JOURNAL DES CISTEURS N°81
Parution du 01/12/2012
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
Plus que vingt jours ? Pffiouu, chaud devant ! par Philippe d'Euck
 



Meuuh non… le 21 décembre ne sera pas la fin du monde ! Le prophétique calendrier Maya, c’était juste pour annoncer un crash du site pour le passage à la 100 000e, sans plus, et ils se sont bien gourés, les bougres ! Pffff, tout ça pour ça !!!

Alors, pas de panique, pas d’exode massif vers Buggarach ! Restez cool dans vos pantoufles et ne pensez juste qu’à commander de beaux joujoux, vos huîtres, vos confits de canard (euh… non, pas ça), vos cuisses de chapons, plutôt, et bonnes fêtes à toutes et à tous !

"Alain Formaticien", David SPIEL et moi-même, vous souhaitons un très joyeux Noël !

Image

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

 

 

G. est chez lui tranquille dans son petit village. Une voiture s'arrête. Curieux, il regarde.

Oups, c'est un Espace et un homme en descend.
G. reste à l'affût car il y a eu plusieurs cambriolages dans la région récemment et un homme aurait été repéré dans un Espace en train de prendre des photos (repérage avant cambriolage?).
G. s'inquiète... "Que fait l'homme ? Il n'a pas l'air de prendre des photos, il ...il se baisse devant le mur..."

G. va voir cet homme et même si c'est un inconnu, il lui parle.

G. ne ciste pas, c'est un moldu...  Enfin, pas tout à fait...

Il y a quelques temps, il a raconté à son fils et à sa belle-fille l'histoire du vieux bâtiment qui se trouve en face de chez lui. Ces derniers, Cisteurs, ont alors décidé d'y cacher une ciste.

G. parle avec l'homme à l'Espace. Il s'agit bien d'un Cisteur qui lui annonce qu'il rencontrera prochainement les Cacheurs de la boîte.

G. rigole ! Il est au courant puisqu'il connaît bien les Cacheurs !

 

 

 

 

COUP DE CŒUR
 
Stop motion par Ovive34
 

 

Dans la rubrique "Traits & portraits" de notre premier numéro de l'année 2012 (CT 71), nous vous présentions Laurent des Laurali, jeune adolescent qui avait pour passion la réalisation de films d'animation.

Voici la dernière réalisation de Laurent...

 
Pour ce film, Laurent a utilisé plus de 1000 photos !
 
Un grand bravo, Laurent, et... joyeux noël !
 
 
 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours (suite) par Castafiore
 

 
L'épisode est humide ! Temps de saison... Nous découvrirons le costume de Gaston pour le bal costumé et les performances d'Ernest mais aussi une nouvelle affligeante pour l'équilibre psychologique de nos deux vieux...


Il y avait bientôt plus d'une semaine que Pichon n'était pas venu boire un coup au "New New Deux Piliers", enfin l'ancien. Juste un verre au bras de sa Yolande le jour de la réouverture, sous les yeux ébahis des badauds agglutinés à la vitrine du bar. On leur donnait facilement dix à quinze ans de moins et les commentaires fusaient. On n'y croyait pas, et chacun guettait le moment où cela allait craquer. Connaissant la réputation de l’ivrogne, les paris allaient bon train, et de voir Chambier seul à sa table, donnait un peu de répit au village.

- Allez qu'est ce que je te sers l’ancien ? demanda Albert Dufermage à Gaston qui faisait semblant de lire le journal. L'est pas là, l’Ernest ?
- Oh, il ne va peut-être pas tarder. Mets-moi un noir, un blanc et un rouge, le tout dans l'ordre ! fit Chambier.
- Rien que ça ? étouffa l’autre.
- Oui, monsieur, on gagnera en temps et en commérages répondit sèchement Chambier .
- D'autant que j'ai le bal à penser moi, faut que je fasse mes commandes, mais ça te passe au-dessus de la tête, tu n'es pas concerné toi ! ajouta Albert.
- Comment ça ? s'étonna Chambier.
- Ben faut se déguiser, avoir une cavalière, enfin tu vois quoi ! expliqua Albert sous quelques rires étouffés venant du comptoir.
- Mais j'y serai, et accompagné. Et j'aurai le premier prix, pffft ! fit Chambier.

Il vida son verre et quitta le bar sous les rires, pris la direction de sa maison, marcha une dizaine de mètres, puis se ravisa, fit demi tour, traversa la place pour aller à la boutique "Folles et Folies". Une bonne demi douzaine d'yeux surveillaient son manège derrière les rideaux du bar, et autant à la boulangerie "Le mitron". Gaston releva son col, son menton, et siffla un air guilleret en passant près de la file massée à la porte de la boulangerie. La porte de la boutique d'antiquités était juste à côté, il la poussa, une clochette retentit, ce qui fit arriver Guy Liguili plus ondulant que jamais, mais étonné de voir un client plus vieux que sa marchandise.

- Bonjour Monsieur Chambrière, qu'est-ce qui me vaut cet immense honneur ? fit l’androgyne.
- Bonjour Monsieur... dame, j'aurais voulu une capote, une belle capote ! annonça Chambier en refermant doucement la porte.

Il y eut quelques secondes d'hésitation de la part du commerçant, et quelques visages outrés derrière la porte, ce qui fit sourire Chambier. Une fois ses esprits retrouvés, Guy Liguili (“Guitou” pour les intimes) demanda :

- Et en quelle taille la voulez-vous ?
- Ça doit être du cinquante quatre ! répondit du tac au tac Chambier, en se retenant de rire.
- Oh, vous êtes un farceur, vous me faites marcher ! fit Guitou une main sur la hanche et l'autre sur la tempe.
- Et même courir !... Ce que je voudrais c'est ça ! dit-il en montrant un grand pardessus kaki. Vous me l'emballez, c'est pour une surprise !

De retour chez lui, ayant revêtu la redingote, coiffé d'un calot, il alla à l'étable, et après deux ou trois allers-retours devant sa vache, il dit :

- Alors Marguerite, qu'est-ce que t'en penses ? T’as envie d'aller au bal ? Qu'est-ce qu'on dit à papa Fernandel ? Et puis tu vois je pourrai te surveiller, j'ai pas envie qu'on te mette aussi une balle dans le ciboulot ma grande ! Je vois déjà leurs têtes d'ici, ils ne m'attendent pas à leur pince-fesses !

Pendant que Chambier paradait ainsi devant sa vache, Ernest Pichon s'épuisait dans des activités génésiques, activités qui l'avaient forcé à acheter un nouveau matelas Treca et une crème contre les cernes. Ses retrouvailles avec Yolande avaient exacerbé sa libido, certes, mais il commençait à en avoir marre. Ce n'étaient pas vraiment leurs culbutes qui le dérangeaient, mais plutôt ce que Yolande lui servait à table. Tous les aliments avaient le même goût, un goût un peu piquant et sucré ; pas désagréable, mais lassant. Il fouilla dans le placard de la cuisine et y découvrit une boîte de gingembre déjà sérieusement entamée. Il la balança aux ordures en grommelant : "Sacrée fumelle, va !... On croit rêver !".
Et puis, Gaston lui manquait. Il n'avait pas revu son compère depuis plus d'une semaine. Il se promit de rattraper le temps perdu dès le lendemain, et d'écluser avec lui tout ce qu'Albert Dufermage était capable de leur servir en douze heures chrono. C'est ce qu'il fit, dès 8 H du matin. Sous une pluie battante, il se rendit au "New New Deux Piliers" où flottait encore une odeur de peinture fraîche. Gaston Chambier était déjà là, le nez dans son cinquième Byrrh. Les retrouvailles furent chaleureuses, bruyantes et démonstratives :

- Qu'est-ce que tu prends ?
- Comme toi.

Dehors, le ciel était plombé et le vent soufflait en rafales, faisant claquer les volets et incitant la volaille à se mettre à l'abri dans les poulaillers.
Quelques chiens hurlèrent à la mort. Mauvais présage...

- Je suis content qu'Albert ait retrouvé son troquet, fit Pichon en regardant autour de lui. C'est joliment décoré. Il a bien fait de se débarrasser de ces vieilles boiseries du 17e siècle, et de les remplacer par du Formica. C'est moderne. Bonne idée, aussi, d'avoir remplacé le vieux fourneau en faïence du 18e par un radiateur Philips. C'est bien plus chic.

- Ouais, mais cette odeur de peinture dénature le Byrrh... fit Chambier.

A l'extérieur, le ciel se déchaînait. Il tombait des glaçons gros comme des balles de ping-pong.

- Octod'ju ! s'exclama Pichon. Ces gens de la météo sont en train de nous bousiller le climat. On croit rêver !

La grêle cessa, remplacée par des hallebardes. Des trombes d'eau dévalaient maintenant la rue. Harry Vancouran arriva en courant :

- Vite, la Poulaire vient de sortir de son lit ! Ça déborde, va y avoir une inondation, les gars !

Effectivement, l'eau montait régulièrement. D'un oeil incrédule, Albert Dufermage regardait les gros bouillons que dégorgeaient les égouts. Les premières vaguelettes léchaient déjà sa porte. Puis une vague d'une trentaine de centimètres déferla, charriant de petits morceaux de bois et des papiers gras.

- Merde, un tsunami ! brailla un client. On va perdre nos maisons et devenir des réfugiés !

Lorsque l'eau passa sous la porte, Albert Dufermage s'arracha ses derniers cheveux.

- C'est pas vrai, ça !... Dites-moi que c'est pas vrai !!! Je viens à peine d'ouvrir, et voilà qu'après le feu, c'est l'eau qui me pourrit la vie !
- L'eau pourrit tout, commenta Chambier. C'est un liquide dangereux et nauséabond. C'est pour ça que je n'en bois jamais, sauf dans le pastis.

Les quelques consommateurs présents aidèrent Dufermage à poser les chaises sur les tables et à évacuer la caisse. L'eau montait toujours, et ils avaient maintenant de la flotte jusqu'aux chevilles...
Ce n'est qu'en fin de matinée que le niveau baissa. Dufermage mesura les dégâts et gémit :

- Le plancher va se soulever, et il va falloir nettoyer tout ça. Je vais devoir fermer pendant au moins quinze jours !...
- FERMER ??? hurlèrent Chambier et Pichon à l'unisson. Tu n'y penses pas, Albert !!!

Une telle décision devrait modifier toute l'histoire !

 

BELLES IMAGES
 
Reflets par Cst73
 

 


 

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

À l’heure où les vaillants skippers du Vendée Globe enroulent patiemment leur tour du monde, le milieu cistique semble lui aussi avoir mis le "cap" à l’ouest. C’est ainsi que le Morbihan, dès le 21/11/2012, et les Deux-Sèvres, quatre jours plus tard, ont tour à tour atteint celui des 2000 cistes cachées, respectivement grâce à "Sur la piste du petit train 8ème étape (27)", cachée par Azertyuiop (enfin, un pseudo facile à écrire sur mon clavier !) et à la bien (?) nommée "2000 millième du 79", cachée par Philouis.

Du côté du podium des départements les plus dynamiques du mois, c’est là aussi la moitié ouest de la France qui s’illustre, grâce à trois "habitués" du classement (puisqu’ils cumulent neuf citations sur les sept derniers podiums). On retrouve ainsi, dans un mouchoir de poche :
- la Mayenne, avec 7,21% de progression et 41 nouvelles cistes : département qui a particulièrement le vent en poupe depuis qu’il a franchi récemment le cap des 500 cistes cachées,
- la Haute-Vienne, qui (s')échoue d’un rien à la seconde place, avec +7,20% et 25 nouvelles boîtes, et un carton plein pour Neela, à qui rien ne semble pouvoir résister, surtout pas les cistes…       
- l’Indre qui, après une courte absence en octobre, plante à nouveau son pavillon sur le podium avec +6,54% de nouvelles boîtes (20), dont la moitié concerne deux séries posées par Jagi36 (à lui non plus, rien ne résiste !).

Mer étale, en revanche, du côté des Trouveurs, où ce mois-ci, seuls les "Émile" et les "Vincent" étoffent leur équipage :
- chez les premiers, bienvenue et félicitations à Grandlou, Alchimie et Migre, respectivement 277e (le 31/10/2012), 278e (le 01/11/2012) et 279e (le 10/11/2012) membres,
- chez les seconds, mention spéciale à Pilima78, qui a symboliquement fêté son cap le 10/11/2012 avec la "2000e essonnienne", après s’être fait la main, la veille, sur la "2000e ciste yvelinoise". Mais nous n’oublions pas de lui associer Cst73, qui l’a précédée le 31/10/2012 sur ce cap, ni Pionniers67, 110e membre, qui les a imitées le 16/11/2012.

Enfin, côté Cacheurs, on note l’arrivée de Hool82 (Houle ?), le 18/11/2012, dans la famille encore restreinte des Cisteurs (19 membres désormais) ayant caché plus de 500 cistes. Après que Coachbunny, autre Cacheur du Sud-Ouest à avoir atteint ce score, se soit récemment fait "Arakirit", il faut cependant souhaiter que le titre donné par Hool82 à sa nouvelle ciste ("Hool’tima – La 500ème, ultime trésor") ne soit pas annonciateur, lui aussi, d’un prochain sabordage !

 

(* pas un jour sans ciste)

 

 

 

CALENDRIER DE L'AVENT
 

L'an dernier, sur le forum Franche-Comté, Allo.hc proposait chaque jour une page de son calendrier de l'Avent "dingbatique".

A notre demande, l'édition 2012 de son calendrier de l'Avent sera publiée dans le cadre du Ciste-Thématique. Mais pour qu'Allo.hc puisse également participer, nous avons revisité son calendrier et remplacé quelques-unes de ses images par d'autres, de notre création.

Voici le "dingbat" que nous vous soumettons aujourd'hui :

 

 

Envoyez vos propositions de résolutions à CISTE-THÉMATIQUE !

 

MOKITU
 
... par Isatis
 

À l'aide de la définition ci-dessous, inscrivez le mot dans la zone colorée puis complétez la grille afin que chaque lettre du mot soit contenue une seule fois dans chaque ligne, chaque colonne et chaque région.

Définition : Utilisé par certains Cacheurs.

 

 

 

 

 

 

TRAITS & PORTRAITS
 
Nadaillat
 

 
Finis les temps anciens où nous pouvions sereinement et calmement profiter de nos longues promenades dans les nombreux chemins de notre beau pays. Finis les temps archaïques où seule la contemplation naïve de la nature nous intéressait. Finis les temps bénis où les chants des oiseaux, l'éclat des fleurs et la découverte d'une biche et de son petit nous émerveillaient. Fini tout cela... car tout cela, c'était... avant !


Avant la découverte, avant l'illumination, avant l'avènement de la déesse Boîboîte et de son prophète le Pot-à-pipi dans son toutounet ! Eh oui, depuis, notre esprit s'est ouvert. Depuis, le monde n'est plus le même. Depuis, le monde a changé. Depuis... que de pierres soulevées, de murs démontés/remontés, de racines d'arbres fouillées ! Si certains connaissent tous les chemins de leur pays, ici nous connaissons, maintenant, tous les bosquets, ajoncs et autres arbustes piquants, sans parler des démoniaques orties.

Eh oui, le monde a bien changé... Et le verbe également... Deux pierres sur un chemin et voilà un cairn ! Vous croyez regarder un arbre majestueux... erreur, blasphème, pauvre fou, car c'est un arbre pied-bot, un arbre-vrille, un arbre en H voire un multi-troncs ! Une pierre claire dans un mur... une blonde bien sûr !

Mais quel est donc ce parcours initiatique permettant d'ouvrir le chemin de la connaissance ? Il commence le 25/08/2008... par la découverte d'une géocache, pas loin de Barfleur... Ah, l'appel de la Boîboîte ! D'autres découvertes, puis, de Trouveurs, en passant de l'autre côté du miroir nous devenons Cacheurs... de géocaches... C'est dans ce cheminement que les cistes apparaissent, un peu par hasard... En lisant les logs des Trouveurs de nos boîtes... surprise... présence de ciste sur le même spot ! Des doublons en quelque sorte. De même, en cherchant de nouveaux spots, on tombe sur des cistes !

Mais ce premier contact n'est guère chaleureux : difficile de localiser ces cistes et l'état des boîtes était souvent relativement dégradé... C'était en 2009.

Cet été, un peu de temps libre devant nous. On redécouvre les cistes. Tiens : une cartographie ! Tiens : un Service Après Vente !

Allez, bon, on tente ! Et là... le choc. Miracle, révélation, fulgurance, illumination ! La découverte du Pot-à-pipi ! Plus, le "topissime" Pot-à-pipi-dans-son-toutounet ! Un must. Et les énigmes... parfois simples, parfois légèrement alambiquées, certaines extrêmement complexes... comme ce satané ténia croisé au fond d'un vallon sauvage. Bête féroce, enragée, monstrueuse... mais quel plaisir de découvrir sa tanière ! Une quête peu orthodoxe. Trois essais infructueux... et une dernière solution de tir très prometteuse... Allez, juste après le travail... pas le temps de se changer, on fonce !
Erreur... notre tenue "de ville" va s’avérer ne pas être en adéquation avec notre environnement ; nous continuons notre périple. Personne, pas de Myriam, pas de Xavier ni de Xercès... que de la brume et de la boue. Et puis hop le voilà : la bête immonde était là. Le combat fut titanesque, héroïque, sanglant, longtemps indécis... oui mais voilà, vaincu par notre multitude, le scélérat doit capituler. Ratatiné le ténia !

Bref, cela nous a bien plu... Alors, hop, on repasse de l'autre côté du miroir... et hop, tiens... de nouvelles cistes, tiens... le Cacheur est Nadaillat !? Mais qui c'est, lui ? Lui... c'est il et elle !
Eh oui, nous cistons en couple. C'est ensemble que nous parcourons les chemins, soulevons pierres et cailloux, fouillons dans les racines des arbres, labourons consciencieusement orties et autres urticants. Notre pseudo, lui, vient d'un petit village d'Auvergne, découvert lors d'une superbe randonnée... et puis il est joli et il sonne bien.

Nous devons cependant admettre rencontrer, parfois, seulement quelquefois, l'ombre d'un début de soupçon de difficulté à localiser précisément le Graal tant convoité... Une trouvaille nous permet cependant d'améliorer sensiblement notre performance... le mode "sanglier" : les cinq sens aux aguets, la truffe collée au sol, les oreilles mobiles comme celles du hibou, grattant partout... et soudain des cris dans la nuit... "Là, regarde un caillou blanc" ou encore "Ayééé, oui le panneau qui fait klong ! La ciste du manoir"... un spectacle hallucinant, dantesque, merveilleux !

Mieux, depuis quelques temps, nous avons recours à une aide externe, un entraînement intensif, rigoureux et répété... C'est avec plaisir que nous vous présentons Giroflée, en pleine action sur le spot de la ciste du pique-nique arrosé.

 

Superbe non ?
Allez, au plaisir de vous rencontrer sur la piste des cistes !

 

 

 

 

STATISTIQUES
 
Octobre 2012 Cistes cachées : 831, Nb d'échanges : 11804, Nb d’inscrits : 675.
 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
Cécémel, alias Cécémille ! par Sioux
 

Cécémel, Cisteuse vosgienne d'origine belge, a passé le cap des 1000 trouvailles le 21 octobre dernier. Feuilletons à cette occasion avec elle son album de souvenirs cistiques déjà bien rempli :

Quelle est pour toi la plus belle ciste ?
Impossible de n'en retenir qu'une seule !
Pour la beauté du spot en voici quelques-unes : la  ciste du chevalier errant - part II, un spot sur un éperon rocheux avec dedans un message émouvant d'une Cisteuse qui allait devenir maman. (NDLR : voir "Carnet à spirales" du CT n°68)
La véritable histoire du petit chaperon rouge, encore dans des roches. J'adore !
La légende des 4 fils Aymon,"chez moi, en Belgique" dans un château ruiné comme on en trouve plein "chez moi, dans le secteur Alsace-Vosges".
La gomme, un splendide endroit qui correspond à un moment très heureux de ma vie. Quelle ne fut pas ma tristesse cet été lors d'un vol en parapente de constater la mort de ce tilleul de 1888 qui trônait majestueusement au sommet du spot.
Pour les rencontres, récemment j'ai signé la ciste Imaginarium de Félémius, Cisteur belge, et nous avons passé un très chouette moment à nous raconter des tranches de nos vies, c'est incroyable comme ce jeu permet de suite d'être à l'aise avec des gens que l'on ne connaît pas.

Quelle est la ciste la plus drôle, cocasse, comique, que tu aies trouvée ?
Profanae renum : le quatrième spot sur la série "la légende de Braa Oun" de Captain Canyon. Du grand art, un vrai régal. A conseiller à tout Cisteur qui aime l'aventure... J'avais réussi à emmener ma fille Chachou88 qui, vu son âge, a horreur des cistes ! Mais ce fut un plaisir de la revoir chercher, fouiller et s'amuser tout au long de la journée.

As-tu une anecdote à partager avec les lecteurs du Ciste-Thématique ?
Sur une jolie série de Justina88 entre la place de la biche et la place du cerf, je fus surprise par une cavalcade d'énormes cerfs (au moins sept !). C'était symbolique vu le lieu, grandement impressionnant et très bruyant. Les Grosjean ont aussi assisté au même spectacle, eux étaient sur la place de la biche et moi je revenais de celle du cerf.
Et aussi une mésaventure cet été en faisant mon échange de la dent de pépé dans les Gorges du Verdon. J'étais avec mes enfants et soudain un vacarme assourdissant... En fait un hélicoptère venait de se crasher au fond des gorges juste en dessous de nous faisant six morts, nous contraignant à rester coincés sur la route qu'ils ont de suite fermée tout l'après-midi, et assister au ballet des secours dans le cagnard.

Et ta plus belle boîte ?
Honnêtement dans mon secteur, les spots sont beaux, les Cisteurs très sympas mais je ne retiens aucune boîte en particulier ; par contre lorsque je descends chez mon père à Montpellier et que je me réjouis de pouvoir mettre la main sur quelques boîtes de Captain Canyon alors là quel émerveillement ! Comment peut-on avoir une telle imagination ? Et c'est pour cela qu'à chaque fois que je vais dans l'Hérault, je m'évertue à trouver des boîtes de "CC" et que je "choublante" royalement, car la végétation n'est pas la même dans l'Est et dans la garrigue : ça arrache, ça pique, on n'y voit rien et on s'y perd. Ça m'est arrivé cet été en cherchant l'Egoreciste : déjà le nom est évocateur donc le spot et la boîte doivent être terribles... mais voilà, je me suis perdue ! J'ai tourné en rond trois fois sans jamais repasser au même endroit. Puis ce fut quasi la panique et c'est pourquoi je lance un appel à qui voudrait m'accompagner lors de ma prochaine virée dans le sud... Je l'aurai celle-là, je l'aurai !

Quel est le spot qui t’a le plus impressionnée ?
C100C encore de Captain Canyon, un spot que j'ai mérité après avoir galéré une heure dans la garrigue qui n'est pas, vous l'avez compris, mon élément habituel et ce dédale de trous, d'avens et de rochers... pour trouver l'impensable...

Quelle est la ciste qui t’a donné le plus de frayeur, de frousse ?
Au coeur de la crête le troisième spot d'une série de LNC à Sisteron : pour l'atteindre il faut ramper dans une grotte, franchir des pierriers au bord du vide, s'agripper à des câbles... Je rêverais de pouvoir faire des rando-cistes dans le Sud-Est avec du dénivelé mais je crois, vu toutes les péripéties qui me sont déjà arrivées, qu'il n'est pas très raisonnable de m'aventurer seule en montagne.

Quelle est celle où tu reviendrais avec le plus de plaisir ?
Autour de l'Altenberg et suivantes, qui est une série de Krapo dont je connaissais déjà très bien le parcours avant qu'il ne soit cisté. Il y a aussi quelques autres boîtes à prendre au passage sur ce beau parcours que j'affectionne particulièrement pour le relief, les paysages et les souvenirs. Il y a un passage où il faut gravir de très raides échelles de fer et mon bouvier bernois s'y était cassé la patte il y a dix ans. J'avais dû le hisser en haut, le traîner jusqu'aux crêtes, l'attacher à un arbre pour pouvoir rapprocher ma voiture le plus près possible. Malgré tout ça, c'est toujours un pur bonheur de refaire cette rando et à présent d'y lire les petits mots dans les boîtes !

Quelle est celle que tu as mis le plus de temps à résoudre/trouver ?
Sur le terrain ce fut la planque aux Puckys dont j'avais trouvé le bourdon mais au départ je suis partie à l'envers alors du coup, rien ne correspondait à l'énigme mais ma ténacité habituelle ne m'a pas fait abandonner et à mon tour, j'ai pu "délivrer un pucky". (Ndlr : Voir "TheonlyPuck et les puckies" du CT n°48)

Quel est le moment cistique qui t’a le plus marquée ?
L'Apéro ou café ? avec Cigogneau... un peu trop arrosé par une journée estivale, avec la délivrance au sommet du (tûût) de Marie et les neuf bûcherons : Marie qui dormait là-haut depuis longtemps, et ensuite le chemin que nous n'avons pas vu et pourtant très large tellement le soleil et les effluves nous avaient tapés sur le ciboulot ! Une journée de franche rigolade.

Tu cistes toujours à deux/seul/en famille... ?
A présent je ciste surtout seule et quelquefois mon fils m'accompagne à condition de pouvoir cister en VTT, ou alors avec de gentils Cisteurs qui se reconnaîtront.

Et maintenant, comment vois-tu la suite ? Faire une pause bien méritée, poursuivre sur le même rythme, ou te tourner vers de nouveaux défis (et lesquels) ?
Le rythme va ralentir obligatoirement du fait que la plupart des cistes de mon secteur sont trouvées et que par souci d'économie, je ne fais pas plus de deux pleins de gasoil dans le mois.

Quand tu as trouvé ta première ciste, pensais-tu un jour arriver à décrocher la millième sans te lasser ?
Ma toute première ciste trouvée, je ne l'ai jamais validée : c'était sous l'ancien avatar d'Eustache, un bien bel endroit ! Dès mon retour le soir même je me connectais au site et trouvais "officiellement" ma première ciste la semaine suivante.
Au début de ma "carrière de Cisteuse", j'ignorais que l'on pouvait trouver un nombre incroyable de cistes. Puis lors d'une rencontre en 2010 avec Duluoz pour signer son livre d'or - alors que je n'avais pas 50 cistes à mon actif - , j'ai compris que l'on pouvait devenir accro, addict au jeu, et à mon tour, je suis vraiment tombée dedans. Et comme j'avais un passé d'organisatrice de jeux de piste et chasses aux trésors chez les Guides, puis pour les anniversaires de mes enfants, les cistes ne pouvaient que me plaire !

J'affectionne tout particulièrement les randos et le dénivelé ne me fait pas peur, par conséquent je préfère les cistes où on atteint des roches remarquables ou des châteaux ruinés comme c'est le cas en Alsace.
J'apprécie aussi tout ce qui a trait aux vestiges de guerre, et cela ne manque pas dans le secteur Vosges-Alsace où les fronts de 14-18 ont énormément souffert. C'est comme cela que je pratique mon devoir de mémoire.

Le passage du cap 1000 : presque un hasard, ou un moment longtemps rêvé, planifié de longue date, préparé dans les moindres détails ... ?
Calculé afin de passer ma 1000e sur La Petite balade de santé 4/5 (la millième des Vosges) fraîchement posée en compagnie de ceux qui souhaitaient m'accompagner ce jour-là, et je les en remercie encore d'autant plus que le temps nous avait gâté car il faisait plus de 20° le 21 octobre alors que quelques jours plus tard nous étions dans la neige ! Quelle ne fut pas ma surprise d'y trouver, cotoyant la ciste, une boîte spéciale pour moi avec ce diplôme officiel.

Et quel est ton plus beau souvenir sur la piste ?
Je ne serai guère originale en disant que cela m'a permis de faire la connaissance de plein de gens qui parlent le même langage que moi et qu'à présent certains sont devenus de vrais amis.
 

 

La millième de Cécémel par Sioux
 

Cécémel, sous le regard des Cisteurs qui partageaient avec elle ce jour mémorable, découvre sur le spot un drôle de "pétard" avec la ciste. Ajouté tôt le matin-même par le Cacheur Eurekamou, le "pétard", contenait en fait un diplôme...

 

... attestant des 1000 trouvailles de Cécémel, et dûment soussigné par tous les présents ! 

Champagne et petits fours maison, Cécémel avait emporté son buffet... nous régalant au propre et au figuré d'un moment aussi délicieux que radieusement ensoleillé !

 Bravo Cécémel !

 

 

 

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, la ravissante Laetitia2Monterant, Docteur Jekyll, Steed, Phileas, ou aux modérateurs régionaux.

Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction


Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

  

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

À vous de les reconnaître !

 

 

BAMBIN MYSTÈRE DE DÉCEMBRE
 

 

 

 

Aucun doute ! Ce bambin mystère est une bambine !

L'avez-vous reconnue ?

 

Dans l'affirmative, rendez-vous sur le forum général (ICI) et faites-nous part de vos suggestions !

 
 
 
 
 
 
 
 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Petit clin d'oeil à Bob82, Cacheur de la ciste 100001

Véga78 a rencontré...

 

... l'Archange quelques jours avant Crocor et Tomatoket !

 

 

 

À VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

Un resto le 1er décembre à Quimper ? 

Le 4 décembre, un petit resto parisien à l'occasion de la visite de Crocor à la capitale !

Resto-ciste le 8 décembre chez nos amis bourguignons

Un Réveillon de la Saint Sylvestre entre Cisteurs se prépare en Aquitaine.

La première "Raclettocistisar", c'est le samedi 9 février 2013, en Picardie.

Une rencontre en avril dans le Centre ?

 

 

 

Le défi-rimes du mois de novembre était : riche, niche, neutre, pleutre.


Voici les 3 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e) :


1e: Mamafrau
Amis partons chercher la "Ciste La Plus Riche",
En Maine-et-Loir' cachée, tout au fond de sa niche.
Le proprio surgit, adoptons un ton neutre,
Et s'il sort son fusil, fuyons ! Oui, soyons pleutres !

2e: Platdetain
Qu'on sabre sans remords quelques fiscales niches
Et affluent dans les gares, les cohortes de pleutres.
Rolex et gros cigare, ils s'en vont tous ces riches
Planquer leurs kilos d'or dans un beau pays neutre.

3e : Cleapotre
Comment imaginer, à l'heure où tu déniches
Cette boîte cachée près de ce champ en friche,
Qu'en ce lieu s'écharpèrent, sans pitié pour les pleutres,
Vingt mille hommes de guerre... pour un résultat neutre !


Les autres participants étaient  : Allo hc, Chamix, Cst73, Locotwister, Sevy28.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Mamafrau et Platdetain.


Tout le monde joue avec : cageot, banjo, effacé, assez.

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n'est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage.


Délai maxi : 15 décembre.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant ! Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Allo.hc, Cécémel, Cst73, Isatis, Laurali, Nadaillat, Adopeste, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo,  Woodpecker et Ovive34.


 

 


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation