JOURNAL DES CISTEURS N°91
Parution du 01/11/2013
FORUM NEWFOREZ ARCHIVES CISTES.NET
 
 
ÉDITORIAL
 
... par Crevette76
 

Hé, dis... tôt ou tard, parfois on apprécie la musique du silence, non ?
En automne, le son feutré des chauds camaïeux qui enveloppent le paysage suffit à s'en repaître un instant.
Parenthèse cocooning au coin du feu, à faire renaître les projets de longue date ou juste rêvasser dans sa bulle.
Pendant que les arbres pudiques rougissent de se mettre à nu, effeuillons délicatement le journal de novembre.
Prochain rendez-vous dans un mois pour observer le bruit silencieux des flocons.

 

 

 

RENCONTRE AUTOMNALE EN BELGIQUE
 
Une journée "grottesque"... par Brt
 

Cette année encore, la tradition a été respectée. Ce dimanche 29 septembre 2013, les Cisteurs de Belgique étaient au rendez-vous pour leur rencontre annuelle.

Les motifs de se réunir et de faire la fête ne manquaient pas.

En effet, 2013 aura vu naître la 2000e ciste de Belgique, "la ciste à la fleur", cachée par Mam05. Cette année aura d'ailleurs été très fructueuse puisque plus de 225 nouvelles petites boîtes ont été semées sur les chemins et sentiers de notre pays. La palme revient sans conteste à Aireauterrefeux (alias AETF) avec pas moins de 110 cistes à son actif. Par sa série "Voyage au centre de la terre", qui compte déjà 28 énigmes, il a décidé de partager sa passion pour la spéléologie et nous faire découvrir les grottes, cavernes, trous, dolines et autres cavités de nos régions, des plus célèbres aux plus insoupçonnables.

Vu l'engouement général, c'est tout naturellement qu'il a proposé à ses pairs Cisteurs, du moins aux plus intrépides, de profiter de cette journée pour les initier aux plaisirs du monde souterrain. Pour les moins hardis, une activité plus classique était proposée avec la collaboration de sa complice XIII nocturnes. Pour l'occasion, une nouvelle série de onze cistes a été créée avec pour titre "La vallée creuse".

Mais, ne brûlons pas les étapes...

Plantons le décor
Pour cette journée, il nous fallait un décor grandiose. Nous étions donc tous conviés entre Esneux et Tilff (à une vingtaine de kilomètres de Liège), dans la vallée de l'Ourthe, réputée entre autres pour ses méandres et ses somptueux escarpements rocheux.



Dès 10 heures, tout le monde était présent devant l'imposante entrée de la grotte Ste-Anne où nous avions décidé d'installer notre camp de base pour la journée.

À boire et à manger
En guise de mise en bouche, une première ciste placée dans les environs immédiats, permit à chaque participant de récupérer une bélemnite (rostre de calamars ayant vécu au Crétacé et dont les fossiles ont la forme d'une balle de fusil), cadeau de bienvenue personnalisé par Lesprit.

Mais l'activité favorite en ce jour c'est évidemment la causette, l'échange d'anecdotes, de cancans cistiques, de tuyaux et de ficelles. Et pour arroser les gosiers desséchés, rien de tel que bon verre de "Kattepis" (littéralement "pisse de chat"), un nectar parfumé au sureau et préparée par Black Jack suivant une recette de grand-mère.

Alors que le timide soleil atteint le zénith, un buffet richement garni est rapidement dressé. À l'auberge espagnole, on a mis les petits plats dans les grands. Dans la convivialité. chacun aura pu y apprécier les mets variés préparés par tous.

Pas de sieste au programme
Les estomacs bien remplis, nous abordons les choses sérieuses. Déjà, les plus téméraires se mettent en tenue pour rejoindre le centre de la terre. Bientôt, le soleil qui finit par percer, ne brillera plus pour eux. Qu'importe, rien ne pourra les arrêter... Escalade de rochers escarpés, sauts d'obstacles, franchissements de précipices, reptations et passages étroits... rien ne leur sera épargné mais, avec les conseils éclairés du maître des éléments (AETF), ils viendront à bout de toutes les difficultés de ce parcours initiatique.

Black-Jack, Joy, Kariacou, Jason, Sheron, Jessica, Aireauterrefeux et Lesprit en pleine action.

Pendant ce temps, à la surface...
Un parcours non moins périlleux attend le reste de la troupe. Après avoir invoqué Notre-Dame de Brialmont, elle se lance à la recherche de l'antre des nutons, ces petits êtres malicieux vivant dans les grottes de nos forêts. Pour y parvenir, rien ne sera épargné aux bourlingueurs : rochers escarpés, sauts d'obstacles, franchissement de ravins et de gués, passages étroits... Mais quelle inoubliable balade, parsemée des immanquables petites boîtes qui avaient été agrémentées, pour l'occasion, de mignonnes petites chouettes. C'est d'ailleurs sous l'œil stupéfait de tous que Brt découvrit, au pied d'un chêne, ce qu'il crut être la tant convoitée chouette d'or.

Vadrouille, Chérie, Nénuphar, Mi-mic, Miss bricola, Aramis, Brt et Chicca à la recherche des nutons. 

 

Les retrouvailles
C'est vers 18 heures que les rescapés des deux équipes se retrouvent pour échanger leurs impressions en partageant desserts et douceurs : un savoureux cake préparé par Kariacou, de succulents brownies au coco élaborés par Brt et la divine mousse au chocolat qui a fait la renommée de Lesprit et réclamée par tous.

 

1000 bravos
Ce fut également le moment choisi pour célébrer la récente entrée chez "Émile" de Lesprit, premier Cisteur belge à atteindre le palier symbolique des 1000 boîtes. À cette occasion, les chouettes glanées durant l'après-midi lui ont été remises pour qu'elles aillent enrichir sa collection privée.


Et c'est avec impatience que nous attendons tous sa 1000e belge. Le compte à rebours a déjà commencé...

En haut : Brt, Black-Jack, Vadrouille, Joy, Kariacou, Jason, Chérie, Sheron, Jessica
En bas : Aireauterrefeux, Nénuphar, Chicca, Mi-mic, Lesprit
Manquent à l'appel : Miss bricola et Aramis

 

 

CIST'ALPES 2013
 
Vallouise, au coeur des Écrins... par Cst73
 

Pour ce deuxième opus concocté, cette fois par les Rodo et Téquila, dans les Hautes-Alpes, on s'attendait à un remake de la rencontre drômoise printanière (Ndlr : voir CT n°87). À savoir une expédition hivernale ! Quand on a su qu'on irait se balader sur les faux-plats montants et descendants avoisinant les 1500 m d'altitude, on s'est équipé en conséquence...

Quelle ne fut pas notre surprise le samedi matin, de se voir gratter le pare-brise avant de pouvoir démarrer sous un soleil frisquet mais généreux... je tairai donc la fin de journée pluvieuse... pfff... trop tard je l'ai dit !

En avant l'aventure, pour Téquila, les Rodos, Fotograf et les Cst pour des balades dans des paysages somptueux commençant à se teinter des couleurs rousses automnales. Et de cadrans solaires en genévriers qui se défendent, de fontaines en chapelles, de fresques en black érotique, il fut bientôt l'heure (19h30 elle a dit la dame !), de partager le repas du soir au gîte !


Lidof et Filloux nous ont rejoints le lendemain dimanche, où sur un sentier "plat", nous avons tutoyé la neige... Lidof ne voulut pas se séparer de sa cistomobile... Quand fut venue l'heure des réjouissances gastronomiques (ben oui, les rencontres c'est fait pour ça non ?), on a vite compris pourquoi !
Ses spécialités sont en train de dépasser largement les frontières de la Drôme...
On taira le peu d'enthousiasme rencontré par le Foujou (spécialité fromagère à la sauce Lidof !) !
Mais on mettra un bon point sur le vin de fleurs de mélèze des Rodo, les cerises à l'eau-de-vie et la tarte aux poires (avalée en un clin d'œil) de Lidof !

Cst73, Téquila, M. Rodo, Filloux, Mme Rodo, Lidof, M.Cst73, Fotograf. 


Et c'est avec un soleil radieux que s'acheva cette belle rencontre haute-alpine au pied d'un des nombreux cadrans solaires spécialités de la région !


Peu de monde certes, pour cette rencontre, mais quand même quatre départements représentés.
Merci à Téquila et aux Rodo... à vous revoir lors de la prochaine Cist'Alpes... dans les Alpes...

 
 
 
 
 
 
 

À VOS AGENDAS
 




Vous organisez une rencontre cistique ? Prévenez-nous dès que la date et le lieu sont fixés.
Nous les publierons afin d'informer un maximum de Cisteurs...

- Rencontre en Pays de Cocagne, le 11 novembre 2013 (forum Midi-Pyrénées).

- Resto-ciste en Saône & Loire, fin novembre ou début décembre (forum Bourgogne).

 

Vous participez à une rencontre cistique ? Prenez des notes et des photos.
Nous publierons votre article afin de prolonger le plaisir avec un maximum de Cisteurs...

 

 
 
Olééé ! par Picpoul
 
C'est sur les hauteurs d'une petite commune du Haut-Doubs que nous avions décidé, Alix25 et moi, d'aller décapsuler notre 600e ciste.
 
J'étais en train de faire mon échange, quand j'ai dû me sauver, le bocal d'une main et le stylo de l'autre... sous le mufle écumant d'un taureau belliqueux qui n'appréciait pas que nous fussions sur son territoire.
Je n'ai pas été la seule à fuir, Alix n'a pas demandé son reste non plus car il avait laissé banderilles et muleta à la maison ! Le combat s'avérait inégal.
 
Avec de la patience et un peu de ruse nous avons attendu qu'il s'éloigne et nous oublie (car c'est têtu ces petites bêtes-là) pour accéder de nouveau à la cache, finir le travail et immortaliser notre modeste record.
 
 
Mais mon bâton de rando qui me sert aussi à farfouiller ("greviller" en parler régional) sous les pierres et que j'avais, dans ma fuite, lâchement abandonné au sol, n'a pas résisté aux sabots rageurs du ruminant.
 
 

ILS VOIENT DES CISTEURS PARTOUT
 

Acrobate (par Butterfly), Brossard (par Dudu44), Butterfly (par Butterfly)
 
 
Duboscq (par Duboscq), Pilima78 (par Majordomi), Bélu (par Spifou), Cst73 (par Ovive)
 

 
Il y a de plus en plus de rencontres entre Cisteurs. Il y a donc aussi de plus en plus de Cisteurs qui se connaissent.

C'est pourquoi, chaque mois, nous présentons ici la photo d'un Cisteur ou d'une Cisteuse, prise à l'époque où les cistes n'existaient pas encore.

À vous de les reconnaître !

 

LE BAMBIN DU MOIS
 

 

 

Mais qui est ce bambin ? Vous l'avez peut-être rencontré sur la piste des cistes...

Si vous pensez l'avoir reconnu, venez vite faire un tour sur le forum (ICI) et dites-nous de qui il s'agit !

 

 

 

 

 

 

PODIUMS & NUMÉROS SPÉCIAUX
 
... par Cléapotre
 

Contrecoup, peut-être, d’une météo de plus en plus rigoureuse, le podium des départements les plus dynamiques a pris, en ce mois d’octobre, une coloration franchement maritime, voire insulaire : aux côtés de la Guyane (+20%, grâce à sept nouvelles cistes du dernier komplot alsacien en date), qui enregistre son troisième podium et son second succès consécutifs, on retrouve en effet deux "inhabitués" des places d’honneur, avec la Seine-Maritime (+5,33% de progression), où Prof76, auteur de la plupart des 60 nouvelles cistes, expose ses séries comme autant de cours magistraux, et la Haute-Corse, que la visite des Mcjm en vacances propulse à la troisième place (+4,69% - 13 nouvelles boîtes).
Aucun département de la Région Centre, par contre, sur ce podium, pour le deuxième mois consécutif. Un constat très inhabituel, mais peut-être les Cacheurs locaux sont-ils mobilisés par la préparation de leur 3000e ciste régionale, dont l’échéance approche à grand pas (2991 boîtes cachées à l’heure où je rédige ces lignes) ?

Aucun département non plus enregistrant en octobre un cap symbolique, pas plus que de régions françaises, d’ailleurs. Du coup, ce sont les Suisses qui prennent le relais, et plus exactement le Valais, avec, le 25/10/2013, la pose de "La 1000e valaisanne", cachée par Willow. Une ciste remplie d’objets typiques du canton, et qui attend toujours son premier Trouveur. Avis aux amateurs de spécialités valaisannes !

Si à peine plus de 500 cistes ont été posées ce mois-ci, soit près de deux fois moins qu’habituellement, deux Cacheurs ont cependant accroché un nouveau cap à leur palmarès personnel : Honneur à Bigbrozeur, Cacheur dans… l’Eure, le 03/10/2013, de sa dernière-née, sobrement baptisée "Six cents", mais riche, entre autres, d’un émouvant pathtag souvenir de notre regretté David Gille. Félicitations, également, à Narbe66 qui n’a pas oublié de réserver à son département fétiche l’exclusivité de sa 200e réalisation personnelle "J’ai aussi oublié de te dire – 21".

Du côté des Trouveurs, cette fois, nous relevons tout d’abord deux nouveaux "sanctifiés" : Ckjm qui, dès le 13/10/2013, devient le 15e Saint Mille de la congrégation cistique, et Platdetain, qui aura attendu 10 jours de plus pour officialiser ce même passage, en même temps que le cap 3000 des Vaco6 (52e membre). Ces complices de toujours font décidément bien la paire, et ce ne sont pas les Valide-Capotant qui me contrediront, ni les nombreux autres Cisteurs présents pour célébrer ce double évènement.
Trois jours plus tard, soit le 26/10/2013, c’était au tour des Vincent d’accueillir, avec Les2a, leur 127e représentant, bouclant ainsi un mois d’octobre faste, commencé avec le décapsulage de la 600e ciste de Bigbrozeur évoquée plus haut.
Enfin, joli tir groupé d'"anciens" chez Emile, avec les entrées de Cluedo (le 09/10/2013), puis d’Apifera et Flying sanglier (le 27/10/2013), trois Cisteurs arrivés dans le jeu en 2005 et 2006 et qui auront donc mis chacun près de 3000 jours pour rejoindre le cap 1000. Loin d’être des exceptions, ils semblent traduire au contraire une tendance de fond dans la pratique de notre jeu : car, si on analyse sur près de 9 ans (Lonesloane, premier d’entre eux, avait franchi le fameux cap le 07/12/2004) le nombre moyen de jours mis par les Emiles successifs pour atteindre leur nirvana, on constate que cette moyenne a presque triplé sur la période, passant d’environ 800 jours à plus de 2000. Un constat assez surprenant, compte-tenu du grand nombre de cistes désormais à disposition de chacun, mais qui se confirme également chez les Vincent et les représentants du cap 3000 :
Image

Image

Image


STATISTIQUES
 
Septembre 2013 Cistes cachées : 848, Nb d'échanges : 12320, Nb d’inscrits : 685.
 

C'EST BEAU !
 
Je bidouille... par Semele
 

Cisteuse depuis peu, j'ai utilisé principalement lors de mes premiers échanges, des billes et des pièces de monnaie étrangères. Mais en tombant sur un petit lapin de Rabolière dans la Manche, l'idée de fabriquer des "bidules" personnalisés a germé.

Cette décision a été très vite renforcée par la très petite taille de certaines boites rencontrées... et l'appauvrissement de mon stock de pièces !


J'ai donc acheté quelques pains de pâte polymère et cinq canes décoratives pour me lancer.

 

Ne possédant pas de matériel dédié, j'improvise grâce à des objets courants que je détourne et il m'arrive de glaner quelques techniques basiques de modelage au hasard du net.

 

Je m'oriente généralement vers la boulangerie-pâtisserie car je suis de nature gourmande.

 

Je ne prétends aucunement concurrencer les pros du domaine, me qualifiant plutôt de petite bidouilleuse-Cisteuse.

 

L'ESSENTIEL
 

Dans quelques mois paraîtra le centième numéro du Ciste-Thématique !

Pour cette occasion, l'équipe de rédaction vous met aujourd'hui à contribution...

Envoyez-nous une photo de ciel, peut-être deux... le ciel à toute heure, sous toutes les conditions météo, à toute saison...

Et pour le numéro cent... nous les publierons, les 100 ciels !

 

 
Quelques clichés nous sont déjà parvenus...
 
A vos objectifs !
 
 

LE COIN LITTÉRAIRE
 
Mystère dans les labours par Castafiore
 

"Amour quand tu nous tiens !" Oui, on peut dire adieu à la prudence. Ou comment nous arrivons enfin à la conclusion du noeud de l'histoire des "éconocroques" du Père Lapilule.

Cette nuit-là, Catherine Lapilule ne parvenait pas à trouver le sommeil.

Tout l'agaçait : le coassements des crapauds près de la mare, le chant des grillons, le hululement des hiboux et les ronflements d'Isidore. Quand elle s'endormait, ce n'était jamais que pour quelques secondes.

Sa conscience tentait malgré elle de la rappeler à l'ordre. Elle revécut les premières années de leur mariage, les moments de bonheur qu'ils avaient eus en achetant ce lopin de terre, les premières récoltes, les premiers vêlages. Elle revit également les moments de coups durs, comme cet épisode terrible de fièvre aphteuse où leurs seize vaches furent tuées et brûlées sur l'autel de l'économie ; elle se remémora comment ils avaient pu sauver Blanchette en la cachant dans le bois, à un kilomètre de là.

La nuit fut longue, longue comme peut l'être une vie de couple marié. Mais quand, à 5h20, le réveil sonna, annonçant l'heure de la traite, première des nombreuses tâches de la journée, Catherine aimait à nouveau son Isidore comme au premier jour.

Sans le réveiller, elle quitta le lit, remonta le drap sur son mari et lui passa la main dans les cheveux, comme pour se remémorer ces bons moments passés. Puis elle s'habilla très vite, sortit de la chambre, prit seule son café et, sans bruit, quitta la maison, comme elle en avait maintenant pris l'habitude. Le temps était maussade, un frisson lui parcourut l'échine. Etait-ce le froid environnant ou la perspective de passer, comme d'habitude, toute la journée à faire semblant ?

Elle acheva de réaliser à quel point l'argent ne fait pas le bonheur au lever d'Isidore, à 11h10. A cette heure, elle avait déjà trait les vaches, nourri les bêtes, curé la grange et la porcherie, ramassé les oeufs, briqué et révisé les engins dont elle s'était servi la veille, et trouvé le temps de faire un peu de cuisine. Lorsqu'elle vit la loque humaine qu'était devenu, en un rien de temps, l'homme pour lequel elle débordait à nouveau d'amour, elle sut qu'elle ne pourrait jamais utiliser pour elle-même ces trente mille euros.

- Mange un peu de gâteau, ça te fera du bien, lui dit-elle d'une voix douce alors qu'il s'attablait machinalement devant une tasse vide.
- ...
- Je te verse un peu de café ?
- ...
- Ecoute, ils vont finir par le retrouver ton argent, tenta-t-elle en lui servant un café noir, idéal pour accompagner la part de gâteau de noix encore chaude qu'elle lui tendait amoureusement. Et puis après tout, on n'en a pas besoin de cet argent, on a toujours vécu sans compter dessus...
- On voit bien que c'est pas toi qui l'a économisé toute ta vie, cet argent, finit par réagir l'homme encore en chemise de nuit.

Elle aurait pu répondre que cet argent, ils l'avaient économisé à deux ; que, elle aussi, avait toujours participé aux tâches quotidiennes de la ferme, qu'elle ne s'était jamais plainte de ne se voir réserver que le travail le moins gratifiant ; qu'ils avaient toujours pu se sortir des mauvaises passes, argent en poche ou pas ("rappelle-toi notre Blanchette et "feu" notre troupeau..."). Elle aurait aussi pu lui répondre qu'il aille au diable, qu'elle ne supportait plus de vivre avec une larve qui ne prenait même plus la peine de muer avant de s'installer à table, ou qu'elle refusait de vivre plus longtemps avec quelqu'un qui lui préférait des vieux bouts de papier...

Au lieu de tout cela, comme seule réponse à son attaque, elle lui tendit une boîte de thé O'Malley.

- J'en veux pas, j' t'ai dit...
- Tu es bien sûr de ne pas en vouloir ? lui demanda Catherine en retirant délicatement le couvercle de la boîte en métal.

Les yeux d'Isidore Lapilule reprirent vie progressivement, au fur et à mesure que son cerveau, malmené par ces quelques jours d'errance, analysait la situation. Puis peu à peu, ces mêmes yeux se firent humides, et une fine larme perla bientôt le long de sa joue gauche. Il n'y avait pas eu besoin de mots. Isidore avait compris ce que sa femme, sa chère et tendre, avait voulu dire. Il avait perdu son trésor, il venait d'en retrouver deux !

Les jours qui suivirent furent empreints d'un bonheur et d'une insouciance qu'ils n'avaient pas connus depuis des années. En volant le butin de son mari, Catherine Lapilule avait de toutes autres idées en tête que celle de le lui restituer. Et pourtant, elle savait que cette deuxième jeunesse qui leur était accordée à tous deux n'avait pas de prix.

La vie repris ainsi son cours. Inchangée.

Ou presque... Le butin avait trouvé une autre cachette, au milieu du café, du thé (du vrai), du thym, du romarin, de la sarriette, etc. Isidore et Catherine participaient alternativement aux affaires qui de la ferme, qui des champs. Ils ne dépensèrent pas un kopeck des économies retrouvées, mais se sentaient riches de cette nouvelle vie de concorde. D'un commun accord, ils décidèrent de ne parler de cela à personne, s'accordant à penser que l'histoire finirait par se tasser d'elle-même.

Laissons nos deux amoureux tranquilles... Pas pour longtemps...

 

INSOLITE
 

 
 

 

MOTS CROISÉS
 
... par Butterfly91
 

 
1. Merveille
2. Contrariait
3. Qui sert à unir
4. Hydrocarbures

A. Douleurs
B. Commune essonnienne
C. Glissière
D. Titre
E. Frère d'Abel
F. En direct
G. Saisons


SUDOKU
 
... par Butterfly91
 

 
 

MARABOUT'FICELLE
 
... par Butterfly91
 

"Marabout, bout de ficelle, selle de cheval..."

Les mots, suggérés plus ou moins directement, s'enchaînent les uns aux autres sans interruption phonétique... et la boucle est bouclée !

 

 
 

Chaque Marabout débute par le pseudo d'un Cisteur, identifié grâce à son avatar sur Newforez et qu'il faut reconnaître ou rechercher.

 


Adressez vos réponses à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

ÉNIGME MONÉGWASKE N° 10
 


Préambule : Voici un jeu proposé par Bob d'Artois pour le Ciste-Thématique... 

Attention : même s'il se peut qu'il y ait réellement une ciste sur le spot virtuel de cette énigme monégwaske, elle est sans rapport avec ce jeu de divertissement.
Il n'y a pas de ciste en jeu
Amusez-vous bien !

 * * *

Localisation virtuelle : France

En t'aidant de la fabuleuse histoire de la numération des Monégwaskx, résous l'énigme suivante  :

 

1er point

((A+A+I)!*(A^A)!)-(((A+A+I)!-((A+I)!+A^(A+I)-I))*(( A+I)^A+(A-I)^A)+(((A^A)!*(((A+I)^(A+I))/((A+I+I)!+(A+I))))/ (A+I)!+I))
(((A^A)!*(((A+I)^(A+I))/((A+I+I)!+(A+I))))/(A+I)!)*(A+I)
( U!*(A+A+I)!)/(((A^A)!*A)+((A^A)!/A))

((A^(A*A)+I)*(A^(A+ I)+A)*(A^(A+A+I)+A^(A+A+A)+A^A))+(A+A+A+I)+(A^(A+I)+A)*A*(A ^(A+I)+A)-((A+A+I)!-(((A+A+I)!/((A+I)!+(A^A))*(A+I))))

Distance

((A+I)!)!*((A+A+I)*A+I)-((A^A)!*(A*(A+A)*A)+(A+I )!+A)


2e point

((A+A+I)!+(A+I)*(A^A)*(A+A+I))*((A+I)!+(A^A))-(((A^ A)!*A)-((A^(A+A))+I))
((A+A+I)!+(A+I)*(A^A)*(A+A+I))*((A+I) !+(A^A))+((A^A)!*A)-((A^(A+A)+I)+(A+I)!+(A^A))

((A^(A*A) +I)*(A^(A+I)+A)*(A^(A+A+I)+A^(A+A+A)+A^A ) )+(A+A+A+I)+(A^(A+I)+A)*A*(A^A)+(A+I)!

Distance

((A*(A+A+A+I)!+(A+I)*(A*A)!+(A^A)+((A+I+A)!-((A^A)!+((A+I )!-I)))

Trouve le 3e point

(A^A)!-(A+I)! de [A-I]



Un spot virtuel précis est à trouver. On en discute sur le forum général : questions, suggestions, réponses...  ICI

 

 

Énigme proposée par Majordomi.
Proposez aussi la vôtre en écrivant à CISTE-THÉMATIQUE !

 

 

Le défi-rimes de notre dernière édition était : couleur, douleur, virage, courage.

Sur les huit quatrains soumis au sondage, voici les trois qui sont arrivés en tête et le pseudo de leur auteur(e)

1e : Chamix

Pour mener cette quête il fallait du courage !
Je suis sûr la cachette était dans ce virage,
derrière l'aubépine : J'ai compris ma douleur !
De la ciste coquine ne vis pas la couleur...

2e : Locotwister

Aujourd'hui: l'Alpe d'Huez et vingt-et-un virages.
Tutoyant le malaise à force de douleurs,
Je me tords les boyaux car au bout du courage,
C'est le prix du maillot qui change de couleur.

3e : Cst73

Quand tu auras prié la Dame aux Sept Douleurs,
Poursuis vers le ponant et au premier virage,
Un vide impressionnant testera ton courage,
Elle repose au pied du pin aux trois couleurs...

Les autres participants étaient : Allo.hc, Britannicus, Butterfly91, Cleapotre, Picpoul

 

Ce mois-ci, le "défi-rimes" est fourni conjointement par Chamix, Locotwister.
Tout le monde joue avec : pavé, baver, fibule, globule

 

Petit rappel de la règle : comme pour "le bout rimé" de Newforez dont ce jeu s'inspire, les vers doivent être des octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.

Ce n’est pas imposé, mais une allusion, dans le quatrain, au monde des cistes sera certainement un plus au moment du sondage !

Les 10 premiers quatrains reçus seront soumis au sondage.
Délai maxi : 15 novembre.

Pensez à joindre 2 mots-rimes à votre envoi pour le défi suivant. Nous retiendrons les mots proposés par les 2 premiers.

Adressez vos œuvres poétiques à : CISTE-THÉMATIQUE.

 

La confiture de Cynorhodon... par Butterfly91
 

Ingrédients :
1kg de baies nettoyées
1 litre d'eau
600g de sucre
1 jus de citron
1 gousse de vanille

Recette :
Cueillir les baies rouges après les premières gelées (sinon les passer quelques heures au congélateur). Les laver et ôter les petites têtes noires.


Faire bouillir 30 minutes (avec couvercle), les baies et le litre d'eau.
Mixer correctement avec un mixeur plongeur.


Passer le mélange au chinois très fin, afin de bien retirer toutes les graines et les fibres.
On obtient ainsi environ 900g de pulpe.

Ajouter le sucre, le jus du citron et les grains de la gousse de vanille.


Cuire 5 minutes à grosses bulles.
Mettre immédiatement dans des pots, les fermer puis les retourner 10 minutes.

 

 

 

 



Fiche botanique : l'églantier... par Eustache

 

Rosier des chiens ou églantier
Rosa canina L. 1753
Famille des Rosacées (Rosaceae)
Floraison : Mai à juillet
Récolte des cynorhodons : Novembre à décembre, de préférence après les premières gelées

 

 

 

L'églantier est un arbrisseau épineux au port dressé, présent dans les haies et les lisières.
Rosier botanique, il a souvent servi de porte-greffe pour les variétés de rosiers cultivés.
Sa fleur, peu odoriférante, est composée de cinq pétales rose pâle.
À maturité, le réceptacle floral (base de l'ensemble de la fleur) se transforme en faux-fruit rouge-orangé piriforme : le cynorhodon, ou gratte-cul.
Ce réceptacle abrite de nombreux akènes, fruits secs contenant chacun une graine (photo 3). Ils sont garnis de poils, utilisés par les garnements ou potaches qui le savent encore, comme poil à gratter !
Riche en vitamine C et vitamines (B, PP, A) le cynorhodon est utilisé en tant que plante médicinale (infusion ou décoction) ou pour usage culinaire (confitures, pâte, sirops). 

 
Les cynorhodons restent accrochés aux branches tout l'hiver et font le régal des oiseaux frugivores et de certains granivores qui contribuent ainsi à la dispersion des graines.

FORUM NEWFOREZ & CISTES.NET
 

Quelques précisions concernant le forum

Nous recevons assez régulièrement des messages concernant le forum Newforez. Nous rappelons que le forum ne nous appartient pas. En effet, bien que le vocable "cistes.net" figure dans l'URL du forum, ce dernier est complètement indépendant de nous, et nous ne pouvons donc rien faire pour résoudre les éventuels problèmes que vous y rencontreriez.

Pour toute question concernant ce forum, vous devez vous adresser à ses administrateurs, le redoutable Docteur Jekyll et Phileas ou aux modérateurs régionaux.


Quelques précisions concernant l'équipe de la rédaction

Nous recevons aussi de temps en temps des messages concernant cistes.net. Nous vous rappelons que le Ciste-Thématique est réalisé par une équipe de Cisteurs, comme vous, et que nous ne possédons pas les clés de cistes.net.

Pour toute question sur cistes.net, vous devez cliquer sur le bouton "Ecrire au webmestre" sur la page d'accueil de cistes.net. Et ne manquez pas, avant d'écrire, de bien respecter les recommandations écrites en rouge au-dessus du champ de saisie du message. Merci d'avance !

 

SACS DE NOEUDS
 

 

L'INDEX DU CISTE-THÉMATIQUE
 

Vous recherchez un ancien article de Ciste-Thématique ?

Il vous est possible de consulter l'index des articles parus dans Ciste-Thématique depuis le numéro 1.

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer ICI.

 


 

Inscription à votre journal... par Ovive34 

Vous aimeriez recevoir de nouveau un petit message vous avertissant de la parution de votre journal préféré ?

Inscrivez-vous ICI et nous vous préviendrons dès sa parution !

 

Ont participé à l'élaboration de cette newsletter : Brt, Cst73, Duboscq, Iris39, Majordomi, Metaxa, Picpoul, Semele, Seri02, Spifou, Adopeste, Butterfly91, Castafiore, Chamix, Cleapotre, Crevette76, Domisoleil, Eustache, Philippe d'Euck, Tioo, Woodpecker et Ovive34.

  


Les solutions et résultats des jeux du dernier numéro de Ciste-Thématique sont sur Newforez.

C'est ICI !

 

 


Pour toute suggestion, proposition de sujets, anecdotes, photos, bons plans, courrier des lecteurs, curiosités locales, conseils, réunions de Cisteurs, et tout ce qui vous ferait plaisir : ECRIRE A CISTE-THEMATIQUE.

Afin que nous sachions que votre texte concerne la Lettre d'Information, merci de le préciser.
Reproduction interdite sauf autorisation