plus soutenu que celui de la matinée, c'est-à-dire que mon frère et moi avons eu l'occasion de nous allonger sur une grosse pierre, au soleil, pendant une dizaine de minutes avant que le groupe ne nous rattrape (bon... on avait un peu couru...). Puis, après une ultime découverte de boîte, nous avons terminé notre randonnée en rejoignant le lieu de départ.
Nous avons alors eu droit à un dernier verre d'adieu, des cerises à nouveau (forcément, six kilos, ça ne se finit pas comme ça) et des cookies amoureusement préparés par SuperU (sûrement un autre dingue Cisteur, vu son nom !).
On a ensuite pu quitter cette singulière troupe et c'est ainsi que s'est achevée cette journée qui restera à jamais gravée dans ce compte-rendu, ma mémoire étant juste capable de retenir qu'en gros, on a marché dans la boue pendant des heures, on s'est caillé à certains moments, on a eu trop chaud à d'autres, on a trouvé des petites boîtes, on a mangé plein de trucs, on a été fatigué, on a "dormi" sur un rocher, on est rentré, et c'est fini.

Et comme dirait Renaud :
"Tu vas cister" qu'elle m'dit,
j'lui dis "qui ?", elle m'dit "toi", j'lui dis "moi ?", elle m'dit "oui",
j'lui dis "non j'y vais pas, je veux pas", elle m'dit "bon".
"Et toi t'y vas ?" qu'j'lui dis,
elle m'dit "qui ?", j'lui dis "toi", elle m'dit "moi ?", j'lui dis "oui",
elle m'dit "si tu viens pas, je peux pas t'laisser là".
Alors j'ai dû aller
rencontrer des Cisteurs et marcher, m'les cailler
et ensuite rédiger un joli compte-rendu,
et j'ai rien regretté !
Mais alors rien du tout !


On s'y serait cru... !

Chose étonnante: les Cisteurs mangent presque autant qu'un hobbit moyen : une collation vers 11h, le repas de midi (à 13h) et un goûter à la fin de la balade...

 

SAINT-MATTHIAS VII
 
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, 13 mai... par Rodo
 

"- M'dame, m'dame, j'en vois tout plein qui se suivent quand même..."
 
"- En effet... mais ils ont été disciplinés... ils n'ont pas doublé les petits copains.
- Comment c'est-y possible ???
- Je n'en sais rien... c'est du jamais vu pour une rencontre cistique !!! Tu en sauras certainement plus en allant voir ICI..."
 

 

 

CISTENFOLIES IV
 
Édition ariégeoise, du 17 au 20 mai par Bob82
 

Certains vinrent de loin pour participer à cette quatrième édition des Cistenfolies pyrénéennes !

Après avoir rejoint le camp de base (un camping à Tarascon-sur-Ariège), les Cisteurs partirent à la recherche de leurs précieuses boîtes.

Image


Pour mettre la main dessus, ils n’hésitèrent pas à gravir des montagnes hostiles…

Image


… où ils connurent d’ailleurs quelques problèmes d’orientation...

Image

 



Ils fouillèrent courageusement les mondes souterrains…

 

Image


… et arpentèrent inlassablement les nuits ariégeoises.


Ils affrontèrent l’eau tombant des montagnes…

Image

 



et celle tombée du ciel.

 

 




Mais ils prirent le temps d’admirer les paysages extraordinaires,


…de s’accorder de petites minutes de pauses réparatrices,


et même de festoyer pour fêter les anniversaires de Jan-Dirk Les Tulipes et de René La Séoube.


Vivement la cinquième édition des Cistenfolies pyrénéennes !!!


Ont participé participé aux Cistenfolies 2012 :
Adopeste, Bobette82, Capitainecaverne, Ckjm, ClubDquatre, Crocor, Duluoz, Héliosunbé, La Séoube, Les Tulipes, Mondéka, Monkassel, Mamietopset, Numsix, Numsixette, Ovive34, Téroco, Tequila et Bob82.

 

 

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

Décidément, Erod1 prend l'habitude d'être à l'affiche ce trimestre-ci ! Après son exploit de super-décapsuleur décrit dans les deux précédents Ciste-Thématiques, le voici depuis le 13/05/2012 parmi les nouveaux Vincent, accompagnant Maya et son Cri-cri (29/05), Grosjean (08/05), Ericrugby86 (02/05), Slinan et Bruno1967 (01/05). Un début de mois mis à profit par beaucoup de Trouveurs, puisque c'est également en cette fête du travail que Cachou Tls est venu compléter, à l'occasion de la rencontre audoise "Cistes à Conq' & Rires", le podium des Sibille, un peu plus de deux ans après les Titbinou et Emmanuel78. Et c'est aussi en début de mois (06/05) que Les Mazottes ont signé la seule entrée de mai chez Emile.

Ah, le mois de mai et ses ponts, prétextes à de nombreuses rencontres cistiques : Ainsi, les Cistenfolies 2012 en Ariège (voir le compte-rendu par ailleurs dans ce numéro), qui ont suscité de nombreuses vocations chez les Cacheurs locaux, et propulsé le département à la seconde place du podium du mois, avec +14,07% de cistes nouvelles (64). La Haute-Vienne n'est pas loin, troisième avec +7,81%. Habitué du podium, qu'il a occupé sept fois sur ces treize derniers mois, le département limougeaud bénéficie une fois de plus du dynamisme et de l'imagination de Neela, responsable de seize de ses vingt cistes du mois. Mais c'est l'Indre voisine, sous l'impulsion de Clipperton, qui obtient cette fois-ci la première place, avec +16,83% et 34 nouvelles boîtes. La région Centre va-t-elle devenir pour l'été la nouvelle destination des Chercheurs en quête de nouveautés ?

Mais si vous préférez aller toper les cistes au numéro spécial, je vous invite plutôt à vous rendre en Saône-et-Loire, où Spirak a caché le 24/05/2012 la 3000e ciste de Bourgogne, au bout de nulle part ou bien dans le Var où Orion83 a caché le 17/05/2012 la 8000e ciste de Provence-Alpes-Côte d'Azur, sous quelques pierres sèches !

A moins que, Cacheur dans l'âme, vous n'envisagiez plutôt de partir offrir à la région Champagne-Ardennes sa 3000e boîte, elle qui n'en compte que 2986 à l'heure où j'écris ces lignes ?

 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Un passage un peu court mais ces confidences féminines sont de la plus haute importance !

Au 10 rue de l’Etourneau, c’était calme plat. Depuis son aventure avec les condés, Josy ne ramenait plus sa fraise. Elle sortait au petit matin pour faire les courses du curé en évitant les croassements qui avaient accompagné ses sorties après sa garde-à-vue.
Elle rangeait ses photos, regardait son Maurice avec amour et rongeait son frein. Les aventures d'Ernest et Gaston l'avaient tenue en haleine pendant les longues journées d'hiver, elle ne se remettait pas de leur subite célébrité.
Un jour de mai on frappa à sa porte. C'était Yolande Pichon, attendant qu’elle ouvrît. Que pouvait donc vouloir cette mocheté, avec son horrible fichu vert caca d’oie, à qui elle n’avait plus parlé depuis le certificat d’études ? Josy ouvrit et l’autre lui dit :

- Josy, je peux entrer ? Je voudrais te confier un secret.

Intriguée, la bonne du curé la fit pénétrer dans son capharnaüm dans lequel, seule trace de luxe, trônaient les faunes en porcelaine de Saxe.

- C’est de cela que je veux te causer, dit Yolande en désignant le plus grand.

Josy dressa l’oreille, la Yolande serait-elle devenue spécialiste en faunes ?

- Ah oui, tu t’y connais Yolande ? J’ai acheté celui-ci il y a deux mois, c’est le plus beau de ma collection. Veux-tu un café ?
- Je veux bien. Voilà ce qui m’amène, dit Yolande à brûle-pourpoint. Tu connais Ernest et tu sais qu’il passe tout son temps avec Gaston… Eh bien il me délaisse et je sais pourquoi.

Josy, toujours à l’affût d’un commérage et de plus en plus intriguée, demanda :

- Ah bon ? Pourquoi ?
- Je me regarde tous les jours dans la glace et je me trouve aussi vilaine que toi.


Elle encaissa le coup.

- Et alors ?
- Alors j’ai trouvé cette réclame dans la poche du veston bleu clair d’Ernest. Tiens, regarde !


Elle prit le papier et lut : "Le Professeur Ingue, chirurgien esthétique vous annonce l’ouverture de son cabinet, 22 rue des Chênes Rouvres, Marcilly-sous- Charmoise".

Elle étouffa un rire discret.

- Et tu veux te faire refaire ? A ton âge ? Tu n’y penses pas ?
- Oui, je veux changer de tête et récupérer mon Ernest.


Pour la première fois, le monstre ouvrait son coeur de femme délaissée. Celle qui poursuivait les gamins en leur lançant des pierres, qui accrochait des chats morts aux portes des granges, qui vous dépeçait un cochon sans sourciller, avait de la coquetterie et peut-être un peu d’humanité.

- Et pourquoi es-tu venue me raconter tout ça ?
- Je voudrais que tu y ailles pour demander le prix. On se ressemble, tu feras faire un devis qui me donnera une idée de ce que je dois sortir sur mes économies.


Ces remarques frisaient l’injure, mais Josy n’y prêta pas attention. Elle imaginait le visage ravagé de Yolande remis d’équerre par le Professeur. Et pourquoi pas le sien, après tout ? Elle vendrait trois faunes et le tour serait joué. Elle se verrait bien en Ophélie Winter, en Paméla Anderson. L’idée la faisait chavirer. Elle pensa à Maurice, le regretta à nouveau mais pensa qu’à son âge elle pouvait encore plaire, qui sait ?…

- Jurons-nous fidélité Yolande, je vais prendre un rendez-vous ! dit alors Josy en embrassant sa nouvelle amie et en la poussant vers la porte.

Et voilà nos deux nouvelles bonnes copines prêtes à rentrer dans l'univers impitoyable de la chirurgie esthétique... Nous n'avons plus qu'à attendre le devis.

 

 

 


Quelques arbres insolites photographiés par Pixi...

 

RALLYE PHOTO
 
Sur la piste des cistes
 

L'équipe du Ciste-Thématique vous propose de participer à un "Rallye Photo" pendant les congés d'été.

Nous vous communiquerons la liste des thèmes imposés dans le Ciste-Thématique n° 77 de Juillet/Août.

Les Cisteurs intéressés devront s'inscrire en adressant avant le 25 juin un mail à l'équipe du Ciste-Thématique.

Le rallye se fera par équipes.
La composition des équipes sera déterminée par tirage au sort...

Pour que la participation au rallye soit validée, chaque équipe devra nous adresser obligatoirement une photo par thème.

Les photos seront publiées de façon anonyme et soumises aux votes par sondage sur Newforez.

Un vote = un point.

Le nombre de points de chaque équipe correspondra au total des points de chacun des membres de l'équipe.

Il n'est pas nécessaire d'être grand photographe... tout le monde peut participer ! L'adéquation au thème sera le premier critère de jugement.

Les participants doivent être propriétaires et auteurs des photos.

 

 

En route pour un demi-tour par Ovive34
 

 

Lui, c'est JB ! JBleGuigampais... Vous le reconnaissez ?

"En route pour un demi-tour", il est parti le 5 janvier et a traversé l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, l'Indonésie.

Il y a cisté aussi !

Il est maintenant en Chine.

Si vous avez des envies d'évasion, de fraîcheur... Faites comme moi ! Rendez-vous régulièrement sur son blog et vous ne serez pas déçus !

 

 

 

Scandinavie, du rêve à la réalité par Adopeste
 

Ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ?

C'est parti ! Attachez vos ceintures, Mamietopset va vous en faire voir des pays !

Destination ? La Scandinavie !
Motivation ? Vivre et partager son rêve.
Distance à parcourir ? Pas moins de 22 000 km.
Ma parole ! Mais ça fait une trotte ! Raison de plus pour lire la suite...

Le Ciste-Thématique et Mamietopset vous proposent de suivre son périple sur son blog "Scandinavie, du rêve à la réalité".

Une invitation au voyage pour suivre ses chemins de traverses, là où ses découvertes, ses imprévus, ses coups de coeur, ses rencontres la guideront... et croyez-moi, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

A la fois, curieuse et passionnée, Mamietopset a aussi une plume belle et amusée, raison de plus pour lire ses billets.

Bon voyage Mamietopset !

 

COUP DE CŒUR...
 
... partagé ! par Cst73 et Chamix
 


Parmi les photos de Cst73 publiées dans le dernier numéro du Ciste-Thématique, la première a accroché mon regard : très photogéniques ces coques de bateaux en fin de vie... très "tableaugéniques" me suis-je dit aussitôt.

 


Cst73 (Monique) m'en a passé une version grand format en me localisant l'endroit ("cale de la Passagère" à Quelmer près de St-Malo) et, avec un peu d'interprétation sur les couleurs voilà ce que ça donne en peinture à l'huile, au couteau, sur toile de lin brut.

 

Cst73, l'auteur(e) de la photo, m'avait suggéré d'en tirer un quatrain...

Elle a frappé plus vite ! Voici ce qu'elle m'envoie :

Combien de capitaines et combien de marins
Sur ces rafiots rouillés ont pris la haute mer ?
Loin des folles tempêtes et des grains éphémères
Ils s'émiettent en silence en leur cale, sereins...

Lorsque je suis passée, là, à la Passagère
Un temps j'ai oublié les coques vermoulues
Sur l'écran j'ai fixé ce qui m'avait tant plu
Sur ta toile renaît... cette douce lumière...

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Bob82, CapitaineCaverne, Koool, Loner, Pixi, un des Woody Juniors, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Eustache, Sioux, Tioo,  Woodpecker et Ovive34.



Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation