JOURNAL DES CISTEURS N°90
Parution du 01/10/2013
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Castafiore
 

Chers amis Cisteurs,

En réponse à vos courriers suite à la parution du scandaleux dernier épisode des "Mystères dans les Labours", je viens par la présente vous donner de mes nouvelles.
Tout d'abord : j'ai arrêté de fumer !
Ensuite : je chante toujours !
Et enfin : je consacre mon temps à des activités primesautières.
Je n'ai bien évidemment pas lu le journal car je veux conserver le plaisir de le découvrir le 1er octobre mais je sais qu'il contient des merveilles pour avoir aperçu quelques images et lu des bribes de textes.
Au début de l'automne j'ai l'habitude de créer des fondations, l'an dernier c'était le CAC (cistes à cèpes) dont je suis la Conseillère Technique. Cette année je fais appel à votre générosité pour créer le BAC. Ce sigle ressemble à un examen convoité mais il est plus que cela.
En effet, le Bac à Cistes sera cette année le fer de lance de notre mouvement. J'en serai la Conservatrice en Chef et toutes les bonnes volontés seront accueillies avec joie pour que ce mouvement perdure et signe.
Il suffit, pour en être membre, de se procurer un ciste ! Une magnifique photo de Butterfly91 illustre la plante que vous devez vous procurer.
Lorsque vous en serez l'heureux propriétaire, photographiez-le et déposez la photo dans le sous forum divertissement sous le titre BAC. Puis laissez pousser et ensuite photographiez la fleur. Ainsi mille cistes, et même plus, fleuriront dans nos jardins ou sur nos balcons. Et nous serons encore réunis dans une grande opération en lien avec notre activité, jouirons du plaisir de voir pousser cette belle plante et aurons travaillé au développement d'une plante méconnue tout en unissant nos efforts pour construire le monde cistique.
Je ne sais pas encore où se procurer la plante, mais je suis sûre que, dès l'ouverture du post, des milliers de Cisteurs laisseront des pistes...
Alors en avant les cistes.
Cistiquement vôtre.
Bianca Castafiore.

 

EN COULISSES...
 
Bienvenue en salle de rédaction (1) ... par Eustache
 

Quand on arrive à l’accueil de cet immeuble à la façade lumineuse, il faut prendre l'ascenseur et appuyer sur le bouton qui vous conduira aux étages inférieurs.

Par le hublot bleuté, vous verrez défiler toutes sortes de paysages, passant sans transition de la plaine d'Alsace encadrée de ses massifs bossus, à la grande forêt de pins de la côte atlantique, puis aux monts volcaniques centraux... ouf, ça défile ! Nous voici par-delà les frontières hexagonales, voyageant autour de la planète cistique à la vitesse subsonique de l'ascenseur (descendant - c'est un comble !) newforézien...

Eh oui, la salle de rédac se trouve là, tout en bas... Vous ne la voyez pas ? C'est normal, elle est invisible des non-rédacteurs...

Sur la porte il y a écrit : "Salle de Travail".
Juste en dessous il est précisé que "C'est ici que la Rédaction accouche chaque mois d'un beau Ciste-Thématique".
Je vais vous faire entrer, mais chut... soyez discrets !
Ovive, la sage femme en chef, toute de fuchsia vêtue, est sur le pas de la porte pour nous accueillir...

 

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
Spirak... par Cleapotre
 

Quelle est l'origine de votre pseudo ?

Eh bien, derrière le pseudo se cachent pas mal de monde et d'histoires. Au fil du temps et de nos découvertes, Spirak est devenu "La Team Spirak", "La Team Pirate" ou même "La Team" tout court. Le surnom du Pirate a été donné (ainsi que le personnage de notre avatar) par Cigogneau lors d'un mémorable discours pour son passage à Émile. Ensuite, c'est resté. Derrière le pseudo se cachent Cécile (qui se cache elle aussi sous le pseudo de La Sirène), Joël et les enfants Ninon et Gabin (le Cisteur Magciste). Il y a donc maintenant, Le Pirate, sa Sirène et les moussaillons... Le pseudo vient du monde de la Chouette d'Or. C'est une petite référence à un élément connu de la Chouette qui s'appelle La Spirale à quatre centres (la très fameuse SAQC) sur lequel nous bûchions lors de notre découverte du monde des cistes. La SAQC est devenu la "SPIR 4 C" puis "SPIR A C" et enfin "SPIR A K" . C'est curieux mais cela s'est fait ainsi.


Comment êtes-vous arrivés sur la piste des cistes ?
Complètement par hasard : En surfant sur Wikipédia, nous sommes passés de la Chouette d'Or à Max Valentin, puis de Max Valentin vers le site des cistes. Là, ce fut une véritable révélation !!! Comment était-ce possible que des boîtes soient cachées, là, juste à côté de chez nous ? C'était trop tard, nous étions déjà mordus...

Cistez-vous seul/à deux/en famille... ? Comment vous partagez-vous le "travail", entre résolution des énigmes et découverte des boîtes sur le terrain ?
En général, nous cistons en famille mais nous faisons maintenant de plus en plus de sorties groupées avec d'autres Cisteurs (Ronounours, Zefekesse,…). C'est encore plus convivial et le pique-nique est alors de mise. Il est obligatoire et fait partie du rituel. Nous nous organisons toujours de la même façon : nous choisissons d'abord un secteur qui contient la plupart du temps une belle balade comprise dans une série. Nous établissons une liste pour le secteur et chacun décode de son côté la quasi-totalité des énigmes. Nous communiquons par MP ou téléphone, discutons des résolutions et affinons nos découvertes à la fin. Une fois cela terminé, nous construisons l'itinéraire (Ronounours est champion pour cela) et la journée peut commencer. Sur place, La Sirène est une redoutable "Trouveuse", toujours prête à escalader les barrières pour aller chercher des boîtes. Seuls les grands vides et les affreux trous tout noirs peuvent l'arrêter.


Quel est votre type d'énigme préféré ?

Là, nous sommes un peu différents. La Sirène est très forte sur les énigmes "à intuition", celles où il faut avoir le bon déclic au bon moment et celles où il faut repérer le tout petit détail qui fait basculer l'énigme. Le Pirate est plus "scientifique" même si La Sirène est douée également pour cela. Les codes et la crypto sont son domaine (il en décode et il en code également).
Par contre, nous ne nous sentons, ni l'un, ni l'autre, très à l'aise sur les énigmes historiques. Ce sont de véritables "calvaires" pour nous mais chut, on n'a rien dit !!!

Sur la piste, quelle a été votre plus belle découverte ?
Il est clair que nous avons découvert des centaines d'endroits remarquables. Nous avons chacun nos préférences. Citons une ciste de Pangya, Zéphyrin et les 7 Lutins, qui nous a amenés à un endroit magique grâce à une énigme très élaborée, ou la ciste insondable de Lila-Rose qui présente un spot magnifique... Du côté Saône-et-Loire, la série de la Certenue par Patfel (cistes @71@86438@ et suivantes) est également un beau parcours et une fantastique balade.

Sinon, nous avons envie de dire que notre plus belle découverte, c'est la famille des Cisteurs !

Quelles sont les cistes que vous êtes les plus fiers d'avoir trouvées et pourquoi ?
Il existe dans le monde des Cisteurs plusieurs cistes hommage à Max Valentin. Nous sommes très fiers d'avoir trouvé celle de Saône-et-Loire, "Les trésors vagabonds de Max". Dernièrement, nous avons trouvé les statuts de la FLNCM et là aussi, nous en sommes "fiers". Évidemment, la très fameuse "D édé, le fils mytho" constitue également une merveilleuse trouvaille.

Quelle est pour vous la plus belle ciste ?
Il y a eu, dans notre département (71), un Cisteur (Tord) qui a créé deux cistes "VIP" (la @71@91730@ et la @71@95050@) un peu spéciales. Les énigmes étaient fabuleuses, les objets, les caches, les boîtes, tout était parfait, imaginatif. La seconde boîte, notamment, était un véritable écrin de plastique contenant des Playmobil personnalisés pour chaque trouveur. Comble de la perfection, la boîte était équipée d'un système audio très perfectionné qui lançait un grand éclat de rire à chaque ouverture. Un must !
Pour nous, ces deux cistes sont parmi les plus belles réalisations personnelles que nous connaissons. Malheureusement, les deux ont disparu.

L'objet le plus beau ou le plus émouvant... que vous ayez trouvé dans une boîte ?
Chaque objet "fait main" est un don en soi. La Sirène est particulièrement fan de ce genre de trésor : les Fimo de Lila-Rose, Pangya et Zefekesse, les broderies de L'Aiguille, de Sylou, les objets de MAM21 en sont de bons exemples. N'oublions pas, non plus, les toutes récentes Rébébettes de Rébéti ainsi que les petites oeuvres en perles des Amo. Nous sommes très contents de les exposer dans notre salon.

Quelle est la ciste qui vous a donné le plus de frayeur ?
Ah ça, nous nous en souvenons encore : il s'agit d'une ciste très particulière cachée au fond d'un ancien tunnel ferroviaire, la justement nommée "Ciste in the dark". Le courageux Spirak est parti bille en tête dans ce trou noir, avec pour seule aide un téléphone portable à la batterie faiblarde. La ciste était cachée dans un renfoncement extrêmement sombre, un véritable "trou sur l'enfer"... Le souvenir de cette expédition lui fait encore dresser les poils sur les bras.
La Sirène aussi a connu son "pire moment". Il s'agit d'un spot regroupant plusieurs menhirs sur lequel elle était allée seule à la tombée de la nuit. Malheureusement, un étrange personnage a fait son apparition et est venu l'importuner en la coinçant avec son véhicule au beau milieu de nulle-part. Une fuite mémorable s'en est suivie et aujourd'hui encore, elle s'en souvient !

Avez-vous une anecdote à partager avec les lecteurs du Ciste-Thématique ?
Oui, il y en a pas mal. Nous nous souvenons par exemple, d'un moment assez drôle. Alors que nous cherchions une ciste sous un rocher, nous sommes tombés sur une boîte... de camembert remplie d'un superbe fromage, à peine fait ! Que faisait-il là ? Mystère !

Avez-vous souvenir d'un moment de votre vie cistique où vous vous êtes dit plus particulièrement "je suis complètement fêlé !" ?
Ah ça oui et tous les jours même !!! Nous pensons souvent que nous faisons partie d'une bien étrange (et pourtant belle) famille. Quelquefois, nous avons presque un peu "honte" de dire à nos amis que nous cherchons des boîtes cachées dans la nature et puis la passion reprend le dessus et nous sourions à notre petite folie en repartant de plus belle sur la piste !


En vous rendant à votre première rencontre cistique : vous y avez plutôt foncé les yeux fermés en sachant que vous y rencontreriez des gens passionnés ? Où vous avez fait un détour par l’église du coin pour y allumer un cierge en priant que cela ne soit pas une secte ?
Non, non, tout s'était très bien passé. L'accueil fut merveilleux, nous n'avions pas vu le temps passer et avec nos 30 petites boî-boîtes en poche, nous étions admiratifs devant tous ces multi-centenaires et un Vincent de l'époque. A peine arrivés parmi eux, reçus comme de véritables amis, nous étions déjà conquis par l'état d'esprit régnant chez les Cisteurs. Ils se reconnaîtront alors, merci encore à eux.

Avez-vous déjà réveillé votre conjoint(e) en pleine nuit parce que vous veniez (enfin) de comprendre le sens d’une énigme où d’un cryptage ?
Oui, bien sûr, cela nous arrive très souvent, ainsi que l'inverse : impossible de nous endormir sans avoir trouvé une énigme. Nous avons déjà veillé jusqu'à 4h00 du matin sur des cistes d'Asymptote ou de Sylou, par exemple.

Vous est-il déjà arrivé d’être en retard au boulot parce que vous vouliez absolument trouver une ciste avant les autres Cisteurs ?
Évidemment !!! Cela nous arrive très souvent. L'envie de trouver, de confirmer notre théorie, de débusquer la boîte fait qu'il n'y a pas d'heure pour aller sur la piste (matin ou soir d'ailleurs) ! Mais aucun esprit de compétition chez nous, juste le côté euphorisant d'une recherche de boîte.

Quand vous avez trouvé votre première ciste, pensiez-vous un jour arriver à décrocher la millième sans vous lasser ?
Pas facile de répondre. Quand nous avons commencé, il était impensable d'arriver à 1000 découvertes, même 300 nous semblaient loin. Et puis, la chance de partager cela avec des Cisteurs locaux passionnés, l'expérience s'accumulant, nous avons voulu (et pu) continuer l'aventure sans jamais nous lasser.

Le passage du cap 1000 : presque un hasard, ou un moment longtemps rêvé, planifié de longue date, préparé dans les moindres détails... ?
Non, rien n'était planifié. Il est vrai que la dernière centaine nous a tenu en haleine longtemps mais quelques belles sorties avec Ronounours et un petit coup de pouce des Amo sur la fin nous ont permis d'atteindre ce but !

Avec l’expérience acquise, quel(s) conseil(s) donneriez-vous à de nouveaux Cisteurs ?
Maintenant que nous sommes Émile, nous aurions effectivement pas mal de conseils à donner aux nouveaux. Pourtant, ce n'est pas le cap des 1000 trouvailles qui fait de nous des "experts". Nous avançons à notre manière, à notre rythme surtout, et quelquefois, ce sont de tout petits conseils qui vont faire la différence. Les anciens sont là pour ça !

Alors, en vrac, nous dirions ceci :
- L'organisation générale est primordiale. Il faut des classeurs bien rangés ou des dossiers en carton. Tous les renseignements permettant de trouver la ciste doivent apparaître sur la feuille. Ainsi, même en récupérant une ciste après 2 ans de classement, elle se trouvera facilement sur le terrain, rien qu'en lisant la fiche.
- Il faut sectoriser ses recherches en découpant par zones. Ça, c'est très utile pour faire des sorties groupées et éviter les kilomètres inutiles.
- Ne pas hésiter aussi à s'intéresser à un seul Cacheur et à toutes ses cistes. Ainsi, l'état d'esprit de cette personne devient de plus en plus logique et les trouvailles multiples et rapides.
- Faire quelques sorties avec des anciens, c'est toujours très formateur également.
- Enfin, l'outil ultime est bien le GPS. il y a ceux qui sont "pour" et ceux qui sont "contre". Nous, nous avons redécouvert le plaisir de cister depuis que nous avons cette technologie à bord. Chaque ciste est géolocalisée précisément lors de son décodage. Ainsi, dès que nous accumulons plusieurs cistes dans un même secteur, les coordonnées GPS nous permettent de les atteindre sans peine les unes à la suite des autres. Autre détail qui a son importance : sans GPS, c'est le co-pilote qui gère les cartes et les itinéraires. Cette tâche est très fatigante, peu intéressante et parfois même dangereuse en cas d'erreur ou de stress lié aux ratés ou aux routes loupées par exemple. Quel plaisir de parcourir la campagne en admirant les paysages en se laissant guider pour aboutir sur un spot. Enfin, rien n'est plus plaisant en fin de journée d'appuyer sur le bouton "Retour au domicile" !
- Si vous cistez avec des enfants, privilégiez les balades, les séries en évitant les sauts de puces en voiture peu passionnants (pour les petits et pour les grands d'ailleurs). Le pique-nique est un but ultime pour les enfants alors, ne vous en privez pas. Prévoyez bonbons et gâteaux, ça motive les troupes !

Et maintenant, comment voyez-vous la suite ? Faire une pause bien méritée, poursuivre sur le même rythme, ou vous tourner vers de nouveaux défis (et lesquels) ?
Nous n'avons pas de nouveaux défis en tête, simplement continuer comme avant, l'esprit libre d'être Émile avec toujours cette envie d'aller à la découverte de nouveaux lieux, de nouveaux Cisteurs et surtout de multiplier les rencontres cistiques. Une petite envie cependant : ce serait d'accrocher une ciste de chaque département français à notre tableau de chasse. Nous faisons cela au fil de l'eau sans aucune préméditation lors de passage chez des amis ou quand nous partons en vacances. C'est bien, des "fous" de Cisteurs, il y en a partout !

Le mot de la fin : "Honneur et cornichons !"

 

 

 



Cette Cisteuse raconte...

Nous sommes partis cet été narguer une petite série de cistes.
Cependant, lors de la découverte de la seconde bouabouatte de la journée, tandis que je tente, un bras en l'air mais le regard fier, de capter un réseau quelconque dans une cuvette normande pour valider l'échange sur Androciste (très chouette appli au passage), j'entends mon conjoint dans un brouillard diffus me susurrer : "wananabi frimorti, tapanasar titri ?"
J'avoue que j'ai le vague souvenir d'avoir répondu par un léger "hum hum hum, réso-andro-hardo, foumoilapé-siteplé" plutôt distrait...
Le soir-même, on débriefe tranquillement sous la tonnelle à la fraîche, nos PC logués de concert pour mettre en place le parcours cistique du lendemain, et monsieur me sort, meurtri : "C'est vraiment dommage que tu n'aies pas eu de tea-tree* sur toi, je sens encore les morsures d'orties de la seconde ciste !"
Je vous laisse deviner la chute : j'en avais, bien entendu, dans ma trousse cistique qui contient tout le petit matériel nécessaire de survie... mais franchement, le "wananabi frimorti, tapanasar titri", je ne l'avais pas traduit sur le coup !
 
Morale de l'histoire : je suis punie d'Androciste pour deux mois !
Il paraît que cela m'apprendra...


(*) huile essentielle qui calme les piqûres
 
 
 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

 

Dix-Neuf ; Eustache ; Yogo

 

EN COULISSES...
 
La ruche (2) ... par Eustache
 

Plusieurs rangées d'étagères garnissent la salle.

Sur le premier rayonnage, bien en évidence, la "boîte à outils linguistiques et typographiques" : quelques règles incontournables pour "bien" écrire dans le journal, quelques outils de correction ou trucs pour la mise en page.
Juste à côté, la boîte "technique" : nos liens internes vers les différents dossiers de fond, les images des bandeaux et les logo-cartes régionaux, les "bouts de codes" tout prêts pour les entêtes d'articles récurrents.
Puis vient le coffret (muni d'une serrure cryptée) des solutions des jeux du mois, à laquelle on ajoute au fur et à mesure les noms des participants ayant donné la (les) bonne(s) réponse(s)...

Les innombrables rayonnages du fond, reçoivent de temps à autre une visite d'archiviste pour vérification, comparaison, ou autre motif de recherche induit par l'actualité cistique du moment...

Mais celui de toutes nos convergences est indubitablement le plus instable...
Il reçoit les dernières nouvelles : comptes-rendus de rencontres, anecdotes, portraits, photos diverses prises sur la piste, petit coucou en passant, les infos glanées ici et là et qui rejoignent la boîte fourre-tout...
Aux premiers jours du mois, il est aussi dépositaire des réponses aux jeux, envoyées par les participants et des retours d'impressions des lecteurs, reçus par mail ou glanés ici et là par notre infatigable Crevette...
 
 

 
Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore.

À vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN DU MOIS
 

 

 

Mais qui est ce bambin ? Vous l'avez peut-être rencontré sur la piste des cistes...

Si vous pensez l'avoir reconnu, venez vite faire un tour sur le forum (ICI) et dites-nous de qui il s'agit !

 

 

 

 

 

 

ÉMILE D'UN JOUR, ÉMILE TOUJOURS
 
Miss Ladybird... par Cleapotre
 

Qui se cache derrière votre pseudo ?

Une jeune femme de 22 ans, qui ciste depuis 3 ans et demi, aime la nature, la découverte de nouveaux endroits qu'elle ne connaît pas, les randos, l'escalade et enfin la musique qui est au centre de ses études.

Comment êtes-vous arrivée sur la piste des cistes ?

Je suis arrivée sur la piste des cistes grâce à un ami rencontré à la fac pendant mes études. Il participait à ce jeu de piste sous le pseudo de Flea et m'a initiée en m'emmenant cister, avec notre groupe d'amis, en forêt de Fontainebleau. Depuis, je ciste toujours avec lui, devenu mon petit-ami, on ne ciste jamais l'un sans l'autre. C'est notre passion commune, notre activité pour sortir ensemble se promener tous les deux.

Comment se passent les préparatifs de vos sorties cistiques ?

Nous déchiffrons en avance, les jours où il fait moche et qu'on ne peut pas sortir. En ce qui concerne la répartition du "travail", nous déchiffrons tous les deux. Nous n'avons pas la même façon de voir les choses, donc il nous arrive régulièrement de décrypter une énigme que l'autre ne comprend pas. Ou sur la même énigme, que l'un décrypte la moitié et l'autre la suite. On se complète bien, donc on déchiffre à deux pour en trouver plus…

Lors d'une sortie cistique, nous choisissons une zone où nous allons partir cister en fonction du nombre de cistes qui se trouvent par là, du temps que nous avons et de nos envies. Nous préparons toutes les énigmes sur un fichier que nous téléchargeons ensuite sur nos téléphones portables respectifs. Pas besoin d'imprimer, nous avons toutes les énigmes sur nous. Bien entendu, préparation des sandwiches ou du goûter en fonction de l'heure à laquelle nous partons. Notre sac à cistes quant à lui est toujours prêt avec la boîte à objets, la carte IGN et un petit nécessaire à SAV. Voilà, nous sommes parés pour une bonne sortie cistique ! On est toujours motivés quand on va cister. Si l'un n'a pas envie, on ne se force pas et on fait autre chose.

Sur le terrain c'est une autre paire de manche. Je ne suis pas grande, j'ai peur des bestioles, je ne veux pas mettre mes mains dans des endroits que je ne vois pas et je suis un peu froussarde sur les bords (ruines, grottes, tunnels)... autant de raisons qui font que c'est rarement moi qui prend les cistes sur le terrain ! Heureusement que Flea est là sinon, il y a beaucoup de cistes que je n'aurais jamais pu attraper !

Quelle est pour vous la plus belle ciste ?

Ma plus belle ciste est une ciste trouvée dans les Hautes-Alpes, en hiver au mois de février : "Les fées ou la boucle du canal Chenevrier 1/3". Nous sommes allés la chercher à ski de fond car la ciste était cachée le long d’un chemin qui est praticable à pied en été mais seulement à ski de fond ou à raquettes l'hiver. L'endroit était magnifique sous la neige et on était comme des enfants à jouer dans la neige et à creuser pour trouver la ciste.


Et la plus belle boîte ?


La ciste " la nuit du cisteur", trouvée en Essonne : la boîte était un nounours. Il fallait le déscratcher dans le dos pour trouver les objets et le carnet, qui étaient donc dedans. C'était une boite extra, tellement agréable et mignonne. L'endroit était lui-même vraiment sympa. Cette ciste est dans mon top 5 !


Et puis j'adore les cistes où il y a des thèmes pour les objets. Nous en avons déjà trouvé quelques unes avec, par exemple, l'eau, des oiseaux, des dinosaures, des moyens de locomotion, des couleurs...

 

Quelle est la ciste la plus drôle, cocasse, comique, que vous ayez trouvée ?

"La ciste un peu osée" est l'énigme la plus cocasse que nous avons décryptée car, comme son nom l'indique, elle est un peu osée… et elle nous a bien fait rire.


Avez-vous une anecdote à partager avec les lecteurs du Ciste-Thématique ?

En vacances dans le Jura, j'ai emmené Flea sur la via ferrata (sorte d'accrobranche, mais sur une falaise) de Morez. La via partait du village, nous sommes arrivés en haut deux bonnes heures après. Il y avait un très beau panorama. Nous nous sommes dit qu'il y avait forcément une ciste donc nous avons farfouillé un peu aux alentours et hop, nous avons trouvé une ciste, alors que ce n'était vraiment pas notre but normalement. Après la ciste à ski de fond, la ciste par via ferrata !

Une autre anecdote, plus "douloureuse" pour notre amour propre cistique : Toujours dans le Jura, nous devions chercher une boîte cachée dans une charmille. Sauf que nous étions dans une forêt de charmes ! Nous avons retourné l'endroit pendant 2h30 sans la trouver. Nous y sommes revenus le lendemain accompagnés de la famille et d'amis de la famille. Une amie qui n'a jamais cisté s'assoit parce qu'elle ne voulait pas chercher, elle regarde en face d'elle, soulève une pierre et la ciste était juste là... !

Quel est le moment cistique qui vous a le plus marquée ?

La rencontre avec d'autres Cisteurs sur un spot. Nous avions quelques cistes à trouver dans un même village, nous trouvons la première, puis nous partons vers les suivantes et notre trajet nous ramène sur le spot de la première. Nous voyons alors trois personnes avec des papiers à la main, en train de farfouiller juste là où nous savions qu'il y avait la ciste. Nous sommes allés les voir et : "Vous cherchez une petite boite ?" Il s'agissait de Jober et des Mavijo. Nous sommes allés en chercher une autre ensemble avant de nous séparer. C'était un moment cistique très agréable et complice.

Quel est votre plus beau souvenir sur la piste ?

Le plus beau souvenir se trouve encore une fois dans les Hautes-Alpes. Nous avons fait une belle rando et nous nous sommes retrouvés dans un endroit de carte postale. C’était les gorges d'un petit ruisseau, nous étions au creux, il y avait de la neige partout, immaculée car nous étions les premiers à passer par la. Le ruisseau était gelé, il y avait des plaques de glace et des trous par lesquels on voyait l'eau passer en dessous ! Magnifique, irréel !



Avez-vous souvenir d'un moment de votre vie cistique où vous vous êtes dit plus particulièrement "je suis complètement fêlée !" ?

Une fois, en Côte-d'Or, j'avais déchiffré une énigme et j'étais sûre que c'était là. Nous y sommes allés avec ma famille. C'était un château, la ciste devait être sous les marches d'un escalier. Nous avons cherché sous l'escalier extérieur et ne trouvant pas, nous sommes carrément rentrés dans la propriété pour aller chercher sous d'autres escaliers au fond du jardin ! C'était privé et totalement interdit et on s'est dit "S’il n’y avait pas eu la ciste, on ne serait jamais rentrés là !". Évidement, elle n'était pas là, puisque c'était privé !

A partir de combien de cistes avez-vous compris qu'atteindre un jour votre 1000e ciste n'était finalement pas si inaccessible que cela ?

A partir de 700 environ, j'ai commencé à me dire que ce n'était vraiment plus si loin que ça. Par contre, le passage du cap 1000 lui-même n’était pas du tout préparé, ça aurait pu tomber sur la journée précédente ou la journée suivante, même si je suis très contente de l'endroit où je l'ai trouvée : c’était dans le Puy-de-Dôme, la dernière d'une série de quatre cistes cachées par Alaingégé. Super randociste, beau temps, très contente de la journée !


Et maintenant, comment voyez-vous la suite ? Faire une pause bien méritée, poursuivre sur le même rythme, ou vous tourner vers de nouveaux défis (et lesquels) ?

Poursuivre sur le même rythme, c'est-à-dire quand on a le temps et l'envie, pour continuer à visiter de beaux endroits et découvrir toujours plus de petites boîtes dans des lieux magnifiques !

 

 

 

 

PODIUMS ET NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cleapotre
 

Ouh la la !!!
Comment vais-je pouvoir me faire pardonner, moi qui ai annoncé, à la sortie de l'été, la méritoire 6000e ciste de nos amis suisses, alors que j'ai oublié de signaler dans le Ciste-Thématique de juillet, la tête peut-être déjà dans les vacances, que les Belges avaient enregistré, de leur côté, leur 2000e ? Il y a en effet plus de trois mois maintenant, le 16/06/2013 exactement, que Mam05 a caché la "ciste à la fleur" à Verlaine, dans la Province de Liège. Tout un poème... dont cinq Cisteurs ont déjà effeuillé les strophes.

S'il est un cap 2000 qui n'aura eu besoin d'aucun coup de projecteur particulier, c'est celui franchi le 14/09/2013 par la région de la Haute-Normandie. Il est vrai qu'avec seulement deux départements la composant, il n'était pas trop difficile pour les autochtones de voir poindre l'échéance, et c'est Prof76 qui s'est chargé de mettre en ligne et en Seine-Maritime (zeugma gracieusement dédié à Koalito...) la fort justement nommée "Haute Normandie : Cap 2000 !".
Quelques jours plus tard, soit le 24/09/2013, c'était à la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur que revenait l'honneur de décrocher un autre cap, celui des 9000 cistes cachées. Est-ce avec cet objectif en tête que Tequila a délibérément installé sa "Crèche" avec trois mois d'avance ? Je m'interroge...

Au niveau départemental, c'est l'Ardèche qui, ce mois-ci, aura mobilisé l'attention : entre Papatouriste, Cacheur le 04/09/2013 de la millième ciste du département ("Émile") et Ardécho54 qui a choisi le même jour d'essaimer sa 200e boîte personnelle (lou ranc d'abran : 2/13 attention ça coupe !), ce ne sont pas moins de 43 nouvelles cistes qui ont ainsi fleuri au pays de la crème de marrons, de la bombine et du picodon, offrant à l'Ardèche la troisième place du podium des départements les plus dynamiques de septembre, avec +4,40% de progression.

A la seconde marche de ce podium (+7,51% de nouvelles cistes), on retrouve un autre département habituellement discret, la Charente : Il faut dire que Tomy17 y a fait fort, en déclinant en pas moins de 30 variations sa "ballade au pays des causses et de la forêt". Une belle occasion pour les Cisteurs du coin ou de passage de s'imprégner du cœur du pays d'Horte et Tardoire. Quant à ceux qui préfèrent l'outremer, qu'ils se tournent plutôt vers la Guyane, lauréate du podium pour la seconde fois consécutive, avec cette fois-ci +16,67% de progression, et cinq nouvelles cistes cachées par MimiD1+ avant qu'elle ne retrouve son sol alsacien.

Peu de caps significatifs enregistrés par contre en "individuel", notamment parmi les Cacheurs : Seule Minerva y vient contester à Ardécho54 le cap des 200 boîtes, qu'elle a atteint un jour plus tôt que lui, le 03/09/2013 avec "The mermaid's cist", reprenant vraisemblablement à son compte la phrase célèbre du Comte d'Anterroches...

Du côté des Trouveurs, les célébrations sont un peu plus nombreuses, avec notamment Eurekamou qui devient, le 07/09/2013, le troisième Trouveur le plus capé (7000 réalisations), suivi de près par Cachou Tls qui signe dix jours plus tard autant d'enregistrements. Le 17/09/2013 également, Doiz foule de son côté le seuil de la maison Camille, dont il devient le 29e membre, tandis que Dix-neuf est, le 22/09/2013, le 51e Cisteur à atteindre les 3000 trouvailles. La famille Vincent s'enrichit pour sa part de ses 124e, 125e et 126e membres, en les personnes de Julien de Trosly (le 01/09/2013), La Séoube (le lendemain) et Jeff7829 (le 28/09/2013). Enfin, pas de nouvel Émile en septembre (en tous cas à ce jour), puisque Miss Ladybird, non évoquée dans le précédent Ciste-Thématique pour cause de mise sous presse (le CT, pas la Miss !...) avait franchi ce cap le 29/08/2013. Un statut de 302e membre, sur lequel elle revient un peu plus longuement dans ce numéro (cf "Émile d'un jour, Émile toujours")...

 

(* pas un jour sans ciste)

 

STATISTIQUES
 
Août 2013 Cistes cachées : 1089, Nb d'échanges : 20527, Nb d’inscrits : 1228.
Juillet 2013 Cistes cachées : 883, Nb d'échanges : 14580, Nb d’inscrits : 1229.
Juin 2013 Cistes cachées : 1177, Nb d'échanges : 14534, Nb d’inscrits : 810.
 

EN COULISSES...
 
Du pain sur la planche (3) ... par Eustache
 

Et voilà, on commence le mois par une bonne quinzaine de relâche, doigts de pieds en éventail...
La porte s'ouvre de temps en temps pour un rapide coucou, une anecdote personnelle...

Mais ce mois-ci, dès le 8 septembre, Ado' a une nouvelle idée pour un jeu !
Petite présentation, exercice d'application... ça mord en salle ou pas ? Hummm, pourquoi pas... alors un petit atelier clandestin se monte dans un placard pour une micro-production à la chaîne. (vous verrez ça bientôt, pour l'instant c'est encore top secret)

Entre temps, toujours notre inlassable Crevette qui apporte des nouvelles de ce qui se passe ici ou là sur le forum, des passages de caps, une rencontre cistique en vue, des espoirs de compte-rendus pleins les yeux...

Stupéfaction le 11 septembre, quand une anecdote spontanée tombe en salle de rédac !
L'événement est suffisamment rare pour que tout le monde saute dessus, y allant de son commentaire amusé...

Le 14 septembre est à l'heure de la ponctualité, et notre Diva nous propose à la relecture, la page mensuelle des "Mystères dans les labours".

Eh ! Mais elle ne s'arrêtera donc jamais ? Le 15 Septembre, Ado vient de nous pondre une nouvelle énigme monégwaske et nous la soumet pour évaluation.
Hop, n'écoutant que son instinct, le Papillon essonnien se met à virevolter autour...

Voilà... la quinzaine tranquille s'achève, cédant soudainement la place à la grande agitation de la ruche pour traiter toutes les propositions d'articles et les photos envoyées des quatre coins de la planète cistique (j'adore les quatre coins d'une planète !)...

Allez, au boulot !
 
 

BELLES IMAGES
 

 
 
 
 

BOÎTE À OUTILS
 
Les cartocistes d'ici et d'ailleurs...
 

 

Pour vous faciliter la tâche dans la recherche de localisation de cistes sur un secteur précis, vous pouvez vous aider des cartocistes mises à votre disposition pour :

- la France (via Microb)

- la Belgique (site de Brt)

- la Suisse (via Gadjo)

- Ailleurs, dont les cistes mobiles (site de Nanougat)

 

C'EST BEAU !
 

 

 Rencontre cistique au Baou... par Mère Caverne

.

L'ESSENTIEL
 

Un an... dans un an devrait paraître le centième numéro du Ciste-Thématique !

Pour cette occasion, l'équipe de rédaction vous met aujourd'hui à contribution...

Envoyez-nous une photo de ciel, peut-être deux... le ciel à toute heure, sous toutes les conditions météo, à toute saison...

Et quand nous en aurons cent... nous les publierons, les 100 ciels !

 

 
 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours... par Castafiore
 

Quel cirque ! Réjouissant en cette rentrée maussade ! J'aime beaucoup Olga et vous laisse la découvrir dans un portrait rigoureux et délicat.

Alors que les quatre hommes devisaient, un véhicule publicitaire passa dans la rue. Son pavillon était décoré d'un clown, et il était muni d'un hautparleur.
Au volant, un type coiffé d'un haut-de-forme vociférait dans un micro :

- Le cirque Bonetti ! Waouh, ses jongleurs, ses acrobates... !
- Encore lui ! gueula Pichon pour couvrir le flot de décibels venus de la rue. Ça fait vingt fois qu'il passe dans le quartier ! Il ne s'arrêtera donc jamais ?...
Perret, faites quelque chose, on ne s'entend plus déglutir !
- Je ne peux pas. Ce citoyen a une autorisation en bonnet d'uniforme. Le cirque Bonetti s'installera demain sur la place du marché, pour trois jours.

Le véhicule repassait une fois de plus devant le DN2P :

- Le cirque Bonetti ! Waouh ! Marcepoulairois, Marcepoulairoises, après son triomphe à Tiquebeux, à Marcilly-sous-Charmoise, à Maillezan-le-Haut et à Bourac, le cirque Bonetti vous présente son spectacle international ! Avec le jongleur de polenta Aldo Dechamo, venu de Naples, Olala Imatoumi, la montreuse d'éléphants balinaise, Hillary Vacheval, la ravissante écuyère frisonne ; Thérèse Kirikantonla et son gentil gorille ; Picolo et Picoli, les clowns hilarants de la Baltique ; les acrobates bretons Ted et Bill Oukoi ; Olga Massoutra, deux mètres vingt-sept, la plus grande femme du monde ; Bern Nartapy, le jongleur de Marseille, et, clou du spectacle, le récital du grand, de l'immense, de l'incommensurable Ringo Willicat, dans son éblouissant comeback !!!

Perret s'était figé, sa tasse à mi-chemin des lèvres. Les autres le regardaient, intrigués.

- Qu'avez-vous, Perret ? Vous ne vous sentez pas bien ? C'est Ringo Willicat qui vous met dans cet état ?
- Vous avez entendu ce qu'a dit ce type ? répondit Perret. Le cirque Bonetti est passé à Tiquebeux, à Marcilly-sous-Charmoise, à Maillezan-le-Haut et à Bourac avant de venir ici...
- Ben oui, et alors ?
- Ça veut dire qu'il est dans la région depuis un bon bout de temps, pas vrai ?
- Ouais. Mais où voulez-vous en venir, maréchal des logis ?
- Vous n'avez pas entendu, messieurs ? Dans la troupe de ce cirque, il y a une géante : deux mètres vingt-sept. Elle doit bien chausser du 50 !  Et enfin, Messieurs, elle s'appelle "Olga Massoutra", initiales "OM" !!! Je suis sûr que c'est elle ! Le coupable ne serait donc pas un homme en jupe, ainsi que je le pensais, mais bel et bien une femme sans culotte !
- Bon sang, mais c'est bien sûr ! fit Lapilule, grand fan du commissaire Bourrel. Allez l'arrêter tout de suite, Perret ! Et profitez-en pour lui foutre quelques beignes !
- Il ne faut pas accuser sans preuves, Monsieur Lapilule. Notre enquête nous apprendra si elle est coupable ou non...
- Des preuves ? Qu'est ce qu'il vous faut de plus ? Les artistes de cirque, ce sont bien des gens du voyage, pas vrai ?
- Et alors ?
- Acré vingt-dieux, faut vous faire un dessin ? Ces gens ne volent pas pour s'approprier les biens d'autrui, ils volent parce qu'ils aiment voler ! C'est comme qui dirait... euh... Chambier ou Pichon, qui ne boivent pas parce qu'ils ont soif, mais par ce qu'ils aiment boire ! Vous comprenez, Perret ?

Dès le lendemain, Perret et deux de ses hommes se rendirent au cirque Bonetti, waouh !  et demandèrent à voir le directeur. Après avoir écouté leurs explications, Gasparo Bonetti les mena à la roulotte d'Olga Massoutra. En chemin, le gendarme Zel murmura à l'oreille de Perret :

- Attention, Chef. Les directeurs de cirque sont fourbes. Je le sais depuis que j'ai appris que l'un d'eux avait essayé d'enlever le marsupilami. Attention, Chef, attention. Méfiance !

Perret s'arrêta de marcher et le regarda pendant quelques secondes d'un oeil torve. Puis il fit :

- Zel, vous êtes tellement bête que même si on vous donnait une botte de foin, vous seriez trop bête pour la bouffer !
- Oui Chef ! fit Zel en rectifiant instinctivement la position.

La roulotte d'Olga Massoutra était plus haute que large. Pourtant, la partie supérieure du chambranle était sérieusement bosselée, on voyait le métal. Il frappèrent à l'huis. La propriétaire des lieux les invita à entrer. Olga Massoutra avait une quarantaine d'années. Une opulente crinière cascadait sur ses épaules et encadrait un visage à l'ovale parfait. Ce visage hébergeait deux yeux d'un bleu électrique, et des lèvres ouvrant sur des dents étincelantes. Une belle plante. Simplement, elle était surdimensionnée. Perret estima qu'il était impossible à un homme normalement constitué de l'embrasser sans monter sur une échelle, et il imagina ce que ça pouvait donner au lit.
Olga Massoutra se laissa gracieusement tomber sur un pouf. Même alors, ses visiteurs étaient obligés de lever les yeux pour lui parler. Perret déglutit et attaqua :

- Madame, dans le cadre d'une enquête que nous menons, je vais être obligé de vous poser des questions... euh... délicates et personnelles.
- Je vous en prie, amiral, allez-y. Je n'ai rien à cacher.
- Voilà... hum... trois questions. La première : aimez-vous le scotch ?
- Je déteste le scotch ! Mais j'aime bien le bourbon. Avec modération, bien sûr.
- Bien sûr... Deuxième question. Quand vous portez une jupe ou une robe, mettez-vous une culotte ?
- Je vous demande pardon ? fit Olga Massoutra en sursautant, ce qui lui fit donner de la tête dans le pavillon de la roulotte.
- Je sais, répondit Perret, je sais... Ce sont des questions extrêmement gênantes. Mais je vous assure que c'est important...
- Vous m'avez bien regardée ? Je ne porte jamais de jupe ni de robe, parce qu'il n'en existe pas à ma taille ! Je ne porte que des pantalons masculins, et je les achète à la Fédération Française de Basket ! Et oui, je porte toujours des culottes : je les taille directement dans un parachute !
- Bon, alors je ne vous poserai pas la troisième question, qui portait sur la façon dont vous soulagez votre vessie.

Olga Massoutra ouvrit de grands yeux chargés d'incompréhension, mais aussi de colère :

- Vous êtes fou, amiral ! Messieurs, je vous prie de sortir !

Sur le chemin du retour, Perret se confia à ses hommes :

- Ce n'est pas elle. L'enquête continue.

On ne sait plus, à ce tournant de l'histoire, ce que nos gendarmes pourront encore trouver mais nous ne pouvons pas leur reprocher de ne pas chercher.

SILHOUETTES
 

 
 

EN COULISSES...
 
Y'a l'feu ! (4) ... par Eustache
 

- Eh... Stache !
- Hummm, mais laisse-moi donc travailler, il y a de l'ouvrage par dessus la tête ce mois-ci...
Et notre bulleuse, ça va la mettre en effervescence tous ces articles à illustrer ! Sans compter que pour une fois elle aura le temps de mieux s'en imprégner pour faire distiller les meilleurs réparties aux deux compères assoiffés !
- Eh, réveille-toi ! Tu rêves ma parole ? Les rayons sont vides... désespérément vides... pas un seul petit morceau de texte ou de belles photos...
- Et zut ! j'espérais que pour une fois...


Une semaine plus tard, le 24 septembre, Phil dépose "les stats" cistes.net des mois précédents, Cham' nous propose les résultats de sa rubrique "encore un vers".

Ça y est, on est le 25... date limite de dépôt des futurs articles proposés par les Cisteurs...
Eh ben là, je crois que c'est le record absolu !
Juste une anecdote et rien d'autre !
Woody coince vraiment la bulle...
On attend plus que les chroniques du Scribe, qui arrivent nécessairement le dernier jour pour boucler l'actu, et l'édito, qui ce mois-ci sera bien vite brossé.

- Ça me chiffonne, là on se prend une veste et le journal part en quenouille !
- La trame va être vite montée : pas de manchette à la Une, pas de relecture pour la liseuse...
- Bah, quelques navettes dans les coulisses et de fil en aiguille, on va bien arriver à étoffer l'ensemble et à broder un peu autour !
- Ça va être coton tiens !

- Bon, finalement ce sera un journal visuel... je sors la machine à traficotage de clichés !


22 h. Allez on boucle... on avisera demain.

Dans la nuit, le Scribe a rendu son papyrus... ça y est, enfin deux articles qui parlent de Cisteurs et de cistes !
Au petit matin du 26 (euh, en milieu de matinée plutôt... faut pas exagérer non plus, hein), les butineuses correctrices peuvent commencer à virevolter enfin !

 

LE RALLYE PHOTO DE L'ÉTÉ
 

Cet été, cinq équipes de deux ont relevé le défi, et ont proposé chacune cinq clichés sur les thèmes imposés par la rédaction du journal.

Chacun des thèmes voit consacrer une doublette différente à l'issue des votes au sondage soumis sur le forum.

 

Voici les photos et équipes lauréates pour chaque thème :

 

 

 Ouvertures (équipe Colombane - Yogo)

 

 Courbes (équipe Duboscq - Rencontre)

 

 

 Ombres (équipe Fabye - Locotwister)

 

  Ponts, passerelles, planches (équipe Cst73 - Damvero)

 

 
 Reflets (équipe Eustache - Mondéka)
 
 
 
 
 
 

À VOS AGENDAS...
 




Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Cist'Alpes 2013, Pays des Écrins, le week-end des 12 et 13 octobre 2013. (forum Paca).

- Rencontre en Pays de Cocagne, le 11 novembre 2013 (forum Midi-Pyrénées).

 

Vous participez à une rencontre cistique ? Prenez des notes et des photos.
Nous publierons votre article afin de prolonger le plaisir avec un maximum de Cisteurs...

 

 

PICROSS
 
... par Isatis
 

Pour la rencontre du mois d'octobre, Catastrophe a caché une ciste sous chaque arbre de la forêt !

C'est une débutante c'est sûr ! Alors on lui pardonnera !

Finalement chaque arbre a sa ciste mais une seule et jamais en diagonale.
Une ciste déjà installée sous un arbre peut côtoyer un deuxième arbre déjà occupé.
Les chiffres indiquent le nombre de cistes dans chaque ligne ou colonne.
Deux cistes ne se côtoient pas.

Ouf ! Bon courage pour votre recherche ! Respectez la nature, ne jouez pas les sangliers...

 

 

 

 

Isatis était depuis quelques années notre partenaire privilégiée, fournisseuse régulière de grilles de jeux...

Voici celle qu'elle nous a adressée, au début de l'été... Ce sera la dernière, publiée hélas à titre posthume.
Isatis, Mère Caverne, Martine, nous a quittés, laissant un grand vide mais aussi beaucoup de souvenirs chaleureux et amicaux...

Merci pour tout Martine...

 

SUDOKU
 
... par Butterfly91
 

 Deux Cisteurs et six noms communs se cachent dans cette grille.

 

 

MARABOUT' FICELLE
 
... par Adopeste et Domisoleil
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Les mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

 

 

NB : Chaque Marabout débute par le pseudo d'un Cisteur, identifié grâce à son avatar sur Newforez et qu'il faut reconnaître ou rechercher.


Adressez vos réponses à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

ÉNIGME MONÉGWASKE N° 9
 


Préambule : Voici un jeu proposé par Bob d'Artois pour le Ciste-Thématique... 

Attention : même s'il se peut qu'il y ait réellement une ciste sur le spot virtuel de cette énigme monégwaske, elle est sans rapport avec ce jeu de divertissement. Il n'y a pas de ciste en jeu
Amusez-vous bien !

 * * *

Localisation virtuelle : France

En t'aidant de la fabuleuse histoire de la numération des Monégwaskx, résous l'énigme suivante  :

 

 


Un spot virtuel précis est à trouver. On en discute sur le forum général : questions, suggestions, réponses...  ICI

 

 

Énigme proposée par Adopeste.
Proposez aussi la vôtre en écrivant à CISTE-THÉMATIQUE !

 

 

 

Le défi-rimes de notre dernière édition était : mignon, pignon, sanitaire, monastère.

Sur les six quatrains soumis au sondage, voici les quatre qui sont arrivés en tête et le pseudo de leur auteur(e)

1e : Cleapotre

Après avoir dressé un cordon sanitaire
Et chassé les moldus de ce vieux monastère,
Le cisteur médecin en fouilla les pignons,
S'abandonnant, serein, à son péché mignon.

2e : Pladetain

Dans les relents moisis, je fouille le pignon...
"Plutôt qu'une décharge au pied des sanitaires,
Pourquoi n'a-t-il choisi un endroit plus mignon
Avec vue sur le large auprès d'un monastère ?"

3e ex aequo : Cst73

Ayant ciblé la zone autour du monastère,
Discrètement sur place, il chercha le pignon
Où trônait la Madone, non loin des sanitaires,
Et là dans la caillasse ...un coffret tout mignon !

3e ex-aequo : Chamix

Sur la photo-indice apparaît le pignon
d'un énorme édifice qui semble un monastère.
A côté, le ruisseau se veut filet mignon.
Seul hic, le panonceau montrant les sanitaires !

les autres participants étaient : Locotwister et Monkassel.

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Cleapotre, Pladetain.
Tout le monde joue avec : couleur, douleur, virage, courage

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage.
Délai maxi : 15 octobre.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

INSOLITE
 
Vu sur la piste des spots... par Eustache
 

 
La localisation des spots de certaines cistes sur Google Earth, réserve quelques fois des surprises !
 
Dans le Jura et en Haute-Vienne.
 Captures d'écran Google Earth

LES CISTES QUI ONT LA BOUGEOTTE...
 
ont une nouvelle place sur le Forum... par Docteur Jekyll
 

Depuis début Septembre, certains ont pu remarquer, sur le Forum, que les cistes mobiles avaient été regroupées dans une catégorie spécifique, au même niveau que le Forum Général et le Salon des Nouveaux.

Cette décision, prise par Philéas et moi-même, ne répond pas à proprement parler à un besoin. C'est juste qu'il commence à y a voir pas mal de cistes mobiles (cistes-livres, animaux de tout poil,...) et les sujets créés à cette occasion étaient souvent rapidement noyés parmi les autres, surtout dans le Forum Général. Dans les forums régionaux, il en existe également, mais ça a été plus délicat de les déplacer, ne sachant pas si les cistes n'étaient amenées à bouger qu'en interne dans leur propre région.

Si vous avez l'idée d'une nouvelle ciste mobile, nous vous demandons d'annoncer sa naissance directement dans la nouvelle catégorie. Si nous sommes amenés à déplacer un sujet régional, nous laisserons un "sujet traceur" qui vous permettra de le retrouver facilement en cliquant sur "sujet déplacé", quitte à la remettre à sa place en cas d'erreur.

Voici le lien direct qui vous permet d'accéder à la nouvelle catégorie : CLIC

Merci pour votre compréhension.

 

FORUM NEWFOREZ ET CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll et Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

 

VU SUR LA PISTE...
 

 
 

 

 

Frites de Potimarron... par Woodpecker

Habituée à faire mes frites à l'huile, j'ai été surprise de goûter récemment des frites de potimarron cuites... au saindoux !
Oui, vous avez bien lu ! Et (le pire ? le mieux ?) c'est que ce n'était pas mauvais du tout ! J'ai donc essayé à mon tour...


 
Choisir un beau potimarron de préférence marqué à votre nom, et acheter du saindoux en pensant très fort à Edmée !

 

Laver soigneusement le potimarron (car on laisse la peau). Le couper en deux et évider le cœur à la cuillère. Faire de gros quartiers puis recouper chaque quartier en deux dans la largeur. Débiter en tranches assez fines, réserver dans un saladier.

Faire fondre le saindoux dans une grande casserole.
Lorsque le bain est chaud, y jeter une grosse poignée de lamelles de potimarron (attention aux giclures !) et laisser dorer (c'est assez rapide).


Retirer à l'aide d'une écumoire (on peut les poser sur du papier absorbant pour les dégraisser), saler. Servir aussitôt si vous n'êtes pas nombreux sinon réserver dans la lèchefrite et les passer un moment à four chaud ou sous le grill pour les réchauffer.

 

 

 

 

SACS DE NOEUDS
 

 

 

 

.

 

EN COULISSES...
 
À pas d'heure (5) ... par Eustache
 

Les photos des rubriques autonomes ou celles d'illustration d'articles sont choisies, recadrées et montées, les textes sont corrigés.
En attendant leur hébergement sur le site, ils sont déposés dans la boîte bleue, dans un petit local attenant.
On va pouvoir passer à la phase de réalisation.
 
 

La salle de publication est un ancien bâtiment à la façade verte, relié par "pneu" à l'espace de stockage...

Son accès est protégé par un code à rallonge... Pfff, je vous raconte pas... impossible à retenir ! Vous auriez un truc vous, pour vous rappeler "cet invisible sentier tortueux engagé, tu herboriseras en montagne armoricaine tant imbibée qu'une éponge" ?

Bref, une fois dans la place, il faut s'atteler à la typographie sur un linotype que nous envierait bien certainement Gutenberg. Attention aux bourdons ! Heureusement que les butineuses multitâches veillent encore.

Il nous faut une bonne semaine de travail pour créer la trame, monter et héberger les photos, entrer les textes accompagnés des illustrations correspondantes et les mettre en forme...

On se relaie, se concerte, se complète...
Le temps passe, l'heure avance, le compte à rebours commence...

En ce dernier jour du mois, plus que dix minutes avant parution. On vérifie encore que tout est bien en place...

 

C'est le moment pour la rédac' chef de faire son tour d'équilibriste entre les deux unités : un pied (un doigt plutôt) en cistercie pour "appuyer sur le bouton" et l'autre en forézie, afin d'annoncer la bonne nouvelle !


- Il est pas d'heure (*) ! Réjouissez-vous, malgré un cruel manque de "matière première" ce mois-ci, le CT nouveau est paru !

 

 

- Ça y est Woody, tu peux à nouveau coincer la bulle...
- Ado' ? On remet l'atelier de montage clandestin en route ?
- Et hop tout le monde... une petite révision de la nouvelle réforme de l'orthographe pour le mois prochain !
- Eh... regardez ! il y a des lecteurs qui nous lisent !
- Tu crois que pour le mois prochain ils nous enverront des anecdotes, des photos ou même pire... des articles ?!
- Pas trop tard, hein, précisez-leur bien qu'ils n'attendent pas le dernier moment... Les p'tits vieux ont besoin de quelques jours de macérat pour un peu mieux dégoiser leurs sornettes !

 

(*) Ndlr : 0:00 (minuit si vous préférez)

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Cst73, Dix-Neuf, Docteur Jekyll, Duboscq, Isatis, Miss Ladybird, Pixi, Rencontre, Spirak, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Sioux, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

  


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation