JOURNAL DES CISTEURS N°78
Parution du 01/09/2012
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
Dix ans ? Vous avez dit dix ans ? par Philippe d'Euck
 


Eh oui, déjà ! Depuis le 15 septembre 2002, voilà 10 ans que, par cette belle idée de Max VALENTIN, vous avez rempli avec un grand amusement la France, la Navarre, la Belgique, la Suisse et Ailleurs, de vos boîboîtes, émerveillant toujours autant les petits que les grands ! Et comme dans ces cas-là on dit toujours "Punaise de punaise, ça passe vite !", en effet, ce bel après-midi de cagnard du 22 août 2002, c’est comme si ce n’était pas plus tard qu’hier, où je venais juste de recevoir ce coup de fil de Max pendant mes vacances dans le Midi :

- Allo Phil ? Désolé de te tirer de ta sieste, mais je viens d’avoir une idée qui pourrait être rigolote !
- Ah, cool ! Je n’en doute pas, tu en as mille par jour, des idées, et elles sont toujours toutes sensas, alors, c’est quoi t-y, celle-là ?
- Voilà, il y a un jeu américain, sur un site, qui s’appelle "Geocaching". Pour les participants, ça consiste à mettre des objets dans une boîte qu’ils cachent dans la nature, partout dans le Monde, et on doit la retrouver avec des coordonnées GPS, y prendre un objet et le remplacer par un autre.
- Sympa ! Ahhh, Rock’N Roll ces Yankees, toujours à la pointe !
Et… ?
- Ben, d’abord, un GPS c’est cher, et je trouve qu’intellectuellement ce n’est pas très valorisant de savoir qu’une boîte se trouve simplement par 48° 51’ 29’’ N et 2° 17’ 40’’ E pour aller la chercher !
- Certes, mais alors, on en fait quoi, de tout ça ?
- D’après toi… ???
- Euh, ch’ais pas, là… ! J’émerge juste, avec un chant des cigales qui doit avoisiner les 200 Db et qui me troue la tête, en plus je suis un peu casque à pointe à l’intérieur, vu le traînage en longueur du barbecue d’hier soir !
Dis toujours !
- Fais un effort, essaye de soulever une paupière, nom d’un chien !
- Trop dur, j’ai les neurones en vrac !
- Bon, ok, alors voilà : au lieu de faire trouver la boîte avec un GPS, les joueurs la font trouver avec une énigme qu’ils rédigent eux-mêmes. On fait un site…


Et il me donne alors le maximum de détails sur sa conception pour adapter le jeu, que j’écoute attentivement : fonctions du site, Palmarès, etc…, bref, tout ce que vous avez eu et avez la joie de connaître. Pour le coup, à ces paroles, me voilà instantanément réveillé, retrouvant mes esprits, les yeux écarquillés comme un hibou qui "s’intéresse" !

- Waooh, tu m’as mis up d’un coup, là, c’est génial ! Sacré Max ! C’est sûr que, vu nos activités, mon premier réflexe eût été de te répondre "énigmes", mais j’étais trop chiffon-carpette !
- Je trouve ça marrant, qu’est-ce que tu en dis ?
- Marrant, génial, extra, super ! T’es vraiment un Diable, bravo !
- Pour démarrer, on va inviter quelques Chouetteurs à en planquer quelques unes, et nous aussi. On fait ça pour le fun, tout gratos, et si d’ici un à deux ans il y a quelques centaines de boîtes cachées ce serait sympa !
- Oui, on verra bien, mais ça pourrait marcher ce truc, c’est vraiment excitant ! En tout cas, je vais déjà en préparer une aujourd’hui pour la mettre dans le Vaucluse, et en rentrant j’irai en mettre une au Bois de Vincennes, et puis, bien d’autres… (*)
- Bon, allez, dis aux cigales de mettre plusieurs bémols et rendors-toi tranquille, bonne fin de vacances, je m’en occupe !
- Ok, ciao ciao, à bientôt, et bises chez toi.
Attends, allo, allo…
- Oui ?
- Ah, une question, comment vas-tu appeler le jeu ?
- J’ai tout de suite pensé aux "cistes", puisque c’est basé sur des boî…
- Késako, les "cistes" ???


La suite, vous la connaissez, ce sont des dizaines de milliers de cistes cachées, bientôt 100 000, c’est un forum vivant, plein d’humour, animé et bouillonnant (Au passage, merci à Nico, Zorg, et Laetitia2Monterant, vaillants et vaillante successeurs, respectivement à sa tête), c’est une permanente grande créativité de votre part, c’est un journal toujours aussi captivant, repris brillamment (depuis le N° 43 du 1er juin 2009) par Ovive34 et la Rédac, composée de Cisteuses et Teurs bénévoles qui veulent s’y coller et le font avec grand humour et grand talent, en ne comptant pas leur temps, c’est un immense merci et grand respect à notre Cherokee Chief, en charge de "On the trail of the cists" (forum anglophone), et c’est aussi un magnifique merci à "Alain Formaticien". Et puis, hormis l’enrichissement intellectuel et culturel qu’apporte le jeu, le plaisir de chercher, la joie de trouver, l’intérêt majeur, ce qui est le plus important par-dessus tout, c’est la communauté de Cisteuses et de Cisteurs de toutes conditions, de tous âges qui s’est créée autour de lui, et les belles rencontres qu’il suscite, et qu’il suscitera encore. Le plus triste, surtout, c’est que Max nous manque beaucoup, et qu’il ne soit plus là, parmi nous ! Encore merci à lui, et merci à vous toutes et tous !

Bon anniversaire, bonne continuation, et longue vie au jeu !

 

 (*) Pour l'anecdote, celle du Vaucluse portera le N°4, aujourd'hui "SAVée" et refaite sous le N°1828, et celle de Vincennes sera la N°1, la "Marco One".

 

À VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Barbecue chez Chérie - 15 septembre 2012 - près de Visé, province de Liège : Forum Belgique
- Rencontre dans le Lot - 15 septembre 2012 - Montcuq... Grands ou "Petits Rapporteurs" en vue : Forum Midi-Pyrénées
- Rencontre Randociste - Petit Morin - 22 septembre 2012 : Forum Seine et Marne
- Rencontre Cist'Alpes 2012 - 6 et 7 octobre 2012 - Digne et environs : Forum PACA

 

 

Saucisson en chocolat... par Flonflon
 

Ingrédients
50 g de cacao en poudre non sucré type Van Houten
160 g de beurre fondu
70 g de sucre en poudre + sucre glace pour la garniture
1 œuf
160 g de biscuits petits beurre "Lu"


Faire fondre le beurre au micro-onde ou au bain-marie. Ajouter cacao, sucre et oeuf, bien mélanger le tout.

Quand la préparation est homogène, casser les biscuits grossièrement et les écraser légèrement à l'aide d'une fourchette. Ajouter à la pâte chocolatée, bien mélanger.

Laisser au frigo pendant 1/2 h.

Former un saucisson en roulant la pâte dans un film plastique pour ne pas s'en mettre plein des doigts.

Conserver au frigo au moins 2 h. Rouler dans du sucre glace.

Préparer de préférence la veille, servir coupé en rondelles fines.


 
 
 
 
 

Gâteau engadinois aux noix... par The Smileys
 

Ustensiles :
Une grande casserole.
Un moule à anneau (fond amovible) de 28-30 cm de diamètre (ou deux petits de 16-17 cm).
Deux feuilles de cuisson anti-adhésives réutilisables, au diamètre du moule.


Farce :

300 g de sucre
250 g de noix grossièrement hachées
2 dl de crème à 35%

Commencez par faire un caramel à sec, c'est-à-dire laissez fondre (à feu assez vif) une fine couche de sucre au fond de la casserole sans remuer, et saupoudrez uniformément une nouvelle couche de sucre dès que le précédent commence à brunir. Baissez à feu moyen et renouveler l'opération de saupoudrage régulièrement avec le reste du sucre.
Lorsque tout le sucre est fondu, ajoutez les noix, bien mélanger et retirez du feu.
Ajoutez la crème et laissez réduire à petit feu.
Laissez refroidir.

 

Pâte sablée :
375 g de farine
220 g de beurre
150 g de sucre
1 œuf battu
1 pincée de sel

Travaillez les ingrédients du bout des doigts et faites trois parts :
Étendez au rouleau un fond et un couvercle pour un moule à charnière Ø 28-30 cm tapissé de papier sulfurisé.
Avec la dernière part, formez un bourrelet circulaire tout autour du fond. Recouvrez ce dernier de la farce aux noix refroidie.
Posez le couvercle (pour faciliter cette opération, étendez la pâte sur une feuille de cuisson anti-adhésive en en laissant dépasser un peu sur une petite partie du rebord. Présentez-la, posée sur la main, au-dessus du gâteau et soudez les pâtes en contact. Retirez doucement la feuille afin que le disque de pâte recouvre la farce).
Avec une fourchette, soudez le pourtour du couvercle.

 

Cuisson :
40 à 45 min à four chaud (200°), au niveau de la rainure inférieure.
Dès que le gâteau sort du four, ouvrez l'anneau pour que la farce qui aurait pu couler ne colle pas. Laissez refroidir dans le moule.

 

Note : Avec la même quantité de farce et de pâte, on peut confectionner deux petits gâteaux de 16-17 cm de diamètre (moule à tarte).
Étendre au rouleau 2 fonds, 2 couvercles et façonner 2 bourrelets
Temps de cuisson identique.

 

 

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, Docteur Jekyll, Steed, Phileas, ou aux modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

 

 

Mots-croisés, énigmes, quizz,... de quoi bien secouer vos méninges !

Pour tous ces jeux, adressez vos propositions de réponses à CISTE-THÉMATIQUE qui les transmettra aux créateurs très inspirés !

 

MARABOUT' FICELLE
 
... par Woodpecker
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Dix mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée ! 


NB : Chaque Marabout débute par le pseudo d'un Cisteur, identifié grâce à son avatar sur Newforez et qu'il faut reconnaître ou rechercher. 

 

 

LE MOKITU
 
... par Isatis
 

À l'aide de la définition ci-dessous, inscrivez le mot dans la zone colorée puis complétez la grille afin que chaque lettre du mot soit contenue une seule fois dans chaque ligne, chaque colonne et chaque région.


Définition : Qualifie parfois un sentier.

 

 

ANIMAL EN PISTE
 
La gardienne... par Bob82
 

La première ciste de la balade d'Eloïse, cachée par Miki63 est bien gardée

 (Attention... serpent) !

 

LE COURRIER DES CISTEURS
 



LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

Je ne sais pas si ce passage vous amusera autant qu'il m'a amusée ! Ce professeur est un génie de la chirurgie ! J'en ris encore !
Le texte est long mais je ne pouvais pas vous priver de ces deux opérations exceptionnelles dans leur totalité.


Les deux femmes commencèrent à préparer leurs valises, et aussi leur entourage. Yolande annonça à son mari qu'elle allait partir pendant trois semaines en cure à la Bourboule. Tout en continuant à lire son journal, Ernest fit :

- Tu sais, la Bourboule ou Meknès, du moment que ça te fait du bien...

Josiane Courtecuisse informa le Père Manganate qu'elle allait faire une retraite de trois semaines à Rome. Le mensonge passa bien, car c'était la première fois, en trente ans, qu'elle s'absenterait ainsi du presbytère. Le curé répondit :

- C'est une bonne idée, ma fille. Mais avant de partir, n'oubliez pas de nettoyer les vitraux de l'église, de déménager la cave à vin, et de couper du bois. Et aussi de repositionner le coq sur le clocher, car il penche.

Les deux femmes avaient réservé une chambre à l'hôtel California, à Marcilly-sous-Charmoise. C'est là qu'elles avaient l'intention de passer leur convalescence. En effet, pas question pour elles de retourner à St Marcelin couvertes de bandages, comme des momies. Elles reviendraient au village dans leur triomphante nouvelle beauté, ou pas du tout.

Le grand jour arriva.

Ordre alphabétique oblige, ce fut Josiane Courtecuisse qui s'allongea la première sur le billard. Le professeur Ingue lui administra un anesthésique et attendit qu'elle parte dans le coltard. Puis il se tourna vers son assistante, Huguette Otroux, une sage femme de Marcilly qui lui servait d'infirmière, et dit, en désignant la Courtecuisse d'un ample geste du bras :

- Que pensez-vous de ça, Huguette ?

- Je pense que Dieu l'a créée pour voir s'Il pouvait placer plus de trois mille verrues sur un seul corps humain !

- Pensez à m'en garder un mètre carré. J'ai besoin d'un nouveau paillasson.

Josiane Courtecuisse ressemblait à une baleine échouée. L'infirmière lui badigeonna le corps avec une serpillière imbibée de Bétadine, la transformant en une énorme carotte. Puis elle entreprit de lui chauffer l'abdomen à l'aide d'un chalumeau afin de liquéfier un peu les épaisses masses graisseuses stockées sous la peau. Lorsque la zone fut bien chaude, le chirurgien empoigna un poinçon et, d'un coup sec, l'enfonça. Telle une houle marine, une ondulation traversa le corps de sa patiente et alla se perdre dans son double menton. Ingue dut s'y reprendre à trois fois, la couenne opposant de la résistance. Enfin, il plaça une canule dans le trou et actionna le liposuceur.
Avec un "slurp-slurp-slurp", l'appareil commença à pomper. Un liquide jaunâtre et épais passa dans le tuyau, tuyau qui filait par la fenêtre pour aller déverser son contenu dans l'égout. Huguette demanda :

- Dites, docteur, vous croyez vraiment pouvoir traiter ce... cette femme au scalpel ?

- Vous avez raison, Huguette. Passez-moi le sécateur.

D'un coup sec, il trancha les deux lobes d'oreilles, pour les raccourcir. Il jeta les lobes dans un plateau en aluminium et expliqua :

- Je les garde pour Sultan, mon Beauceron : ça lui fera deux bons repas.

Puis il se saisit d'une barre de fer, qu'il glissa sous le nez de Josy :

- Huguette, appuyez là, très fort, pour faire levier.

Il entreprit de tronçonner l'organe avec une scie, et mit le cartilage à nu. Ensuite, il replia la peau par-dessus et la recousit à l'aide de catgut. Il recula de quelques pas pour observer le résultat :

- Pas mal, fit-il d'un air satisfait. Avant, son nez ressemblait à celui d'un nasique. Maintenant, il ressemble au nez de Charles Pasqua, ce qui est déjà un léger progrès. Il ne reste plus qu'à lui faire des narines. Huguette, passez-moi la perceuse...
Après le nez, il s'attaqua aux valises que Josiane Courtecuisse portait sous les yeux, et les rabota. Puis il s'occupa du menton, d'où il extirpa trois kilos de viande inutile. Il y avait du sang jusqu'au plafond, mais c'était du beau travail.

- Tenez-moi ça, Huguette, dit-il en lui tendant un sein de Josiane. Reculez, pour que ce soit bien rigide.

Huguette Otroux recula de deux mètres. Ingue trancha dans le vif, retirant l'équivalent de trois entrecôtes dans chaque sein. Puis il les roula sur eux-mêmes, y apposa des points de suture, et, à l'aide d'une pompe à vélo, les gonfla légèrement afin de leur donner une jolie forme. Enfin, avec de petits ciseaux de couturière, il supprima tout ce qui dépassait, afin de les ébarber proprement. Le professeur Ingue aimait peaufiner.
Le liposuceur, toujours en action, s'attaquait maintenant à la sixième et dernière strate de cellulite. Comme pour les roches sédimentaires, les ans et les excès de table avaient déposé sous la peau de Josiane des couches de graisse, à raison d'une couche tous les dix ans. La sixième, moins épaisse mais plus dure, datait donc de l'époque où elle dansait le fox-trot. Sa silhouette s'était très nettement affinée sur le devant, dessinant la ligne d'une proue de paquebot. Il fallait maintenant s'occuper de son dos.

- Huguette, soyez gentille, allez chercher les trois peintres qui travaillent dans le hall d'entrée de la clinique. Nous avons besoin d'un coup de main.

Avec l'aide des trois hommes, Ingue et Huguette Otroux retournèrent la patiente sur le ventre. Un morceau de papier hygiénique dépassait de ses fesses. Ingue le retira avec une pincette. Puis, à l'aide d'un marteau et d'un burin, il entreprit de lui remodeler le dos. Ce travail terminé, il demanda la tronçonneuse, que l'infirmière lui tendit.

- Voilà le moment crucial. Ou bien je réussis à lui faire les fesses d'Arielle Dombasle, ou bien il faudra qu'elle se contente de celles de Bernard-Henri Lévy.

De petits morceaux de barbaque valsèrent à travers la salle d'opération alors que le professeur Ingue s'escrimait. Il sculptait à grand moulinets, la langue pendante, tout à son art. Lorsque son travail fut achevé, il demanda à Huguette Otroux d'envelopper sa patiente de pansements, et d'appeler un taxi pour la faire conduire à son hôtel.

Puis il s'occupa de Yolande Pichon, à laquelle, en gros, il fit subir le même traitement. Mais elle était plus résistante aux anesthésiques que Josiane Courtecuisse. Elle se réveilla plusieurs fois pendant l'opération et se mit à brailler. A un moment, dans une demi-inconscience, elle agrippa le professeur Ingue à l'entrejambe et essaya de lui broyer les testicules. Le praticien mit fin à ces menées spermicides en lui tapant dessus avec un tabouret.

Les deux femmes passèrent deux semaines à l'hôtel California, couvertes de bandages, s'alimentant en aspirant de la Royco Minute Soup à l'aide d'une paille. Puis le professeur Ingue leur enleva leurs pansements et leur tendit un miroir.

Elles n'en revenaient pas ! Le professeur Ingue était un magicien ! Si elles ne ressemblaient pas vraiment à Ophélie Winter ou à Pamela Anderson, le résultat n'en était pas moins impressionnant. Yolande Pichon avait un air de ressemblance certain avec Régine jeune, avant son régime amaigrissant. Quant à Josiane Courtecuisse, elle ressemblait à Chantal Goya, les rides en moins. Yolande et Josiane étaient ravies du résultat. Elles passèrent encore une semaine à l'hôtel, attendant que leurs petites cicatrices s'estompent. Elles en profitèrent aussi pour faire l'emplette de quelques robes moulantes et passèrent chez le coiffeur.

Puis vint le jour du retour.

Alors ? Vous avez ri ? Notre Max était un as, vraiment un as du comique.

 

 
 

RENCONTRE LANDAISE DU 1er JUILLET 2012
 
Pique-nique au lac de Christus, à St-Paul-Lès-Dax... par Domisoleil et Mumlubat
 

L'idée a été lancée fin avril d'une rencontre en Aquitaine, du côté de Dax.
Une rencontre cistique ne pouvant se tenir sans cueillette... les locaux de l'étape, Kaloupey et Jen0703, Mumlubat, Mounatelle, Chaouchette et Mimifonfon se sont chargés de réactiver quelques cistes anciennes ou d'en créer de nouvelles...
Rendez-vous était donné à 12h30 pétantes !

Image

Mais la ciste du spot de départ était cachée... DANS le lac ! Parapluies, capes et cirés étaient aussi de la fête. Le pique-nique a ainsi débuté mouillé mouillé... et arrosé ! Ce qui n'a pas empêché les Cisteurs rassemblés de faire connaissance, ou de se reconnaître grâce aux badges confectionnés pour l'occasion par Domisoleil et Mumlubat.
Le pique-nique a été partagé, de l'apéro aux gâteaux, en passant par pâtés et autres spécialités culinaires des diverses régions représentées.
C'est le ventre plein et le pied léger que le groupe s'est mis en route pour un tour de lac riche en boîtes, papotages, échanges de tuyaux ou d'anecdotes...
Image

Quel plaisir de mettre des visages sur des pseudos, de croiser des personnes sur les énigmes desquelles on s'est cassé les dents, de comprendre enfin la subtilité de tel ou tel cryptage, de voir que d'autres sont aussi paumés que nous, de marcher avec des pros, avec des débutants, des jeunes, des vieux... bref regarder encore une fois au travers de ce jeu le kaléidoscope de la vie.

Image
 
 
 
 
 

BELLES RENCONTRES
 

 

 

 

 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT !
 


 

 

PERFORMANCES OULIPIENNES
 
Par trois fois, Dulu osa... par Sioux
 

Un petit jeu : essayez d'écrire une phrase sans employer une seule fois la lettre E...
Rien que dans cette première introduction, il y en a déjà seize exemplaires, alors pensez : pour une énigme entière, ça tient de la haute-voltige littéraire !

Vous connaissez sans doute le roman de Georges Perec "La Disparition", qui satisfait à ce pari fou, en ne comportant aucun E, du premier au dernier mot.
Et le style de ce roman ne semble pas si tiré par les cheveux que cela, témoin ce petit extrait :
"Il faisait doux. Un bruit indistinct montait du faubourg. Un carillon, plus lourd qu'un glas, plus sourd qu'un tocsin, plus profond qu'un bourdon, non loin, sonna trois coups. Du canal Saint-Martin, un clapotis plaintif signalait un chaland qui passait.
Sur l'abattant du vasistas, un animal au thorax indigo, à l'aiguillon safran, ni un cafard, ni un charançon, mais plutôt un artison, s'avançait, traînant un brin d'alfa. Il s'approcha, voulant l'aplatir d'un coup vif, mais l'animal prit son vol, disparaissant dans la nuit avant qu'il ait pu l'assaillir
."

Il est un Cisteur, parisien exilé et amoureux de la langue française, qui s'était déjà livré à cet exercice difficile pour une de ses toutes premières cistes L'AZRTYUIOPQSDFGHJKLMWXCVBN (disparue).
À ma connaissance, il avait déjà récidivé l'année suivante avec sa ciste "Truc promis, truc dû !" (également disparue depuis, puisqu'elle était au cimetière du Père Lachaise. Devinez à quelle tombe elle menait ?!)
Pour cette énigme, il avait quand même "pondu" une page entière de texte "sans aucun vocal tabou", jusqu'à la liste initiale d'objets et même la description du contenant !

Duluoz, puisque c'est bien lui le dompteur de mots, vient de réitérer la même gageure avec "Y'a un truc !".
Le texte est encore plus long, et vous pouvez vous amuser à vérifier, il n'y a pas un seul E.
Et, en cerise sur le gâteau, les Trouveurs eux aussi sont mis à contribution puisqu'ils sont invités à enregistrer leurs objets selon la même contrainte ; pour le moment, tous se sont prêtés au jeu (un Trouveur s'est rattrapé de justesse en se corrigeant quelques jours après !)

Un tel exercice s'appelle un lipogramme (ici "lipogramme en e"), consistant à bannir une lettre d'un récit. Cette contrainte, figure de style "oulipienne" comme beaucoup d'autres, a été créée par les membres de l'OULIPO (OUvroir de LIttérature POtentielle), qui est un cercle associatif regroupant littéraires et mathématiciens du monde entier, qui s'amusent à se créer des contraintes de toute nature, et dont Perec a été membre.

Bravo à Duluoz pour ce difficile challenge relevé haut la main.
Pour ma part, ma seule réussite à cet exercice figurera dans ma signature : Sioux !

 

Poème explosif... par Crocor
 

Dans la série des énigmes particulières faisant appel à l'une des contraintes de l'OuLiPo, pour fêter dignement l'année 2010, un Cisteur gersois s'est servi du fameux livre de poésie combinatoire "Cent mille milliards de poèmes", écrit par Raymond Queneau, co-fondateur de l'Ouvroir.

La ciste : "Spéciale fin d'année 2010 - le poème explosif".

Le Cacheur : Crocor. Passionné par la littérature à contraintes, il nous éclaire sur cette bien curieuse oeuvre poétique et sur l'élaboration de sa mini-chasse :


Le livre Cent mille milliards de poèmes est composé de dix feuilles, chacune découpée en quatorze bandes horizontales et chaque bande présentant sur son recto un vers. Le lecteur, en tournant les bandes horizontales comme des pages, peut déterminer pour chaque vers une des dix versions proposées par Queneau, avec rimes et scansions respectées. Cette machine à fabriquer les poèmes peut fournir d'après son auteur environ deux cents millions d'années de lecture, si on veut absolument tous pouvoir les lire. 
Aujourd'hui, certains développeurs ont adapté cette oeuvre à l'informatique. Il est alors possible sur certains sites internet (par exemple, x42.com) de générer aléatoirement un poème comme celui-ci :

"Le cheval Parthénon s'énerve sur sa frise
pour déplaire au profane aussi bien qu'aux idiots
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
il donne à la tribu des cris aux sens nouveaux
Souvenez-vous amis de ces îles de Frise
les gauchos dans la plaine agitaient leurs drapeaux
nous regrettions un peu ce tas de marchandise
quand les grêlons fin mars mitraillent les bateaux
On sèche le poisson dorade ou molve lotte
le chat fait un festin de têtes de linotte
même s'il prend son sel au celte c'est son bien
Enfin on vend de tout homards et salicoques
grignoter des bretzels distrait bien des colloques
la gémellité vraie accuse son destin"

Si vous cherchez d'autres générateurs de poèmes, vous pouvez vous essayer par exemple au "41e baiser d'amour" de Quirinus Kuhlmann, poète baroque réputé pour son lyrisme religieux et qui finit d'ailleurs condamné au bûcher en 1689. Le poème est un sonnet, où les douze premiers vers contiennent chacun treize substantifs permutables et selon son auteur "sans altérer rime ni sens, 6 227 020 800 combinaisons sont possibles". À partir du programme sur le site internet de l'Alamo (Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les Ordinateurs), j'ai obtenu le "baiser" suivant :

"L'instabilité des choses humaines

Après feu vient braise
Après remors vient pardon
 
Car aigle 
aime cime 
comme jeu 
cherche rixe 
Ainsi lourd 
évite léger 
mais haine 
chasse amour

Tout alterne ; tout veut aimer ; tout paraît haïr quelque chose :

Seul qui médite ce principe aura accès à la sagesse."

J'ai élaboré la mini-chasse de 2010 en sélectionnant d'abord un poème parmi les "Cent mille milliards" proposés par Raymond Queneau. Je me suis servi comme contrainte des coordonnées géographiques en X, Y, Lambert 2 étendu de l'endroit précis où la ciste a été cachée. X étant 486647, les 3 premiers vers par exemple sont :

"C'était à cinq o'clock que sortait la marquise [soit la quatrième version de Queneau pour le premier vers]
pour déplaire au profane aussi bien qu'aux idiots [soit la huitième version pour le second vers]
il se penche et alors à sa grande surprise [soit la sixième version pour le troisième vers]
etc..."

Le poème entier a été récité au micro et enregistré. Cette séquence sonore a été trafiquée à partir du magnétophone de Windows avec une voix doublement accélérée et inversée. C'est cette voix incompréhensible à la fin de ma vidéo de présentation.

La phrase de localisation finale ("Dans l'anfractuosité de la roche à environ un m à gauche de l'origine") a été codée selon le chiffre de Gronsfeld à partir de la clef numérique 486647 (X) et du nombre Y.

Comme il est dit dans le texte, cette énigme est d'ailleurs un petit hommage aux 50 ans de l'OuLiPo, en 2010. 
Le 10 janvier 2011, après pas mal d'heures de cogitation, c'est une équipe de cinq Cisteurs qui a trouvé le trésor.

La ciste est toujours active.
 
 
 

ÉMILES D'UN JOUR...
 
Vega78 et Jeff7829
 

Bonjour Vega78 et Jeff7829, vous venez d'entrer chez Emile... Comment êtes-vous arrivés sur la piste des cistes ?
Jeff7829 : J’ai connu les cistes en juillet 2010 lors d’une réunion barbecue entre membres d’un autre jeu sur internet (Les Quizzs). En attendant le dîner, Laud91 a proposé de nous faire découvrir une de ses occupations favorites au cours de l’après-midi sur Chatenay-Malabry. C’est là que j’ai attrapé le virus… Merci Laud…

Vega78 : C’est une amie, Petitbrindherbe, qui m’a parlé du jeu (sans avoir eu l’occasion de s’y pencher) en mars 2010. Le 12 mai 2011, pendant un arrêt suite à ma grossesse, je regarde enfin le site internet. Et le soir-même, je dénichai ma première boîte, à dix minutes à pied de chez moi. Ce jeu a changé ma vie.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Jeff7829 : Le 31 décembre (si, si !) 2011, pour donner un coup de main à Vega qui galérait sur une Cist’orientation de Microb. Quelle ne fut d’ailleurs pas ma surprise de la voir sortir de la voiture, son fils âgé à peine d’un mois pour le préparer pour la balade. Il devait faire 2-3°C. Je pense avoir rencontré le plus jeune Cisteur.

Vega78 : Je ne sais pas s’il faisait 3°, mais nous l’avons dénichée, cette boîte ! Par la suite, nous avons fait plusieurs excursions cistiques ensemble, dont la magnifique sortie dans le centre-nord des Yvelines, durant laquelle j’ai également fait la connaissance de Cherokee Chief.

Quelles sont les cistes qui vous ont fait découvrir les plus beaux spots ?
Jeff7829 : Je garde un souvenir particulier pour une ciste dans le Finistère, "L'arbre aux fées". La photo de l’énigme est belle, mais une fois sur place, le lieu est encore plus féerique, irréel. On se sent complètement immergé en pleine légende celtique.

Vega78 : Les cistes islandaises ! Ce pays est tout juste époustouflant. Grâce à certaines cistes, nous avons fait des détours de plusieurs dizaines (voire centaines !) de kilomètres, sans jamais être déçus de ce que nous découvrions !

Quel est votre meilleur souvenir cistique ?
Jeff7829 : Celui qui m’a fait retourner là où j’ai passé toute mon enfance et adolescence. La ciste est à moins de 50 m de ma chambre d’enfant. J'avais été opéré depuis peu à l'épaule et j'ai quand même pris la voiture pour aller la toper en premier. Le plus amusant, lors d’une discussion autour d’un verre, en parlant de cette ciste, un Cisteur avait fait référence au mot que j’avais laissé sur le carnet.

Vega78 : Pour moi, c’est sans conteste la première rencontre cistique. Le lendemain de ma première trouvaille (un vendredi 13 !), je contacte 000Thierry000 car une de ses boîtes semblait avoir disparu. Son premier MP est une invitation à la rencontre cistique de Gironde qui a lieu le lendemain, à 60 km de chez moi. Surréaliste : moi, la petite nouvelle, côtoie les grands maîtres de l’Aquitaine ! Outre les bons conseils que j’ai pu recevoir, j’y ai aussi rencontré des personnes formidables que je n’oublierai jamais.


Le pire ?
Jeff7829 : Toujours dans le Finistère,"Le petit pont de pierre" où, en nous rendant sur le spot, ma mère et moi avons été attaqués par un âne. En reculant, je serais tombé dans la rivière si je ne m'étais par miracle raccroché à un rocher providentiel. Mais bon, en contournant le bestiau pour arriver au spot et trouver la ciste, nous avions retrouvé le sourire, plus de peur que de mal !

Vega78 : Les roues arrière de la voiture tombées dans un fossé… J’ai dû demander de l’aide au château spot de la ciste (disparue qui plus est). En la tractant avec une autre voiture, la sangle a lâché et ma voiture a atterri tout droit… dans le fossé d’en face !

Je vois que vous êtes aussi Cacheurs, quel spot en particulier êtes-vous fiers d'avoir fait découvrir ?
Jeff7829 : Je retiens plus les commentaires des Trouveurs que je peux croiser, plus qu’un endroit en particulier à faire découvrir. Étant néocacheur (seulement une vingtaine au compteur), ma fierté vient du fait que j’ai lancé deux séries : les maisons d’architectes (dans les Hauts-de-Seine) et les BTS - Base Transceiver Station, antennes relais pour téléphones mobiles - (la série met en avant les antennes déguisées en arbre). En effet, j’ai eu des félicitations (si si) à propos du thème de la première série. Pour les BTS, l’idée a été reprise par d’autres Cacheurs pour créer de nouvelles cistes dans les Yvelines et aussi le Val-d'Oise.

Vega78 : Après avoir découvert la série Like a Virgin initiée par Bigbrozer, j’ai découvert à 200 m de chez moi une petite vierge rouge à l’angle d’un mur d’un immeuble en pierre. J’étais passée devant des dizaines de fois sans la voir deux ans et demi durant ! Opportuniste, j’ai également adoré rédiger l'énigme nommée "92370" !

Quels sont vos Cacheurs préférés ?
Jeff7829 : Etant Cisteur essentiellement essonno-yvelinois, difficile de ne pas citer l’inénarrable Jmlv.
Il est proprement incroyable, j’ai beau décrypter de plus en plus de ses énigmes, il arrive toujours à me scotcher. Quelle imagination ! Je ne citerai que la dernière que j’ai décryptée, la Stonehenge, où j’ai quasiment éclaté de rire en la comprenant. Ce fut l’occasion d’échanges de bons jeux de mots foireux avec Jmlv. J’apprécie également les énigmes de Microb et Koalito. En particulier, pour Koalito et deux de ces cistes (la ciste invisible pour les yeux et la géociste des lieux-dits), où j’ai du mal à réaliser le temps qu’il a pu passer pour les créer. Respect en tout cas !

Vega78 : Pour ma part, je ciste massivement dans deux départements totalement différents. En Gironde, j’adore les énigmes cryptées de Scytale qui me font réfléchir à toute heure de la journée et qui procurent un plaisir intense une fois qu’elles ont livré leur dernier secret. Dans les Yvelines, je citerais Ducale78 qui m’a fait découvrir la colline de Versailles située en face du lycée que j’ai fréquenté sept ans durant… et que je ne connaissais pas ! Dans un autre registre, j’ai aimé les Cist’orientation de Microb car elles offrent de belles balades en forêt, agréables à faire également avec des non Cisteurs. Dernièrement, je ne remercierai jamais assez les Tulipes et ClubD4 pour leurs superbes randos sportives en Aveyron, que j’ai faites avec mon fils de sept mois en portage.

 

  


Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Jeff7829 : À l’occasion de notre visite avec Vega à Cherokee Chief pendant sa convalescence, nous sommes allés chercher la ciste du lavoir local. J'étais le dernier Trouveur avant que le Cacheur (on ne peut plus chevronné) fasse en personne un SAV suite à la demande d’un Cisteur (lui aussi chevronné) l’ayant "choublantée" trois fois consécutives (dixit le carnet du SAV !). Pendant que Vega cherche et trouve le SAV, je me dirige avec nostalgie vers l'ancien spot et constate, ô surprise que la ciste disparue est toujours à sa place ! Je crois que dans les quelques minutes qui ont suivi, toute la population cistique yvelinoise a été au courant de l’erreur non seulement du (non) Trouveur, mais aussi de celle du Cacheur, et nous avons tous bien ri !

Vega78 : Sur un spot doublonné, l’énigme me guide vers le trou d’un arbre. J’y plonge la main. Rien. Je vais chercher le doublon, fais mon échange, et reviens vers cet arbre mystérieux. Quand même, ce serait trop bête de passer à côté de la ciste. Je replonge donc la main, un peu plus profondément dans le trou, et attrape la ciste qui se trouvait tout au fond. Je souris. Je sors la main, et là… que vois-je ? Un crapaud ! Bien vivant ! Il me fixait de ses grands yeux, ahuri ! Un peu perturbé, il a fait marche arrière et est retourné couver au fond de son trou…

Quel est votre nouvel objectif, après avoir atteint Emile ?
Jeff7829 : Plutôt qu’un objectif ponctuel, j’essaie d’être régulier dans mes recherches. Si mes calculs sont bons, je suis à une moyenne d’1.5 ciste trouvée par jour. J’essaie d’améliorer cet indice de performance sans tomber dans de l’abattage industriel.

Vega78 : Poser ma centième ciste, dans les Yvelines, évidemment !

Et quand vous cistez ensemble?
Jeff7829: Les fois où nous avons cisté ensemble, je trouvais notre association complémentaire. Et puis la voir cister avec son bébé contre elle est quelque chose de surprenant surtout en hiver par -5°C.
J'ai aussi constaté le côté enrichissant de côtoyer Vega car cela permet de connaître un autre mode de recherche et réflexion. C'est très instructif.

Vega78 : Je laisse Jeff farfouiller dans les ronces et les orties pendant que je me repose en donnant la tétée à mon fils ! Non, plus sérieusement, on papote, on se raconte nos vies, on échange quelques (rares) indices, on se répartit les arbres à inspecter en forêt, on avance ensemble… On ne voit pas le temps passer et c’est tellement plus agréable !

 

DANS LES COULISSES DE LA SALLE DE REDACTION
 
... par Ovive34
 

Vous avez peut-être remarqué sa nouvelle robe fuschia ?

Souhaitons la bienvenue à Domisoleil qui vient d'intégrer l'équipe de la rédaction !

 

RALLYE PHOTO
 

Vos albums doivent déjà être bien riches...

L'heure est sans doute aux dernières sélections...

La date d'envoi de vos photos a été reportée au 10 septembre pour une publication le 15, jour du dixième anniversaire du jeu des cistes !

Rappels :

Pour que la participation au rallye soit validée, chaque équipe devra nous adresser obligatoirement une photo pour chacun des thèmes suivants :

  • La nature reprend ses droits
  • Cabanes, baraques : constructions de fortune
  • Pierre sèche
  • Spot chargé d'histoire
  • Land art
  • Cistes et animaux (réels ou imaginaires)
  • Rencontres improbables sur la piste
  • Couleurs

Règles du jeu :

Les photos seront publiées de façon anonyme et soumises aux votes par sondage sur Newforez.

Un vote = un point.

- Le nombre de points de chaque équipe correspondra au total des points des photos de l'équipe.

- L'adéquation au thème sera le premier critère de jugement.

- Ne vous précipitez pas pour nous adresser vos photos... Ce n'est pas une course, il n'est pas nécessaire d'être le premier... Prenez le temps de photographier et de choisir ensemble la photo qui représentera votre équipe pour le thème... Une fois que vous aurez adressé une photo pour un thème, nous n'accepterons pas de nouvelle photo en remplacement de la première parce que cette seconde est plus jolie ou pour tout autre motif.

- Toutes les photos seront adressées à la rédaction via la boîte mail du journal pour le 10 septembre.

- Les montages photos sont interdits.

- Pour faciliter la tâche des Rédacteurs (collecteurs de vos photos qui attendent... 88 photos !), merci de respecter les consignes suivantes :

Taille des photos : 640 * 480 pixels
Type de fichiers : jpg ou png
Ne pas déposer vos photos sur Newforez.
Ne pas dévoiler sur le forum quelles sont vos photos ou celles de vos co-équipiers...
Toute levée de voile est susceptible de disqualification.

- Toutes les photos doivent être issues de vos balades cistiques.

- Les participants doivent être propriétaires et auteurs des photos.

INSOLITE
 
Un parfum d'interdit... par Eustache
 

 

 


Le défi-rimes du mois de juillet-août était : banquet, frisquet, ancien, batracien.

Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e)

1e : Catoons
Alors qu'il se rendait affamé au banquet,
Vit un curieux pavé au pied d'un mur ancien.
Il avança la main, toucha : c'était frisquet...
Mais resta sur sa faim, tenant un batracien !

2e ex-aequo : Cleapotre
Dans la grotte où soufflait un petit air frisquet,
Un groupe de sorciers préparait son banquet.
Par ici l'apéro ! dit un nécromancien,
Déversant d'un tonneau du jus de batracien...

2e ex-aequo : Chamix
Le Cisteur banlieusard, bravant le vent frisquet,
des hôtes de la mare s'invita au banquet.
Le maître des marais avait un don ancien.
Le Cisteur l'ignorait : il devint batracien !

Les autres participants étaient : Cst73, Flantomette, Locotwister, Mamafrau, Newra, Sevy28.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Catoons et Cleapotre.

Tout le monde joue avec : calvaire, revers, qualité, fatalité.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !...

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage. Délai maxi : 15 septembre.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

 
Alors que, dans quelques jours, seront fêtés les dix ans d’existence de notre jeu, certains de ses glorieux pionniers semblent s’être donné le mot pour arriver à point nommé dans la lumière. 
Inscrits sur le site moins d’un an après sa création, alors que moins de 500 boîtes tapissaient la planète, fidèles d’une époque où la chasse aux cistes ne pouvait que se faire à un rythme artisanal, LF et Flea ont profité de ces deux mois d’été pour enfin décrocher leur titre d’Emile, après s’y être lentement préparés pendant plus de 3300 jours… 

À leurs côtés, bien d’autres Cisteurs ont franchi le même cap, de Crouch ou Solea à Mychol, Lila-Rose, Pangya, GargaMiel ou Meumeu

Et les autres familles ne sont pas restées inactives non plus, jugez-en plutôt :
- Cap 2000 : Billancourt, Vaco6, Raoudi (100e Vincent), Newjoyce, Fbaillargeaux, Charlipopotte, Chervé et Redou,
- Cap 3000 : Naoned et King Of Idiots (38 et 39e),
- Cap 4000 : Tequila (21e),
- Cap 5000 : DiBi (11e).

La période estivale n’est pas seulement propice aux Trouveurs, mais aussi aux Cacheurs. Et en 2012, ce sont les départements du centre de la France qui se sont montrés, de loin, les plus dynamiques, proportionnellement à leur parc habituel de cistes. 
Au premier rang d’entre eux, la Haute-Vienne (+21,94% - 61 cistes nouvelles, dont 52 de l’inévitable Neela) et l’Indre (+20% - 48 cistes, que se partagent principalement Anetlose, Clipperton et Duboscq) offrent plus d’un cinquième de nouvelles énigmes, tandis que l’Indre-et-Loire (+11,62%), portée par Noxdeguerne, s’enrichit de 43 cistes nouvelles. La Mayenne, enfin, finit au pied du podium (+10,55%), mais décroche sa 500e ciste : "Les deux clochers", cachée par Platdetain le 14/08/2012, et dignement fêtée le week-end des 25 et 26/08 par tous les cisteurs locaux.

Au niveau régional, c’est le 09/07/2012 que Belfegor & Papyweb ont enfin offert à la Champagne-Ardennes sa 3000e boîte, grâce à leur "ciste de l’Ovni". Une ciste qui, par une jolie coïncidence quasi paranormale, s'avère être aussi leur 500e production personnelle !
Ce mois de juillet s’est d’ailleurs révélé particulièrement propice à ces caps régionaux, puisqu’ont aussi été enregistrées la 9000e ciste d’Ile-de-France ("La ciste des remparts médiévaux" cachée en Essonne par MiniZeus le 19/07/2012) et la 2000e Auvergnate ("La ciste des vieilles pierres" cachée par Otmontfaucon le 31/07/2012).

Quant aux départements, deux de plus viennent aussi de fêter leur 1000e ciste, sous l'impulsion de deux "pointures" locales :
- La Seine-Maritime, dès le 04/07/2012, avec "La ciste des lépreux" cachée par Jmandco.
- Les Vosges, le 26/08/2012, grâce à Eurekamou et la quatrième étape de sa "petite balade de santé".

Mais tous ces numéros spéciaux ne sauraient faire oublier les prochains à venir – 99999 et surtout 100000e ciste cachée – qui vont être, gageons-le, particulièrement convoités… Il y a peu de chances pourtant qu’ils puissent tomber dès le 15/09/2012, date du dixième anniversaire de notre jeu, ni même avant fin septembre. Personnellement, je parierais plutôt sur le 10/10… Tenu ?

 
 
(* pas un jour sans ciste)

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Bob82, Crocor, Dardanos, Flonflon, Iris39, Isatis, Jeff7829, Lupin, Mamietopset, Mumlubat, The Smileys, Vega78, Vinibrez, Touseg, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo,  Woodpecker et Ovive34.



Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation