JOURNAL DES CISTEURS N°84
Parution du 01/03/2013
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Sioux
 


On n'a pas eu la fin du monde le 21 décembre 2012, mais deux mois après, on vient d'apprendre la fin de l'ère Laetitia2Monterant ; en effet, l'administratrice en chef du forum des cistes lègue sa légendaire hache rouillée au 
Docteur Jekyll. C'est donc avec l'assistance étroite des Admins et des Modos que l'homme à la cape et au chapeau reprend le flambeau de la belle icône... Qu'elle soit ici encore remerciée pour son dévouement, au terme de huit ans de bons et loyaux "sévices".

À quelle "sauce" les Cisteurs de mars seront-ils servis lors de leurs sorties ? Si l'on en croit les dictons :
"S'il neige en mars, gare aux vergers" : la neige ? Très peu pour nous, elle enserre tellement la boîte dans une gangue de terre gelée que pour espérer la sortir de sa cachette, il faut cister au thermos de thé (truc d'un Cisteur de l'Artois... rompu aux conditions extrêmes),
"Mars aride, avril humide" : "primesauter" pour mieux reculer le mois prochain... très plaisant pour l'immédiat, mais pas folichon pour les semaines suivantes,
"Quand mars bien mouillé sera, beaucoup de vin tu récolteras" : ah ! ah ! et rencontres joyeusement arrosées feras : que voilà une perspective réjouissante, même s'il faut prévoir de sortir couverts !
"Quand mars fait avril, avril fait mars" : en gros, c'est encore du pareil au même...
Finalement, "Mars est comme la romance, il finit comme il commence", alors dansez, chantez et cistez comme vous voulez !

Bonne lecture à tous, et joyeux mois de mars !

  


 
 

RENCONTRE HIVERNALE ARDÉCHOISE
 
le 2 février... par Bengale
 

L'idée était lancée... et largement suivie... On se ferait une petite rencontre hivernale sans chichi ni pompon, en Drôme-Ardèche du Sud, juste après les fêtes, histoire de bien commencer l'année !

Rendez-vous donc le 2 février dans les Gorges de l'Ardèche pour une petite randonnée, agrémentée de quelques jolis points de vue, de petites boîtes bien cachées et de grosses boîtes bien garnies !

La Drôme et l'Ardèche étaient bien représentées, mais il y avait aussi le Gard, la Savoie et la Haute-Savoie. Que du beau monde, sans parler de têtes couronnées venues incognito...

Le plus compliqué, ce fut de sortir des voitures. Gentil petit mistral sibérien et gros nuages broyeurs de noir.
Mais, peur de rien, nous voilà partis en file indienne pour cause de gorges abruptes.


Alors, comme d'hab', dans ces cas-là, il y a ceux qui se connaissent déjà : "Oh ben dis-donc, ça nous change de la rencontre de cet été, holàlà que calor !" et puis ceux qui débarquent avec leur petit pseudo qui les précède. Des jeunots tout neufs et des anciens qui ne s'étaient croisés que sur les forums.

Un tas de blabla, un dolmen, une boîte ouverte et, plus tard, un sublime point de vue... la magie cistique a fait son œuvre : on est devenus de vieux potes.

Et comme de vieux potes affamés, on s'est réunis autour de la chaleur du barbecue, on a trinqué aux cistes passées puis aux futures qui nous feront encore sortir par grand froid et sous la pluie.


Et ce n'est pas la grimpette qu'il restait à faire qui allait nous refroidir...
Même les plus bancals en réchappèrent avec le sourire.

L'arrivée ne marquait pas la fin des échanges : encore des boîtes...
Allez, pour le plaisir, une petite dernière pour la route, distribuée au dernier moment. Petit flottement à la remise de l'énigme et du décodage, mais très vite les pros lui tombent dessus.
Il fait presque nuit et c'est déjà fini. On a juste le temps d'une dernière photo souvenir avant de se séparer avec la certitude de se revoir bientôt !

 

Merci les cistes et... encore !!!

 

 

 

 

À VOS AGENDAS
 

Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Une savoyarde en Anjou : à l'occasion du passage de Cst73, rencontre le 6 mars 2013 a priori dans le secteur de Gennes-Le Thoureil (Forum Pays-de-la-Loire)

- On fête le printemps le 23 mars 2013 à Gaillac dans le Tarn (Forum Midi-Pyrénées), 

- Rencontre dans l'Indre (Boischaut-Nord), le samedi 20 avril 2013. (Forum Centre)

- Resto cistique à l'occasion du séjour d'Iris et Touseg à Paris, le samedi 20 avril au soir (Forums Paris et autres IdF) 

- Cist'en Folies 2013, dans le Gers du jeudi 9 au samedi 11 mai 2013 (Forum Midi-Pyrénées)

- 4e Rencontre Cistique Jurassienne, dans la Région des Lacs, les 18 et 19 mai 2013 (Forum Franche-Comté)  

- 3e Rencontre Cistique printanière Drôme Nord, dans le Vercors, le samedi 25 Mai 2013 (forum Rhône-Alpes)

- Avant-première : le samedi 22 juin 2013, dixième Longipontaine à l'initiative de Boudicca (forum général en mars-avril)

 

Deux rencontres dont les dates sont à déterminer :

- Sortie journalière, sac à dos et marche journée, "aux beaux jours". (Forum Languedoc - Gard)

- Rencontre Cistique Auvergnate 2013 "RCA 2013". (Forum Auvergne)

 

Vous participez à une rencontre cistique ? Prenez des notes et des photos.
Nous publierons votre article afin de prolonger le plaisir avec un maximum de Cisteurs...

TRAITS & PORTRAITS
 
Jml91
 

C'est la deuxième fois que Butterfly91 me demande de répondre aux questions du "portrait".
Comme dans une autre vie, c'était moi qui posais les questions, je n'y répondrai pas. Mais je vais raconter mon aventure avec les cistes (en la résumant sinon j'en aurais pour plusieurs numéros). 

En juin 2007, après un "choc" dans ma vie, j'ai lu un article sur les cistes dans "Notre Temps". J'ai pris pour pseudo mes initiales suivies du numéro de mon département. On me confond (et pourtant je ne lui arrive pas à la cheville) avec le "maître" Jmlv.
 
 
 
Après avoir raté une prem's sur sa ciste des "charmantes stalagmites", j'ai topé ma première ciste le 19/06/07 : la ciste de la légion d'honneur, de Saluste.
J'apprécie beaucoup les énigmes, leur précision et les caches de Jmlv. J'apprécie également les énigmes à connotation historique ou topographique. Randonneur, je me délecte des circuits de cistes. 
Mais je rechigne sur les énigmes cryptées ou trop longues.

La série la plus surprenante pour moi, a été celle de Cachou Tls "le jardin de pierres" (79415 et suivantes).

Je n'ai pas de ciste préférée. Toutes ont eu un intérêt, au moins un instant : j'ai toujours le pincement au cœur quand je tope une ciste.

 

Des anecdotes...

- Le camping-car embourbé sur une petite route de la Manche par un dimanche bien pluvieux. Le paysan voisin, en costume du dimanche, l'a sorti de la boue avec son tracteur et m'a indiqué un stationnement plus "sain" où se trouvait d'ailleurs la ciste. 
- Le gendarme de Seine-et-Marne qui m'a surpris allongé dans un lavoir en train de recacher une ciste. 
- Les sangliers de M. Dassault qui m'ont coursé à la fontaine... (comme Chuckle, Cisteur yvelinois...).

Les cistes, pour moi, ne sont que prétextes. Prétexte à faire travailler le neurone qui me reste. Prétexte à chercher, fouiller, téléphoner, demander... bref : à exercer ma curiosité. Prétexte à sortir, marcher, observer, admirer le monde qui m'entoure.
Mais surtout prétexte à la rencontre humaine. Combien de rencontres improbables grâce aux cistes : ce spécialiste en mycologie à Pussay, cet ancien pilote d'essai qui restaurait le puits à Brunvillers-la-Motte... et tous ces anonymes qui partageaient leur passion un instant. Mais surtout, vous tous, amis Cisteurs, qui m'avez, consciemment ou inconsciemment, directement ou indirectement, apporté beaucoup et bien au-delà des cistes, parfois dans des moments difficiles pour moi. Je ne vous citerai pas, je suis sûr que vous vous reconnaîtrez.

Pour terminer je dois dire que je consacre beaucoup de temps aux cistes, mais cela m'a amené à développer bien des activités annexes : randonnée, camping-car, informatique, internet, cartographie, photographie, GPS, et maintenant smartphone. Le tout dans l'écoute et l'échange.

Longue vie aux cistes, amitiés à tous les Cisteurs.

 

 

 

 

 

 

Le SAV le plus rapide de l'ouest... par Nadaillat

Laissez-moi vous conter une petite histoire.

Tout a commencé, doucement, alors que je me creusais les méninges sur une énigme de Totemkhamon "À mots couverts".

Tout allait bien, je délirais tranquillement à la recherche d'une solution...
Puis vint le moment de la révélation... "LA soluce" !

Attention suivez bien la chronologie, c'est du rapide !

Le 29/12/12 à 22 h 12 : je poste sur le forum... disant avoir trouvé l'énigme et indiquant mon intention d'y aller le lendemain...
Le 30/12/12 à 10 h 39 : les Cacheurs indiquent qu'un autre Cisteur a également décodé l'énigme.
Le 30/12/12 à 11 h 05 : Slinan confirme qu'il a trouvé la soluce.
Le 30/12/12 à 18 h 13 : je poste chou blanc (ou "Graalbinos" pour certains initiés).
Le 30/12/12 à 18 h 25 : confirmation par Raboliot de la disparition de la ciste... suite à son passage sur le spot dans l'après-midi et proposition de SAV.
Le 30/12/12 à 18 h 47 : accord des Cacheurs pour SAV. 
Le 30/12/12 à 21 h 36 : SAV effectué par Raboliot.
 
Stupéfiant.... mais ce n'est pas tout.
Dans mon délire, j'avais déploré la perte irrémédiable de la Coccitioo que je convoitais, avec la perte de la ciste...
Et le 31/12/12 en ouvrant la boîte... une jolie Coccitioo m'attendait bien sagement !

Pour ces hauts faits d'armes, sa rapidité dans des circonstances difficiles, je décerne donc le CisteAward 2013 (période 2012) du SAV le plus rapide de l'Ouest au Cisteur Raboliot !

Bravo !

 

 

 

L'INDEX DU CISTE-THEMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll, Steed, Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

 

LES DERNIÈRES NOUVELLES D'ALSACE
 
6e CistesAwards... par Cleapotre
 

Dimanche 10/02/2013 - 09h00. Malgré la toux qui me vrille les bronches et la fièvre contre laquelle je lutte depuis deux jours, je m'extirpe du lit, péniblement. Ce dimanche n'est pas de ces jours que l'on rate, ce n'est pas un jour comme les autres, même s'il se répète pour la sixième année consécutive : dans trois heures, dans cette brasserie du petit village de St-Pierre qui nous tient lieu de quartier général cistique depuis que Corey a quitté la région, auront en effet lieu les CistesAwards d'Alsace 2013 (exercice 2012), et je vais une fois encore endosser mon costume de maître de cérémonie pour essayer de les mener à bien...

Comme à l'habitude, les sélections des cistes les plus intéressantes de l'année écoulée se sont déroulées en deux temps, un premier tour (du 01 au 19/01) permettant d'en retenir quatre à cinq dans chacune des seize catégories, le second tour (du 20/01 au 03/02) aboutissant à la désignation, encore connue de moi seul à cette heure, des lauréates définitives. Vingt-six Cisteurs différents, alsaciens, vosgiens ou de plus loin encore (merci, Rencontre !), se sont manifestés tout au long du mois écoulé pour extraire des 304 cistes participantes les plus remarquables par leur originalité, la qualité de leur énigme, de leur contenu ou de leur spot...

Cette année encore, j'ai prévu quelques entorses au déroulé standard, quelques nouveautés dont la fraîcheur viendra, je l'espère, contrecarrer le risque de monotonie et de répétitivité inhérent à cet exercice : une nouvelle catégorie a été rajoutée ("Meilleur titre de ciste"), les "séries" disposent désormais de leurs propres "Grand Prix", à l'instar des cistes individuelles. Je prévois aussi de rappeler au bon souvenir des Chercheurs la liste des (rares) cistes cachées en 2012 et toujours inviolées (une idée empruntée à ceux qui, du côté des Pays de la Loire, avaient, en leur temps, imaginé leur propre version des Awards). Et puis, j'apporte avec moi quelques vieux carnets, récupérés trempés au fond d'anciennes cistes, puis patiemment séchés et réhabilités, et que je m'apprête à rendre à leurs Cacheurs, au cours de l'après-midi. Chouppy, Liloo2, Toby... : j'imagine et espère d'avance leur émotion, à la (re)lecture de ces archives... Mais surtout, j'ai eu la bonne idée de contacter par MP, trois jours plus tôt, Vulcain67 et une dizaine de Cisteurs non alsaciens (MrBean, Ovive34, Bob d'Artois, Rencontre, Duboscq, Locotwister, Nadaillat, Raboliot, Barbs), dont je sais la sympathie qui les lie à notre forum, et leur ai demandé s'ils accepteraient d'adresser, par mon intermédiaire, un message aux Alsaciens présents pendant la cérémonie. Les retours ont été rapides et ultra favorables, les textes laissés à leur libre inspiration reflétant souvent un peu de la personnalité de leurs auteurs, et je sais d'avance que ces messages d'au-delà des frontières alsaciennes, égrenés tels un fil rouge tout au long de l'après-midi, toucheront au plus profond le cœur des Cisteurs présents...

12h00. Sioux et moi arrivons, légèrement en avance (pour une fois...), sur le parking de la brasserie. La moitié des participants est déjà là, les autres ne tarderont pas. Moment toujours magique des retrouvailles de ce groupe qui perdure et se renforce depuis maintenant six ans... Une nouvelle Cisteuse est annoncée (MimiD1+), et j'apprends qu'un couple d'anciens (Geko67-Maya), perdus de vue depuis trois ans, a décidé aussi de se raccrocher in extremis à la fête. L'après-midi s'annonce bien !

Nous prenons progressivement possession de la pièce (en fait, un étage entier !...) que la brasserie a mise, comme chaque année, à notre disposition. J'avais espéré pouvoir faire partager la cérémonie en direct, par forum interposé, à ceux qui n'ont pu nous rejoindre, mais la connexion internet de passe pas dans la salle, rendant muet l'ordinateur portable que Sioux avait apporté pour cet usage. Dommage, même s'il semble que le forum alsacien ne doive pas être déserté pour autant cet après-midi : une "attaque" en règle est annoncée par divers "maçons" ardéchois, lozériens, normands, et d'ailleurs... Un "mur" de messages qu'il nous faudra, ce soir, plusieurs heures pour "déniaper" ! (ndlr : démonter")

Maintenant que tout le monde est arrivé, a pu échanger un peu des dernières nouvelles, et a pris place dans l'attente des apéritifs, je peux entamer le long énoncé des résultats, qui vont ponctuer les différentes pauses entre les services de tartes flambées. Les surprises comme les confirmations se succèdent, ponctuées de mêmes applaudissements, plus accentués sans doute quand le Cacheur est présent parmi nous. La règle, fixée il y a deux ans, de déclasser des catégories "secondaires" les lauréates des quatre "Grands Prix", permet de redistribuer les cartes et d'offrir leurs chances à davantage de cistes. Des prix spéciaux viennent également récompenser les performances de certains Cisteurs : les Cacheurs les plus prolifiques (Pouchie dans le Haut-Rhin, pour la seconde année consécutive, et Liloo2 dans le Bas-Rhin), et les Trouveurs les plus rapides (Pionniers67, vainqueur l'an dernier sur les deux départements, doit abandonner cette année la couronne du Haut-Rhin à Eurekamou). La "Meilleure Bourde" (un prix toujours très apprécié, bien dans l'esprit d'auto-dérision qui nous anime) revient cette année à Cigogneau, "coupable" d'avoir parcouru cinquante kilomètres à vélo pour aller cister, avant de s'apercevoir qu'il avait emporté avec lui la mauvaise pochette d'énigmes...

Intermède supplémentaire, au milieu de ces célébrations : on vient me rappeler que ce dimanche est un jour d'anniversaire pour Cocomama, un de nos Cisteurs historiques, malheureusement absent aujourd'hui. Un "komplot" instantané se met alors gentiment en place : je demande à chacun de préparer un sms de félicitations pour l'homme du jour et, après que son numéro de téléphone ait été communiqué à tous, j'égrène un rapide compte à rebours... 3, 2, 1, 0 ! Vingt-six messages partent simultanément, venant submerger son portable, à quelques dizaines de kilomètres d'ici. Une "invasion" bien évidemment appréciée par leur destinataire, qui va s'efforcer de répondre à chacun dans les minutes suivantes...

  

16h00. Les tartes flambées, salées comme sucrées, se sont accumulées dans les estomacs, ne laissant de traces sur les tables que par l'empilement des planchettes de bois sur lesquelles elles nous ont été apportées. Natures, forestières, gratinées, aux herbes, banane-chocolat ou pomme-cannelle, arrosées de bières blanches, blondes, brunes ou ambrées ainsi que de cervoise, elles ont comblé l'appétit des plus gourmands comme des plus assoiffés... La remise des prix arrive à son terme, culminant avec les Grands Prix des meilleures séries, attribuées à la balade mystique de Pionniers67 pour le Bas-Rhin ("La vie de Sainte Odile"), et à celle diététique de Krapo pour le Haut-Rhin ("Autour de l'Altenberg"). Deux balades magnifiques, récompensées fort justement d'un Grand Prix, au même titre que les cistes individuelles d'Angenard ("Ora Pro Nobis") et de Poupouce ("Mariez-vous !, qu'ils disaient").

 

L'après-midi touche maintenant à sa fin. La participation et la bonne humeur communicative de chacun ont, une fois encore, parfaitement sublimé le cadre essentiellement cérémonial que j'avais dessiné. C'est le ventre plein et le cœur chaud que chacun peut maintenant replonger dans le froid vif qui nous attend au dehors. Quelques-uns, les moins contraints par la distance à leur domicile, proposent de prolonger encore un peu ces moments autour d'une balade digestive. Et puis, parce que la séparation est l'inéluctable revers de toutes retrouvailles, chacun finit par prendre définitivement congé des autres...

 

Il est temps pour moi aussi de quitter les lieux, l'esprit déjà tendu vers la perspective des 7e CistesAwards, dans un an. Mon mal de crâne, ma gorge douloureuse de ce matin, se sont évanouis comme par magie, alors que la fièvre (à tous les sens du terme) est maintenant retombée. Sans doute n'y a-t-il pas meilleure médecine que les amitiés et les passions cistiques...

 

Le palmarès 2013 complet se trouve ICI sur le fil dédié du forum Alsace.

 

 

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

A la suite de mon précédent article (cf. Ciste-Thématique n° 83) traitant du podium des départements les plus dynamiques, plusieurs forumeurs du Centre m'ont demandé s'il était possible d'élargir ces performances aux régions elles-mêmes, ce que je me suis, bien sûr, empressé de faire ! Voici donc, pour eux, mais aussi pour tous ceux des autres coins de France que ces statistiques amusent ou intéressent, le classement annuel, sur 2011 et 2012, des régions ayant enregistré la plus forte proportion de nouvelles cistes cachées :

 

(où je m'aperçois que mes amis alsaciens ne sont pas aussi prompts à cacher des boîtes qu'à pipeletter sur leur forum !...)

Comment évolueront ces régions en 2013 ? Le podium départemental de février n'en fournit qu'une toute petite indication, mais si Vulcain67 continue son lent travail de mise en valeur de la Guyane (1re ce mois-ci avec +4 ,17%), il est probable que les Dom-Tom figureront en bonne place !

Dans une approche toute trigonométrique, l'Indre, habituel représentant du Centre, progresse de +3,14%. A peine cachée la 360e ciste du département, Noxdeguerne (auteur de neuf des onze dernières cistes qui y ont été posées) élargit encore son rayon... d'action, tandis que ses acolytes multiplient les invitations à venir faire... un tour dans leur terres. Enfin, voilà plus d'un an que l'Oise n'avait plus titillé le podium. C'est chose faite en février (+2,32% et 38 cistes nouvelles) grâce au cortège de cistes qui ont accompagné la première Raclettocistisar...

Si Jeripat n'a pu, de justesse, participer à cette rencontre, il s'est malgré tout offert quelques jours plus tard son propre évènement, devenant le 19/02/2013, le 288e Emile du jeu. Il aura ainsi rejoint, dans cette illustre famille, Bidochon66 et L.aiguille qui l'y avaient précédé de peu, respectivement les 12 et 15/02/2013.

Pendant que certains trouvent, d'autres cachent... C'est ainsi que la 6000e ciste des Pays de la Loire (@53@102423@ - La ciste du petit séminaire) a vu le jour le 20/02/2013, dans la préfecture de Mayenne, fief de Platdetain, son Cacheur. Une ciste qui, à quelques boîtes près, aurait aussi pu être sa 500e cachée. Mais puisque ce cap n'est pas encore atteint, je vais rejoindre discrètement mes pénates et garder pour un prochain article l'opportunité de célébrer dans cet autre rôle le Maître des Rimes...

 

STATISTIQUES
 
Janvier 2013 Cistes cachées : 616, Nb d'échanges : 6435, Nb d’inscrits : 572.
 

 

SACS DE NŒUDS
 


Quelque part dans les Côtes d'Armor, un champ hérissé d'arbres ressemblant à de grosses chenilles dressées vers le ciel...

 

 

 

MOKITU
 
... par Isatis
 

À l'aide de la définition ci-dessous, inscrivez le mot dans la zone colorée puis complétez la grille afin que chaque lettre du mot soit contenue une seule fois dans chaque ligne, chaque colonne et chaque région.

Définition : VOTER URUS.

 

 

MOTS CROISÉS
 
... par Butterfly91
 

 

 

1. Arbre
2. Environnant
3. Broutée
4. Étapes

A. Salive
B. Oublié
C. Versant
D. Prénom
E. De là en désordre
F. Charge
G. Indiens

 

ÉNIGME MONÉGWASKE N°3
 
... par Adopeste
 


Préambule : Voici un jeu proposé par Bob d'Artois pour le Ciste-Thématique... 

Attention : même s'il se peut qu'il y ait réellement une ciste sur le spot virtuel de cette énigme monégwaske, elle est sans rapport avec ce jeu de divertissement. Il n'y a pas de ciste en jeu
Amusez-vous bien !

 * * *

Localisation virtuelle : France

En t'aidant de la fabuleuse histoire de la numération des Monégwaskx (à consulter dans le Ciste-Thématique n°82), résous l'énigme suivante  :

 

Trouve le

(A.(A^(A+I)+I))
(A+A+I)
((A.(A^(A+I)+I))+I)
(A^(A+I)+I)
( A^A)
((A^A)+I)
((A^(A.A))-A)
((A+I)!/A)
((A^(A+I))-(A+I))

(A^A)
((A.A)+I)
(((A^A)!-(A^A))-I)

(A+I)
((A.(A+A+I))/ A)
((A^(A.A))-(A.I))
((A+A+I).(A+I))
(A)
((A+I)!+(A+I))
((A ^A)!-(A^A))
((A+I)!-I)
(((A^A)!-(A^A))-(A+I)+A)

B'≠[A -I] les [I]*(X).



Un spot virtuel précis est à trouver. On en discute sur le forum général : questions, suggestions, réponses...  ICI

 

 

 

Énigme proposée par Adopeste.
Proposez aussi la vôtre en écrivant à CISTE-THÉMATIQUE !

 

  

Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore :))

À vous de les reconnaître !

 

BAMBINE MYSTÈRE
 

 

 

 

 

Cette bambine à l'air rêveur est devenue Cisteuse.

Si vous pensez l'avoir reconnue, venez vite faire un tour sur le forum (ICI) et dites-nous qui elle est !

 

 

 
 

 

Le défi-rimes du mois de janvier était  : sexy, taxi, frisson, hérisson. 

Voici les trois quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e) :

2 ex-aequo sur la 3ème marche du podium, voici donc les 4 quatrains qui sont arrivés en tête dans le sondage et le pseudo de leur auteur(e)


1e : Cleapotre
Cister dans ce conduit me donne des frissons
Recouverte de suie, j'ai l'air d'un "hérisson" !
Et dire qu'il y a une heure, en sortant du taxi,
Le conducteur, flatteur, vantait mon air sexy !

2e : Allo.hc
Belle balade programmée : cascades du Hérisson !
Paysage sublime, baignade et grand frisson
Glissade sous les chutes en slip pas très sexy
Puis retour grelottant, cul mouillé dans l' taxi !

3e ex æquo : Locotwister
Lorsqu'on ouvre une boîte et son p'tit air sexy,
On se sent les mains moites : on prend le hérisson,
On éprouve une joie, on réprime un frisson,
On enfreint maintes lois... et on rentre en taxi !!!

3e ex æquo : Chamix
Parti en goguette, Fred le hérisson
rencontra belette en tenue sexy,
lui conta fleurette, héla un taxi,
et sur la banquette ce fut le frisson!


Les autres participants étaient : Catoons, Cst73, Mamafrau, Nadaillat, Tioo, Woodpecker.

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre et Allo.hc.
Tout le monde joue avec : branche, dimanche, scoubidou, fou.

 

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage.
Délai maxi : 15 mars.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours (suite)... par Castafiore
 

 
Vous pensiez peut-être que la disparition de Josie allait rompre le rythme de notre saga, et bien, au contraire, l'objectif des romanciers se dirige à présent vers un nouveau personnage plus léger mais haut en couleur lui aussi !

- Mes éconocroques ! Mes éconocroques !

Le vieux Isidore Lapilule venait de faire irruption en trombe au 3N2P, rouge comme une pivoine et haletant comme un soufflet de forge.

- Mes éconocroques ! Mes éconocroques !
- Quoi, vos éconocroques ? fit Chambier. Arrêtez de brailler, père Lapilule ! On n'est pas sourds, nous autres !
- On m'a piqué mes sous, j' vous dis, acré vingt-dieux !!!

Le vieux portait son Sonotone. Voulant économiser les piles, il ne se servait de l'appareil que dans les cas très très graves. La présence de l'appareil dans son oreille gauche était synonyme de drame. Pichon demanda :

- Et où ils étaient, vos sous ?...
- Dans mon canon à goulasch !
- Dans quoi ? demandèrent Dufermage, Pichon, Chambier, Ptipeux, Manjouis, Anatole et Léon d'une même voix, un air ahuri imprimé sur le visage.

La Gulaschkanone, ou "canon à goulasch", était une roulante qu'un cuistot allemand avait abandonnée sur place lors de l'arrivée des troupes de libération, à la fin de la guerre. Lapilule l'avait remisée dans son hangar et y cachait son argent depuis près de soixante-cinq ans. Vieux paysan madré, il savait que le meilleur endroit pour cacher ses économies, c'était dans un lieu ouvert à tous les vents, là où, justement, personne n'irait fouiller.

- Combien ? demanda Chambier avec une remarquable sobriété.
- Vingt millions !
- Vous savez, Isidore, après les anciens francs, nous sommes passés aux nouveaux francs, puis à l'Euro, fit remarquer Albert Dufermage.
- Ça fait combien, en sous d'aujourd'hui ? demanda encore Chambier, qui aimait bien traduire les sommes abstraites en alcool, étalon beaucoup plus éloquent selon lui.
- Trente mille Euros, répondit Dufermage, calculette en main. Soit trois mille cinq cent vingt-cinq bouteilles de Pineau, virgule douze godets de Martini et un expresso, précisa-t-il à l'attention de Chambier.

Gérard Manjouis se pencha vers Pichon et murmura :

- Ben mon cochon !... Ça rapporte, de mouiller le lait !
- Je porte mon Sonotone, j'ai tout entendu !... Qui a dit que je mouillais mon lait ? glapit Lapilule en regardant autour de lui d'un air furieux.

Albert Dufermage répondit :

- Gérard Manjouis, dans l'oreille d'Ernest Pichon !
- Eh bien moi, jamais ! hurla Lapilule. Et d'ailleurs, je m'en fous, dans quoi tu le fais !... Alors cherche pas à changer de sujet, Albert : je veux savoir qui a dit que je mouillais mon lait !
- C'est moi ! répondit Manjouis pour mettre fin au quiproquo.
- Petit merdeux ! lui lança Lapilule. Tu piques tes veaux, et tu oses me faire des remarques à propos du lait ? Empoisonneur !
- Suppôt de Monsanto !
- On croît rêver ! s'exclama Pichon, qu'on sentait impatient d'aller au bourre-pif, bien que l'affaire ne le concernât absolument pas.

Albert Dufermage était rompu à ces échanges. Mais comme ils débouchaient parfois sur des horions, il fallait empêcher les mains noueuses d'aller au contact de nez violacés s'il voulait préserver son mobilier. Pour cela, il connaissait la phrase miracle :

- J'offre la tournée !... Bon, Isidore, quand avez-vous constaté la disparition de vos économies ?
- Ce matin ! J'allais déposer dans mon canon le bénef versé par la coopérative - une vraie misère, soit dit entre nous - et mon pognon avait disparu !
- Quand l'avez-vous vu pour la dernière fois ?
- Lundi, il y était encore. Ça s'est donc forcément passé entre lundi et aujourd'hui.
- Bien raisonné, fit Pichon en approuvant d'un hochement de tête.
- Faut aller aux gendarmes, M'sieur Lapilule, et porter plainte contre Jacky Ickx ! fit Justin Ptipeux, lequel avait oublié quelques neurones dans le ventre de sa mère, et dont le Q.I., de ce fait, était inversement proportionnel au cours du brut.
- Bien raisonné, répéta Pichon.

Deux heures plus tard, le maréchal des logis Julien Perret se trouvait à la ferme Lapilule avec six de ses hommes. L'enquête pouvait commencer.

 

Je ne connaissais pas la "Gulashkanone", mais tout ce qui concernait les armes m'était inconnu avant d'avoir participé à cet ouvrage, ce sont les hommes qui, semblant avoir des restes du service militaire, étaient de fins connaisseurs.
Une nouvelle enquête passionnante débute...

 

 

 
 

Magrets de canard séchés au sel... par Eustache

 

Simplisme recette, qui demande juste... un peu de patience, mais qui fera merveille à l'apéritif ou en accompagnement d'une salade cistique ! 

Ingrédients
- 1 beau filet de canard frais
- 1 kilo de sel marin
- thym
- poivre (noir ou "5 baies") concassé

Vous aurez aussi besoin de :
- 1 boîte hermétique un peu plus grande que la pièce de viande
- 1 torchon
- du papier absorbant
 
Dans une boîte hermétique de bonnes dimensions (une de celles que vous n'abandonnerez pas lâchement dans la nature et qui ne sera pas soumise à d'étranges pratiques occultes d'échange de jouets), étalez une couche uniforme de sel marin, puis saupoudrez-la généreusement de thym.
Déposez le filet de canard afin qu'il soit bien à l'aise et recouvrez-le d'une nouvelle couche de thym. 
Enveloppez-le d'une bonne couverture de sel. Il faudra bien le couvrir (dehors il fait encore si froid !) et tasser.

 

Oubliez alors la boîte bien fermée dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, pendant une trentaine d'heures...

Au bout de ce terme, découvrez le magret, qui a déjà changé de texture et de couleur, et débarrassez-le soigneusement du sel en le passant sous un filet d'eau froide. Séchez-le consciencieusement à l'aide d'un papier absorbant.

 

Couchez-le sur un torchon très propre (attention aux lessives trop parfumées et aux adoucissants !), et frictionnez-le copieusement sur les deux faces avec le poivre concassé. Pressez du plat de la main pour mieux incruster l'épice.

Avant de mettre la viande dans le torchon, emmaillotez-la d'une couche d'essuie-tout, que vous prendrez la peine de changer régulièrement afin d'éviter la rétention d'humidité.

 

Voilà, plus que 720 heures fraîches et ventilées avant de pouvoir succomber à la gourmandise...

 


Informations et astuces en vrac :
- le sel, le thym et le poivre sont utilisés pour leurs propriétés antiseptiques et favorisent la bonne conservation de la viande
- le papier absorbant n'est pas indispensable, mais permet de récupérer et évacuer un peu de l'humidité issue de la dessiccation de la viande et permet d'éviter l'apparition d'éventuelles moisissures par un contrôle régulier
- il est conseillé de ne pas dépasser les 35 heures au sel 
- 30 heures + 30 jours étant la programmation que je vous propose, il est possible de réduire ces temps de quelques unités chacun
- préférez les clayettes au bac à légumes (trop confiné) pour le séchage au torchon
- j'ai préparé deux magrets en même temps, et quinze jours après les premiers, j'ai mis les deux suivants au sel... Pensez au roulement, à la fréquence qui vous convient
- j'ai également appliqué le même principe pour un filet mignon de porc
- on peut varier les épices et aromates pour le séchage (j'ai ajouté du laurier et du romarin pour l'un, du piment d'Espelette pour un autre...)
- j'ai récupéré le sel au thym le moins humide et l'ai fait sécher (chaleur résiduelle d'une cuisson au four) en le remuant régulièrement : il est prêt pour le recyclage...
- Une pièce à fraîcheur constante et suffisemment ventilée (cellier, cave) peut remplacer le réfrigérateur
 
 
 
^° ^°^°^°^°^°^
 
 
Cassoule t au confit de canard... par Butterfly91

Préparation : 5 h, Cuisson : 4 h

Ingrédients (pour 6 à 8 personnes) :

- 1 kg de haricots blancs
- 1 jarret de porc demi-sel
- 6 à 8 saucisses de Toulouse (ou à défaut des saucisses fraîches)
- 6 à 8 cuisses de canard ou d'oie confites
- 2 tranches épaisses de poitrine de porc salée
- 1 grosse carotte ou deux petites
- 1 gros oignon ou deux petits
- 2 à 3 clous de girofle
- de l'ail
- du thym
- du laurier
- du concentré de tomate

Préparation :

La veille
Faire gonfler les haricots.
Faire dessaler le jarret.

Le lendemain :
Faire cuire ensemble les haricots et le jarret désossé et coupé en morceaux, avec l'oignon piqué de deux à trois clous de girofle maximum, la carotte coupée en quatre dans le sens de la longueur, le thym et le laurier.
Juste recouvrir d'eau froide et faire bouillir à petit feu pendant une heure, écumer si besoin.

Pendant ce temps, frotter les parois de la cocotte avec l'ail, puis tapisser le fond avec la couenne prélevée des tranches de poitrine (gras côté cocotte). Ajouter une petite moitié des haricots.
Poser les morceaux de jarret dessus, poivrer et saler (très peu le jarret est déjà salé).
Écraser un ail, recouvrir avec le reste de haricots et compléter avec quelques gousses d'ail, qui fondront à la cuisson.

Rajouter deux à trois louches (pas plus) de bouillon (cuisson du jarret désossé), ainsi que du concentré de tomate.

 
 

Enfourner à 165°C (thermostat 5-6) pendant environ 3 heures à découvert.

Toutes les demi-heures casser la croûte et arroser avec le jus de cuisson ; si le plat se dessèche, rajouter de l'eau (rien d'autre).

Dans une poêle, faire dorer les saucisses et les morceaux de poitrine dans de la graisse de canard pendant une quinzaine de minutes. Égoutter et réserver. Ne pas lésiner sur la graisse...

La dernière demi-heure ajouter les cuisses dans la cocotte et disposer les saucisses entières sur le dessus.

 

Servir très chaud... mais c'est encore meilleur réchauffé.


 
 
 
  ; 
 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Bengale, Butterfly91, Jml91, Nadaillat, Adopeste, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo,  Woodpecker et Ovive34.

  


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation